archive-fr.com » FR » A » AUVERGNE-GROUPESOCIALISTE-REGION.FR

Total: 121

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • ACCUEIL
    le biais des résidences d entrepreneurs Ceux ci ont abouti à la création de 794 emplois tandis que 85 des territoires ont vu la création ou la reprise d au moins une activité dans le cadre de ce dispositif L installation de 902 nouveaux habitants au titre de ce programme d accueil d entrepreneurs générant 47 3 M de retombées pour l économie auvergnate pour 3 16 M investis directement par la Région voilà je pense un bilan qui vaut satisfecit Côté numérique la récente venue en Auvergne du Président de la République est là pour rappeler combien notre région est considérée comme la référence pour son activité en ce domaine comme pour son sens de l innovation et de l anticipation Certes l Etat s engage sur un plan national de 20 milliards d euros pour le Très Haut Débit avec 6 milliards réservés aux zones dites non rentables c est à dire celles qui se trouvent les plus éloignées des réseaux d accès et nous mesurons combien seront concernées les zones isolées des montagnes d Auvergne Nous irons dans le sens de l équité et du service pour tous car nos dispositifs ont prévu de gommer ces handicaps pour offrir dès 2017 l accès au Très Haut Débit de 4 méga bits à 100 de la population et un Très Haut Débit de 8 méga bits pour 85 de la population Cette performance n aura été rendue possible que par l implication très avancée du Conseil régional sur ce secteur tandis que nombre d autres régions n auront fait que suivre un mouvement pourtant essentiel à leur développement Félicitons nous donc pour ce sens de l anticipation et de l innovation dont profitent tous les auvergnats qu ils soient urbains ou ruraux Sur le plan agricole un des paradoxes de l histoire aboutit aujourd hui à compter parmi les plus ardents défenseurs des quotas laitiers ceux qui en étaient hier leurs plus ardents détracteurs Il est pourtant lucide de percevoir dans la future disparition des quotas laitiers voulue par l Union Européenne des difficultés plus graves encore pour nos producteurs de montagne avec le risque d une concentration de la production dans les régions les plus intensives au détriment des zones intermédiaires et défavorisées C est à cette mission que s attache notre assemblée en préparant l agriculture auvergnate à résister aux effets de réforme de la PAC par l orientation de notre agriculture vers des productions de très haute qualité et à très forte valeur ajoutée Cette agriculture régionale nous la voulons porteuse de nouveaux modes d échanges entre le monde agricole la société et les consommateurs désarçonnés par la récente crise sur la substitution de viande de cheval à de la viande de b uf C est toute une filière qui se voit ainsi indument éclaboussée et discréditée par ces pratiques scandaleuses Et il faudra sans doute du temps pour rétablir la confiance indispensable Sans doute conviendra t il aussi de s engager encore plus résolument en faveur à la fois de la traçabilité mais aussi au raccourcissement des circuits qui vont de la production à la consommation Cela renforce notre engagement en faveur de l agriculture biologique pour laquelle nous envisageons de rattraper un retard incompréhensible pour une région comme la nôtre puisque seulement 3 1 des surfaces sont aujourd hui vouées à ce mode de production contre 3 6 au plan national L objectif de 1 000 exploitations devra donc être rapidement atteint puis dépassé ouvrant la voie à un mode de production qui tôt ou tard deviendra la référence voire l exigence du consommateur Autre motif de satisfaction dont l accélération s avère inéluctable notre programme d e lutte contre les déserts médicaux a abouti à la création de 14 maisons de santé pluridisciplinaires réparties en zone rurale sur nos quatre départements Avec l attribution à 55 étudiants en médecine de l aide régionale à six mois de stage en zone déficitaire l accompagnement des internes par l ARDTA ou encore le développement de la télé médecine et le e santé c est tout un panel d actions régionales propres à solutionner durablement ce dossier que nous avons mis en uvre Autre secteur autre réussite l aéronautique Réussite qui aura hissé l Auvergne en quelques années seulement au 4 ème rang des régions aéronautiques françaises où s affairent 13 000 employés travaillant au sein de 96 entreprises implantées en Auvergne Rappelons par exemple la mise en service d unités de transformation de titane et d aluminium lithium ainsi que la construction d un hangar de maintenance de 16 000 m 2 pour répondre aux besoins de Régional Ainsi en quatre ans la Région aura investi près de 6 M pour la structuration de cette filière montant auquel il convient d ajouter les efforts consentis pour étoffer un pôle de formation aux métiers de l aéronautique lequel forme environ 100 jeunes par an En ces temps où la morosité gagne du terrain il est je pense de bon ton de rappeler les succès de l économie auvergnate Permettez moi de rappeler dans ce bref examen de notre action les résultats obtenus par notre politique de contractualisation avec les territoires d où auront émergé pas moins de 2 500 projets arrêtés par 106 EPCI d Auvergne la quasi totalité d entre eux étant réalisés avant la fin de notre mandat C est dire le progrès accompli depuis l époque où la majorité d alors privilégiait l octroi ponctuel des aides plutôt qu une contractualisation assises sur la pertinence des projets Niveau transports et en dehors du plan rail de travaux sur les voies je relèverai la naissance de la Centrale régionale de Mobilité commune et promue par les 13 AOT existant en Auvergne L usager peut donc obtenir des fiches horaires intégrant plusieurs transports collectifs TER cars départementaux tramway bus urbains Il peut aussi obtenir des cartes de lieux de départ et d arrivée les temps de marche entre les adresses et les arrêts calculer les itinéraires réserver proposer du co voiturage bref une gamme complète conforme à l idée que nous avons proposée aux douze autres autorités de transports situées dans les quatre départements avec l objectif prochain d une billettique commune généralisée Côté transport aérien ce sera la 3 ème saison pour Flybe et sa ligne Clermont Southampton 1 ère saison pour Ryanair et ses liaisons hebdomadaires Clermont Charleroi et Clermont Porto avec des retombées financières pour la région correspondant à 10 pour 1 investi par le Syndicat Mixte de Gestion de l aéroport Que dire encore du secteur du tourisme dont la part dans le PIB régional ne cesse de progresser avec environ 500 créations annuelles d emplois depuis dix ans Voici donc mes chers collègues quelques unes de nos réalisations après seulement trois années de ce second mandat Ces résultats ne sont sans doute pas étrangers à la métamorphose que connaît l Auvergne en termes de notoriété et d image Une étude de l Observatoire du Dialogue et de l Intelligence Sociale place même l Auvergne au deuxième rang des Régions pour la qualité de vie et le lien social qui y existe 9 ème Région sur 22 pour le classement général de l ODIS sur la base des seuls critères économiques et sociaux Constat confirmé par un cabinet d études stéphanois qui tire une comparaison très flatteuse entre l Auvergne et Paris qu il s agisse du coût des loyers du temps de déplacement domicile travail ou encore de présence de personnel soignant infirmier pour 100 000 habitants Oui mes chers collègues les choses évoluent d année en année Les appréciations externes et internes de ce qu est devenue la Région Auvergne ne peuvent que nous satisfaire tant les idées reçues véhiculées il y a encore une décennie se sont évaporées grâce à un dynamisme et une audace aujourd hui reconnus L Auvergne Nouveau Monde est passée de la perception d un slogan abstrait à une appréciation réelle concrète positive d une Région résolument moderne qu il nous appartiendra de confirmer Je vous remercie Session des 11 et 12 mars 2013 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues En ce début de séance je voudrais saluer la mémoire de Jean Morellon disparu le 30 janvier dernier à 92 ans Cette figure marquante de la vie politique auvergnate depuis les années 1960 jusqu aux années 1980 fut le premier Président de notre Région de 1974 à 1977 Notre institution était alors un Etablissement public régional EPR préfiguration de notre entité territoriale créée sous l impulsion de Georges Pompidou Au nom du Conseil régional d Auvergne je rends hommage à l engagement qui a été le sien au service de notre territoire Mes pensées de reconnaissance et de respect vont à sa famille et à ses proches Mesdames et Messieurs Pour cette première session de l année 2013 je voudrais adresser un message de confiance en dépit des difficultés que connaissent la France et l Europe et de mobilisation pour affronter les défis majeurs d aujourd hui et demain Ces défis nous les connaissons Ils sont issus de ce monde nouveau dont les contours se dessinent peu à peu depuis la crise financière de 2008 et plus encore depuis la crise des dettes européennes qui se poursuit depuis 2010 des situations d endettement inextricables de chômage massif et de contraction de l activité économique dans une Europe qui doit se hisser à la hauteur de son dessein Son rôle historique devrait lui permettre de dépasser les égoïsmes nationaux pour poser les fondements d une nouvelle gouvernance et construire un projet fédérateur pour l avenir L Europe majoritairement conservatrice crée elle même les conditions de la défiance dont elle est l objet si le redressement des comptes publics est un impératif l austérité ne doit être ni un dogme ni un horizon indépassable La montée des populismes un peu partout en Europe et très récemment en Italie qui nourrissent les tensions les replis et aiguisent les antagonismes doit nous inciter à la vigilance et nous pousser à répondre de façon audacieuse à la souffrance qui s exprime La situation de la croissance dans la zone euro rend plus que jamais nécessaire une juste réorientation d une Europe plus forte tournée vers l emploi et corrobore l approche équilibrée du Président Hollande qui est déjà parvenu à partager de nouvelles ambitions sur le plan de la croissance et de l indispensable régulation du système financier en faisant émerger le projet européen de supervision bancaire Plus récemment l accord trouvé le 28 février dernier relatif à la limitation du bonus des traders est également un signal encourageant L accord sur le budget communautaire pour la période 2014 2020 s il est loin d être à la hauteur du projet européen auquel nous aspirons a toutefois permis de préserver la catégorie Régions en transition fortement mise en cause lors des négociations L Auvergne pourra ainsi prétendre à une plus grande souplesse dans la mise en uvre des financements européens A cet égard conscients des risques encourus pour nos territoires nous avons pris une initiative conjointe avec mes collègues Présidents de Région en alertant dès le 14 janvier le Président de la République sur cette question cruciale pour nos régions Sa réponse nous est parvenue la semaine dernière et nous nous félicitons qu il ait obtenu le maintien de cette catégorie Régions en transition indispensable à la cohésion des territoires européens et à leur développement harmonieux Malgré tout l année 2013 sera rude pour notre pays Ces difficultés constituées par les ruines de l ancien monde par un système épuisé par ses propres excès ne doivent pas obérer les légitimes espoirs que nous nourrissons pour demain la France avance sur la voie du redressement et l Auvergne trace un chemin novateur vers l avenir En matière de réduction du déficit public le Premier Ministre a annoncé de nouvelles économies dans les dotations aux collectivités de l ordre de 4 5 milliards en 2014 et 2015 ce qui exigera pour notre Région de redoubler de rigueur dans notre gestion budgétaire de nous recentrer sur les compétences fortes qui nous seront dévolues dans le cadre du prochain acte de Décentralisation et de faire preuve d esprit d invention pour gérer de façon économe nos interventions L impératif de croissance n est pas pour autant négligé Les projections de croissance de la France autour de 0 1 en 2013 ne sont pas enthousiasmantes mais notre Pays résistera mieux que la moyenne de ses partenaires européens La zone euro devrait connaître une seconde année de récession avec un recul de 0 3 du PIB Dès lors l enjeu est aujourd hui de préparer les conditions de la reprise attendue pour 2014 L emploi est la préoccupation majeure des Français et le défi capital que notre pays doit affronter Il exige d agir pour la Région selon une double perspective sur le plan du développement économique et du soutien aux entreprises et sur le plan de la formation initiale et continue Le chômage a en effet atteint un niveau inquiétant au dernier trimestre 2012 au delà du seuil symbolique des 10 10 2 En Auvergne aussi la dégradation de l emploi est patente Même si le taux de chômage auvergnat reste plus faible que sur le plan national 9 il a progressé de 11 au cours de l année 2012 Enfin le chômage des jeunes qui culmine à 25 7 dans le pays soit plus d un jeune sur quatre montre à quel point la jeunesse doit rester au c ur de nos priorités Les emplois d avenir qui se mettent en uvre depuis l automne et les contrats de génération récemment votés au Parlement sont des dispositifs qui tiennent une place majeure dans ce processus de redressement et qui donnent à la jeunesse l opportunité de s insérer sur le marché de l emploi C est une main tendue aux jeunes notamment les plus éloignés de l emploi dans une société qui ne leur laisse pas suffisamment de place Mais il faut aussi s adresser aux entreprises créatrices de richesses et d emplois en particulier aux petites très petites et moyennes entreprises qui constituent l essentiel de notre tissu économique et qui rencontrent de nombreux obstacles Des entreprises en difficultés ferment partout dans le pays donnant lieu à des drames humains insupportables Les cas des entreprises DMI dans le bassin montluçonnais que nous allons accompagner avec détermination ou JPM à Moulins dont la situation est très préoccupante nous rappellent chaque jour l urgence de la réindustrialisasion du pays l urgence de redonner au politique les moyens d agir C est l objet du Pacte national pour la croissance l emploi et la compétitivité qui va apporter un soutien fort aux entreprises en les incitant à l innovation et à l investissement Ce chantier stratégique celui du développement économique ne se fera pas sans les Régions dont la réactivité l expertise et la vision du développement territorial sont nécessaires au renouveau industriel et économique du pays La Banque Publique d Investissement vient d être créée son premier Conseil d Administration a eu lieu le 21 février dernier Elle constituera le bras armé d un Etat stratège qui tient son rang aux côtés de Régions volontaristes et ambitieuses Nous aurons l occasion de revenir à l occasion de cette Session sur cet instrument nouveau pour désigner les représentants qui siègeront au sein du Conseil régional d orientation J étais hier aux côtés des Ministres Pierre Moscovici et Fleur Pellerin et du Directeur général de la BPI Nicolas Dufourcq à l occasion de leur venue en Auvergne Ils m ont confirmé le rôle majeur des Régions pour la réussite de ce dispositif innovant au service de l économie réelle et des filières d avenir qui constituera un levier efficace du développement économique de nos territoires pour soutenir la croissance d aujourd hui et préparer celle de demain L expérience que nous avons acquise avec le FIAD nous sera utile en particulier sur le plan de la gouvernance et de la réactivité Les outils d ingénierie financière que nous avons développés tel JEREMIE nous ont également permis de rénover certains modes de financement des entreprises L objectif avec la BPI est d offrir la palette complète des aides aux entreprises Cette volonté ne pourra se concrétiser qu avec les dispositifs de soutien de la Région qui doivent se positionner en complément de ceux de la BPI C est à cela que nous travaillons L Acte III de la décentralisation dont le texte a été transmis au Conseil d Etat confirmera le rôle incontournable de la Région en matière d économie et d emploi et donc de formation Les Régions vont devenir les chefs de file de la formation de l orientation et de l emploi les points d animation d articulation et de coordination des différents dispositifs existants aujourd hui trop hétérogènes trop cloisonnés et souvent trop complexes C est la raison pour laquelle dans le cadre d un partenariat étroit avec les autorités académiques nous avons engagé la construction d un Schéma territorial régional des formations par la voie initiale de façon à développer une vision prospective de notre offre de formation pour mieux servir les jeunes ajuster aux enjeux démographiques économiques et territoriaux notre appareil éducatif et in fine éclairer nos investissements budgétaires Cette ambition permettra de dépasser une logique de juxtaposition et de mise en concurrence des établissements pour parvenir à de nouvelles synergies sur les bassins d emploi toujours au bénéfice des jeunes Il faut rappeler à ce stade ce qui devrait être une évidence les lycées sont faits pour les jeunes Le cas des locaux du lycée Vercingétorix de Romagnat s inscrit dans cette démarche globale et correspond au souhait partagé d aboutir à plus de cohérence dans l agglomération clermontoise en utilisant les locaux disponibles et sous utilisés notamment sur les lycées La Fayette et Roger Claustres Cette mise en

