archive-fr.com » FR » A » ADI-FRANCE.FR

Total: 564

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Association des Directeurs Immobiliers – La pureté d’usage vs la pureté du style
    rythme de l instantanéité et de l immatériel Explication La question de la place du patrimoine s inscrit dans le contexte d un monde sociologiquement en mutation où la pression démographique des métropoles conduit à avoir une lecture innovante de la construction L enjeu de la reconstruction de la ville sur elle même ainsi posée fait apparaître l impérieuse nécessité de travailler sur la réversibilité des immeubles pour aujourd hui et pour demain Mais penser réversibilité induit de concevoir des projets de reconversion transformation ou réhabilitation dans le respect de l ensemble des valeurs du bâti préexistant Marqués par notre culture nous avons trop souvent tendance à penser le patrimoine dans sa dimension historique et mémorielle Or le patrimoine n est pas unidimensionnel et n est pas uniquement architectural En effet un lieu au delà de sa valeur esthétique porte en lui une histoire sociale syndicale culturelle industrielle et politique Dans les projets de transformation le traitement de cette histoire multifacette est une question prégnante à laquelle les entreprises ne peuvent se soustraire Les entreprises ont à ce titre la capacité de remettre en cause leurs schémas d origine pour prendre en compte la totalité des points de vue des parties prenantes et instruire en itération leur projet Les exemples de reconversion dans lesquelles les entreprises font le choix de rester sur site l illustrent parfaitement Dans ce cas comme dans d autres préserver la valeur patrimoniale du déjà là entre ainsi dans le champ de compétence et de responsabilité de l entreprise C est d ailleurs tout ce que s emploie à démontrer l ADI dans la réflexion qu elle mène depuis maintenant plusieurs mois sur la reconversion des friches industrielles et urbaines Mais une fois que cela est dit une question reste en suspens Si préserver le patrimoine est une noble idée à laquelle chacun peut souscrire comment les entreprises doivent appréhender de façon opérationnelle la question pour assurer l équilibre économique du projet Pour cela il faut me semble t il accepter deux principes de réalité Le premier tient au rythme de l évolution industrielle et économique La transition que nous vivons fait que aujourd hui la question de la transformation des usages est fondamentale Il est loin le temps où l on concevait des bâtiments pour 30 ou 50 ans Aujourd hui l évolution des process et la mutation économique de nos entreprises font que la pertinence des bâtiments livrés il y a seulement 10 ans est souvent remise en cause Le second consiste à admettre que les transformations des bâtiments ne sont pas liées aux seules évolutions de l activité de l entreprise mais bien à la transformation de la ville et de son usage pour les citadins Dans un tel contexte il serait vain d adopter une posture rigide et doctrinaire sur la conservation du patrimoine Le problème de l entreprise n est pas de s adapter mais d être adaptable pour survivre Quant au patrimoine ce n est pas une contrainte mais une

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/la-purete-dusage-vs-la-purete-du-style/?event-year=2015&event-month=10 (2015-11-16)
    Open archived version from archive


  • Association des Directeurs Immobiliers – Valeur et patrimoine, la gestion des actifs atypiques
    Annuaire Mon profil Accessibilité Actifs atypiques Aménagement territorial Architecture Bail BIM Biodiversité Bâtiment Crise Croissante verte Développement durable Economie Energie En région Espace de travail Fiscalité Flexibilité Foncière Friches Gouvernance Grand Paris Grille CIBE Immobilier responsable Implantation Innovation International Juridique Loi Management immobilier MIPIM Mobilité Métiers Numérique Patrimoine Performance du bâtiment Prestataires Pôles tertiaires RH Réglementation SIMI Stratégie Trophées Utilisateurs Ville intelligente Visite de site agenda octobre 2015 L Ma Me J V S D 28 29 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 novembre Devenez adhérent Pour bénéficier de toutes les informations échanger avec le réseau et participer aux événements de l ADI rejoignez nous Télécharger le dossier de candidature Pour nous contacter Tél 33 0 1 43 80 95 96 Email contact adi france fr L ADI en chiffres 400 adhérents 350 millions de m² représentés 20 débats organisés par an 10 visites de site par an 2000 annuaires diffusés 6 commissions 4 groupes de travail Accueil Productions Thèmes du mois Valeur et patrimoine la gestion des actifs atypiques Publié le 3 février 2015 Mots clés Actifs atypiques Le patrimoine est il immuable Non répondent en chœur ses plus ardents défenseurs Sinon il meurt Le transformer revient paradoxalement à le protéger Et inventer de nouveaux usages à des bâtiments anciens permet de faire revivre des lieux parfois fermés ou abandonnés faute d utilité urbaine ou immobilière Cela coûte t il plus cher pas nécessairement Est ce plus compliqué Souvent car la réglementation et le droit sont d abord écrits pour la construction neuve Est ce l avenir Sans doute tant le développement urbain passe de plus en plus par la reconstruction de

