archive-fr.com » FR » A » AUVERGNE-GROUPESOCIALISTE-REGION.FR

Total: 121

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • ACCUEIL
    vers un vivre ensemble fraternel dans un monde toujours plus juste et plus humain restera une coquille vide et manquera à l idée qu elle se fait d elle même Nous savons tous que cette République ne s est pas faite en une fois miraculeusement sortie de quelques gestes héroïques Nous savons qu elle s est bâtie difficilement au prix d efforts de chaque génération dans une tension constante entre la résignation à l ordre des choses et l aspiration à un mieux être Mais parce que ð Face à la crise économique et financière ð Face à la résistance aveugle des privilégiés qui ne consentent plus à l effort commun ð Face aux blocages d un système parvenu à son extrême usure un système où la rente et le nom font des destins alors que l ascenseur social méritocratique reste en panne Parce que face à toutes ces injustices la seule réponse du pouvoir est de demander toujours plus à ceux qui ont de moins en moins Oui encore une fois dans la joie et l espoir de ce vote clairement exprimé dimanche en faveur de la gauche solidaire j éprouve en même temps un sentiment mêlé de gravité et de responsabilité pour notre vivre ensemble Une responsabilité particulière envers les laissés pour compte les réprouvés les excommuniés d un système qui doit s arrêter de proclamer le credo du travailler plus pour gagner plus au profit du travailler mieux pour vivre mieux J éprouve une responsabilité particulière pour que les exclus du travail de la santé du logement pour que les exclus de la dignité du droit retrouvent espoir et confiance Une responsabilité particulière pour que les classes souffrantes deviennent les classes heureuses Hugo pour que vive cette magnifique devise qui porte loin l espérance humaine qui porte l universel comme horizon et dont la seule ambition est celle du bonheur des hommes Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves pour ces combats de chaque jour aucun volontaire n est et ne sera jamais de trop Dès aujourd hui nous voici à pied d uvre La tâche est immense herculéenne Cependant cher e s collègues comme le disait Camus il est des moments de l histoire où l impossible devient nécessaire L impossible pour l heure c est de mettre un coup d arrêt à la mort programmée des Régions par asphyxie financière En effet mes cher e s collègues certains ont beaucoup promis durant les dernières semaines mais la réalité c est que désormais en application de la 1 ère partie de la Réforme territoriale nous avons perdu toute autonomie fiscale Personne n augmentera plus ni ne baissera l impôt puisque nous n avons plus la liberté de le voter Pour le budget 2011 nous devrons attendre que le Parlement et l Etat décident la recette qui nous sera affectée Cette contrainte scandaleuse est contraire à l esprit de la loi fondamentale et surtout elle ne manquera pas de provoquer comme c est déjà le cas pour de nombreux Conseils généraux un effet de ciseaux entre d une part les dépenses vitales que nous devons faire pour continuer à investir en faveur des citoyens des territoires de l avenir et d autres part nos recettes désormais décidées je viens de vous l indiquer par le Gouvernement et le Parlement en dehors de toute maîtrise de notre Assemblée Or mes cher e s collègues si le Gouvernement ne revient pas sur les conditions budgétaires faites à nos Régions nous devrons comme nous avons commencé à le faire nous recentrer chaque jour un peu plus sur les domaines de compétences que la loi accorde aux régions et uniquement sur eux Il est donc vain de nous demander comme cela a été fait abondamment durant la campagne électorale de subventionner un Etat qui n assume pas ses responsabilités de financer par exemple les routes nationales qui sont de sa compétence et ce en sus de ce que nous avons déjà accepté comme le financement de l Université du Plan rail des études sur le Train à grande vitesse etc Aujourd hui notre Région est déjà engagée sur 232 millions d au titre de compétences qui sont celles de l Etat Elle est allée au bout de ce qu elle pouvait faire dans l intérêt général affrontant injustement les vils procès Mais aujourd hui et c est aussi une des expressions du scrutin il faut de la clarté Cette clarté nous la concrétiserons en appliquant notre programme car il correspond aux attentes de la population validé à près de 60 des électeurs il sera l outil de leurs conquêtes le garant de leurs droits Nous l appliquerons au prix de ce re centrage sur nos strictes compétences car encore une fois la Région les Régions malgré les coups qu on leur porte sont aujourd hui des collectivités utiles et vitales pour le quotidien des Français Et pour en revenir à la mort programmée du fait régional à travers la réforme territoriale en cours de discussion au Parlement je pense qu une réaction est possible et nécessaire Je pense que la volonté collective la sagesse des élus peuvent venir à bout de cette recentralisation qui va transformer nos Régions en simples annexes de l Etat central La France a besoin pour sortir de la crise pour bâtir un avenir plus prospère de régions fortes dynamiques tout comme elle a besoin d un Etat impartial et ouvert Un Etat qui ne se défausse pas un Etat qui ne fasse pas les poches aux collectivités territoriales pour mieux dénoncer ensuite l endettement et la fiscalité La Nation a besoin de dialogue et non de divisions Elle a besoin de rassemblement et non de procès sans fondement Elle a besoin d un pacte démocratique ressourcé au travers d une nouvelle étape profonde ambitieuse généreuse de la décentralisation Une étape qui aille dans le sens de l histoire dans le sens de celle qui a décorseté l Etat en 1982 et fait fleurir les libertés

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202010/interventionsmars2010.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    ai l honneur de présider sera le garant du respect de nos engagements Notre équipe est en place Les responsabilités sont bien définies Ce tout forme un ensemble cohérent animé par une envie de réussir et d honorer les engagements pris à l instar des 82 engagements remplis durant le mandat précédent Monsieur le Président vous avez constitué votre exécutif en attribuant à chacun de vos vice présidents un ordre de mission précis des compétences clairement identifiées une feuille de route en tous points conforme aux lignes du programme validé par les électeurs et porté en commun par le Parti Socialiste le Mouvement des Citoyens le Parti Radical de Gauche le Front de Gauche et Europe Écologie Monsieur le Président vous souhaitez une implication forte de tous les conseillers régionaux en faisant de chacun d eux des membres à part entière de la Commission Permanente De la sorte tous les élus de cette Assemblée opposition comprise qu ils appartiennent ou non à l exécutif seront ainsi impliqués dans un travail collectif au service de l Auvergne associés et informés sur l ensemble des dossiers Cette méthode était celle mise en place en 2004 par le Président Bonté Vous la poursuivez car elle a bien fonctionné Et les Auvergnats vous en sauront gré D autant qu eux non plus ne seront pas absents du débat et des décisions concernant leur avenir Car nous avons bien l intention de poursuivre les concertations régulières avec la population dans les domaines phares de notre programme à commencer par l action en faveur de la jeunesse auvergnate pour l emploi la mobilité et les déplacements la contractualisation avec les territoires le développement durable Convaincus que les solutions ne se décrètent pas d en haut nous continuerons donc à miser sur l intelligence collective et l implication de ceux qui animent les territoires y vivent au quotidien imaginent chaque jour les projets dimensionnés à l échelle de leur espace de vie Notre action sera placée sous le signe de l union d un maximum d habitants de la Région autour d un projet pour lequel chacun aura pu apporter ses idées et faire valoir son point de vue Votre discours lors de la séance d installation de la nouvelle assemblée régionale le 26 mars dernier portait le sceau de cette pratique participative tout entière tournée vers l avenir de nos concitoyens comme de nos territoires car cet avenir ne peut se construire sans eux Il en va de l intérêt de nos enfants tout d abord qui fréquentent les 65 lycées publics gérés par la Région ces lycées qui ont tous connus des travaux majeurs de rénovation Il en va de l intérêt des jeunes de notre région des apprentis et des salariés pour lesquels nous assumons avec ambition la responsabilité de la Formation Professionnelle Continue Pour nos 18 000 voyageurs quotidiens qui utilisent les trains régionaux dont nous avons renouvelé 100 du matériel roulant en six ans Pour nos territoires les plus fragiles les plus déshérités les plus reculés de nos contrées que nous avons su encourager et aider dans leurs projets Pour nos habitants qui ont besoin de retrouver des services publics en bon état qui aspirent à bénéficier d équipements collectifs qui ont besoin d être desservis impérativement par le Haut et le Très Haut Débit Numérique qui attendent que l on organise leurs déplacements dans les meilleures conditions A propos de service public je relève cette information d aujourd hui selon laquelle dans une grande entreprise publique qui a connu ces dernières années une vague de suicides parmi son personnel les dirigeants avaient créé volontairement des conditions de travail insupportables de façon à créer chez les agents une frustration de nature à les inciter à quitter l entreprise C était un beau service public Comme on le voit les défis à relever sont nombreux Nous en avons pris la mesure Il y a celui de la ruralité et celui de la démographie les deux étant intimement liés Il y a celui de la fracture sociale de la fracture territoriale Il y a aussi celui de l emploi même ci celui ci demeure de la responsabilité de l État Car notre région a enregistré en un an 4 600 chômeurs supplémentaires Le nombre de demandeurs d emploi inscrits à Pôle Emploi s élève désormais à 49 692 C est dire l ampleur de la crise qui touche notre région même si celle ci frappe l Auvergne avec un léger décalage par rapport à nos grandes voisines Il nous faut donc innover mobiliser les financements et peser sur le secteur bancaire pour que celui ci fasse son travail Il nous faut soutenir nos entreprises anticiper le mouvement vers les emplois nouveaux liés notamment à la défense de l environnement réussir les cycles de reconversion des salariés par une politique de Formation Professionnelle Continue adaptée à leurs besoins avec la perspective d éviter toute rupture d activité professionnelle et sociale Je pense en particulier à notre volonté de mettre en place les contrats de continuité professionnelle Les besoins sont immenses Nous le savons tous Et les interrogations de l État par la bouche du Préfet de Région sur ce qu il appelle l absence de projets en Auvergne susceptibles de mobiliser des fonds du grand emprunt national nous laisse abasourdis Je le dis au Préfet si l État est à ce point en panne d idées pour l Auvergne si l État est à ce point aveugle et sourd aux besoins des auvergnats alors qu il s adresse à nous pour lui indiquer vers quoi orienter l utilisation des fonds qui reviennent à l Auvergne dans le cadre du grand emprunt national Le numérique le ferroviaire la formation les équipements collectifs autant de secteurs pour lesquels nous sommes pourvus de dossiers qui n attendent plus que les financements adéquats Mais le gouvernement préfère sans doute poursuivre sur la voie de l étranglement des collectivités Même Gérard Roche Président du Conseil général de Haute Loire s en est aperçu et se met à protester sur le détricotage des lois de décentralisation sur la poursuite d une réforme territoriale qui met en péril la cohésion sociale et territoriale de notre pays C est pourtant le chemin inverse qu il convient d emprunter Les Français le demandent Ils souhaitent que les Régions poursuivent la rénovation et le développement des transports ferroviaires laissés à l abandon par l État Ils demandent que nous poursuivions la construction et la modernisation des lycées y compris à Montluçon M Dugléry Ils demandent que les Régions soient en mesure de relever les défis environnementaux et que l on ne tire pas un trait sur les collectivités locales qui représentent aujourd hui 75 de l investissement public Cette décentralisation fondée sur les principes de proximité et de responsabilité doit au contraire de ce qu entreprend le gouvernement actuel être consolidée C est tout le sens du premier v u de l intergroupe majoritaire qui sera soumis au vote de la nouvelle Assemblée régionale lors de cette session Il nous faut sur ce sujet être offensifs et affirmer notre attachement indéfectible à la décentralisation Il nous faut réclamer à l État une garantie quant à l autonomie financière des Régions en conjuguant celle ci à une péréquation des dotations destinée à corriger les déséquilibres entre Régions Ce que nous voulons c est que le gouvernement entende les Français Qu il renonce à son projet de réforme des collectivités locales Qu il repense ses relations avec ces mêmes collectivités locales pour que les responsables politiques nationaux ou locaux travaillent ensemble avec un seul objectif l intérêt général Qu il s engage dans une nouvelle étape de la décentralisation en donnant aux Régions les moyens institutionnels et financiers de leur développement C est sur la base de cette position déterminée que doit se placer notre revendication qui est celle de l Assemblée des Régions de France Mais au delà de ce combat institutionnel vital pour l avenir de nos territoires comme pour le devenir de tout ce qui contribue au lien social je veux parler notamment des associations culturelles et sportives la tâche à laquelle doit aujourd hui atteler notre Assemblée est immense Nous en connaissons la mesure pour en avoir établi le diagnostic Notre programme a vocation à répondre à chacune des problématiques comme celui de la jeunesse de la ruralité de la qualité de la vie de l emploi de l Écologie qui étaient autant de points forts sur lesquels nous avons pris des engagements durant la campagne électorale Ce sera le sens de l intégralité de notre action respecter la parole donnée Voilà Mesdames Messieurs mes chers es collègues les différents enjeux et défis qui se posent à notre Assemblée en ce début de nouvelle mandature Je vous sais tous et toutes prêts à contribuer à la réussite de notre programme pour l Auvergne La tâche est certes difficile mais nous faisons confiance aux habitants de l Auvergne pour nous soutenir dans l ambition que nous leur avons proposée et avec lesquels sans faillir nous bâtirons un avenir Session du 9 avril 2010 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mesdames Messieurs chers es collègues Au moment où nous entamons nos travaux permettez moi d avoir une pensée pour les deux journalistes de France 3 détenus depuis plus de 100 jours en Afghanistan Vous ne vous étonnerez donc pas des fac similé de cartes de presse apposés sur les bâtiments régionaux afin de témoigner notre soutien et notre solidarité vis à vis de ces deux otages de leurs familles et de leurs collègues Lorsque la liberté est mise à mal je crois qu il est de notre devoir de protester et de le faire savoir ce qui est fait aujourd hui en espérant qu une issue heureuse puisse intervenir très rapidement Après avoir désigné les vice présidents lors de notre séance d installation je veux également vous faire part de ma satisfaction et de notre enthousiasme collectif alors que l exécutif régional désormais constitué a pu se réunir dès lundi dernier pour une première réunion de travail Il ne s agit pas d un petit gouvernement régional mais d une équipe d hommes et de femmes engagés reconnus expérimentés qui entend se dévouer pour l Auvergne durant les quatre prochaines années Certains esprits chagrins annonçaient des difficultés quant à l élaboration de l exécutif Force est de constater qu il n en a rien été et que les auvergnats conformément à leur volonté exprimée dans les urnes peuvent compter sur une équipe particulièrement représentative et motivée pour conduire l Auvergne vers plus de justice sociale Aujourd hui nous avons en tête l espoir et les attentes des Auvergnats qui se sont rassemblés autour de valeurs et d un projet partagés Nous pensons à ces femmes et à ces hommes rencontrés dans toute l Auvergne dans la rue dans les gares les usines à l université sur les marchés Nous avons pu mesurer leurs inquiétudes leurs attentes leur volonté aussi de changer un monde qui exclut qui divise qui génère trop d inégalités Le 21 mars dernier il n y pas a eu un mais deux vainqueurs l Auvergne et l espoir Nous sommes aujourd hui au travail avec l ambition de ne décevoir ni l une ni l autre Ni l Auvergne ni cet espoir que les Auvergnates et les Auvergnats ont placé en une équipe rassemblée qui entend créer les conditions d une région plus forte et plus solidaire Mes chers es collègues Aujourd hui nous sommes prêts ensemble avec nos moyens à développer des politiques publiques utiles à la vie quotidienne de nos concitoyens à faire progresser l esprit de solidarité et de justice sociale à accélérer l intégration du défi écologique par les filières économiques les acteurs institutionnels et sociaux et plus largement par la population toute entière Nous nous sommes fixés des objectifs mais aussi une méthode Le mandat précédent a mis au c ur de l action régionale des acteurs citoyens qui jusqu alors n étaient pas associés Cette méthode a connu des temps forts avec les différentes étapes des Assises Territoriales OUI chacun peut apporter sa pierre à l édification de l uvre collective qu est la chose publique Si les Auvergnat e s nous ont donné cet encouragement à poursuivre ce n est pas seulement parce que la nation a exprimé un vote de défiance envers ce pouvoir présidentiel qui détricote sans cesse le cadre de notre vivre ensemble La force de notre bilan les conditions d exercice de notre mandat le respect de nos 82 engagements ont été autant de bonnes raisons de choisir une équipe La majorité sortante était comptable d un bilan qu elle a assumé devant les électeurs Alors bien sur il y a eu une forte abstention Un récent sondage nous indique que 75 des français ne croient plus en la politique Ce chiffre doit collectivement nous interroger et il nous oblige à exercer notre mandat de façon scrupuleuse au regard des engagements pris et dont il faudra rendre compte auprès de la population La rencontre et l échange avec les citoyens doivent rester l élément fondamental de l action publique Les régions doivent être de nouveaux laboratoires démocratiques et poursuivre les expérimentations citoyennes engagées depuis 2004 pour renforcer le lien entre nos institutions et la population Mesdames Messieurs chers es collègues Le 21 mars dernier les Auvergnats nous ont confié une mission fondamentale celle de donner à notre Région une chose précieuse qui s est peut être évanouie dans les tumultes et l accumulation des crises un sens Un sens une direction un cap à tenir Un sens qui doit nous conduire vers une Auvergne que nous voulons démocratique citoyenne écologique et solidaire Un sens qui soit une boussole pour l action Car les défis devant nous sont nombreux ces défis ce sont ceux de notre contrat pour la nouvelle Auvergne ce sont ceux d une Région qui protège ses citoyens une Région qui accompagne toujours plus ses territoires et en particulier ceux qui connaissent les plus grandes difficultés une Région qui prépare l avenir Nous affinons actuellement collectivement les priorités de notre mandat De ce chapitre décisif dépendra très largement la nouvelle histoire que nous allons écrire en Auvergne dans la continuité du mandat précédent en dépit d une durée raccourcie de deux ans Parmi ces priorités l urgence c est d abord pour nous de lutter contre les difficultés économiques et sociales que subissent nos concitoyens dans une Auvergne qui n est évidemment pas épargnée par la crise Une Auvergne où beaucoup d hommes et de femmes sont dans l attente de réponses immédiates L urgence elle se situe sur le front de l emploi du pouvoir d achat et de l avenir de la jeunesse et c est d ailleurs sur ces problématiques conformément à nos engagements vis à vis de la population que je proposerai à mes collègues de travailler prioritairement lors de notre prochain séminaire Un séminaire qui nous permettra de préciser les axes concrets et immédiats de notre stratégie régionale afin de redonner espoir aux jeunes aux travailleurs précaires aux demandeurs d emploi Dans cette France où un actif sur 10 est désormais sans emploi l Auvergne vient en effet de connaître en 1 an une montée du chômage exceptionnelle de 12 6 Environ 30 000 Auvergnat e s se retrouvent en fin de droit cette année et risquent même pour certains d entre eux et en l état actuel de la législation de se retrouver sans aucun revenu en 2010 Il y a une urgence sociale que le gouvernement ne peut pas ignorer J envisage d ailleurs de prendre rendez vous avec Monsieur Laurent WAUQUIEZ afin d examiner cette situation à la loupe dans le souci d une bonne complémentarité entre les dispositifs nationaux et régionaux Je vous rappelle par ailleurs qu avec 1 Auvergnat sur 7 se situant sous le seuil de pauvreté l Auvergne figure parmi les Régions Françaises davantage exposées à la pauvreté que la moyenne nationale notamment du fait de sa dimension rurale Sur ce front de l emploi je m engage bien sûr à continuer à réunir aussi souvent que nécessaire la cellule de veille économique que nous avons mise en place il y a plus d 1 an pour lutter contre la crise Ce sera d ailleurs le cas dans les jours à venir En matière de formation nous mettrons notamment en uvre la marche vers la sécurité sociale professionnelle pour tous qui passera entre autre par les contrats de continuité professionnelle et la formation aux métiers de demain dont nous identifierons les domaines et les spécificités lors de la consultation sur les nouveaux emplois que nous organiserons prochainement Il y a également en Auvergne comme ailleurs une jeunesse en perte de repères et notre obligation morale est de lui assurer un avenir J attends beaucoup des Assises Régionales sur l avenir de la Jeunesse que nous organiserons prochainement avec l ensemble des partenaires concernés afin d élaborer une politique ambitieuse qui permettra de redonner confiance et espoir à nos jeunes Je m engage notamment à mettre en uvre notre Pack pour l autonomie des jeunes adultes un Pack dont je veux affiner le contenu avec les Jeunes un Pack que je veux confronter à la réalité des besoins de la jeunesse à leur rapport à l Auvergne sur tous les plans logement santé formation éducation universités culture sports mobilité Comme nous l avions promis notre École de la 2 ème Chance sera également très rapidement renforcée Enfin parce que l on sait tous que la concertation est un facteur d efficacité incontestable pour l action je tiens tout particulièrement à la mise en place au plus vite de ce droit d initiative populaire qui permettra de tenir compte des aspirations des auvergnats pour demain et d adapter nos politiques au plus près des besoins exprimés Bien sûr cette mise en mouvement immédiate et

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202010/interventionsavril2010.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    de formation rénové des équipements de qualité une recherche de pointe Et pourtant les coups durs ne manquent pas Le dernier en date étant l annonce par l État des fermetures de prisons à Montluçon et Aurillac Ce genre d annonce nous oblige à nous mobiliser pour obtenir parfois gain de cause comme pour le TGI de Moulins rétabli par le Conseil d État Toutes ces batailles nous les menons de façon déterminée comme nous le faisons pour obtenir la modernisation de la Route Centre Europe Atlantique dans l Allier pour laquelle le débat public va enfin commencer et pour laquelle nous demandons à l État de tenir ses engagements ou celle de la N122 dans le Cantal ou encore la N102 dans la Haute Loire Reste que au delà de tous ces combats notre rôle est de préparer d autres grands projets sur lesquels l État traîne encore peu soucieux qu il est de ses devoirs de solidarité dans l aménagement du territoire national Je veux parler bien sûr du TGV pour lequel souvenez vous nous avons collecté 60 000 signatures en seulement deux semaines en 2008 et pour lequel nous avons obtenu la signature d une déclaration commune avec la Région Rhône Alpes plusieurs départements et agglomérations comme celle de Roanne de Lyon de Saint Étienne de Vichy et de Clermont Ferrand Notre demande est légitime Elle est appuyée par les Auvergnats et déborde même nos frontières régionales Avec les régions départements et agglomérations signataires nous voulons une ligne à grande vitesse qui passe le plus à l Ouest et le plus au Sud possible irriguant véritablement l Auvergne et ne délaissant pas Montluçon faisant en sorte que Clermont Ferrand soit à deux heures de Paris et que Lyon soit accessible en une heure depuis la capitale régionale Voilà ce que nous souhaitons pour l Auvergne Voilà sur quelle base l État et Réseau Ferré de France doivent travailler pour doter enfin le centre de la France d un mode de déplacement ferroviaire à grande vitesse En acceptant le schéma de ce futur tracé le gouvernement montrerait qu il sait prendre en compte les véritables enjeux d aménagement du territoire répondre aux besoins de solidarité nationale pour mettre fin au désert ferroviaire grande vitesse du centre de la France Mais nos projets vont aussi au delà de ces exigences en grands équipements puisque nous avons placé cette rentrée sous le signe de la jeunesse proclamée grande cause régionale Au delà des 586 000 quotidien que nous consacrons à l Éducation et à la Formation de nos jeunes nous souhaitons leur ouvrir l accès à l autonomie dans les domaines essentiels comme le logement la santé les transports l accès à d autres services essentiels touchant à leur quotidien Nous sommes entrés dans la phase active de la concertation de la consultation de la fédération des acteurs et de la recherche de partenaires Nous souhaitons que tous y participent et fassent preuve d imagination et d audace dans leurs propositions Nous devrons être prêts pour une mise en uvre en 2011 de cet ensemble de mesures en faveur de l autonomie des jeunes d Auvergne Nous voulons que ce pack jeune soit une réussite Autre sujet majeur qui reçoit toute notre attention tant ce secteur revêt de l importance pour l Auvergne l agriculture Je veux ici rappeler l essentiel de l avis d initiative du Comité des Régions d Europe qui a été voté le 9 juin 2010 à Bruxelles et qui porte en lui l espoir pour toute la profession agricole en proie aujourd hui à une inquiétude et un sentiment d abandon de la part des pouvoirs publics à commencer par ce gouvernement qui n aura fait que promettre et promettre encore tout en laissant faire le marché pour au final brader les intérêts de l agriculture française Nous voulons être dans une autre logique lucide et réaliste à l égard de l échéance de 2013 pour la PAC Avec le Président Souchon et le Comité des Régions d Europe nous inscrivons notre action en accompagnement d une PAC 2013 qui doit demeurer une politique commune qui doit assurer l indépendance et la sécurité alimentaire des Européens qui doit assurer une stabilité des revenus des agriculteurs qui doit bénéficier à l ensemble des productions favoriser le changement des pratiques agricoles privilégier l emploi et l occupation du territoire qui doit privilégier les systèmes de production les plus respectueux de l environnement et des ressources naturelles qui doit adapter ses dispositifs au niveau régional pour prendre en compte les disparités géographiques et les spécificités territoriales qui doit être doté d un budget à la hauteur des enjeux et des défis à relever Les conférences régionales agricoles qu organise l exécutif régional permettent de faire avancer ces idées auprès de la profession d ancrer la possibilité d une relocalisation de l économie agricole dans le but de favoriser les productions locales de miser sur la qualité et la spécificité de nos productions de valoriser les atouts des productions auvergnates auprès des consommateurs et transformateurs J ai par ailleurs lu avec intérêt l avis du Conseil Économique et Social régional sur l ensemble des rapports soumis à notre session d aujourd hui Je ne peux que me féliciter de la belle unanimité de jugement favorable qui en ressort Cela est vrai pour les aides exceptionnelles à la société Régional qui déboucheront sur la création de 40 emplois industriels propres à conforter l émergence et le développement d un authentique pôle aéronautique régional Mais cela est vrai aussi pour les dossiers agricoles de formation professionnelle ou encore d attractivité touristique autour de la marque Auvergne Nouveau Monde dont on peut attendre qu elle bouleverse de fond en comble la communication régionale et l image de l Auvergne autour d un concept centré à la fois sur l Humain et sur la Nature Monsieur le Président mes chers collègues je voudrais conclure mon propos en attirant votre attention sur les trois v ux et motion déposés aujourd hui par le groupe socialiste et républicain et sur lesquels nous aurons à nous prononcer cet après midi Ils reflètent bien je le crois la situation dramatique que vit une France en crise au plan intérieur comme au plan extérieur L un est lié aux condamnations par les instances internationales de la politique migratoire de la France et demande au Gouvernement de mettre un terme à cette politique de l arbitraire et de la discrimination et d inscrire la politique migratoire de la France dans le respect du droit de l éthique et des hautes valeurs morales incarnées à l extérieur par notre Pays L autre concernant la défense du système de retraite par répartition et le maintien de l âge légal de départ à 60 ans propose de bâtir dans la concertation avec les organisations syndicales une réforme réaliste durable et juste partagée par tous autour des axes attendus par les Français maintenir l âge légal de départ à soixante ans et l âge de départ sans décote à soixante cinq ans garantir le niveau de vie des retraités faire une réforme juste qui repose sur des efforts partagés créer les conditions pour que l impact de cette réforme soit durable permettre davantage de choix individuels dans le cadre de garanties et de protections collectives trouver de nouvelles ressources notamment auprès des revenus du capital faire de l emploi des seniors un enjeu majeur prendre réellement en compte la pénibilité et les petites retraites pour des raisons de justice Et enfin une motion pour dénoncer l imposture de la prétendue réforme territoriale qui aboutira à l étouffement des initiatives régionales et stoppera la modernisation de notre pays Ces trois v ux et motion sont révélateurs du dysfonctionnement de nos institutions et du caractère néfaste de la politique nationale actuelle Il convient donc que le Conseil régional d Auvergne exprime solennellement son opposition à cette politique qui se trouve à l exact opposé de l action que notre majorité conduit en Auvergne et que je vous invite à soutenir Je vous remercie Session des 27 et 28 septembre 2010 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues L heure a sonné pour notre collectivité de faire sa rentrée de manière collégiale même si cela fait déjà plusieurs semaines que nous sommes les uns et les