archive-fr.com » FR » A » ADBS.FR

Total: 258

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Portraits de professionnels de l'information - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    contacter Emploi métiers et compétences Prestations emploi métiers et compétences Espace emploi Observatoire de la fonction Information Archives Nos formations Notre offre 2016 S inscrire Formations intra et sur mesure Informations pratiques Accéder à la doc professionnelle La revue I2D Information données documents La revue Documentaliste Ouvrages ADBS L Oeil de l ADBS Nous avons lu Nous avons reçu Vocabulaire de la doc Pages thématiques Contacter un professionnel Partenaires Organismes et associations Centres de documentation Acheter en ligne Mon panier Adhérer en ligne Manifestations Publications et abonnements Manifestations ADBS Matinées et journées d étude Webconf Carrefours Métiers 5 à 7 vidéos Agenda des manifestations Prestations emploi métiers et compétences Espace emploi Observatoire de la fonction Information Cartographie des métiers Portraits de professionnels Guide des formations initiales Archives Espace adhérents Connexion à l Intranet Identifiant mot de passe J ai oublié mon mot de passe En savoir plus Adhérer Menu en cours de modification Merci de patienter Vous êtes ici Accueil Emploi métiers et compétences Observatoire Portraits de professionnels Métiers et compétences Portraits de professionnels de l information publié le 26 juin 2009 Dans le cadre d une exposition virtuelle et physique consacrée aux professionnels de l information des étudiants en

    Original URL path: http://www.adbs.fr/portraits-de-professionnels-de-l-information-68386.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive


  • Bertrand Sajus, chargé d'études documentaires - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    banalisée mais cache pourtant une rupture due à l explosion de la bulle Internet Comment les professionnels de l ID ont ils intégré cette vague 2 0 La vague 2 0 n a pas surpris et encore moins déstabilisé la communauté ID Cette situation s explique par le fait que depuis une quinzaine d années les professionnels de l ID ont été plongés dans l Internet dès leur période de formation initiale comme dans un environnement naturel et central un biotope Sur ce plan les écoles professionnelles ont joué un rôle décisif Or dès l époque du web 1 0 ce qui intéressait le plus ces professionnels c était l aspect social les usages non seulement individuels mais surtout collectifs les forums les mailing lists etc Le web 2 0 est donc apparu comme une augmentation des potentialités sociales de leur univers quotidien et non comme la remise en cause d une représentation figée de l internet Voilà pourquoi on observe une bonne réactivité aux innovations du web social même si celles ci sont très diversement intégrées dans les pratiques quotidiennes Cette diversité est inhérente au principe du 2 0 la multiplication des outils librement accessibles et le pullulement des usages offrent un paysage très varié Dans tous les cas le web social n a pas été imposé de l extérieur à la communauté ID Ce sont les professionnels qui ont capté les innovations et les ont utilisées dans leurs organisations souvent en position d initiateurs C est là peut être qu il y a rupture Car cette position d initiateurs d usages est aux antipodes de celle de la décennie 1970 1980 au cours de laquelle les choix d outillage informatique lourds s imposaient d une manière verticale en excluant toute créativité des usages Quelles conséquences a eues le web social sur les processus documentaires Le modèle taylorien de la chaîne documentaire qui connu son apogée dans les années 1970 1980 a subi une première phase d érosion sous l effet du web 1 0 Mais le web social remet radicalement en cause les principes mêmes de ce processus linéaire conçu par et pour le centre de documentation traditionnel Aujourd hui dans le champ de l ID il ne s agit plus tant de produire infobésité que de filtrer de valider intelligemment et d interagir avec les bonnes personnes au moment opportun La tendance est donc nettement au fonctionnement en mode projet aux processus adaptatifs courts à l interaction souple avec des utilisateurs acteurs eux mêmes réunis en réseaux En quoi les outils du web 2 0 peuvent ils renouveler et féconder les pratiques documentaires Les outils du web 2 0 sont nés de la culture Internet Ils ne sont pas des adaptations techniques d outils plus anciens comme par exemple les interfaces web des bases de données conçues pour le web dans les années quatre vingt dix Ils supposent l existence d une population déjà acquise au mode de fonctionnement en réseau numérique Ces outils se caractérisent par

    Original URL path: http://www.adbs.fr/bertrand-sajus-charge-d-etudes-documentaires-64433.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive

  • Saïda Abd-Rabi, knowledge manager (décembre 2008) - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    de professionnels Métiers et compétences Saïda Abd Rabi knowledge manager décembre 2008 Il faut passer de l ère de la gestion de l information à l ère de la gestion des connaissances publié le 29 janvier 2009 Saïda Abd Rabi est responsable Veille et Knowledge Management chez Dynargie groupe Altedia cabinet de conseil en conduite du changement qui compte 50 salariés Recrutée il y a un an elle a commencé à mettre en place une démarche de gestion des connaissances au sein du cabinet Comment avez vous été formée à ce métier Au départ j ai une formation scientifique licence de biochimie mais le peu de places proposées au vu du nombre de postulants m a décidé à m orienter un peu par hasard vers une formation d information documentation J ai donc obtenu une licence puis une maîtrise en Information scientifique et technique à IUP DIST de Lyon complétées par un Dess devenu depuis master en intelligence économique et développement des entreprises que j ai suivi à Poitiers Aujourd hui vous travaillez chez Dynargie en tant que responsable du KM Pouvez vous préciser votre mission Quand j ai pris mon poste chez Dynargie le serveur sur lequel étaient stockés les documents internes était un véritable fourre tout pas de droit d administration dans les accès ni de limitation de taille pour les documents aucune gestion documentaire etc On pouvait y trouver n versions d un même document accompagné éventuellement dimages etc Et retrouver l information était évidemment très compliqué voire impossible Il devenait impératif de structurer l information interne dans un premier temps puis de réfléchir à la manière de conserver le savoir faire du cabinet information tacite et non formulée à travers une démarche de knowledge management ou gestion des connaissances en français C est la raison de mon recrutement Mes principaux interlocuteurs sont les patrons de filière et la direction Par quoi avez vous commencé cette démarche de KM Les choses se sont faites d une manière progressive J ai d abord effectué un nettoyage de la base documentaire interne puis proposé de mettre en place un Intranet documentaire Mon objectif était de faire évoluer la base de données déjà existante vers une base de connaissances L Intranet est opérationnel depuis décembre dernier mais la base de connaissances en est encore à ses balbutiements Il faut d abord recueillir les informations pour alimenter cette base Comment procédez vous Pour le moment nous en sommes encore à la phase d identification des savoir faire et du recueil des expériences J ai commencé par mener des entretiens réguliers avec les personnes identifiées comme experts dans un domaine entretiens au cours desquels j explique la démarche C est très important pour installer une relation de confiance et obtenir leur coopération En parallèle j ai mis en place des outils pratiques pour formaliser certaines informations qui auparavant se seraient perdues avec le départ de la personne concernée Par exemple les fiches retours d expérience réalisées puis validées avec le comité de

    Original URL path: http://www.adbs.fr/saida-abd-rabi-knowledge-manager-decembre-2008--60209.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive

  • Evelyne Luctkens, consultant senior - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    ULB Responsable d un centre de documentation scientifique pendant plusieurs années elle a ensuite eu une expérience de knowledge manager avant d être engagée en tant que consultante senior dans une entreprise Pourquoi avoir choisi la documentation En complément des cours qui me permettaient d obtenir des diplômes en lettres et en langues j ai opté pour une formation en documentation formation qui à l époque me paraissait plus robuste et dont les aspects techniques m avaient attirés Vous avez trouvé tout de suite un emploi j imagine J ai découvert le monde scientifique en 1983 dans le cadre de mon premier emploi auprès d un laboratoire de recherche dans le domaine électrique J y ai notamment géré la circulation des périodiques et réalisé des recherches documentaires J ai quitté cet emploi à mi temps pour un travail à temps plein dans un centre interuniversitaire de documentation en sciences sociales J y participais à la constitution d une base de données bibliographique consacrée à l emploi et la formation J ai occupé ensuite un poste de chercheur en traduction automatique à l ULB pendant trois ans de 1984 à 1987 pour un projet qui visait à traduire les manuels informatiques d une société Vous avez acquis progressivement un profil plutôt technique Oui d autant que j ai travaillé ensuite pour Shell dans un centre de recherche consacré aux polymères De 1987 à 2004 j ai été responsable du service d information que j avais eu l opportunité de mettre en place dès l ouverture du laboratoire Les relations publiques et la gestion administrative secrétariats catering agence de voyage sont venues s ajouter à mes activités documentaires Les tâches accomplies dans ce dernier cadre étaient assez classiques gestion des abonnements à des bases de données et à des publications recherche documentaire Pour la gestion des rapports de recherche disponibles dans notre laboratoire j ai sélectionné un logiciel de gestion documentaire qui nous permettait de mettre à disposition des rapports sous format électronique qu il s agisse de documents électroniques natifs ou numérisés par nos soins Ensuite en tant que knowledge manager pour la branche Chemicals Research du groupe il m incombait d y harmoniser la gestion documentaire plus particulièrement de coordonner les activités des laboratoires anglais américain hollandais et belge Et aujourd hui Suite à une réorganisation des services j ai présenté ma candidature chez IRIS Créée en 1987 autour d un logiciel de reconnaissance optique des caractères objet d une thèse cette PME est à présent devenue une entreprise internationale Outre le développement de différents logiciels qui permettent de reconnaître des caractères imprimés ou manuscrits ainsi que des formulaires la société propose aussi ses services pour des projets de gestion documentaire auprès d institutions publiques et privées Après avoir été consultante en gestion documentaire pour des organisations internationales soit surtout la Commission européenne et celles qui gravitent autour d elle je suis à présent chargée de projet et responsable de la coordination de réponses à des appels d offre ce

    Original URL path: http://www.adbs.fr/evelyne-luctkens-consultant-senior--54726.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive

  • Juliane Casier, responsable d'un système d'information - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    publié le 22 juillet 2008 Après un diplôme d ingénieur en géologie obtenu en 2003 Juliane Casier a pris une année sabbatique pour se consacrer à la mise en place de sites Internet dans le milieu associatif Elle a suivi ensuite les cours du master 2 en ingénierie documentaire de Toulouse Depuis le mois de septembre 2007 elle travaille à la Cité de l eau créée par le Syndicat interdépartemental pour l assainissement des eaux de l agglomération parisienne SIAPP Pourquoi avoir abandonné l idée de devenir géologue Lors d un stage long en ingénierie l aspect documentaire m avait immédiatement attiré tout particulièrement des applications comme les systèmes de gestion des contenus Quand j ai terminé cette formation j ai voulu approfondir ces techniques tout d abord en les mettant en pratique dans des sites web créés pour plusieurs associations puis en suivant une formation pour mieux les maîtriser Votre profil a dû séduire des employeurs assez rapidement j imagine La Cité de l eau centre de formation aux métiers de l eau a voulu d emblée privilégier les outils du web 2 0 Toute jeune diplômée je maîtrisais bien ces techniques qui m ont toujours paru devoir faire partie intégrante d un site web C est sans doute ce profil et bien sûr aussi ma double compétence en documentation et dans le domaine scientifique qui m a permis d être recrutée Quelle est votre mission On ne m a pas demandé simplement de choisir des outils et de concevoir des produits mais de créer dans une communauté une culture web 2 0 En tant que responsable du système d information dans le cadre de l infothèque je dois choisir les systèmes qui permettront de constituer la documentation numérique Nous élaborons le pré cahier des charges du système d information qui sera ouvert vers 2011 Je liste ce qui existe et ce que l on pourrait combiner tout en restant très ouverte sur les opportunités nouvelles le produit étant amené à évoluer perpétuellement Je mène aussi un projet transversal créer le site web de la Cité de l eau sur un CMS système de gestion de contenu permettant l écriture collaborative des pages du site Aujourd hui nous sommes en phase d écriture des contenus et l ouverture du site aura lieu vers juin 2009 Comment allez vous promouvoir cette culture web 2 0 L initiation débute au sein de l équipe de la Cité de l eau Nous incitons par exemple nos collègues à utiliser Del icio us outil qui permet de partager ses tags appliqués à des produits documentaires et à mettre en ligne dans des espaces communautaires internes les comptes rendus des conférences auxquelles ils ont pu assister pour capitaliser les connaissances de l équipe Sur le site Internet de la Cité de l eau il y aura un administrateur pour chaque rubrique L un d eux par exemple sera chargé de documenter l histoire de l assainissement Il lui appartiendra de trouver d autres contributeurs

    Original URL path: http://www.adbs.fr/juliane-casier-responsable-d-un-systeme-d-information--51208.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive

  • Marie-Pierre Fouquin, chargée de veille, groupe BPI - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    du groupe et de proposer à l ensemble des décideurs internes responsables d activités mais aussi consultants des informations analysées permettant une réactivité et un repositionnement Nous surveillons ainsi en permanence une vingtaine d entreprises mais notre champ s élargit aussi de manière ponctuelle à d autres entreprises très spécialisées Avec qui travaillez vous dans votre entreprise Avec une chargée d intelligence économique pour échanger des informations sur les méthodes de recherche et les outils de travail sur la veille Nous avons mis en place ensemble un bouillon de culture où nous présentons ces outils à l équipe du centre de documentation dont l Observatoire de la concurrence est indépendant Quel type de veille réalisez vous A côté de la veille concurrentielle la veille marché s impose aussi pour pouvoir positionner BPI dans son environnement Les demandes qui me parviennent et les échanges avec les consultants m ont fait comprendre que surveiller les concurrents était une démarche un peu trop basique Comment opérez vous Certaines tâches sont récurrentes le relevé des alertes leur traitement leur analyse et leur diffusion Mais il m arrive aussi de recouper les informations pour les valider les mettre en perspective ce qui prend naturellement plus de temps Je fais une veille permanente à partir d axes prédéfinis mais je suis amenée aussi à répondre à des demandes ponctuelles Comment détectez vous les besoins Par les demandes des utilisateurs mais aussi grâce aux réunions auxquelles j assiste C est ce qui me permet d anticiper les tendances et les sujets de préoccupation actuels Comment communiquez vous vos résultats Souvent en face à face de façon informelle mais aussi par des courriers électroniques envoyés à des personnes ou à des groupes Il m arrive aussi de prendre des rendez vous avec certains collaborateurs pour parler plus particulièrement d un sujet Il serait fructueux de réunir toutes les personnes ayant réagi à une alerte Nous sommes aussi amenés à jouer un rôle d animateur Quels produits proposez vous Un mode Alerte vers certaines équipes en DSI et à la présidence mais aussi une revue de presse mensuelle diffusée à tous où le résumé de l article est accompagné d un point de vue sur le sujet Nous proposons aussi un reporting trimestriel sur nos concurrents et un agenda qui liste les événements où ceux ci interviennent Nous réalisons ponctuellement des études qui permettent à l une de nos équipes de se positionner sur une offre Comment avez vous sélectionné vos sources Par un travail en amont de repérage des portails des sites de concurrents des revues RH ou généralistes qui parlent de nos concurrents Je les ai retranscrits dans un tableau de bord qui indique la fréquence d interrogation ou de dépouillement le mode d interrogation automatique ou manuelle Quelles sont selon vous les compétences et les aptitudes nécessaires au métier de veilleur Discrétion rigueur tact mais aussi savoir parler en public être réactif et curieux Bien entendu et de manière plus classique il faut savoir analyser synthétiser

    Original URL path: http://www.adbs.fr/marie-pierre-fouquin-chargee-de-veille-groupe-bpi-51222.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive

  • Pascale Outier-Vilain - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    est la 500e urbaniste qualifiée par l Office professionnel de qualification des urbanistes OPQU Pourquoi le choix de la documentation J ai décidé de devenir documentaliste après un stage réalisé lors de mes études secondaires à Dunkerque La réflexion l analyse la synthèse voilà ce qui avait attiré mon attention pour ce métier Trop jeune pour intégrer l INTD après avoir obtenu mon baccalauréat j ai choisi de suivre une formation sur la langue anglaise avant d avoir l âge requis Quelles sont vos premières expériences dans ce métier J avais trouvé un travail qui me convenait non à Paris comme on aurait pu l imaginer mais dans le sud de la France J ai refusé un premier emploi que l on me proposait à Perpignan dans le secteur des fruits et légumes car c est un domaine qui ne m intéressait pas du tout Or c est ce qui est fondamental à mes yeux J ai accepté sans hésiter en revanche de gérer la documentation technique dans un cabinet d architecture et d urbanisme où l on considérait qu il était important d avoir accès rapidement à une information régulièrement mise à jour On était au début des années quatre vingts et l informatisation était encore peu présente dans ce secteur qui privilégiait surtout les aspects artistiques Mais j ai pu y valoriser mes compétences en produisant des textes d analyses et de réflexion dans le domaine de l urbanisme Approfondir un sujet c est ce qui m intéresse vraiment dans l information documentation bien plus que la classification qui ne m a jamais vraiment passionnée Pourquoi avoir choisi ensuite le métier d urbaniste J avais acquis une certaine expérience en rédigeant des dossiers mais aussi après plusieurs mandats d élue locale Licenciée économique j ai obtenu grâce à

    Original URL path: http://www.adbs.fr/pascale-outier-vilain-51227.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive

  • Frédéric Giraudet, chargé de projets dans le secteur audiovisuel - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    la Picardie Pour sa reconversion il a choisi de suivre pendant deux ans les cours de l Ecole des bibliothécaires documentalistes EBD Il compte à présent donner suite à un projet défini dans le cadre de sa formation qu il a terminée en juillet 2007 Comment est né ce projet Pour mes études il m a fallu réaliser un travail de conduite de projet d une durée de trois mois Comme je suis passionné par le film amateur et que je suis membre d Atelier 142 une association régionale spécialisée sur cette question j ai choisi de collecter les informations sur les solutions apportées par les gestionnaires de fonds de films amateurs aux problèmes techniques qu ils rencontrent et d évaluer leurs besoins Cette étude a débouché sur une recommandation pour la création d une base de données que j ai remise à l Association européenne inédits AEI qui fédère ces structures Travaillez vous pour cette association Non mais l AEI m a déjà permis d avoir les contacts nécessaires Pour évaluer les pratiques des gestionnaires de films amateurs je me suis rendu dans différentes villes puis j ai créé un système d évaluation à distance par entretien téléphonique et questionnaire Quel en est le principal résultat Ce que j ai constaté c est que si les problèmes étaient les mêmes les structures les plus riches avaient développé des logiciels tout à fait adaptés mais sophistiqués Comme les frais engagés pour les créer sont élevés les licences restent inaccessibles pour d autres cinémathèques En revanche ce sont des plateformes informatiques qui facilitent le travail en réseau C est ce qui vous a permis de formaliser un projet Oui J ai proposé à l AEI de mettre en place une plateforme multibases qui contribue à baisser le coût des licences mais

    Original URL path: http://www.adbs.fr/frederic-giraudet-charge-de-projets-dans-le-secteur-audiovisuel--51233.htm?RH=1359970381776 (2016-01-10)
    Open archived version from archive