archive-fr.com » FR » A » ADBS.FR

Total: 395

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Problématiques émergentes dans les sciences de l'information - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    de modification Merci de patienter Vous êtes ici Accueil Accéder à la doc professionnelle Nous avons lu Problématiques émergentes dans les sciences de l information publié le 10 décembre 2009 sous la dir de Fabrice Papy Paris Hermès Science Publications Lavoisier 2008 351 p Traité des sciences et techniques de l information Série Environnements et services numériques d information ISBN 978 2 7462 2110 9 95 Problématiques émergentes dans les sciences de l information Dirigé par Fabrice Papy directeur du laboratoire Document numérique et usages de l université Paris 8 également directeur de la série Environnements et services numériques d information cet ouvrage regroupe treize contributions de dix neuf auteurs pour la plupart enseignants chercheurs en sciences de l information et de la communication Il présente un certain nombre de problématiques scientifiques anciennes pour certaines plus récentes pour d autres que la nouvelle ère numérique a mises en lumière Plusieurs chapitres intéressent directement les professionnels de l information documentation Ainsi des états de l art synthèses de travaux plus ou moins récents permettent de savoir à quoi correspond maintenant le concept d information Quelques révisions du concept d information par Sylvie Leleu Merviel et Philippe Useille celui de culture informationnelle Alexandre Serres et celui de pertinence en sciences de l information modèles et théorie par Brigitte Simonnot ou en intelligence économique Amos David Les pratiques informationnelles et les usages des dispositifs d accès à l information électronique sont étudiés par Madjid Ihadjadene et Stéphane Chaudiron Plusieurs contributions font état de recherches pluridisciplinaires la Représentations des documents numériques dans le contexte de l analyse automatique de textes Luc Grivel un point sur la théorie économique moderne de l information Liberté d information démocratie participative et économie locale par Yves Thépaut et les textes déjà cités L étude des dispositifs d accès à l information électronique approches croisées de Madjid Ihadjadene et Stéphane Chaudiron et La culture informationnelle d Alexandre Serres D autres chapitres présentent des recherches en cours plus personnelles la communication entre chercheurs et entre praticiens De la communication scientifique à la médiation spécialisée communication des savoirs et formes d hybridation par Viviane Couzinet une réflexion sur la mémoire pour aboutir à une épistémologie de la médiation et de la transmission du savoir Temps mémoire et document par Jean Paul Metzger une étude de nouveaux objets sociodocumentaires et non plus sociotechniques dus au couplage du document et du réseau Le document et le réseau par Sophie Pène Trois chapitres sont consacrés à l offre actuelle web et musée bibliothèque et ses usages L internet muséal comme observatoire de l interactivité par Geneviève Vidal description de l offre des musées par l internet et le web 2 0 Internet à la bibliothèque publique par Muriel Amar Agnès Camus Vigué Christophe Evans et Françoise Gaude usages par le s public s des offres Internet à la BPI Édition électronique pour mobile les contenus originaux de la télévision sur mobile conditions techniques et socio économiques de leur émergence et culture d écran de

    Original URL path: http://www.adbs.fr/problematiques-emergentes-dans-les-sciences-de-l-information-75709.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive


  • Accueillir les publics. Comprendre et agir - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    Tony Faragasso Paris Éditions du Cercle de la librairie 2009 512 p Bibliothèques ISSN 0184 0886 ISBN 978 2 7654 0971 7 46 Il y a des livres que l on recommande immédiatement dès les premiers chapitres lus de par leur approche leur contenu leur clarté leur ton ils séduisent d emblée Le dernier ouvrage de Marielle de Miribel se situe dans cette lignée est il besoin de présenter l auteure conservatrice en chef en poste à Médiadix connue à la fois pour ses qualités de formatrice et de communication Ce livre montre que la notion d accueil est une notion inépuisable qui peut être envisagée sous différents angles Divisé en huit parties comportant de nombreux schémas et illustrations ainsi que des dessins humoristiques il répond à deux interrogations la première vient des directions d établissements qui souhaitent former leurs équipes à l accueil et la seconde est celle des équipes d accueil elles mêmes Les enjeux de l accueil 1re partie souligne la place de la médiation dans les missions d une bibliothèque définir une politique d accueil apparaît comme essentiel ce qui revient à réfléchir sur les valeurs des bibliothèques publiques leurs champs d activité leurs pôles Qui dit accueil et service public dit également contrat politique et stratégie d accueil avec l étape prise en exemple de l inscription du lecteur vue comme un rite de passage Informer ou communiquer 2e partie montre le déséquilibre existant entre ces deux notions en bibliothèque ainsi que le déficit d image dans la communication écrite Trois zones sont à gérer entre la bibliothèque le lecteur et la relation entre les deux Deux exemples viennent clore cette partie l accueil téléphonique et l accueil virtuel Les ressources à disposition espaces collections fonctionnement 3e partie développe la notion d appropriation de l

