archive-fr.com » FR » C » COM.FR

Total: 129

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Publications num

    (No additional info available in detailed archive for this subpage)
    Original URL path: /Pages/LIVNUM.html (2015-09-11)


  • Bulletin du MAUSS (1982-1987)
    on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur l inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou seIon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Éditorial Économisme et libéralisme Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko R Frydman Economie de marché et démocratie politique A Caillé Pour une critique de la raison libérale critique sur F A HAYEK Cengiz Aktar Louis DUMONT ou les paradoxes de l égalité des cultures Kuroï Tsuki En attendant les barbares lunaires De la colonisation MARCHÉS ET MARCHÉS A Guéry Échanges et marchés d Ancien Régime P Taieb E Fox K Polanyi ou F Quesnay G Berthoud La nébuleuse du don essai de clarification P Taieb Classifications Borges Foucault Cie Le M A U S S après deux ans et après l A G Présentation Bulletin du MAUSS n 10 La non utilité des femmes 2e trimestre 1984 Version numérique PDF 156 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 50 1 A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Éditorial la non utilité des femmes Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko Gérald Berthoud La subordination féminine affirmation indiscutable ou débat Annette B Weiner Du sexe des anthropologues et de la reproduction chez les Informateurs Marie Laure Arripe Critique de l échange des femmes Agnès Fine Le prix de l exclusion Dot et héritage dans le Sud Ouest occitan L Moreau de Bellaing Potlatch et inégalité Lecture d Alain TESTART Alain Caillé Pour une critique de la raison libérale critique sur F A Hayek suite et fin Serge Latouche Situationnisme et anti utilitarisme réponse à J P Voyer présentation d un texte de R Vaneigem Raoul Vaneigem Échange et don Tableau d honneur du MAUSS J Remy Présentation Bulletin du MAUSS n 11 Culture et anthropologie 3e trimestre 1984 Version numérique PDF 158 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 51 X A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Présentation Don et culture Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko Mark Anspach Le Don des Muses Mark Anspach Le Don paisible 1re partie Paulette Taieb L Oreille du Sourd Louis Arnoux Mushotoku Michel Freitag Transformation de la société et mutation de la culture 1re partie Serge Latouche L Anthropologie et la clef du Paradis perdu sur Louis DUMONT Bernard Lassudrie Duchêne La Consommation ostentatoire et l usage des richesses Jean Pierre Voyer Réponse à la réponse de Serge Latouche Serge Latouche Réponse à la réponse à la réponse Présentation Bulletin du MAUSS n 12 Évanescence de l économique Décembre 1984 Version numérique PDF 154 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 52 8 A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Présentation Évanescence de l économique avec quelques remarques sur René Girard Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko Alain Caillé Deux mythes la rareté et la rationalité économiques Pierre Dumesnil Évaluation économique et entre nous humain GIRARDIANA André Orlean Monnaie et spéculation mimétique Mark Rogin Anspach Tuer ou substituer l échange de victimes Michel Freitag Transformation de la société et mutation de la culture NOUVELLES Max Kohn Un chat à Chelem Jean Luc Boilleau Un rêve de petit commerçant Présentation Bulletin du MAUSS n 13 Étranges racines du présent Mars 1985 Version numérique PDF 158 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 53 6 A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Présentation Étranges racines du présent Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko Pierre Bitoun L équivoque vichyssoise 1 4 L Moreau de Bellaing Une théorie qui sort de l oubli le solidarisme Jean Jacques Amoyal Étude critique de l interprétation du système de Speenhamland par Polanyi Jacques Weber C R I My God My Gold réflexion sur la portée du concept de consumation Alain Caillé La rationalité économique n existe pas Ahmet Insel Le MAUSS en l An 2000 Présentation Bulletin du MAUSS n 14 Dieux Loups Morts et Échanges Juin 1985 Version numérique PDF 168 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 54 4 A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Présentation Des dieux des loups des échanges Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko C Barraud D de Coppet A Iteanu R Jamous Le vocabulaire des échanges dans quatre sociétés J M Servet La monnaie avant la monnaie M Le Court Loups sorciers et drogues Le complexe narcotique de l Europe ancienne I L Baslé Le besoin la dette P Bitoun L équivoque vichyssoise 2 4 A Insel De l anti développement Un étrange procédé du CNRS Présentation Bulletin du MAUSS n 15 La leçon des paysans Septembre 1985 Version numérique PDF 160 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 55 2 A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Présentation La leçon des paysans Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko Catherine Henry Les plus heureux du village Entretiens avec quatre familles d agriculteurs Yves Dupont Du postmoderne à la campagne Jocelyne Lamy De quelques théories de l agriculture Jacques Remy Incertitudes du développement agricole Pierre Bitoun L équivoque vichyssoise 3 4 Marc Le Court Loups sorciers et drogues suite et fin Présentation Bulletin du MAUSS n 16 Misère des sciences sociales Décembre 1985 Version numérique PDF 192 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 56 0 A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Présentation Misère des sciences sociales Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko Alain Caillé Le champ des sciences sociales Michel Freitag Genèse et destin de la sociologie Serge Latouche Le mythe de l unité de la science Serge Latouche Luxe et économie Gérard Fabre Les affres de la communication ou le triomphe des parasites Alain Caillé D un ethnocentrisme paradoxal L analyse structurale des mythes de C Lévi Strauss 1 2 Michel Freitag Ontologie et sciences humaines Pierre Bitoun L équivoque vichyssoise 4 4 Pour l AG du MAUSS Présentation Bulletin du MAUSS n 17 Le capitalisme avant et après Mars 1986 Version numérique PDF 200 p 5 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 978 2 914819 57 9 A quoi peut bien servir un mouvement anti utilitariste dans les sciences sociales A faire prendre conscience tout d abord du fait largement méconnu que les diverses disciplines ne se différencient que sur le fond d une axiomatique utilitariste commune mais implicite À interroger du même coup l idéal de la science sociale en se demandant si il est nécessairement voué aux platitudes économicistes A interroger enfin ce qui confère à l utilitarisme son once de vraisemblance la réalité ou l irréalité historique du marché Que les questions ainsi posées ne soient pas seulement académiques c est ce qui saute aux yeux si l on remarque qu elles sont immédiatement celles des finalités et des modalités de la croissance économique aussi bien dans le Tiers Monde que dans les sociétés industrialisées Dans un cas comme dans l autre on ne voit guère en effet quelle marge de jeu et de choix politiques ou idéologiques reste véritablement ouverte si en tout état de cause l ensemble des parties prenantes au débat s accordent sur I inéluctabilité d une mercantilisation et ou d une quantification croissantes du rapport social que ce soit selon la modalité libérale ou selon sa variante administrative Si les sciences sociales tirent désormais si peu à conséquence dans le débat idéologique et politique n est ce pas parce qu elles aussi se refusent à interroger le sens de cette inéluctabilité supposée Présentation Le capitalisme avant et après Télécharger la présentation en PDF 10 p 245 Ko Henri Nallet Claude Servolin Le paysan et le Droit 1 2 Giovanni