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202013/interventionsmars2013.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    rappeler l ambiance des dernières Olympiades des Métiers cet hymne à la jeunesse que nous avons organisé et qui a surpris par son audace et sa créativité Souvenons nous de ce point d orgue à la Grande Halle d Auvergne qui aura bluffé tous nos partenaires Qui aura bluffé aussi les délégations des 26 régions présentes la presse spécialisée ou encore les apprentis et les encadrants 75 000 visiteurs auront pu mesurer à cette occasion l enthousiasme de 832 candidats répartis sur 50 métiers Nous commençons d ailleurs de mesurer l effet produit sur les 5 000 lycéens et les 5 000 collégiens auvergnats qui auront parcouru les allées pour admirer la passion que peut susciter le travail manuel se découvrir eux mêmes un intérêt pour un métier dont ils ignoraient parfois jusque là l existence ou en tout cas la réalité concrète Oui mes chers collègues ces journées que nous avons organisées dans ce bel équipement qu est la Grande Halle d Auvergne auront servi la cause de la jeunesse de l apprentissage et de la valorisation du travail manuel Il était bon je crois de le rappeler Et ce rappel me permet opportunément une transition vers le sujet de préoccupation majeur des Français je veux bien sur parler de l emploi Car même si nous assistons à une légère baisse du nombre de demandeurs d emploi de catégorie A inscrits à Pôle Emploi en Auvergne fin juillet nous demeurons sur une crête de 60 000 personnes à la recherche d un emploi à temps plein C est dire l ampleur de la difficulté à laquelle nous devons faire face au côté du Gouvernement qui récolte pourtant les premiers fruits de la cohérence des mesures qu il prend au quotidien Permettez moi d en rappeler quelques unes à commencer par le CICE le Crédit d Impôt Compétitivité Emploi doté avec la Banque Publique d Investissement d un crédit de 42 milliards d euros Comme vous le savez la Banque Publique d Investissement constitue le bras armé de l État aux côtés de Régions volontaristes et ambitieuses D une capacité d intervention en fonds propres de 20 milliards d euros d une capacité de prêts équivalente et d un volume de garantie d emprunts des PMI à hauteur de 12 milliards d euros sans oublier les 600 millions d euros annuels consacrés au soutien à l innovation la BPI représente l atout majeur de cette politique très offensive Gage de proximité la présidence de son Comité Régional d Orientation est assurée par le Président du Conseil régional Gage aussi de transparence et d efficacité ce comité rassemble l essentiel des organes représentatifs notamment les organisations et syndicats professionnels d employeurs et de salariés De quoi placer la Région encore plus au c ur de l intervention publique auprès des PME PMI comme elle le faisait jusque là avec ses propres dispositifs comme le Fonds d Investissement Auvergne Durable FIAD financé par l épargne des auvergnats bien connu des entreprises et très opérationnel Les contrats de génération ensuite dont l objectif est de passer le cap de 75 000 contrats signés en mars 2014 Pour l Auvergne il s agira de mettre en uvre plusieurs milliers de contrats de génération permettant aux jeunes d accéder à l emploi dans l entreprise tout en maintenant un salarié plus âgé à son poste Car la transmission du savoir est un devoir auquel nous devons nous associer Le Conseil régional connaît bien les entreprises locales leurs besoins leurs moyens leur situation leurs projets Il peut servir de courroie de transmission entre l ambitieux projet gouvernemental et la réalité économique locale Avec le Fonds d Investissement Auvergne Durable et au delà l ensemble de nos programmes d aides les entrepreneurs trouvent en nous un partenaire actif qui les aide à investir à faire connaître leurs produits qui les accompagne à l export qui forme leurs futurs embauchés qui créé les conditions du meilleur accueil de leurs nouveaux salariés et de leur famille Notre connaissance du monde de l entreprise et notre partenariat quotidien avec elles sont des atouts pour identifier des lieux ou des postes où seront rendus possibles les contrats de génération Voilà pourquoi nous accompagnons ce grand mouvement pour l emploi des jeunes comme des salariés âgés Les contrats emplois d avenir enfin dont le cap des 100 000 contrats signés sera tenu à la fin de cette année dont près de 3 000 pour l Auvergne Ajoutons à cela le financement de 100 000 formations spécifiques pour résorber les emplois non pourvus du bâtiment de la restauration ou encore des services à la personne Dans cette bataille pour l emploi la Région Auvergne prend toute sa place et les aides votées hier encore dans le cadre du FIAD et de nos dispositifs adjacents sont là pour en témoigner Partout et je dis bien partout où notre action s avère nécessaire pour aider à la création d emplois nous répondons présents Prêts d ailleurs à nous associer aux initiatives de l État dans le domaine de l innovation de la recherche de l éducation Comme dans ces 34 segments innovants prioritairement retenus par le Gouvernement Ou encore dans les futurs contrats de plan État Régions dont nous espérons beaucoup Quatre priorités sont retenues Mobilisation autour de l objectif de redressement économique et industriel Formation et insertion des jeunes dans l économie et la société Aménagement équilibré des territoires Participation active à la transition énergétique Nous sommes déjà à l uvre sur nombre d entre elles L ardente obligation du plan comme aurait dit le Général de Gaulle l acte clef selon Michel Rocard viendra renforcer nos moyens comme notre stratégie tout entière tournée vers l ambition de permettre à l Auvergne de jouer dans le concert des grandes régions européennes J en arrive au terme de mon propos ouvert sur le thème de la jeunesse jeunesse à laquelle je réserverai également ma conclusion Je vais pour cela livrer quelques chiffres d un bilan très récemment dressé sur notre programme Carte Jeune Auvergne Nouveau Monde 20 582 dossiers ouverts depuis octobre 2012 12 178 cartes commandées au 13 septembre pour une contrevaleur associée de 4 807 400 euros 938 dossiers traités de jeunes en situation de rupture familiale pour un montant de 510 000 Parmi les 20 582 dossiers ouverts 3 636 concernant l Allier 1 271 le Cantal 1 895 la Haute Loire et 13 719 le Puy de Dôme Enfin sur l ensemble des cartes délivrées 37 sont d une valeur minimale de 200 euros 23 d une valeur médiane de 350 euros et 40 d une valeur plafond de 600 euros Un tel bilan méritait je pense d être rappelé et avec lui nos remerciements à l adresse de notre Vice Présidente Anna Aubois à qui nous avons confié la réalisation de cet axe majeur de notre engagement électoral Je sais que toutes les régions ont le regard pointé vers l Auvergne tant notre dispositif s avère opérationnel Les jeunes auvergnats le plébiscitent puisque sur les 35 de bénéficiaires ayant répondu à un questionnaire de satisfaction 99 répondent que la Carte Jeune Auvergne Nouveau Monde est une bonne mesure Finissons donc sur cette note d optimisme pour envisager de poursuivre ensemble mes chers collègues sur ces chemins innovants qui sont désormais la marque de l Auvergne Session des 23 et 24 septembre 2013 Intervention de Monsieur Alain Bussière Premier Vice Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues Pour un trop grand nombre de nos concitoyens la rentrée est encore caractérisée par des difficultés en particulier pour l accès à l emploi Le contexte social reste dégradé et les tentations régressives existent dans le champ politique Nous payons ainsi lourdement les erreurs du passé Pourtant mes chers collègues depuis notre dernière session des signes encourageants laissent percevoir un frémissement de notre économie et des avancées dans la bataille pour l emploi Il faut certes être prudent mais les efforts consentis et l ambition nouvelle pour notre pays commencent peut être à porter leurs fruits Cela se traduit depuis cet été notamment par une reprise à la hausse de la production manufacturière une progression de la consommation des ménages et une zone euro qui est sortie de la récession au 2ème trimestre Les indicateurs avancés de la Banque de France placent notre Région dans la dynamique nationale et même un peu en avance dans le secteur tertiaire Pour autant la situation reste fragile d où la nécessité d agir et c est ce que fait le gouvernement à travers des mesures qui devraient produire leurs effets dans les mois qui viennent Je pense en particulier aux priorités de la politique industrielle de la France pour assurer la transition énergétique et numérique du pays d ici 10 ans C est en adoptant cette attitude volontariste que nous arriverons à retrouver la confiance en notre économie et la capacité à créer de l activité et donc de l emploi Il est également totalement justifié compte tenu de l effet retard de la croissance sur l emploi d avoir mobilisé dès cette année des efforts considérables et exceptionnels en faveur des plus jeunes et des séniors Vous le savez la confiance est l une des clés de la vie économique Elle permet d innover elle permet de conquérir de nouveaux marchés Or cette confiance il revient également aux acteurs publics d en être les promoteurs Le gouvernement s y emploie et nous considérons qu en complémentarité les Régions doivent également jouer ce rôle de diffuseur de confiance Les évolutions législatives vont en ce sens et sur le plan économique l institution régionale devient le pivot de l action publique Le fait régional a en effet été renforcé ces derniers mois à maints égards et cela se traduit par La qualité d Autorité de gestion des fonds européens Le schéma régional sur l internationalisation des entreprises Le schéma régional de l enseignement supérieur de la recherche et de l innovation L e soutien à l économie sociale et solidaire qui représente 11 35 de l emploi régional Et enfin par une présence dans les instances de BPI France Conseil d Administration Comité national d orientation et comité régional d orientation que René SOUCHON a présidé pour la première fois en juin dernier Cet outil nouveau au service de l économie La banque publique d investissement se caractérise effectivement par un ancrage fort sur les territoires à travers une direction régionale avec laquelle nous sommes en contact étroit Sur ce point il est bon de rappeler que notre Région a fait le choix de la convergence des politiques publiques par la mise en place d outils communs je pense en particulier au Fonds régional de garantie un fonds qui a permis de garantir depuis 2006 près de 112 millions d euros de prêts mais également au fonds régional d innovation avec une participation de la Région à hauteur de 5 75 millions d euros Cette collaboration quotidienne s est d ailleurs renforcée par une instruction commune de certains dossiers au comité Innovergne et par une collaboration autour du Fonds d Investissement Auvergne Durable et des dossiers déposés par les entreprises Voilà pour le travail déjà acompli Et puis et c est une nouveauté majeure les acteurs locaux ont désormais l opportunité d exprimer via le Comité régional d orientation d Auvergne BPI France leurs priorités et d orienter ainsi l action de la banque publique d investissement en région Nous entrons donc dans une nouvelle ère D un côté BPI France se met en place avec de nouveaux moyens une nouvelle politique un nouvel ancrage aux territoires et du côté de la Région nous arrivons fin 2013 au terme de la période actuelle du Fonds Investissement Auvergne Durable qui a permis le soutien de 238 entreprises créant ainsi 1330 emplois à terme En apportant 30 millions d euros le FIAD a permis de générer 181 millions d investissements et de déclencher 105 millions de concours bancaires Soulignons l effort sans précédent réalisé pour les entreprises auvergnates par notre collectivité à un moment où les paramètres de marché se dégradaient et où les banques fragilisées peinaient à accomplir leur mission de financement Aujourd hui nous devons aller plus loin encore notre intervention doit se concentrer sur des systèmes plus vertueux plus efficaces Donnons un exemple de ce qui est possible l implantation en Auvergne de PERFECT MEMORY entreprise spécialiste de la gestion de l indexation et de la monétisation de contenus multimédias en grands volumes et qui vient de lever 600 000 euros notamment par le fonds JEREMIE INNOVATION et un autre fonds de SOFIMAC afin de poursuivre son développement en Auvergne Voilà un exemple et il y en a d autre que nous pouvons reproduire et multiplier C est pour cela qu en ce qui concerne la période 2014 2020 notre objectif est de poursuivre dans la même direction et d améliorer qualitativement nos programmes tout en ayant conscience des contraintes financières du moment D où l opportunité formidable de consolider et d optimiser l intervention publique en matière de financement et la nécessité de poursuivre un objectif de complémentarité BPI France et Région Dans le contexte international les pays européens et la France en particulier pays que d aucuns qualifient de matures gardent de belles cartes à jouer pour peu qu ils se donnent les moyens de construire une économie de la connaissance Ces enjeux guident à n en pas douter l action du gouvernement et nous en partageons l ambition en particulier pour ce qui relève de l enseignement supérieur de la recherche et de l innovation Nous l avions d ailleurs exprimé l an dernier au moment des assises préparatoires à la loi comme nous avions exprimé notre volonté de réunir les conditions pour que l Auvergne puisse se développer autour de ces sujets majeurs pour que notre région soit en capacité d occuper une place pleine et entière dans le paysage universitaire français et international Conformément à la loi qui nous désigne pour élaborer un schéma régional nous allons engager très rapidement un processus de conduite stratégique avec les différents acteurs de l enseignement supérieur de la recherche et de l innovation Nous le ferons dans une logique de large concertation Là encore nous constatons d ores et déjà que les choses bougent et c est tant mieux Nous l avons vu les acteurs de l enseignement supérieur auvergnats ont pris la décision d être les premiers en France a apporté collectivement une réponse à leur tutelle ministérielle quant à leur structuration J ai en effet noté avec satisfaction que dans la même semaine notre pôle universitaire se renforçait à travers l annonce du rapprochement de l IFMA et de l Ecole supérieure de Chimie pour former un Ecole des mines à Clermont Ferrand et l annonce d une fusion des deux universités Des acteurs auvergnats rassemblés pour affronter le contexte de plus en plus concurrentiel de l enseignement supérieur de la recherche et de l innovation nous ne pouvions souhaiter mieux Notre Session se tient également dans un contexte de rentrée scolaire elle est la première placée sous le signe de la Refondation de l Ecole voulue par le Président de la République et mise en uvre par le Ministre Vincent Peillon Il ne pèse pas sur cette rentrée une atmosphère lourde et résignée comme cela a pu être le cas les années précédentes lorsque l Ecole était soumise à une politique d ajustement comptable s il demeure de nombreuses inquiétudes au sein de la communauté éducative chacun sent bien que la Nation entière se mobilise pour son Ecole Car cette rénovation en profondeur de notre système éducatif s inscrit dans une culture nouvelle celle de la co construction des politiques éducatives entre les autorités académiques et le Conseil régional La Région Auvergne se situe à l avant garde de cette ambition commune en faveur de la jeunesse qu il s agisse de son engagement en faveur du développement du numérique éducatif de l élaboration d un Schéma stratégique régional de l offre de formation initiale ou de la mise en place d un Service public de l information et de l orientation tout au long de la vie Notre capacité collective d innovation et d anticipation fait de notre territoire un véritable laboratoire qui permet d expérimenter pour avancer vers l éducation de demain L élaboration d un Schéma des formations cohérent et correctement dimensionné en mesure de mettre en place des établissements référents qui assurent la mixité des publics et des parcours qui prennent en compte les dynamiques de l économie est la condition de la réussite des jeunes Nous avons ainsi engagé l an dernier cet ambitieux chantier qui vise à développer les formations à préparer les jeunes aux métiers de demain et à donner plus de visibilité et de lisibilité à notre appareil éducatif et à l évolution des formations qu il délivre Ce Schéma stratégique décliné pour l instant sur le Grand Clermont fixe un cap pour les 10 ans à venir Il est à la fois un aboutissement et un point de départ l aboutissement d un long travail de prospective et de concertation et le point de départ d une nouvelle dynamique de la construction partagée entre le Rectorat la DRAAF et le Conseil régional conformément à la lettre et à l esprit de la loi de Refondation de l Ecole de la République Ce Schéma offrira de nouvelles opportunités d orientation aux jeunes en leur permettant d emprunter des passerelles entre les voies de formation professionnelle technologique générale dans des établissements qui accueillent une réelle diversité de publics Mais il faut aujourd hui aller plus loin pour l orientation des jeunes et pour la sécurisation de leurs parcours Le deuxième projet de loi de décentralisation fera des Régions les ensembliers des dispositifs d orientation existants L Etat continuera à définir au niveau national les politiques d orientation mais les Régions deviendront

