archive-fr.com » FR » B » BODYSCIENCE.FR

Total: 741

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Les protéines et les muscles : les fondamentaux
    fait de consommer des protéines stimule aussi l augmentation de la synthèse protéique musculaire Ainsi le fait d associer les deux produit la meilleure réaction possible Le timing est important la stimulation synergique de la synthèse protéique musculaire est plus importante si vous mangez immédiatement après un exercice et elle décline graduellement pendant les 24 à 48 heures qui suivent Il y a une limite supérieure à la dose utile de protéines Chez les jeunes en bonne santé environ 20 à 25 grammes ou selon la taille du corps environ 0 25 gramme de protéine par kilo de poids de corps stimulent l élévation maximale de la synthèse protéique musculaire que vous soyez au repos ou après un entrainement Chez les adultes plus âgés une dose plus importante allant jusqu à 40 grammes peut être utile après un entrainement sportif Il existe des éléments de preuve raisonnables qui montrent qu un acide aminé la leucine est un élément clé pour ce qui est de stimuler la synthèse protéique musculaire La protéine de petit lait la whey l une des deux protéines qu on trouve dans les produits laitiers avec la caséine est particulièrement riche en leucine Les preuves scientifiques actuelles ne confirment pas les affirmations selon lesquelles les autres acides aminés comme la glutamine et l arginine augmentent la croissance musculaire Pour résumer il faut consommer une bonne dose mais pas excessive de protéines à chaque repas et après un entrainement un sandwich au thon fera par exemple l affaire Cela semble plutôt très facile à retenir lorsque c est résumé de la sorte Références 1 A brief review of critical processes in exercise induced muscular hypertrophy Phillips SM Sports Medicine 2014 44 Suppl 1 71 7 doi 10 1007 s40279 014 0152 3 Ces articles pourraient aussi vous intéresser

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-proteines-et-les-muscles-les (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Les régimes à la mode sont loin d'être efficaces
    après un an par rapport à 0 80 kg et 5 40 kg pour ceux qui faisaient seulement attention Cependant après 2 ans la perte de poids était partiellement reprise Ceux qui faisaient attention à leur alimentation utilisaient des méthodes habituelles pour maigrir comme la consommation d aliments faibles en graisses ils suivent des conseils alimentaires font de l exercice etc les résultats des études sur le régime Atkins étaient contradictoires Dans la seule étude qui a comparé le régime Miami au fait de faire attention il n y avait pas de différence de perte de poids sur 12 mois cependant les participants dans cette étude étaient tous sévèrement obèses et avaient subi une opération chirurgicale gastrique les études qui impliquaient des comparaisons côte à côte entre Atkins Weight Watchers Zone et le fait de faire attention à son alimentation montrent que les quatre ont pour résultats une faible perte de poids sur un an comme pour les individus dans un groupe de contrôle qui faisaient attention Ceux qui suivaient le régime Atkins avaient perdu en moyenne de 2 1 kg à 4 7 kg ceux qui suivaient le régime Weight Watchers ont perdu en moyenne 3 kg les participants qui suivaient le régime Zone ont perdu entre 1 6 kg et 3 2 kg et le groupe de contrôle a maigri d environ 2 2 kg dans les études qui impliquent des comparaisons cote à côte il n y avait pas de différences marquées entre les régimes Atkins Weight Watchers et Zone pour ce qui est d améliorer le cholestérol la tension artérielle les niveaux de sucre dans le sang ni d autres facteurs de risque cardiovasculaires Les études les plus longues que les chercheurs ont analysées ont duré deux ans et les résultats n étaient disponibles que pour

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-regimes-a-la-mode-sont-loin-d (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Les régimes hypocaloriques sont tous efficaces
    préférences et besoins personnels des individus qui ont besoin de perdre du poids qu ils seront davantage susceptibles de tenir Dans l étude Pounds Lost 811 adultes en surpoids ou obèses âgés entre 30 et 70 ans ont été assignés à quatre régimes différents à qui on demandait d enregistrer quotidiennement leur consommation de nourriture dans un logiciel en ligne qui a comparé la consommation par rapport aux buts fixés Des sessions de conseils en groupe sur le régime étaient tenues deux fois par mois pendant les deux années de l étude et des séances individuelles toutes les huit semaines On donnait des objectifs personnalisés de calories allant de 1200 à 2400 calories par jour ce qui réduisait leur consommation calorique générale par rapport à leurs exigences énergétiques quotidiennes On demandait à tous les participants de faire une activité physique d intensité modérée comme de la marche sur un tapis Les participants n étaient pas diabétiques ni atteints de maladies cardiovasculaires mais pouvaient être sujets à d autres facteurs de risque comme une tension ou un cholestérol élevés Le surpoids est diagnostiqué chez une personne ayant un Indice de Masse Corporelle IMC qui est un rapport entre le poids et la taille supérieur à 25 mais inférieur à 30 Un indice supérieur à 30 est considéré comme définissant l obésité Nous étions encouragés dans notre action par le fait qu en plus de réaliser et de maintenir leur perte de poids les participants de l étude ont vécu d autres changements positifs pour leur santé dit Catherine Loria nutritionniste épidémiologiste et co auteur de l étude Les résultats confirment l importance de la perte de poids pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire Tous les régimes ont amélioré les facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires à six mois et à deux ans de façon consistante avec les études précédentes Les facteurs de risque améliorés comprennent une réduction des niveaux de triglycérides du LDL le mauvais cholestérol une réduction de la tension et une augmentation du HDL le bon cholestérol Tous les régimes ont réduit la présence du syndrome métabolique un ensemble de conditions associées comme le surpoids des triglycérides élevés un taux élevé de sucre dans le sang une tension importante et un faible HDL ce qui augmente les risques de maladie de coeur Des études précédentes avaient montré qu une perte de 5 à 10 du poids de corps aidait à réduire les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et d autres conditions médicales Dans cette étude 15 des patients ont réussi à perdre 10 de leur poids après 2 ans Cette nouvelle information devrait pousser les nutritionnistes à se focaliser sur les approches relatives à la perte de poids du point de la réduction de la consommation des calories plutôt que des proportions particulières de graisse protéines ou hydrates de carbones composant chaque régime Il s agit là d une information importante pour les professionnels de la santé qui prescrivent des régimes à leurs patients dans le

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-regimes-hypocaloriques-sont (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Les régimes riches en graisses mauvais pour le coeur
    fortement associé à l augmentation des diabètes et des maladies cardiovasculaires En favorisant les régimes hypoglucidiques et hyper lipidiques pauvres en sucres et riches en graisses de type Atkins comme arme contre l obésité et les diabètes les professionnels de la santé pourraient contribuer à causer une dangereuse augmentation des maladies cardiovasculaires L étude conduite au sein d un groupe d adultes obèses pré diabétiques a comparé les résultats d un régime hypolipidique et hyperglucidique 20 de graisses 60 d hydrates de carbone avec un régime hyperlipidique et hypoglucidique 60 de lipides 20 d hydrates de carbone Elle a montré que dans tous les domaines autres que le risque de maladies cardiovasculaires les régimes ont les mêmes bénéfices à la santé La même quantité de poids est perdue il n y a pas de différence significative dans la consommation ou production de glucose par le corps et la tolérance à l insuline est identique Cependant l étude a révélé une différence significative dans la dureté artérielle systémique générale et à noté une augmentation des facteurs de risque cardiovasculaire à cause des régimes riches en graisses et faibles en hydrates de carbone Le Dr Hunter déclare les régimes riches en lipides sont devenus populaires parce qu ils semblent favoriser une perte de poids plus rapide et à cause de leur gout Cependant nous avons maintenant la preuve qu ils n aident pas à perdre du poids plus rapidement que les régimes conventionnels et que les éléments nocifs potentiels dus à l augmentation des risques cardiovasculaires contrebalancent fortement les éléments potentiellement positifs de cette perte de poids tout spécialement quand il existe d autres méthodes de régimes plus sûres avec moins de graisses et plus de sucres Selon le Dr Hunter le challenge est maintenant de trouver des moyens de rendre les