    Original URL path: http://www.adbs.fr/accueillir-les-publics-comprendre-et-agir-75549.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Du lecteur à l’usager : ethnographie d’une bibliothèque universitaire - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    2009 Mariangela Rosselli Marc Perrenoud Toulouse Presses universitaires du Mirail 2010 283 p Socio Logiques ISSN 1159 9170 ISBN 978 2 8107 0085 1 25 Qui sont les usagers d une BU La bibliothèque universitaire de Toulouse Le Mirail un laboratoire des logiques d usage Comment les usagers de cette bibliothèque de lettres et de sciences humaines s approprient ils l espace les ressources et les services disponibles Quelles sont les logiques d usage qui prévalent président à leur venue et leurs activités comment choisissent ils certains espaces et y adaptent ils leur comportement en conséquence comment négocient ils leur projet personnel avec les dispositifs offerts Les auteurs Mariangela Roselli et Marc Perrenoud ont mené au cours de dix huit mois d observation une étude fine des pratiques des publics de cette bibliothèque adossée aux travaux de Jean Claude Passeron Roger Chartier et Bernard Lahire Ils ont suivi un protocole rigoureux pré enquête aux côtés des bibliothécaires observations flottantes tous azimuts tracking des parcours des usagers suivis d entretiens d autoconfrontation analyse croisée des résultats Cinq profils types d usagers plus ou moins intégrés à l université et territorialisés dans les espaces Les auteurs ont repris 18 scènes et élaboré 29 portraits d usagers qui offrent au lecteur un cheminement ponctué de situations regroupées in fine en cinq profils types d usagers les usagers de la BU comme salle d étude 50 du total les errants de l université de masse 15 les usagers faisant preuve de bonne volonté culturelle et scolaire 15 les internautes 15 et les autonomes 5 Ceux qui utilisent la BU comme salle d étude sont plutôt des étudiants de licence qui travaillent avec leurs supports de cours dans une atmosphère conviviale et libre on y reconnaît la catégorie des séjourneurs usagers en retrait par rapport aux dispositifs de la bibliothèque Les errants sont d anciens lycéens souvent mal orientés peu autonomes dans leur travail qui recherchent à la bibliothèque de la sociabilité de l événementiel la BU est pour eux un des derniers fils conducteurs qui les relient à l université Les usagers de bonne volonté sont plutôt des filles qui réinvestissent des études avec un fort engagement personnel ayant parfois connu un premier échec universitaire elles ont des modes collectifs d organisation du travail privilégient l imprimé et sollicitent les conseils des bibliothécaires Ensuite les internautes sont des usagers extérieurs à l université habitant le quartier du Mirail attirés par l accès libre et gratuit à Internet leur pratique empirique du Web les amène à passer plus de temps à naviguer qu à découvrir des pépites Enfin les autonomes sont des étudiants plus avancés dans leurs études voire des enseignants chercheurs traversant ponctuellement la bibliothèque en un temps chronométré pour y récupérer telle ou telle ressource repérée préalablement ce sont des usagers plutôt critiques de la BU et de ses dispositifs Dans les différents espaces de la bibliothèque les auteurs ont pu observer des regroupements d usagers reproduisant les mêmes comportements par mimétisme affinités

    Original URL path: http://www.adbs.fr/du-lecteur-a-l-usager-ethnographie-d-une-bibliotheque-universitaire-104078.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Guide de la coopération entre bibliothèques - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    Connexion à l Intranet Identifiant mot de passe J ai oublié mon mot de passe En savoir plus Adhérer Menu en cours de modification Merci de patienter Vous êtes ici Accueil Accéder à la doc professionnelle Nous avons lu Guide de la coopération entre bibliothèques publié le 8 décembre 2009 sous la dir de Pascal Sanz Paris Éditions du Cercle de la librairie 2009 315 p Bibliothèques ISSN 0184 0886 ISBN 978 2 7654 0952 6 37 Guide de la coopération entre bibliothèques Qui mieux que Pascal Sanz conservateur général à la Bibliothèque nationale de France et actif depuis de nombreuses années dans le domaine associatif notamment au sein des instances de l IFLA et de l AIFBD pouvait coordonner un tel ouvrage sur la coopération entre bibliothèques Il fait appel à une vingtaine de personnes de ce secteur afin de détailler le cadre institutionnel et le socle professionnel 1re partie d analyser de manière fonctionnelle la coopération documentaire 2e partie et de lister sous forme de fiches les acteurs de la coopération 3e partie C est donc un ouvrage très pratique abordant les questions de coopération entre bibliothèques de manière concrète et utile Comment Voici quelques exemples Frank Hurlinville Bibliothèque Cujas définit le cadre juridique de la coopération en le qualifiant de mosaïque inachevée La formalisation d un tel cadre est essentielle quand il s agit d enjeux et de moyens importants en adoptant une démarche de conduite de projet Parmi les possibilités de coopérations possibles citons la coopération en réseau grâce à une convention une association un groupement d intérêt public la coopération autour d un projet les programmes européens la coopération à l échelle d un territoire Caroline Rives BnF aborde l aspect développement des collections avec notamment l établissement de cartes documentaires sur un espace géographique

    Original URL path: http://www.adbs.fr/guide-de-la-cooperation-entre-bibliotheques-75550.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • L'entonnoir : Google sous la loupe des sciences de l'information et de la communication - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    information des appréciations souvent plus empreintes d émotion rejet ou sacralisation que de rigueur analytique Parce que Google à travers son moteur vedette et le large bouquet de services qui l accompagne ambitionne d être le guichet unique d accès à toute l information numérique il entretient une intimidante autorité faite d efficacité fonctionnelle ainsi du caractère quasi oraculaire de sa fenêtre de recherche de mystère sur son algorithme de soumission à l apparente objectivité de son fonctionnement et d inquiétude sur ses buts ultimes Partant de ces constats communs sur le Google Monde c est tout le mérite délicat de L entonnoir que de ne pas vouloir s enfermer dans une vision manichéenne du moteur mais de tenter à l instar du principe métaphorique qui lui sert de fil conducteur et de titre de fournir plusieurs idées en un même discours Car il s agit bien d un même discours à plusieurs voix celles d une dizaine de chercheurs du domaine des sciences de l information qui mobilisent ainsi l outillage théorique propre à leurs champs d investigation habituels autour d un même objet Olivier Ertzscheid notamment met à l épreuve du moteur ses recherches sur la sérendipité et la part d itérations hasardeuses dans la construction du sens et dans les pratiques d innovation et de découverte Céline Masoni Lacroix et Paul Rasse s interrogent pour leur part sur l univers rhétorique de Google et son rapport à la persuasion Nicolas Pélissier questionne de son côté l usage que les journalistes font de l outil et la façon dont se renouvelle à travers lui la gestion des sources Brigitte Simonnot montre comment les étudiants autres grands utilisateurs par fonction d outils de recherche d information ont choisi Google plébiscitant sa simplicité et sa fiabilité Elle dénonce cependant la trop faible culture informationnelle qui est la leur et qui les place bien souvent dans une relation d évidence à l outil Une relation où la valeur de vérité n est pas construite ni questionnée mais accordée implicitement au fonctionnement même du système Autant le dire cependant ceux qui chercheraient dans cet ouvrage des informations inédites sur le modèle managérial de Google Inc et sur sa stratégie à l échelle mondiale ou encore des révélations sur le fonctionnement intime de certains programmes pourraient être un peu déçus L intérêt de l ouvrage et son positionnement particulier résident ailleurs Il s agit en rassemblant des points de vue et des modes d analyse hérités de différentes disciplines sociologie linguistique philosophie etc de mettre sous la loupe de dé construire l imaginaire Google et de jeter les bases d un modèle rhétorique d analyse de son système I Pratiques II Méthodes III Discours Car c est bien d analyse de discours qu il s agit in fine dans cet ouvrage et si l on peut dire de tous les discours de et sur l outil depuis celui utilitariste d Olivier Le Deuff qui rappelle les conditions du bon usage à travers les