    Original URL path: http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/BDM.html (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Revue du MAUSS/numeros precedents (3/3)
    et ignoré Toutefois depuis quelques années les philosophes et les chercheurs en sciences sociales relancent le débat sur l utilitarisme À en croire Halévy et la quasi totalité des commentateurs de l époque le fondateur de l utilitarisme est Jeremy Bentham 1748 1832 sa doctrine reposerait sur l hypothèse que les sujets humains doivent être considérés comme des égoïstes calculateurs et rationnels Pas du tout rétorquent nombre d interprètes contemporains non seulement J Bentham ne postule nullement le caractère dominant des motivations égoïstes mais en adoptant comme critère du juste et du bien la maximisation du bonheur du plus grand nombre il plaide au contraire pour l altruisme On ne saurait rêver lectures plus diamétralement opposées Ce numéro de La Revue du M A U S S semestrielle présente donc les diverses interprétations et suggère deux manières originales et de surcroît probablement justes de résoudre l énigme Pour la première loin d inventer l utilitarisme Bentham est celui qui achève une certaine tradition utilitariste vieille de plus de deux mille ans Pour la seconde cette tension insoluble entre égoïsme et altruisme est précisément ce qui caractérise l utilitarisme moderne et post benthamien amorcé par John Stuart Mill AVEC DES CONTRIBUTIONS DE Alain Caillé Jean Pierre Dupuy Jean Joseph Goux Serge Latouche Christian Laval Jean Claude Michéa Jean Louis Prat Luc Marie Nodier Francisco Vergara Commander À quoi bon se sacrifier Sacrifice don et intérêt Revue du MAUSS semestrielle n 5 1er semestre 1995 320 p 160 F 24 39 euros Peu de pratiques semblent aussi résolument étrangères à l esprit de notre temps que celle du sacrifice Nous entendons bien ne devoir rien sacrifier ni biens ni personne Pourtant dans les pays de la périphérie n est ce pas à un retour des martyrs que nous assistons Et les pays riches ne doivent ils pas leur richesse au fait qu ils acceptent de sacrifier à tout moment des pans entiers de leur économie Ces remarques indiquent assez que la loi de l intérêt n est pas univoque L utilitarisme normatif en nous enjoignant de prendre comme critère de justice le plus grand bonheur du plus grand nombre nous enferme dans un paradoxe nous devons à la fois maximiser notre bonheur particulier mais également être prêt à le sacrifier au bonheur des autres Il y a donc du sacrifice dans l utilitarisme et dans l intérêt Mais qu y a t il dans le sacrifice lui même Après avoir repéré la place du sacrifice aujourd hui le présent numéro entreprend de renouer avec l interrogation anthropologique du sacrifice en passant aussi par une discussion des analyses inspirées de René Girard pour mieux cerner les liens qu il entretient avec le don et l intérêt Il débouche ainsi sur la formulation de deux hypothèses peu orthodoxes 1 Au lieu de mesurer le don à l aune du sacrifice il convient de penser le sacrifice comme une transformation voire une déviation du don 2 Loin de se situer aux antipodes de l intérêt

    Original URL path: http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/RdM3B.html (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Revue du MAUSS/numeros precedents (2/3)
    et urbanistique celui qui triomphe avec le Bauhaus et la charte d Athènes et qui cristallise la représentation de la modernité du XXe siècle et l utilitarisme théorique qui domine depuis deux siècles dans les sciences sociales en philosophie politique et sans doute en politique tout court C est le résultat de cette première enquête menée aussi bien par des architectes et des urbanistes que par des philosophes des sociologues des géographes ou des économistes que nous livrons à la méditation du lecteur dans ce numéro AVEC DES CONTRIBUTIONS DE F Benbekaï M Berman P Calame A Caillé C Castoriadis P Cingolani J Dewitte E Fistetti A M Fixot K Gruber B Guerrien M Hénaff S Kalberg E Kallai L Krier D Lapeyronnie L Maîtrier J C Michéa C Norbert Schultz H Sedlmayr G Séraphin N Soulier D Temple E Vergara M Wiel Sommaire Introduction Commander Le retour de l ethnocentrisme Purification ethnique vs universalisme cannibale Revue du MAUSS semestrielle n 13 1er semestre 1999 432 p 175 F 26 68 euros Version numérique PDF 432 p 15 euros Acheter maintenant En 1989 la chute du Mur de Berlin semblait annoncer la fin du mensonge et des illusions totalitaires Pendant quelques années le monde occidental se prit à rêver de la paix perpétuelle qu amènerait l extension rapide à toute la planète de l économie de marché des droits de l homme des technosciences et de la démocratie D un universalisme enfin accepté Aujourd hui le cauchemar a succédé au rêve partout dans le monde on se massacre allégrement et des États se défont au nom de la pureté de la race ou de la religion L Occident aurait tort de croire que ce sont là affaires de barbares qui ne le concernent pas D abord parce que le conflit se fait désormais sentir aux portes des démocraties les mieux ancrées voir le Kosovo et même en leur c ur Et surtout parce que cet effarant retour de l ethnocentrisme au Sud et à l Est semble proportionnel à la secrète violence impliquée par la norme universaliste occidentale Comme si derrière l apparente neutralité de la marchandise des images et du juridisme nombre de peuples percevaient un ethnocentrisme paradoxal celui de l universalisme du Nord et de l Ouest d autant plus dévastateur qu il nie toute pertinence des différences culturelles Dans une situation aussi dramatique la pensée hésite Impossible au nom d un relativisme irresponsable d avaliser les folies purificatrices Impossible aussi au nom d un universalisme aveugle de méconnaître les ravages produits par la prétention de l Occident au monopole de la culture légitime Mais impossible tout autant de renoncer à définir des normes éthiques politiques et culturelles minimales que l humanité entière soit effectivement susceptible de partager Entre un relativisme sans principe et un universalisme cannibale la voie est étroite mais elle existe Elle est celle d un relativisme modéré d un pluriversalisme C est elle que les auteurs de ce numéro de la Revue du M A U S S invitent les lecteurs à explorer avec eux AVEC DES CONTRIBUTIONS DE J P Berlan J Blanc J L Boilleau A Caillé E Cassano C Castoriadis E Eberhard J B de Foucauld E Fourquet J T Godbout E Laclau S Latouche C Lévi Strauss B Martin S Mêle G Nicolas R Panikkar D Perrot H Raynal P Renault A Rivera P Rospabé J M Servet M Singleton D Temple Sommaire Introduction Commander Plus réel que le réel le symbolisme Revue du MAUSS semestrielle n 12 2e semestre 1998 432 p 195 F 29 73 euros Version numérique PDF 432 p 15 euros Acheter maintenant Pour le sens commun est symbolique ce qui se substitue à la réalité et qui se révèle être moins qu elle Mais pour les sciences sociales le symbole est plus réel que la réalité même depuis un siècle la nature symbolique de la réalité sociale est largement reconnue Central aussi bien dans la psychanalyse lacanienne que dans l anthropologie structurale de Claude Lévi Strauss ce thème inspire nombre de débats actuels sur la perte des repères symboliques que représenteraient la procréation médicalement assistée le clonage des êtres humains la réalité virtuelle ou le mariage des homosexuels Pour aider à comprendre les enjeux de ces débats les auteurs de ce numéro de la Revue du MAUSS s interrogent sur les diverses acceptions de la notion de symbolisme Ils rappellent que le véritable inventeur de son usage moderne fut Marcel Mauss qui y a fait converger les notions de sacré de religion ou de représentations collectives Et ils montrent comment ce concept venu de la religion puis de la philosophie jusqu à la sociologie a ensuite largement déserté cette discipline pour les rives de l ethnologie puis de la psychanalyse et de la littérature d avant garde Au point que le symbolisme livré au jargon écartelé entre les chapelles est devenu peu à peu inintelligible et voué à tous les obscurantismes Pourtant en effet les hommes ne font société et ne deviennent sujets que liés par des symboles la tradition intellectuelle française a raison C est à sa redécouverte nécessaire qu invite cet ouvrage AVEC DES CONTRIBUTIONS DE A Babadzan G Berthoud J L Boilleau A Caillé B Cannone M Chabal M Dion I Ditchev D Duclos S Dzimira J Godbout H Guillemin R Hamayon S Laflamme S Latouche D Lebreton M Mesnil V Mihailescu R Misrahi A Ratouis H Raynal J Rémy P Rospabé L Scubla C Tarot D Temple T Vandevelde Sommaire Introduction Commander Acheter la version numérique Une seule solution l association Socio économie du fait associatif Revue du MAUSS semestrielle n 11 1er semestre 1998 368 p Version papier 26 68 euros Version numérique PDF 15 euros Acheter maintenant paiement sécurisé par carte via Paypal puis lien par courriel ISBN 2 7071 2861 9 Le sous titre de cet ouvrage aurait pu être Pour contribuer aux cérémonies du cent cinquantième anniversaire de la révolution de 1848 et du trentième de Mai

