archive-fr.com » FR » 1 » 17MARSCONSEIL.FR

Total: 207

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • L’approche humaniste de la relation éducative soignant - soigné. | Marc Nagels
    2007 et de leur répercussion économique sur la société Si l ETP est promulguée au titre d une idéologie humaniste plaçant le patient au centre de toutes les attentions les pouvoirs publics et sociétés savantes cherchent à mesurer le ratio coût bénéfice dans un système revendiquant la qualité du parcours de soins Cependant dans cette intrication d enjeux réglementaires et économiques à toutes échelles ce sont les savoirs nés du vécu voire de l expertise du patient qui font surface et qui viennent interroger la répartition de toutes les formes de pouvoirs en santé y compris celle du pouvoir soigner et du pouvoir décider Jouet Flora et Las Vergnas 2010 En effet les soignants ne peuvent plus se considérer comme les seuls experts les patients se reconnaissent les détenteurs de savoirs spécifiques liés à l expérience de leur maladie et le revendiquent Cette nouvelle dimension vient complètement balayer la dimension poïesis aliénante de l éducation Dans la poiesis l autre est façonné selon sa propre image et l on souhaite fabriquer reflet de la toute puissance divine quelqu un comme le potier façonne son vase cette activité de l ordre de la reproduction ne possédant de fait aucune autre finalité qu elle même Patrick 2005 Les injonctions fortes liées à la mise en place de programmes d éducation thérapeutique et les difficultés inhérentes des soignants en prise avec des notions de performance et de rationalisation des coûts viennent réinterroger la place du processus éducatif l humanisme qui lui est sous tendue au titre d une praxis libératrice La praxis fait de l autre une visée en tant qu être autonome celui ci devenant producteur de lui même Patrick 2005 L axe dialogique entre la théorie humaniste du nursing de Paterson et Zderad et la théorie sociocognitive de Bandura Pour comprendre notre réflexion il est opportun de mettre en évidence que nous nous situons dans une approche holiste de la santé de la personne atteinte de maladie chronique et dans une visée d apprentissage autoformative Nous ne parlons donc pas d autogestion de la maladie mais d autorégulation de la santé En effet penser l éducation thérapeutique du patient dans la perspective de la promotion de la santé permet de ne plus réduire le patient à sa maladie et à sa prise en charge mais s oriente vers l univers plus complexe de la santé globale et de son autorégulation Dans cette acception chaque personne est unique parce qu elle vit ses expériences à sa manière à partir de l information que lui fournissent ses sens sa famille propre et son histoire Michaud 2000 Ces caractéristiques sont cependant paradoxales la personne est à la fois unique et indépendante mais à la fois interdépendante car en relation avec d autres Son existence est une coexistence dans le temps et l espace ainsi qu une quête une expérience et un devenir Michaud 2000 C est dans cette expectative que la théorie humaniste du nursing de Paterson et Zderad 1976 apporte son éclairage via

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/lapproche-humaniste-de-la-relation-educative-soignant-soigne/?replytocom=544 (2016-01-29)
    Open archived version from archive


  • Le brancardier, un manager ? | Marc Nagels
    action est marquée par le temps accordé au patient pour son entrée son installation ou son transport Les déplacements sont optimisés pour collecter les informations Le brancardier ne ressent pas de pression particulière il organise et régule son action dans un but d efficacité La situation critique Il s agit paradoxalement d une situation habituelle Les demandes sont pressantes en provenance des services La situation exige de s adapter sur l instant sans tenir compte des prévisions La situation est critique lorsque des patients sont prêts à remonter du bloc alors que le service d imagerie prévient qu un créneau se libère et que l accueil a plusieurs attentes La simultanéité des demandes oblige à différer les questions et les besoins des patients De nombreux éléments interviennent dans la décision du brancardier L action repose sur un savoir pragmatique le service qui demande en premier peut ne pas être le premier servi puisque le bloc est prioritaire et que cela dépend du temps de trajet en fauteuil ou en lit Des indicateurs sont pris en compte pour la conduite à tenir la surcharge au bloc estimée par la fréquence des appels et les ajustements du programme à froid le nombre d urgences transférées par l hôpital les modifications du planning des rééducateurs ou du service d imagerie le temps d attente à l accueil La prise de décision est le résultat d un calcul sur ces indicateurs et l action s oriente plus vers la satisfaction des services que vers le patient Si le patient bénéficie toujours de l attention du brancardier elle sera plus brève et le débit d information plus élevé La situation critique parce qu elle se rencontre régulièrement peut être anticipée Par exemple les rendez vous à la radio pour les sortants dans la journée font l objet d une négociation directe La gestion de la situation critique suppose une compétence de communication et de régulation du travail Le brancardier gère les ressources en intervenant seul et en optimisant ses déplacements Il passe les relais aux infirmières pour l installation dans la chambre La communication est cruciale le brancardier informe de ses déplacements et attend en retour des feed back plus nombreux En organisant son travail il organise celui des autres Le brancardier va ajouter l efficience à l efficacité Cette situation présente une complexité plus élevée que la première par des buts plus exigeants par une activité métacognitive de surveillance de ses procédures et par la vérification du travail des collègues La crise La pression est très forte ça hurle au bloc Les demandes sont trop nombreuses et induisent une surcharge cognitive du brancardier qui ne peut plus calculer par manque de temps les meilleures solutions L urgence envahit et détourne l attention accordée au patient Les prises de décision intègrent de nouveaux éléments tels que les informations sur l état du patient a t il besoin immédiatement d une radio pour la prothèse de hanche Les urgences vraies ou supposées sont réévaluées dans l

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/le-brancardier-un-manager/?replytocom=516 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Le brancardier, un manager ? | Marc Nagels
    est marquée par le temps accordé au patient pour son entrée son installation ou son transport Les déplacements sont optimisés pour collecter les informations Le brancardier ne ressent pas de pression particulière il organise et régule son action dans un but d efficacité La situation critique Il s agit paradoxalement d une situation habituelle Les demandes sont pressantes en provenance des services La situation exige de s adapter sur l instant sans tenir compte des prévisions La situation est critique lorsque des patients sont prêts à remonter du bloc alors que le service d imagerie prévient qu un créneau se libère et que l accueil a plusieurs attentes La simultanéité des demandes oblige à différer les questions et les besoins des patients De nombreux éléments interviennent dans la décision du brancardier L action repose sur un savoir pragmatique le service qui demande en premier peut ne pas être le premier servi puisque le bloc est prioritaire et que cela dépend du temps de trajet en fauteuil ou en lit Des indicateurs sont pris en compte pour la conduite à tenir la surcharge au bloc estimée par la fréquence des appels et les ajustements du programme à froid le nombre d urgences transférées par l hôpital les modifications du planning des rééducateurs ou du service d imagerie le temps d attente à l accueil La prise de décision est le résultat d un calcul sur ces indicateurs et l action s oriente plus vers la satisfaction des services que vers le patient Si le patient bénéficie toujours de l attention du brancardier elle sera plus brève et le débit d information plus élevé La situation critique parce qu elle se rencontre régulièrement peut être anticipée Par exemple les rendez vous à la radio pour les sortants dans la journée font l objet d une négociation directe La gestion de la situation critique suppose une compétence de communication et de régulation du travail Le brancardier gère les ressources en intervenant seul et en optimisant ses déplacements Il passe les relais aux infirmières pour l installation dans la chambre La communication est cruciale le brancardier informe de ses déplacements et attend en retour des feed back plus nombreux En organisant son travail il organise celui des autres Le brancardier va ajouter l efficience à l efficacité Cette situation présente une complexité plus élevée que la première par des buts plus exigeants par une activité métacognitive de surveillance de ses procédures et par la vérification du travail des collègues La crise La pression est très forte ça hurle au bloc Les demandes sont trop nombreuses et induisent une surcharge cognitive du brancardier qui ne peut plus calculer par manque de temps les meilleures solutions L urgence envahit et détourne l attention accordée au patient Les prises de décision intègrent de nouveaux éléments tels que les informations sur l état du patient a t il besoin immédiatement d une radio pour la prothèse de hanche Les urgences vraies ou supposées sont réévaluées dans l instant

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/le-brancardier-un-manager/?replytocom=517 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Au début était le sociocognitif | Marc Nagels
    qu il soit toujours activement engagé dans l élaboration de ses connaissances La cognition est considérée comme une fonction adaptative face aux évolutions du contexte ce qui suppose d ailleurs la connaissance de la métacognition comme une fonction nécessaire à la réflexivité et à la capacité de construire son expérience Les interactions sociales jouent un rôle fondamental À la différence de Piaget Vygotski soutient que les apprentissages effectués en condition sociale précédent le développement les connaissances interpersonnelles préexistent et se transforment en connaissances intrapersonnelles avant d acquérir à nouveau un statut de connaissances objectives de connaissances socialement acceptés By alegri 4freephotos com L étude des jugements exprimés par les individus est un thème sociocognitif central Les jugements reposent sur des représentations sociales Les représentations sociales sont intégrées par les individus qui vont donc présenter des différences dans leur expression Le simple fait d appartenir à une même communauté ne suppose pas une identité de représentations Au contraire les individus développent une adaptation stratégique d origine cognitive aux normes de leur groupe d appartenance D un point de vue sociocognitif les individus composent entre leurs propres contraintes cognitives et leurs représentations d origine sociale Il arrive donc qu il soit quasi impossible de distinguer les aspects sociaux et cognitifs lors de l expression des jugements Le conflit sociocognitif est perçu comme un concept remarquable Il se développe lors d interactions entre deux ou plusieurs individus au cours desquelles plusieurs actions et ou discours se contredisent simultanément à l égard d un même objet Si les interlocuteurs coopèrent pour dépasser le conflit ils peuvent alors élaborer une réponse qui dépasse et intègre les points de vue initiaux L interaction coopérative est la condition du progrès cognitif observé La notion de conflit sociocognitif expliquerait les modalités de gestion à la fois cognitive et sociale d interactions susceptibles de produire de nouvelles connaissances La théorie sociocognitive Il s agit ici de l étude de l autorégulation et de ses différents processus cognitifs subsidiaires notamment grâce aux apports de Bandura Dans la théorie sociocognitive l influence de l environnement sur les comportements est essentielle mais une place prépondérante est réservée aux facteurs cognitifs ceux ci pouvant influer à la fois sur le comportement et sur la perception de l environnement La motivation est considérée par exemple comme un ensemble de processus de régulation cognitive L apparition de comportements nouveaux se fait par imitation mais aussi et surtout par observation et modelage ce qui met l accent sur les processus cognitifs évolués La question de l autorégulation à souvent été connectée avec l idée d apprendre à apprendre L apprentissage pourrait donc être autorégulé dans certaines conditions Barry Zimmerman propose un modèle socio cognitif de l apprentissage autorégulé selon lequel l autorégulation est réalisée au cours d un cycle comprenant l anticipation la réalisation ou l autocontrôle l autoréflexion Bien entendu la synthèse ci dessus est partielle incomplète et ne recouvre certainement pas toutes les dimensions utiles à connaître sur le sujet Mais nous en sommes

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/au-debut-etait-le-sociocognitif/?replytocom=436 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • ETP3 | Marc Nagels
    et formation professionnelle Enseignement supérieur professionnel Conférences et journées professionnelles Recherches et enseignements universitaires Mes publications en sciences de l éducation Formations intra Résultats des évaluations à chaud Maîtrise des usages professionnels Contact ETP3 Publié le 29 décembre 2012 à 694 424 dans L entretien de corégulation en éducation thérapeutique du patient 4 5 Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/lentretien-de-coregulation-en-education-therapeutique-du-patient-45/etp3/ (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • 8321 | Marc Nagels
    et formation professionnelle Enseignement supérieur professionnel Conférences et journées professionnelles Recherches et enseignements universitaires Mes publications en sciences de l éducation Formations intra Résultats des évaluations à chaud Maîtrise des usages professionnels Contact 8321 Publié le 2 janvier 2013 à 320 213 dans L entretien de corégulation en éducation thérapeutique du patient 2 5 Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/lentretien-de-coregulation-en-education-therapeutique-du-patient-25/attachment/8321/ (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • ETP | Marc Nagels
    et formation professionnelle Enseignement supérieur professionnel Conférences et journées professionnelles Recherches et enseignements universitaires Mes publications en sciences de l éducation Formations intra Résultats des évaluations à chaud Maîtrise des usages professionnels Contact ETP Publié le 29 décembre 2012 à 504 296 dans L entretien de corégulation en éducation thérapeutique du patient 3 5 Suivant Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/lentretien-de-coregulation-en-education-therapeutique-du-patient-35/etp/ (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • ETP2 | Marc Nagels
    et formation professionnelle Enseignement supérieur professionnel Conférences et journées professionnelles Recherches et enseignements universitaires Mes publications en sciences de l éducation Formations intra Résultats des évaluations à chaud Maîtrise des usages professionnels Contact ETP2 Publié le 29 décembre 2012 à 792 593 dans L entretien de corégulation en éducation thérapeutique du patient 3 5 Précédent Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les

    Original URL path: http://www.17marsconseil.fr/lentretien-de-coregulation-en-education-therapeutique-du-patient-35/etp2/ (2016-01-29)
    Open archived version from archive



  •