archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Pour un débat démocratique sur l’École - [Education et Devenir]
    expérience et en accord avec les valeurs que l association a toujours défendues nous estimons que ce débat doit se donner des buts précis et respecter un certain nombre de conditions Le but ne peut pas être d introduire une réforme de plus se surajoutant aux précédentes qui n ont pas toutes eu le temps d aboutir Il s agit de mettre au travail l opinion et les professionnels de l éducation autour d un projet d école et de société indissolublement liés de valider des pratiques déjà expérimentées de tracer des orientations finalités objectifs critères d évaluation des politiques locales pour les écoles et les établissements Le débat doit prendre appui sur une évaluation rigoureuse des politiques passées et sur les travaux de la recherche en sciences de l homme sciences de l éducation et pédagogie sociologie de l éducation psychologie de l apprentissage économie de la connaissance Pour ce faire le débat doit être accompagné d un effort important de mise à disposition du public des résultats de la recherche Le débat doit permettre de clarifier les rôles respectifs de l État et des collectivités territoriales en matière d éducation et de formation dans un souci commun de promouvoir un service public d éducation de qualité L articulation du système de formation initiale et des structures de la formation tout au long de la vie est un des domaines sur lesquels devra porter la réflexion Le débat doit s inscrire dans la dimension européenne parce qu elle ouvre des perspectives d échange et de coopération entre états de l espace européen Les familles ont une contribution majeure dans ce débat non en tant qu elles sont porteuses d une projet particulier pour leurs propres enfants mais en tant qu elles sont parties prenantes d un projet démocratique sur

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article293 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Prime au mérite des chefs d'établissement : la réaction de José Fouque - [Education et Devenir]
    Actualités et Contributions Actualité éducative et pédagogique Contributions L actualité vue par E D Les courriers mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions Les éditoriaux d E D Prime au mérite des chefs d établissement la réaction de José Fouque mardi 25 janvier 2011 par FOUQUE José interview à Educpro Oui on peut mesurer sur trois ans l efficacité d une action pédagogique souligne José Fouque proviseur au lycée Vauvenargues à Aix en Provence Mais pourquoi rémunérer le chef d établissement et non pas chacun de ceux qui ont participé à un projet collectif à la hauteur de leur engagement Tout le monde sait que les chefs d établissement qui réussissent sont ceux qui parviennent à redonner confiance à une équipe Dire que l on va rémunérer uniquement le proviseur c est à dire jouer l autorité du

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article363 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Primes aux chefs d'établissement : Education et Devenir dénonce une décision "imbécile " de Luc Chatel - [Education et Devenir]
    porte dans son établissement la double casquette de chef de l exécutif des décisions prises par son conseil d administration et de représentant de l Etat Par l existence de cette prime les acteurs de l établissement ne verront plus en lui qu une courroie de transmission des décisions ministérielles Imbécile parce qu elle prétend renforcer l autorité du chef d établissement alors qu elle l affaiblit puisqu elle isole le chef d établissement des personnels en ouvrant la voie du soupçon Chacun sait que les chefs d établissement qui parviennent à une certaine efficacité sont ceux qui savent établir la confiance organiser un travail d équipe Jouer l autorité des chefs d établissement contre les enseignants représente une grave erreur de management illustrant une fois de plus à quel point le ministère ignore les réalités du niveau local Imaginez un chef d établissement prenant la décision à l issue des conseils de classe de faire passer tel ou tel élève en classe supérieure Il est déjà difficile aujourd hui dans certaines salles des professeurs de faire passer ce type de décision en avançant des arguments pédagogiques Demain quoiqu il dise dans ce genre de situation le chef d établissement sera soupçonné d être guidé par l appât de la récompense Bonjour l ambiance et les dégâts collatéraux Imbécile aussi parce qu elle est une grossière erreur de pilotage du système éducatif après la prime aux recteurs elle renforce la capacité de contrôle de l Etat central sur les unités de formation alors qu on attend plutôt de celui ci qu il donne le sens de l action à conduire On attend qu il impulse celle ci en faisant accompagner les acteurs du terrain par ses échelons intermédiaires Au lieu de quoi on fait de l Etat et de ses services des instruments de contrôle et on enrégimente à tout va Plus grave encore cette prime est un lourd obstacle à la mise en œuvre d un pilotage pédagogique partagé dans les établissements Il s agit pour nous de la seule forme de pilotage susceptible de faire progresser l Ecole dans sa mission de démocratisation elle vise à développer le travail d équipe au sein de l équipe de direction certes mais aussi au niveau de l ensemble d un établissement en d autres termes à développer le jeu collectif Le pilotage pédagogique partagé permet en particulier d attribuer des rôles spécifiques au plus grand nombre d enseignants pour en faire les cadres qu ils doivent être Au lieu de quoi la prime revient au seul chef On ne travaillera plus avec lui on roulera pour lui A cet égard il faut bien voir dans cette décision un forte dimension politique elle est la marque d une droite autoritaire soucieuse de contrôle et de formatage des esprits moins préoccupée par le souci d une réelle performance que par l affichage d un volontarisme qui ne recule devant rien Droite qui donne à l argent des vertus à l envers des

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article378 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Quelle autonomie pour les établissements scolaires ? - [Education et Devenir]
    l État comme stratège politique dans le cadre démocratique du service public où il sait associer les acteurs et les bénéficiaires à la réalisation de ses objectifs L autonomie est devenue le masque d une stratégie de pilotage qui reste hiérarchique et centralisée et qui exclut les partenaires notamment les collectivités territoriales de la conception globale de la politique d éducation les récentes évolutions statutaires ont concerné prioritairement les personnels de direction des établissements rien n a été fait sur les fonctions intermédiaires d animation de réseau dans l établissement la seule responsabilité affirmée est celle des chefs d établissement à qui on n hésite pas à reprocher les décisions des conseils d administration niés comme acteurs à part entière la LOLF se trouve réduite à des objectifs quantitatifs contraignants autonomie du plan quinquennal La pratique actuelle du ministère de l Éducation nationale relève de l ambiguïté fondamentale de l idéologie néo libérale autorité renforcée à l égard des acteurs du système et en même temps désengagement vis à vis des régulations nécessaires à une politique visant une égalité d accès à l éducation L autonomie de l EPLE se réduit alors à l autonomie donnée au seul chef d établissement pour se débrouiller avec des moyens en diminution Comment sortir de ce dilemme Quelles propositions Il faut non seulement revenir à la conception démocratique de l autonomie mais aussi compléter l action des législateurs de 1982 85 dont l esprit d innovation n a pas toujours été bien compris au départ les contraignant à des compromis qui n ont plus de raison d être et sur lesquels la droite a pu s appuyer pour dévoyer l autonomie Il faut se reposer la question du fonctionnement et de l animation des conseils d administration pour qu ils deviennent véritablement des acteurs responsables au lieu d être la plupart du temps réduits à entériner ou à contester sans effet des décisions qui leur sont proposées Il faut faciliter et accompagner la mise en place des réseaux internes à l établissement reposant à la fois sur des responsabilités individuelles bien définies et le dynamisme d organes collectifs conseil pédagogique par exemple Il faut poser la question du service des enseignants à partir d une prise en compte de la multiplicité de leurs engagements actuels et dans le cadre de négociations au sein de l EPLE en fonction des besoins locaux sans obligatoirement remettre en cause leur statut sans agiter le torchon rouge du temps de travail mais en sachant généraliser les possibilités permises par le cadre actuel et que certains établissements utilisent déjà Il faut développer une véritable évaluation qui implique une co définition des objectifs et co analyse des effets obtenus Bref il faut en finir avec l illusion que c est la succession de décisions réformes et circulaires du niveau central qui permet de rénover le système il faut apporter à ses acteurs tout l accompagnement dont ils ont besoin pour assumer au plus près du terrain de véritables responsabilités

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article671 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Quelle refondation pour l'ecole ? - [Education et Devenir]
    école Pour l association une augmentation de nos adhérents un renouvellement avec l arrivée de jeunes générations militantes la perspective d un beau colloque qui aborde l une des questions centrales qui parcourent l école et la société Une très belle parution en ligne sur la gouvernance sujet d actualité en décembre 2012 Nos contributions se révèlent comme toujours pertinentes en phase avec les enjeux stratégiques du moment Mais il y a aussi des nuages noirs qui s amoncellent le chômage augmente la désindustrialisation s accélère l économie est en berne D autres difficultés se précisent le projet de loi sur le mariage pour tous réveille les vieux démons et exacerbe les craintes d une société où une représentation d une famille traditionnelle est vécue comme une valeur refuge Qu ont à dire les confessions d un texte sur le mariage civil Espérons ne pas voir réapparaître les cendres de 1791 ou de 1905 Enfin le projet de loi sur l école donne aujourd hui le tournis à ceux qui tout l été ont travaillé dans les ateliers de la refondation Y arriverons nous Où est cette école qui doit donner à tous les enfants un enseignement exigeant de haut niveau mais aussi inspirer à chacun le respect de soi et la confiance Le décret sur les rythmes a été rejeté massivement par le CSE seules les collectivités territoriales avec les efforts qu on va leur demander et la Ligue de l enseignement l ont approuvé Plus grave que tout la formule concernant les activités pédagogiques complémentaires permettra de choisir entre le soutien ou des activités culturelles ou artistiques Où est l égalité des droits due à nos enfants Certes la mise en application se fera mais combien de temps faudra t il consacrer aux acteurs de terrain pour les

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article909 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Réforme du Lycée : position d’E&D - [Education et Devenir]
    et les représentants des collectivités On voit le sens que peut prendre ainsi le bilan annuel autour des projets d établissement Un nouveau rôle pour les collectivités territoriales Les collectivités territoriales quant à elles ont également un nouveau rôle à jouer pour favoriser et harmoniser les projets sur un territoire et pour permettre aux établissements dans un territoire d accomplir pleinement leur mission de formation mais aussi de ressources culturelles et technologiques Quelques propositions à court terme se dessinent de ce point de vue 1 Définir les différents métiers dans l établissement et en ce qui concerne les enseignants décrire l ensemble des missions qui accompagnent l enseignement à proprement parler 2 Elaborer un plan national d accompagnement de tous les acteurs Pour les enseignants l accompagnement et la modularisation doivent être les deux axes forts de ce chantier 3 Au plan académique mettre en œuvre ce plan national d accompagnement mettre les établissements en réseaux pour la formation des personnels pour l orientation des élèves pour l accompagnement des projets par la mobilisation des corps d inspection et des services 4 Réorganiser les inspections académiques et les rectorats en relation avec le fonctionnement des établissements afin de sortir d une logique gestionnaire souvent en contradiction avec la volonté politique 5 Réaliser une véritable contractualisation sur trois ans autour des projets d établissement 6 Mettre en œuvre au plan national un calendrier de la réforme qui permette aux acteurs en sortant d une logique commandée par le calendrier politique de s approprier leurs rôles Une réforme qui se réduit comme peau de chagrin Depuis plus de 30 ans les réformes du lycée avec des bonheurs divers se sont succédé dans une certaine continuité A partir de 1992 il s est agi de réussir la scolarisation massive en lycée La pédagogie de projet visait alors à faire sortir les élèves d une certaine passivité en cours la première tentative de déhiérarchisation des filières s est accompagnée de la finalisation des programmes autour de la finalité des filières ainsi que de l apparition de dispositifs d aide répondant à des besoins Après la loi d orientation de 2004 il semblait normal de rouvrir ce chantier et de proposer une nouvelle architecture pour le lycée En effet la déhiérarchisation des filières n a pas été accomplie Entre temps il ne s agit plus seulement d atteindre le niveau bac mais de permettre une plus grande fluidité vers l enseignement supérieur faire du lycée sans élitisme la propédeutique à l enseignement supérieur Ce chantier semblait ouvert avec pragmatisme par le rapport de Jean Paul de Gaudemar On le voit aujourd hui se réduire comme une peau de chagrin à un piètre calcul de coût du point de vue du gouvernement à un jeu de pression diverses par les lobbies disciplinaires à une affaire de corporatisme par une partie des représentants des personnels enseignants On voit même l Elysée chercher un équilibre politique dans l ordonnance des disciplines dans le tronc commun de seconde Nous

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article29 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Remaniement : une question de rythme ? - [Education et Devenir]
    éditoriaux d E D Remaniement une question de rythme lundi 7 avril 2014 par webmestre Education et Devenir manifeste toute son inquiétude à propos d un éventuel abandon de la réforme des rythmes scolaires Les revoilà les cassandres qui attendaient leur heure et qui aimeraient voir abandonner la réforme des nouveaux temps scolaires Vincent Peillon serait il la victime expiatoire après le choc des élections municipales La cristallisation du débat sur les rythmes va telle entrainer une débâcle générale de la loi de refondation La généralisation des nouveaux temps scolaires est en route Les communes sont en marche les projets avancent les budgets sont prévus On assiste pour la première fois depuis longtemps à une prise en charge citoyenne sur les rythmes scolaires qui font émerger l énergie et les talents dans les territoires associations partenaires de l école parents collectivités réfléchissent ensemble se concertent dans l intérêt des enfants La dynamique est réelle Le réflexe jacobin va t il la casser Cette nouvelle répartition du temps scolaire est nécessaire au bien être des enfants va t on l abandonner de manière opportuniste N est il plus d actualité de parler d une éducation partagée Il faut du temps pour

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1247 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Repenser le système d'éducation - [Education et Devenir]
    ses approches pour transmettre des savoirs ses méthodes pédagogiques destinées à redonner du sens à sa mission Il devient impératif pour la République laïque de replacer les lieux d éducation dans leurs territoires d exercice les rapprocher des autorités locales et des populations qui leur confient leurs enfants en un mot d une société politiquement représentée et identifiée La démocratie vivante doit s imposer dans ces bassins de vie culturelle associative économique où l école doit s immerger et s identifier Elle est le lieu d apprentissage de la citoyenneté en assurant à chaque enfant à chaque adolescent un accompagnement en liaison avec ceux qui participent de leur formation dans le cadre familial associatif ou de structures artistiques et culturelles dans le prolongement de l école L établissement scolaire c est l école maternelle et primaire l école moyenne puis le lycée polyvalent ou professionnel l enseignement par alternance aussi Chaque structure est là pour promouvoir satisfaire des êtres égaux en éducation rechercher pour mieux les guider leurs compétences leurs affinités leurs propres talents les tempérer parfois les stimuler les encourager Il n y a pas d enfant démuni naturellement et l école ne peut se satisfaire des échecs et des difficultés L Etat et la structure politique et administrative a pour rôle de définir les programmes avec la participation des acteurs de rappeler les principes républicains à transmettre à l école principes de droits et devoirs partagés de liberté de la nécessaire solidarité liant les citoyens Ils sont l essence de l éthique éducative Mais le devoir premier de la Nation est la formation de maîtres compétents en psychopédagogie soucieux de leur autorité née de leur volonté de travail en équipe de la mise à jour de leurs connaissances à partir de leurs expériences Les demandes en formation continue s expriment sur les lieux d exercice L établissement scolaire école primaire et moyenne lycée a la capacité reconnue d élaborer un projet fruit d un travail collectif des enseignants éducateurs et chef d établissement en liaison avec les parents et les représentants des autorités Mais ce projet sous haute surveillance de la tutelle limite les capacités d innovation Ces établissements appartiennent à un territoire donné ils doivent pouvoir se constituer spontanément en réseau élaboré adapté aux conditions de ce territoire Le concept de réseau a été défini par des entreprises de production soucieuses de s associer entre elles et avec des laboratoires de recherche dans une perspective de développement En éducation le réseau apparaît en opposition à la mise en concurrence d établissements autonomes et à une organisation hiérarchisée les plaçant sous tutelle Pour les établissements scolaires l élément primordial repose sur la confiance et la volonté de coopération entre pairs La coopération se traduit par une convention Le réseau a une vitalité qui interdit la mise sous tutelle d une quelconque hiérarchie il peut s associer à des établissements culturels musées conservatoires ateliers de formations spécifiques à des associations péri post scolaires des universités et centres de recherche

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article568 (2015-12-30)
    Open archived version from archive