autres au travail Comme il est de coutume je prendrai quelques instants pour vous faire part de mon sentiment sur les évènements qui se sont déroulés cet été un été symboliquement ensoleillé sur le plan régional mais avec de grandes tâches d ombre à l échelle nationale Nous venons de vivre une séquence politique et médiatique terrible pour notre Pays La désignation d un bouc émissaire ethnique en la personne des Roms a fait l objet d une condamnation quasi unanime en Europe Il n est que le sulfureux Berlusconi pour avoir approuvé les choix du gouvernement français en la matière Partout dans le monde des voix se sont élevées pour dénoncer la politique du gouvernement français L amalgame entre insécurité et immigration outre qu il est injuste introduit des ferments de division et d hostilité dans notre Pays Le populisme xénophobe qui inspire le gouvernement traduit une dérive idéologique préoccupante et dangereuse Force est de constater que les idoles et les modèles de la droite ont changé de visage De Gaulle a laissé la place à Barrès Je suis comme beaucoup de Français consterné et triste que l on participe au plus haut niveau de l Etat à la déchéance des valeurs de la République Le risque est grand à continuer ainsi de voir la France ne plus se ressembler et tourner le dos à son histoire et à ses fondamentaux En tant que citoyen en tant qu élu je ne me résignerai jamais à accepter de tels errements Ma conception de la République est toute autre Ceci étant dit je ne m attarderai pas et reviendrai à l actualité régionale sachant de toute façon qu on ne peut pas faire comme si l Auvergne se situait hors du temps et de l histoire A la lecture des rapports qui nous réunissent aujourd hui vous constaterez que notre région est en mutation une mutation que nous entendons bien accentuer malgré les contraintes administratives et financières qui pèsent sur nous Sur le plan touristique tout d abord vous avez pu lire dans la presse qui s est fait le relais d une étude récente que notre région se porte bien et que les professionnels du tourisme sont en très grande partie satisfaits de leur saison Le taux d occupation moyen a avoisiné les 70 si l on considère tous les modes d hébergements Le niveau de dépense touristique revient à un niveau de 45 euros par jour et par personne correspondant ainsi à celui précédant la période de crise Enfin signe encourageant pour l avenir du secteur et de l économie auvergnate un professionnel sur deux a l intention d investir dans son outil de travail et un quart envisage de recruter du personnel supplémentaire dans les quatre prochaines années Ces tendances se sont largement vérifiées à l entrée de Vulcania où le nombre de visiteurs estivaux est en hausse pour la quatrième année consécutive Les visiteurs passent en outre plus de temps sur le parc la durée de visite atteint presque 7 heures contre 6 heures en 2009 L explication se trouvant dans un développement des nocturnes des animations et dans le renouvellement des attractions engagés depuis 2007 grâce aux efforts financiers de la Région Les Auvergnats renouent avec le site 28 alors que 85 de visiteurs viennent des autres régions françaises Quant au public étranger il est en progression de 9 sur juillet et août ce qui représente cette année 10 de la fréquentation estivale La tendance très positive décrite dans le rapport d activités 2009 se confirme donc et Vulcania s installe bel et bien dans le paysage touristique régional et national Mais surtout Vulcania occupe une place de choix dans le c ur de ses visiteurs et en particulier des Auvergnats qui semblent enfin s être appropriés ce parc du vulcanisme Monsieur le président de la SEM Vulcania cher Jean MALLOT votre travail et celui de vos équipes est en train de payer Je proposerai bien sûr que la Région continue d apporter son soutien prévu dans la délégation de service public Nous poursuivons notre accompagnement car les résultats si bons soient ils ne doivent pas nous inciter à relâcher nos efforts Nous savons tous que les tendances et les modes passent que l habitude et le conservatisme engendrent la mollesse et mettent en péril les efforts passés Dans un parc il faut sans cesse innover et remettre sans relâche le travail sur le métier Innover c est ce que je vous propose de faire en élaborant la plateforme de marque Auvergne nouveau Monde il s agit de dire et de redire de la manière la plus pertinente et efficace qui soit que l Auvergne est une terre qui offre une qualité de vie exceptionnelle et qu à ce titre elle est en capacité d accueillir de plus en plus et de mieux en mieux ce qui est vital pour notre avenir Ce message mérite d être transmis sans modération La stratégie de marque que nous engageons doit nous aider à atteindre cet objectif parce qu elle véhicule l image de la Région à l extérieur parce qu elle consolide le sens que donne chacun d entre nous à l Auvergne parce qu elle peut être utilisée comme un véritable lien social Nous avons le titre du roman reste désormais à l écrire à plusieurs mains Nous devons donc par l entremise du comité régional de développement touristique d Auvergne approfondir cette stratégie réunir dans les semaines qui viennent l ensemble des acteurs concernés autour de cette initiative et donner toutes les chances à la marque Auvergne nouveau monde de rayonner largement Autre nouvelle page de l histoire de la région qu il convient d écrire celle de la jeunesse Nous entrons maintenant dans le vif du sujet avec une concertation qui a débuté et qui va se poursuivre tout au long de l automne sous l impulsion de la Vice Présidente Anna Aubois Nous allons énormément consulter échanger avec les partenaires institutionnels associatifs avec les jeunes de manière à trouver et proposer les réponses les plus adaptées aux besoins de cette frange de la population à laquelle nous souhaitons accorder une attention toute particulière Il ne s agit pas pour la Région de se mêler de tout Il s agit de créer une dynamique de faire en sorte que chaque Auvergnat se sente concerné par l avenir de notre jeunesse D ailleurs dès cette rentrée nous avons fait preuve de réactivité sur le problème des manuels scolaires En effet la donne a changé Les élèves et leurs parents ont pu constater que la réforme des lycées par le truchement du renouvellement de nombreux manuels scolaires en classe de seconde les pénalisait financièrement Les élèves de seconde de l an dernier se sont en effet retrouvés avec un stock de livres invendables et de fait privés d une ressource pour l achat de leurs nouveaux manuels Voilà pourquoi il nous est apparu juste de proposer une aide exceptionnelle pour l achat des manuels scolaires 60 en plus au profit des lycées inscrits en classe de première Les modalités de cette mesure exceptionnelle font l objet d un rapport détaillé qui vous sera présenté lors de cette session L accès à l éducation à la connaissance passe en Région par la gratuité des manuels scolaires dans les lycées Nous nous efforçons de nous y tenir Cette nécessité de l action est également au c ur d un autre grand chantier que nous avons entrepris il y a trois ans celui du haut débit et du très haut débit Les mutations de l Auvergne en la matière s accélèrent et il faut s en réjouir Mais là encore le mouvement ne doit pas être interrompu Pour cette raison j ai proposé en accord avec le Préfet de région de coprésider une réunion d information et de sensibilisation aux enjeux du numérique et du très haut débit avec les Préfets des quatre départements à destination des Conseillers généraux et des élus communautaires de tous les EPCI Quatre réunions départementales sont ainsi prévues durant les mois d octobre et novembre Nous présenterons ainsi l état d avancement du schéma directeur d aménagement du numérique pour l Auvergne élaboré en partenariat avec l Etat la Région les Départements de l Allier du Cantal de la Haute Loire et du Puy de Dôme les communautés d agglomérations du Bassin d Aurillac de Montluçon du Puy en Velay de Vichy Val d Allier ainsi que Clermont Communauté et Moulins Communauté avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations Dans le même temps nous nous sommes mis en capacité de répondre pour le 5 octobre prochain à l appel à projets pilotes lancé par le gouvernement dans le cadre du plan très haut débit Cet appel a pour objet de faire émerger des expérimentations menées conjointement par les opérateurs et les collectivités locales qui seront subventionnées à hauteur de 500 000 chacune Ces tests grandeur nature serviront à valider les aspects techniques financiers et juridiques des déploiements dans les zones à faible et moyenne densité Les premiers travaux doivent démarrer avant le 1er décembre 2010 et s achever au plus tard le 1er juin 2011 Autant dire que nous ne ménageons pas nos efforts pour être sur les rangs et occuper une place de choix comme nous avons su le faire pour le haut débit je vous renvoie au rapport annuel 2009 remis par France Telecom titulaire du partenariat J ai d ailleurs rencontré récemment pour plaider le dossier auvergnat le directeur de l ARCEP et l adjoint au responsable des investissements d

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202010/interventionsseptembre2010.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    inférieure à 1 5 M Avouez que l étroitesse de ce réajustement traduit combien malgré les difficultés et les incertitudes nous avions vu juste dans nos prévisions de début d exercice J y reconnais la clairvoyance de notre majorité la rigueur de la gestion et de la programmation de notre Exécutif Mais j y distingue aussi l application mise par nos services à garantir la consommation de nos lignes budgétaires et le sérieux de la préparation de nos budgets en recettes comme en dépenses Je souhaite que puisse perdurer cette manière de faire et j engage les services de l État à produire suffisamment en amont et dans la clarté les bases de ses dotations annuelles alors que nous entendons çà et là diverses collectivités qui repousseront au mois d avril 2011 l examen de leur budget tant celui ci comporte d incertitudes en matière de recettes provenant de l État Je pense notamment au Conseil Général du Puy de Dôme dont le Président vient d annoncer ce report Quant au rapport du Débat d Orientations Budgétaires il vient nous rappeler combien il est important de maîtriser les grands équilibres du budget en cadrant son volume entre 640 et 645 millions d euros A propos des équilibres budgétaires je me souviens des échanges que nous avions avec le Président Giscard d Estaing qui à la fin des années 1990 finançait à crédit ses grands investissements et ne se donnait pas les moyens de rembourser les emprunts correspondants parce qu il ne voulait pas augmenter les impôts Eh bien nous avons hérité de ses emprunts donc de ses dettes en 2004 Désormais la seule véritable variable d ajustement c est l emprunt Et nous ne voulons pas faire comme l État qui laisse filer le déficit de son budget et qui contrairement à ses affirmations prépare de nouveaux déficits pour la protection sociale non sans avoir transféré la dette sociale passée et à venir c est une innovation aux générations futures jusqu en 2025 Nous avons une politique budgétaire responsable et rigoureuse Alors certes ce budget 2011 sera en baisse par rapport à 2010 mais nous vous demandons Monsieur le Président de faire en sorte qu il présente toutes les garanties du respect des engagements que nous avons pris devant les électeurs A commencer par les lycées et la Formation Professionnelle Continue pour laquelle je tiens à rappeler en quoi notre action s avère positive Pour ne prendre que l exemple des formations sanitaires et sociales je rappellerai que nous avons rendu concrète la gratuité des formations de niveau V comme la revalorisation des bourses des Aides Soignantes et autres étudiantes des carrières sanitaires et sociales L aménagement du territoire avec nos contrats Auvergne devra se trouver lui aussi conforté en 2011 comme d ailleurs l ensemble des programmes relevant de nos actions touristiques culturelles ou encore sportives La Région tient bon la barre Elle tient ses engagements Elle confirme son respect de la parole donnée Permettez moi avant de conclure d évoquer l inquiétude que nous partageons tous quant au devenir de la profession agricole en général et des éleveurs en particulier Coincés entre l hyperconcentration du marché de l abattage et du conditionnement d une part et les exigences financières des grands distributeurs d autre part nos éleveurs se trouvent acculés et privés d une juste rémunération de leur travail Leur désespérance est telle qu elle les oblige à se mobiliser par exemple en bloquant l accès aux grandes centrales d abattage Malheureusement les éleveurs ne sont pas ni compris ni même véritablement entendus par le gouvernement Le Ministre reconduit pourtant dans ses fonctions se perd en déclarations de bonnes intentions alors qu il faudrait agir effectivement Agir sur le marché Agir auprès de nos partenaires de l Union Européenne Agir sur les distributeurs Agir sur les intermédiaires Rien de cela n est fait par le gouvernement Les mesures que le ministre a annoncées sont insuffisantes Cela démontre en réalité sa totale adhésion au jeu du seul marché Alors que les éleveurs unanimes estiment nécessaire une augmentation de 60 centimes d euros le kilo sur pied le dernier accord s est conclu à seulement 5 centimes Il est donc évident que le problème demeure entier et qu il ressurgira dans les prochaines semaines tant les effets désastreux produits par la spéculation sur les céréales et matières premières ont un impact sur le prix de revient Devant cette situation je crois qu il faut rappeler que ce sont les libéraux très largement majoritaires en Europe qui avec l appui du gouvernement français actuel souhaitent livrer définitivement l agriculture au marché sans régulation ni intervention de compensations de handicaps La contractualisation prévue par la loi dite de modernisation agricole n est d ailleurs que la mise en musique du libéralisme C est dire si l agriculture française singulièrement celle de montagne risque de connaître un avenir particulièrement dramatique Les manifestations actuelles ne sont probablement que les prémices des réactions qu engendrera l application libérale de la PAC 2013 C est pourquoi je tiens à cette occasion à rappeler une nouvelle fois notre position vis à vis de la mise en application de la Politique Agricole Commune en 2013 Celle ci doit demeurer une politique commune doit assurer l indépendance et la sécurité alimentaire des Européens doit assurer une stabilité des revenus des agriculteurs doit bénéficier à l ensemble des productions favoriser le changement des pratiques agricoles privilégier l emploi et l occupation du territoire doit privilégier les systèmes de production les plus respectueux de l environnement et des ressources naturelles doit adapter ses dispositifs au niveau régional pour prendre en compte les disparités géographiques et les spécificités territoriales c est la régionalisation de la PAC doit être dotée d un budget à la hauteur des enjeux et des défis à relever Concernant le Conseil régional dont le budget annuel agricole se compte en millions alors que celui de l Europe et celui de l État se comptent en milliards d euros il continuera d agir selon ses moyens et avec les priorités que je souhaite rappeler Orienter notre agriculture auvergnate vers des productions de très haute qualité et à très forte valeur ajoutée Renforcer notre politique de labellisation et d encouragement des productions AOC Saint Pourçain Saint Nectaire Cantal Charolais Salers par exemple Diversifier les sources de revenus des agriculteurs tourisme circuits courts vente directe implication dans la marque Auvergne Nouveau Monde Mettre le paquet sur l agriculture biologique et créer des nouveaux modes d échanges entre le monde agricole la société et les consommateurs que nous sommes Monsieur le Président mes chers collègues permettez moi de commenter en conclusion la composition présentée hier soir après plusieurs mois d un feuilleton frisant parfois le grotesque de l équipe de campagne électorale du futur candidat Nicolas Sarkozy autrement dit du nouveau gouvernement Ce pourrait être l occasion de faire le bilan des quatre ministres auvergnats dont on faisait grand cas il y a trois ans Monsieur Hortefeux grand expulseur de Roms et concentré comme son mentor depuis plus de huit ans sur la lutte contre la délinquance c est dire son efficacité Monsieur Wauquiez ministre de l emploi et recordman du chômage Madame Amara que ses collègues n ont jamais vraiment acceptée et qui part en les maudissant tous Et Monsieur Marleix dont aucun commentateur n a prononcé le nom au cours de la semaine écoulée Nous voici donc revenus au bon vieux temps du RPR fin de l ouverture fin de l espace réservé au Centre fin de la représentation de la diversité Nous voilà face à une machine censée produire de l électeur positif à dix huit mois de la seule échéance qui intéresse l actuel locataire de l Élysée Nous l avons compris la France et les problèmes des Français importent peu Seul compte ce gouvernement qui poursuivra la même politique et constituera le bras armé d une stratégie de maintien au pouvoir de Monsieur Sarkozy Je doute que la France et l Auvergne aient beaucoup à y gagner Je vous remercie Session des 15 et 16 novembre 2010 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mesdames Messieurs Mes chers collègues Conformément à la loi notre assemblée se réunit aujourd hui pour débattre des orientations budgétaires qui configureront le budget 2011 un budget que nous voterons lors de la session des 16 et 17 décembre prochains Avant d évoquer les questions budgétaires et nos choix stratégiques pour l année qui arrive je souhaiterais faire un arrêt sur l avenir de l institution régionale La réforme territoriale a été votée par une voix de majorité au Sénat et fait l objet d un ultime vote à l Assemblée nationale ce jour même marquant ainsi la fin des Régions à l horizon 2014 la fin d une certaine vision de la décentralisation celle qui fut portée en 1982 et 1983 et qui apporta un grand bol d air dans la gestion de notre pays une modernité dans la gestion des affaires publiques avec plus de proximité plus de responsabilité vis à vis des citoyens Avec cette réforme que va t il se passer Nous allons assister en 2014 à la mise en place d un syndicat interdépartemental reposant sur un scrutin uninominal cantonal La région Auvergne sera alors gouvernée par 146 super conseillers généraux la Commission mixte paritaire en a rajouté deux qui raisonneront fort logiquement à l échelle de leur canton Ce sera la fin de la vision à l échelle régionale et de tous les efforts de prospective Nous aurons une Région croupion une région low cost Cette réforme n est que le point d orgue d une volonté délibérée de réduire le champ d action des collectivités locales Celle ci s est déjà traduite ces derniers mois par la suppression de l autonomie fiscale avec l abandon de la taxe professionnelle ainsi que par le gel des dotations de l Etat pour les trois ans qui viennent Autrement dit l Etat utilise la double lame dans un premier temps il dit désormais vos recettes dépendront exclusivement de moi et dans un deuxième temps la deuxième lame fait son effet nous allons geler vos dotations pendant trois ans Cette réforme constitue une duperie car elle va même à l encontre des objectifs qu elle était censée poursuivre Celui de simplifier tout d abord Non seulement on ne supprime aucune strate de collectivités les communes les communautés de communes les conseils généraux les conseils régionaux demeurent mais on crée deux nouvelles entités la métropole et le pôle métropolitain On passe donc du mille feuilles au mille et une feuilles Quant aux économies recherchées permettez moi de vous rappeler les surcoûts qu engendre la réforme pour notre seule collectivité 750 000 pour les groupes politiques dont les dotations sont fonction du nombre d élus et des indemnités 250 000 pour les déplacements des élus à quoi il faut ajouter celui de la construction de l hémicycle qu il conviendra de redimensionner Enfin on nous a présenté le projet de réforme comme un moyen de clarifier les compétences de chacune des collectivités territoriales Or le sujet est reporté à 2015 Aucune réponse dans la loi En réalité la réforme territoriale du gouvernement consiste à lotir les Régions en super cantons pour en tirer plus de bénéfices électoraux Conformément au dogme libéral le gouvernement réinvente la spéculation électorale Cette évolution tourne le dos à toutes les évolutions européennes La France ne peut pas avoir raison contre tous les grands pays qui renforcent la régionalisation quand la France en sonne le glas Pour autant il n est pas question de se résigner Bien au contraire La nouvelle loi fera l objet d un recours devant le Conseil Constitutionnel notamment parce qu elle condamne la parité et qu elle consacre la disparition de fait des Régions alors que la Constitution reconnaît leur existence depuis 2003 Pas question de se résigner en Auvergne Comme dans les autres Régions nous entendons bien mener la politique pour laquelle nous avons été élus malgré ce contexte contraignant et déprimant Nous avons mené depuis plusieurs mois avec l ensemble de la majorité un travail de fond important pour faire face au mieux à cette nouvelle situation A travers l organisation de séminaires une concertation permanente nous avons mis en place une gouvernance qui nous permet d avancer avec détermination et volontarisme en maintenant le cap sur les ambitions que nous avons fixées pour l Auvergne Dans un esprit de responsabilité et suivant une approche rigoureuse nos orientations budgétaires s articulent autour de 5 grandes priorités la jeunesse l économie et l emploi le transport ferroviaire la couverture très haut débit du territoire l avenir de l espace rural Les fils rouges de la solidarité et du développement durable sous tendent ces priorités Celles ci doivent être poursuivies sans jamais sacrifier l avenir au présent C est la raison pour laquelle nous nous sommes fixés comme objectif le maintien d une capacité de désendettement qui devra rester aux alentours de 4 ans Cela devrait nous permettre de rembourser la dette sans difficulté tout en gardant une capacité d investissement significative A l inverse si nous choisissions la fuite en avant de l emprunt que se passerait il L encours de dette augmenterait on assisterait alors à une hausse des frais financiers ce qui obèrerait d autant notre capacité d autofinancement de l année suivante avec au final le risque de sombrer en 3 ou 4 ans dans une situation où toutes nos ressources seraient affectées au remboursement de la dette ôtant à la région toute capacité d investissement Ne disposant plus d un levier direct sur nos ressources le seul moyen qui nous permette de couvrir le financement des investissements sans augmenter l encours de la dette est un taux d épargne brute suffisant Nous maintiendrons donc une capacité d autofinancement élevée en gardant un taux d épargne brute de 24 à 25 sur la durée du mandat alors qu il est de 27 actuellement Avec ces choix nous pourrons ainsi assurer les investissements de demain et poursuivre nos efforts notamment en direction des lycées et des voies ferroviaires J ajoute que conformément à la loi grenelle II nous avons la possibilité d affecter la modulation supplémentaire de TIPP à la régénération et à la modernisation des voies ferrées sur laquelle nous intervenons pour le compte de l Etat dans le cadre du plan rail Ce produit pouvant être estimé à 15 ou 16 millions d euros cela limiterait d autant le recours à l emprunt Avec des recettes estimées en baisse par rapport à 2010 entre 640 et 645 millions d euros nous serons contraints de réduire les dépenses à la fois sur le fonctionnement mais également sur les investissements Sur le fonctionnement il faut savoir que la marge de manoeuvre est extrêmement réduite Impossible en effet de supprimer des postes dans les lycées comme le fait l Etat dans l ensemble de la fonction publique Il n est pas question pour nous de négliger l entretien des lycées ni de renoncer au bon fonctionnement de la restauration des élèves Pour autant nous nous sommes attachés avec méthode à réduire nos dépenses de fonctionnement 2011 de 2 En ce qui concerne l investissement nous proposons de passer de 220 M rythme de croisière des dernières années à 200M pour l année 2011 soit une réduction de l ordre de 17 millions d euros Evidemment cela nous obligera à des choix difficiles et à des recentrages sur nos compétences Nous l avons déjà fait pour les routes nationales qui relèvent de l Etat nous étudierons le moment venu de quelle manière nous pouvons amender le Contrat de Projet Etat Région Cette réduction des dépenses d investissement aura également des répercussions sur nos propres programmes qui doivent sans être remis en cause être davantage étalés dans le temps Mais nous n avons pas l intention pour autant de revenir sur nos engagements Les Auvergnats nous ont élus sur un programme Nous commençons à l exécuter C est pourquoi nous entendons mobiliser rassembler et porter nos efforts sur 5 axes majeurs La jeunesse grande cause régionale l emploi le numérique le monde rural et le transport ferroviaire Pour la jeunesse le mouvement est engagé Nous avons multiplié les lieux et les temps de concertation 17 réunions ont été prévues aux quatre coins de la région nous avons lancé une web radio sollicité une présence très forte sur Internet et je puis vous dire que la dynamique participative prend de l essor D ores et déjà nous avons suscité chez tous nos interlocuteurs des interrogations et des réflexions 10 réunions sur les territoires ont déjà eu lieu dont 2 thématiques consacrées au logement et à la citoyenneté L objectif d échange et de partage d expérience est réussi puisque toutes celles et tous ceux qui oeuvrent en faveur de la jeunesse les collectivités territoriales le monde associatif participent à ces rencontres et enrichissent l élaboration de ce qui sera au printemps le pack jeune adulte D ores et déjà une quarantaine de propositions apparaissent dans les domaines des transports du logement de la santé Les émissions de la web radio suscitent chez les jeunes un intérêt marqué et ils ont été nombreux à s exprimer au cours des 6 émissions déjà réalisées Enfin le site Internet du 16 30 nom choisi pour l occasion connaît une fréquentation croissante A ce jour près de 300 questionnaires ont été remplis en ligne et le site a accueilli plus de 5000 visiteurs depuis son lancement dont près de 2000 via facebook Toutes ces suggestions vont alimenter le livre blanc que nous vous présenterons pour la session de mars ce qui nous permettra de proposer un premier train de mesures concrètes lors de la session d avril 2011 A quoi il conviendra d ajouter ce que feront les nombreux partenaires institutionnels ou associatifs car la Région n a pas vocation à s emparer seule

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202010/interventionsnovembre2010.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    est un problème de faisabilité tout simplement Les annonces du gouvernement sont encore très loin de l action concrète Mes collègues du Puy de Dôme du Cantal et de la Haute Loire me permettront d illustrer mon propos par quelques projets majeurs du département de l Allier où nous attendons j allais dire la pioche à la main le démarrage immédiat des chantiers et non de simples annonces réitérées pour la énième fois La mise à deux fois deux voies de la RCEA dans toute la traversée du département Nous sommes prêts pour cet axe fréquenté presque à 50 par des poids lourds et avec un taux d accidents graves nettement au dessus de la moyenne Que l Etat débloque les fonds comme il a su le faire pour les banques Nos entreprises de Travaux Publics sont prêtes La mise à deux fois deux voies de la RN7 Les contournements de Villeneuve sur Allier et Bessay sur Allier la déviation complète de Varennes Allier sont prioritaires ainsi que la réalisation de l échangeur avec la RCEA au sud de Moulins Leur réalisation n attend plus que le financement Là aussi nous sommes prêts dès aujourd hui Les travaux de régénération du réseau ferré existant très dégradé dans toute l Auvergne peuvent et doivent être lancés sans délais De même que l électrification de la ligne Montluçon Vierzon On voit bien l impact immédiat sur l emploi dans l Allier et dans l ensemble de la Région qu aurait un déblocage immédiat des fonds par l Etat comme cela a été fait pour les banques Et cette illustration qui vaut pour l Allier vaut aussi pour les départements de Haute Loire du Cantal et du Puy de Dôme Mais le plan de relance de l Etat a un autre défaut Celui de ne pas être équilibré En effet la crise économique que nous traversons a pour principale composante un effondrement de la demande Or quelles sont les mesures sociales du plan de relance où celles annoncées lors du sommet social du 18 février Le Gouvernement en accord avec le patronat refuse le relèvement des salaires refuse la baisse d un point de la TVA refuse le relèvement des minima sociaux Le résultat de cet immobilisme est palpable et immédiat consommation et activité en berne licenciements massifs faillites d entreprises en série explosion du chômage partiel fragilisation du tissu social radicalisation des attentes émeutes de la vie chère en Guadeloupe la liste est longue des conséquences de cette incapacité du Gouvernement à agir enfin pour redresser la situation Et cela vaut malheureusement aussi pour l Auvergne Une augmentation de 20 en moyenne du chômage en Auvergne en moins d un an des dossiers d entreprises en difficultés des défaillances toujours plus nombreuses qui obligent la Région à intervenir comme nous le faisons aujourd hui en présentant ces rapports d urgence pour l économie auvergnate Les mesures proposées par l exécutif conduit par le Président Souchon sont des mesures sérieuses nécessaires et réclamées par les acteurs de l économie régionale Elles ont été travaillées avec les partenaires de la Région au long des semaines de concertation organisée par l Exécutif Elles ont été inspirées puis confortées par l excellent rapport d analyses du Professeur Serrre dont chacun a reçu et lu j imagine les conclusions Notre plan d action ne peut pas être un plan de relance puisque nos moyens budgétaires ne nous le permettent pas Vous noterez cependant que notre collectivité est prête à investir dès aujourd hui les 14 millions d euros de remboursement anticipé par l Etat de la TVA relative à nos investissements antérieurs L injection immédiate de 14 millions d euros dans l économie locale aura un effet sur l emploi et la santé financière des entreprises du bâtiment Les affectations sont déjà arrêtées travaux dans les lycées au CFA du BTP du Puy de Dôme dans le patrimoine historique et culturel régional Difficile d être plus réactif Et j aurais aimé pour ma part voir le Gouvernement lancer avec autant de rapidité les travaux qu il annonce à grand renfort médiatique Deux méthodes s opposent donc D une part celles des Régions réactives opérationnelles démontrant leur aptitude à l anticipation D autre part celle d un Gouvernement qui préfère la palabre et les annonces sans lendemain à l action concrète Car si notre région est partout en chantier c est grâce au dynamisme des collectivités locales nos lycées notre réseau ferroviaire et son matériel roulant notre patrimoine historique nos collèges nos équipements communaux et intercommunaux La liste est longue Et l on voudrait détruire ce réseau dynamique porteur d activités multiples proche des usagers pour recentraliser notre pays charcuter la carte des Régions et des Départements dans une seule optique de cuisine électorale Car pendant que nos concitoyens souffrent de leur politique MM Sarkozy et Balladur amusent la galerie jouent avec le millefeuille Un jour ils veulent supprimer le département le lendemain faire un Grand Paris Aujourd hui redécouper les régions Demain quoi Tout cela pour détourner l attention Mais nous ne nous laisserons pas ballader Nous ferons front malgré tout et la Région Auvergne tiendra son rôle de chef de file en matière économique comme la loi le prévoit C est ainsi que nous adopterons aujourd hui des mesures de sauvegarde immédiates destinées à préserver à court terme les intérêts des salariés et des entreprises auvergnates L ouverture de nos achats de formation professionnelles aux personnes en reclassement à la suite d un licenciement économique L élargissement du programme aux projets des entreprises pour lesquelles l engagement d embauche porte sur des CDD L ouverture du fonds d intervention formation aux entreprises de plus de 50 salariés Par ailleurs nous faciliterons l accès au crédit et la gestion de trésorerie des entreprises par un nouveau fonds d avance de trésorerie par une instruction encore plus rapide des dossiers par un doublement du plafond d aide régionale aux fonds propres porté à 200 000 par l ouverture du fonds régional géré avec OSEO à la garantie des crédits de trésorerie La recherche le développement et l innovation seront soutenus car ils permettent de consolider notre économie et de préparer l avenir Dans cette perspective une rallonge d 1million et demi d euros est proposée en faveur des projets qui associent les laboratoires de recherche et les entreprises au sein des pôles de compétitivité mais également dans les nouveaux pôles d innovation dans le numérique les sciences de la vie la nutrition l environnement Le plan comporte aussi la création d un nouveau programme d aide régionale au développement de l innovation et des entreprises qui permettra de faciliter le recrutement du personnel recherche et développement Le soutien à l investissement ne sera pas oublié notamment en direction des structures de transferts de technologies qui fournissent des prestations aux PME PMI auvergnates Plus structurelle notre implication dans les fonds de garantie dans les prêts d honneur et de consolidation du haut de bilan des PME est nécessaire Par notre abondement au programme européens JEREMIE c est une enveloppe de 25 2 M pour la période 2007 2014 qui sera disponible à cet effet Mais notre implication ira plus loin encore dans le domaine de la coordination avec tous les acteurs pour agir ensemble contre cette crise sans précédent C est ce que notre majorité a initié avec la cellule de veille avec les réunions multiples avec nos partenaires avec les consultations d experts Et ce fonctionnement collectif nous souhaitons l élargir aux COTEF avec des COTEF dédiés à la crise dans les bassins les plus touchés Montluçon Yssingeaux Thiers Vichy Voilà mes chers collègues comment se traduit l implication de la région dans le soutien à l économie Nous voudrions certes faire plus mais vous connaissez les limites de nos capacités budgétaires Vous me permettrez à ce propos de commenter la motion déposée aujourd hui devant cette assemblée à la suite de l annonce du Président de la République qui veut supprimer la Taxe Professionnelle Car cette éventuelle suppression porte les germes d une déstabilisation profonde des collectivités locales Elle constitue une remise en cause directe des Conseils Régionaux dont le développement économique est au c ur des compétences Il est pourtant indispensable qu un lien fiscal existe entre les entreprises et les territoires et que les ressources fiscales des collectivités ne reposent pas uniquement sur les ménages Par cette suppression le gouvernement veut imposer à nouveau son choix de façon unilatérale alors même que les associations d élus ont travaillé et fait des propositions communes pour une réforme globale de la fiscalité locale qui aille dans le sens d une plus grande autonomie financière Les collectivités représentent 73 de l investissement public et restreindre leurs ressources fiscales s avèrerait un non sens économique préjudiciable à la Nation Car ce ne sont pas 8 milliards mais bien 26 milliards d euros de manque à gagner pour les collectivités de la France entière que génèrerait la suppression de la Taxe Professionnelle Pour l Auvergne cela représente 62 M par an Nul doute que le poids de cet allégement consenti aujourd hui aux entreprises serait transféré injustement demain sur les ménages Bonjour le pouvoir d achat Il est vrai que le Président de la République n a pas dit par quoi ni comment il remplacerait les ressources procurées par la Taxe Professionnelle Ce qui accentue d ailleurs le caractère irresponsable de son annonce Dans ces périodes d incertitudes économiques le rôle de l Etat devrait être la sécurisation des acteurs économiques C est d ailleurs au nom de ce principe que l Etat vole au secours du secteur bancaire Dans ces conditions comment comprendre cette annonce qui précarise les collectivités locales qui au moment même où elles sont invitées à engager des financements pluriannuels ne connaissent pas le niveau de leurs ressources pour 2010 D un côté le gouvernement demande toujours plus aux Régions pour pallier les conséquences de la crise économique et sociale en sollicitant leur contribution financière sur ses propres compétences LGV Universités logement social De l autre il leur retirerait l unique ressource en liaison avec le monde de l entreprise Comprenne qui pourra Mais l Histoire jugera Je vous remercie Session du 2 mars 2009 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes chers collègues Cette session extraordinaire consacrée entièrement à la situation économique et à l emploi en Auvergne intervient dans une période douloureuse qui n a pas encore dévoilé l ensemble des dégâts que pourrait causer la crise sur les plans économique social voire même politique La crise est là avec son lot quotidien de faillites et de licenciements Personne ne sait quand la sortie du tunnel sera envisageable Je ne serai donc pas de ceux qui auto convaincus clament haut et fort n ayez pas peur tout ira mieux dans 6 mois comme je ne serai pas de ceux qui engoncés dans une polémique pavlovienne se contentent de croiser le fer par médias interposés Cette session je l espère sortira de l ordinaire du débat et évitera les polémiques inutiles Cette session doit être l occasion de prendre des décisions qui dès demain seront opérationnelles Et quand je dis demain il ne s agit pas d un jeu sémantique Les décisions que nous prendrons aujourd hui seront belles et bien applicables dès la fin de la session Je me tiens d ailleurs à la disposition de l UPA si elle le souhaite pour lui expliquer que nous n avons pas besoin de session budgétaire pour rendre opérationnelles nos décisions contrairement à ce que plusieurs de ses membres ont prétendu devant les caméras de télévision Je souhaite avant tout que nous puissions apporter des réponses aux Auvergnats aux entreprises auvergnates aux salariés auvergnats Face à de tels enjeux la responsabilité des femmes et des hommes politiques doit être pleine et entière Elle doit s accompagner d une réactivité exemplaire Mais pour ce faire il n est pas question de se jeter partout dans tous les sens en agissant dans l incohérence L agitation n est pas l action L ensemble des programmes régionaux représente déjà en soi un moyen considérable de stimuler l économie Je distinguerai parmi ce que nous faisons trois types d actions à l impact économique et social très fort L investissement bien sûr puisqu il s agit de moyens financiers directement injectés dans l économie et en particulier dans le secteur du bâtiment puisque dans son budget 2009 la Région a prévu de commander pour 71 millions d euros de travaux aux entreprises du bâtiment dont 61 millions pour les lycées Lorsque l on connaît la place que tient le bâtiment dans l économie et l effet multiplicateur de son activité il me semble important de rappeler les montants de nos commandes déjà prévues Deuxième incidence directe sur l économie régionale celle qui impacte la consommation car là encore il s agit d un volume financier qui est injecté dans le circuit économique Toute approche macroéconomique ne peut en effet s envisager qu à travers l offre et la demande qu à travers l investissement et la consommation Sur ce dernier point je souhaite vous préciser que la Région dégage 66 millions d euros pour les revenus des agents régionaux les indemnités aux employeurs d apprentis et aux stagiaires de la formation professionnelle ainsi qu à travers un certain nombre de bourses 66 millions en direction des ménages en direction de l économie locale Et c est en suivant cette même logique une logique économique et de justice sociale que nous avons mis en oeuvre un certain nombre de mesures en faveur du pouvoir d achat Plus de 56 000 familles ont ainsi bénéficié d un soutien pour supporter les frais de scolarité des lycéens manuels scolaires et équipements un soutien par l octroi d aides à l hébergement et au transport pour les apprentis par l attribution de bourses pour les formations sanitaires et sociales J ajoute un fort soutien aux jeunes à travers les billets de train U les forfaits open tour qui rencontrent un succès remarquable 2650 forfaits distribués en 2008 les aides pour passer le BAFA pour effectuer des séjours à l étranger Autant de mesures qui favorisent le pouvoir d achat et donc la consommation Mais toutes ces mesures ne suffisent pas La crise implique de notre part une réactivité et une adaptation de nos dispositifs en concertation C est donc forts de ces convictions que nous avons préparé cette session Car comme nous l avons fait depuis le début de cette mandature nous nous sommes mis en situation de travailler ensemble en équipe dans le cadre d une relation de proximité pour davantage d efficacité et de résultats prometteurs Je tiens d ailleurs à remercier celles et ceux qui se sont fortement mobilisés et ils sont nombreux pour construire une réponse adaptée à la situation auvergnate Nous avons ainsi pris l initiative avec Jacques Bernard MAGNER vice président chargé de l économie de réunir les principales banques de la place régionale dès le 20 novembre 2008 Le 2 décembre je recevais le Président d OSEO pour signer une convention permettant de renforcer le fonds de garantie Auvergne d 1 million d Euros et le fonds régional de l innovation de 500 000 euros Ceci pour répondre aux besoins de nos entreprises J ai par ailleurs eu l occasion de suivre de très près les graves difficultés rencontrées par des entreprises comme Bréalu à Montluçon ou GMV à Aurillac Pour la première je me suis rendu sur place en janvier dernier en compagnie du député Bernard Lesterlin J ai proposé des alternatives par le biais notamment de la formation Idem pour GMV à Aurillac où la Région aux côtés de la ville d Aurillac de la communauté d agglomération du bassin d Aurillac du Conseil général du Cantal a répondu très rapidement pour apporter l aide nécessaire à la reprise par les salariés Malheureusement le poids des collectivités n a pas suffi Mais à travers ces deux exemples je note qu il y a eu réactivité et concertation Cette méthode de gouvernance par le dialogue nous l avons même en quelque sorte institutionnalisée en créant une cellule de veille qui a permis de réunir l ensemble des partenaires du monde économique et social à deux reprises le 3 et le 10 février derniers Avec à mes côtés Alain Bussière premier vice président en charge notamment de la recherche Arlette Arnaud Landau vice présidente en charge de la formation et Jacques Bernard Magner pour l économie nous avons rassemblé lors de la première réunion les représentants des entreprises Chambre régionale de commerce et d industrie Union des industries et des métiers de la métallurgie fédération du bâtiment fédération des travaux publics ordre des experts comptables Y ont également participé les structures traitant de l emploi la direction régionale du travail de l emploi et de la formation professionnelle le pôle emploi les financeurs la fédération française des banques Oseo la caisse des dépôts et consignations la banque de France l administrateur judiciaire la représentante du tribunal de commerce et l INSEE Bref un large tour de table réuni pour la première fois à notre initiative Et je serais incomplet si je ne mentionnais pas la présence des représentants des groupes politiques du conseil régional Monsieur Proriol était d ailleurs présent à la première réunion Le 10 février nous avons poursuivi nos consultations en recevant les partenaires sociaux les syndicats de salariés et les syndicats patronaux Ces deux temps forts ont permis ainsi à chacun de nos partenaires de pouvoir s exprimer librement en apportant dans un premier temps une analyse de la situation auvergnate et dans un second temps en suggérant à notre collectivité un certain nombre d interventions à leurs yeux pertinentes et efficaces En droite ligne de cette démarche j ai également souhaité qu un éclairage universitaire puisse être présenté Monsieur SERRE Professeur à la faculté d économie et de

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202009/interventionsmars2009.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    en mesure d assurer la solidarité entre les citoyens et entre les territoires Nous en aurions grand besoin en Auvergne par exemple nous qui avons injustement perdu cette dotation de péréquation destinée à compenser les déséquilibres entre Régions Hier en Commission Permanente nous avons pris plusieurs centaines de décisions Tout cela atteste une nouvelle fois de la forte activité de notre Assemblée de notre présence constante auprès des auvergnats et de leur territoire de notre capacité à rester mobilisés sur les difficultés et sur les projets de nos concitoyens Depuis 2004 le Conseil régional d Auvergne aura su mener des actions pour la vie professionnelle des auvergnates et des auvergnats à travers la formation et le développement économique Il aura contribué à améliorer la vie personnelle des familles en mettant notamment en place des mesures de solidarité pour soutenir le pouvoir d achat de nombreux ménages et de publics défavorisés L action des élus régionaux aura également favorisé le développement durable l emploi le développement des transports et celui des technologies de l information et de la communication Toute cette activité démontre si cela était besoin la qualité de notre bilan à un an de son échéance Un travail de fond a été engagé pour privilégier le transport ferroviaire TER comme alternative au tout voiture et pour faire en sorte que la région puisse bénéficier de lignes ferroviaires à grande vitesse que ce soit vers Paris ou dans le cadre d une grande transversale allant de la côte atlantique à Lyon Malgré les difficultés rappelées par René Souchon et n en déplaise à M Bergougnoux nous avons ainsi fait avancer notre projet de faire de l Auvergne le c ur d une croix ferroviaire à grande vitesse Et la bataille continue Pour l aménagement et le développement de nos territoires à long terme Restera aussi le quasi triplement des crédits d investissements annuels dans les lycées puisque nous serons passés de moins de 30 M sous l ancienne mandature à 79 M en 2009 compte tenu bien sûr des 10 5 millions supplémentaires décidés lors de notre session du 2 mars 2009 Nous aurons grâce à ce volontarisme construit le nouveau Lycée du bâtiment à Riom reconstruit le Lycée de Presles à Vichy Cusset rénové fortement les Lycées de Haute Auvergne à Saint Flour Simone Veil au Puy en Velay ou Paul Constans