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202013/interventionseptembre2013.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    sera leur attitude au moment où nous devrons voter le relèvement de la taxe sur les cartes grises pour obtenir la modeste ressource supplémentaire de 5 millions d euros Nous resterons malgré cela à un niveau moyen acceptable qui nous situera au 7 ème ou 8 ème rang des régions françaises Mais il s agit de la seule et unique ressource sur laquelle nous pouvons agir En effet Messieurs Sarkozy et Fillion comme la majorité UMP de l époque ont retiré aux régions la capacité de voter l impôt local Pourtant cette capacité de voter l impôt local nous en aurions grand besoin aujourd hui Pas pour établir des records de hausse bien sûr Sur la taxe sur le foncier bâti par exemple terrain sur lequel s illustrent de nombreuses villes si j en juge à la lecture d un récent article très documenté publié par le journal La Montagne Il n est que de constater que les mêmes qui s insurgent contre l augmentation des impôts sont souvent ceux qui pratiquent dans leurs villes les plus fortes hausses Voilà aussi pourquoi je préfère pour ma part me référer à la mesure et à l analyse factuelle du CESER sur nos documents de session plutôt qu à la critique systématique de l opposition Pourtant les bancs du CESER sont composés de diverses tendances mais qui savent parfois s accorder dans l objectivité émettre des opinions positives lorsqu ils constatent un bon chemin pris par notre collectivité régionale Que dit le CESER dans ses avis relatifs à nos Orientations Budgétaires ou à notre projet de Décision Modificative Qu apporte son expertise sur la gestion régionale Que retenir de ses avis D abord de la compréhension sur l analyse des contraintes qui pèsent sur les régions et que l on ne peut pas balayer d un simple revers de main comme si finalement tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes De l analyse et de la réflexion ensuite Sous la forme d un satisfecit accordé à nos options réalistes de gestion à savoir le maintien d une capacité de désendettement limitée à cinq ans le maintien d un taux d épargne brute proche de 22 et le maintien d un volume d investissement annuel voisin de 200 millions d euros Des propositions enfin car des avis du CESER émergent je tiens à le souligner plusieurs remarques et suggestions judicieuses appuyées par divers travaux d auto saisine ou d organisation de colloques le dernier en date portant sur la recherche et l innovation A l heure où cette assemblée connaît son renouvellement je tenais à saluer son apport ponctuel aux actes quotidiens de notre assemblée J en viens à présent à ce qui représentera pour notre région un rendez vous majeur de l année 2014 Je veux parler bien sûr des négociations avec l État du prochain Contrat de Plan 2014 2020 Nous en connaissons les objectifs présentés le 9 juillet dernier par le Premier Ministre dans le plan Investir pour la France qui prend bien en compte la réalité que l investissement public est porté à 70 par les collectivités locales Deux objectifs donc Renforcer la compétitivité Développer une économie durable au service de l emploi au service de l égalité des territoires Nous souscrivons pleinement à ces objectifs Cinq grandes priorités verront converger vers elles cette grande ambition L enseignement supérieur la recherche et l innovation Les filières d avenir et l usine du futur Le Très Haut Débit et le développement des usages du numérique La transition écologique et énergétique Les mobilités multimodales des transports A ces priorités nous souscrivons là aussi pleinement tant elles se trouvent en cohérence avec les actions et programmes que nous poursuivons depuis de nombreuses années Tous ces efforts devront converger pour contribuer à la création et au maintien de l emploi par l orientation des investissements conjoints de l État et de la Région vers la création d emplois durables par l accompagnement au développement des entreprises par la facilité apportée aux transitions professionnelles par le développement de l emploi des jeunes et des moins qualifiés Voilà donc mes chers collègues le cadre fixé qui reçoit pour l essentiel notre approbation même s il laisse encore à ce stade toute latitude pour imaginer d autres voies innovantes des chemins qui sortent des sentiers battus Ces chemins sont souvent l apanage je dirai même la signature de l Auvergne Ils font souvent école dans les autres régions après que nous ayons innové et expérimenté Les autres régions regardent puis s inspirent de ce que nous faisons C est vrai pour le développement du numérique comme c est vrai pour la carte jeune nouveau monde ou encore l accueil de populations nouvelles pour ne prendre que ces trois exemples En ces temps difficiles que nous traversons il était je crois utile d apporter ce regard d optimisme Permettez moi à présent de conclure et de rejoindre l écho d une inquiétude relayée jusque sur les bancs de l Assemblée Nationale Cette inquiétude fait l objet de nombreuses reprises et analyses journalistiques mais aussi de tribunes libres qui expriment une sorte de malaise voire un embrun d effluves nauséabondes Je veux parler de la montée d un climat de la banalisation de certains propos de la stigmatisation de telle ou telle catégorie de la population mais aussi d injures publiques proférées à l égard de la République toute entière incarnée en la circonstance en la personne de Madame Taubira Ministre de la Justice Je tiens au nom de mon groupe et au delà je le crois au nom de notre assemblée à témoigner une solidarité à l égard de notre Garde des Sceaux quelles que soient par ailleurs les positions personnelles prises à l égard des projets de loi qu elle a eu à défendre Il n y a pas d excuses je le crois à des comportements tendancieux à des propos ouvertement racistes à une utilisation à des fins scandaleuses d internet comme véhicule de la haine à des attitudes ou connivences qui aboutiraient à une banalisation de comportements d un autre âge Notre république est une et indivisible dans ses composantes territoriales comme pour les individus qui la composent Tout discours d exclusion concoure donc à l affaiblir A cet affaiblissement nous nous opposons vigoureusement comme à toute tentative d amalgame ou de rejet fussent ils exprimés en une période où s accumulent les difficultés économiques sur notre pays Rien ne saurait donc justifier les tentatives actuelles de division ou de stigmatisation qui ont cours actuellement dans notre pays par des méthodes qui nous rappellent trop les débuts de sombres épisodes de notre Histoire de France Nous sommes désormais quelques uns dans cette assemblée à représenter ce qui est de bon ton de qualifier de représentants de la diversité Au même titre que tous les autres élus il est donc de notre devoir de réagir à ces tentatives de déstabilisation à ces pratiques d amalgame et de discrédit à ces objectifs qui visent à l exclusion Pour ne pas regretter un jour d avoir su nous opposer à temps à cette forme de banalité du mal comme l aurait écrit Hannah Arendt Je vous remercie Session des 23 et 24 septembre 2013 Intervention de Monsieur René SOUCHON Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher es collègues Notre session d automne se veut comme l exige notre calendrier de travail largement consacrée à notre débat d orientations budgétaires La préparation de notre projet de budget primitif pour 2014 s effectue dans un contexte économique et social particulièrement difficile tant du point de vue international européen que français Il s effectue également dans un contexte de non respect des valeurs fondatrices de notre République ce qui est préoccupant et justifie si vous en êtes d accord le dépôt d une motion d urgence Sur le plan économique et social l objectif reste le redressement des comptes publics fortement dégradés ces dernières années tout en accompagnant le retour de la croissance et la nécessaire création d emplois nouveaux Cela passe pour 2014 par une réduction des dépenses publiques de l ordre de 15 milliards d euros prévue au PLF 2014 Cela passe aussi par 12 Milliards d euros d investissements d avenir Notre projet de budget régional quant à lui devrait se situer entre 670 et 680 millions d euros légèrement inférieur à celui de 2013 Limiter nos dépenses de fonctionnement et l endettement maintenir un fort niveau d investissement en conservant un bon taux d épargne brute telles sont les clés de cette préparation budgétaire Les règles que nous nous fixons sont de ne pas dépasser 5 ans en capacité de désendettement alors que le taux d épargne brute doit être proche de 22 Nos dotations en provenance de l état sont en baisse La diminution de la DGF au titre de l effort national demandé aux collectivités sera de 4 5 Millions d Cette baisse devrait être en partie compensée par la nouvelle péréquation de la DGF et celle de la CVAE Les régions sont les seules collectivités dont les ressources seront en baisse en 2014 Cependant nous devons revoir pour faire face à des dépenses de fonctionnement contraintes comme la hausse de la contribution à la SNCF qui devient insupportable le montant du cheval fiscal pour les cartes grises Une hausse modérée pour un gain de recette très limité de l ordre de 5 millions d euros tout en maintenant les exonérations pour les véhicules propres conformément aux dispositions de notre agenda 21 Il faut rappeler que nous n avons pas touché le montant du cheval fiscal depuis 2008 contrairement à la plupart des autres régions Particulièrement mise à mal ces dernières années l autonomie financière des régions n existe plus et la réforme de la fiscalité locale devient urgente Ce contexte budgétaire nous oblige donc à concentrer nos moyens sur nos compétences obligatoires l éducation le transport la formation le développement économique tout en créant les conditions pour que notre région bénéficie de la reprise économique Chaque crise majeure à l image de celle que nous vivons depuis plus de 5 ans entraîne des mutations économiques et sociétales Selon le FMI et l OCDE notre pays devrait renouer de façon durable avec la croissance Il faudra cependant du temps pour voir le chômage baisser de façon significative Le risque est celui d une croissance sans emploi Nous devons donc continuer à préserver notre économie régionale qui a pourtant résisté en dépit des chocs industriels touchant plusieurs bassins d emplois Nous devons créer les conditions de notre développement autour de l innovation grâce à une action qui comprend tant le développement de nos infrastructures numériques le soutien aux projets des entreprises qu une politique volontariste de formation ciblée sur des secteurs porteurs d avenir Le travail réalisé ces dernières années par la région a d ores et déjà permis des résultats et il portera à n en pas douter ses fruits Certains indicateurs viennent d ores et déjà confirmer cette tendance Les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2013 placent l Auvergne en deuxième position nationale avec un taux de non emploi de 9 3 soit juste derrière l Ile de France Deux Départements de la Région ont vu leur taux baisser l Allier et le Puy de Dôme le Cantal a connu une stagnation et la Haute Loire une très légère hausse au cours de cette période La baisse a été amorcée et il faut désormais l accentuer Au delà du contexte international légèrement plus favorable il faut rappeler l action du gouvernement qui avec les contrats d avenir les contrats de génération a limité les effets du chômage La bataille de l emploi est loin d être gagnée et il ne faut pas se satisfaire de ces chiffres Il faut les améliorer en poursuivant nos actions Cessons ce french bashing cette faculté de ne voir que ce qui va mal Je pense à l instar de Nicolas Dufourcq le directeur général de BPI France que c est aussi le rôle de l élite que d absorber le stress du pays et de diffuser un minimum de sérénité Cela peut s appliquer bien sûr à l Auvergne et à certains de ses élus Parce que l incantation négative et anxiogène n est en aucun cas vertueuse Parce que ce qui légitime notre mandat d élu c est avant tout l action l engagement au service d un projet L opinion en a assez de ces polémiques stériles de ces discours ou tribunes politiciennes qui consistent à cogner sur la majorité au mépris de l objectivité Les Français ont besoin de perspectives Au niveau de l Auvergne c est ce que nous nous efforçons de faire donner de la lisibilité à notre action la placer dans une vision stratégique qui est celle du futur Au niveau de l action économique par exemple nous avons des raisons de croire à ce que nous faisons et à l avenir de nos entreprises Si nombre d entre elles connaissent des difficultés conjoncturelles pour certaines structurelles pour d autres je voudrais rappeler que celles qui innovent et qui vont à l international sont en croissance Fort de ce constat la région agit à plusieurs niveaux en apportant un soutien aux entreprises qui connaissent des difficultés passagères avec Urgence PME par exemple en soutenant le développement de celles qui choisissent d inno ver et de s ouvrir à l international L une des clés du retour de l emploi et de notre croissance future reste la formation L avenir de notre jeunesse de notre économie passe inéluctablement par la qualité de notre offre de formation et le développement de filières d excellence Le travail engagé voici plus d un an et l adoption de notre schéma d offre de formation initiale professionnelle du Grand Clermont se traduit aujourd hui par la reconnaissance de notre pôle de formation aéronautique L ambition éducative et industrielle de notre Région s illustre pleinement au sein de l Aérocampus Auvergne dont nous avons eu le plaisir d apprendre la labellisation officielle parmi les 12 premiers campus labellisés en France le 14 octobre dernier Le Ministre de l Éducation Nationale Vincent Peillon est d ailleurs venu se rendre compte du travail réalisé le 7 novembre en visitant notamment les ateliers du lycée Roger Claustres que nous avons rénovés pour 18 millions d euros Cet établissement est exemplaireen bien des points et le Ministre pour l occasion accompagné de Jean Cyril Spinetta Président du conseil national de l emploi a pu constater à quel point les synergies nouvelles qui s y créent sont essentielles pour offrir aux jeunes de vraies opportunités d orientation de formation et d emploi durable Ces synergies se réalisent grâce à la mixité des publics aux passerelles entre formations aux liens avec le monde industriel la recherche et l innovation La présence de nombreux partenaires économiques lors de la visite de Vincent Peillon atteste de la qualité de ce nouveau dispositif éducatif lequel peut s appuyer sur des entreprises performantes et disposant d importantes commandes à long terme Le lycée Roger Claustres constituera le c ur de ce nouveau Campus des métiers et des qualifications projet ambitieux et fédérateur Après cet acte de naissance l Aérocampus Auvergne connaîtra une nouvelle étape importante dès la rentrée prochaine avec l ouverture du pôle de formation aux métiers de l aéronautiqueactuellement en construction et situé sur la zone aéroportuaire d Aulnat soit un investissement régional de 5 5 M La filière aéronautique représente un potentiel d emploi considérable dans notre Région En mettant en réseau le monde de l économie de la recherche la formation initiale et continue l Aérocampus Auvergne fait écho à notre capacité collective à mobiliser toutes les énergies tous les talents toutes les volontés pour servir la jeunesse notre grande cause régionale à favoriser son insertion professionnelle durable en soutenant les filières d avenir C est ainsi que nous participons à la reconquête industrielle et productive de notre pays Cette labellisation conforte donc notre stratégie et fera de l Aérocampus le symbole de notre volonté d innover de faire avancer l Auvergne Dans moins de deux mois le 1er janvier 2014 notre nouveau Service public régional de la formation sera opérationnel grâce à la mise en place du Service d intérêt économique général SIEG Il s agit là d une démarche volontariste pour notre Région qui offre des perspectives novatrices plus particulièrement pour les actions de formation pré qualifiantes indispensables pour réparer les dégâts du décrochage scolaire Le SIEG par les nouvelles modalités d achat de formation qu il implique s inscrit dans une logique de sécurisation et de personnalisation des parcours en remettant l individu au centre du dispositif Le nouveau dialogue qui s instaure entre la Région et les organismes de formation permet de créer de nouvelles synergies de nouvelles complémentarités sur les territoires pour une approche plus fine et plus différenciée des besoins des jeunes en difficulté d insertion Dans ce cadre à partir du 1er janvier la Région va gérer en direct la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle pour plus de visibilité de l intervention régionale Des économies de gestion sont à attendre avec la mise en place du SIEG qui rapprochera la collectivité des organismes de formation Cette échéance demande un travail de préparation et d anticipation extrêmement important pour nos services que je remercie de leur engagement Cette ambition pour l insertion professionnelle des jeunes pour leur offrir le cadre propice à leur réussite sera également présente dans nos rapports d aujourd hui je pense bien sûr à la prise en charge par le Conseil régional du coût des formations sanitaires de niveau V mais également à l élargissement à tous les apprentis majeurs d Auvergne de notre dispositif d hébergement des stagiaires de la formation dans le cadre de la convention qui nous lie à l AFPA Plus pour la formation aujourd hui c est plus pour l