    Original URL path: http://www.adbs.fr/l-entonnoir-google-sous-la-loupe-des-sciences-de-l-information-et-de-la-communication-75551.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Le Management de l'intelligence collective : vers une nouvelle gouvernance - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    management Le management collectif ou management d équipe le complète Le manager contrôle et coordonne les activités command and control Le management de l intelligence collective reposant sur le management individuel et le management collectif consiste à gérer et à développer les ressources intellectuelles d une équipe Le manager y est avant tout un facilitateur des coopérations un émergeur connect and collaborate Comparée à l intelligence individuelle l intelligence collective est celle du lien de la relation Selon Olivier Zara les entreprises de l ère industrielle et commerciale avec l avènement de la société de l information et des réseaux sociaux vont devoir progressivement devenir des entreprises intelligentes sous peine de disparaître L entreprise intelligente repose pour lui sur trois piliers l intelligence collective IC le knowledge management et les technologies de l information et de la collaboration Ces trois piliers sont en interaction permanente ils sont indissociables et complémentaires L auteur dénonce de fréquentes confusions à propos de la notion de coopération la coordination consiste à répartir des tâches alors que la coopération consiste à chercher ensemble une solution à un problème il y aussi confusion entre collectif un groupe et collaboratif une méthode de travail Il insiste sur le savoir être coopératif mais quoi qu on fasse en terme d organisation la culture est toujours la plus forte et elle est principalement déterminée par les dirigeants Il y a pour lui nécessité de définir un nouveau contrat social co construit par le collectif valorisant la coopération pour créer les conditions d un réel engagement le contrat collaboratif La deuxième partie constitue un Guide pratique du manager de l intelligence collective Olivier Zara souligne combien le rôle de la confiance est central pour obtenir une coopération active Dans le management de l intelligence collective il s agit de mobiliser et de valoriser les ressources intellectuelles de piloter les processus collectifs de coopération intellectuelle La matrice AXIO qui en grec signifie valeur propose un processus en six étapes pour atteindre un objectif lié à une activité intellectuelle en établissant une cartographie des informations et des relations humaines pour agir efficacement Il s agit d identifier les acteurs et les opérations à mener de rechercher et de partager l information de réfléchir ensemble de consulter de décider et d agir AXIO contribue à créer une vision partagée de la réalité en créant un cadre de référence commun pour optimiser le processus de prise de décision Et permet ainsi de manager l intelligence collective et les connaissances en insistant sur l intelligence situationnelle appuyée sur les technologies de l information et de la collaboration web 2 0 Différentes applications en sont proposées tout au long de ce livre La troisième partie de l ouvrage est consacrée à la manière de faire émerger l intelligence collective dans une organisation Olivier Zara distingue trois niveaux le vouloir coopérer le savoir coopérer et le pouvoir coopérer La mise en place du pilier IC doit précéder le pilier KM car celui ci a besoin de coopérations

    Original URL path: http://www.adbs.fr/le-management-de-l-intelligence-collective-vers-une-nouvelle-gouvernance-75567.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Les archives audiovisuelles : politique et pratiques dans la société de l'information - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    archives audiovisuelles politique et pratiques dans la société de l information Préserver et transmettre les images et les sons à l ère numérique Voici quelques décennies à la suite de De Solla Price il était de coutume de qualifier la croissance de l information d exponentielle Nous ne parlions alors bien entendu que des textes Nous étions pourtant de plain pied dans ce siècle de l image comme d autres avant nous l avaient baptisé La photographie le cinéma la télévision enfin avaient imposé la marque de l époque Cependant l application de plus en plus fréquente et banale des outils informatiques à la documentation et de fait à l écrit allait ériger notre âge en siècle de l information Il faudra attendre le milieu les années 1980 pour que sous couvert du succès du multimédia les images enfin justiciables d applications électroniques prennent toute leur place La vague irrépressible de l Internet revivifia la notion de multimédia Aujourd hui l image a réinvesti les écrans de nos machines professionnelles et personnelles De fait la société actuelle génère à chaque instant une masse proliférante de produits audiovisuels de plus en plus nomades et volatiles D autre part l image participe pleinement de la notion de patrimoine Un patrimoine qui deviendrait presque trop envahissant En particulier avec le multimédia C est une question prégnante aujourd hui faut il tout conserver Trop de mémoire tue l histoire a récemment déclaré le président de l INA Emmanuel Hoog Le Monde du 24 octobre 2009 Nous pouvons tout conserver mais le doit on Et sinon comment choisir comment séparer le bon grain de l ivraie patrimoniale Avec toutes les questions incidentes techniques économiques sociales idéologiques La politique patrimoniale des archives audiovisuelles est l une des questions clés posées aujourd hui aux lieux de mémoire Nos modèles culturels sont fondés sur l écrit Concernant l histoire orale et la parole enregistrée la France a longtemps été considérée comme retardataire voire réfractaire réticences académiques sur la valeur épistémologique du témoignage absence de l œuvre orale dans la législation du droit d auteur Depuis les années 1980 elle a su rattraper son retard et offrir au traitement archivistique de l oralité des pistes de recherche fertile Sur toutes ces questions cet ouvrage propose des témoignages des expériences des réponses C est en effet une œuvre collective constituant les actes des huitièmes Journées des Archives de l Université catholique de Louvain en 2008 La vingtaine d interventions retranscrites ici offrent une grande diversité d expériences menées dans plusieurs pays France Belgique Burkina Faso Suisse Canada Luxembourg dans des organisations aux statuts différents public privé associatif aux objectifs variés archives bibliothèques sites Internet disposant de moyens inégaux certaines informatisées d autres non de sorte que l ensemble rencontre la plus grande palette possible d intérêts de besoins d attentes et d interrogations De même l angle d observation diffère selon les statuts des auteurs des contributions conservateurs enseignants chercheurs archivistes experts bibliothécaires réalisateurs documentaristes et historiens Les différentes contributions

    Original URL path: http://www.adbs.fr/les-archives-audiovisuelles-politique-et-pratiques-dans-la-societe-de-l-information-75565.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive

  • Métiers et emploi en info-doc : guide - L'association des professionnels de l'information et de la documentation
    avons lu Métiers et emploi en info doc guide publié le 8 décembre 2009 réalisé par Archimag Paris Serda 2009 76 p Archimag Guide pratique ISSN 1242 1367 36 90 Métiers et emploi en info doc Guide Archimag Paru dans la collection Guide pratique d Archimag ce document regroupe des contributions de multiples auteurs autour des métiers et de la formation en information documentation Dans une première partie intitulée État de l art différentes facettes de la profession sont exposées à travers trois articles Une table ronde animée par Michel Remize réunit cinq experts d horizons différents qui exposent leurs points de vue sur la situation actuelle et surtout les opportunités qui s offrent aux professionnels D autres articles viennent affiner et préciser cette photographie sur un environnement professionnel particulier Celui de Jean Philippe Accart présenté comme l article introductif me semble plutôt exposer les évolutions des pratiques au sein d un certain type de dispositif documentaire Quant à la synthèse proposée par Mark Bootherstone qui s appuie sur une enquête approfondie conduite par DowJones auprès de 356 professionnels aux États Unis et en France elle nous offre une vision de l exercice de la profession dans certaines entreprises que l on peut facilement associer à cette entreprise Cette première partie du guide est complétée par un portrait type des professionnels d aujourd hui élaboré sur la base des données d une enquête menée en 2006 par Archimag une synthèse du marché de l emploi vue à travers l analyse des offres passées par l ADBS étendue à d autres sources externes sur les plans de la situation mais aussi des salaires ou des diplômes et une série de présentations de différentes associations professionnelles à vocation généraliste ou spécialisée dans un métier particulier et qui agissent sur le territoire national ou celui d autres pays européens ADBS ADBU Apronet Interdoc Fépie Documentatwork ABD GRD La deuxième partie de ce guide fournit des pistes aux professionnels de l I D pour mieux se positionner au sein de leurs organisations ou pour valoriser leurs apports Ces pistes sont structurées autour de quatre cas se mettre en valeur dans le cas où les activités de gestion sont aujourd hui moins visibles car elles se fondent dans le fonctionnement de service Sophie Plaisant la valeur ajoutée du rechercheur d information François Libmann les compétences en communication Nicolas Moinet la e administration Paul Guédéon Toujours dans le souci d être concret la troisième partie donne des solutions pour renforcer ou déployer ses compétences à travers des parcours personnels de formation Jean Gauthier des trajets professionnels Martine Silbertin Blanc ou des réseaux relationnels personnels Christophe Deschamps aujourd hui démultipliés par les réseaux sociaux sur Internet Le marché de la formation initiale et continue est exposé dans sept articles qui composent la quatrième partie Et les témoignages d un étudiant et de quatre professionnels closent dans une partie très réduite ce guide Nouveaux territoires nouvelles opportunités nouveaux outils Évolutions ou révolutions Bien sûr cela dépend de qui

    Original URL path: http://www.adbs.fr/metiers-et-emploi-en-info-doc-guide-75560.htm?RH=1216305435750 (2016-01-11)
    Open archived version from archive