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/valeur-et-patrimoine-la-gestion-des-actifs-atypiques/?event-year=2015&event-month=10 (2015-11-16)
    Open archived version from archive

  • Association des Directeurs Immobiliers – Valeur et patrimoine, la gestion des actifs atypiques
    Annuaire Mon profil Accessibilité Actifs atypiques Aménagement territorial Architecture Bail BIM Biodiversité Bâtiment Crise Croissante verte Développement durable Economie Energie En région Espace de travail Fiscalité Flexibilité Foncière Friches Gouvernance Grand Paris Grille CIBE Immobilier responsable Implantation Innovation International Juridique Loi Management immobilier MIPIM Mobilité Métiers Numérique Patrimoine Performance du bâtiment Prestataires Pôles tertiaires RH Réglementation SIMI Stratégie Trophées Utilisateurs Ville intelligente Visite de site agenda décembre 2015 L Ma Me J V S D 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 janvier Devenez adhérent Pour bénéficier de toutes les informations échanger avec le réseau et participer aux événements de l ADI rejoignez nous Télécharger le dossier de candidature Pour nous contacter Tél 33 0 1 43 80 95 96 Email contact adi france fr L ADI en chiffres 400 adhérents 350 millions de m² représentés 20 débats organisés par an 10 visites de site par an 2000 annuaires diffusés 6 commissions 4 groupes de travail Accueil Productions Thèmes du mois Valeur et patrimoine la gestion des actifs atypiques Publié le 3 février 2015 Mots clés Actifs atypiques Le patrimoine est il immuable Non répondent en chœur ses plus ardents défenseurs Sinon il meurt Le transformer revient paradoxalement à le protéger Et inventer de nouveaux usages à des bâtiments anciens permet de faire revivre des lieux parfois fermés ou abandonnés faute d utilité urbaine ou immobilière Cela coûte t il plus cher pas nécessairement Est ce plus compliqué Souvent car la réglementation et le droit sont d abord écrits pour la construction neuve Est ce l avenir Sans doute tant le développement urbain passe de plus en plus par la reconstruction de

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/valeur-et-patrimoine-la-gestion-des-actifs-atypiques/?event-year=2015&event-month=12 (2015-11-16)
    Open archived version from archive

  • Association des Directeurs Immobiliers – Les pôles tertiaires en Île-de-France
    Aménagement territorial Architecture Bail BIM Biodiversité Bâtiment Crise Croissante verte Développement durable Economie Energie En région Espace de travail Fiscalité Flexibilité Foncière Friches Gouvernance Grand Paris Grille CIBE Immobilier responsable Implantation Innovation International Juridique Loi Management immobilier MIPIM Mobilité Métiers Numérique Patrimoine Performance du bâtiment Prestataires Pôles tertiaires RH Réglementation SIMI Stratégie Trophées Utilisateurs Ville intelligente Visite de site agenda octobre 2015 L Ma Me J V S D 28 29 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 novembre Devenez adhérent Pour bénéficier de toutes les informations échanger avec le réseau et participer aux événements de l ADI rejoignez nous Télécharger le dossier de candidature Pour nous contacter Tél 33 0 1 43 80 95 96 Email contact adi france fr L ADI en chiffres 400 adhérents 350 millions de m² représentés 20 débats organisés par an 10 visites de site par an 2000 annuaires diffusés 6 commissions 4 groupes de travail Accueil Productions Thèmes du mois Les pôles tertiaires en Île de France Publié le 9 janvier 2015 Mots clés Pôles tertiaires 300 000 m2 plus du bureau rien que du bureau L émergence de nouveaux pôles tertiaires et la transformation des moins récents font bouger la géographie du Grand Paris En une vingtaine d années la périphérie du Périphérique a vu pousser des quartiers entiers la plupart mais pas tous bien desservis par les transports en commun pour répondre aux besoins de croissance de la région évalués à 25 000 emplois par an Depuis 2008 cette courbe s est effondrée et stabilisée à la moitié A t on toujours besoin d autant de mètres carrés A l évidence non Doivent ils tous

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/%ef%bb%bfles-poles-tertiaires-en-ile-de-france/?event-year=2015&event-month=10 (2015-11-16)
    Open archived version from archive

