archive-fr.com » FR » A » ADBS.FR

Total: 395

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Manuel de la numérisation. Sous la direction de Thierry Claerr et Isabelle Westeel - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    la production la valorisation et la conservation sur le long terme des contenus tout en favorisant la mutualisation des compétences et des infrastructures Le livre est conçu selon le modèle d un vade mecum présentant des démarches des exemples et des solutions Son ambition est de prendre en compte l ensemble des dimensions qu elles soient d ordre scientifique technique organisationnelle politique juridique ou financière Après une préface de Michel Melot et une introduction générale présentant les notions de numérisation et l actualité du sujet six chapitres abordent sur environ 300 pages les aspects essentiels de la production de contenus numériques 1 Le contexte de la numérisation Après une synthèse de l évolution de la numérisation artisanale vers la numérisation de masse et exhaustive le premier chapitre dresse un panorama de la numérisation en France de la BnF aux bibliothèques publiques aux archives et à l enseignement supérieur et la recherche suivi d une présentation des politiques publiques et dispositifs de financement BnF BSN régions Europe partenariats public privé et mécénat 2 Aspects juridiques d un projet de numérisation Sur un peu plus de vingt pages Isabelle de Lamberterie et Catherine Wallaert CNRS abordent les questions juridiques liées à la création d un document numérique en particulier la notion de l œuvre protégée et la demande d autorisation les œuvres orphelines et les documents dans le domaine public Un chapitre dense et précis 3 La conduite d un projet de numérisation Le 3e chapitre 60 pages applique les principes et méthodes de la gestion de projet à la numérisation l ensemble est illustré par des exemples et quelques tableaux encarts et annexes extrêmement utiles comme l analyse Swot la trame d un projet scientifique et culturel PSC le modèle d une estimation budgétaire la répartition des tâches un planning type la rédaction d un cahier des charges les questions clés pour évaluer le processus workflow une fiche d état physique d un ouvrage Ce chapitre à lui seul mérite l achat du livre Un trésor riche d expérience et de conseil 4 Les techniques de numérisation Changement de style et de contenu les cent pages du 4e chapitre sont entièrement consacrées aux aspects techniques de la production numérique Au sommaire les caractéristiques d une image numérique son acquisition le post traitement rotation binarisation OCR etc les critères de qualité Ce chapitre ne se prête pas à une lecture linéaire il s agit d un manuel au sens strict à ouvrir et utiliser au gré d une question d un besoin d information d une vérification De nouveau un document très riche et indispensable 5 Qualité et projet de numérisation Comme pour la gestion de projet ce chapitre de vingt pages applique les principes d une démarche qualité aux projets de numérisation en particulier les notions élémentaires du management documentation suivi et du contrôle de la qualité critères logiciels échantillonnage etc C est une démarche d autant plus importante si la production est externalisée 6 La gestion des collections numériques vers

    Original URL path: http://www.adbs.fr/manuel-de-la-numerisation-sous-la-direction-de-thierry-claerr-et-isabelle-westeel-110589.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive


  • Archivage et stockage pérennes : enjeux et réalisations - L'Archivage numérique à long terme : les débuts de la maturité ? - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    il était besoin d un signe pour mesurer à quel point la thématique de l archive est devenue une question vive pour tous les milieux qui ont à traiter du document la quantité et la qualité des ouvrages parus ces derniers temps sur ce sujet suffiraient à le fournir Parmi les récentes livraisons à la revue nous avons retenu deux ouvrages qui abordent la question de l archive aussi bien sur le plan théorique que pratique et à ce titre concernent à la fois les chercheurs les professionnels de l information et au delà tous ceux qui s intéressent aux transformations numériques du document Sous la direction de Corinne Leblond directrice du service commun de documentation de l Université d Artois les éditions Hermès Lavoisier publient les contributions d une quinzaine d auteurs venus d horizons divers tous impliqués dans des projets de mise en œuvre de systèmes d archivage complexes pour différentes institutions Portant sur la notion d archivage pérenne cet ouvrage fait le point sur les questions urgentes qui accompagnent la croissante numérisation des ressources documentaires quel que soit le domaine on notera toutefois que le secteur de l entreprise privée ne fait l objet d aucune contribution ce qui s explique en partie par le sous titre de l ouvrage enjeux et réalisations ces dernières étant surtout développées pour l instant dans le cadre des grandes institutions publiques Rappelés dans diverses contributions les enjeux sont connus Il est crucial aujourd hui de repenser la conservation et la pérennisation des documents numériques à partir de ce qu on sait de leurs caractéristiques ils sont mouvants adaptables de formats différents produits par des outils différents et évolutifs soumis à l obsolescence des plates formes de conservation et de lecture Ces travaux s appuient aussi bien sur l exposé de projets ou réalisations existantes le Cines la bibliothèque municipale de Lille la Bnf l Ina les archives ouvertes que sur des réflexions sur les évolutions professionnelles et les outils intellectuels tels que les normes Parmi les enseignements que l on peut tirer à la lecture de ces expériences croisées on retiendra notamment l insistance des auteurs à mettre en valeur la notion de système d information En effet il s agit sans doute là d une différence majeure avec les politiques traditionnelles d archivage papier on ne peut faire abstraction de la relation entre la production documentaire à archiver et le système d information dont elle est à la fois le produit et une des composantes Cela soulève des problèmes d ordre normatif assurer une continuité des formats ou de leur transformation tout au long du cycle de vie du document aussi bien que technique Cela impose surtout d anticiper dès la conception des systèmes d information sur la mise en place des politiques d archivage On le voit par exemple avec l archivage des thèses dans le cas de CITHER piloté par l INSA de Lyon qui a vu s imposer dans la logique du projet la mise au

    Original URL path: http://www.adbs.fr/archivage-et-stockage-perennes-enjeux-et-realisations-l-archivage-numerique-a-long-terme-les-debuts-de-la-maturite--101169.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Bibliothèque publique et Public Library : essai de généalogie comparée - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    la problématique de l institution française en particulier en ce qui concerne son rapport au pouvoir et à la transmission du savoir La comparaison est effectuée à deux moments la période des origines au XIXe siècle pour les États Unis et pendant la première moitié du XXe siècle pour la France d une part et d autre part celle qui suit la seconde guerre mondiale p 15 Elle se concentre sur les fondements les objectifs les valeurs qui portent ces établissements p 17 agents d histoire culturelle et politique dans les deux pays En préambule deux brefs récits retracent l un l histoire des bibliothèques municipales en France depuis 1945 bibliothèques qui forment un archipel pas un réseau p 27 l autre celle des Public Libraries pendant la même période caractérisée par une progressive mise en réseau nourrie entre autres de l adhésion de la population Aux États Unis conclut l auteure l accent est mis sur la place de la bibliothèque dans la société pour la transmission du savoir alors que le souci français porte sur la place de la bibliothèque dans les programmes gouvernementaux p 32 On verra que l étude de la situation actuelle dans ces deux pays va nuancer ces constats Aux États Unis en liaison avec la construction du pays l objectif prioritaire assigné aux Public Libraries officiellement nées à Boston en 1854 a été d ouvrir l accès au savoir pour tous contribuant ainsi à l exercice de la citoyenneté Si les obstacles se sont montrés nombreux depuis un siècle la Library Faith croyance en la vertu du texte écrit malgré ses avatars a gagné le pays L héritage français est plus composite La bibliothèque publique dont la Librairie publique d Eugène Morel est l origine s est construite contre les deux types existants à la fin du XIXe siècle la bibliothèque savante élitiste et la bibliothèque populaire manquant cruellement de moyens Un nouveau modèle s élabore à partir de 1960 inspiré du modèle anglo saxon mais selon Anne Marie Bertrand tronqué omettant en particulier la formation du citoyen et manquant du solide appui populaire dont la Public Library avait su s assurer Ces divergences d origine et de fonctions vont s accentuer en ce qui concerne le rapport des bibliothèques avec le pouvoir et la nature du pouvoir qu elles mêmes peuvent exercer Une illustration en est donnée par l ampleur des soutiens et relais qu elles rencontrent très actifs et différenciés auprès des bibliothèques américaines quasiment inexistants en France où selon l auteure la bibliothèque publique n est pas un sujet qui concerne les citoyens p 131 La comparaison fait cruellement ressortir la faiblesse de la place de la bibliothèque municipale dans le système politique local p 113 L analyse comparée se poursuit sur le rôle des deux grandes associations professionnelles que sont l American Library Association ALA et l Association des bibliothécaires français ABF Toutes deux porte paroles de leurs institutions toutes deux soucieuses de promouvoir la profession elles diffèrent essentiellement

