archive-fr.com » FR » A » AVIGNON.FR

Total: 907

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Balade à vélo
    évêques y avaient leur sépulture Transformé en fonderie au lendemain de la Révolution l ensemble des bâtiments fort dégradés par manque d entretien et menaçant ruine fut entièrement démoli dans la première moitié du XIXème siècle sans que rien ni quiconque ne s oppose à cet acte barbare Au n 17 le musée Louis Vouland est installé dans l un de ces hôtels particuliers construits à la fin du XIXème siècle sur l emplacement de ce couvent Le musée porte le nom de son fondateur riche industriel collectionneur qui acheta cette maison dans l entre deux guerres et qui mourut en léguant ses biens à la Fondation de France à la stricte condition que l on fasse de cette maison un musée où seraient présentées au public ses collections Collections prestigieuses de meubles et objets représentatifs des XVIIème et XVIIIème siècles où l association de chef d oeuvres de grands ébénistes de faïences porcelaines pièces d orfèvrerie tapisseries le tout bien mis en valeur donnent pour résultat l un des rares et très agréables musées d arts décoratifs de la région Continuez la rue Victor Hugo pour retrouver la rue Joseph Vernet dans laquelle vous vous engagez à nouveau en tournant à droite Au n 58 l hôtel de Bassinet élevé entre 1705 et 1710 présente de beaux décors en façade Au n 65 l hôtel Villeneuve Martignan abrite le Musée Calvet Bâti au milieu du XVIIIème siècle entre cour et jardin sur des plans réalisés par Jean Baptiste Franque cet hôtel constitue la plus vaste et la plus somptueuse des demeures aristocratiques d Avignon Il fut acheté par la Ville en 1833 pour y installer le musée Calvet Celui ci doit son nom au philanthrope et mécène Esprit Calvet qui en fut l initiateur par testament volonté qui se matérialisa à sa mort en 1810 Son histoire complexe en fait aujourd hui un musée classé jouissant d un statut particulier et géré par un conseil d administration présidé par le maire Sa rénovation devenue indispensable fut votée par le Conseil Municipal en 1986 La richesse et la diversité de ses collections en font l un des dix premiers musées de province de France Collections très diversifiées basées cependant sur deux fonds importants celui de l archéologie antiquités égyptiennes grecques romaines et celui des beaux arts Au n 67 se trouve l hôtel de Raphélis de Soissans dont les locaux sont affectés au musée d histoire naturelle Celui ci est désigné par le terme de Museum Requien du nom d Esprit Requien 1788 1851 savant naturaliste de renommée internationale et considéré comme le second fondateur du Musée Calvet Riche de collections scientifiques importantes accessibles aux chercheurs centrées sur la géologie la conchyliologie la botanique 5ème herbier de France avec quelques 300 000 échantillons doté d une abondante bibliothèque publique plus de 5 000 ouvrages scientifiques anciens et modernes le musée est pourvu de salles d exposition visitables au rez de chaussée Au n 64 la maison du chanoine Rougier construite dans la seconde moitié du XVIIème siècle A l angle de la rue Joseph Vernet et de la rue Saint Charles on découvre les seuls restes bien visibles des remparts de l époque de la Commune des XIIème et XIIIème siècles Cette enceinte romane bien que détruite a conservé une grande importance car elle commande encore la topographie d Avignon et nombre d appellations anciennes de ses portes sont restées attachées à des rues actuelles Il est aisé d en reconnaître le tracé sur le plan de la ville en suivant une enfilade de rues courbes rue Joseph Vernet rue Henri Fabre rue des Lices au nom évocateur rue Philonarde rue Paul Saïn rue Campane Ce puissant système défensif constitué par une double ligne de murailles et de fossés tint en échec durant trois mois le roi de France Louis VIII qui alors en croisade contre les Albigeois fut obligé en 1226 de faire le siège de la ville qui s était alliée au comte de Toulouse Prenez à votre droite la rue Saint Charles Dès le croisement l église qui se présente devant vous marque l emplacement de l ancien séminaire Saint Charles de la Croix Les bâtiments furent commencés en 1720 par Jean Baptiste Franque la chapelle édifiée entre 1753 et 1758 est un chef d uvre quant à l appareillage de ses murs et de ses voûtes Après diverses affectations depuis la Révolution les bâtiments ayant résisté à la pioche des démolisseurs chapelle et construction du cloître accueillent actuellement le Service Archéologique Départemental Poursuivez jusqu au boulevard Raspail que vous empruntez en tournant à gauche Deux belles façades sur jardin attirent l