  • Association des Directeurs Immobiliers – Les pôles tertiaires en Île-de-France
    Aménagement territorial Architecture Bail BIM Biodiversité Bâtiment Crise Croissante verte Développement durable Economie Energie En région Espace de travail Fiscalité Flexibilité Foncière Friches Gouvernance Grand Paris Grille CIBE Immobilier responsable Implantation Innovation International Juridique Loi Management immobilier MIPIM Mobilité Métiers Numérique Patrimoine Performance du bâtiment Prestataires Pôles tertiaires RH Réglementation SIMI Stratégie Trophées Utilisateurs Ville intelligente Visite de site agenda décembre 2015 L Ma Me J V S D 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 janvier Devenez adhérent Pour bénéficier de toutes les informations échanger avec le réseau et participer aux événements de l ADI rejoignez nous Télécharger le dossier de candidature Pour nous contacter Tél 33 0 1 43 80 95 96 Email contact adi france fr L ADI en chiffres 400 adhérents 350 millions de m² représentés 20 débats organisés par an 10 visites de site par an 2000 annuaires diffusés 6 commissions 4 groupes de travail Accueil Productions Thèmes du mois Les pôles tertiaires en Île de France Publié le 9 janvier 2015 Mots clés Pôles tertiaires 300 000 m2 plus du bureau rien que du bureau L émergence de nouveaux pôles tertiaires et la transformation des moins récents font bouger la géographie du Grand Paris En une vingtaine d années la périphérie du Périphérique a vu pousser des quartiers entiers la plupart mais pas tous bien desservis par les transports en commun pour répondre aux besoins de croissance de la région évalués à 25 000 emplois par an Depuis 2008 cette courbe s est effondrée et stabilisée à la moitié A t on toujours besoin d autant de mètres carrés A l évidence non Doivent ils tous

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/%ef%bb%bfles-poles-tertiaires-en-ile-de-france/?event-year=2015&event-month=12 (2015-11-16)
    Open archived version from archive

  • Association des Directeurs Immobiliers – La réversibilité des immeubles : conception durable et flexible pour des usages multiples
    immobiliers de la réversibilité des immeubles Forte de l expérience réussie de la conversion des immeubles haussmanniens en bureaux l idée de réaliser l opération dans l autre sens parait séduisante L évolution observée de l organisation des espaces et lieux de travail poussée par les modes de vie et de consommation de la fameuse génération Y et des suivantes pourrait d ailleurs plaider aussi dans ce sens la flexibilité devient la règle dans tous les projets immobiliers que nous menons Nul besoin pour s en convaincre de rappeler le développement des dispositions des entreprises permettant le télétravail l engouement pour les espaces de co working les initiatives de partage des espaces de travail et autres modes révolutionnant les habitudes traditionnelles Ainsi sans présager d une disparition de l immeuble de bureaux de nos paysages urbains il est toutefois raisonnable de penser qu il est en train de connaître et le phénomène va s accroître une véritable mutation dans son usage La mutation de l usage pose aujourd hui de réels défis techniques et économiques En effet pour être par exemple transformé en logements un immeuble doit avoir une épaisseur telle qu on puisse offrir de la lumière dans chaque pièce à des conditions économiques acceptables Ce sont là des contraintes difficiles à surmonter et le cadre réglementaire actuel rend encore ces transformations trop onéreuses à ce jour Par ailleurs au delà de la capacité opérationnelle d un immeuble à changer de destination c est la capacité des acteurs à se projeter dans la ville de demain qu il faut interroger Du côté de l ensemble des professionnels de l immobilier le concept de la réversibilité doit être pensé au delà de sa dimension technique Un immeuble réversible est un immeuble conçu dès sa construction avec une posture de souplesse et de responsabilité vis à vis d un futur imprévisible et mouvant A moins de penser l immeuble comme jetable l immeuble doit être construit comme mutable avec une destination évolutive C est une question centrale qui doit interpeller tous les prescripteurs que sont les collectivités locales les propriétaires les architectes mais aussi les utilisateurs En cela notre approche doit évoluer si nous voulons que la ville soit en phase avec les besoins et les attentes de ses usagers résidents Inspirée par la sociologie la mutabilité devient donc pour notre profession un enjeu primordial comme son pendant la reconversion des friches industrielles tertiaires ou urbaines Et si les futurs labels et certifications de qualité intègrent cette notion ils aideront alors l ensemble de l industrie immobilière à évoluer dans ce sens Le directeur immobilier acteur de la construction de la ville durable Plus largement le débat sur la réversibilité questionne à mon sens la responsabilité conjointe des différents acteurs de la construction de la cité Le directeur immobilier en est une figure à part entière Au sein de l entreprise les directions immobilières nous l avons vu dans une précédente étude diligentée par l ADI sont devenues de plus en

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/la-reversibilite-des-immeubles-conception-durable-et-flexible-pour-des-usages-multiples/?event-year=2015&event-month=10 (2015-11-16)
    Open archived version from archive

  • Association des Directeurs Immobiliers – Obligation d’audit énergétique
    attire l attention sur les risques que ferait peser sur l activité économique des entreprises une interprétation trop contraignante des intentions européennes dans les futurs décrets et arrêtés qui sont en préparation Préambule L ADI est et a été très impliquée dans de nombreux groupes de travail contributifs aux évolutions législatives accompagnant l amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires Loi Grenelle Il groupe de travail présidé par Maurice GAUCHOT charte d engagement volontaire pour la performance énergétique des bâtiments tertiaires A cet effet l ADI encourage ses membres à suivre des démarches vertueuses en matière d efficacité énergétique et leur fournit des outils et des documents guides pour les y aider Ainsi l ADI a étudié la directive et son article 8 et formule trois points d attention majeurs qui du point de vue des utilisateurs les professionnels de l immobilier des entreprises mettent en danger l équilibre économique des entreprises en accroissant leur charge financière dans un contexte économique fragile de faible reprise de la croissance en France Trois points d attention Un dispositif normatif déjà existant Une transposition trop contraignante de l article 8 doublonnerait des dispositions déjà existantes soumises aux entreprises En effet la loi Grenelle Il et ses décrets d application ont considérablement modifié les pratiques des entreprises en la matière Depuis 2013 les grandes entreprises et progressivement les plus petites entreprises sont assujetties à l obligation d audit des données extra financières par une tierce partie accréditée par le COFRAC Dans le cadre de cet audit annuel les données énergies mais également la pertinence des démarches d optimisation énergétiques lorsqu elles existent sont analysées Depuis 2012 ces mêmes entreprises sont également astreintes à produire des bilans annuels d émission de gaz à effet de serre également audités L immobilier d entreprise est de plus soumis à l obligation des annexes vertes qui intègrent des suivis énergétiques décret 2011 2058 Il ne faut pas par ailleurs oublier les obligations de contrôle de performances des systèmes de climatisation et de pompes à chaleur de puissance nominale de plus de 12 kW décret 2010 349 et des chaudières de puissance nominale comprise entre 400 kW et 20 MW décret n 2009 648 Un immobilier d exploitation vert Les entreprises sous le poids de la R8E et la place que celle ci a prise dans leur stratégie et leur positionnement ont adopté des initiatives volontaires visant à inscrire leur politique immobilière souvent au delà du champ réglementaire dans une approche durablement responsable Ainsi Un certain nombre d entre elles se sont engagées dans des démarches de certifications de leur système de management environnemental suivant la norme 18014001 Certaines encore ont adhéré à des démarches volontaires du type de la Charte pour la performance énergétique de l immobilier tertiaire promue par le Plan Bâtiment Durable et soutenue par l ADI Plus de simplification Dans un contexte de tension économique et financière il est important de garder à l esprit l appel du gouvernement à un choc de simplification

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/obligation-daudit-energetique/?event-year=2015&event-month=10 (2015-11-16)
    Open archived version from archive

  • Association des Directeurs Immobiliers – Thèmes du mois
    27 28 29 30 1 2 3 4 octobre Devenez adhérent Pour bénéficier de toutes les informations échanger avec le réseau et participer aux événements de l ADI rejoignez nous Télécharger le dossier de candidature Pour nous contacter Tél 33 0 1 43 80 95 96 Email contact adi france fr L ADI en chiffres 400 adhérents 350 millions de m² représentés 20 débats organisés par an 10 visites de site par an 2000 annuaires diffusés 6 commissions 4 groupes de travail Accueil Productions Thèmes du mois 28 juillet 2015 Les smart cities Qu est ce qu une smart city Pas une ville qui compte de nombreuses universités comme le pensent encore 50 des Français Une ville intelligente selon la traduction littérale et en résumé une ville bien gérée Pourquoi alors cet engouement récent à travers recherches colloques et conférences pour ce thème pas si nouveau Parce qu il s enracine dans Article classé dans Thèmes du mois Mots clés Implantation Innovation Numérique Ville intelligente 25 juin 2015 La logistique urbaine Le dernier kilomètre est le plus heurté et le plus cher dans la chaine d approvisionnement des villes Comment atteindre au plus près au plus vite un consommateur de plus en plus pressé En s approchant physiquement de lui Tout en évitant d asphyxier les villes les véhicules en livraison occupent 15 à 20 de la voirie et Article classé dans Thèmes du mois Mots clés Aménagement territorial Implantation 5 avril 2015 La révolution Geek Un peu loin de l immobilier mais il y vient Philippe Dewost chargé du développement numérique à la Caisse des dépôts dresse un tableau de l évolution de l économie digitale à faire tourner les têtes L accélération du processus de partages de données et de connaissances a changé le monde au cours des

    Original URL path: http://www.adi-france.fr/category/productions/themes-du-mois/?event-year=2015&event-month=9 (2015-11-16)
    Open archived version from archive



  •