archive-fr.com » FR » B » BODYSCIENCE.FR

Total: 741

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Comment l'odeur de la nourriture modifie ce qu'on mange
    taille des bouchées Des bouchées plus petites sont associées à une libération plus faible des saveurs ce qui pourrait expliquer pourquoi nous prenons des plus petites bouchées d aliments que nous ne connaissons pas bien ou que nous n aimons pas Afin de séparer les effets des saveurs de la taille des bouchées des autres sensations relatives aux aliments des chercheurs Hollandais ont développé un système où un dessert de type flan était mangé tandis que différentes senteurs étaient simultanément envoyées directement dans le nez des participants Les résultats ont montré que plus l odeur était forte et plus la bouchée était petite Le Dr René A de Wijk qui a dirigé l étude explique Les sujets de notre test sur des êtres humains étaient capables de contrôler quelle quantité de dessert leur suffisait en poussant un bouton La taille de la bouchée était associée à l arôme présenté pour chaque bouchée et aussi pour les bouchées qui suivaient tout spécialement de la seconde à la dernière bouchée Peut être cela vient il du fait qu ils gardaient à l esprit l idée que des bouchées plus petites sont associées à des sensations de saveurs moins fortes de la nourriture et qu il y a une réaction en boucle inconsciente qui utilise la taille de la bouchée pour réguler la quantité de saveur expérimentée Cette étude suggère que le fait de manipuler l odeur de la nourriture pourrait avoir pour résultat de diminuer de 5 à 10 la consommation par bouchée Associer le contrôle de l arôme avec la portion pourrait tromper le corps en lui faisant croire qu il est rassasié avec une plus petite quantité de nourriture et cela aiderait en outre à perdre du poids Références 1 Food aroma affects bite size Rene A de Wijk Ilse

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Comment-l-odeur-de-la-nourriture (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le gout du salé est différent selon les individus
    et aussi parce qu il est nécessaire pour neutraliser d autres gouts déplaisant dans les aliments dit Hayes Les super gouteurs c est à dire les gens qui vivent les gouts plus intensivement que d autres consomment plus de sel que les non gouteurs Les produits de grignotage ont le sel comme principale saveur et du moins pour ces aliments plus est mieux c est pourquoi les super goûteurs semblent les aimer le plus Cependant les super gouteurs ont aussi besoin de plus de sel pour neutraliser le gout amer et déplaisant d aliments comme le fromage note Hayes Par exemple le fromage est une formidable combinaison de saveurs laitières provenant du lait fermenté mais aussi de gouts amers provenant de la maturation qui sont neutralisés par le sel dit il Un super gouteur trouve les fromages peu salés déplaisants parce que l amertume est trop prononcée Hayes cite une recherche faite il y a plus de 75 ans par un chimiste nommé Fox et un généticien nommé Blakeslee montrant que les individus différaient dans leur aptitude à gouter certains éléments chimiques Il en résulte que nous savons qu il existe un large éventail d acuités du gout et cette variation est aussi normale que les variations de la couleur des yeux ou des cheveux Certaines personnes appelées les super gouteurs décrivent les composés amers comme étant extrêmement amers tandis que d autres appelés les non gouteurs trouvent les mêmes composés comme étant sans goût ou seulement faiblement amers dit il La réponse aux composés amers est l un des nombreux moyens pour identifier les différences biologiques dans les préférences alimentaires parce que le super goût ne se limite pas à l amertume Les individus qui vivent le plus l amertume perçoivent aussi plus le salé du sel de table

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Le-gout-du-sale-est-different (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Une base scientifique sur l'association des vins et des aliments
    rouge et le poisson Ils font cependant remarquer qu il y a des exceptions à cette règle avec certains vins rouges qui s accordent bien avec les fruits de la mer Jusqu à maintenant personne ne pouvait prédire quels vins pouvaient provoquer cet arrière gout à cause d un manque de connaissance sur sa cause Les scientifiques ont demandé à des goûteurs de vins de tester des échantillons de 38 vins rouges et 26 vins blancs tout en dînant avec des coquilles Saint Jacques car ce fruit de mer est le plus susceptible de produire cet effet déplaisant Certains vins contenaient des petites quantités de fer qui dépendaient selon les pays d origine les variétés et les cuvées Ils ont trouvé que les vins avec de grandes quantités de fer avaient un arrière gout poissonneux beaucoup plus intense D un autre côté ce gout douteux diminuait quand les chercheurs ajoutaient une substance qui liait le fer Les résultats indiquent que le fer est le facteur clé dans l arrière gout des associations vin fruits de mer déclarent les chercheurs suggérant que des vins rouges faibles en fer pourraient bien s accorder avec les poissons L équipe a doublement vérifié ses résultats en trempant des morceaux de coquilles Saint Jacques dans des échantillons de vin Les Saint Jacques trempées dans le vin ayant le moins de fer avaient un goût normal mais les morceaux trempés dans des échantillons avec des quantités de fer élevées empestaient le poisson Les chercheurs rapportent qu ils n ont pas encore isolé le composant des coquilles qui réagissent avec le vin mais ils suspectent un acide gras insaturé qui pourrait rapidement se décomposer et libérer ce goût de poisson pourri quand il est exposé au fer Références 1 Iron Is an Essential Cause of Fishy Aftertaste