    Original URL path: http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/RdM3.html (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • Revue du MAUSS/Bibliotheque (4/5)
    176 p 145 F 22 11 euros Le débat classique en France et en Europe entre libéralisme et socialisme ou aux États Unis entre libéralisme et communautarisme s épuise et débouche sur une impasse L adhésion au libéralisme individualiste nous condamne à tout accepter de la modernité occidentale capitaliste y compris ses tares les plus criantes et à tout refuser des cultures ou des valeurs qui ne se plient pas au modèle dominant Mais à l inverse l aspiration communautarienne à refonder l ordre social sur des fins partagées par tous témoigne d une incapacité à comprendre le fait que les sociétés modernes sont inexorablement divisées et que c est justement en cela qu elles sont démocratiques En fait par delà l opposition rituelle qui les sépare libéraux individualistes communautariens et socialistes traditionnels participent d une même difficulté à accepter le fait du conflit et de la pluralité des valeurs Pour cette même raison si les philosophes qui les inspirent savent élaborer des doctrines morales et juridiques ils ne parviennent pas à élucider les enjeux du politique En esquissant les grandes lignes d une philosophie proprement politique et non seulement morale ou juridique Chantal Mouffe qui la première a fait connaître en France le débat américain entre libéraux tels J Rawls ou C Larmore et communautariens tels A Mac Intyre M Sandel C Taylor ou M Walzer dessine ici les contours de ce que pourrait être un socialisme libéral et agonistique Autrement dit une démocratie authentiquement plurielle et radicale Philosophe politique directrice de programme au Collège international de philosophie de 1991 à 1994 professeur visitante et conférencière dans de nombreuses universités d Europe du Canada des États Unis et d Amérique latine Chantal MOUFFE est notamment l auteur de Gramsci and Marxist Theory Londres 1979 et de The Return of the Political Verso 1994 Elle a dirigé chez Verso 1992 un volume collectif Dimensions of Radical Democracy Pluralism Citizenship Community Avec Ernesto Laclau elle est l auteur de Hegemony Socialist Strategy Towards a Radical Democratic Politics Verso Londres 1985 Sommaire Introduction Commander Du don rituel au sacrifice suprême Guy NICOLAS 174 p 125 F 19 06 euros L échec des programmes de développement dans le tiers monde comme l explosion des mobilisations ethniques ou confessionnelles attestent de l insuffisance des modèles d analyse des sciences humaines et sociales Des pans entiers du comportement des hommes restent en effet exclus du champ scientifique Tel est le cas des pratiques de don rituel qui malgré leur actualité et leur omniprésence dans toutes les sociétés humaines se voient systématiquement renvoyées a un passé archaïque Tel est encore celui de la passion du sacrifice suprême de la mort acceptée offerte et glorieuse du martyr cette forme exacerbée du don rituel Nul doute pourtant que ces pratiques ne connaissent aujourd hui un regain impressionnant L amour et la défense de la patrie de la communauté des croyants ou du clan n exigent ils pas le don ultime celui de sa propre vie À l écart

    Original URL path: http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/RdM5A.html (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • RdM44-Sommaire : L’esprit du jeu. Jouer, donner s'adonner
    jouer Roberte Hamayon Petit pas de côté Sébastien Kapp Un jeu qui réconcilie les règles et la fiction Charles Illouz Jeux d écriture la tragédie de l ethnographe Emmanuel Prom League of Legends le triomphe planétaire d un jeu vidéo Marina D Agati Don échanges correspondances avec l au delà les liens entre les vivants et les morts dans le Lotto italien c Splendeurs de l Homo ludens Friedrich von Schiller Lettres sur l éducation esthétique de l homme 1795 1796 Quinzième lettre Jacinto Lageira L agir du jeu Stéphane Domeracki Éléments pour une ludosophie Dominique Girardot L évaluation et le mérite au travail un puérilisme Thierry Wendling Les origines ludiques de la notion de monnaie Pierre Parlebas Mauss et les princes de Serendip Alain Caillé Jouer donner s adonner II Libre Revue Un inédit de Marcel Mauss Jean François Bert Présentation de Réduction des divers éléments de la magie à la notion de pouvoir et de force de Marcel Mauss Marcel Mauss Réduction des divers éléments de la magie à la notion de pouvoir et de force Stéphane Corbin Don et pacte social dans l oeuvre de Jean Jacques Rousseau I La science économique une imposture Gaël Giraud Préface

    Original URL path: http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/S45.html (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • RdM44-Sommaire : Consommer, donner, s'adonner. Les ressorts de la consommation
    La consommation et la radicalisation de la culture moderne de l authenticité et de l expressivité François Flahault La pente de l illimitation Serge Latouche Le consumérisme comme simulacre du don Relire Baudrillard après quarante quatre ans b Ambivalences splendeurs et misères de la consommation Isabelle Chazot et Valérie Hénau Les lois secrètes du conformisme Benoît Heilbrunn Le monde des biens ou la naissance de l anthropologie de la consommation Henri Raynal L innocence du paraître Élisabeth Conesa Shopping is cheaper than a psychologist Psychanalyse et consommation François Gauthier Les ressorts symboliques du consumérisme Au delà de la marchandise le symbole et le don Jocelyn Lachance Le rôle de la marque chez l adolescent hypermoderne Francesca Poglia Mileti Caroline Henchoz et Fabrice Plomb À l origine de la consommation le don Socialisation économique et dette symbolique intergénérationnelle c Le marketing en clé de don Bernard Cova et Éric Rémy La consommation en clé de don état des lieux rétrospectif et prospectif Daniel Miller La simulation de la consommation par la production le cas des jeans déjà portés Eric J Arnould et Alexander S Rose Mise au point du concept de partage à la mutualité en consumer research Richard Ladwein et

    Original URL path: http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/S44.html (2015-09-11)
    Open archived version from archive

  • RdM43-Sommaire : Du convivialisme comme volonté et comme espérance
    Pour une démarche convivialiste Sortir du néolibéralisme Marc Humbert Une indispensable offensive intellectuelle collective Paulo Henrique Martins La nature symbolique et les usages du Bien vivre Ahmet Insel Des transitions démocratiques interminables b Qu un monde plus convivial est possible souhaitable et nécessaire Quelques exemples Jacques Lecomte Le convivialisme existe je l ai rencontré Claude Alphandéry L économie sociale et solidaire vecteur du convivialisme Jean Louis Laville Convivialisme luttes sociales et économie solidaire Armand Hatchuel Sciences de gestion et convivialisme concevoir l agir responsable Dominique Méda Inverser la courbe du chômage Jean Baptiste de Foucauld Travailler dans une France convivialiste François Flahault Une école plus conviviale Antoine Bevort Démocratie populisme et élitisme Anne Marie Fixot Vers une ville convivialiste Introduction à la maîtrise d usage Andrew Feenberg Technique et agency Sylvain Pasquier Convivialisme et individualisme altruiste Jean Baubérot Une laïcité conviviale Pierre Olivier Monteil Rétablir la confiance en ravivant le sens du vivre ensemble Sylvie Gendreau Création de formes convivialistes Jacques Beaumier Un mode de vie convivialiste à la montagne c Fondements théoriques prolongements accords et désaccords François Flahault La vie sociale comme fin en soi Contribution théorique au convivialisme Francesco Fistetti Du mythe de la croissance à l Homo convivialis Christian Lazzeri Quelques remarques sur le Manifeste convivialiste Elena Pulcini Quelques questions sur le convivialisme François Fourquet Un convivialisme mondial Ahmet Insel Le convivialisme vu de Turquie Alain Caillé Quelques réponses à Philippe Chanial Tous les droits pour tous et par tous Citoyenneté solidarité sociale et société civile dans un monde globalisé Simon Borel Lutte des classes sur le Web A propos d un numéro de la revue Multitudes Thomas Coutrot La bonne vie pour tous Alain Caillé Fragments d une politique convivialiste pour la France Eric Sartori La religion de l humanité de Frederic Harrison Positivisme contre ploutonomie

    Original URL path: http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/S43.html (2015-09-11)
    Open archived version from archive