à Montluçon tandis que l entière rénovation du Lycée Blaise Pascal à Clermont Ferrand va débuter Notre programme de gratuité des manuels scolaires touche 42 000 lycéens par an tandis que l aide à l équipement professionnel pour les lycéens des filières technologiques se traduit par une aide pouvant aller jusqu à 500 euros Nous achetons chaque année 3 000 ordinateurs pour que soit comblé un sous équipement intolérable de nos lycées en ces temps de révolution de l apprentissage par le numérique Je me contenterai également et enfin de rappeler que nous aurons initié et financé 1 296 projets de développement territorial au travers de 120 contrats conclus avec les Pays ou les Communautés de Communes Voilà Mesdames Messieurs chers collègues quelques exemples de l activité de notre Assemblée au cours des cinq dernières années Nous aurons je le pense au cours des mois qui viennent et au fil des futures sessions l occasion d en apporter d autres illustrations Ainsi malgré la crise qui aura freiné quelque peu nos ambitions nous avons su remettre l Auvergne en mouvement Et ce mouvement nous entendons bien le poursuivre tout au long de notre mandat Je vous remercie Session des 20 et 21 avril 2009 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues Le 2 mars dernier nous avons adopté un plan d ajustement à la crise en suivant deux mots d ordre concertation et réactivité Concertation avec l ensemble des acteurs économiques et sociaux et réactivité en proposant une série de mesures qui étaient applicables dès le lendemain de la session Comme je l avais indiqué à cette occasion nous avons souhaité aborder la question avec pragmatisme C est ce que nous avons fait et c est que nous continuons de faire La crise a pris maintenant un tour social dramatique Des plans de licenciement de plus en plus nombreux des fermetures de sites des drames humains et une souffrance qui ne fait que s amplifier Face à cet état de faits il existe bien sûr différents échelons de réponse L échelon international avec un G20 qui s est révélé être un succès sur le plan médiatique Un succès également parce que s est dégagée une véritable communauté d intérêts entre les nations représentées Ce fut enfin un succès parce que des mesures importantes ont été prises et de nouveaux moyens ont été mobilisés Le G20 a permis l établissement d une liste noire des paradis fiscaux des contrôles accrus pour les fonds spéculatifs une nouvelle relance des négociations du cycle de Doha à l OMC Autrement dit des mesures plutôt rassurantes qui vont dans le sens d une indispensable gouvernance mondiale Cette réaction planétaire était attendue elle a surtout pour l instant des effets psychologiques Autre niveau d analyse l échelon national Et là l enthousiasme du G20 fait place à une inquiétude une angoisse dont l expression se fait de plus en plus forte chez nos compatriotes Le discours moralisateur sur le système capitaliste ne s accompagne pas des mesures que l on serait en droit d attendre Comment ne pas entendre la grogne et la révolte des Français face au parachute doré du PDG de Valéo 3 2 millions d euros comme cadeau de départ alors que le groupe prévoit 1600 suppressions de postes et enregistre une perte de 208 millions d euros Et comble du comble l entreprise a même perçu une aide du Fonds stratégique d investissements FSI de 19 millions d euros en février Comment ne pas réagir à l augmentation de la rémunération du Vice président de GDF Suez Jean François Cirelli qui a presque triplé en 2008 pour atteindre 1 3 million d euros Je pourrais également évoquer la future retraite du président de la société générale à 1 M par an et bien d autres exemples encore Autre sujet source de colère la réalité du bouclier fiscal qui démontre avec quelle constance le gouvernement continue à faire des cadeaux aux plus fortunés 834 contribuables les plus riches de France ont reçu un chèque de l Etat de 368 000 6 des bénéficiaires du bouclier fiscal perçoivent 67 du dispositif alors que 60 se partagent 1 du bouclier Comment accepter de telles injustices Une réalité qui n est pas seulement parisienne car en Auvergne les conséquences pour les plus riches ne sont pas différentes Les chiffres parlent d eux mêmes 4 467 403 euros reversés par l Etat à 170 personnes Il y a donc eu en Auvergne grâce au bouclier fiscal 170 personnes qui se sont partagé 4 5 M en provenance des caisses de l Etat pendant que d autres n ont pas de quoi se nourrir ou se loger correctement Les personnes qui souffrent au quotidien ont de bonnes raisons d exprimer leur colère C est la solidarité à l envers La doctrine c est donner plus à ceux qui ont le plus On accroît ainsi les inégalités sociales et l on s étonne ensuite des réactions violentes des victimes du système Un système qui creuse la fracture sociale et la fracture territoriale Comment peut on aujourd hui s étonner de voir les salariés radicaliser leurs moyens d expression Je voudrais à ce stade citer M Balladur qui s exprimait dans le Figaro du 15 avril la confiance dépend aussi du sentiment que l opinion aura que chacun prend sa juste part de l effort Qui ne voit le caractère dévastateur des débats actuels sur les rémunérations excessives de certains dirigeants de grandes entreprises et sur l avidité dont elles témoignent M de Villepin quant à lui a considéré dimanche soir qu il existait un risque révolutionnaire en France Si j ai souhaité évoquer cette actualité internationale et nationale c est pour aborder la question régionale en précisant le contexte dans lequel s inscrit aujourd hui notre action notamment en matière économique et sociale Comme je vous l avais indiqué lors de la session du 2 mars 2009 nous n avons pas souhaité parler de plan de relance mais plutôt d un plan d ajustement Il n était donc pas question de nourrir l opinion d illusions mais plutôt de s atteler à la tâche rapidement et de rassembler Nous avons donc organisé deux nouvelles réunions avec les représentants du monde économique et social les 16 et 21 avril derniers pour dresser un premier bilan de nos actions et analyser l évolution de cette crise à l échelon régional Il en ressort un certain nombre de points dont je souhaiterais vous faire part En premier lieu permettez moi de vous rappeler que notre plan d ajustement comprenait trois axes d intervention principaux des mesures pour passer le cap de la crise des mesures pour préparer l avenir et des mesures de coordination Parmi les mesures d ordre conjoncturel l utilisation du fonds de compensation de la TVA est aujourd hui complètement arrêtée Je peux donc vous faire part de la ventilation choisie des 14 3 millions d euros de ce FCTVA 10 5 millions d euros pour les lycées travaux et équipement 1 million d euros pour la mise en sécurité des bâtiments du CFA du BTP du Puy de Dôme 1 million d euros pour l équipement en matériel informatique audiovisuel et système de visio conférence des Écoles et Instituts de formations sanitaires et sociales c est une première 800 000 euros pour le Domaine de Randan Et 1 million d euros pour l aménagement de l accès au Puy de Dôme dans le cadre du projet mené par le Conseil général du Puy de Dôme Ces 14 3 millions d euros seront donc injectés dans le cours de l année 2009 Cette réaction rapide s explique par le fait que l Auvergne a été la première Région à signer cet accord avec l Etat le 13 mars dernier même si la presse ne s en est pas fait l écho J insiste sur ce point car cela a rendu possible l engagement de ce fonds dans un délai très court Nous avons également choisi dans le cadre de nos commandes de marchés d assouplir les modalités de versements des avances aux titulaires des marchés publics notamment de permettre le versement d une avance à hauteur de 20 des marchés compris entre 20 000 et 5 millions d euros Cette information n a pas elle non plus été reprise à ce jour par les médias malgré son importance Autre mesure conjoncturelle dont nous pouvons d ores et déjà mesurer les effets il s agit de la création du nouveau fonds d avances de trésorerie s adressant aux entreprises de moins de 1000 salariés qui connaissent des problèmes conjoncturels liés à la crise économique Il s agit d une avance remboursable sans intérêt avec différé de remboursement de deux ans plafonnée à 100 000 qui exige une contrepartie des actionnaires et des banques A ce jour nous avons adressé 35 dossiers à destination du secteur forestier de la mécanique et de la métallurgie Nous avons par ailleurs des demandes relevant des services aux entreprises de l industrie agro alimentaire des TPE artisanales et commerciales Concernant les mesures plus structurelles nous avons deux dossiers portés par deux start up auvergnates des secteurs des biotechnologies et de l informatique en vue de l obtention de l Aide à la Recherche au Développement et à l Innovation des Entreprises A R D I E Pour ce qui est du nouveau programme de soutien à l investissement des structures de transferts de technologies l appel à projets a été lancé par la Région auprès de CASIMIR CNEP ADIV MECAPROD FORBOIS le 8 avril 2009 Nous en attendons les réponses pour le 15 mai 2009 J évoquerai enfin la mise en uvre du programme JEREMIE en Auvergne ce programme de 25 millions d euros sur 2007 2013 dont j ai signé la convention avec Monsieur le Préfet de région le 3 mars 2009 c est à dire le lendemain de la session Le règlement du fonds a été signé par la Région le 3 avril 2009 et nous pouvons compter sur une mise en uvre opérationnelle dès cet été Quant à la coordination qui s avère indispensable pour mener avec efficience toutes ces actions elle se manifestera par l organisation de 4 Comités Techniques de l Emploi et de la Formation COTEF dans les bassins d emploi touchés par la crise Thiers le 27 avril au Lycée Jean Zay Vichy le 11 mai au lycée Valery Larbaud Yssingeaux le 12 mai au Lycée agricole et Montluçon le 15 mai à l A F P A Par ailleurs nous poursuivrons bien évidemment nos réunions de la Cellule de Veille Régionale à échéance régulière et nous travaillons actuellement à la signature d une convention cadre entre les principaux financeurs de la formation État Région Pôle Emploi et partenaires sociaux Mais le signe le plus fort mes cher e s collègues le signe le plus symbolique et certainement le plus optimiste c est assurément le lancement du projet UKAD par la société Aubert et Duval et son partenaire Kazakh le 10 avril dernier Aubert et Duval a effectivement lancé la création d une unité de production de titane pour l industrie aéronautique sur le site de St Georges de Mons dans les Combrailles Une très bonne nouvelle qui se couvre d une charge symbolique très forte à bien des égards Cette annonce démontre en effet s il en était besoin que l industrie auvergnate peut être porteuse d avenir Ce projet ce sont 47 M d investissements et 60 créations d emplois à terme c est une industrie qui innove qui se trouve à la pointe de la technologie qui répond aux demandes d un marché fortement internationalisé une industrie qui investit et qui embauche C est tout à fait remarquable en cette période de crise et cela représente un nouveau souffle pour l Auvergne en particulier pour ce secteur des Combrailles secteur très rural de moyenne montagne qui a trouvé une fois encore le soutien entier de la Région Je dois dire qu effectivement la Région s est particulièrement mobilisée sur ce dossier avec la même méthode concertation et réactivité J ai pris connaissance du projet UKAD fin mai 2008 à l occasion d une visite de l entreprise sur le site des Ancizes A la lueur des enjeux d un tel projet j ai réuni dès le mois de juillet avec Jacques Bernard Magner qui s est énormément investi sur ce dossier l ensemble des partenaires publics services de l Etat collectivités en septembre nous avons accueilli Georges DUVAL au Conseil régional en présence du président du Conseil général du Puy de Dôme et le 6 octobre nous présentions par courrier Jean Yves Gouttebel et moi même un pack de propositions pour accueillir le projet sur le site auvergnat Nous étions en concurrence avec le Kazakhstan la Belgique et la région Midi Pyrénées pour l implantation Compte tenu de nos moyens nous avons choisi de répondre d une manière originale à travers un pack de propositions élaboré en concertation avec les collectivités locales directement concernées le département du Puy de Dôme et le comité d expansion du Puy de Dôme le SMAD des Combrailles les mairies des Ancizes et de St Georges de Mons et en mobilisant bien sûr les services de la région l ARDTA l ARDE tout cela en concertation avec l Etat D où la surprise que m a confiée Georges DUVAL devant Monsieur le Préfet de Région lors de ce lancement Le Président d Aubert et Duval m a en effet précisé qu il avait été positivement marqué par la manière exemplaire avec laquelle ce dossier avait été traité par les acteurs publics et en particulier les collectivités locales Il a ainsi fortement apprécié d avoir un interlocuteur unique et de ne pas avoir à aller frapper à la porte de chaque collectivité avec le risque de faire courir des délais pénalisants En l occurrence les choses se sont passées simplement rapidement et avec efficacité Ce pack d aides spécifiques a été élaboré autour de 5 points les aides financières sur le projet industriel la communication et les ressources humaines la formation l aménagement du territoire des Combrailles et les transports complétant ainsi la prime à l aménagement du territoire accordée par l Etat Je dois préciser que cette proposition repose en grande partie sur nos dispositifs actuels et qu elle vous sera présentée de manière très précise lors d une prochaine commission permanente Mais sur ce dossier ô combien emblématique je retiens que la Région a joué un grand rôle et qu au final c est l Auvergne qui l emporte avec un développement industriel au service de nos territoires Nous pouvons en être fiers collectivement fiers Autre point de satisfaction qui démontre la capacité à innover de notre région il s agit de toute l action menée en faveur du développement numérique de l Auvergne en faveur de son épanouissement numérique Autant il est juste de dire ce qui ne fonctionne pas bien autant il faut savoir valoriser notre territoire pour le rendre attractif lorsque nous avons des atouts à faire valoir Le cas du numérique est je le crois à ce titre exemplaire Il y a deux ans nous avons lancé un grand programme en partenariat avec les quatre départements Allier Cantal Haute Loire et Puy de Dôme avec le soutien de l Etat et de l Europe pour faire de la région Auvergne une région 100 haut débit Un travail de partenariat complexe ambitieux mais qui paye aujourd hui L Auvergne est devenue la première région

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202009/interventionsavril2009.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    que s on a mi Monsieur Marleix calcule le mode de s crutin qui pourrait l u i être le plus favorable Monsieur Hortefeux vi site inaugure et distribue des médailles Il dé c ouvre l Auvergne ses entreprises ses paysages Il a des loisirs ses attributions ministérielles lui en lai ss ent Si par hasard entre deux séances de photos il rencontrait qu e lques simples citoyens peut être pourrait il leur expliquer la RGPP Ré v ision générale des politiques publiques que certains appellent Rigueur géné r ale pour le peuple Sous cou v ert de réaliser des économies la RGPP est une machine à dé t r u ire le se r vice public mise en route par le Gouvernement auquel Mon s ieur Hortefeux appartient Nous avons vu les faits sur la carte judiciaire nous nous attendons à la réforme de la carte hospitalièr e mais pour le momen t la carte militaire se trouve sur la table d opération avec cet avertissement La Défense n a pas à prendre en co m pte l aménagement du territoire dixit le Président de la République Entre deux coupages de ruban Monsieur Hortefeux pourra également faire la promotion du forfait que s apprête à ac co mplir son collègue Monsieur Bertrand lequel après avoir fait mine de jouer le jeu de la négocia ti on sociale sur la représentativité syndi c ale trahit ses partena i res et veut mettre en place un dispositif qui renver r a au niveau de c haque entrepri s e la négo c iation s ur le temps de travail la rémunération des heures supplémentaires remettra en c ause le repos compensateur et organisera un dumping social généralisé Sur le plan de la négociat i on de la con c ertation de la loy a uté l attitude d u Conseil région a l d A u vergne tranche nette m ent avec celle du Gouvernement Fillo n comme sur la contractualisation avec l e s territoires qui après les mouvements engendrés par les renouvellements des Conseils muni ci paux ou c elui des Conseils généraux poursuit son chemin pour concrét i ser les projets de développement local Je tiens à saluer le nouvel exé c utif du Conseil général de l A l lier avec qui je crois pouvoir dire que nous entamons un partenariat très constructif dans le respect des prérogatives de chacun J ai parlé du nouvel exé c u t if Avec l Allier il y a manifestement une inflexion positive Je terminerai mon propos en évoquant le mouvement d ouverture de l Auve r gne que nous avons impulsé La réu s site de la deuxième Université européenne d accue i l de populations nouvelles qui s est tenue la semaine de r nière à Clermont Ferrand en est une bonne illus t ration On peut si m pl e ment regretter que notre collègue de l UMP UPA n ait pas jugé utile d y participer Il n est pas UMP il affirme être MODEM On y a parlé de migration naturelle et on y a appris que les pays les plus ouverts aux politiques d accueil tels l Espagne pour l Europe c onnaissent les taux de croissance les plus élevés et les rés u ltats économiques les m eilleurs Dites le à Monsieur Hortefeux qui nous a quittés pour quelques minutes Mesdames Messieurs mes chers collègues notre région s ouvre vers l extérieur Elle souhaite accueillir des actifs et des entrepreneurs elle in v estit et prépare l avenir sur les compétences qui s ont les si ennes Cela va dans le sens du mouvement et du progrès a v ec l ambition de donner à l Auvergne la pla c e qu elle mérite dans le con c ert des Régions eu r opéennes Cette ambition est celle de la majorité du Conseil régional d Auvergne et je souhaite pour ma part que toutes les bonnes volontés s y associent Je vous remercie Session du 24 juin 2008 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes chers collègues notre Session s ouvre à la veille d une période qui est traditionnellement synonyme de vacances et de détente Toutefois je n oublie pas que l été n offre pas de trêve à ceux de nos concitoyens qui sont confrontés à la vie chè r e au chômage à la précarité Il y a tout juste un an devant cette Assemblée j affirmais avoir la plus grande inquiétude pour l avenir des Français surto u t pour les plus modestes d entre eux Ces derniers ont bien vu depui s qu en dép i t des promesses présidentielles tout n est pas devenu pos s i ble loin de là L inflation a atteint ce qui va poser des problèmes pour nos propres comptes 3 3 en un an Du jamais vu d e puis 20 ans À cela s ajoutent le pouvoir d achat en berne le recul sur les retraites le recul en matière d accès universel à la santé avec les franchises médi c ales ou encore la m i se en place d une s olidarité entre personnes modestes puisque nous al l ons prendre à ceux qui per ç oivent la prime pour l emploi pour r edistribuer à ceux qui s ont encore plus modestes via le RSA réseau de solidarité active Solidarité État providence aménagement du territoi r e semblent devenus de lointains s ouvenirs pour nos c oncitoyens Derrière le sempiternel discou r s de la réforme nous trouvons les inju st ices sociale s fiscales et territor i ales qui ne cessent de croître Un bel exemple de ces injustices est constitué par ces 150 Français milli o nnair e s totalement exoné r és de l i m pôt sur le rev en u Alors pour e u x effectivement tout est devenu possible T out est également devenu pos si ble pour les 125 contribuables auvergnats qui viennent de se voir restituer par le Trésor 2 710 000 Merci le bouclier fiscal Je souhaitais évoquer ce contexte na t ional en préambule car depuis q uelques semaines le Gouvernement les ministres au v ergnats en particulier ont pris pour cible les collectivités locales Je pense notamment à un certain livre noir On essaie aux y eux de l opinion de nous rendre responsables de la p l upart des maux qui affectent les Français Je regrette cette posture politicienne qui n honore pas ceux qui s en servent et qui nous le constatons bien s ont déjà dans le temps de la ca mpagne électorale au lieu d ê t re dans l action en faveur des Auvergnats On peut ne pas être d acco r d sur le f ond ou s ur les projets que nous présentons c est la règle de la démocratie C est le droit le plus strict de toute opposition mais que des responsables s aba i ssent à de la calomnie à de la basse politique en assénant des contrevérités continuellement et sans la moindre honnêteté intellectuelle je trouve cela affligeant pour la démocratie Je signale à Monsieur Hortefeux que je n ai jamais tenu de c onférence de presse à la gare de Lyon ni à proximi t é dans un quelconque restaurant bien qu il se soit répandu sur les ondes télé vi suelles pour l annon c er J ai été invité une fois au Train Bleu il y a une trentaine d années et n y suis jamais retourné depuis Répandre des mensonges n est pas la conception que j ai du r ôle qui est le nôtre au service des ci toyens et de l intérêt général dans le respe c t de l autre et des règles éthiques les plus élémentaires C est sur ces deux fondements que j en appelle à un travail collectif plus positif Les colle ct ivités régionales sont devenues des laboratoires d idées et d expérimentations où se réinventent la solidarité la cohésion social e où de nombreuses politiques novatrices sont él a borées alliant efficacité économique et justice sociale Pourquoi si c e n est à de pures fins po l iticiennes et électoralistes s acharner à détruire alors que les citoyens at t endent de nous que l on c onstruise ensemble l Auvergne de demain Ce travail collectif ne peut se faire dans le dénigrement Il suppose du courage Le courage de ne pas considérer l autre systémat i quement comme un adversaire et de l envisager comme un partenaire Ce courage comme l e disait Jaurès doit aussi pousser à chercher la vérité et à la dire Un vrai responsable politique se doit de dire la vérité et pas de la t ravest i r Sur la question du train de vie ou des frais de fonctionnement par exemple quand la Région Auvergne crée des e m plois au si ège pour gérer les nouvelles missions dévolues par la décentralisation pour favoriser les politiques de projet exigeantes pour l équipement numérique de nos terr i toi r es où nous sommes en pointe pour évaluer nos politiques qui ne l a v aient jamais été quand nos dép e nses de person ne l du siège par rapport aux dépenses totales passent de 1 93 en 2004 à 2 39 en 2008 s oit une progression modérée de moins d un demi point en quatre ans l oppo s ition n a pas de mots assez durs alo r s que nous faisons su r ce point mieux que toutes les Régions la Région Al s ace comprise pourtant présidée par un élu UMP Quand la Région Al s ace consacre 270 000 chaque année pour acheter des espaces publi c itaires dans Les Dernières Nouvelles d Alsa c e dans l hebdomadaire l Al s ace et le Journal des Entreprises quand le Gouvernement s offre pour 4 5 M de spots publicitaires sur TF1 la p r esse nati o nale et la PQR pour v anter ses s uccès sur le pouvoir d achat les élus U M P approu v ent En revanche si la Région Auvergne achète en 2007 150 000 de pages dans La Montagne et les autres quotidiens soit 120 000 de moins que la Région Alsace cela devient scandaleux Voilà l écran de fumée que certains e ssaient de produire pour camoufler les conséquences d une politique gouvernementale q u i c reuse les inégalités ou de la politique régionale prat i quée pendant dix huit ans et condamnée en 2004 C est un peu tard pour en vanter les bien fondés Cette situation me ra p pelle une phrase du contre révolutionnaire le Marquis A n toine de Rivarol qui déclarait C est un t errible avantage que de n a v oir rien fait m a is il ne faut pas en abuser Terrible a v antage en effet car pendant que de li v re noir en livre noir les attaques se suivent et se ressemblent la Région Auvergne avance inno v e change d image Il suffit de constater le succès de l Université d accueil de nouvelles populations pour s en convaincre Ce succès a dépas s é toutes nos attentes et nos espérances avec plus de 1 000 personnes présentes Sur ces points la rupture que nous i m pulsons est nette Nous travaill o ns d arrache pied dans un contexte budgétaire difficile et très contraint Nous avons perdu la dotation de pé r équation de l État sans que c ela n émeuve ni le Secrétaire d État a u x collecti v ités loc a les ni aucun des membres de la minori t é régionale Notre recette fiscale n est pas dynamique et nous ne s o mmes pas les champions du matraquage fiscal que l on décrit sournoisement J ai sous l e s yeux u n e feuille d impôts l o ca u x que j ai sciemment choisie d a ns la Haute Loi r e J ai tenu à la p r ésenter pour extirper les con t revérités véhicul é es sur la fiscalité régionale Entre 2005 et 2007 cet habitant du Puy en V e lay a vu augmenter sa taxe foncière le Département de Haute Loire a augmenté les impôts de 5 98 en 2006 puis de 7 69 en 2007 et a donc gre v é le budget de ce monsieur d un total de 26 en deux ans passant de 184 à 210 d impo s ition Dans le même temps la Régi o n A u vergne a certes augmenté l impôt de 27 69 en 2007 mais elle n aura augmenté l impôt que de 19 pour cette personne passant de 64 à 83 à comparer aux 210 du Conseil général de la Haute Loire La preuve est irréfutable Les valeurs relatives doivent être lues en r apport avec les valeurs absolues et elles mont r ent que sur 100 prélevé s la Région ré c olte 8 l État pour ses seuls frais administratifs de prélèvem e nt de l impôt encaisse 7 le département 21 l intercommunalité 18 et la commune 46 Par tranche de 100 de taxes foncières la Région prélève à pe i ne 1 de plus que l É t at pour s e s seuls frais administratifs de gestion Je trouve le plus grand intérêt que lors de la Session du Conseil général de Haute Loi r e les élus se soient alarmés du désengagement de l État qui les pénalise cette année de 2 M en plus de 16 M non compensés pour l APPA Comme quoi le désengagement de l État n est pas qu une v ue de l esprit des élus de gauche mais bel et bien une réalité pour tous Je remarque d ailleurs avec intérêt que le Président du Conseil général de Haute Loire Monsieur Roche dénonce ce phén o mène à chaque Session Pour revenir au contexte budgé t aire resserré de notre collectivi t é notre taux d exécution budgétaire est de 96 taux jamais atteint C e st exceptionnel et cela montre le réalisme de nos choix et le travail que je tiens à saluer de nos services et de nos personnels qui contrairement à ce que j entends dire tous les jours par la droite ne sont pas trop nombreux Je remarque d ailleurs le satisfecit du C o nseil économique et social régional à ce sujet qui parle concernant notre budget 2007 d une exé c ution très satisfaisante résultat d une bonne gestion Nos choix correspondent à des besoins réels et c est aussi parce que nous n adop t ons pas des budgets d affichage comme ce fut trop l e cas précédemment que nous n avons pas d ex c édent pour 2009 Nous sommes avec l exécutif que j anime déjà au travail et même en fin de travail pour le budget 2009 Mes chers collègues po u r la première fois de l histoire de l institution le budget 2009 sera inf é rieur d environ 10 M en dépenses à c elui de 2008 parce que la dotation de l État va encore fortement baisser Dans ce contexte très difficile la m a jorité régionale agit Nous agissons sur le transport en particulier sur le TGV mais a u ssi sur la rénovation de nos voies Dans l avant projet de loi Grenelle ni Clermont ni l Auvergne n ont été cités par Monsieur Borloo le 30 avril Cela confirmait les avertissements que j avais formul é s lorsque le fait de lancer une étude n o us avait été présenté comme un pas irréversible Nous nous attendions à ce résultat d où l o pération Demain le TGV lan c ée le 23 mai pour faire bouger les lignes Au j ourd hui forte de 80 000 signatai r es cette mobilisati o n populaire incont e stable a fait avancer le do s sier La Régi o n locomotive de la m o bili s ation citoyenne a mis la pression sur le Gouvernement La loi a été rectifiée La Vie du Rail dit repêchée La loi a été rectifiée et c est une première victoire pour celles et ceux qui ne veulent pas l a isser notre territoire à quai Il convient d être vigilant et de ne pas raconter tout et n importe quoi Premièrement la loi ne sera votée dé f initivement qu à l au t omne peut être Deuxièmement la liaison avec Paris ou les liaisons transversales figurent dans le projet de loi mais font pa r tie d un second g r oupe de lignes à grande vitesse à étudier dans une perspective de long terme Tous les discours sont vains face au texte de loi et aux trois lignes qui y figurent Il ne s agit pour l inst a nt que d études à venir dans une perspective de long terme c est à dire postérieurement à la liste des projets jusqu en 2020 En conséquence si en poli t ique il ne faut pas se dépar t ir de l optimisme de la volonté il convient de rai s on garder et d analyser les situations avec le pessimisme de l intelligence Le train n e s t pas encore en gare et le T G V n arrivera pas dans la prochaine décennie Le combat de longue haleine qui s annon c e dépasse de très loin la durée de nos mandats respectifs Une fois la loi votée d après ce que nous li s ons dans la presse un tour de table financier pour les études à venir sera vraisemblablement convoqué Nous y participerons bien que nous soyons dans un domaine de

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202008/interventionsjuin2008.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • ACCUEIL
    a pas souhaité s écarter de la ligne fixée et je crois qu il a eu raison Nous croyons à l avenir du grand moyen de transport qu est le train Nous croyons à sa vocation d irrigation de nos territoires Nous croyons aussi à son rôle majeur comme mode de transport inscrit dans une logique de développement durable Autant de raisons pour lesquelles notre position dans la négociation se devait d être ferme Car la position initiale de la SNCF était bien de majorer de 14 millions d euros le coût annuel de sa prestation et de supprimer 20 de l offre de desserte L exécutif est parvenu après des mois de négociation à garantir l essentiel des intérêts de l Auvergne Mais comme vous le savez l aboutissement d un compromis acceptable est le résultat d avancées ou concessions de l une ou l autre des parties Voici donc rédigé le cadre nouveau dans lequel se concrétisera la politique régionale de développement du TER pour les sept ans à venir Notre collectivité pourra ainsi piloter l évolution des services offerts aux usagers et ne pas être soumise sur le plan financier aux possibles dérives de l exploitant La SNCF quant à elle disposera des moyens financiers et d une liberté d organisation lui permettant d améliorer ses performances et la qualité de ses services J attire votre attention sur l importance de notre approbation aujourd hui de ce document capital puisque celui ci porte sur un engagement d une durée de sept ans avec un montant ferme de 85 3 millions d euros la première année et une prévision de 103 6 millions d euros la dernière année C est dire la part très importante prise dans notre budget par le poids annuel de cette convention C est dire aussi que le service rendu par la SNCF est suffisamment coûteux pour que nos exigences de qualité soient élevées et répondent aux attentes des usagers du transport ferroviaire Tels sont nos objectifs Et nous veillerons à ce que ceux ci soient correctement remplis Sur un autre registre maintenant mais aussi très important nous allons devoir nous prononcer sur la signature du quatrième Contrat d objectifs pour le développement de la formation professionnelle dans l industrie Il s agit de contractualiser avec un secteur capital pour notre région celui des industries agro alimentaires qui regroupe l industrie des viandes l industrie laitière l industrie céréalière et enfin l industrie des eaux notamment les eaux embouteillées Cette industrie occupe une place d autant plus importante pour l Auvergne qu elle constitue le premier débouché naturel des productions de notre agriculture qui comme vous le savez traverse une crise d une rare gravité Chacun de nos partenaires notamment des agriculteurs connaît la politique du Conseil régional Celle ci se situe en rupture avec les pratiques antérieures de guichet de cogestion avec la profession Avec la réforme de la PAC telle qu elle se profile c est toute l agriculture qui se trouvera demain progressivement livrée au marché Et l agriculture de montagne sera celle qui en souffrira le plus Nous faisons donc le choix d aider à l orientation et d inciter notre agriculture vers des productions de haute qualité et à forte valeur ajoutée Parmi ces priorités s impose tout naturellement l agriculture biologique tant celle ci est porteuse de nouveaux modes d échanges entre le monde agricole la société et les consommateurs que nous sommes Sans détailler les sources de la situation dramatique vécue par notre agriculture auvergnate je tiens cependant à rappeler que le budget agricole de l Union Européenne est de 9 milliards d euros pour la France que le budget consacré par l État français à cette même agriculture est de 5 milliards d euros Dès lors comment expliquer l acharnement du syndicalisme agricole régional à désigner systématiquement à ses mandants la responsabilité régionale pour financer les crises ovines bovines et le coût des crises sanitaires Sachant que notre budget agricole régional est de 10 4 millions d euros ce qui correspond d ailleurs à un maintien de notre effort depuis 2004 on mesure bien la démagogie et toutes les arrières pensées politiciennes qui se cachent derrière cet écran de fumée soi disant revendicatif Et le v u présenté aujourd hui par l UPA voudrait créer un nouvel écran de fumée pour masquer l incapacité du gouvernement pour obtenir un juste prix du lait payé aux agriculteurs Elisabeth Thévenon Durantin reviendra bien entendu sur ce sujet d importance par un amendement profond du texte initial de l UPA Car il est évident que nous soutenons et sommes solidaires des producteurs de lait Il est évident que nous sommes favorables au renforcement des dispositifs de régulation de la production laitière à l échelle européenne Mais de grâce ne nous demandez pas mesdames et messieurs de l UPA de cautionner la politique agricole du gouvernement actuel Car la posture de grand écart dans lequel il se trouve n est plus tenable Son action ces dernières années n a consisté qu à admettre sans s y opposer à la libéralisation des politiques agricoles On voit aujourd hui le résultat Ce gouvernement aura ainsi accepté la suppression progressive des quotas laitiers particulièrement pénalisante pour la production laitière de montagne Ce gouvernement aura aussi mis en uvre la fin de la pratique de recommandations interprofessionnelles au niveau national sur le prix du lait ce qui conduit aujourd hui les industriels à fixer eux mêmes le prix du lait sans véritable discussion ni prise en compte des exploitants agricoles L agriculture et l alimentation ne sauraient pour nous être livrées aux aléas du marché et de la spéculation Il est donc nécessaire de maintenir des politiques de soutien pour atteindre un juste équilibre entre rémunération par le marché et régulation publique La région Auvergne troisième région de production laitière de l hexagone avec plus de 6 000 producteurs touchés pour l essentiel en zone de montagne attend donc du gouvernement français qu il renonce à supprimer les quotas laitiers C est une question de survie pour notre agriculture de montagne En ce sens le v u présenté par l UPA paraît bien pâle eu égard au drame qui se noue dans nos campagnes C est pourquoi Elisabeth Thévenon Durantin proposera de le clarifier et de la muscler pour plus d efficacité Je vous invite donc Mesdames et Messieurs de l UPA plutôt que d être dans une posture par trop défensive à nous rejoindre pour dénoncer l action du gouvernement que vous soutenez Rejoignez nous pour exiger la prise en compte des spécificités et des caractéristiques de nos territoires de montagne dans la définition des politiques agricoles européennes Je conclurai Monsieur le Président en signalant à l Assemblée dans un contexte de certaines formes de régression de la condition féminine l importance que revêt l approbation par notre Assemblée de la Charte européenne pour l égalité des femmes et des hommes dans la vie locale Voici un nouveau signe du mouvement résolument progressiste qui porte notre Assemblée et je crois qu il convient de s en féliciter Je vous remercie Session des 22 et 23 juin 2009 Intervention de Monsieur René Souchon Président du Conseil régional d Auvergne Mes cher e s collègues Voilà maintenant près de 10 mois que la crise s est installée et conformément aux prévisions partagées rapidement par chacun ses effets sociaux se font ressentir avec une force croissante et le pire de cette crise sociale est devant nous Au niveau national les chiffres parlent malheureusement d eux mêmes 175 000 emplois détruits depuis le début de l année des entreprises en grandes difficultés et des plans sociaux au quotidien La barre des 3 500 000 chômeurs officiels se rapproche à grand pas On attend 700 000 chômeurs de plus d ici la fin de l année Dans ce contexte le cas de l Auvergne n est pas isolé et notre région paye son tribut à la crise Les indicateurs ne sont pas bons Vous connaissez les annonces de Michelin Dans la Haute Loire et l Allier nombre d entreprises sont en difficulté Face à cet état de fait il convient bien évidemment d agir de réagir et de mener une lutte qui implique la mobilisation de toutes et tous C est ce que nous avons fait en ajustant nos dispositifs économiques et de formation professionnelle en mars dernier Depuis nous poursuivons notre effort à différents niveaux en faveur des entreprises et des salariés En avril et en mai nous avons organisé des COTEF de crise sur les bassins de Thiers de Vichy de Montluçon et d Yssingeaux véritables forums socio économiques qui ont permis d expliciter nos dispositifs et d engager un dialogue porteur en mettant autour de la table tous les protagonistes Nous avons aussi diffusé largement l information directement auprès des chefs d entreprises ou par des rencontres avec les représentants des personnels la dernière en date ayant eu lieu au Puy avec les personnels de Vialacta Nous avons également mis en ligne la plateforme regionauvergne biz qui propose toutes les aides dont peuvent bénéficier les entreprises Aides nationales ou locales aides de tous organismes Un dispositif complet que nous avons mis en place avec le partenariat de l Etat de la chambre régionale de commerce et d industrie et d OSEO A travers ces exemples je voudrais vous rappeler l engagement total de la région et toute la mobilisation dont nous avons fait preuve Car il serait illusoire de penser que nous pouvons faire tout seul Il nous incombe de penser et d agir collectif La concertation se poursuit donc et au cas par cas nous nous efforçons d être réactifs Je réunirai à nouveau la cellule économique de veille le 29 juin et la cellule sociale le 7 juillet Dernier exemple en date pour illustrer mon propos le salon du Bourget Nous nous y sommes rendus la semaine dernière avec Jacques Bernard Magner Vice président chargé du développement économique et Président de l ARDE Nous avons rencontré ensemble les sociétés auvergnates présentes soit une quinzaine d entreprises Et j ai pu mesurer une fois de plus la force que représente notre tissu économique régional dans le secteur aéronautique Nous avons là des entreprises qui innovent qui sont à la pointe de la technologie et pour la plupart d entre elles qui étaient en plein développement avant la crise Il y a les grands groupes SAGEM à Montluçon et à Vichy Aubert et Duval aux Ancizes et à Issoire Rio tinto Alcan à Issoire mais également de nombreuses PME dont j ai pu apprécier le positionnement dynamique dans un marché qui va cependant connaître en 2010 une atonie préoccupante ce qui n enlève rien à la détermination des chefs d entreprises L exemple le plus emblématique est certainement celui de SIMBA l avion conçu et fabriqué par la société de Philippe MONIOT à Issoire dont le prototype a inaugurer chaque jour les démonstrations en vol dans le ciel du Bourget précédant ainsi le Rafale et l A380 Ceci à l occasion il faut le rappeler du salon aéronautique le plus prestigieux au monde L Auvergne était en belle place et cela illustre les avancées industrielles de notre région L ARDE a permis la participation de nos PME à ce salon sur le stand Auvergne à travers le fonds régional d ancrage aux entreprises qui nous y reviendrons lors de cette session s avère être un dispositif très efficace parce que très sélectif Nous appuyons également ce secteur à travers notre engagement dans la création d un pôle de formation performant sur les métiers de l aéronautique Des métiers qui ne sont pas suffisamment connus par les jeunes auvergnats alors qu ils offrent des perspectives de carrière remarquables Là encore les maîtres mots sont concertation et réactivité et je ferai de nouvelles propositions dans peu de temps C est d ailleurs dans le même état d esprit que nous nous étions rendus à ce salon il y a deux ans Nous avions à l époque rencontré Georges DUVAL Président d Aubert et Duval et c est suite à cette rencontre et à plusieurs visites sur les sites d Issoire et des Ancizes que nous nous sommes mobilisés pour apporter la réponse commune des pouvoirs publics Etat région département pays et faciliter le développement du Programme UKAD en Auvergne Nous nous sommes mis en capacité de présenter un package gagnant pour l Auvergne qui je m en félicite a participé au choix du site de Saint Georges de Mons Aide à l investissement aide au recrutement de personnel par des procédés innovants tels que la participation de la chaîne Demain aide à la formation tout cela en vue d un investissement total de 47 M d euros et de la création de 50 emplois très qualifiés dans notre région C est avec la même ambition pour l Auvergne que nous avons participé cette année à ce salon Mais je vous le disais à l instant il n est pas question de faire preuve d angélisme Certes de nombreuses entreprises sont en phase de développement et nous soutenons celles qui en ont besoin mais il en est d autres qui connaissent de graves difficultés Pour les aider à passer ce cap notre collectivité dispose de moyens qui peuvent exercer un véritable effet de levier Par ailleurs je vous l avais dit il y a quelques mois nous nous devons d avoir une approche très pragmatique c est pour cette raison que je vous propose d apporter une aide exceptionnelle à l entreprise Auvergne aéronautique Auvergne aéronautique qui compte 400 salariés en Auvergne spécialisés dans la chaudronnerie de haute technologie fait face à de graves difficultés notamment en termes de trésorerie Nous vous proposons au vu du poids de l entreprise dans le paysage industriel auvergnat de lui accorder lors de cette session une avance remboursable sans intérêt de 250 000 euros Dans le secteur automobile qui subit de plein fouet les bouleversements économiques la situation de Michelin suscite des inquiétudes même si le site clermontois sera apparemment préservé Cette crise du secteur automobile touche l ensemble des entreprises du secteur mais elle touche directement les ressources de la Région et j en viens aux aspects financiers et budgétaires de cette session En ce qui concerne les cartes grises nous assistons en effet à une baisse de plus en plus forte puisqu elle était en volume de 2 47 en 2008 et de 13 47 fin mai 2009 par rapport à 2008 La perte de recettes de 5 5M sur le produit des cartes grises constatée dès la fin du mois de mai alors qu elle devait couvrir l année toute entière va nous obliger à une nouvelle régulation budgétaire c est à dire au gel de certaines dépenses dès cette semaine Nous ne pouvons prendre le moindre risque Idem pour la TIPP autre ressource importante pour la région qu ia baissé de 3 23 en mai Deux points me préoccupent Il s agit en premier lieu de la réduction du nombre de kilomètres effectués par les automobilistes Une étude récente fait état de 1 8 pour le conducteur essence et de 4 1 pour le conducteur diesel Cette tendance n étant pas prête de s inverser elle devrait tôt ou tard se répercuter sur nos finances quelle que soit l évolution du prix du carburant car ces recettes ne dépendent pas du prix du litre d essence ou de gaz oil mais du volume Par ailleurs vous le savez les régions ont la possibilité de moduler leur TIPP par décision européenne jusqu à fin 2009 Mais que se passera t il après Nous n en savons absolument rien nous sommes en pleine incertitude à six mois du vote du budget 2010 Vous le voyez cher e s collègues il est de plus en plus difficile de tenir les cordons de la bourse pour les collectivités territoriales Aucune prévision ne tient Cela implique de notre part une rigueur exemplaire Cette situation ne concerne d ailleurs pas uniquement les régions Juste un exemple celui des Départements Si l on compare l évolution des droits de mutation pour les quatre départements auvergnats qu observe t on En cumulé le manque à gagner entre 2008 et 2009 est de 17 44M Cela signifie qu en un an la recette que constituent les droits de mutation a baissé de 19 53 Le problème des ressources pour les collectivités devient insurmontable et ce n est pas le discours du Président de la République au Congrès qui peut nous rendre optimiste Le premier ministre a d ailleurs lui même reconnu lors de son intervention devant le Conseil général du Morbihan le 15 mai dernier et je le cite il faut assurer aux collectivités territoriales des ressources qui soient plus diversifiées qui soient plus dynamiques Autrement dit il reconnaît implicitement les difficultés des collectivités notamment celles des régions dont les recettes sont loin de couvrir les compétences transférées Pour la dotation globale de fonctionnement et sa péréquation qui nous prive je vous le rappelle de 12 M nous attendons toujours la réponse de Madame la Ministre de l Intérieur de l outre mer et des collectivités locales au courrier du 19 mai d Alain ROUSSET Président de l ARF Dans ce courrier Alain Rousset propose au nom de toutes les régions françaises que le cas de l Auvergne soit examiné afin de trouver une solution lui permettant de bénéficier de la solidarité financière dans le cadre de la péréquation régionale de DGF Il s agit là d un geste de solidarité exceptionnel de la part des Présidents de région puisqu ils proposent qu une part de leur propre dotation de péréquation soit prélevée au profit de l Auvergne D aucuns opposeront certainement des obstacles technico juridico administratifs à cette proposition Mais s ils ne devaient être que de cet ordre je ne doute pas un instant de la capacité des hauts fonctionnaires de l Etat à

    Original URL path: http://www.auvergne-groupesocialiste-region.fr/MES%20ELEMENTS/INTERVENTIONS/INTERVENTIONS%202009/interventionsjuin2009.htm (2015-10-11)
    Open archived version from archive