archive-fr.com » FR » B » BODYSCIENCE.FR

Total: 741

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Même vos cellules de graisse ont besoin de repos
    et une femme tous jeunes minces et en bonne santé Chaque volontaire a dû se plier à deux conditions de l étude chacune séparée par au moins quatre semaines Dans l une d elles ils ont passé 8 heures et demie par nuit au lit pendant quatre nuits consécutives Dans l autre ils ont passé 4 heures et demie au lit pendant quatre nuits La consommation de nourriture strictement contrôlée était identique dans les deux conditions Au matin après la quatrième nuit qui suivait soit les conditions de la nuit longue soit celles de la nuit courte chaque volontaire est passé par un test de tolérance au glucose par intraveineuse qui mesurait la sensibilité du corps à l insuline Les chercheurs ont réalisé une biopsie en retirant des adipocytes abdominales de la région proche du nombril de chaque volontaire Puis ils ont mesuré comment ces cellules de graisse réagissaient à l insuline Les chercheurs ont évalué la sensibilité à l insuline au niveau moléculaire en mesurant la phosphorylation d une protéine Akt à l intérieur des adipocytes La phosphorylation de l Akt est une étape chimique cruciale de la réponse cellulaire à l insuline Après quatre nuits de sommeil écourté la réaction à l insuline du corps a diminué en moyenne de 16 La sensibilité à l insuline des cellules de graisse a diminué de 30 Cette réduction est comparable à la différence entre les cellules des obèses contre celles des participants sveltes ou entre les gens frappés de diabète contre les non diabétiques Ils ont trouvé que les participants de l étude qui ont été privés de sommeil ont vécu une réduction de la réponse dans une large gamme de doses d insuline Cela a pris presque trois fois plus de temps à l insuline pour provoquer la moitié de la réaction chez les volontaires qui avaient été privés de sommeil Dormir quatre à cinq heures par nuit au moins les jours travaillés est un comportement fréquent dit l auteur de l étude Esra Tasali Certaines personnes déclarent qu elles peuvent supporter les effets cognitifs d une privation régulière de sommeil dit Eve Van Cauter co auteure de l étude Dans cette petite étude néanmoins approfondie nous avons découvert que sept sujets sur sept avaient vécu une modification importante de leur sensibilité à l insuline Ils n en supportent donc pas les conséquences métaboliques Les chercheurs se sont précisément concentrés sur les cellules de graisse à cause de leurs liens directs avec la rupture métabolique et la prise de poids Ces cellules stockent de l énergie pour le corps sont magnifiquement sensibles à l insuline et aident à réguler l appétit Le fait d être témoins de l effet direct d une privation de sommeil sur les tissus périphériques comme la graisse au niveau cellulaire c était comme nous ouvrir les yeux dit Broussard Cela permet de cimenter le lien entre le sommeil et le diabète et suggère que nous pourrions utiliser le sommeil avec l alimentation et l

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Meme-vos-cellules-de-graisse-ont (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • L'étude controversée sur les graisses saturées était médiocre
    qui consommaient beaucoup ou peu de graisses insaturées supposées être bonnes à la santé Les éléments de preuve actuels ne confirment pas clairement les recommandations qui visent à encourager une forte consommation d acides gras polyinsaturés et une faible consommation de graisses saturées concluaient alors les auteurs de l étude 1 Mais avant même que l article soit publié d autres scientifiques avaient commencé à en souligner les erreurs Par exemple les auteurs ont pris une étude sur les oméga 3 un des types de graisses insaturées pour en déduire un effet légèrement négatif alors qu en fait elle indiquait un fort effet positif La correction montrait que la méta analyse disait désormais que les gens qui mangeaient beaucoup de cette graisse en particulier avaient beaucoup moins de maladies cardiovasculaires alors qu auparavant la conclusion laissait entendre qu il n y avait pas d effet Les critiques ont alors fait remarquer deux études importantes sur les acides gras oméga 6 que les auteurs avaient manquées Les erreurs montraient que cette recherche était de mauvaise qualité et on pouvait légitimement se poser la question de savoir s ils n en avaient pas oubliées d autres Certains scientifiques ont fait remarquer que s ils avaient été les relecteurs de cette étude ils l auraient tout simplement rejetée Mais les critiques ont ajouté que cet article posait d autres problèmes Par exemple il ne parlait pas de ce qu avaient mangé à la place les individus qui avaient réduit leur consommation de graisses saturées Car une analyse de 2009 2 avait conclu que le fait de remplacer les graisses saturées par des hydrates de carbone n apportait aucun bénéfice alors que le fait de les remplacer par des graisses polyinsaturées diminuait le risque de maladie de cœur Plusieurs scientifiques déclarent que ceci aurait dû être mentionné dans ce nouvel article Les auteurs affirment que les conclusions demeurent cependant valides même après les corrections Les études cliniques randomisées sont le type de preuve le plus solide disent ils et celles ci ne montrent pas d effet important des graisses saturées ni insaturées Mais même l un des auteurs de l article Dariush Mozaffarian de Harvard admet qu il n est pas très satisfait de la conclusion selon laquelle les preuves ne confirment pas un bénéfice des graisses polyinsaturées Personnellement je pense que les résultats suggèrent qu il faut encourager la consommation d huile végétale et de poisson dit il Mais l article a été écrit par un groupe d auteurs et la science n est pas une dictature Un autre auteur de l étude Emanuele Di Angelantonio de l Université de Cambridge déclare que le problème principal est que l article a été très mal interprété par les médias Nous ne disons pas que les lignes directives sont fausses et que les gens peuvent avaler autant de graisses saturées qu ils le désirent Nous disons qu il n y pas de confirmation solide pour ces recommandations et qu il nous faut d autres bonnes

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?L-etude-controversee-sur-les (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Comment font ceux qui arrivent à maigrir ?
    activité physique les plus élevés indiquaient qu ils avaient les plus grandes difficultés à conserver leur poids à partir de plusieurs questionnaires comportementaux complétés par tous les sujets et qu ils portaient une plus grande importance à suivre leur régime alimentaire et à respecter leur programme d entrainement sportif écrivent les chercheurs Les chercheurs ont aussi noté que nous étions surpris d observer que ceux qui rapportaient des faibles niveaux d activité physique n apparaissaient pas faire plus confiance en des stratégies alimentaires pour réussir à maigrir ni pour conserver le bénéfice de leur perte de poids que ceux qui rapportaient faire plus d activité physique Il y a un sous ensemble de participants qui semble être capable de ne pas regrossir tout en ayant des faibles niveaux d activité physique et en se focalisant moins sur leurs habitudes alimentaires L auteure principale de l étude le Dr Victoria Catenacci de l Université du Colorado déclare que ceci montre qu il n y a pas qu une seule stratégie qui convienne à tout le monde pour réussir à ne pas reprendre de poids Certains individus pourraient avoir besoin d avoir recours à plus de stratégies que d autres Elle note aussi que le groupe qui faisait le moins de sport comptait deux fois plus de fumeurs que les trois autres groupes Les quatre groupes ont rapporté grosso modo la même quantité de reprise de poids environ 5 kg sur les trois ans Les mêmes sujets ont perdu une moyenne de 32 kg avant d entrer dans les données du registre Il faut savoir qu il est très difficile de garder tout le bénéfice d une perte de poids sans en reprendre du tout même si on est sportif Parmi les stratégies alimentaires les plus souvent suivies par ceux du groupe

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Comment-font-ceux-qui-arrivent-a (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Peut-on boire froid en mangeant ?
    cela est sans rapport avec sa fonction L estomac est capable de réguler son propre contenu de jus gastrique et boire de l eau pendant un repas améliore le processus Qu en est il de l affirmation selon laquelle la température des aliments altère la digestion Certaines études se sont intéressées à cette affirmation Dans l une d elles 1 les repas chauds augmentent la vidange gastrique tandis que les repas froids ne le font pas Une autre 2 a trouvé que les repas plus froids ou plus chauds que la température du corps retardaient la vidange gastrique ainsi la nourriture restait plus longtemps dans l estomac le contraire de ce qui est affirmé par ces sources autorisées La dernière étude met aussi en lumière une autre variable les repas liquides contre les repas solides Ils ont découvert une réaction variable qui dépend du fait que le repas est liquide ou solide et le volume total qui pourrait être associé à la tonicité gastrique Une étude de Bateman en 1982 3 a trouvé que les résultats étaient variables et a conclu qu ils étaient déterminés par la physiologie individuelle et qu ils n étaient pas universel Sun en 1988 4 a découvert un retard dans la vidange gastrique avec des liquides froids ou chauds Mais McCarther en 1989 5 n a pas trouvé de différence dans l évacuation gastrique sur une large gamme de températures Des façon intéressante Nakae en 2000 6 a publié une étude qui a trouvé que la douleur froide retardait le vidage gastrique même en plongeant la main du sujet dans de l eau froide Cela était probablement géré via une réaction nerveuse vagale Cela pourrait introduire un artéfact dans les études dans lesquelles le traumatisme dans le fait même d étudier le vidage gastrique ou le stimulus du froid lui même qu il soit consommé ou non pourrait retarder le vidage gastrique Pour résumer les différentes études qui ont directement étudié cette question ont trouvé des réponses variables aux liquides ou aux repas solides chauds ou froids mais avec une tendance à trouver un retard dans la vidange gastrique en réaction à l alimentation qui est à une température autre que celle du corps Cet effet s il est réel pourrait être une réaction vagale non spécifique qui peut être due soit à la température soit à la douleur ou à un traumatisme En revanche aucune étude n a trouvé que le vidage gastrique était accéléré en réaction à l eau ou à la nourriture froide Les résultats scientifiques actuels sont à l exact opposé de ce que les idées reçues répandent sur le sujet Conclusion Au regard des questions spécifiques soulevées ici les données scientifiques indiquent que l eau à n importe quelle température tolérable n a pas d effets secondaires sur la digestion L eau en fait est un élément critique de la digestion Ainsi buvez tant que vous voulez pendant les repas pour combler votre soif La soif est le meilleur indicateur

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Peut-on-boire-froid-en-mangeant (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Une consommation excessive de cola peut causer d'importants problèmes musculaires
    Center de Cleverland rapporte le cas d un fermier qui souffrait de faiblesse musculaire Il s avéra qu il avalait 4 litres de cola par jour les trois années précédant le diagnostic allant même parfois jusqu à 10 litres ce qui avait causé une rapide réduction de ses niveaux de potassium En 2007 la consommation annuelle de boissons non alcoolisées a atteint 552 milliards de litres l équivalent de 83 litres par personne et par an quantité projetée à 95 litres par personne et par an en 2012 Cependant les Etats Unis ont déjà atteint à eux seuls le chiffre de 212 litres par personne et par an Il apparait que l hypokaliémie peut être causée par une consommation excessive de trois des ingrédients les plus fréquents dans les boissons au cola le glucose le fructose et la caféine Le rôle individuel de chacun de ces ingrédients dans la pathophysiologie de hypokaliémie causée par le cola n a pas été déterminé et il pourrait varier selon les patients explique le Dr Elisaf Cependant dans la plupart des cas nous les avons étudiés dans nos analyses l intoxication à la caféine est supposée jouer le rôle le plus important Ceci a été montré par des études de cas qui se concentraient sur d autres produits qui contenaient des niveaux élevés de caféine mais sans glucose ni fructose Malgré cela les produits au cola sans caféine peuvent aussi causer un hypokaliémie parce que le fructose qu ils contiennent peuvent causer une diarrhée Les auteurs préviennent que dans un environnement où les tailles des portions deviennent de plus en plus grosses la consommation excessive de produits au cola a de réelles implications sur la santé du public Bien que la plupart des patients se soient rétabli dès qu ils ont stoppé toute consommation

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Une-consommation-excessive-de-cola (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • La formule pour courir un marathon parfait
    le poids du corps l âge les pulsations au repos et les niveaux de forme jusqu au temps de l entrainement pouvant être réalisé et le meilleur moment pour se charger en hydrates de carbone avant les 42 5 kilomètres Pendant un exercice épuisant comme la course à pieds le corps compte sur les hydrates de carbone comme principale source d énergie même si les stocks de graisse sont habituellement plus importants Les muscles des jambes peuvent être saturés en hydrates de carbone entre 36 et 12 heures avant la course En utilisant la calculette disponible en ligne un homme de 70 kg de 35 ans et qui veut courir 4 heures 30 minutes devra avaler 1600 calories d hydrates de carbones 8 bols de riz ou 5 de pâtes en plus de son alimentation normale avant la course S il veut aller plus vite elle calcule qu il devrait manger 3000 calories 15 bols de riz ou 10 de pâtes Le coup de pompe n est pas inévitable déclare le chercheur qui a déjà couru 18 marathons Pour l éviter vous devez connaitre vos limites Vous devez mettre en place un rythme cible qui vous conduira jusqu à la ligne finale sans coup de barre Ensuite il faut s assurer d avoir mangé suffisamment d hydrates de carbone Pour créer son modèle Rapoport a identifié deux facteurs physiologiques fondamentaux qui limitent les performances chez les coureurs d endurance la capacité d endurance et la capacité de stockage en hydrates de carbone des muscles des jambes sous la forme d une substance appelée glycogène La capacité d endurance est une mesure de la quantité d oxygène que le corps peut transporter vers les muscles et consommer durant un exercice d endurance L oxygène est critique pour la performance musculaire parce que le glucose peut être seulement complètement décomposé en présence d oxygène La capacité d endurance peut être mesurée en mesurant les pulsations cardiaques au repos ou en courant à un rythme constant sur un tapis de course Les prédictions du modèle dépendent aussi de la masse musculaire des jambes du coureur car des muscles plus gros peuvent stocker plus de glycogène Les muscles des jambes représentent environ 21 de la masse totale du corps L une des choses les plus importantes qu un coureur devrait faire pendant un marathon est de s en tenir à son rythme cible dit il Quand les coureurs commencent trop rapidement ils brûlent un pourcentage plus élevé d hydrates de carbone ce qui augmente le risque de coup de pompe Une fois que vous avez établi votre rythme cible il faut vous y tenir Les gens sont parfois trop excités et ils changent leur plan le jour de la course ce qui est une erreur tactique La calculette de la Formule Marathon est accessible à l adresse http endurancecalculator com La formule Mc dmfc i où besoins en hydrates de carbone Mc distance en km d x le poids en kilos m x le

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?La-formule-pour-courir-un-marathon (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • 7 mythes sur le régime
    Journal of Physiology Endocrinology et Metabolism en 2005 Une quantité modérée de graisses peut aussi ralentir l index glycémique d un repas en vous aidant à vous sentir rassasié pendant plus longtemps Mythe 2 Les barres énergétiques stimulent la perte de poids Les Power Bars Zone Bars MetRx et compagnie sont toutes des aliments transformés Et les aliments transformés peuvent saboter même le plus respecté des régimes en partie parce qu ils sont si faciles à absorber par notre corps Pensez aux aliments transformés comme des aliments partiellement digérés Ils permettent à nos intestins de paresser de conserver l énergie et d encourager la prise de poids Au contraire les aliments complets peuvent utiliser une quantité considérable d énergie pour être digérés Cette dépense explique peut être la rapide perte de poids que vivent les adeptes de l alimentation crue Alors que la plupart des scientifiques ne recommandent pas de régime complètement composé d aliments crus le fait d éviter les aliments transformés même ceux aux déclarations fracassantes pour la santé vous aidera à atteindre un poids de forme Mythe 3 Le grignotage stimule le métabolisme et permet de maigrir Alors que rester trop longtemps sans manger peut provoquer des catastrophes le fait de grignoter peut au contraire augmenter les calories Poignée après poignée ou boire des smoothies banane soja continuellement cela se retrouvera certainement sur le tour de taille Une habitude de grignotage dégrade les directives intestinales et perturbe l horloge de l alimentation à heures fixes rendant presque impossible l apparition des signaux de la faim et de la satiété Il n est pas bon de ne pas se rappeler la dernière fois où vous avez eu faim Quand nous mangeons librement et continuellement n importe où et n importe quand nous commençons à manger plus pour la

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?7-mythes-sur-le-regime (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Faire du muscle sans poids lourds
    Burd Ces résultats ont d importantes implications d un point de vue de la santé publique parce que la masse musculaire du squelette est un important contributeur des dépenses énergétiques quotidiennes et qu elle participe à la gestion du poids de corps En outre la masse musculaire à cause de sa taille et de son volume globaux est le principal site d utilisation du sucre dans le sang et joue de ce fait un grand rôle dans la réduction du risque de développement du diabète de type 2 Les auteurs de l Université McMaster ont réalisé une série d expériences qui ont manipulé différentes variables des exercices de musculation comme leur intensité le volume et le temps pendant lesquels les muscles étaient sous tension Ils ont découvert que les contractions musculaires de forte intensité provenant de charges lourdes soulevées pendant les exercices de musculation n étaient pas les seuls moteurs conduisant au développement musculaire provoqué par ces exercices Chez des jeunes hommes entrainés en musculation bodybuilding un entrainement avec une intensité plus faible mais avec un nombre de répétitions plus important jusqu à la rupture était aussi efficace pour ce qui était de stimuler les protéines musculaires qu un entrainement lourd avec un nombre de répétitions plus faible Un autre bénéfice supplémentaire d un entrainement d intensité plus faible vient de ce que le fait de réaliser plus de répétitions jusqu à épuisement sera aussi bénéfique pour maintenir cette réaction de fabrication musculaire pendant plusieurs jours Références 1 Burd N A Mitchell C J Churchward Venne T A Phillips S M Bigger Weights may not beget bigger muscles evidence from acute muscle protein synthetic responses after resistance exercise Applied Physiology Nutrition Metabolism 37 3 551 554 doi 10 1139 H2012 022 Ces articles pourraient aussi vous intéresser Un jour par

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Faire-du-muscle-sans-poids-lourds (2015-11-09)
    Open archived version from archive



  •