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Une-base-scientifique-sur-l (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Une recherche remet en cause la théorie des bains d'eau glacée pour récupérer
    le groupe qui avait réalisé la petite séance de vélo post exercice que dans le groupe qui avait pris des bains de glace Une seconde étude a prélevé des biopsies de muscles des hommes après qu ils aient réalisé des exercices de musculation des jambes suivis soit par un bain de glace ou un exercice actif Les chercheurs ont découvert que l activité des cellules satellites comparable à celle des cellules souches musculaires et les réactions métaboliques nécessaires pour construire des muscles plus gros et plus forts étaient atténuées jusqu à deux jours après l exercice dans le groupe qui avait pris les bains glacés Nous avons trouvé qu une immersion dans de l eau froide après l entrainement atténuait substantiellement ou réduisait les gains à long terme de la masse et de la force des muscles dit le Dr Roberts On s attend à ce que les athlètes qui prennent des bains glacés après leur entrainement voient moins de gains musculaires à long terme que ceux qui choisissent de pratiquer un dernier exercice actif de récupération Nous ne savons pas encore expliquer pourquoi une immersion dans l eau froide produit cet effet mais une réduction du flux sanguin dans les muscles pourrait être l un des mécanismes l expliquant Le Dr Peake explique que ces résultats montrent que les sportifs devraient plutôt éviter de prendre des bains d eau glacée du moins après une séance d entrainement de musculation Il s agit de l étude la plus complète à ce jour sur ce sujet et ses résultats montrent que les individus qui ont recours à un entrainement de musculation pour améliorer leur performance athlétique pour récupérer suite à une blessure ou pour rester en bonne santé et forme physique devraient y réfléchir à deux fois avant de se plonger

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Une-recherche-remet-en-cause-la (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • De quelle quantité de sommeil avons-nous besoin ?
    études qui ont rapporté les résultats concernant la durée du sommeil chez les individus en bonne santé sur les effets d une durée de sommeil réduite ou prolongée et les conséquences sur la santé de trop ou de pas assez de sommeil Leur étude a été publiée dans le journal scientifique Sleep Health Journal of the National Sleep Foundation 1 Le processus était très rigoureux explique un chercheur Le panel d experts consistait en 12 spécialistes sélectionnés par différentes organisations médicales et six experts du sommeil sélectionnés par la Fondation Nationale du Sommeil Nous avons encore beaucoup à apprendre sur le fonctionnement du sommeil explique le chercheur Nous savons qu il a une fonction de récupération et qu il est très important pour la consolidation de la mémoire Mais nous ne connaissons pas les détails de la fonction du sommeil même si c est un état dans lequel nous passons un tiers de nos vies Les recommandations concernant les temps de sommeil sont les suivantes Nouveau nés 0 3 mois la durée du sommeil va de 14 à 17 heures par jour Nourrissons 4 11 mois la durée du sommeil est de 12 à 15 heures par jour Bébés 1 à 2 ans la durée recommandée de sommeil se situe entre 11 et 14 heures par jour Enfants de 3 à 5 ans une durée de sommeil de 10 à 13 heures Enfants de 6 à 13 ans la durée de sommeil se situe entre 9 et 11 heures par jour Adolescents 14 à 17 ans la durée de sommeil recommandée est de 8 à 10 heures jour Jeunes adultes 18 à 25 ans le sommeil idéal se situe entre 7 et 9 heures par jour Adultes de 26 ans à 64 ans la durée du sommeil est de 7

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?De-quelle-quantite-de-sommeil (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Quel type de coureur se blesse le plus souvent ?
    der Worp l auteur de l étude Les blessures répétées représentent un problème important pour les coureurs qui récupèrent Des blessures comme les périostites tibiales les tendinites du tendon d Achille et les tendinites au genou chez le coureur guériront avec le temps Mais si la mécanique de la course à pieds n est pas corrigée la raison sous jacente à la blessure sera toujours présente et la douleur reviendra Leur étude publiée dans le journal PLOS ONE 1 a pioché dans 400 études pour conserver au final les 15 meilleures et les inclure dans un plus large ensemble de données À partir de ce matériau les auteurs ont produit les caractéristiques fréquentes de la blessure en séparant leurs résultats par sexe La liste comprend les hommes qui ont un risque élevé de blessure s ils sont débutants ou s ils courent plus de 65 kilomètres par semaine Au contraire les résultats montrent que les femmes ont un risque plus élevé si elles ont couru un marathon l année précédente si elles ont couru sur de l asphalte ou porté la même paire de chaussures de course pendant quatre à six mois Il faut cependant prendre ces résultats avec des pincettes Car le large éventail de facteurs de risque identifiés dans cette recherche a montré une chose notamment que les coureurs sont comme des flocons de neige expliquent les chercheurs Ils pourraient tous se ressembler vus de loin mais ils sont en réalité complètement différents les uns des autres Van der Worp est d accord pour dire qu il est très difficile de généraliser les causes exactes des blessures Il croit cependant dans les preuves solides qui démontrent que la blessure est très susceptible d en suivre une autre à moins de modifier sa forme et sa mécanique de course

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Quel-type-de-coureur-se-blesse-le (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Quelle type d'exercice physique affecte le système immunitaire ?
    patch sur le bas du dos 20 minutes après des séances d exercice de différentes durées et intensités Le DPCP est un antigène qui déclenche le développement d une toute nouvelle réaction immunitaire la force de la réaction peut être évaluée en appliquant plus de DPCP sur la peau quatre semaines plus tard et en mesurant les rougeurs qui en résultent ainsi que l épaisseur de la peau En utilisant cette technique les chercheurs ont comparé 30 minutes de course à pieds sur un tapis de course modérée 30 minutes de course à pieds intense pendant laquelle le coureur a beaucoup de mal à tenir une conversation 120 minutes de course à pieds modérée et un groupe de contrôle qui ne courrait pas Ci dessous l une des mesures résultant de la fonction immunitaire et de la peau MI est le groupe à intensité modérée et HI est l intensité élevée La conclusion est plutôt claire une durée longue d exercice 120 minutes cause un affaiblissement temporaire de la fonction immunitaire tandis qu un exercice intense 30 minutes ne provoque rien de tel Comment peut on généraliser ces résultats C est assez difficile à dire Par exemple est ce que des longs trajets en vélo qui sont généralement moins stressants pour le corps par rapport à de longs marathons produisent le même effet Quel rôle la condition physique générale joue t elle Plus précisément si un sportif courrait deux heures tous les weekends est ce que cela cesse d être un stress Est ce que tous les aspects de la fonction immunitaire suivent un modèle identique à celui qui a été mesuré en particulier dans le cadre de cette étude Est ce qu un entrainement modéré de 120 minutes est seulement un entrainement plus difficile qu un entrainement intense de

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Quelle-type-d-exercice-physique (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le paracétamol ne fait pas mieux qu'un placebo contre les lombalgies
    ou un placébo Tous les participants recevaient aussi des conseils étaient réconfortés et suivis pendant 3 mois Aucune différence dans le nombre de jours de récupération n a été trouvée entre les différents groupes de traitement le temps médian pour récupérer était de 17 jours dans le groupe qui prenait régulièrement du paracétamol de 17 jours dans le groupe qui en prenait à la demande et de 16 jours dans le groupe placébo Le paracétamol n avait pas non plus d effet sur les niveaux de douleur à court terme ni sur le niveau d handicap ni sur l activité pas plus que sur la qualité du sommeil ni sur la qualité de la vie Le nombre de participants qui a rapporté des effets secondaires était aussi le même dans tous les groupes Un analgésique simple comme le paracétamol pourrait ne pas être d une importance capitale pour la gestion de la lombalgie explique l auteur de l étude le Dr Christopher Williams de l Université de Sydney Les résultats montrent qu il faut revoir cette recommandation universelle qui est de délivrer du paracétamol comme premier traitement contre les lombalgies bien que le fait de comprendre pourquoi le paracétamol fonctionne pour les autres types de douleurs et pas pour les lombalgies sera utile pour les futurs traitements Il ajoute que en ce qui concerne la période pendant laquelle les participants de cette étude allaient mieux par rapport à ceux des autres groupes il serait intéressant de voir si le conseil et le réconfort tel qu apportés dans cette étude pourraient être plus efficaces que les médicaments pour traiter les épisodes de lombalgies aiguës D autres chercheurs font remarquer que les auteurs de cette étude doivent être applaudis pour avoir remis en cause une question de recherche sur un sujet qui

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Le-paracetamol-ne-fait-pas-mieux (2015-11-09)
    Open archived version from archive