archive-fr.com » FR » D » DESINVOLT.FR

Total: 600

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Rock en Seine @ Saint-Cloud – 30 août 2015 – Jour 3 | Désinvolt
    bitume californien Le chant est assuré tant par le batteur que par le bassiste Les musiciens ont le visage caché par leur longue chevelure et l on peut apercevoir leur face blanchie de maquillage lorsqu ils relèvent la tête Si Nirvana avait vieilli sans rien changer à sa ligne artistique ça aurait pu ressembler à Fuzz Les oreilles bourdonnent encore quand on arrive sur la Scène de l Industrie pour voir Seinabo Sey C est ma vraie révélation du Rock en Seine 2015 Sur scène une batterie une basse et un clavier entourent une voix impressionnante La chanteuse est une suédoise de vingt quatre ans qui fait vibrer la foule avec la présence vocale d une diva soul à la Whitney Houston Originaire de Gambie elle propose un son entre Woodkid et Morcheeba L ambiance est cool à tendance trip hop C est leur premier festival en France On savoure les très belles mélodies au clavier les modulations soul du chant et les sublimes changements d octave Seinabo Sey a une présence scénique tout en retenue entierement drapée de rouge vermillon Les passages électro sont hyper efficaces On regrettera un son parasité par celui des scènes adjacentes Elle reprendra un morceau a cappella rendant ainsi compte de toute sa maîtrise vocale et scénique La chanteuse se confond en remerciements touchants en fin de concert On est ravis et comblés Un peu dans les nuages on s installe sur la pelouse de la Scène de la Cascade pour accueillir Jungle Le groupe avait toute sa place dans cette édition tropicale du Rock en Seine Les artistes nous donnent à entendre une pop teintée d électro rock mélodique et bien rythmée Ils sont assez nombreux sur scène La voix du chanteur se fait éthérée et planante La basse est funky à souhaits Les réorchestrations électroniques sont plutôt sympas et remplies de basses vibrantes Le public est réactif et conquis par la musique de Jungle qui donne une belle transition vers Tame Impala Figure très attendue de ce dernier jour le groupe australien a fait des heureux Tame Impala ouvre son set dans un tonnerre de distorsion et d effets psychédéliques Les morceaux prennent une couleur dansante très appréciable en festival On note un aspect très rock dans les lignes de guitare Les instrumentations sont très intelligentes et rendent compte d un travail élaboré de composition On se fait littéralement emporter par les mélodies qui remplissent les cellules auditives Le son a un côté 70 s post hippie agrementé d une dimension électro particulièrement intéressante On passe sur la scène Ile de France pour ne pas louper la performance de Billie Brelok Ne vous fiez pas aux apparences le petit bout de femme a tout d une grande d une très grande même Elle balance des textes puissants avec un phrasé d une précision chirurgicale Billie Brelok file un uppercut magistral aux idées reçues et aux préjugés Son rap est beau mélodique et poétique tout en restant cru et rocailleux comme le sol

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/09/10/33157-rock-en-seine-saint-cloud-30-aout-2015-jour-3/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rock en Seine @ Saint-Cloud – 29 août 2015 – Jour 2 | Désinvolt
    son attitude On termine par I m A Ruin dans un tonnerre d applaudissements Changement d atmosphère sur la Scène de l Industrie où l on peut écouter le rap de Young Thug L américain arrive à l arrache et balance un gros hip hop blindé de basses fréquences L énergie est bien présente le phrasé est inimitable et les musiciens sautent sans s arrêter pendant tous leurs morceaux A seulement vingt trois ans le rappeur propose un style puissant et d une richesse assez intéressante Le public répond présent et se fait ultra réactif Le concert se termine en DJ set à la sauce hip hop La pelouse de la Scène de la Cascade est noire de monde pour accueillir Étienne Daho Le set est étonnamment dynamique et dansant totalement dans l air du temps L artiste joue son dernier album et quelques uns de ses grands tubes Les mélodies très 80 s prouvent leur efficacité Lunettes noires vissées sur le visage bandana autour du cou Daho garde un petit côté pop dans l attitude et rock dans les instrumentations La voix tient bien la route Les rythmiques des morceaux récents sont teintées d électro ce qui leur donne une tonalité assez intéressante Le jeu de lumières sur l écran vidéo vient joliment habiller la scène On aime la belle interprétation du Premier Jour Du Reste De Ta Vie ainsi que l excellent Bleu Comme Toi en final Le public reprend en chœur le refrain dans une ambiance joyeuse On s installe en hauteur sur la pelouse de la Scène de l Industrie pour admirer la performance de Bianca Casady The C I A Membre du groupe Coco Rosie Bianca Casady nous a réservé un set bluffant Une guitare une batterie un saxophone et un danseur contorsionniste entourent la voix hypnotique de la chanteuse L ambiance est barrée et ce concert plonge le Rock en Seine dans l art contemporain L atmosphère est celle d un cirque muet d un spectacle de mime Comme pour ajouter une touche de sauvage à l étrangeté du tableau quelques chauves souris viennent saluer les spectateurs Il y a un air d Orange Mécanique dans les costumes Le son est envoûtant et nous emporte dans une galaxie lointaine On reste un peu sonné par un concert spectacle extrêmement graphique et vivant éclairé doucement par les rayons de la lune et les lumières rouges de la scène On flotte doucement vers Gramatik qui nous secoue énergiquement sur la Scène de la Cascade Les DJ proposent un excellent set bien punchy efficace qui fait bouger les corps On a le droit à une alternance de passages mélodiques et plus électro bien équilibrée La pelouse est pleine à craquer On déguste les superbes instrumentations ultra jazzy On savoure une session de remix commercial qui convoque Prince Elton John et Mickael Jackson Les gars de Gramatik sont armés d un trompettiste live solide Ils explorent toutes les composantes de l électro pour le plus grand plaisir de

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/09/09/33119-rock-en-seine-saint-cloud-29-aout-2015-jour-2/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Rock en Seine @ Saint-Cloud – 28 août 2015 – Jour 1 | Désinvolt
    par le style fusion de leur musique aux multiples influences rock flamenco jazz Sous les rythmes de la guitare rythmique de Gab et de la guitare solo de Rod c est un public nombreux qui est venu danser devant la grande scène ou même sur la grande scène pour quelques chanceux invités par le duo à les rejoindre Un moment de partage et de joie illustré par la surprise réservée par nos deux artistes la reprise de Happy de Pharell Williams en featuring avec John Butler le chanteur du trio éponyme Pas de doute ce duo fan de métal et ayant commencé dans la rue a plus d une corde à sa guitare The Offspring était la grosse tête d affiche de ce vendredi Ils nous offrent leurs meilleurs morceaux notamment un Why Don t You Get A Job dopé d une énergie folle Les papis punks démontrent qu ils sont toujours debout Les quelques problèmes de micro auront du mal à désarçonner une foule déjà conquise On embarque dans la machine à remonter le temps direction l adolescence Le centre de la pelouse bouge énergiquement à coups de pogos et de slams surexcités Les albums Smash et Americana sont bien représentés avec un Pretty Fly jouissif et un Kids Aren t Alright excellent Le groupe est rappelé phénomène qui sera assez rare pendant le festival et nous achève avec deux bons classiques dont Self Esteem Apres cette bonne claque punk rock on s attendait à se poser un peu devant la scène de la Cascade pour écouter tranquillement Fauve Il n en est rien Les parisiens sont remontés à bloc et prêts à en découdre Il faut dire que c est l un de leurs derniers concerts avant une pause dont on ne connait pas encore la durée La voix est un peu enrouée hargneuse et déterminée On se laisse emporter dans le rythme fou de l enchaînement des morceaux Infirmière Tallulah Voyou et Paraffine nous retournent le cerveau Le chanteur fait les cents pas en haranguant un public acquis à sa cause Blizzard déchaîne le public et les doigts d honneur se lèvent vers le ciel avec une certaine délectation Le set se termine sur un brin de nostalgie avec Kané suivi du toujours aussi joli et touchant Hautes Lumières C est le cœur léger qu on se dirige vers la scène de l Industrie pour un changement d ambiance radical Handbraekes tient la scène avec une électro désynchronisée bien lourde et puissante Le son est presque rave et nous accueille avec une débauche de beats endiablés Ça sonne comme du Prodigy sans paroles Le mix tire parfois vers la dub step Les lumières sont éblouissantes L ambiance est surchauffée on est là pour se lâcher et pour danser C est une prestation énervée martiale et sans concession que nous proposent Mr Oizo et son acolyte Boys Noize On termine par la performance de Kasabian sur la grande Scène Les anglais nous offrent un rock énergique ponctué de

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/09/08/33059-rock-en-seine-saint-cloud-28-aout-2015-jour-1/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • The Knife – Shaken Up Versions | Désinvolt
    d un groupe qui fait des concerts sans jouer d instruments Ils nous emmènent dans un univers dont on devine les contours mais dont on découvre toute la variété et la complexité On se rapproche parfois de certains morceaux d Aphex Twin tout en conservant une dimension humaine grâce à la voix Les huits morceaux sont déroutants et viennent surprendre l auditeur qui s y essaie Mention spéciale pour la revisite du titre Pass This On qui garde sa structure mais dont le message est légèrement modifié ce qui en donne une relecture délicieuse Avis aux amateurs Tracklist We Share Our Mothers Health Got 2 Let U Bird Without You My Life Would Be Boring Pass This On Ready To Lose Stay Out Here Silent Shout Site officiel de The Knife Facebook de The Knife Écouter The Knife sur Deezer Page Wikipédia de The Knife Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont indiqués avec Nom Adresse de contact Site web Commentaire Un commentaire Jean Cyprien dit 18 octobre 2015 à 08 32 Aphex Twin LOL À propos de Suke Suke pratique la musique depuis l enfance et s essaye

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/10/16/33311-the-knife-shaken-up-versions/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Luke – Pornographie | Désinvolt
    les guitares oscillent entre mélodies et vrombissements Toujours un peu sur le fil toujours entre défi et critique acerbe on se laisse porter par le rythme funky de J veux être un héros Il y a des hymnes du même acabit qu Un Jour En France de Noir Désir dans ce disque notamment l excellent Quelque part en France qui nous plaque presque au sol tellement il est criant de vérité On est touchés en plein cœur par Rêver tue et Discothèque L écoute se termine sur le déchirant Solitaire laissant un écho de vibration au creux de la poitrine Luke livre là un album fort puissant de vérité et d énergie Il est bon de retrouver cette fougue en 2015 Je n ai qu un mot à dire Merci Tracklist Warrior Rock n Roll Des Marchandises Indignés J veux Etre Un Héros C est La Guerre Quelque Part En France Rêver Tue Pornographique Discothèque Solitaire Site officiel de Luke Facebook de Luke Luke sur YouTube Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont indiqués avec Nom Adresse de contact Site web Commentaire 5 commentaires G dit 14 octobre 2015 à 10 29 Mouais c est très decevant je trouve on retrouve beaucoup de Saez dans cet album et ce n est pas ce que j attend de Luke Kaio dit 9 octobre 2015 à 15 37 T ENTENDS CA FLORIAN T ENTENDS CA Ouay ça déglingue Alexi Uyttersprot dit 9 octobre 2015 à 14 28 Il me plait musicalement même si ce n est pas un gros coup d coeur Mais niveau texte je trouve ça moins intéressant que les albums des débuts Florian Laval dit 9 octobre 2015 à 13 41 il déglingue hein Isabelle Piney dit 9

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/10/09/33737-luke-pornographie/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Lofofora – L’Epreuve du Concert | Désinvolt
    on n arrive jamais à transposer à 200 l ambiance d un concert sur un CD un concert ça se vit autant que ça s écoute l énergie et la puissance de Lofofora sur scène sont bien retranscrites ici Il ne manque que les images pour se rendre compte de la folie qui régnait dans la salle L album mixe des grands classiques du groupe L Oeuf Le Fond et la Forme Justice pour Tous et les titres du dernier album Ces derniers sont bien mis en valeur on sent que les Lofo sont là pour défendre L Epreuve du Contraire sur scène et non pour faire un best of de leurs meilleurs titres Le groupe nous gratifie même d une reprise de Ilot Amsterdam de Parabellum un joli hommage à Schultz le chanteur décédé en 2014 et grand ami du groupe L Epreuve du Concert est un album à l image de Lofofora généreux et sans concession on en prend plein les oreilles du Lofo pur jus Tracklist Notre Terre L œuf L innocence Le fond et la forme Mémoire de singes Trompe la mort Contre les murs Utopiste Elixir Pyromane Le malheur des autres La Tsarine Justice pour tous Viscéral version hot Autopilote Ilot Amsterdam Double A Site officiel de Lofofora Page Facebook de Lofofora Twitter de Lofofora Écouter Lofofora sur Deezer Lofofora sur YouTube Page Wikipédia de Lofofora Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont indiqués avec Nom Adresse de contact Site web Commentaire À propos de Petit Nounours Méchant toujours de mauvaise humeur jamais content tel est le Petit Nounours en apparence Mais qui se cache vraiment sous cette tronçonneuse Un vrai ch ti descendu à la capitale pour devenir célèbre ou pas Et comme

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/10/08/33541-lofofora-lepreuve-du-concert/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Lou Doillon - Lay Low | Désinvolt
    fait place à l introspection Dans le livret en photo on aperçoit un tatouage parmi d autres It s just a ride peut on lire Comme une évidence J ai réécouté l album lors d un trajet en voiture Normandie Bretagne l aventure les paysages ruraux défilaient sous mes yeux à travers la vitre pourtant d autres paysages et scènes défilaient dans mon esprit Amours déçus passionnels Where to start voire étouffants So still Such an ocean of love that I m washed up on shore fantômes du passé Above my head Des morceaux parfois cinématographiques Weekender Baby pourrait mettre en scène une jeune femme assise seule dans un dîner et qui enchaîne cafés whiskies en attendant désespérément qu il appelle qu il décroche No no he still hasn t called me I check my watch my phone One two three four five rings You used to be so quick to pick up Le quotidien capturé avec son lot d humeurs et de mélancolie La pochette de l album en est la parfaite illustration un autoportrait pris au réveil ébouriffée Il faut parfois du temps pour se réveiller tout comme il faut du temps pour apprivoiser cet album avant d être définitivement séduit La B O parfaite du spleen automnal qui nous guette Premier single Where to start jolie ballade Un clip filmé façon super 8 comme ces films de famille faits maison Lou Doillon seule sur une route de montagne nageant dans un lac devant une vieille bâtisse Lou Doillon reste et restera la fille de mais incarne aussi la nouvelle scène française Entre deux mais pas pour autant coincée elle cultive un style intemporel et une certaine étrangeté qui intrigue Elle révèle d ailleurs dans une interview pour le magazine Elle Etienne Daho NDLA producteur de son premier

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/10/05/33264-lou-doillon-lay-low/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • VKNG – Illumination | Désinvolt
    décontractée relevée à la sauce un peu 80 s grâce à des claviers originaux On poursuit l écoute sur Girls Don t Cry qui accueille Olivia Merilahti au chant On est quelque part entre Sebastien Tellier et Random Access Memories des Daft Punk Killing In The Name Of God reprend les codes des grands tubes anglais des années 80 90 ça sonne bien c est dynamique et agréable On bouge facilement la tête sur la musique de VKNG On enchaîne avec First Pop Mary et Don t Stop jolies démonstrations de pop acidulée On apprécie les montées vocales et mélodiques de We Are The Ocean La voix se fait plus basse sur More morceau presque sombre L album se termine sur The Price petit bijou aérien qui m évoque les grands espaces de la série TV Ulysse 31 On vous conseille de laisser tourner le morceau jusqu à la fin une petite surprise nommée Lonely Golden Boy vous attend VKNG signe là un bel album pop qui parle d amour sous toutes ses formes Ils reprennent et réinventent les codes du genre musical avec une forme d innocence presque naïve ce qui donne une couleur particulièrement sympathique à l écoute Tracklist Illumination Girls Don t Cry Killing In The Name Of God First Pop Mary Don t Stop We Are The Ocean More The Price Site officiel de VKNG Facebook de VKNG Twitter de VKNG VKNG sur YouTube Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont indiqués avec Nom Adresse de contact Site web Commentaire À propos de Suke Suke pratique la musique depuis l enfance et s essaye depuis à tous les médias qui lui tombent sous la main Peinture photographie guitare basse chant écriture elle est une touche

    Original URL path: http://www.desinvolt.fr/2015/10/02/33625-vkng-illumination/ (2015-11-09)
    Open archived version from archive