    Original URL path: http://www.adbs.fr/bibliotheque-publique-et-public-library-essai-de-genealogie-comparee-99788.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Critique de la société de l’information - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    modification Merci de patienter Vous êtes ici Accueil Accéder à la doc professionnelle Nous avons lu Critique de la société de l information publié le 8 mars 2011 coord par Jean Paul Lafrance Paris CNRS Éditions 2009 182 p Les Essentiels d Hermès ISSN 1967 3566 ISBN 978 2 271 06922 1 8 Critique de la société de l information coord par Jean Paul Lafrance Paris CNRS Éditions 2009 182 p Les Essentiels d Hermès ISSN 1967 3566 ISBN 978 2 271 06922 1 8 Lancée en octobre 2008 la collection Les Essentiels d Hermès dirigée par Dominique Wolton cherche à aborder d une autre manière la recherche contemporaine Comme l indique la présentation générale de cette collection chaque ouvrage aborde un thème précis avec pour objectif de donner au lecteur les clés intellectuelles pour comprendre les travaux scientifiques de ce domaine Chacun reprend en effet les articles les plus percutants publiés depuis 1988 dans la revue du CNRS Hermès accompagnés d une présentation inédite et actualisée d un glossaire et d une bibliographie sélective Fidèle à la philosophie de la collection celui ci reprend plusieurs articles parus en 2004 dans le numéro 39 intitulé Critique de la raison numérique et dans le numéro 45 de 2006 consacré aux Fractures dans la société de la connaissance Sept auteurs sont réunis ici dont certains sont connus des documentalistes Dominique Cardon Henri Hudrisier Jacques Perriault Pascal Petit Alain Rallet Caroline Rizza et enfin Dominique Wolton Ils débattent de thèmes aussi variés que la blogosphère la fracture numérique l économie de la communication la diversité culturelle et linguistique d Internet En guise de présentation générale Jean Paul Lafrance qui coordonne cette publication et qui est rattaché à l Université du Québec à Montréal cherche à rendre plus concrètes et plus parlantes les notions générales de société de l information de société de la connaissance ou simplement celle d information jugeant cette dernière très ambiguë Il signale un paradoxe Les difficultés de communiquer seront un des traits majeurs de la société de l information Parmi ces contributions certaines attirent plus particulièrement l attention notamment celles qui portent sur les réseaux sociaux traités d une part par Dominique Cardon dans Le rôle du citoyen dans la blogosphère et par le même Jean Paul Lafrance dans Les réseaux sociaux Le Web 2 0 que ce dernier qualifie de participatif présente quatre visages des canaux de diffusion d information libres de tout contrôle éditorial des aires de discussion permettant de partager des informations la possibilité de créer des réseaux personnels professionnels amicaux etc la création de plateformes permettant les échanges rapides d information Même si un sentiment d appartenance à ces réseaux se crée avec le temps Dominique Cardon souligne plutôt un type de relations en pointillés Ces réseaux montrent aussi le degré de solitude dans une société anonyme Concernant la frontière vie privée vie publique qui suscite beaucoup de débats ces auteurs voient plutôt se dessiner un clair obscur Henri Hudrisier insiste sur la nécessaire adaptation

