archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Avant les vacances ! - [Education et Devenir]
    par webmestre L année scolaire se termine dans une atmosphère étrange Depuis deux ans tant de projets et peut être rien d autre Education et Devenir n en garde pas moins de la suite dans les idées Engagés lors de la concertation de l été 2012 nous n avons pas renâclé à faire des propositions au Ministre au CSP Plusieurs fois reçus par les parlementaires nous tenons à réaffirmer nos positions essentielles Sur le socle commun Nous avons organisé deux colloques à ce sujet en 2009 et 2012 et nous réaffirmons que le socle commun est le préalable à tout travail sur les programmes de l école primaire et du collège on ne peut le mettre en place sans revoir totalement les modalités d apprentissage les méthodes d évaluation des performances et l organisation de la certification finale La réussite de cette entreprise dépend par ailleurs de la mise en œuvre d une formation continue efficace des équipes pédagogiques Nous pensons également que le conseil école collège n est qu un timide début un chantier audacieux doit être ouvert autour d une véritable continuité éducative entre l école primaire et le collège La création des ESPE avec lesquelles nous espérons avoir des liens étroits en tant que formateurs associés nous permet de réaffirmer que les pratiques pédagogiques sont l élément moteur de la réussite en classe Mais nous affirmons aussi que l adaptation des pratiques pédagogiques ne saurait se limiter aux seuls secteurs d éducation prioritaire comme à des exceptions Aussi une véritable formation professionnelle doit elle être mise sur pied au même titre et en même temps que les formations disciplinaires La formation continue au moins autant que la formation initiale est un vecteur de changement et que c est l établissement scolaire comme lieu de ressources et de

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1279 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • C’est la rentrée… sous les marronniers ! - [Education et Devenir]
    selon le SNALC Calme relativement plat sur les revendications les changements annoncés par François Hollande et son ministre de l Education Nationale sont ils enfin là Certes changement il y a avec la loi votée en juillet et les décrets parus cet hiver rythmes et cet été cycles et création des conseils CM2 6 ème Mais sur le terrain quoi de neuf Une augmentation des moyens avec la création de postes dans le primaire plus de maîtres que de classes dans les zones rurales et urbaines en difficulté la réapparition de la formation initiale avec la création des ESPE une augmentation des postes avec un double concours et bien sûr la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à l école primaire et en dernière année de maternelle Des moyens donc de la formation et une décentralisation qui ne dit pas son nom Et puis Pour la première fois depuis longtemps on s occupe enfin de l école primaire base de la réussite des élèves on considère à nouveau que le métier d enseignant s apprend mais nous serions tentés de dire Monsieur le Ministre vous êtes sur la bonne voie mais encore un effort Nous attendons tous une révolution pédagogique comme dit Nathalie Mons cela implique formation initiale mais aussi continue on ne voit rien venir une réflexion sur le métier d enseignant qui doit se faire avec tous les acteurs de l éducation cela signifie aussi un système capable de réfléchir sur lui même et de voir les blocages les verrous de reconnaître le gigantesque gâchis de ressources humaines pointé par la Cour des comptes Un exemple comment peut on annoncer une autonomie des équipes pédagogiques sans envisager l autonomie des établissements scolaires Que veut on la tranquillité du côté des syndicats ou des établissements scolaires