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202013/interventionnovembre2013.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    d imposition le produit revenant essentiellement aux conseils généraux aux communes ou encore aux intercommunalités Nous devons donc nous accommoder des recettes qui nous sont attribuées Cela crée une situation budgétaire qui nous oblige à nous concentrer sur nos compétences obligatoires l éducation le transport ferroviaire de voyageurs la formation le développement économique Cela ne signifie en aucun cas qu il faille baisser les bras ou se résigner Au contraire notre attitude nos résultats nos projets sont autant de reflets de notre ambition pour conduire des actions concrètes renouer avec une croissance nécessaire explorer des voies nouvelles Nos programmes économiques sont une bonne illustration de cette ambition Ils nous conduisent à innover autour de la structuration des filières par le développement de clusters d excellence par l accompagnement des entreprises vers l innovation Nous avons récemment labellisé trois nouveaux clusters d excellence qui seront développés en 2014 Le cluster de l efficience industrielle qui regroupe des PME dont le métier est d optimiser la performance des entreprises industrielles par les moyens du numérique de la modélisation et de la simulation Le cluster du collectif bois qui développe les usages innovants du bois de production locale entraînant la création d une forte valeur ajoutée pour l Auvergne Le cluster Auvergne thermale innovation pour capter toutes les avancées dans le domaine du thermalisme de santé autour de la nutrition ou de l activité physique par exemple Nos atouts sont nombreux dans ce secteur J en profite pour évoquer la situation très difficile que connaissent les Thermes de Néris les Bains à la suite d insuffisances en matière de sécurité sanitaire heureusement surmontées Leur relance nécessite des investissements importants Notre collectivité va décider au cours de cette session un important effort de 300 000 qui fait l objet d un rapport complémentaire sous forme d une aide exceptionnelle pour permettre à la Société d Économie Mixte d exploitation du Thermalisme et du Tourisme de Néris les Bains d honorer ses engagements financiers et lui éviter ainsi de se retrouver en cessation de paiement Par ailleurs l année 2014 sera l année de l innovation puisque nous mettrons en uvre ce que l on qualifie de stratégie de spécialisation intelligente Cinq domaines sont concernés la prévention sanitaire les systèmes agricoles durables les espaces de vie durables la traçabilité physique et numérique l ingénierie industrielle Nous sommes là au c ur de sujets qui vont bien au delà de simples concepts puisqu ils préfigurent ce que seront le monde et l Auvergne de demain Nous lancerons aussi en 2014 une nouvelle version du Fonds d Investissements Auvergne Durable conçue en complémentarité de l offre de la Banque Publique d Investissement bras armé de l intervention de l État vers les entreprises en concomitance avec la montée en puissance du crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi CICE Cette version sera centrée sur l appui aux TPE PME qui ont besoin du renfort de la Région pour mobiliser plus facilement d autres financements nécessaires à leur développement Cela me donne l occasion de revenir sur le bilan du FIAD 1 dont la mise en uvre aura permis d aider pas moins de 291 entreprises pour la création de 1530 emplois C est un résultat qui démontre l utilité de l effet de levier que procure l aide régionale C est aussi la démonstration d une bonne utilisation de l argent de l épargnant régional qui a souscrit à notre appel à l épargne populaire Un circuit financier court et utile En effet les 37 M accordés dont 20 M sous forme de prêt à taux zéro sont à mettre en correspondance non seulement avec les 1530 emplois créés mais aussi avec les 225 M d investissements réalisés par les entreprises et avec les 130 M de concours bancaires accordés Voilà ce qu est pour nous le cercle vertueux des montages financiers visant au développement des entreprises Je m étonne d ailleurs qu hier en commission le groupe UMP UPA ait voté contre le rapport qui prévoit les aides individuelles aux entreprises dont le FIAD Si on suivait l opposition qui n a rien proposé en échange les entreprises ne recevraient aucune aide en 2014 Notre action pour les entreprises n exclut pas bien évidemment le concours apporté par notre région aux programmes de l État tels que la création des emplois d avenir dont le dispositif s adresse prioritairement aux jeunes sans qualification Je sais qu ils sont décriés sur les bancs de l opposition jugés inutiles ou encore coûteux Alors j invite nos collègues à interroger les 1 853 jeunes qui ont déjà conclu un contrat d emploi d avenir avec une collectivité ou une association en Auvergne Ils mesureront ce que signifie pour eux l accession à l emploi 2014 sera également une année intensive pour l éducation avec au delà du programme annuel de rénovation des lycées la construction du pôle de formation aéronautique d Aulnat qui fera partie intégrante de l Aérocampus Auvergne La mise en cohérence de notre dispositif régional d offre de formation initiale professionnelle entraîne parfois de la contestation j en conviens Mais elle conduit ensuite à l apaisement par l appropriation des décisions prises par notre Assemblée J observe à cet égard les bonnes conditions dans lesquelles s est opéré à la rentrée le transfert des formations élèves et personnels de l établissement de Lapalisse vers le Lycée Agricole de Neuvy Reste bien entendu à soutenir les projets de réutilisation des locaux désaffectés sachant que l exploitation quant à elle pourrait être reprise pour l installation d un jeune agriculteur La méthode qui vise à bâtir un schéma stratégique de l offre de formation initiale et professionnelle sera poursuivie et dès 2014 élargie aux quatre départements de l Auvergne Elle sera fondée sur le dialogue l expérimentation le partenariat avec tous les acteurs Elle mettra en cohérence l offre de formation initiale en respectant le principe d un aménagement équilibré du territoire Pour la Formation Professionnelle Continue qui mobilisera cette année plus de 115 millions d euros notre priorité sera de parvenir à une meilleure articulation des parcours des stagiaires à les sécuriser sans jamais perdre de vue l objectif final qui demeure bien entendu l emploi Cela signifiera la consolidation du SIEG service d intérêt économique général mais aussi l internalisation de la rémunération des stagiaires ou encore l intégration des personnels de l École de la 2 ème chance Du coté des transports premier budget de notre collectivité la négociation d un nouveau plan rail pour la modernisation du réseau sera au c ur de notre activité pour 2014 Il s agit là d un enjeu majeur pour le confort des usagers pour la sécurité et le respect des horaires que nous accompagnerons par notre effort continu sur le matériel roulant avec pour perspective la livraison des Régiolis fin 2015 Dans la rubrique environnement nous notons que ce projet de budget accordera une attention particulière à la transition énergétique notamment au travers des projets liés au développement des énergies renouvelables et par une accélération des programmes d économie d énergie dans nos lycées Nous consacrerons aussi parmi nos priorités la protection de la biodiversité Cinq projets de réserves naturelles régionales complèteront notre arsenal qui couvrira ainsi tout notre territoire et confirmera la place de l Auvergne comme première région sur le plan de la protection de son environnement Nous savons tous que nous sommes dans une période de raréfaction de la recette budgétaire mais l exposé non exhaustif de cet ensemble de projets pour 2014 que je viens de faire démontre à quel point la région Auvergne conserve une capacité d action d innovation et d anticipation Bien sûr nous sommes amenés à faire des choix les temps difficiles nous l imposent mais nous les assumons Car les exemples de réussite sont nombreux qui confortent nos options Il y a peu Monsieur le Président je vous représentais pour la remise du Prix Territorial décerné à notre collectivité lors du Congrès des Maires de France pour l audacieuse réalisation que constitue la Carte Jeunes Auvergne Nouveau Monde Cela a été l occasion de présenter notre action et de donner à d autres collectivités l idée de s inspirer de cette initiative originale prise par l Auvergne et plébiscitée par les jeunes Mais ce n est pas la seule Le numérique et le développement de ses usages la promotion sur le thème du nouveau monde les politiques d accueil de populations nouvelles l opération New Deal pour la création d activités les résidences d entrepreneurs les Parcs et réserves naturelles sont autant d actions citées en exemple par ceux qui nous observent Permettez moi enfin avant de conclure d aborder l évolution en cours pour l économie agricole régionale la redéfinition de la Politique Agricole Commune avec la révision des règles d attribution des aides européennes constitue une vraie chance pour l élevage en Auvergne Les options défendues à Bruxelles par le gouvernement de Jean Marc Ayrault ont été entendues Elles font le choix de l intérêt du plus grand nombre et de la présence effective d agriculteurs sur le territoire Elles font le choix de l élevage des productions de qualité des zones de montagne Et nous apprécierions je dois le dire d entendre s exprimer la satisfaction du monde agricole auvergnat majoritairement bénéficiaire de cette nouvelle donne à l issue d une négociation qui sans la vigilance et la force de conviction de notre Ministre de l Agriculture aurait pu tourner au désastre Cette nouvelle PAC constitue en effet une chance pour l Auvergne Sans développer je mentionnerai la revalorisation de l indemnité de compensation des handicaps naturels la plus importante jamais obtenue 15 dès 2014 et l instauration d une surprime aux 52 premiers hectares Ainsi que l important 2 ème pilier le développement rural piloté désormais par les Conseils Régionaux Pour l Auvergne ce sera 1 25 milliards d euros sur 7 ans Ainsi pourra jouer à plein la logique décentralisée qui doit prévaloir pour l intérêt de toute notre agriculture et de notre monde rural Ainsi pourra être arrêtée au plus près des territoires une politique équitable meilleur moyen de garantir un avenir à nos territoires ruraux Pour conclure je voudrais souligner ce qui est apparu tout au long de mon propos l an prochain tous nos programmes seront mobilisés en cohérence avec l action du Gouvernement pour faire de 2014 l année du redémarrage de l emploi en Auvergne pour aider notre région à retrouver son énergie et sa vitalité la sortir de la crise et faire que les habitants de notre Région reprennent confiance dans l avenir Je vous remercie Session des 16 17 et 18 décembre 2013 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues Comme vous le savez le renouvellement du CESER vient d avoir lieu et la nouvelle assemblée a rendu ses premiers travaux à l occasion de notre session budgétaire Je tiens donc après l avoir fait lors de la session d installation à féliciter Jean Michel REBERRY pour son élection à la présidence Je l ai rencontré voici deux semaines et il m a fait part de son souhait de mener un travail en matière de prospective régionale ce que je l ai encouragé à réaliser Je veux également saluer le Président Michel DOLY pour son investissement au sein de cette assemblée consultative au service de notre région Sans oublier nombre de conseillers sortants qui ont su démontrer leur attachement au fait régional tout au long des derniers mandats Nous vivons aujourd hui et demain notre dernière session budgétaire dans cet hémicycle du centre DELILLE L occasion de vous tenir informé de la réalisation de notre hôtel de région alors que les travaux s achèvent Le bâtiment sera livré le 31 décembre 2013 Il s en suivra une phase d opérations préalables à la réception de travaux avant le transfert de propriété Les installations informatiques s effectueront en janvier et en février Deux services le patrimoine et l informatique emménageront avant la fin mars avant l arrivée progressive des autres services en veillant à optimiser l occupation des locaux actuels compte tenu des engagements contractuels et des dates de fin de bail Fin avril tous les services devraient être installés Une visite pour les élus et les membres du CESER aura lieu le vendredi 10 janvier à 17h J invite celles et ceux qui pourront se libérer à venir découvrir notre futur lieu de travail et de débat Cet équipement dont l absence nous aura fait défaut pendant tant d années va ouvrir un nouveau cycle et de nouvelles perspectives pour notre collectivité Il accompagnera utilement la mise en uvre de nos nouvelles compétences Le personnel régional sera enfin réuni Nous cesserons de payer près de 2 4 millions d euros de loyers et charges annuels en toutes pertes pour désormais rembourser une construction dont la région sera enfin propriétaire Les auvergnates et les auvergnats seront invités au second trimestre à venir découvrir cet équipement dont l architecture est d ores et déjà saluée et qui se veut exemplaire sur le plan du développement durable Notre projet de budget primitif que nous examinerons tout au long de cette session est conforme aux orientations débattues voici cinq semaines S il est en légère diminution par rapport à 2013 de 0 56 soit de 3 7 millions d euros cette baisse est toute relative du fait de la part importante 34 millions d euros consacrée au financement de l hôtel de région La part dédiée aux programmes d intervention est en hausse de près de 9 millions d euros pour atteindre 503 millions d euros Pour ce qui est des recettes notre volume de dotations ne baisse que légèrement du fait de mécanismes de péréquation décidés par le gouvernement et qui bénéficient à notre région on oublie trop souvent de le signaler La DGF péréquée pour 1 74 million et la Dotation Générale décentralisation pour 2 millions d euros viennent donc compenser la majeure partie de la diminution de la DGF de 4 54 millions d euros au titre de l effort national demandé par l État aux collectivités locales Pour ce qui est de la fiscalité le produit des cartes grises du fait des nouvelles dispositions pourrait engendrer 4 5 millions d euros de recettes nouvelles Le produit de la TIPP devrait lui baisser légèrement Sans levier fiscal je rappelle que la région ne perçoit plus d impôts directs comme la taxe d habitation ou les taxes sur le foncier bâti ou non bâti notre collectivité devra rapidement bénéficier de nouvelles ressources dynamiques pour étendre son champ d action au regard des défis majeurs qui s imposent à nous Pour ce qui est des dépenses le maitre mot reste celui des compétences sur lesquelles notre collectivité entend se concentrer Les transports la formation l éducation l économie et l aménagement du territoire représentent en cumulé 90 de nos programmes d intervention Nous agissons là où il faut agir pour qu un euro régional soit un euro utile au développement de l Auvergne L agence internationale Standard and Poor s vient d ailleurs de confirmer la notation de l Auvergne qui voit son AA à long terme Un résultat de bon augure pour négocier au mieux avec les opérateurs bancaires C est ainsi que nous avons pu contracter deux emprunts sur le marché obligataire durant l été qui vont nous permettre d économiser près de 2 millions d euros d intérêts À cela il faut ajouter que cette notation survenue voici 10 jours tient compte des incidences financières du PPP THD et que les engagements financiers importants n ont pas fait évoluer négativement notre appréciation La maîtrise de nos dépenses de fonctionnement le maintien d un fort taux d épargne brute et le travail de prospective se traduisent par une stratégie pluriannuelle claire et réaliste selon les propres termes de l agence Sans vouloir revenir sur l ensemble des dépenses d intervention je souhaite préciser notre effort en matière de formation L insertion réussie et l emploi durable passent par une formation de qualité Les moyens financiers consacrés à cette compétence majeure seront en augmentation de près de 3 millions d euros en 2014 L année qui va s ouvrir sera marquée par le lancement du Service public régional de la formation avec la mise en place d un SIEG Service d intérêt économique général qui implique de nouvelles modalités d achat pour les formations pré qualifiantes Il s inscrit dans la volonté de soutenir une logique de sécurisation et d individualisation des parcours Il permettra de mieux travailler avec les territoires et les organismes de formation et favorisera ainsi les complémentarités pour mieux répondre aux besoins des territoires et des personnes Concrètement le SIEG concerne 5 500 stagiaires par an et se traduira par une augmentation d une centaine de parcours de formation pour les jeunes au sein de l E2C 20 à 30 de volume horaire Il s agissait d un engagement pris devant les auvergnats en 2010 Cela permettra également de prendre en compte de nouveaux publics et de nouveaux territoires notamment sur l agglomération clermontoise où l élargissement du financement de ces formations au public adulte permettra de prendre en charge 350 parcours de formation en plus Enfin l internalisation de la rémunération des stagiaires concernera permettra plus de clarté et de lisibilité de l action régionale tout en réalisant des économies d échelle à terme L année 2014 sera celle de la poursuite et de la concrétisation des grands chantiers en matière d éducation et de formation Ces dernières semaines ont en effet permis de lancer de nombreux projets essentiels pour l avenir de la jeunesse auvergnate D abord l Auvergne fait partie depuis le mois de septembre de l expérimentation mise en place dans huit régions françaises pour construire un grand Service public régional de l orientation en préfiguration des textes de