    Original URL path: http://www.adbs.fr/critique-de-la-societe-de-l-information-101159.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Le Web 2.0 en bibliothèques. Quels services ? Quels usages ? - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    usages sous la dir de Muriel Amar et Véronique Mesguich Paris Éditions du Cercle de la librairie 2009 202 p Bibliothèques ISSN 0184 0886 ISBN 978 2 7654 0976 2 34 Le rôle des bibliothèques a été fortement mis à l épreuve au cours de ces dernières années par différentes évolutions sociétales explosion de l offre culturelle sur différents vecteurs numériques large accessibilité aux ressources et aux connaissances via Internet baisse de la part de la lecture classique dans les pratiques culturelles et in fine perte d attractivité de certains services le prêt par exemple Pour s adapter à un paysage informationnel qui a changé les bibliothèques se sont attachées à exploiter les ressorts de communication et de production de contenu offerts par le Web social en allant jusqu à impliquer les usagers eux mêmes comme acteurs des dispositifs qui leur étaient jusqu alors destinés en tant que consommateurs Progrès technique des dispositifs d accès aux ressources manifestation du marketing viral déployé dans d autres domaines ou mouvement profond de refondation de la relation aux connaissances le Web 2 0 en bibliothèque quelle que soit la vision qu on en ait devient aujourd hui une réalité C est cette réalité qu interrogent Muriel Amar et Véronique Mesguich dans l ouvrage collectif qu elles ont coordonné en 2009 et qui conserve toute son actualité Collectif cet ouvrage l est assurément puisqu il s assure du point de vue de nombreux acteurs impliqués sur ces sujets responsables et professionnels des bibliothèques Bertrand Calenge Thomas Chaimbault Véronique Delannay ou d organismes de formation Elisabeth Noël Michel Roland chercheurs universitaires Olivier Ertzscheid Olivier Le Deuff ou encore Hervé Le Crosnier experts des systèmes bibliothéconomiques Marc Maisonneuve Dominique Filippi ou spécialistes du Web et des nouveaux médias Serge Courrier Jean François Gervais Peut être manque t il pour que cet ouvrage dont la baseline est Quels usages soit tout à fait complet le point de vue des usagers eux mêmes ou celui des financeurs publics Si le nombre et la provenance des contributions sont assurément une richesse qui permet de parcourir l ensemble des questions posées ils diluent aussi quelque peu celle qui est le fil rouge de l ouvrage de l existence et de l exploitation constatée d applications et de services 2 0 blogs wikis flux RSS indexation sociale réseaux sociaux etc découle t il l existence d une véritable bibliothèque 2 0 perçue comme un ensemble intégré L épilogue de Bertrand Calenge donne un peu la clé de ce qui peut apparaître comme une juxtaposition Le Web 2 0 rapporté aux bibliothèques est à la fois vecteur de construction d itinéraire personnel de dissémination de la bibliothèque et de proposition de contenus contributifs trois intérêts inégalement partagés et de statuts bien différents Le Web 2 0 en bibliothèque est une réalité contrastée qui témoigne pour partie de pratiques internes des bibliothécaires et d exploitations socio techniques à finalités diverses communication veille signalement etc Pour ce qui est des services au public l