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1092 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Collège unique ? faux débat, vraie tartufferie - [Education et Devenir]
    ces deux niveaux et comportant obligatoirement l enseignement commun peut être accomplie dans des classes préparatoires rattachées à un établissement de formation professionnelle Décret n 2012 222 du 15 février 2012 relatif aux dispositifs d alternance personnalisés durant les deux derniers niveaux de l enseignement au collège Dans le cadre de ces dispositifs d alternance personnalisés des aménagements particuliers doivent permettre durant les deux derniers niveaux de l enseignement des collèges une découverte approfondie des métiers et des formations ainsi qu une première formation professionnelle Évidemment on personnalise ce à quoi Haby n avait pas pensé Où avait il la tête La personnalisation change tout On éjecte personnellement C est bien plus acceptable n est ce pas Le collège Haby qui n existe plus depuis l ordonnance 2000 549 de juin 2000 JORF 22 juin 2000 était il unique Que voilà un joli sujet de controverse Mis à part l affirmation suivante Tous les enfants reçoivent dans les collèges une formation secondaire Celle ci succède sans discontinuité à la formation primaire en vue de donner aux élèves une culture accordée à la société de leur temps rien ne permet de dire que le collège voulu par René Haby était unique Il ne l a d ailleurs jamais été peut on oublier les SES devenues SEGPA les CPPN qui prolongeaient les classes pratiques et les multiples formules de classes de niveau qui ont été inventées après la e data scaytid 35 5 ème Haby a toujours récusé l idée d un collège unique son propos étant de rationaliser une formation émiettée dans des structures parallèles et surtout de moderniser l enseignement de base Si certains collégiens s ennuient s ils n apprennent pas convenablement la bonne idée serait peut être de changer les pratiques pédagogiques et le mode de fonctionnement des

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article675 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Comme un air de printemps ou un hiver interminable ? - [Education et Devenir]
    n est pas proportionnel au nombre d enfants que cela concerne Il ne reste plus qu à passer à la mise en œuvre Certes la discussion a été rude à l Assemblée il en sort une loi aux contenus suffisamment flous pour penser qu elle sonnera creux ou au contraire qu elle permettra des changements Mais certaines de nos idées ont été retenues lien école collège avec conseil d école reconnaissance du socle commun comité de pilotage local pour les activités péri éducatives marge de manœuvre dans les collèges en termes de DHG reconnaissance de la place des mouvements pédagogiques comme formateurs dans les ESPE E D connaît bien tous ces domaines il ne faut pas laisser passer la création des ESPE dans les différentes académies sans que nous n y soyons associés nous nous devons d intégrer les comités de pilotage comme ce pourrait être le cas à Lyon grâce à notre action au sein du CAPE régional Lorsque les maquettes auront été retenues il sera trop tard pour faire passer nos idées Le futur débat au Sénat puis la navette peuvent encore enrichir le texte à la marge Des points noirs subsistent cependant remplacer l éducation civique par l enseignement moral et civique résonne d une manière inquiétante La découverte du sens civique n était donc pas suffisante pour construire une société démocratique Ne contient elle pas nécessairement des références morales et éthiques Le plus inquiétant est l absence de projet sur la formation continue Le Ministre dit que c est le prochain sujet de réflexion tout comme le métier d enseignant mais quand Comment A quel niveau L article 60 crée un comité de suivi de la loi respectant la parité une grande nouveauté dans le système éducatif mais qui va le composer outre les élus Qui

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article989 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Concert médiatique ? - [Education et Devenir]
    classes populaires La véritable sonnette d alarme est le nombre de candidats aux concours d enseignants dans certaines matières moins de candidats que de postes Le métier d enseignant n attire plus 60 000 postes sans toucher au métier enseignant ce serait prendre le risque d arroser le sable La période actuelle est favorable aux promesses mais les candidats républicains à l élection présidentielle savent que leur marge de manœuvre est limitée Quelles sont les questions essentielles à poser aux candidats En premier lieu qu ils réaffirment clairement leur choix d une école républicaine laïque et donnant à chaque élève les mêmes droits Ensuite le chantier qui se présente à eux est grand mais E D affirme qu il y a des priorités Reprendre la formation initiale disparue dans les limbes associant savoirs théoriques et stages en responsabilité donner à chaque enseignant la possibilité d une véritable formation continue inscrite dans la loi depuis près de 40 ans et réduite à portion congrue au nom de contraintes budgétaires Donner une priorité réelle à l école du premier degré école maternelle pour tous les enfants à partir de 3 ans et possibilité de scolarisation dès 2 ans école primaire où il faut remettre des postes la France a le ratio européen le plus élevé d enseignants par rapport aux élèves 1 pour 25 et donner aux professeurs des écoles la possibilité de mettre en place le socle commun sans les accabler par des injonctions multiples et parfois contradictoires ils doivent pouvoir faire réussir tous leurs élèves en développant leur autonomie Repenser le collège unique essentiel mais l inscrire dans la continuité de l école primaire dans son fonctionnement apprentissages relations aux élèves afin que ces derniers ne soient pas dans un faux petit lycée mais dans une école qui correspond à

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article588 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Coopérer pour réussir la refondation de l’école sur tous les territoires - [Education et Devenir]
    n importe quelle activité L individu ne se morcelle pas Il s agit donc de mettre en relation tous ces moments et lieux par la prise en compte de toutes les temporalités de tous les espaces dans l action éducative Ainsi l Ecole ne peut plus faire autrement que d être pleinement partie prenante des territoires afin que se bâtissent alliances et fédérations de volontés et d énergies entre les éducations formelle non formelle et informelle au sein d espaces éducatifs concertés Cela implique d admettre pleinement que aux côtés des savoirs académiques existent des savoirs culturels des savoirs vécus des savoirs d action d expérience ou d engagement et que pour une bonne partie des jeunes l accès aux savoirs scolaires passe par la reconnaissance de leurs savoirs externes à l Ecole car cette reconnaissance peut donner sens aux savoirs scolaires De la même manière cela implique d accepter pleinement le fait que tous les temps éducatifs contribuent à l acquisition par tous d un socle commun de connaissances de compétences et de culture Autrement dit dans un premier temps le changement est dans l attitude le type de relation que l Ecole établit avec ses partenaires les parents en premier ce qui n est pas nécessairement le plus facile ensuite cette attitude peut se concrétiser sur le territoire en utilisant de nombreux dispositifs déjà existants Dans les zones d éducation prioritaire il s agit là de moyens humains et financiers Nous savons tous qu en réalité l engagement du Ministère est plus faible dans ces secteurs que pour les établissements de centre ville Nous savons aussi que la réussite des établissements tient à des équipes solides et que le départ d un chef d établissement peut fragiliser des équilibres atteints Là plus qu ailleurs le dialogue avec les partenaires est essentiel il faut reconnaitre les actions qui naissent sur ces territoires les intégrer au parcours scolaire des élèves inscrire l établissement dans un réseau d actions L expérience menée par la Ligue de l enseignement et Education et Devenir autour de la Maison des savoirs et de la formation tout au long de la vie constitue l une des coopérations possibles ou comment l école et le territoire sont également pôles de ressources et de formation Cette action concerne à la fois des écoles primaires rurales et urbaines des collèges et des lycées de centre ville ou de type ECLAIR Ces projets éducatifs doivent permettre de combattre les inégalités sociales culturelles démographiques géographiques et économiques dans un esprit qui n est pas celui d une illusoire égalité des chances donnée aux individus mais dans celui de l égalité d accès au droit à l éducation à la formation et à la culture pour tous parce que tous capables Tous les acteurs du territoire sont là coopèrent des parents aux centre de loisirs en passant par les maisons de retraite avec l école comme centre de gravité Les conséquences sont multiples lutte contre les discriminations en particulier ethniques accès

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1027 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Ecole cherche projet désespérément ! - [Education et Devenir]
    des moindres nous constatons qu ils en restent au diagnostic et qu il n ont aucune vision d ensemble sur l élan à donner au système éducatif aucune véritable proposition sur le comment faire Or le diagnostic du rapport Prost aux rapports Soubré Lesourne Thélot Pair jusqu aux plus récents est fait depuis longtemps La question est que faire Que faire pour construire pour tous le même réel accès à l éducation Que faire pour permettre de garantir les acquis et de reprendre quel que soit le niveau atteint le chemin des apprentissages Que faire pour associer toutes les forces d un territoire institutions culturelles collectivités parents associations élèves entreprises à la réussite de tous On connaît ce qu il ne faut plus faire Décider au 110 de la rue de Grenelle que dorénavant la solution réside dans l accompagnement personnalisé ou le socle commun pour constater quelques années après que ces belles formes reposant immobiles dans le ciel platonicien du Ministère n auront donné que de pâles copies voire y seront restées Comment faire alors Faire confiance au niveau local non pour s affranchir de la tutelle de l Etat mais pour introduire mieux d Etat Mieux d Etat pour Mettre en œuvre un plan de formation au métier intercycles bassin par bassin Définir des contenus d enseignement à partir de projets Accompagner les enseignants dans leurs initiatives Construire des stratégies éducatives de réussite avec la participation de toutes les forces du territoire Faire des établissements des pôles de ressources dans leur territoire Pour cela il devient évident qu il faut changer les missions des recteurs des inspecteurs pédagogiques et des inspecteurs généraux Il ne s agit plus d être les dépositaires des formes et des pratiques idéales mais selon leur niveau d intervention des catalyseurs de réussite des collectionneurs de solutions des diffuseurs des mutualisateurs des consultants des cadres de l évolution des métiers de l éducation Donner un nouvel élan à l établissement scolaire seul lieu où peut se construire et perdurer une vision commune où les acteurs peuvent être clairement identifiés Accorder aux établissements une marge de manœuvre en heures postes qui permettent de confier aux enseignants des missions dans la temporalité des projets Mailler l établissement et les réseaux d établissements de nouvelles fonctions y compris de nouvelles fonctions accordées aux élèves et aux parents Mettre les établissements et réseaux d établissements structures apprenantes en chantier de création pédagogiques Pourquoi ce que l on sait faire aux plans des programmes ou des examens ce qui se fait dès aujourd hui dans le secteur des STI2D ne pourrait il si l on en a la volonté se généraliser Il est possible de construire une école work in progress Certes convient il dans l immédiat de limiter la casse mais cela ne peut suffire à moyen et long terme Une vision claire des buts à atteindre comme de ce que peuvent aujourd hui les personnels est requise au niveau national Rien ne saura évoluer par décret Inventer

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article704 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Edito E&D de décembre 2012 - [Education et Devenir]
    nous savons qu elle a peu ou mal été appliquée par absence de mobilisation des acteurs de terrain et à cause du frein de la hiérarchie institutionnelle Nous ne pouvons pas nous permettre de voir appliquer un même scénario car l état de l école et de la société française ne le permettent plus Tout ne se joue pas avec cette loi mais c est une première étape qu Education Devenir doit soutenir avec une bienveillance critique Faisons une lecture en creux de ce projet de loi nous y voyons apparaître des leviers des points à retravailler et quelques manques criants Les leviers sont nombreux ils étaient annoncés et répondent en partie à nos attentes la réaffirmation du socle commun de connaissances de compétences et de culture une nouveauté la fonction spécifique de l école maternelle le lien école collège l existence de l éducation artistique la réaffirmation du collège unique la modification des CA avec l augmentation du nombre des élus la réapparition de la formation initiale avec les ESPE la création d un Conseil national des Programmes et d un Haut conseil de l évaluation Figure aussi la reconnaissance des associations complémentaires de l école notre présence constante dans les ateliers de la refondation les auditions au Ministère ont permis cette avancée très significative l apparition de la notion de territoire avec les Projets Éducatifs Territoriaux PET Mais bien sûr certains aspects sont à retravailler les rythmes mal embarqués l orientation la faible référence à l innovation et à l expérimentation mais l article 34 est maintenu l enseignement moral et numérique la sectorisation l éducation prioritaire où la notion de réseau disparaît le décrochage la place des parents Plus inquiétant apparaissent des manques criants aucune précision sur la formation continue ou la formation différée et la validation

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article892 (2015-12-30)
    Open archived version from archive