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202013/interventionsdecembre2013.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    se laisseront pas duper Nous estimons aussi que l augmentation de 1 6 point du taux principal de TVA serait contraire à l objectif de retour d une croissance forte Sous couvert d arguments d ordre social plus que discutables et d affirmations tout à fait gratuites cette mesure adoptée par la majorité UMP à l Assemblée Nationale sera abrogée en cas de victoire de François Hollande Nous ne voulons pas faire peser sur les seuls ménages la diminution du coût du travail dont il est pourtant démontré qu il n est pas la cause principale des déficits massifs de notre balance commerciale ni d une prétendue insuffisance de compétitivité Le coût horaire du travail dans l industrie manufacturière est d ailleurs à quelques centimes près plus faible en France qu en Allemagne Quant au discours quasi pavlovien de la droite sur la durée du travail et sur les 35 heures les observateurs avisés comme Raymond Soubie ancien conseiller du Président sortant admettent comme il l a fait dans un article du Journal du Dimanche du 11 décembre 2011 qu en France la durée réelle du travail est aujourd hui légèrement supérieure à son niveau d avant la loi sur les 35 heures L UMP et son candidat auront du mal à reporter sur les autres la responsabilité de leur échec Je me souviens d une époque triomphante où le Président sortant criait haut et fort à qui voulait l entendre Les ministres seront notés Eh bien notons les Notons par exemple la fulgurante hausse du chômage durant le passage de Monsieur Wauquiez au Secrétariat d Etat à l Emploi Passons sur le bonnet d âne attribué à M Guéant pour sa théorie sur la hiérarchie des civilisations Saluons les talents arithmétiques et la science des vases communicants de Mme Pécresse qui récupère en augmentant le taux de TVA payée par tous de 5 5 à 7 les 1 8 milliards d euros rendus aux plus fortunés par la baisse de l ISF Saluons aussi les talents de Xavier Bertrand qui dérèglemente le statut de l apprenti et les obligations de l entreprise pour inventer l apprenti saisonnier l apprenti par intérim l apprenti à quatorze ans Mentionnons la mauvaise note à attribuer aux exploits quotidiens de Nadine Morano David Douillet Frédéric Lefebvre ou encore à l ex pack auvergnat ainsi qu aux disparus de l ouverture des remaniements voire des affaires suspectes Il est temps décidément que tout cela se termine pour revenir à une gestion publique normale comme nous le faisons en Auvergne Je prendrai pour illustration les centaines de dossiers et décisions adoptés hier par notre Commission Permanente Des décisions attendues et qui pour nombre d entre elles sont déterminantes pour la réalisation de projets qu il s agisse d agriculture d industrie de commerce d artisanat de tourisme Ces décisions concernent aussi les travaux dans nos lycées la création d habitat rural l aménagement des petites villes la formation les stagiaires et étudiants des instituts de formation sanitaire et sociale Bref tout cela c est du concret Tout cela est palpable loin des annonces sans lendemain dont l UMP est friande Et notre session d aujourd hui sans doute plus prospective n en demeure pas moins fort concrète Quelques exemples pour l illustrer L expérimentation d un service de portage de produits fermiers à domicile à l initiative d Ardes Communauté Le soutien apporté à la CUMA Bourbonnaise de drainage à Rocles dans ses investissements pour des chantiers de déchiquetage de bois avec plusieurs finalités d utilisation comme le paillage bois animal ou encore le combustible pour chaudières Nous arrêterons les nouvelles modalités du dispositif de bourses pour les internes en médecine en vue de leur installation en milieu rural Enfin et j insisterai davantage sur ce point tant il est perçu favorablement par les usagers des transports ferroviaires nous parvenons à une étape de notre action marquée par la rénovation et la modernisation de vingt gares au cours des cinq dernières années Tous les départements sont concernés Commentry Varennes Gannat pour l Allier Murat Massiac le Rouget pour le Cantal Le Puy Bas Monistrol Aurec Vorey Arvant Retournac pour la Haute Loire Royat Chamalières les Martes de Veyre le Cendre Orcet Lezoux Thiers Brassac Vertaizon Pont de Dore pour le Puy de Dôme Bel exemple de travaux régionaux sur les territoires que nous complèterons aujourd hui par une nouvelle délibération Bel exemple d actions concrètes que nous menons au quotidien au service des habitants de la région Je m attarderai un instant sur le rapport visant à l adoption d un programme d intervention en matière de lutte contre les discriminations et en faveur de l égalité femmes homme Ce rapport a le mérite de la clarté et n hésite pas à pointer certaines réalités cruelles que vous vous efforcez de corriger Monsieur le Président Je veux parler des cas trop nombreux de discrimination et de harcèlement dans les lycées Je rappelle que nous avons avec l acte II de la Décentralisation de M Raffarin accueilli un personnel technique les agents des lycées jusque là livrés à eux mêmes sans suivi médical ni psychologique avec des problèmes que nous tentons de juguler grâce à une politique de prévention et de suivi par des médecins conseils recrutés à cet effet Ce rapport n a visiblement pas l heur de plaire au Conseil Economique Social et Environnemental régional qui s estime le plus qualifié pour traiter ce sujet lui qui ne voit dans ce document qu une compilation de bonnes pratiques alors que nous pensons nous élus de l Assemblée régionale qu il constitue une bonne base pour ouvrir la voie à de profonds changements pour lutter efficacement contre les discriminations Notre volonté de regarder devant nous amène régulièrement à innover à anticiper à accélérer et parfois même disons le Monsieur le Président à bousculer des habitudes Car cette obligation de travailler ensemble que nous avons su imposer pour les Contrats de Territoires par exemple n est désormais non seulement plus remise en cause mais bel et bien plébiscitée par les acteurs de terrain Une illustration nouvelle nous en est encore donnée dans les rapports de cette session puisque nous approuverons notamment le périmètre d étude du nouveau Parc Naturel régional de l Aubrac avec ses 107 communes réparties sur cinq départements et trois régions C est la mise en application d un de nos engagements pris lors du renouvellement régional de 2010 L énergie que nous plaçons dans le développement du numérique et du haut voire très haut débit porte ses fruits et place l Auvergne sous les feux de la rampe citée en exemple pour son audace et sa réactivité Idem pour l agriculture où nulle autre région que l Auvergne n organise autant de rencontres et de débats pour anticiper préparer armer notre agriculture afin qu elle s adapte aux évolutions climatiques et qu elle résiste aux conséquences des réformes de la Politique Agricole Commune Tout cela crée bien évidemment des occasions d exprimer des divergences de mesurer les résistances d entendre les craintes mais aussi les espoirs Notre espoir se fonde d abord et avant tout sur la qualité de nos produits et de nos savoir faire sur la recherche permanente d une très haute valeur ajoutée par la transformation des produits la labellisation l appellation Sur la diversification de l activité avec une forte dimension touristique et d accueil A ce sujet d ailleurs toutes les régions saluent désormais l audace et la volonté qui prévalent en Auvergne Nous savions par exemple qu en initiant la démarche Auvergne Nouveau Monde dont se sont emparés utilement les acteurs les plus prestigieux de la région nous allions au delà du simple slogan du simple concept Nous savions que nous avions là le potentiel la signature d une Auvergne qui seraient bientôt partagés par tous les acteurs économiques touristiques universitaires et culturels Tout comme nous savions en sauvant Vulcania en le relançant en le repositionnant en le restructurant que nous pouvions en faire un phare économique touristique et culturel pour toute la Région Je crois pouvoir dire que nous y sommes parvenus bien que j invite l Assemblée à ne pas relâcher ses efforts bienveillants en soutien de ce bel outil qui réouvrira ses portes le 21 mars prochain pour une saison de huit mois la saison du dixième anniversaire Je profite de l occasion pour évoquer quelques unes des nouveautés pour 2012 En relation avec Universcience la Cité des Enfants sera plus particulièrement destinée aux enfants de 3 à 7 ans auxquels est également dédiée une nouvelle galerie intérieure pour jouer à l abri des intempéries Dans un tunnel conçu pour les plus grands ceux ci apprécieront de vivre en direct l arrivée d une nuée ardente derrière un écran de verre Tous les publics se réjouiront enfin de l augmentation de la jauge du Dragon Ride de l aménagement de l espace d attente du Réveil des Géants d Auvergne de la salle d exposition agrandie et de la nouvelle signalétique Désormais on ne devrait plus se perdre à Vulcania Mais Vulcania sera aussi célébrée hors les murs par exemple Pour la Journée de la Terre Vulcania se déplacera à Montpellier pour parler nature et environnement sur la chaîne Gulli A Clermont les Contre Plongées s ouvriront le 8 juin par le spectacle Volcans de Feu Place de la Victoire en juillet et en août sera installée une exposition rétrospective sur 10 ans de Vulcania en photo Avec La Poste sera conduite une opération autour du timbre célébrant les 10 ans de Vulcania Voici donc mes chers collègues quelques unes des opérations qui seront menées par et autour de Vulcania durant cette année 2012 Je vous suggère d y venir nombreux et de vous en faire les ambassadeurs Je vous remercie de votre attention Session des 12 et 13 mars 2012 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Tout d abord je tiens à saluer les élèves délégué e s des classes de seconde du Lycée VIRLOGEUX à RIOM et leurs accompagnateurs qui vont assister à nos débats Mes cher e s collègues Cette session plénière la première de l année 2012 intervient dans le contexte que nous connaissons tous celui d une crise aux multiples facettes crise financière économique sociale et même morale Une crise qui voit s écrouler un système sans que les bases d une vraie gouvernance européenne et mondiale aient pu être jetées Dans ce contexte l action politique doit retrouver la place qui est la sienne au c ur de la société pour faire front avec un Etat en capacité de devenir le stratège d une économie mise au service de la production et de l innovation et le garant d une République apaisée qui rassemble Nous disposons pour cela du moyen le plus noble qui soit la démocratie qui a rendez vous avec elle même d ici quelques semaines Je souhaite donc que le pays trouve un nouveau souffle par le débat le dialogue serein la confrontation des idées et dans le respect des personnes Entre inquiétude et espoir la période que nous vivons est cruciale pour l avenir du pays Une élection présidentielle doit être l occasion d aborder les sujets de fond les questions fondamentales sur lesquelles le pays est amené à trancher Je range dans cette catégorie l organisation des pouvoirs dans notre République Dès lors l un des enjeux essentiels est de poser les bases de l acte III de la décentralisation pour mener à bien une grande réforme au service de nos concitoyens et de nos territoires pour ouvrir la voie à une démocratie renouvelée Il ne suffira pas de mener un simple toilettage institutionnel c est une République de la confiance et de la clarté qu il nous faut bâtir à travers une enthousiasmante refondation de la régionalisation Rétablir la confiance d abord C est un défi difficile à relever dans un pays frappé par la crise et les injustices Dans cette France abîmée par des inégalités exacerbées où le pessimisme se mêle souvent à la colère la chose publique est devenue l objet d une défiance savamment entretenue On a ainsi accusé à tort les élus locaux de tous les maux On les a d abord trouvés trop nombreux On a donc créé le conseiller territorial sorte d élu schizophrène qui à vouloir être partout ne sera plus nulle part Un mode de scrutin archaïque des compétences inconnues un mandat mal défini tout y est pour ruiner la confiance des citoyens et voir le fait régional sacrifié sur l autel des intérêts méga cantonaux On les a ensuite accusés de laxisme budgétaire le déficit cumulé des collectivités est pourtant 67 fois moins élevé que celui de l Etat et ne représente en 2010 que 0 1 du PIB Les collectivités ne sont pas dispendieuses mais vertueuses Elles ont su faire ce que l Etat est incapable de mettre en uvre la rationalisation de l usage de l argent public pour répondre au mieux aux besoins de nos territoires Vote du budget à l équilibre faiblesse de la dette investissements conséquents les collectivités n empruntent que pour investir et non pour financer leur fonctionnement comme le fait l Etat On leur a enfin reproché d avoir augmenté le nombre d agents publics territoriaux conséquence pourtant évidente des transferts de compétences Dans le rapport du groupe de travail présidé par Alain L ambert ancien Ministre de Monsieur R affarin sur les relations entre l Etat et les collectivités territoriales il est précisé que les transferts de compétences ont conduit à un renforcement des effectifs administratifs des régions et des départements faute de transfert suffisant des personnels de l Etat et de leur savoir faire On oublie aussi de préciser que les personnels transférés par les lois successives de décentralisation étaient essentiellement des agents de catégorie C il a fallu recruter des personnels d encadrement Malgré tout notre masse salariale n a progressé que de 2 en 2011 ce qui constitue une augmentation minimale au regard du GVT Glissement vieillesse technicité Alors que la qualité du service public a été améliorée par les collectivités qui ont dû compenser le désengagement croissant de l Etat le gouvernement persiste dans son application aveugle et dogmatique de la RGPP idole devant laquelle il faudrait se prosterner voire offrir les fonctionnaires en victimes sacrificielles Face à cela il faut donc réaffirmer que les élus locaux sont une richesse pour la République et que les collectivités sont les forces vives de la démocratie Il faut donc restaurer les conditions de la confiance entre l Etat et les collectivités entre les citoyens et leurs élus Plus de démocratie locale et plus d autonomie pour redonner confiance au pays Voilà l ambition qu un nouvel acte de la décentralisation devrait porter Cela passe d abord par le dialogue un dialogue sincère respectueux ambitieux un dialogue entre un Etat juste capable de mettre en uvre de véritables mécanismes de péréquations et des collectivités responsables Ce dialogue ne sera fructueux que si l on clarifie les compétences de chacun en consacrant le rôle pivot de la Région en matière de développement économique d emploi de formation de recherche de transport public et d aménagement du territoire Les Conseils régionaux doivent donc se recentrer sur ces compétences essentielles et ainsi devenir les chefs de file du développement de proximité C est une refondation de la régionalisation qui nous attend contre les archaïsmes de toutes sortes Je souhaite donc que la dynamique de la décentralisation se poursuive en faveur des Régions par exemple la gestion des fonds structurels européens devrait être laissée aux Régions comme c est le cas en Allemagne si souvent prise en exemple Il s agit là d un projet majeur qui permettrait de rationaliser l utilisation de ces fonds de la rendre plus cohérente et plus efficace Ceci est d autant plus important dans la période 2014 2020 que ces fonds seront pour la France en diminution Nous ne pouvons pas continuer à aller au rebours de l histoire qui est finalement celle de la construction européenne Dans cette perspective donner aux Régions les moyens de leurs ambitions est incontournable L autonomie fiscale des collectivités est donc fondamentale dans ce nouveau pacte républicain qu il faut mettre en place Dans une situation budgétaire très contrainte les Régions sont au bord de l asphyxie elles méritent cette autonomie fiscale par ailleurs reconnue par la Constitution Enfin la démocratie locale doit être revivifiée La suppression du conseiller territorial n est qu un préalable Une large réflexion doit être menée pour faire évoluer les modes de scrutin dans les Départements et dans les intercommunalités Aucune question ne peut être mise de côté plus de démocratie c est toujours plus de confiance et d efficacité La fin du cumul des mandats est aussi un message fort à adresser aux Français en rendant les élus plus disponibles plus proches des territoires en permettant à la démocratie de se renouveler en profondeur et en revalorisant le rôle du Parlement Je continue à croire que la clarté la responsabilité et le respect de la parole publique sont les piliers de la confiance Il est temps de la rétablir C est le sens de l action régionale Nous sommes déjà mes cher e s collègues à mi parcours du mandat exceptionnellement court qui nous a été confié le plus court de l histoire de l institution Nous nous étions engagés à construire l Auvergne de demain selon trois priorités fortes l emploi l avenir de la jeunesse et l Auvergne du bien être et du mieux vivre Nous sommes aujourd hui dans la mise en uvre concrète de ces orientations essentielles pour l avenir de l Auvergne pour son dynamisme pour son attractivité Le chemin parcouru est déjà conséquent de l ambition du THD à la grande vitesse de la démarche graines d emplois au pack jeune adulte nous faisons ce que nous avons

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202012/interventionsmars2012.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    de l électricité et du gaz ü Droit de finir sa vie dans la dignité ü Projet de loi de programmation pluriannuelle des finances publiques pour le retour à l équilibre budgétaire en 2017 ü Réforme fiscale dans le cadre d une loi de finances rectificative ü Suppression de la TVA anti sociale ü Loi d assainissement des activités bancaires ü Conférence nationale pour la croissance et l emploi ü Débat national sur la transition énergétique ü Réexamen des conditions concrètes de la rentrée scolaire recrutement et formation pratique des nouveaux professeurs ü Préparation de l Acte II de l exception culturelle ü Nouvel acte de décentralisation A ce droit d inventaire j oppose enfin l esprit qui anime ce gouvernement ses députés et au delà tous ses alliés esprit et sens des responsabilités que l on retrouve y compris dans l appellation de certains ministères redressement productif dialogue social égalité des territoires droits des femmes réforme de l État économie numérique J arrête là l énumération mais chacun aura pu mesurer combien chaque terme porte cette ambition partagée de redresser la France et avec elle ses comptes publics cette ambition partagée de gagner la bataille de l emploi cette ambition partagée de rétablir partout la justice qu elle soit sociale ou territoriale Et c est dans ce contexte qu évolue désormais notre collectivité à qui l on promet un proche acte III de la décentralisation établi celui là dans la concertation équilibré celui là et avec des compensations garanties par un pacte de confiance et une juste péréquation des ressources L ambition est réelle Et je sais Monsieur le Président que l Auvergne sera présente à ce grand rendez vous auquel nous convie le gouvernement de Jean Marc Ayrault Sans doute l heure sonne t elle pour nous de mobiliser à nouveau tous les acteurs qu ils soient économistes sociologues chercheurs spécialistes des marchés ou des technologies pour livrer et gagner la bataille de l emploi Pour cela nous ne négligerons aucune piste aucun segment de marché pour détecter et faire émerger les perspectives les gisements et le profil des emplois de demain et nous préparer pour la reprise qu une autre politique apportera à notre pays qu elle soit nationale ou européenne Notre démarche sera territoriale pour intégrer toutes les potentialités et diversités de nos territoires De ces concertations locales provenant des zones urbaines et rurales nous attendons une vision concrète des besoins par exemple en matière de services à la population Nous savons tous combien les services liés à la personne représentent un gisement considérable d emplois l un des plus prometteurs nous prédisent les économistes à la condition de solvabiliser durablement ce marché d en identifier tous les segments de former ces catégories de prestataires de services à la personne Voilà un exemple concret de ce que nous souhaitons réaliser Mais notre ambition va bien au delà de ce seul exemple car nous miserons beaucoup sur le développement des emplois liés au métier du bois et de l exploitation forestière Comme les métiers liés à l environnement à la rationalisation énergique du bâtiment bref le chantier et les perspectives sont immenses Et nous avons l intention de ne rien négliger Vous l aurez compris nous regardons devant Nous recherchons l efficacité et la cohérence de l action publique C est pour cette raison que nous préparerons le terrain pour la mise en uvre des contrats de générations dans les entreprises dispositif favorable à la transmission des savoirs donc à l entreprise mais aussi favorable au jeune nouvel embauché et au senior maintenu dans l emploi C est pour cette raison que nous identifierons en Auvergne les structures associatives et parapubliques qui accueilleront le contingent d emplois d avenir du projet présidentiel Ce sont sans doute plusieurs milliers de ces emplois qui devraient naître en Auvergne au travers de ce dispositif des emplois d avenir mais aussi par le coup d arrêt mis à la suppression d un emploi sur deux dans la Fonction Publique ce qui accroîtra mécaniquement le nombre de postes ouverts aux concours Oui mes chers collègues cette bataille pour l emploi obligera aussi la région à s investir dans le lancement du plan d isolation thermique programmé pour un million de logements par an Elle obligera aussi les collectivités locales à s associer à une politique de recherche de croissance par le lancement de grands travaux à financement européen Tels sont les défis auxquels le nouveau gouvernement nous propose de nous associer et pour lesquels le Conseil régional d Auvergne répondra présent D autant que nous sommes déjà à la tâche Il suffit pour s en convaincre de prendre connaissance de l ordre du jour de notre session et du contenu des rapports extrêmement importants sur lesquels nous allons voter A commencer par ceux de la 1 ère commission celle du développement économique et de l emploi notamment le dossier relatif à une Convention de partenariat conclue entre la Région et la Coordination régionale des plateformes d initiative Je vous rappelle que pour l Auvergne en 2010 les résultats sont éloquents avec 516 prêts d honneur attribués pour 1 236 emplois concernés avec un effet de levier bancaire de 1 à 10 Nous déciderons aussi de financer la création d un parc d activités économique sur les communes de Montbeugny Yzeure et Toulon sur Allier Nous déciderons aussi je le pense d améliorer notre dispositif régional d aide à la promotion et à l utilisation du bois dans la construction comme nous déciderons de l affectation optimisée des crédits d aide aux agriculteurs victimes de la sécheresse D importants dossiers au menu de cette session pour la Formation Professionnelle Continue comme pour les lycées et CFA Ce qui témoigne de notre intense activité en faveur de la jeunesse Grosses inscriptions financières aussi à cette Décision Modificative en faveur des Contrats Auvergne dont on mesure tout ce qu ils ont apporté et apportent encore aujourd hui dans l aménagement et l organisation spatiale des territoires J ajouterai à ce programme quelques inscriptions financières dont nous déciderons aujourd hui 2 8 millions d euros pour les Olympiades des métiers pour un coût total de 4 millions atténués par 2 5 millions de recettes attendues Près d 1 million d euros supplémentaires pour honorer nos engagements en matière d investissement dans la recherche 2 8 millions d euros pour le respect de nos engagements d investissements auprès de Vulcania 4 8 millions d euros pour l exploitant des TER et 1 5 million d euros pour le contournement routier sud ouest de Vichy Tels sont donc mes chers collègues les principales décisions qu attendent de nous nos partenaires et administrés à l issue de nos délibérations d aujourd hui Toutes ces décisions en dépenses s accompagnent bien évidemment de mouvements en recettes et virements qui conduisent à ajuster à la baisse l autorisation de recours à l emprunt de 7 millions pour l exercice 2012 Ainsi puis je conclure Monsieur le Président en écho à mes propos tenus au début de mon intervention Les finances de l Auvergne sont en ordre Et il faut que les auvergnats le sachent Je vous remercie Session des 25 et 26 juin 2012 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues Les Français lucides sur l état du Pays inquiets pour l avenir mais désireux de retrouver espoir et confiance ont choisi la voie du changement Ce changement le peuple français l a appelé de ses v ux au terme d une campagne électorale longue et difficile La campagne présidentielle que d aucuns trouvaient terne ennuyeuse technique s est pourtant révélée être un moment fort de mobilisation citoyenne Avec plus de 80 de participation aux deux tours les électeurs et notamment les auvergnats ont montré leur attachement à ce grand rendez vous qui rythme la vie de notre démocratie Pourtant le score du Front national qui a trouvé un écho très fort dans la société française notamment en milieu rural et l abstention record aux élections législatives doivent nous éveiller à la prudence et viennent nous rappeler s il en était besoin la profondeur du désarroi qui frappe notre Pays et la crise de la démocratie qui accompagne la crise du système Cette crise est profonde et elle risque d être durable L Europe n a pas encore su et pu jeter les bases d une vraie gouvernance économique et sociale Nous sommes confrontés à des situations d endettements massifs à une augmentation du chômage à un capitalisme financier insuffisamment régulé à des situations sociales explosives qui touchent plus particulièrement une jeunesse indignée à une urgence environnementale insuffisamment prise en compte Les sujets de préoccupation ne manquent pas et il faudra y répondre Dans ce contexte le choix de François Hollande est donc porteur d un message d exigence et d espoir D un message d exigence et de devoir de réussite en premier lieu La responsabilité du nouveau Président et du gouvernement est immense ils ne peuvent pas décevoir Après cinq ans de revirements de dégradation de la parole publique un devoir d exemplarité s impose Les premières mesures et la nouvelle méthode d action du gouvernement faite de dialogue et de respect mutuel vont dans ce sens L autre exigence c est celle du rassemblement Pour renouer le lien de confiance qui s est rompu entre les Français et leur avenir le nouveau Président devra être le garant d une République apaisée qui privilégie le rassemblement et l unité à la division Le tissu social a été mis en lambeaux à François Hollande revient la responsabilité de redonner au Pays le sens de la cohésion d autant plus nécessaire que nous traversons une période de turbulences Mais ce scrutin fait aussi émerger un nouvel espoir pour notre Pays Un espoir qui dessine une ambition pour la France celle du redressement dans la justice Les efforts à faire sont indéniables et ils sont nécessaires Les Français le savent et y consentent Pour autant ces efforts ne peuvent porter leurs fruits que s ils sont guidés par un principe l équité et un impératif la solidarité Le double message que je viens d évoquer dépasse nos frontières Il apporte une bouffée d oxygène dans cette Europe dont les peuples ne supportent plus les cures d austérité qui leur sont prescrites par la doxa libérale On le voit tous les jours en Grèce en Espagne en Italie la brutalité des politiques menées loin d apporter des réponses creuse le fossé qui existe entre les peuples européens et leurs représentants Ils ajoutent à la crise économique une crise démocratique et morale Cette crise il faudra donc y faire face au plus haut niveau au niveau européen Trop souvent perçue comme la mère de toutes les difficultés l Europe est pourtant aujourd hui la source des solutions Elle doit redevenir un espace de croissance et de prospérité pour permettre à ses membres de redynamiser leur économie Dès lors il faut agir avec rapidité et audace en inventant de nouveaux instruments pour réguler la finance et se doter de ressources propres en mettant le potentiel d investissement de l Europe au service d un projet ambitieux et en faisant de la solidarité le principe de son action et de l intégration politique sa ligne de mire Donner à l Europe une capacité d emprunt pour financer des investissements d avenir voilà ce qui peut constituer le c ur battant d une relance économique à l échelle de la zone euro Déjà le nouveau Président a imposé ces thèmes Il a su faire bouger les lignes et je souhaite que le sommet européen qui commence après demain permette d aboutir à un consensus salvateur pour l ensemble de la zone euro L alternance que nous vivons est donc historique parce que la France et l Europe sont à la croisée des chemins au moment où l histoire peut basculer d un côté ou de l autre L Auvergne a pris toute sa part dans ce choix décisif car les auvergnats ont compris que le projet du candidat Hollande était le seul à apporter des réponses aux défis que nos territoires ont à affronter comme le maintien des services publics ou l avenir de la jeunesse notre grande cause régionale aujourd hui devenue priorité nationale François Hollande recueille près de 57 des suffrages dans l ensemble de notre région avec des scores historiques sur certains territoires je pense en particulier au département du Cantal Notre Région est la troisième après Midi Pyrénées et le Limousin à avoir le plus massivement voté en faveur de ce candidat Les élections législatives ont exprimé une volonté de cohérence et ont confirmé ce désir d alternance En Auvergne Alain Calmette et Danielle Auroi ont mené une bataille victorieuse pour permettre à François Hollande de respecter les engagements qu il a pris auprès des Français Mais je tiens à saluer tous les membres de notre Assemblée qui se sont présentés devant le suffrage universel à l occasion de ce scrutin et ils sont nombreux pour défendre leurs valeurs et faire vivre la démocratie Je félicite donc André Chassaigne pour sa réélection ainsi que son suppléant Eric Dubourgnoux et je salue André Chapaveire Arlette Arnaud Landau Luc Bourduge Pascale Semet Gustave Alirol Agnès Mollon Lionel Roucan Pierre Pommarel Daniel Dugléry Sylvie Lachaize Claude Malhuret et Isabelle Valentin J adresse aussi un message particulier à mon ami Jean Mallot qui a si bien servi l Assemblée nationale au cours des dernières années Avec 9 circonscriptions sur 12 qui se sont prononcées en faveur de la majorité présidentielle l Auvergne a su donner de la force à cette volonté de changement Ce changement nous devons être en mesure de l accompagner en étant résolument engagés aux côtés d un Etat partenaire capable d instaurer un dialogue sincère et fructueux à l écoute des besoins locaux et attentif aux initiatives des Régions Le nouveau Président a compris que le redressement du Pays ne pouvait se faire que par une rénovation en profondeur de notre démocratie territoriale Les collectivités locales parmi lesquelles les Régions auront un rôle de premier plan à jouer dans les années qui viennent elles auront l occasion de mettre à profit leur connaissance des réalités territoriales et leur capacité d innovation grâce à l Acte III de la décentralisation Il faut désormais donner aux Régions les moyens de leurs ambitions Par des compétences élargies d abord pour faire de la réforme de la décentralisation une véritable refondation de la régionalisation La Région doit devenir le chef de file en matière de formation professionnelle et d emploi d innovation et de recherche de développement économique et d aménagement du territoire C est ce rôle pivot du développement de proximité que l Acte III de la décentralisation doit consacrer en clarifiant les compétences et en redonnant de la cohérence à notre organisation territoriale Nos Régions doivent devenir les homologues territoriaux de leurs partenaires européens c est le sens de l histoire qui va s écrire Nous avons déjà pris les devants en Auvergne et nous sommes prêts à assumer ces nouvelles compétences Dès 2008 nous avons engagé une large concertation à travers la mise en place de la cellule de veille économique et sociale avec tous les acteurs de l économie auvergnate Dans le cadre de l emprunt obligataire que nous avons lancé à l automne nous travaillons en lien avec les organismes qui demain deviendront des interlocuteurs privilégiés comme OSEO Aussi le projet de Banque publique d investissement qui sera régionalisée pour soutenir l innovation et le maillage de PME et de TPE au plus près des territoires donnera un nouveau souffle à nos dispositifs qui en sont la préfiguration Elle ouvre des perspectives enthousiasmantes pour les secteurs clés de l économie auvergnate qui plus que jamais pourra s imposer comme porteuse d innovation et d initiative Mais cet Acte III de la décentralisation implique de nouveaux moyens pour mettre un terme au désengagement de l Etat en assurant l autonomie fiscale des collectivités Je rappelle que les recettes fiscales de la Région représentent moins de 8 du total de ses recettes Nous sommes donc totalement dépendants de l Etat je plaide donc pour une refonte totale de la fiscalité locale pour donner aux collectivités les moyens d agir par la spécialisation de l impôt Nous y gagnerions en lisibilité en cohérence et en marges de man uvre budgétaires La refondation de la régionalisation doit avancer sur ses deux jambes l une institutionnelle en donnant aux Régions toute la latitude d agir sur leurs compétences prioritaires et l autre fiscale en consacrant leur autonomie Enfin il faudra assurer l égalité des territoires et je souhaite que ce nouvel âge de la décentralisation permette de mettre en place de véritables mécanismes de péréquation pour donner plus à ceux qui ont moins et qui en ont le plus besoin Cette réforme passionnante pour les Régions doit être conduite dans la concertation Victor Hugo avait cette phrase la forme c est le fond qui remonte à la surface La réforme territoriale voulue par le gouvernement précédent a été imposée aux territoires et aux élus La brutalité de la forme et de la méthode était révélatrice de l intention réelle celle de stigmatiser les élus locaux responsables de tous les maux et de museler les collectivités trop indépendantes Cette fois la perspective s inverse il s agit de redonner confiance à nos élus et à nos territoires L Acte III de la décentralisation sera donc construit dans le dialogue notamment avec les associations d élus L ARF est déjà au travail pour faire part de ses propositions au gouvernement dans les mois qui viennent Mes Cher e s Collègues Il y a cinq mois prenait fin le débat public sur le projet de LGV POCL Je suis fier que notre collectivité ait pu tenir une place centrale dans un débat aussi décisif pour l avenir de l Auvergne Nous

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202012/interventionsjuin2012.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    finances publiques et des principaux indicateurs économiques Une dette publique alourdie de plus de 800 milliards et qui culmine désormais à près de 2 000 milliards d euros La Sécurité Sociale qui aura accumulé en cinq ans 135 milliards de déficits Un commerce extérieur qui affiche 75 milliards de découvert annuel Une croissance en berne et des prélèvements obligatoires alourdis de 40 milliards au détriment principalement des classes moyennes Des exemptions fiscales scandaleuses accordées aux plus riches et qui ont privé notre pays des ressources nécessaires pour relancer son économie limiter le poids de l endettement et rétablir la solidarité Accélération du processus de désindustrialisation avec une délocalisation massive de la production et des emplois qui lui sont liés Tout cela dans un contexte où les spéculateurs s en sont donnés à c ur joie grâce aux milliards d euros attribués sans contrepartie au secteur bancaire et financier pourtant responsable de la faillite générale d un capitalisme non maîtrisé Que dire encore de la pratique de destruction de tout dialogue social de rupture avec les corps représentatifs principalement les organisations syndicales des salariés Que dire enfin de la dislocation des politiques territoriales où les collectivités locales et singulièrement les Régions auront fait les frais d un processus d étranglement savamment orchestré et qui aura conduit les Conseils régionaux à perdre leur autonomie financière à les priver du pouvoir de lever le moindre impôt Comme si cette sanction n était pas suffisante le Gouvernement Sarkozy Fillon encore à l uvre il y a moins de six mois je le rappelle alourdissait la peine en prononçant d autres mesures de rétorsion La Région perd la reconnaissance de ses handicaps en se voyant confisquer toute dotation de péréquation La Région se voit contrainte d augmenter chaque année les dépenses inévitables liées aux transferts massifs de compétences non compensées par l État à l instar des 1 500 agents des lycées des formations sanitaires et sociales des plates formes aéroportuaires et plus récemment de l AFPA La Région se voit réduite à ne dépendre que des seules dotations de l État dont les montants sont rationnés et trop souvent incertains La Région se voit condamnée à un gel de ces mêmes dotations pendant trois ans dans un contexte de hausse des dépenses contraintes La Région se voit obligée à n utiliser comme seule variable d ajustement de son budget que le recours à l emprunt dont on sait combien celui ci doit rester maîtrisé pour ne pas hypothéquer l avenir Conséquence de toutes ces rétorsions la Région et avec elle toutes les régions françaises se voit contrainte à réduire ses investissements alors qu elle est la collectivité la plus dynamique en la matière et qu elle génère une activité considérable pour les entreprises C est dire de quel levier d investissements une telle politique aura conduit à se priver Et pourtant malgré cette tempête malgré cet acharnement nous aurons tenu bon et limité les effets de ces choix désastreux Aujourd hui la page se tourne L alternance a eu lieu Un autre gouvernement est à l uvre Il est porteur d un programme ambitieux de redressement du pays et des comptes publics Il est animé d un esprit de solidarité dont la logique veut que l effort nécessaire soit équitablement assumé selon la capacité contributive des uns et des autres y compris de ceux qui désormais fuient leurs responsabilités nationales en changeant de nationalité Bel exemple de civisme Belle moralité Ainsi les premiers actes du Gouvernement Ayrault ont donc tout naturellement porté sur l amélioration des conditions de vie des plus déshérités comme ils ont porté sur le soutien au pouvoir d achat Les mesures immédiates sont la suppression de la TVA Sarkozy qui ponctionnait 400 par an et par ménage L augmentation du SMIC comme celle de 25 pour l allocation de rentrée scolaire sont également au rang de ces premières mesures tout comme la baisse du prix du carburant ou l encadrement des loyers à la relocation Quant à l éducation et la jeunesse qui sont au c ur de ce projet gouvernemental 1 000 postes supplémentaires d enseignants et 500 emplois de prévention et de sécurité donnent la direction de ce que sera le nécessaire redressement de l école 700 classes nouvelles ouvertes et 1 500 auxiliaires de vie scolaires recrutés pour la scolarisation des enfants handicapés complètent ce dispositif d urgence Mais c est bien sur le front de l emploi que sont et seront menées les principales offensives D abord par les emplois d avenir au nombre de 150 000 pour aider les jeunes les plus éloignés de l emploi à entrer sur le marché du travail Viendront ensuite les contrats de génération en cours de négociation avec les partenaires sociaux qui ouvriront les portes du marchés du travail à 500 000 jeunes et maintiendront dans l emploi 500 000 travailleurs plus âgés Ajoutons à ces dispositifs la Banque Publique d Investissements qui mobilisera les capitaux quand le financement des banques fait défaut pour financer les projets de PME soutenir l innovation et les emplois de demain 120 milliards d euros pour relancer l Europe pour la réorienter vers la croissance au travers du financement de grands projets par l établissement d une taxe sur les transactions financières Enfin pour répondre aux plans sociaux et aux restructurations souvent dissimulés par le précédent gouvernement le tout nouveau Ministère du Redressement Productif est mobilisé pour identifier les repreneurs éviter les fermetures de site et protéger les salariés Comme on peut le mesurer le nouveau gouvernement est à l action Son programme est ambitieux mais il est cohérent et conforme aux premières attentes exprimées dans les urnes Cependant rien ne sera réellement possible sans la mobilisation de tous les acteurs à commencer par les Français eux mêmes bien sûr mais aussi par les collectivités locales dès lors qu elles sont en capacité d agir avec la visibilité nécessaire à l exercice de leur mission Un acte III de la Décentralisation sera donc proposé au Parlement à la fois pour clarifier les compétences mais aussi pour améliorer l efficacité de l action publique au plus près des citoyens Le rôle des collectivités locales sera majeur à n en point douter dans ce vaste défi qui consiste à redresser le pays à commencer par cette véritable guerre engagée contre le chômage Nous aurons donc pour mission de contribuer à la réussite des contrats d avenir et des contrats de génération Inverser la courbe du chômage durablement doit être notre objectif car de l amélioration du marché du travail découlera tous les autres résultats à commencer par le rééquilibrage des comptes publics Je sais Monsieur le Président que cette volonté existe dans cette assemblée comme elle est d ailleurs partagée par l Association des Régions de France si j en juge par les quinze engagements pour la croissance et pour l emploi signés au Palais de l Élysée le 12 septembre dernier et que résument huit têtes de chapitre Renforcer le financement des entreprises Accompagner les PME à l export Investir dans l innovation Agir en direction des jeunes sans qualification Promouvoir les emplois d avenir Accompagner la mise en place du contrat de génération Sécuriser les parcours professionnels et anticiper les mutations économiques Mobiliser les fonds européens au service de la croissance et de l emploi L Auvergne à n en pas douter saura honorer ces rendez vous décisifs J en viens maintenant à ma conclusion que je ferai volontairement porter sur le projet de délibération soumis à notre assemblée et qui vise à solder la dissolution du syndicat mixte gestionnaire du Parc IO dans le Cantal J ai fait quelques recherches antérieures à mon entrée dans cette assemblée à partir des comptes rendus des débats et vous les livre quasi in extenso comme pour mieux vous faire mesurer les difficultés à appréhender la perspective lorsque nous sont soumis des choix d investissements lors de nos délibérations Ainsi alors que nous aurons à voter aujourd hui la clef de répartition du passif de liquidation du syndicat mixte du Scénoparc des Vaches rouges IO il n est pas inutile de relever par exemple les propos tenus en session du 13 octobre 2003 par le Président Giscard d Estaing qui plaçait à son actif je cite page 6 Vulcania Randan l IFMA le Zénith la Grande Halle d Auvergne les projets avancés de Rhinopolis dans l allier du Domaine du Sauvage en Haute Loire et du Parc de la vache rouge dans le cantal A cet actif revendiqué il convient d ajouter par exemple d autres propos officiels tenus le 23 décembre 2003 en séance plénière à l appui de sa demande de vote favorable de l Assemblée qu il présidait pour une subvention de 930 000 dont 528 000 pour le Parc IO et 402 000 pour le Parc des Volcans directement impliqué dans cette affaire Tout cela bien entendu sous la surveillance de son Président de la Commission des Finances Monsieur Hortefeux Toujours ferme dans sa logique d appropriation le Président Giscard d Estaing précisait je cite page 71 Nous nous interrogeons sur le nom du Parc Car la notion de vache rouge est inconnue en France et n évoque rien Je ne vois pas pourquoi la race Salers connue typée qui a des fanatiques dont je suis n est pas le nom choisi Il poursuivait pour conclure Le choix de Salers est une communication plus facile et naturelle que Vache rouge Neuf ans plus tard à l heure du désastre ces propos laissent perplexes Pourtant ce plaidoyer n avait rien d étonnant venant d un Président du Conseil régional en faveur d une opération située sur le Parc régional des Volcans d Auvergne qu il présidait aussi et au nom duquel il avait paraphé lui même son adhésion au syndicat mixte du Parc IO le 6 mars 2003 Ainsi donc clôturons nous aujourd hui cette parenthèse dont l historique révèle combien cette expérience doit nous appeler aussi bien à la vigilance qu à la lucidité face aux responsabilités qui sont les nôtres Je vous remercie Session des 24 et 25 septembre 2012 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues Permettez moi tout d abord de vous demander de bien vouloir respecter une minute de silence en mémoire des deux ouvriers décédés le 11 septembre dernier à Boisset dans le Cantal lors d un tragique accident survenu sur le chantier de la ligne Aurillac Figeac Messieurs Valentin Bouche et Frédéric Lecointe originaires du Pas de Calais travaillaient pour l entreprise Wattez sur ce chantier assuré par Réseau Ferré de France et sur lequel la Région dans le cadre du plan rail apportait son co financement Le troisième ouvrier grièvement blessé lors de l accident est toujours en soin au CHU de Clermont Ferrand Monsieur Hubert du Mesnil Président Directeur Général de RFF et Madame Anna Aubois s étaient rendus à son chevet au lendemain de l accident Souhaitons à Maxime Mercier de se rétablir et de pouvoir rapidement regagner sa Région et les siens 1 minute de silence Nous sommes donc réunis à l occasion de cette session de rentrée notre ordre du jour je le concède comporte bon nombre de délibérations techniques mais nécessaires au regard de certains délais légaux et des incidences financières de plusieurs d entre eux comme la répartition des dotations globales de fonctionnement pour 2013 des lycées publics et des EREA Nous aurons également l occasion d échanger dans le cadre d un rapport d information sur la mise en place d un service d intérêt économique général en matière de formation et sur l internalisation de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle Nous devrons par ailleurs nous prononcer sur des aides exceptionnelles en faveur d entreprises régionales dans un contexte économique particulièrement difficile La gravité de la période actuelle les perspectives de croissance la réalité du chômage doivent nous obliger à un travail méthodique réactif pour soutenir l emploi dans nos Régions Je me dois cependant de vous rendre compte de rencontres et de travaux réalisés ces dernières semaines et qui concernent directement la vie de nos concitoyens et de notre collectivité Les Présidents de Régions ont en effet été reçus le mercredi 12 septembre dernier à l Elysée par le Président de la République le Premier Ministre et bon nombre de Ministres directement concernés par nos compétences Cette séance de travail qui aura duré plus de trois heures aura permis d aboutir à une déclaration commune entre l État et les Régions sur la base de 15 engagements pris pour la croissance et pour l emploi Je reviendrai sur ces engagements et leurs incidences mais permettez moi de regretter qu une telle réunion qu un réel travail de concertation n ai pas pu être initié plus tôt Malgré des demandes répétées les Régions n ont jamais collectivement rencontrés le précédent Président de la République La crise économique et sociale débutée en 2008 aurait pourtant dû inciter ce dernier à un travail de co construction pour permettre des réponses plus adaptées aux questions de l emploi Ceci n a pas été fait et nous entrons aujourd hui dans une nouvelle ère Celle d une confiance retrouvée entre l État et les collectivités locales Les collectivités ne sont pas un problème elles ne sont pas un contre pouvoir ou encore comme certains aiment à le laisser croire des structures avant tout dépensières Les collectivités et parmi elles les Régions sont en prise avec le réel Elles ont mis en place des mécanismes de solidarité de soutien en direction des familles des publics défavorisés que ce soit dans le domaine des transports de la jeunesse des demandeurs d emploi Cette rencontre inédite fait notamment suite à un travail en commun avec le Ministre de l économie et des finances afin d élaborer le projet de future banque publique d investissement Celui ci laissera une part de décision aux Régions qui présideront le conseil d orientation et participeront au comité d engagement régional de cette future banque Je ne détaillerai pas les 15 engagements vous trouverez sur vos tables une copie de cette déclaration commune largement diffusée dans la presse depuis le 12 septembre dernier il convient cependant de noter que ce document répond à l urgence du moment et aux préoccupations des Françaises et des Français Nous devrons faire progresser de 10 000 le nombre de petites et moyennes entreprises exportatrices à horizon de 3 ans nous devrons soutenir l innovation à travers les interventions de la BPI Le crédit d impôt recherche sera renforcé Il convient également de soutenir les pôles de compétitivité et d accompagner le développement de l économie numérique Nous devrons également agir en direction des jeunes sans qualification Le Gouvernement a déposé son projet de loi actuellement en discussion au Parlement pour la création de 150 000 emplois d avenir prévus sur le plan national Le dispositif portant sur 500 000 contrats de génération a également été présenté L État entend mener un plan d urgence contre le chômage pour redresser notre Pays Je veux ici insister sur un point Compte tenu du poids démographique de l Auvergne au regard de la population nationale les deux dispositifs Emplois d avenir et Contrat de génération représenteraient en cumulés un total d emplois qui pourrait atteindre 14 000 emplois à l échelle de notre Région Face à ces enjeux nous devons avant tout retrousser nos manches pour accompagner cet ambitieux programme national de nature à venir en aide à des milliers de familles de notre Région pour une insertion réussie dans la vie professionnelle de nombreux jeunes et le maintien à l emploi de salariés expérimentés mais en difficulté Nous devons faire preuve d humilité et d imagination pour créer les conditions de la réussite de ces programmes lourds d enjeux pour l avenir économique de notre pays Nous devrons sécuriser les parcours professionnels et anticiper les mutations économiques en lien avec l État Nos responsabilités seront renforcées en matière de formation des demandeurs d emploi Je veux enfin insister sur la possibilité d expérimentation de gestion des fonds européens laquelle sera possible dès 2013 à ma demande et après accord du Président de la République Les Régions doivent renforcer leur dimension européenne et cela passe par ce travail en commun avec les instances de l Union pour mieux décliner les politiques de cohésion et de développement au sein des territoires Nous avons donc d ores et déjà demandé cette expérimentation La demande officielle a été adressée dès la semaine dernière au Premier Ministre pour la gestion au 1 er janvier 2013 du FEDER Ces engagements vous l aurez compris s inscriront dans le cadre de l acte 3 de la décentralisation actuellement en préparation Bon nombre d entre vous ont pu participer aux réunions départementales organisées par le Sénat et ses représentants départementaux dans le cadre des Etats généraux de la démocratie territoriale Ces échanges font suite à une consultation organisée par la Haute Assemblée qui a permis à près de 18 000 élus de se prononcer sur les pistes d évolution de notre système territorial Le projet de loi devrait être déposé pour avis au conseil d État à compter du 15 octobre prochain Nous suivrons bien évidemment dans le cadre de nos travaux à venir ces évolutions afin de préparer au mieux cet acte 3 qui devrait se caractériser par des compétences renforcées pour les Régions notamment dans les domaines de l économie de la formation et de la mise en uvre des fonds européens Sur un tout autre sujet j ai pu comme je m y étais engagé rencontrer le nouveau Ministre des transports Frédéric Cuvillier pour évoquer l ensemble des dossiers ferroviaires régionaux Contrairement à certaines idées reçues le projet POCL n est en rien remis en cause Il se poursuit et se poursuivra Je précise bien POCL Paris Orléans Clermont Lyon car il me semble que le nom poétique C