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-regimes-riches-en-graisses (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Les régimes yo-yo ne sont pas un obstacle à long terme
    conservant un poids de corps normal et un style de vie physiquement actif L étude repose sur les données provenant de 439 femmes en surcharge pondérale ou obèses sédentaires âgées entre 50 et 75 ans Elles ont été réparties au hasard dans l un des quatre groupes un groupe qui suivait un régime hypocalorique seulement un qui faisait seulement du sport principalement de la marche rapide un qui suivait un régime hypocalorique et qui faisait du sport et un groupe contrôle qui ne faisait rien A la fin de l étude d une durée d un an les participantes qui n avaient fait que suivre le régime et celles du groupe du régime plus le sport ont perdu en moyenne 10 de leur poids de départ ce qui était l objectif de l intervention L analyse visait à déterminer si les femmes qui avaient vécu dans le passé des cycles de perte et de reprise de poids qu ils soient sévères ou modérés étaient désavantagées comparées aux femmes qui n avaient jamais vécu ce genre de cycle et de yo yo de leur poids notamment quand il s agissait de reperdre du poids Parmi les participantes de l étude 18 77 femmes remplissaient les critères de cycle sérieux elles ont rapporté avoir perdu 9 kilos ou plus en trois occasions ou plus et 24 103 femmes remplissaient les critères d un cycle modéré elles ont rapporté avoir perdu 5 kilos ou plus en trois occasions ou plus Bien que celles qui avaient déjà vécu des yo yo sérieux de leur poids étaient en moyenne plus lourdes d environ 9 kilos que celles qui n en avaient jamais vécu au début de l étude à la fin de l étude les chercheurs n ont trouvé aucune différence significative entre les femmes

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-regimes-yo-yo-ne-sont-pas-un (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Les sauces salades font la différence
    science alimentaire Si vous avez une salade avec une sauce sans graisse il y a certes une diminution des calories mais vous perdrez certains des bénéfices des légumes Dans leur essai 29 personnes ont été nourries avec des salades saucées avec du beurre pour la graisse saturée de l huile de colza pour la graisse monosaturée et de l huile de maïs pour la graisse polyinsaturée Chaque salade a été servie avec 3 grammes 8 grammes ou 20 grammes de graisse venant de la sauce L huile de soja riche en graisse polyinsaturée était la plus dépendante de la dose Plus il y avait de graisse sur la salade plus les sujets avaient absorbé de caroténoïdes La graisse saturée du beurre était aussi dépendante de la dose mais à un moindre degré Les sauces riches en graisses mono insaturées comme les sauces à base d huile de colza et d huile d olive favorisaient l absorption équivalente de caroténoïdes à 3 grammes de graisse qu elle le faisait à 20 grammes ce qui veut dire que ces sources de lipides pourraient constituer un bon choix pour ceux qui veulent réduire l apport en graisses et qui veulent toujours optimiser l absorption des caroténoïdes si bons à la santé provenant des légumes frais Même à de faibles niveaux de graisse vous pouvez absorber une quantité significative de caroténoïdes avec l huile de colza riche en graisses monoinsaturées dit Ferruzzi En général associer la graisse est important Vous pouvez absorber d importantes quantités de caroténoïdes avec les graisses saturées ou polyinsaturées à de faibles niveaux mais vous aurez une meilleure absorption des caroténoïdes en augmentant les quantités de ces graisses dans une salade Des résultats provenant d une étude de 2004 avaient déjà déterminé que les caroténoïdes étaient plus biodisponibles mieux absorbés

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-sauces-salades-font-la (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Les substituts du sucre permettent de réduire la consommation de calories
    des niveaux de satiété identiques quand ils ont consommé des pré repas hypocaloriques contenant de la stevia ou de l aspartame que quand ils ont consommé des pré repas richement caloriques contenant du sucre Cette étude a été faite à la fois sur des adultes en bonne santé et en surpoids auxquels on a donné des pré repas contenant soit du sucre de l aspartame ou de la stevia Ceux qui ont reçu la stevia ou l aspartame ont consommé moins de calories totales n ont pas mangé plus ni n ont rapporté de sentiments plus importants de faim Bien que la totalité des preuves scientifiques ait démontré que les édulcorants hypocaloriques et les produits qui les contiennent ne sont pas associés à une prise de poids une plus grande faim ni une suralimentation il y a eu des rapports mettant en cause les bénéfices des édulcorants note un diététicien Quand on les utilise dans le cadre d un régime équilibré les édulcorants et produits légers peuvent être des outils bénéfiques pour aider les gens à contrôler leurs apports caloriques et leur poids Cette étude a aussi été bâtie à partir d une méta analyse de 2009 qui a évalué 224 études publiée dans l American Journal of Clinical Nutrition par Mattes et Popkin 2 Ces chercheurs avaient conclu une revue critique de la littérature s intéressant aux mécanismes par les lesquels les édulcorants non nutritifs pourraient favoriser une plus grande consommation d énergie révèle qu aucune de ces études n est justifiée par des éléments de preuve disponibles Références 1 Anton S et al Effects of stevia aspartame and sucrose on food intake satiety and postprandial glucose and insulin levels Appetite 55 2010 37 43 2 Nonnutritive sweetener consumption in humans effects on appetite and food intake and their

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-substituts-du-sucre-permettent (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Les suppléments de protéines sont mal utilisés par les athlètes
    sur dix ont rapporté prendre régulièrement des compléments alimentaires Ils consomment une moyenne de 3 35 produits boissons énergétiques multivitamines et protéines en poudre Fréchette a aussi découvert que leur connaissance des compléments alimentaires était très faible Le rôle des protéines est particulièrement mal compris prévient il Seul un consommateur sur quatre pouvait donner une bonne raison basée sur la littérature scientifique expliquant pourquoi il prenait un produit donné Malgré l utilisation répandue des suppléments de protéines 70 des athlètes de l étude de Fréchette n ont pas perçu que leurs performances aient pu souffrir d un arrêt de cette consommation Plus de 66 de ceux qui croyaient avoir de mauvaises habitudes alimentaires prenaient des suppléments Pour ceux qui déclaraient avoir de bonnes ou très bonnes habitudes ce chiffre grimpait jusqu à 90 Fréchette met également l accent sur les risques de certains suppléments Leur pureté et leur préparation ne sont pas contrôlées comme le sont celles des médicaments dit il Les suppléments sportifs contiennent souvent d autres ingrédients que ceux listés sur l étiquette Certains athlètes consomment des produits prohibés sans le savoir D autres études avaient montré que 12 à 20 des produits utilisés régulièrement contenaient des substances interdites Fréchette a observé un intérêt particulier des athlètes pour l efficacité la légalité et la sûreté de ces médicaments Pas moins de 81 des athlètes qui prennent des suppléments ont déjà suffisamment de protéines provenant de leur alimentation dit il L utilisation des multivitamines et des minéraux peut provoquer une consommation insuffisante de calcium de folate mais pas de potassium En outre les consommateurs de suppléments ont des niveaux de sodium de magnésium de niacine de folate de vitamine A et de fer qui excèdent les normes acceptables Ceci les rend susceptibles d avoir des problèmes de santé comme

    Original URL path: http://www.bodyscience.fr/?Les-supplements-de-proteines-sont (2015-11-09)
    Open archived version from archive



  •