attention Il s agit des hôtels Galéans de Gadagne et de Caumont édifiés au milieu du XVIIIème siècle restaurés et réunis pour accueillir la Faculté des Lettres d Avignon L hôtel de Caumont accueille actuellement la collection d art contemporain Yvon Lambert L Ecole des Beaux Arts s est installée dans l hôtel Galéans de Gadagne Après avoir dépassé ces deux bâtiments prendre à droite la rue du Portail Boquier Le portail Boquier ou de la Bouquerie était celui des bouchers Aménagé dans le rempart de la commune il donnait accès aux abattoirs relégués dans la banlieue avec les établissements insalubres A l endroit où la rue fait un coude vous découvrez la façade de l ancien noviciat des Jésuites La chapelle consacrée en 1611 sous le vocable de Saint Louis constitue le premier édifice baroque d Avignon Les bâtiments disposés en quadrilatères autour d un vaste préau sont dus à l architecte François Royers de la Valfenière Devenu après la Révolution succursale de l hôtel des Invalides de Paris il accueillera après 1850 les invalides civils et les personnes âgées connu dès lors comme Hospice Saint Louis Aujourd hui les bâtiments sont en partie occupés par un hôtel de tourisme le Centre National du Théâtre et le Festival d Avignon Remontez le cours Jean Jaurès en tournant à gauche jusqu au petit jardin où nous invitions à faire une pause Le square Agricol Perdiguier qui vous offre l ombre de ses tilleuls et de son magnolia doit son nom à un célèbre compagnon menuisier du Devoir de liberté dit aussi Avignonnais la Vertu qui fit le récit de son tour de France dans les Mémoires d un compagnon publiés en 1854 Considéré comme apôtre du Compagnonnage on peut voir dans le jardin sa statue réalisée par J P Gras L église est celle du monastère collège de Saint Martial dont les vestiges du cloître occupent une partie du jardin Installés depuis 1363 en ce lieu par le pape Urbain V les Bénédictins de Cluny y fondèrent un collège en 1378 avec l aide du Cardinal Pierre de Gros L église fut terminée en 1388 Utilisés pour le musée Calvet jusqu en 1833 et pour le musée d Histoire Naturelle jusqu en 1989 sous la conservation du célèbre naturaliste Jean Henri Fabre ces bâtiments amenuisés par le percement du cours Jean Jaurès accueillent successivement la Recette principale des Postes puis l Office de Tourisme tandis que l église était affectée en 1881 au culte le l Eglise Réformée Prendre la petite rue Agricol Perdiguier qui longe le square au sud et rejoignez au bout de celle ci la place des Corps Saints Au milieu des platanes une jolie fontaine dispense son eau fraîche tout au long de l année A l origine de cette place se trouvait le cimetière des pauvres et la chapelle Saint Michel qui abrite aujourd hui la Maison de l Habitat Au XIVème siècle un tout jeune cardinal choisit d y être enterré par souci d humilité chrétienne Sa tombe devint vite fertile en miracles et lieu de pèlerinage La rue qui y menait s appela dès lors la place du Corps Saint Puis en 1674 le pont menaçant de tomber en ruine l archevêque fit transporter les restes de Saint Bénèzet dans l église des Célestins et c est alors que cette place devint la place des Corps Saints La chapelle construite autour des restes de Pierre de Luxembourg fut à l origine de la construction d un monastère ordonné par Clément VII et fondé par le roi de France Charles VI Les travaux du couvent des Célestins commencèrent en 1394 mais l église prévue sur le plan le plus vaste ne fut jamais terminée Toutefois Clément VII y fut inhumé et au XVIIème siècle elle était l une des plus somptueuses et des plus riches en oeuvres d art de la ville Dévasté à la Révolution l édifice est récemment devenu propriété de la Ville Le cloître accueille chaque année des spectacles dans le cadre du Festival d Avignon A partir de la places des Corps Saints prenez la rue Saint Michel et en longeant l arrière des bâtiments des Célestins rendez vous jusqu à la porte Saint Michel reconstruite au siècle dernier par Viollet le Duc Tournez à droite et en suivant l intérieur des remparts rejoignez le cours Jean Jaurès que vous remonterez en tournant à droite vers le centre ville Le cours Jean Jaurès primitivement cours Bonaparte fut percé à partir de 1856 pour relier la gare au centre de la ville La caserne Hautpoul que vous venez de contourner a été édifiée entre 1860 et 1870 dans les jardins de l ancien couvent des Célestions C est aujourd hui la Cité administrative Après le cours Jean Jaurès emboîtez la rue de la République qui lui fait suite à l endroit où d arrêtent les platanes et où se situe l Office du Tourisme Prenez la première rue à droite la rue Frédéric Mistral La rue doit son nom au grand poête Frédéric Mistral 1830 1914 qui fut l artisan de la Renaissance Provençale initiateur du Félibrige auteur de Mireille et nombre d autres non moins beaux poèmes ainsi que d un important dictionnaire provençal français Le Trésor du Félibrige Cette gloire du terroir né à Maussane et qui reçut le prix Nobel de littérature en 1904 fit ses études dans le lycée qui porte aujourd hui son nom et qui à son époque se situait dans cette rue à l emplacement de l ancien collège des Jésuites L église située au début de la rue mais dont la façade domine majestueusement la rue de la République est l ancienne chapelle de ce collège de Jésuites Conçue par François Royers de la Valfenière elle fut édifiée entre 1620 et 1661 dans le style dit Jésuite Elle abrite depuis 1933 les collections lapidaires du musée Calvet Suivre la rue et passer sous l arceau qui servait de lien entre les bâtiments de l ancien établissement scolaire au bout prendre à gauche la rue du Laboureur Vous découvrez alors la Livrée Ceccano où se trouve aujourd hui la bibliothèque municipale Il s agit d un palais cardinalice édifié vers 1340 pour le cardinal Annibal de Ceccano archevêque de Naples Occupée par la suite par différents cardinaux elle fut achetée par la Ville en 1569 afin d y installer le collège des Jésuites Après diverses extensions au XVIIème et XVIIIème siècle le remplacement des Jésuites par des Bénédictins en 1768 la Révolution mit un frein à la vocation scolaire de l établissement Mais dès 1810 il devenait un lycée impérial baptisé par la suite lycée Frédéric Mistral Au bout de la rue vous accédez à la place Saint Didier Cette place comportait au XVème siècle un puits un arbre et une croix couverte à la pointe du cimetière paroissial attenant à l église Elle était concurremment avec celle du Palais le lieu ordinaire des exécutions Le cimetière fut supprimé à la Révolution ce qui permit l agrandissement de la place L église Saint Didier dont le nom apparaît dans un texte dès 1068 fut entièrement rebâtie entre 1356 et 1359 grâce au legs du cardinal Bertrand de Déaux Elle est considérée de ce fait comme la plus représentative du gothique avignonnais L intérieur présente quelques uvres d art dignes d intérêt fresques du XIVème siècle Portement de Croix de Francesco Laurana Le clocher coiffé d une flèche octogonale munie de crochets n est pas moins caractéristique il abrite un célèbre carillon Si vous avez choisi d effectuer votre balade en deux étapes vous pouvez rejoindre votre point de départ par la rue Saraillerie et la rue Galante sinon traversez la place et continuez par la rue du Roi René Au n 7 l hôtel Berton de Crillon construit au XVIIème siècle sur l emplacement de l ancienne livrée de Pampelune Les travaux furent exécutés entre 1648 et 1649 sur les plans du Bolonais Domenico Borboni à une époque où seul l art italien faisait loi à Avignon Aux n 8 et 10 l hôtel Fortia de Montreal témoigne également du goût ultramontain de l époque Il fut édifié sur un projet de François Royers de la Valfenière datant de 1637 Au n 12 l hôtel Honorati de Jonquerettes qui date du XVIIIème siècle a servi comme prison de femmes pendant la Révolution Prenez à gauche la rue Collège de la Croix puis au bout la rue Bonneterie à droite Au n 44 l hôtel Cambis de la Falesche édifié aux XVIIème et XVIIIème siècles ouvre sur la rue par un grand portail à carrosses donnant sur la cour Prendre sur la gauche la rue de l Olivier en contournant les halles Retraçons sommairement l histoire des halles A l origine de la place Pie se trouve la maison d un protestant Jean Perrin Parpaille décapité comme hérétique en 1562 L emplacement de cette maison aussitôt pillée et détruite devint un espace libre baptisé du nom du pape régnant Pie IV Une première halle pour la vente des légumes fut achevée en 1624 La place s était entre temps considérablement agrandie En 1765 une nouvelle halle sur arcades due aux architectes Franque remplaça le premier marché couvert On y transporta l entrepôt des grains ou sextier La halle des Franques fut abattue sous le second Empire Le marché demeura sur la place Pie jusqu en 1899 date à laquelle il put intégrer les nouvelles halles centrales belle réalisation en charpente métallique Ces dernières furent utilisées jusqu en 1972 où elles furent à leur tour démolies pour être remplacées en 1974 par les halles actuelles vaste bâtiment de béton abritant dans ses étages un parc à voitures Prendre à droite la rue Thiers puis à gauche la rue Paul Saïn A la hauteur de la place Pignotte on découvre un des plus gracieux édifices du XVIIème siècle avignonnais la chapelle de la Visitation Le couvent de la Visitation fut fondé en 1624 par les dames de la Visitation de Lyon et son église construite de 1631 à 1638 par les soins du cardinal Mario Philinardi archevêque et vice légat d Avignon François de Royers de la Valfenière en fut l architecte La façade est avec des proportions moindres comparable à celle de la chapelle du Collège des Jésuites Elle comprend deux ordres d architecture corinthien à l inférieur composite au supérieur Les sculptures très délicates sont dues au ciseau de l avignonnais Jean André Borde Les Visitandines furent dispersées à la Révolution Au XIXème siècle les bâtiments ont abrité les religieuses du Saint Sacrement qui les occupèrent jusqu à une période récente A côté de la chapelle de la Visitation vous pouvez admirer la chapelle de la Congrégation des Hommes Construite par le maçon François Lamy puis Esprit Antoine Rocas entre 1751 et 1753 elle sert aujourd hui de lieu de culte à la Mission italienne Sa façade concave est joliment décorée de motifs rocaille Prendre à gauche rue Portail Matheron Au n 8 la maison appelée longtemps la maison du crime une veuve Pical et sa fille y furent assassinées le 26 germinal an X 16 avril 1802 Le meurtre avait été commis par une ancienne servante qui fut guillotinée à Carpentras le 30 germinal an XI tandis qu une complice était condamnée à vingt quatre ans de détention C est dans cette maison qu habita Stéphane Mallarmé pendant son séjour à Avignon comme chargé de cours d anglais au Lycée de garçons Il y occupa un appartement meublé du 26 octobre 1867 à la fin mai 1871 Mallarmé qui s était lié avec les félibres avignonnais surtout Théodore Aubanel reçut durant cette période la visite de nombreux amis poètes venus de Paris Prendre à gauche la rue Carnot puis première à droite la rue Petite Saunerie Rejoignez la petite place du Cloître Saint Pierre que vous traversez en diagonale pour emprunter un pittoresque passage couvert qui vous amène sur la place Saint Pierre L église Saint Pierre d origine ancienne a été rebâtie à partir du XIVème siècle Au siècle suivant on la reprit presque entièrement De cette époque datent le clocher et la sacristie La façade qui date du premier quart du XVIèmes siècle est la plus enjolivée de toutes celles des églises d Avignon Réalisée en style flamboyant le gothique marquant vraisemblablement une certaine nostalgie de la riche époque pontificale la façade présente néanmoins quelques éléments renaissants Les portes en noyer massif réalisées en 1551 par Antoine Volard n ont pas leurs pareilles en Provence hormis celles de la cathédrale d Aix Prendre ensuite la rue des Ciseaux d Or puis à gauche la rue Peyrolerie qui vous conduit à la place de la Mirande Cette place qui est dominée par l imposante masse du Palais des Papes doit son nom à une salle d apparat édifiée dans le Palais au début du XVIème siècle par le légat la miranda ou salle admirable Au Sud du Palais au delà de la rue Peyrolerie rue des peyroliers ou chaudronniers taillée au fil des siècles dans le rocher se dresse au sommet d un piton l ancien palais de la commune des XIIème et XIIIème siècles Après avoir abrité de hauts dignitaires au XIVème siècle l édifice devient au XVème siècle la Vice Gérence siège de la juridiction fiscale

    Original URL path: http://www.avignon.fr/fr/pratique/transport/balade1.php (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Les associations
    Sports Avignon Badminton Club 4725 Rocade Charles de Gaulle 84000 AVIGNON T 0623112490 F Envoyer un message Président Sophie HERNANDEZ Effectifs 226 membres Club permettant la pratique du badminton en loisir et en compétition Consulter le site 1 2 3 4 Histoire Histoire Histoire Tourisme Histoire Visites Musées Opéra La mairie Les mairies annexes Les élus Le conseil municipal Les conseils de quartiers Les services municipaux Le budget municipal Associations

    Original URL path: http://www.avignon.fr/fr/pratique/assos/detail.donut?o=80&cid=70 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Avignon Actualités : Actualité Municipale
    Marchés publics Mise en vente Offres d emplois Propreté Travaux Vie municipale Vie pratique Déclaration TLPE 2015 Fiche d identification de l établissement à compléter et à joindre à la déclaration Téléchargez le document Document joint disponible Télécharger 138 KB Histoire Histoire Histoire Tourisme Histoire Visites Musées Opéra La mairie Les mairies annexes Les élus Le conseil municipal Les conseils de quartiers Les services municipaux Le budget municipal Associations Subventions

    Original URL path: http://www.avignon.fr/fr/actu/detail.donut?id=14688 (2015-11-09)
    Open archived version from archive