    Original URL path: http://www.adbs.fr/le-web-2-0-en-bibliotheques-quels-services-quels-usages--101171.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Les collections en devenir : typologie des documents, politique et traitement documentaires - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    une première réponse Un ensemble structuré d objets matériels plus ou moins homogènes qui en tant qu œuvre humaine et instrument de culture résulte d une collecte intentionnelle à savoir d un processus d accumulation précédé ou accompagné d une activité de sélection et de recherche Les nouvelles technologies bouleversent les pratiques culturelles et bousculent les usages conceptuels Le numérique est partout L idée directrice de ce livre est un réexamen critique un premier effort de clarification conceptuelle portant sur les contenus représentatifs évoqués par les termes de livre numérique et collection Plus que d un manuel à usage pratique il s agit d une somme de bibliothéconomie fruit d expérience professionnelle et d enseignement L auteure rappelle le rôle central du bibliothécaire logiciel pensant dans la vie d une collection et invite à prendre du recul face aux changements en cours Typologie des documents et caractéristiques des collections La première partie du livre riche et fouillée est consacrée aux objets d une collection de bibliothèque des manuscrits du Moyen Âge aux hypermédias d aujourd hui en passant par les imprimés anciens et modernes et les bibliothèques numériques L auteure réserve autant de pages aux caractéristiques propres aux collections d écrits sur support matériel qu aux modes d encodage formats et serveurs des documents numériques Constitution et développement des collections Dans le contexte de la rationalisation des acquisitions de la maîtrise des coûts et des bibliothèques hybrides l idée de cohérence est centrale quand on aborde la question de la constitution et du développement des collections Dans la deuxième partie du livre Adrienne Cazenobe défend le principe d une représentation intellectuelle d une bibliothèque et d un modèle de collection cohérente même pour la constitution d une bibliothèque numérique Dans trois grands chapitres elle analyse les conditions et contraintes d un accroissement imprévisible dépôt légal contrôlé achat de documents imprimés et relatif documents numériques Le lecteur s intéressera en particulier aux pages sur le dispositif du dépôt des documents informatiques sur l archivage du Web et sur les modalités et le dispositif des acquisitions de documents électroniques À propos d une politique nationale en matière d information numérique l auteure pose la question d une collection hors bibliothèque ou peut être sans bibliothèque et indique quelques pistes des serveurs d archives institutionnels à l instar de la Bibliothèque royale des Pays Bas aux plates formes d éditeurs et archives ouvertes en libre accès Elle ajoute qu en matière numérique les bibliothèques n ont pas le monopole des collections Référencement et ordonnancement des collections La troisième et dernière partie du livre est dédiée à l identification aux catalogage classement et signalement des documents d une collection D après Adrienne Cazenobe le passage au numérique ne change rien ces activités demeurent fonction la principale et le cœur du métier car elles se confondent avec la mission des bibliothèques qui est de constituer et de mettre à disposition des collections En trois chapitres elle aborde les concepts de catalogage et de classement des

    Original URL path: http://www.adbs.fr/les-collections-en-devenir-typologie-des-documents-politique-et-traitement-documentaires-101175.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • L’éducation à la culture informationnelle - Du CDI à la bibliothèque universitaire : former les usagers à l’information - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    formation des enseignants Annette Béguin Verbrugge p 18 En lien direct avec ce travail de terrain le colloque Éducation à la culture informationnelle Lille 16 18 octobre 2008 qu a suscité l ERTé avec l appui de l Unesco a permis en réunissant chercheurs praticiens de la documentation et enseignants de divers pays d élargir la réflexion et de confronter les expériences éducatives 1 La problématique des concepts en question leurs relations réciproques en particulier les rapports qu entretient l éducation à l information avec l éducation aux médias et aux TIC constituent toute la première partie de ces actes Elle s ouvre sur les interrogations que pose le concept de culture de l information qualifié de concept émergent c est à dire non encore figé sujet à de multiples interprétations p 40 Une intéressante comparaison du terme en langues française espagnole anglaise et italienne avec l expression nord américaine information literacy en souligne la polysémie l ambiguïté mais aussi la richesse p 49 57 Une évolution se fait sentir avec une vision de l information literacy moins ancrée sur une vision procédurale plus proche des sociétés des savoirs que d une société de l information Olivier Le Deuff p 55 C est dans cette vision que s inscrit le concept de culture de l information et que s ouvrent de nouveaux champs de recherche Approfondir les deux termes culture et information dans leur réciprocité refonder en profondeur la relation entre culture technique et culture informationnelle p 36 penser véritablement une culture commune de l informatique des médias et du document déjà baptisée la transliteracy par certains chercheurs américains p 83 il reste beaucoup à faire souligne Alexandre Serres Un des enjeux est clairement exprimé en quoi l école et l enseignant documentaliste peuvent ils y contribuer Le seconde partie de l ouvrage est plus précisément axée sur les travaux de l ERTé autour des notions d acteurs informationnels de leurs stratégies et des offres actuellement à leur disposition Les pratiques informationnelles formelles ou informelles l entrecroisement entre les sphères scolaire et privée le rôle des copiés collés souvent dénigrés mais constants dans l activité de recherche d information des scolaires la complémentarité du livre et de l Internet l analyse des obstacles au transfert des connaissances entre l univers extrascolaire et l école autant de pratiques sociales d information analysées et repensées en vue d en déceler les lacunes et d en proposer de nouveaux développements en terme de rapport au savoir Enfin la recherche en didactique dont les enjeux sont majeurs pour l information documentation s avère un chantier largement ouvert dont certains champs sont présentés dans le chapitre V Reprenant en conclusion les diverses approches des membres de l ERTé Françoise Chapron et Éric Delamotte avancent la notion de socialisation informationnelle pour caractériser la façon dont l ERTé envisage les problèmes d acquisition apprentissage de savoir faire ou et de connaissances p 291 Ils soulignent la complexité de la recherche et la nécessité d établir l autonomie

    Original URL path: http://www.adbs.fr/l-education-a-la-culture-informationnelle-du-cdi-a-la-bibliotheque-universitaire-former-les-usagers-a-l-information-101164.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • L’information scientifique et technique dans l’univers numérique : mesures et usages = Academic Online Resources: Usage and Assessment - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    1762 8288 ISBN 978 2 84365 123 6 27 L information scientifique et technique dans l univers numérique mesures et usages Academic Online Resources Usage and Assessment Actes du Colloque international Ressources électroniques académiques mesures et usages Lille 26 27 novembre 2009 coord par Chérifa Boukacem Zeghmouri préf de Carol Tenopir Paris ADBS Éditions 2010 319 p Sciences et techniques de l information ISSN 1762 8288 ISBN 978 2 84365 123 6 27 Comme l indique Carol Tenopir Université du Tennessee dans la préface à ces actes le monde universitaire n a jamais eu accès à autant de sources d information qu aujourd hui avec de nombreuses possibilités de recherche dans et hors l université Les bibliothèques jouent donc un rôle majeur dans la sélection de l information avec le souci d une bonne gestion budgétaire en période de restrictions financières le défi est important et relève de la gageure D autres modèles économiques sont mis en place tels les dépôts institutionnels ou le paiement à l article Les différentes contributions de ce colloque international tenu en 2009 à Lille tentent de répondre souvent avec bonheur aux questions suivantes comment mesurer l usage qui est fait des ressources en ligne Ces ressources apportent elles une réelle valeur aux travaux scientifiques Quel est le meilleur modèle économique pour les publications scientifiques Quels outils les bibliothécaires peuvent ils employer pour construire de solides collections électroniques et les maintenir Chérifa Boukacem Zeghmouri Université Lille 3 Geriico par ailleurs éditrice scientifique de ces actes montre combien la communication scientifique est amplifiée par le numérique elle mentionne l importance de l évaluation et le rôle des bibliothèques au cœur du débat Après un aperçu significatif et un portrait des consommateurs numériques scientifiques par David Nicholas University College of London Helle Lauridsen Serial Solutions aborde la question de l usage des statistiques des bibliothèques et la méthode ROI return on investment en démontrant qu il est possible d inverser le processus de l augmentation des dépenses documentaires Viennent ensuite deux possibilités d évaluation l une par les citations en open acces Manuel Durand Barthes URFIST et l autre par l exemple spécifique des chercheurs japonais en oncologie Tomoko Tsuchiya Waseda University Comment mesurer l usage de l information scientifique et technique Auparavant il suffisait d interroger le catalogue et les bases de données de la bibliothèque Aujourd hui la mesure se fait souvent par le nombre de hits d interrogation Mais d autres techniques plus sophistiquées le permettent également Pierre Carbone Inspection générale des bibliothèques souligne la difficulté d évaluer les usages et les bibliothèques d une manière holistique la bibliothèque étant à la fois matérielle et virtuelle emprunter un ouvrage se compare t il au fait de cliquer sur un résultat de recherche Thibaud Hulin Université de Franche Comté propose d analyser les traces d activités pour évaluer les ressources électroniques tandis que Dominique Rouger Université de Saint Etienne présente la technique des requêtes planifiées TRP et COUNTER qui permet le décompte de l usage

    Original URL path: http://www.adbs.fr/l-information-scientifique-et-technique-dans-l-univers-numerique-mesures-et-usages-academic-online-resources-usage-and-assessment-101163.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive