archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Politiques éducatives locales : le constat de l'ANDEV - [Education et Devenir]
    6000 habitants et des grandes villes comme Rennes Lille ou Lyon Cette diversité enrichit l association Chaque commune a des préoccupations différentes selon sa situation géographique sa taille ou son territoire urbain rural ou semi urbain Quels sont vos sujets actuels de réflexion L aménagement du temps de vie de l enfant je préfère cette formulation au terme rythme scolaire les EPEP établissements publics d enseignement primaire la restauration scolaire La publication de la circulaire sur la restauration scolaire ne nous a pas surpris Nous avons consacré un congrès précédent à la pause méridienne Des réunions de travail menées avec l Association des Maires de France et le Cnfpt Centre National de la Fonction Publique Territoriale ont abouti à des propositions prises en compte dans la circulaire Nous réfléchissons aussi au lien entre les plans éducatifs locaux et le socle commun de voir les interactions possibles L idée que nous souhaitons mettre en débat est de proposer une politique d offre éducative vers les enfants avec la mise en place de parcours éducatifs transversaux Nous partons du postulat que des enfants en difficulté il y en a partout et que les difficultés sont diverses Les parcours doivent être collectifs inclure les parents concerner tous les quartiers Les partenariats seront facilités par des définitions claires des actions une mise en place et un diagnostic concertés Les rythmes scolaires font ils l objet d une concertation avec l Education Nationale La question des personnels surnuméraires que l aménagement du temps scolaire nécessitera est loin d être résolue Pour l Education Nationale c est le personnel de la ville qui doit prendre en charge la liaison entre les temps éducatifs pour les villes ce n est pas aussi évident D autres questions se posent que va t on faire de l accompagnement éducatif

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article614 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Pour Peillon, "la laïcité n'est pas une arme, c'est un pacte" - [Education et Devenir]
    Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Pour Peillon la laïcité n est pas une arme

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1089 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Pour réussir le collège, la question des contenus est incontournable - [Education et Devenir]
    que les fonctionnements institutionnels ou leur propre formation les portent peu à se saisir des questions d épistémologie du sens de ce qu ils enseignent dans l ensemble de ce qui est enseigné sur l ensemble d une scolarité Il me semble qu on ne sait pas bien à quoi sont arrimés nos programmes si ce n est à eux mêmes et que leur sens politique et culturel leur implication sociale échappent un peu à tous Sans oublier qu on gère de façon rigide ou alors défaitiste ce qui est une autre rigidité ce dont on ne maîtrise pas les attendus et que cette rigidité n est pas un gage d efficacité vis à vis des apprentissages des élèves 3 En dernier lieu j aimerais tout de même faire un peu d archéologie parce qu il n y a qu elle pour nous empêcher d être trop myopes Car ces contenus scolaires il n est tout de même pas vain de se demander comment ils pourraient correspondre aux attentes d une école dont le projet est à la fois d être démocratique et de préparer les élèves à la vie en démocratie alors qu une large partie de leur conception initiale aujourd hui difficile à décrypter était au service d un projet grandiose mais pas du tout démocratique Toute une vision de l enseignement très digne qui s est construite peu à peu à partir de la Renaissance humaniste que les Jésuites ont couronné dans leur fameux plan d études ratio studiorum mais qui privilégiait des contenus qui correspondaient aux besoins d une petite frange sociale favorisée qui privilégiaient les mots sur les choses le formel sur le sens et qui se tenaient très loin des savoirs pratiques Si on regarde la piètre estime par exemple dans laquelle on tient au collège les savoirs techniques les savoirs de la vie réelle comme l apprentissage de l oral par exemple les savoirs sur le monde contemporain les savoirs du droit les savoirs sociaux comme l apprentissage de la collaboration avec autrui on voit bien qu on est encore largement dans ce monde là Rappelons que l enseignement secondaire quand il fut imaginé n avait rien d éthéré il répondait à des objectifs politiques et sociaux clairement définis pour ceux à qui il s adressait Il y aurait peut être bien quelque droit d inventaire face à un héritage auquel on peut toujours partiellement renoncer Voilà donc un tableau rapidement brossé du collège du côté des contenus qu on y enseigne désordres dans les références légèreté du respect qu on leur porte ignorance de leur justification ultime absence d évaluation de leur signification sociale véritable pour les élèves réels sont ce des éléments mineurs que tout cela Vouloir traiter du collège sans s attaquer à ces questions ne risque t il pas d être au bout du compte assez vain Le sujet englobe t il selon vous aussi les questions d évaluation des élèves J en ai déjà parlé seule une conception englobante de l ensemble du fonctionnement pédagogique est acceptable Il y a des symptômes majeurs autour de l évaluation des élèves au collège qui est en France assez aveugle en même temps que facilement cruelle accumulation de contrôles dans des conditions où tout compte avec la production chez certains élèves d un stress auquel ils répondent souvent par une démotivation fabrication industrielle de notes de contrôle continu dont le référentiel est très variable d un professeur à un autre d un établissement à un autre ou d une année à une autre élaboration collective de jugements sur les élèves et de décisions impliquant leur destinée à partir du calcul aberrant de moyennes générales pour des décisions de passage d orientation ainsi que d affectation dans des lycées qui recrutent sur ce critère principal examen du brevet dont on connaît la piètre qualité de preuve En outre le collège malgré toutes ses précautions évaluatives envoie chaque année en seconde des élèves qui y redoublent ou y sont massivement réorientés Donc oui bien sûr toucher aux contenus ne se limite pas à toucher à la prescription contenue dans les seuls programmes c est bien à tout l ensemble programmes évaluation des élèves qu il faut tenter de donner une cohérence qu il n a plus Mais au delà on peut se demander si la définition des finalités de l éducation au lieu d être à la remorque de toutes les réformes de structure ne pourrait pas devenir la référence générale du travail des éducateurs Un peu partout dans le monde les écoles et les systèmes se conçoivent de plus en plus comme la mise en œuvre de finalités ainsi arrêtées et cela s appelle le curriculum mot qui en France n a pas droit de cité peut être faut il réfléchir à ce qu on gagnerait à travailler sur une telle base Mais vouloir toucher aux contenus n est ce pas de toute façon programmer une baisse de niveau d exigence Non justement je voudrais si vous voulez inverser totalement votre proposition et désarmer votre inquiétude Je pense en effet que si l on veut bien comprendre que l histoire existe et donc que la façon dont ces questions se posent varie d une époque à l autre celles qui nous sont posées en ce début de XXI e siècle disons sans crainte de grandiloquence à l échelle de l humanité sont radicalement nouvelles et aussi difficiles qu enthousiasmantes a t on en effet prêté attention au fait que si les objectifs de l école primaire semblent peut être à tort assez souvent aller de soi autour par exemple de l acquisition de savoir faire de base en revanche maintenant qu il s agit partout de généraliser l enseignement dit secondaire au moins inférieur dans le cadre de l école fondamentale pour la première fois dans l histoire dans la quasi totalité des pays du monde cela pose aux systèmes scolaires une question jusqu ici inconnue à cette échelle quel type d

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article290 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Pour une école innovante : publication du rapport du CNIRE - [Education et Devenir]
    disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Pour une école innovante publication du rapport du CNIRE mardi 11 novembre 2014 site EN le 10 novembre 2014 Le Conseil National de l Innovation pour la Réussite Educative a été créé en avril 2013 En présence du Ministre de l Education Nationale Monsieur Vincent Peillon et de la Ministre déléguée pour la réussite éducative Madame George Pau Langevin il a été installé le 19 avril 2013 A cette occasion lors de leur intervention les Ministres lui ont donné pour les quatre années à venir mission d accompagner la refondation de l Ecole par une réflexion sur le système éducatif et de donner une impulsion politique favorisant l innovation au sein de l Education Nationale L objectif général est de répondre aux difficultés rencontrées aujourd hui par l Ecole pour faire réussir tous les élèves en identifiant les pratiques innovantes existantes en mutualisant les

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1330 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Pour une grande réforme démocratique de l’école - [Education et Devenir]
    des inégalités devant l école La scolarisation des jeunes générations a connu de très grands progrès depuis un demi siècle Mais malgré le dévouement et l investissement professionnel considérables de ses enseignants et personnels notre école peine toujours à corriger les inégalités culturelles et à satisfaire aux attentes d aujourd hui L ampleur des inégalités scolaires n a pas varié depuis les années 1960 Pire les écarts culturels et cognitifs sont multipliés par deux entre le CP et le CM2 au détriment des élèves d origine populaire Une proportion importante d élèves entrant en 6 e n ont pas les acquis nécessaires pour tirer normalement profit de leur scolarité secondaire Et du collège à l université les inégalités se maintiennent voire se creusent De la réforme Berthoin de 1959 qui en jette les fondements à la politique actuelle du socle commun et des 50 à la licence les promoteurs de notre actuelle école unique ont toujours admis le principe de parcours tôt différenciés et d une progression des scolarités qui maintienne les écarts sociaux assurant une employabilité minimale à un pôle et une qualification compétitive à l autre C est cette logique ségrégative qui craque de toutes parts aujourd hui Aucune visée démocratique ne saurait de toutes façons s en satisfaire le monde de demain sauf à précipiter sa perte ayant besoin d un très grand nombre de citoyens instruits et de salariés dotés d une qualification élevée leur permettant de concevoir et d assurer de nouveaux modes de développement économique et de maîtriser les technologies les plus prometteuses mais aussi les plus dangereuses La gauche devra hisser le financement de l école au niveau nécessaire s appuyer sur la contrainte de la carte scolaire mais il lui faudra sortir des bricolages passés et présents diversification des voies revalorisation de l enseignement professionnel mesures d accompagnement par exemple Car l urgence est radicalement autre elle est à la conception et à la mise en chantier d une grande réforme scolaire retrouvant l ambition du plan Langevin Wallon de 1947 en franche rupture avec la logique ségrégative qui domine aujourd hui notre système éducatif Une telle rupture suppose à notre sens trois conditions La mise en cause de la structuration concurrentielle du système éducatif où la compétition entre établissements amplifie la compétition sévère et précoce entre élèves et catégories sociales et où l évaluation est moins formative que classificatoire Le réexamen des dispositifs pédagogiques hérités de la modernisation des années 1970 80 qui semblent aujourd hui avoir épuisé leur force propulsive et l ouverture d un grand chantier associant enseignants et chercheurs et visant à déterminer les moyens d une amélioration massive des apprentissages de l école élémentaire à l enseignement supérieur La participation motrice à ce réexamen d enseignants qui mieux formés et dotés d une capacité d expérimentation autonome pourraient collectivement reprendre la main sur leur métier Premiers signataires Catherine Agulhon MC Paris V Sylvain Aquatias MC Limoges Christian Baudelot PR ENS Paris Élisabeth Bautier PR Paris VIII Stéphane

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article301 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Pourquoi je ne rends pas mes palmes ! - [Education et Devenir]
    par E D Pourquoi je ne rends pas mes palmes vendredi 18 février 2011 par Langanay Jean Yves Pourquoi je ne renvoie pas mes palmes 47 titulaires des palmes académiques les rendent au ministre Nouvel emballement médiatique Et Luc Chatel lui même de se fendre d une déclaration indignée à la sortie du conseil des ministres Les motivations des protestataires la politique éducative du gouvernement suppressions de postes disparition des IUFM maternelle pas avant trois ans etc sont autant de motifs de mécontentement que nous partageons à Education Devenir Pour autant je ne me joins pas à cette action C est une arme à un coup Coup d éclat certes mais n aurons nous pas d autres motifs d indignation dans les semaines et mois à venir Un petit parfum de scandale mais bien éphémère Je préfère d autres moyens d action et d expression associatif militer au quotidien à E D en est un politique syndical etc Je préfère analyser tenter de comprendre et dénoncer s il y a lieu mais surtout proposer des solutions et tenter de montrer qu il y a d autres voies pour agir On peut sourire des distinctions républicaines palmes légion d honneur etc

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article401 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • présentation du cahier CRAP/E&D à Lyon le 11 janvier - [Education et Devenir]
    d inspection D autre part il s observe une transformation lente et silencieuse mais belle et bien présente L acquisition d une nouvelle culture professionnelle s opère même si elle demeure difficilement perceptible Il convient donc de quitter une logique de contrôle sanction afin de rejoindre une dynamique du conseil et de l auto évaluation Les équipes ont besoin d un ami critique pour aboutir à une réflexion sur leurs pratiques et pouvoir ainsi se projeter vers l avenir de leur établissement Il est aussi nécessaire de mutualiser les savoirs et compétences accumulés dans les établissements afin de s inscrire dans une ingénierie utilisant mieux la force et la richesse de l existant au sein du système éducatif Enfin une meilleure adaptation de la formation par des liens accrus entre recherches pratiques et formateurs est à construire et à mieux articuler 2 Les concepts de leadership et de gouvernance permettent ils de dépasser les oppositions classiques entre administration et pédagogie A Bouvier Ces termes complexes seraient à expliquer avec précision Plus succinctement depuis désormais une trentaine d année les évolutions vont vers une nouvelle forme de gouvernance D importantes responsabilités de l Etat sont transférées Décentralisation et déconcentration y contribuent relativement à de nombreux domaines orientation équipement pour n en citer que quelques uns Par exemple la question des grandes métropoles influera à terme sur l éducatif L école n est plus seule au monde et toutes les conditions aussi bien en amont qu en aval sont réunies pour que les thématiques éducatives puissent déborder de l espace clos de la classe Pour évoluer les établissements ont besoin de s auto évaluer R Normand Parler de leadership n est pas une notion néo libérale dont il a été montré qu elle était inefficace en mettant en compétition les établissements mais libérale en favorisant les interactions au sein du système Le concept de leadership s appuie sur des valeurs émanant du libéralisme politique Par exemple organiser la discussion pour faire en sorte que le chef d établissement encourage le collectif valorise les expertises permette la créativité Pourquoi séparer le pilotage pédagogique du pilotage éducatif Le rôle de l équipe de direction est de promouvoir les espaces de mutualisation afin de favoriser les capacités d initiative de l équipe enseignante Bien souvent le pilotage est trop étroit ou trop centralisé d où le concept de leadership Il est bâti contre le fonctionnement bureaucratique trop peu efficace Tandis que le concept de management est quant à lui trop orienté vers la mesure de la performance L essentiel est de partager des valeurs communes vers l élaboration d une vision collective Le leadership est nécessaire car le monde a évolué et l école doit changer le casier en salle des professeurs à remplacer par les ENT n est plus le lieu de la communication Ces changements impliquent une transformation des tâches notamment celles relatives à la communication Quant à eux les enseignants doivent investir d autres rôles les fonctions intermédiaires en sont un exemple

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1188 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • première réaction de Peillon à PISA - [Education et Devenir]
    l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D première réaction de Peillon à PISA mardi 3 décembre 2013 expresso du 3 décembre 2013 Peillon L école de la République ce n est pas fini Face aux inégalités scolaires il faut de la vigueur Vincent Peillon n en a pas manqué dans son discours le 3 décembre en réponse à la publication par l OCDE des résultats de Pisa 2012 Le ministre a affirme sa foi en l école républicaine Il a aussi annoncé des mesures importantes pour le collège notamment des heures pour le travail en équipe et pour l éducation prioritaire Limitant les critiques sur ses prédécesseurs il a appelé à l union autour de l école et des enseignants Pour Vincent Peillon les enseignants ne sont pas les responsables que certains médias attendaient L école de la République n est pas finie Ces résultats sont inacceptables L école de la République ce n est pas fini Nous allons la refonder Vincent Peillon a réagi avec fermeté à la divulgation des résultats de Pisa 2012 le 3 décembre Evoquant une bataille à donner le

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1170 (2015-12-30)
    Open archived version from archive