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202012/interventionsseptembre2012.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    sa proposition n 13 je cite Donner aux Régions la responsabilité de coordonner l action des différentes structures régionales en charge de promouvoir l innovation et le développement de l industrie ainsi que d animer le dialogue social C est dire le crédit accordé à notre collectivité en matière de compétence économique et sociale au sein du millefeuille administratif qui a besoin de trouver une clarification quant aux responsabilités revenant à chaque collectivité locale A cette invitation à prendre des responsabilités nouvelles je crois qu il n est point l heure de se dérober Au contraire tant la tâche est noble et nécessairement exaltante Une mobilisation générale pour le redressement industriel du pays est décrétée Soyons les premiers à rejoindre les rangs L emploi est au c ur de cette ambition gouvernementale Faisons qu elle soit aussi une ambition régionale partagée L Auvergne a des atouts importants des pôles industriels d excellence mondiale de grands groupes puissants dont le centre décisionnel demeure en région Nous avons un tissu de PME innovantes mais quelquefois fragilisées par un circuit de financement défaillant ou encore une faible activité vers l export Nos formations sont souvent reconnues comme ayant un excellent niveau Notre recherche publique et privée est reconnue internationalement dans plusieurs grands secteurs Citons les secteurs du pneumatique des semences ou encore de l agroalimentaire Enfin et ce n est pas le moindre de nos atouts l authenticité qui est la marque de l Auvergne Nouveau Monde se conjugue avec les capacités de notre jeunesse à innover à créer à inventer Car mes chers collègues cette jeunesse auvergnate a non seulement la volonté d apprendre et travailler elle a aussi une volonté d entreprendre de créer les richesses nécessaires à notre développement Les exemples de cette réussite ne manquent pas Et c est pour cela que nous devons continuer à l aider Nos systèmes de bourses de soutien à l expérience hors de nos frontières d incubation de projets d aide à l autonomie au logement aux déplacements tout ceci constitue un ensemble cohérent propice à l éclosion des jeunes talents Et ces dispositifs ont vocation à faire école dans d autres régions Le Gouvernement propose donc une montée en gamme de notre économie véritable clef de voute de la stratégie française dans la mondialisation L Auvergne s inscrit je le crois sincèrement dans cette démarche en agissant déjà sur tous les leviers de la compétitivité à commencer par le dynamisme de l investissement la création d emplois et la création d une environnement stable et favorable au développement de nos entreprises Nous savons que le succès du Pacte National pour la Croissance la compétitivité et l emploi initié par le Gouvernement à partir des conclusions du rapport Gallois suppose l engagement des acteurs de l économie française à commencer par les entreprises et les partenaires sociaux engagés dans un dialogue social concret inscrit sur la durée Nous savons aussi que des efforts imposés à tous aujourd hui découleront demain des résultats dont la répartition devra nécessairement rééquilibrer un partage actuel trop inéquitable entre revenus du capital et revenus du travail Il s agit donc bien au delà d un pas décisif contre le décrochage industriel de la France d une anticipation vers un modèle Français singularisé par une solidarité entre les hommes et entre les territoires Je note Monsieur le Président combien chacun de vos rapports avait semble t il anticipé le mouvement que l on vous invite à rejoindre Cette anticipation nous pouvons la constater dans les rapports du Débat d Orientations Budgétaires aux sous titres évocateurs la nécessité du désendettement la priorité pour l emploi la nécessaire clarification des compétences un budget régional anti crise investir pour l avenir J arrête ici l énumération d un sommaire qui en dit long sur l impérieuse volonté d agir aux côtés du Gouvernement Certes nos moyens ne sont pas et ne seront pas extensibles en des temps difficiles et compte tenu de l héritage désastreux laissé derrière elle par la Droite Mais les priorités que vous avancez pour l Auvergne sont pertinentes Monsieur le Président Il paraît évident qu elles constituent le gage du sérieux de notre engagement régional pour faire progresser la cause du redressement productif et industriel national Voilà mesdames et messieurs les Conseillers régionaux les quelques mots résolument offensifs que je voulais exprimer ce matin au nom du groupe socialiste et républicain Je vous remercie Session des 12 et 13 novembre 2012 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues Au delà de notre ordre du jour largement consacré aux orientations budgétaires pour 2013 je souhaiterais revenir quelques instants sur les conclusions de l étude réalisée à la demande de la région en partenariat avec l INSEE relative aux prévisions démographiques de l Auvergne pour les années à venir Les résultats de cette étude sont en effet très intéressants Rappelons nous en effet les scénarios réalisés par ce même institut au début des années 2000 et qui en termes de projections en 2030 aboutissait à une perte de population prévisionnelle allant de 54 000 à près de 100 000 habitants Entre 1982 et l an 2000 l Auvergne perdait en effet près de 24 000 habitants soit l équivalent d une ville comme Vichy Souvenons nous du rapport de Jean Paul Diry réalisé dans le cadre des Assises territoriales organisées en 2004 qui faisait état des difficultés démographiques structurelles de notre région Cette situation s est aujourd hui considérablement améliorée et les perspectives à venir n en sont que plus favorables Les conclusions de l étude aboutissent en effet à la prévision d une hausse de population de l ordre de 8 soit 108 400 auvergnats de plus à l horizon 2040 Cela correspondrait à une population totale de l ordre de 1 447 000 d ici moins de 30 ans en vertu d une hypothèse médiane Un regain démographique avait été perçu dès l an 2000 du fait notamment d une augmentation du taux de natalité Les tendances actuelles confirment cependant un mouvement beaucoup plus large dont notre région doit bénéficier et qu il convient d accompagner au mieux pour renforcer notre attractivité L accueil d actifs de nouvelles populations de nouveaux ruraux ou de nouveaux urbains reste une priorité régionale Il ne s agit pas à travers l évocation de ce sujet de se féliciter de ce qu a pu mettre en uvre la région depuis plusieurs années pour créer les conditions de l accueil grâce au travail conjoint des différentes agences régionales et des différentes collectivités Il s agit surtout d étudier avec précision et finesse ces évolutions démographiques pour évaluer nos actions et faire face aux défis de demain et pour permettre à chaque territoire de bénéficier de cette embellie démographique qui ne doit pas s effectuer au détriment de certains bassins d emplois et de vie auxquels nous sommes toutes et tous attachés Le même rapport Diry de juillet 2004 concluait que sur 15 bassins d emplois 13 apparaissaient alors en difficulté c est à dire dans une spirale démographique négative 2 bassins d emplois seulement soit Clermont Ferrand et le territoire d Yssingeaux Monistrol sur Loire bénéficiaient d une évolution favorable La donne a aujourd hui changé grâce notamment au delà du développement de notre capitale régionale au dynamisme des bassins de Vichy d Issoire et la tenue des bassins des Combrailles de Thiers du Velay du Brivadois et d Aurillac Depuis 2004 la région n a eu de cesse d uvrer pour corriger les inégalités territoriales Nous avons largement concentré nos efforts sur les territoires leur niveau d équipement l aide aux services publics de proximité le développement du numérique pour une couverture totale en haut débit Nous avons travaillé sur la base d une méthode faite de concertation avec les Pays et les intercommunalités à partir des projets des territoires et en agissant pour le renforcement de leur attractivité et l accueil de nouveaux actifs Nous avons aussi agi de concert avec les départements qui ont leur propre contractualisation et qui ont su uvrer notamment pour la couverture en matière de téléphonie mobile La région entre 2005 et 2012 a favorisé l émergence de 2 000 projets sur la base du principe politique fondamental qui consiste à donner plus aux territoires qui ont le moins 130 millions d euros de Fonds Régional d Aménagement et de Développement Durable du territoire ont été injectés entre 2005 et 2012 pour soutenir les initiatives des 106 EPCI d Auvergne Il convient d ajouter au FRADDT 100 millions d pris sur les lignes sectorielles Il faut maintenant uvrer pour éviter l ébranlement des territoires suburbains comme l évoque Laurent Davezies dans son récent ouvrage la crise qui vient la nouvelle fracture territoriale Le coût de l énergie et des déplacements automobiles la fermeture de certains services publics la crise du logement le malaise agricole et les difficultés économiques du moment fragilisent de nombreuses familles qui s éloignent des agglomérations Parallèlement la population rurale est en proie à un vieillissement et se cherche un avenir dans un environnement national et international avec lequel elle se retrouve de plus en plus en décalage Ces paramètres s accentuent et se traduisent au plan électoral par un vote contestataire notamment en faveur de l extrême droite Ce phénomène est plus accentué dans certaines régions qu en Auvergne Mais nous devons être vigilants créer avec les différents niveaux de collectivités les bailleurs sociaux les services de l État les conditions d une vie meilleure Le politique se doit d apporter des réponses aux difficultés des populations dans un contexte économique social qui a des répercussions sur le plan territorial et sur les modes de vie Il faut toujours partir du réel et des tendances à venir pour bâtir nos politiques publiques dans le respect bien entendu de nos compétences A l issue des Etats généraux de la démocratie territoriale organisés par le Sénat et qui ont permis de recueillir près de 20 000 contributions d élus locaux le Président de la République a prononcé à la Sorbonne le 5 octobre dernier une allocution qui précise un certain nombre de lignes forces de la réforme territoriale Le chef de l état souhaite en effet que ce texte aille jusqu au bout de la logique des blocs de compétence afin de reconnaître la pleine responsabilité des élus mais aussi de mettre un terme aux doublons en matière de fonctionnement de services Selon ses propres termes la loi devra clairement confier aux régions l ensemble des attributions qui sont encore celles de l État en matière de formation professionnelle d orientation et de mise en cohérence des politiques d accompagnement vers l emploi au niveau territorial Il s agit là d une reconnaissance essentielle pour l avenir des régions et pour leur rôle futur dans ce secteur qui passera par des compétences renforcées Aux régions sera également transféré l ensemble des politiques territoriales en matière d aide et de soutien aux PME Elles bénéficieront pour cela d instruments nouveaux La banque publique d investissement qui aura un échelon régional sera un outil précieux pour agir en direction des PME de l innovation de l investissement et de l exportation Enfin les fonds structurels européens à l image de ce qui se passe actuellement chez nos voisins seront gérés par les régions Des expérimentations seront possibles dès 2013 et nous serons candidats pour la gestion du FEDER Au delà de ces avancées attendues c est la notion de collectivité chef de file qui devra être précisée pour identifier les responsabilités pleines et entières de chaque niveau territorial et déterminer leurs modalités d intervention Plusieurs pistes sont donc tracées Le texte du projet de loi gouvernemental devrait être connu en début d année 2013 avant de faire l objet d un examen et d une adoption au printemps Nous devons donc anticiper cette réforme et préparer au mieux cet acte III qui devrait voir les régions jouer un rôle stratégique en matière d économie et de formation professionnelle d orientation et d emploi Notre institution aura plus de sens et de poids sur la base de compétences clarifiées et renforcées Il faut dès à présent préparer cette nouvelle page de l histoire de notre institution C est en ce sens que j ai informé les Présidents de Pays et d EPCI que 2013 sera une année de concertation et de co construction de notre prochaine phase de contractualisation Celle ci sera établie à l issue d une nécessaire évaluation et surtout en fonction des nouvelles dispositions de l Acte 3 de la décentralisation de la nouvelle programmation des fonds structurels européens et des leurs modalités de gestion Il nous appartient donc également de co construire avec les départements et les intercommunalités un nouveau schéma régional d aménagement et de développement durable des territoires qui constituera la base des politiques différenciées de soutien aux territoires que nous pourrons mettre en uvre dans une nouvelle génération de contrats de territoires la 3 ème C est aussi pour préparer l avenir que la région entend mettre en place un service d intérêt économique général SIEG L année 2013 sera consacrée à la préparation de cette nouvelle modalité d achat de formations Elle permettra de se concentrer sur l amont du parcours et sur l offre de formations préparatoires Ce processus devrait permettre aux organismes de formations d évoluer dans un environnement plus stabilisé et de mieux travailler avec l ensemble des acteurs de la formation et le monde économique L objectif est de remplir au mieux notre mission en direction des nombreux publics concernés et de répondre à la problématique d accès à l emploi C est aussi pour mieux préparer demain que la région accentue son effort en faveur du numérique pour tendre vers une couverture régionale en Très Haut Débit Nous devons préserver notre avance qui est de 2 à 3 ans par rapport aux autres territoires régionaux Les enjeux économiques et territoriaux sont énormes Le déploiement du numérique est l une des solutions à l actuelle fracture territoriale C est la meilleure opportunité de développement que puissions apporter aux territoires Il est donc crucial que les futurs contrats de territoires prennent en compte cette priorité C est pour faciliter la vie des Auvergnats que sera mise en place en 2013 la centrale de mobilité qui permettra pour les usagers d avoir recours et accès au bon moyen de transport au bon endroit et au bon moment grâce à une action mutualisée et collaborative des différentes autorités organisatrices de transport régionales elles sont au nombre de 13 et à la mise en ligne d un outil internet innovant et performant qui sera présenté début décembre Sur le plan économique nos actions depuis les dernières élections avec la démarche graines d emplois qui a permis d identifier les 114 nouveaux métiers et la création du FIAD Fonds d Investissement Auvergne Durable nous ont permis de prendre une certaine avance qu il convient aujourd hui de concrétiser à travers la mise en place de nouveaux outils comme la Banque Publique d Investissement les emplois d avenir et les futurs contrats de génération Nous avions déjà été innovants avec le programme européen JEREMIE alimenté à hauteur de 7 2 Millions d euros par la région sur la période 2007 2013 et qui permet de mobiliser 18 millions de FEDER Anticiper prévoir tout en répondant aux préoccupations des auvergnates et des auvergnats telle est notre ambition dans le respect du programme qui fut celui de la majorité et que celle ci s emploie à décliner tout au long de ce mandat Nos orientations budgétaires s inscrivent dans un contexte de crise économique et sociale soutenue qui appelle de notre part des réponses appropriées et à la mesure de nos moyens Ce débat se tient également alors que nous ne connaissons pas les incidences financières du futur projet de loi sur la décentralisation ce qui ne peut que nous inciter à la prudence Nous devons en particulier bâtir notre budget à ressources constantes ce qui signifie néanmoins une baisse en termes réels compte tenu de l inflation Nous devrions cependant bénéficier de deux nouveaux dispositifs en matière de péréquation prévus pour la DGF et la CVAE et qui pourraient nous permettre d obtenir près de 5 millions d supplémentaires et ainsi de récupérer une partie de la ressource perdue en 2008 et qui nous a fait défaut à l occasion des derniers exercices budgétaires Notre budget sera en hausse et devrait se situer à hauteur de 680 685 millions d Cette augmentation sera essentiellement le fait de la réalisation de l hôtel de région qui sur 2 examens nous conduit à augmenter notre volume d investissement Nous maintiendrons au delà de l hôtel de région notre effort en matière d investissements Parallèlement et en fonction du mécanisme bien connu du glissement vieillesse technicité nous contiendrons nos dépenses de fonctionnement et notamment celles de personnels Taux d épargne brute de 23 capacité de désendettement inférieur à 5 ans il est pour nous essentiel de maintenir ces indicateurs afin de ne pas fragiliser la santé financière de la collectivité Le respect de ces paramètres dans le cadre du travail de prospective financière que nous avons réalisé nous assure une visibilité budgétaire jusqu en 2017 Il serait hasardeux de vouloir aller plus loin dans la prévision Dans cette période de rareté de la ressource et d exigence d efficacité il est important de concentrer nos moyens et nos actions sur nos priorités celles des Auvergnates et des Auvergnats Le gouvernement déploie un programme ambitieux pour relancer l emploi et ce en dépit d une prévision de croissance modeste L emploi c est aussi la priorité des Auvergnats Face à cette situation de nombreuses mesures sont prévues dès aujourd hui et pour les années à venir 340 000 emplois aidés en 2013 150 000 emplois d avenir dont 100 000 en 2013 500 000 contrats de génération

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202012/interventionsnovembre2012.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive