archive-fr.com » FR » A » ADBS.FR

Total: 395

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Big Data : nouvelles partitions de l’information / actes du séminaire IST Inria, octobre 2014 - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    Joachim SCHÖPFEL joachim schopfel at univ lille3 fr UN OUVRAGE COLLECTIF RÉFÉRENCE POUR LA POLITIQUE SCIENTIFIQUE Depuis longtemps 1 la recherche scientifique fait du big data comme Monsieur Jourdain fait de la prose sans le savoir Aujourd hui où tout le monde en parle les organismes et établissements de l enseignement supérieur et de la recherche se réapproprient la thématique et traduisent les nouveaux concepts dans leurs pratiques et dispositifs Lors de leur meeting annuel par exemple la Conférence des présidents d université a mis la maîtrise et la circulation des données de la recherche en première priorité de son agenda numérique 2 Ce qui a changé aujourd hui pour le Big data scientifique c est un contexte globalement favorable à la libre circulation des résultats de la recherche open access et c est la politique d ouverture du gouvernement en faveur des données publiques Ce qui a changé aussi c est le développement d outils et d infrastructures à la portée d un large public pour analyser et exploiter ces larges volumes de données Le contexte de la science ouverte La contribution de Francis André CNRS a le grand mérite de situer la question des données de la recherche dans le contexte de la science ouverte avec un regard juste aussi bien sur l historique que sur l impact sociétal création de valeur et sur le personnel impliqué Le lecteur qui cherche une vision globale commencera par ce chapitre et poursuivra par celui de Charles Huot fondateur de la société Temis et président du GFII qui passe en revue la terminologie du Big data et son écosystème français avec l État l Alliance Big Data et d autres projets importants et qui n oublie pas l aspect éthique les libertés la traçabilité des données la protection de la vie

    Original URL path: http://www.adbs.fr/b-big-data-nouvelles-partitions-de-l-information-b-actes-du-seminaire-ist-inria-octobre-2014-151141.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive


  • Documentalistes. Leur histoire de 1900 à 2000 / Marie-France Blanquet ; préface de Gérard Puymatto - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    sur l histoire de la documentation L histoire écrite est une histoire destinée à comprendre la profession en profondeur en engageant un dialogue avec ceux qui disparus aujourd hui l ont créée ou ont participé à sa création p 9 Ainsi décrit Marie France Blanquet le programme de son dernier livre qui est né d un premier étonnement celui du constat de la méconnaissance de leur histoire par un grand nombre de documentalistes Comment expliquer qu une profession qui se décrit comme passeur culture ignore à ce point les routes du passé qui la conduisent au présent et à l avenir p 10 L objectif du livre est de pallier ce manque de connaissance et d apporter un maximum d information aux documentalistes sur ce qu il s est passé avant p 18 Cet avant couvre la période de 1900 à 2000 C était il y a longtemps En fait c était hier Concepts et terminologie Le livre se présente en deux parties La 1re partie p 23 106 est consacrée aux concepts et à la terminologie de la documentation On y trouve l historique du terme documentation et de ses alternatives et concurrents comme documentologie bibliologie et science de l information À propos dit on science au singulier ou sciences au pluriel Quid de la science de la communication Et pourquoi ne pas parler à l instar des pays anglo saxons de la science des bibliothèques Quels sont les liens et conflits avec l informatique Toutes ces questions sont abordées et le lecteur se fera son opinion sur les problèmes d identité d affirmation et de démarcation de cette finalement pas si jeune discipline Cette 1re partie contient également trois chapitres sur la construction et l image du métier du documentaliste en général p 67 98 et la profession hybride du professeur documentaliste en particulier p 99 106 Le lecteur apprendra au fil des pages que les interrogations sur le métier ne datent pas d aujourd hui et que dès le départ les documentalistes se posaient des questions sur leur rôle leur identité leur différence avec d autres métiers leur place dans les organisations et la société Apparemment ce débat n est pas clôt 1 On finit par se demander si la documentation n est pas une profession comme la psychologie ou l histoire profondément ancrées dans les humanités avec une approche systémique où les professionnels et chercheurs font partie du champ d investigation et d action À propos le lien entre métier et recherche est une autre histoire Là aussi le livre apporte quelques éclairages sur un débat très français entre la science et l ingénierie c est à dire l approche conceptuelle et théorique d une part et l application sur le terrain d autre part Un va et vient permanent La seconde partie p 107 182 retrace l histoire de la documentation d une manière chronologique en six chapitres passant de la naissance de la documentation 1900 1920 aux années IST 1961 1980 à l industrie

    Original URL path: http://www.adbs.fr/b-documentalistes-leur-histoire-de-1900-a-2000-b-marie-france-blanquet-preface-de-gerard-puymatto-151144.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Les Bibliothèques et la médiation des connaissances / Bertrand Calenge - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    juillet 2015 Paris Éditions du Cercle de la librairie 2015 147 p Bibliothèques ISSN 0184 0886 ISBN 978 2 7654 1465 0 35 Analyse de Joachim SCHÖPFEL joachim schopfel at univ lille3 fr EMPRUNTER DE NOUVELLES VOIES POUR FAIRE VIVRE LES BIBLIOTHÈQUES Il y a des livres qui racontent le monde D autres en éclairent un aspect particulier Le dernier livre de Bertrand Calenge appartient à cette 2e catégorie Il parle de la médiation des bibliothèques Ce n est pas un sujet nouveau Beaucoup d encre a coulé sur la fonction centrale de l intermédiation des bibliothèques ou plutôt sur la perte de cette fonction dans la société de l information Souvent ce constat est accompagné d un plaidoyer en faveur d une ré intermédiation afin d assurer la survie des bibliothèques comme institutions culturelles et scientifiques Alors pourquoi lire encore un autre ouvrage Pour au moins trois raisons Les relations humaines La première raison est la grande place qu occupent les relations humaines dans ce livre À consulter la littérature professionnelle on a parfois l impression que la médiation est d abord une question de technique de procédure de technologie Bertrand Calenge adopte une autre approche La médiation c est avant tout ici une histoire entre personnes une relation entre professionnels et publics une attitude citoyenne un lieu social C est aider accompagner former favoriser et assister l autoformation le livre montre comment cette médiation pédagogique peut se décliner dans les bibliothèques publiques et universitaires Mais il va plus loin aborde les partenariats l échange et le partage comment mobiliser les publics pour faire partager Comment construire ensemble un corpus documenté voire une collection Le lecteur fera le lien avec les pratiques sur Internet et il découvrira comment la médiation s approprie les concepts de la responsabilité sociale pour donner un nouvel élan aux bibliothèques Les connaissances À la différence d autres auteurs Bertrand Calenge met l accent sur la médiation des connaissances Jusqu alors il était surtout question de la médiation des collections des services et outils pour que comme le disait Ranganathan chaque lecteur trouve son livre et chaque livre son lecteur Ici les collections ne sont pas au centre des préoccupations p 39 et il faut se tourner vers les publics que nous servons toujours en attente de savoirs augmentés p 40 Étudier les besoins informatifs les satisfaire avec des ressources externes contenus informatifs mettre à disposition des connaissances utiles à une population et en assurer l appropriation p 40 Nous ne sommes pas loin d autres approches et modèles qui placent les besoins du public usagers communautés etc au cœur de la politique des bibliothèques Le lien est vite établi avec les idea stores i nformation commons community commons et autres learning centres et avec les initiatives pour une nouvelle bibliothèque Repenser la fonction de médiation des bibliothèques à partir de la relation qu elles entretiennent avec leur public et la population c est la deuxième raison de lire cet ouvrage Les définitions La 3e

    Original URL path: http://www.adbs.fr/b-les-bibliotheques-et-la-mediation-des-connaissances-b-bertrand-calenge-151138.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • L’Histoire sans fin des technologies de l’écrit. Traité de bricolage réfléchi pour épris de curiosité / Béatrice Vacher, Isabelle Le Bis - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    108 p Les carnets de Lilith ISBN 978 2 3567 1145 8 15 Analyse de Michèle BATTISTI michele battisti at adbs fr BRICOLER SEREINEMENT AVEC LES TECHNOLOGIES Le titre de l ouvrage donne le ton Il y a beaucoup d humour et d intelligence dans ces quelque cent pages qui se moquent gentiment de notre besoin voire pour certains de notre amour du classement dont les auteures relativisent avec brio l efficacité Vouloir agir rationnellement raisonnablement quoi de plus légitime pourtant Mais dans le 1er chapitre on découvrira que la technologie conçue pour retrouver facilement nos documents en favorise la dispersion voire la perte dans le 2e chapitre que conçue pour simplifier la vie elle fabrique du contrôle à grands coups de normes figées et dans le 3e que conçue pour conserver partager elle est source d amnésie voire d exclusion Un constat qui se vérifie au fil du temps et qui serait terrible angoissant si ce n est qu il donne l occasion de mettre l accent sur le poids de l humain du dialogue de la puissance de l écoute flottante en action ou encore sur le partage et le bricolage collectif quotidien la reconnaissance mutuelle qui résolvent bien des problèmes Ou lorsque mépris et inattention souligne t on aussi sont les sources des difficultés rencontrées bien plus que les complications techniques trop souvent mises en avant Fais moi un plan de classement Oui Pourquoi pas Mais les classements sont multiples nous le savons les buts collectifs ne sont pas toujours clairs les préférences des uns et des autres vagues contradictoires et évolutives et il y a toujours des choses que l on a du mal à caser ou que tout le monde ne case pas au même endroit soit autant d obstacles pour le public et de

    Original URL path: http://www.adbs.fr/l-histoire-sans-fin-des-technologies-de-l-ecrit-traite-de-bricolage-reflechi-pour-epris-de-curiosite-beatrice-vacher-isabelle-le-bis-149605.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Économie du savoir : dossier / Jean-Pierre Bouchez, Corinne Baujard, Claire Duchesne, Nathalie Gagnon - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    tout entier Victor Hugo Ce siècle avait deux ans in Les feuilles d automne UNE SYNTH ÈSE COMPLÈTE SUR L ÉCONOMIE DU SAVOIR Qui veut savoir rapidement ce qui s est dit de l économie du savoir sera ici comblé L auteur nous livre une authentique synthèse bibliographique ou plutôt documentaire sur un fonds de 80 références ne sont mobilisées que les idées et les informations qui permettent à l auteur de la synthèse d étayer et d illustrer la problématique qui est la sienne Cette problématique nous la connaissons Marie France Blanquet en a fait état lorsqu elle présentait pour Doc SI l ouvrage que Jean Pierre Bouchez publia en 2012 L économie du savoir construction enjeux et perspectives De cet ouvrage la présente note de synthèse reprend d une part la seconde partie intitulée Un nouveau régime de croissance autour de l économie de la connaissance et de l innovation p 147 230 en en condensant drastiquement le propos et d autre part la conclusion p 353 362 L auteur commence par exhiber ce qu il appelle les composantes de l économie du savoir c est à dire le savoir les finances les nouvelles technologies de l intellect et le territoire autant de pôles dont les liaisons interactives produisent la dynamique de l économie du savoir Dans ce fonctionnement apparaissent assez nettement les antagonismes entre le pôle du savoir et celui des finances au sein d une relation globalement asymétrique qui débouche fatalement sur la privatisation et la marchandisation excessive du savoir dit l auteur avec la captation et la codification des connaissances la propriété intellectuelle étant qualifiée de dispositif ambivalent où le brevet finit par empêcher l innovation Parmi les pistes évoquées pour libérer l innovation outre la nécessaire sanctuarisation des dépenses publiques d investissement en R

    Original URL path: http://www.adbs.fr/economie-du-savoir-dossier-jean-pierre-bouchez-corinne-baujard-claire-duchesne-nathalie-gagnon-149520.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Open Access and the Humanities. Contexts, Controversies and the Future / Martin Paul Eve - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    Hardcover 30 00 Analyse de Joachim SCHÖPFEL joachim schopfel at univ lille3 fr UNE INVESTIGATION CRITIQUE ET NUANCÉE SUR LE LIBRE ACCÈS Accueilli outre Manche comme indispensable et lecture essentielle ce livre de Martin Paul Eve paru fin 2014 fait la jonction entre le mouvement du libre accès à l information scientifique et les humanités numériques L idée du libre accès est simple sa mise en place l est beaucoup moins Comment l Open Access OA va t il changer la communication scientifique et la recherche dans les sciences humaines et sociales Quels sont les obstacles quelles sont les conditions favorables à la réussite du libre accès Le livre apporte des éléments de réponse et de réflexion en cinq chapitres Le 1er chapitre sur le contexte et l historique de l OA livre 12 pages très pertinentes consacrées à l opposition des chercheurs éditeurs et bibliothécaires Why not open access où l auteur délivre une analyse originale des raisons financières scientifiques et politiques d une résistance hétéroclite pages 30 42 Pour Martin Paul Eve le mouvement du libre accès est quelque part pris au piège par les domaines de l économie et de la valeur en termes financiers mais aussi d échange de capital symbolique L économie numérique est le sujet du 2e chapitre À partir des travaux de Pierre Bourdieu Martin Paul Eve dissèque les liens entre prestige scientifique diffusion des résultats et qualité des publications et il n hésite pas à considérer la production en libre accès comme commodity ou marchandise Est ce que l édition en libre accès peut devenir financièrement abordable est ce que les SHS peuvent supporter les coûts de la transition du modèle traditionnel vers le libre accès L auteur est assez honnête pour admettre que personne n a de réponse définitive à cette question Néanmoins il voit la solution dans une sorte de crowdfunding scientifique via le financement collectif d une édition en libre accès par les bibliothèques scientifiques Le chapitre se termine par quelques exemples et initiatives internationaux Le 3e chapitre porte sur les conditions juridiques de la diffusion en ligne et en particulier sur les licences Creative Commons Les pages sur le text and content mining au cœur des discussions aussi en France et sur les questions de l intégrité scientifique et d une réutilisation indésirable pages 100 111 sont particulièrement intéressantes Si l analyse s est limitée en grande partie à l édition des revues jusqu ici le 4e chapitre met l accent sur l édition des monographies ou ouvrages et sur les modèles émergents pour financer leur diffusion sur Internet tels qu un financement par l édition imprimée par l institution par des services à valeur ajoutée Freemium ou par un partenariat collectif Le 5e et dernier chapitre sur les innovations d une édition en libre accès concerne essentiellement la question de la sélection des articles et livres par le système de peer review Comme alternative Martin Paul Eve suggère la curation sociale après la diffusion en ligne post

    Original URL path: http://www.adbs.fr/open-access-and-the-humanities-contexts-controversies-and-the-future-martin-paul-eve-149480.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Une brève histoire de tous les livres / Lucien X. Polastron - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    Presque par hasard je suis tombé sur cette histoire du livre par le biais des matières qui le constituent Il était là petit objet 19 cm 10 cm 2 cm au milieu du présentoir des nouvelles acquisitions de la section SIC de la BU entouré d ouvrages bien plus imposants sur des langages de programmation le confort des lecteurs et l information science Trois cent quatre vingts cm3 de lecture sur un peu plus de 200 pages ce sont quelques trajets de métro En plus il est simplement beau composé en Garamond Premier Pro corps 12 4 imprimé sur Vergé Ivoire dans un format agréable à tenir dans la main Alors je l ai emprunté Puis je ne l ai plus quitté J avoue j ai failli le garder dérober des livres n est pas voler vieux dicton chinois mais le surmoi aidant j ai fini par l acheter avant même de le retourner à la bibliothèque L écrivain Lucien X Polastron auteur d ouvrages sur la calligraphie la destruction des bibliothèques et la numérisation des collections a souhaité ramasser en quelques pages ce que lui ont appris les livres sur eux mêmes p 16 Entreprise réussie Les Éditions Actes Sud sont rompues aux voyages à travers les littératures d autres pays et continents Voici un voyage dans le temps à travers les siècles et cultures avec comme fil rouge l objet livre Ce guide touristique au pays des livres est composé d anecdotes d histoires de formules spirituelles et aussi de quelques méchancetés bien ciblées Mais laissons parler le livre pour lui même Voici quelques morceaux choisis glanés ici et là au hasard de la lecture Lire est un sentier qui se négocie Chaque lecteur réécrit le livre au fur et à mesure qu il le lit Un livre annoté en vaut deux On reconnaît un ouvrage important à ce qu il a été volé au moins deux fois Payer ses livres est un mal bienheureux dans la mesure où ils vous apparaissent alors tels les esclaves affranchis si ce n est anoblis Les religions n existent que pour combler la vacuité du ciel par un ensemble de réglementations alambiquées L a douceur animale de l objet lecture est ancrée dans notre inconscient Les couvertures embarcadères du rêve et du désir Le lecteur bibliophile trouvera ainsi au tournant des pages quelques passages lumineux et passionnés et j avoue deuxième aveu que j étais comme on dit plié de rire de lire les remarques de Lucien Polastron sur la politique de numérisation du ministère de la Culture la logorrhée emmitoufle une absence quasi totale de perspective historique sur les livres numériques tablettes et autres machinalires et leurs dix harems DRM sur la gadgétisation apparente de la lecture mais également sur les différentes façons de ranger une collection privée sur les plaisirs secrets de l ouverture d un livre non coupé ou encore sur ce que la book art fait du livre son destin n est plus la transmission du savoir

    Original URL path: http://www.adbs.fr/une-breve-histoire-de-tous-les-livres-lucien-x-polastron-149502.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Bibliothèques d'aujourd'hui : à la conquête de nouveaux espaces / sous la dir. de Marie-Françoise Bisbrouck ; préf. d'Anne Verneuil et Christophe Pérales - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    Bibliothèques d aujourd hui à la conquête de nouveaux espaces sous la dir de Marie Françoise Bisbrouck préf d Anne Verneuil et Christophe Pérales publié le 23 juin 2015 Nelle édition Paris Éditions du Cercle de la librairie 2014 437 p un disque Bibliothèques ISSN 0184 0886 ISBN 978 2 7654 1429 2 69 Analyse de Bruno RICHARDOT bruno richardot at univ lille1 fr FAIRE DE LA BIBLIOTHÈQUE NOUVELLE UN ORGANISME VIVANT EN OSMOSE AVEC LES USAGES C est un fait que l innovation se déploie très souvent au sein d un dialogue dialogue de points de vue dialogue de méthodes dialogue de métiers dialogue de compétences L éclosion des nouveaux espaces bibliothécaires ne saurait démentir ce constat et Marie Françoise Bisbrouck dans l avant propos de cette nouvelle édition de Bibliothèques d aujourd hui à la conquête de nouveaux espaces insiste sur ce point Par ailleurs il est clair que l innovation spatiale a un impact fort sur les pratiques professionnelles et partant sur les métiers mêmes de la bibliothèque La fonction de médiation ne serait elle que la seule au coeur de la bibliothèque d aujourd hui l impact serait déjà énorme Les jours sont comptés du magasinier qui attend l usager derrière sa banque de prêt Tout est mouvement fluidité circulation qu il s agisse du savoir des documents des usagers ou des professionnels Et la mission de l espace bibliothèque est de proposer l aisance nécessaire à cette circulation qui doit être efficace c est à dire productrice de savoirs d échange de savoirs À l usager de s approprier cet espace au professionnel de faciliter cette appropriation On comprendra donc que le soin apporté au bâti et à l aménagement d un tel espace est primordial On entre ici dans une dialectique serrée entre le dur et le mou on pourrait parler de souple de flexible de vivant où le premier doit dans sa dureté même permettre toute expression du second qu elle soit prévue ou imprévisible à ce jour Il faut finir par insuffler la possibilité d une respiration qui fera de la bibliothèque nouvelle un organisme vivant en osmose avec les usages qui peuvent l habiter Bref il faut parvenir à rendre la vie possible dans la bibliothèque dans ses débordements et ses contournements possibles La lame de fond que représente la création des learning centers pointe un usage ancestral mais de plus en plus affiché de la bibliothèque universitaire La fonction Formation devient un des éléments clés de la fonction Médiation Et quand on sait que depuis plus de vingt ans la formation se qualifie de multiples façons formelle informelle non formelle autodirigée etc on comprend l enjeu de la configuration de la bibliothèque La pédagogie inversée accroît l importance du rôle de la lecture préalable au face à face pédagogique alors que la pédagogie par projet doit proposer aux étudiants des lieux de travail collectif voire collaboratif en groupes de taille variable Enfin l avènement du presque tout numérique y compris

    Original URL path: http://www.adbs.fr/bibliotheques-d-aujourd-hui-a-la-conquete-de-nouveaux-espaces-sous-la-dir-de-marie-francoise-bisbrouck-pref-d-anne-verneuil-et-christophe-perales-149427.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive