archive-fr.com » FR » D » DESINVOLT.FR

Total: 600

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • MusiKair @ Montargis – 26 juin 2015 – Jour 1 | Désinvolt
    le chapiteau Après avoir fait la bise à tous les festivaliers les avoir arrosés lors du concert d Oldelaf Marc regagne sa grotte capharnaüm pour plusieurs happenings aussi barrés qu étonnants Avec un sampler et des dizaines d objets de tous genres Marc invite un public quelque peu apeuré à simuler des cris d orgasme dans une sorte de partouze sonore géante Il joue avec son chien Croûte et fait fuir un public soit conquis soit médusé en les enregistrant un par un Derrière le côté totalement imprévisible Marc Prépus distille néanmoins une électro plus qu honnête agrémentée d un spectacle où il joue le personnage principal avec ses faux airs de Tim Minchin qui joue le rôle d Atticus Fetch dans la série Californication brun A croiser absolument Un peu à l arrache mais complètement de bonne humeur Scarecrow commence son set par un line check improvisé histoire de Presque chez eux c est leur seconde année à MusiKair où ils ont inauguré leur dernier album en date Devil Crossroads Assez original Scarecrow mixe blues et hip hop dans un mélange détonnant entre origines de la musique moderne et fraîcheur du phrasé comme ils le revendiquent eux mêmes Slim Paul avec sa voix venue directement du bayou assure à la guitare et au Dobro les lignes blues qui n envient rien à des morceaux plus classiques Antibiotik Daw au scratch et au chant en français dans le texte fait le reste le tout soutenu par une section rythmique excellente Il y a beaucoup de générosité dans ce que joue Scrarecrow et on sent qu ils prennent plaisir Les phrasés de Daw sont clairs et revendicatifs dans une pure lignée rap et hip hop sans violence L ensemble dégage une énergie énorme sur scène et leur titre phare All Now par lequel ils concluent le set achève leur passage en beauté Pour ceux qui croyaient avoir dépensé toute leur énergie sur Scarecrow ou qui n auraient résisté à Marc Prépus quelle ne fût pas la claque reçue à l arrivée de Dubioza Kolektiv sur scène Il est alors près d une heure du matin et rien ne nous préparait à ça si ce n est les rumeurs venues des bénévoles qui avaient entendu les balances Dubioza Kolectiv est un groupe de ska rock venu des Balkans Les sept musiciens sont tous issus de la mosaïque que constitue cette partie du globe et font preuve d une énergie énorme et inépuisable Bien sûr le ska n est pas une musique de chambre mais avec eux c est toute l exubérance balkanique qui s exprime celle que l on avait plutôt l habitude d entendre chez Goran Bregovitch et Emir Kusturica La scène n est de toute évidence pas assez grande pour eux et les deux chanteurs passent leur temps sur les baffles en guise d avant scène Revendicatifs ils brandissent un drapeau à la gloire de The Pirate Bay en scandant en boucle my music is for free you can download

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/07/03/32712-musikair-montargis-26-juin-2015-jour-1/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • K’s Choice – The Phantom Cowboy | Désinvolt
    Phantom Cowboy A la première écoute je suis saisie par la voix de la chanteuse qui a toujours le même effet Celui de me replonger dans une série de ressentis un peu lointains Cette voix androgyne qui se casse par moment fait la couleur des morceaux du groupe depuis plusieurs décennies Je suis surprise saisie puis emportée par les guitares et les rythmiques qui sont mises à l honneur dans cet opus Il y a de l énergie brute dans le son qui nous est proposé Mention spéciale pour le titre Woman particulièrement efficace probable futur tube En onze titres et presque trente minutes le groupe plante un décor solide Les morceaux sont enrobés d une instrumentation résolument rock L album se goûte d une traite facilement peut être un peu trop Il me manque un peu cette touche de douceur et de mélancolie qui faisait s envoler mon esprit d adolescente Pour les amateurs de rock féminin efficace et dynamique à écouter les cheveux au vent dans une décapotable sur une route californienne cet album répondra sans aucun doute à vos attentes Pour les amoureux du groupe sachez que rien que pour la voix de Sarah Bettens cet album vaut largement le détour L avis de Yo Comme Suke j étais amoureux de la voix rocailleuse de Sarah Bettens J avais alors une quinzaine d années et les paroles comme la progression d accords de Not An Addict marquaient d une pierre blanche une époque entière A la fois nostalgique curieux et un peu méfiant j ai donc abordé ce nouvel album de K s Choice avec circonspection A la première écoute force est de constater que le groupe n a rien perdu de son énergie malgré ses vingt ans d existence Les deux premiers titres As Rock And Roll As It Gets et Woman sont rythmés par des guitares et une voix rugueuses qui rendent le groupe reconnaissable entre mille Le son n a pas vieilli pas plus que les envolées rythmiques qui font de cet opus un retour vers le futur musical à l instar du titre Private Revolution Le rock n est pas mort loin s en faut et cet album le prouve Cela dit et même s il est de très bonne facture The Phantom Cowboy ne reste que très peu en tête notamment en raison de l absence d un véritable titre phare et de sa durée éclair d une trentaine de minutes Il ravira les fans de la première heure qui retrouveront ici les ingrédients qui ont fait le succès du groupe mais il peinera à conquérir de nouveaux auditeurs qui n y entendront qu un son venu d un passé qu ils n ont pas connu et qui ne réveillera pas la fibre nostalgique qui sommeille en eux Les K s Choice seront en concert en France le 3 novembre à Strasbourg le 4 à Paris et le 5 à Lille Tracklist As Rock And Roll As It Gets Woman Perfect Scar

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/06/17/32539-ks-choice-the-phantom-cowboy/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Seinabo Sey | Désinvolt
    Cloud 30 août 2015 Jour 3 Live Publié le 10 septembre 2015 à 13 30 par Suke 1 En ce dernier jour du Rock en Seine c est un peu le moment du bilan On prend un peu de recul sur la programmation Cette année encore le Rock en Seine démontre sa qualité de festival majeur de l été C est là qu il faut être pour avoir la chance

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/tag/seinabo-sey/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Seinabo Sey – Pretend | Désinvolt
    en soirée Alicia Keys n est pas loin dans les montées d octaves de la voix Hard Time est un autre titre au pouvoir envoûtant Déjà présent sur le premier EP le morceau porté par les percussions emporte le corps et l esprit On poursuit sur Easy qui débute a cappella et démontre la qualité vocale de la désormais diva Seinabo Sey Les notes cavalent sur le clavier et enivrent littéralement l auditeur Words sort les accords de cordes et continue un propos qui prend de l ampleur tout au long de l album Sorry se fait sombre et doux à la fois Le titre vient taper au fond de la cage thoracique On change d ambiance sur Who et ses accents pop électro R n B On entre au cœur de la soul avec Still doucement agrémenté d arpèges de guitare légers et aériens L atmosphère reste au recueillement sur You Seinabo Sey connait ses classiques et les marie remarquablement bien à la musique actuelle Ruin est l avant dernier morceau et plonge dans une pop douce et mystérieuse On termine l écoute et le voyage sur Burial hymne symphonique aux tendances gospel Seinabo Sey livre là un album léché rempli de mélodies de rythmes et d un chant d une qualité rare Avec Pretend on assiste à la naissance d une diva qui tient autant de Shirley Bassey que de Beyoncé À découvrir d urgence Tracklist Younger Pretend Poetic Hard Time Easy Words Sorry Who Still You Ruin Burial Site officiel de Seinabo Sey Facebook de Seinabo Sey Twitter de Seinabo Sey Soundcloud de Seinabo Sey Écouter Seinabo Sey sur Deezer Seinabo Sey sur YouTube Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont indiqués avec Nom Adresse de

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/10/23/33890-seinabo-sey-pretend/comment-page-1/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Seinabo Sey – Pretend | Désinvolt
    en soirée Alicia Keys n est pas loin dans les montées d octaves de la voix Hard Time est un autre titre au pouvoir envoûtant Déjà présent sur le premier EP le morceau porté par les percussions emporte le corps et l esprit On poursuit sur Easy qui débute a cappella et démontre la qualité vocale de la désormais diva Seinabo Sey Les notes cavalent sur le clavier et enivrent littéralement l auditeur Words sort les accords de cordes et continue un propos qui prend de l ampleur tout au long de l album Sorry se fait sombre et doux à la fois Le titre vient taper au fond de la cage thoracique On change d ambiance sur Who et ses accents pop électro R n B On entre au cœur de la soul avec Still doucement agrémenté d arpèges de guitare légers et aériens L atmosphère reste au recueillement sur You Seinabo Sey connait ses classiques et les marie remarquablement bien à la musique actuelle Ruin est l avant dernier morceau et plonge dans une pop douce et mystérieuse On termine l écoute et le voyage sur Burial hymne symphonique aux tendances gospel Seinabo Sey livre là un album léché rempli de mélodies de rythmes et d un chant d une qualité rare Avec Pretend on assiste à la naissance d une diva qui tient autant de Shirley Bassey que de Beyoncé À découvrir d urgence Tracklist Younger Pretend Poetic Hard Time Easy Words Sorry Who Still You Ruin Burial Site officiel de Seinabo Sey Facebook de Seinabo Sey Twitter de Seinabo Sey Soundcloud de Seinabo Sey Écouter Seinabo Sey sur Deezer Seinabo Sey sur YouTube Répondre à Caroline Dubois Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont indiqués avec Nom Adresse

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/10/23/33890-seinabo-sey-pretend/?replytocom=328399 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Catfish – Catfish EP | Désinvolt
    but vous donner du bon temps et pour cela ils commencent naturellement avec Have a good time single pêchu qui nous met tout de suite dans l ambiance Ça sent le blues le rock et la fausse tendresse d Amandine Let me go bizarrement a tout de suite sonné comme si je connaissais cette musique depuis toujours Et cette impression ne m a pas quitté ensuite tout au long de l EP C est assez rare qu à la première écoute des morceaux te semblent si familiers c est toujours très bon signe et l EP des Catfish en fait partie Petit interlude tendresse sur Drag you down où la voix sucrée d Amandine a pour écho celle de Damien sur une musique plus minimaliste où les batteries se font oublier Retour à des tonalités plus dynamiques presque électro sur Roll talk joke qui pourrait d ailleurs faire un beau remix électro avec une superbe montée en puissance puis les Catfish nous abandonnent après My daddy Dès les premières tonalités de la guitare de ce dernier morceau j ai été plongé dans le pur blues d un Gary Clark Jr ce sera mon coup de cœur Définitivement les poissons chats m ont piqué au vif et à l âme Tracklist Have a good time Let me go Drag you down Roll talk joke My daddy Page Noomiz de Catfish Page Facebook de Catfish Twitter de Catfish Écouter Catfish sur Deezer Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont indiqués avec Nom Adresse de contact Site web Commentaire À propos de Bruno Bruno surnommé Scrat l Artémisophile ou Papy Scrat a découvert la photo après la musique Il était à la quête de son instrument tel un Scrat à la quête

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2012/05/21/21899-catfish-ep/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Ghostland Observatory – Codename: Rondo | Désinvolt
    à sa première écoute trop minimaliste trop n importe quoi hors normes ne contenant aucune chanson au potentiel commercial immédiat comprenez chanson ultra formatée pour la masse vite oubliée Mais en prenant le temps on y découvrira des petites pépites de recherche sonore Exemple Glitter avec ses loops sa ligne de basse fuzz sa voix tremolo modifiée et son incursion de guitare En cherchant un peu on pourrait lui trouver des similitudes Goldfrappiennes façon Oh lala Give Me The Beat est probablement l une des chansons les plus évidentes de l album Le message est clair Give me the beat that s all I need pas de fioritures le morceaux fonctionne et on se prend à bouger et à se laisser aller au son de l électronique Mama est un morceau aérien avec ses vagues synthétiques On peut se demander ce qu il fait au milieu de tout ça Le moment de calme de plénitude dans tout ce fatras auditif Kick clap speaker qui clôture l album Une intro au piano suivie d une voix robotique qui nous ressasse toujours le même message pour enfin arriver sur un morceau dansant bien sûr entrecoupé de synthé Un résumé du CD en un titre Tout ceci n arrive pas à la première écoute mais à force de plongées dans ces méandres sonores Même si certaines chansons sur cet album sont superflues on se doit de respecter Ghostland Observatory Ils sont maîtres de leur propre créativité marchant au rythme de leur propre tambour plutôt que des tendances faciles actuelles Cet album n est pas facilement accessible mais n en reste pas moins intéressant Un album aventureux et singulier Tracklist Glitter That s right Miracles Codename Rondo Give me the beat Body shop Freeze Time Mama Kick clap speaker MySpace Page Facebook Laisser un

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2011/01/18/7848-ghostland-observatory-codename-rondo/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Plan B – The Defamation Of Strickly Banks | Désinvolt
    ton et ouvre grand sa gueule pour feuler fièrement avec toute sa prestance Plan B remercie Eminem pour avoir brisé les frontières entre blanc et noir au sein du hip hop C est grâce à son succès qu il a pu commencer à rapper et trouver un public en Angleterre Il pourrait aussi remercier Elvis d avoir permis au blues de connaître le même destin et pour lui aujourd hui de pouvoir se sentir à l aise avec ce style The Defamation Of Strickland Banks est un coup d essai pour le jeune chanteur au sein de la soul music Et quel essai Pas parfait mais presque Morceaux après morceaux on le suit on le piste même marchant dans ses pas juste quelques mètres derrière lui et l on observe Tapis dans l ombre on écoute sa jeune voix un peu efféminée tâter les coins pour remplir l espace et en révéler chaque centimètre carré On découvre ensemble cet univers encore nouveau pour lui et on se laisse aller Et une fois la lumière faite dans la pièce une fois à l aise il ne reste plus pour Plan B qu à libérer son énergie et tirer sur les octaves pour nous convaincre voir Stay Too Long ci dessous C est que Plan B même si sa voix lui fait encore un peu défaut dans ce style la faute à des années d inactivité renoue avec cette musique des années 50 60 à la fois classe et entraînante aux mélodies soignées et à l émotion jaillissante tout ça dans un style très cinématographique qui rappelle les vieux films noirs américains ce qui n est pas anodin puisque Plan B compte réaliser un film tiré de l album Plan B a toujours cherché à être à l aise dans voire avec sa vie Élevé par sa mère lorsque son papa punk rockeur s est barré le petit Ben avait alors 6 ans il a grandi au milieu d une classe ni pauvre ni moyenne le cul entre deux chaises comme on dit et le sentiment d être exclu d un système où en tant que personne il ne comptait pas Benjamin fera donc les conneries qui résultent de ce constat Jusqu à ses 18 ans il n était pas à l aise non plus avec sa voix Chanter de la soul il n y croyait pas Il fallait d abord capter l attention et n est ce pas le rôle du hip hop que de tendre la parole aux personnes qui n arrivent pas à se faire entendre Après son premier album et son titre qui résume à lui seul ce qui vient d être dit plus haut Who Needs Actions When You Got The Words Benjamin Drew a enfin réussi à capter l attention Aujourd hui on l écoute il compte aux yeux des autres et se sent plus à l aise Plus à l aise avec les autres mais aussi avec lui même Il n est plus seul assis

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2010/08/31/513-plan-b-the-defamation-of-strickly-banks/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive