archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Evaluation des personnels : savoir raison garder ! - [Education et Devenir]
    qui laisse fuiter un projet d arrêté et un projet de décret ficelés à la virgule près mais dont il dit qu ils sont ouverts à la concertation Curieuse conception du dialogue social Réaction syndicale épidermique confortant des modes d évaluation qui ne satisfont personne et obérant toute réflexion sérieuse sur le sujet Réveil des tensions entre personnels enseignants et chefs d établissement dont une fois plus la légitimité pédagogique est mise en cause Il nous semble que le sujet mériterait une réflexion plus sereine L évaluation des personnels enseignants est une nécessité Elle découle de leur statut de fonctionnaire Dès la déclaration des droits de l homme et du citoyen le principe de la responsabilité des fonctionnaires publics devant les citoyens est posé Le métier d enseignant est certes difficile parce que c est une profession de l humain Il ne doit pas pour autant conduire à une conception libérale de l exercice professionnel La liberté pédagogique suppose le choix des méthodes employées elle ne signifie pas indépendance et irresponsabilité La société est en droit d attendre des résultats de son école Les dernières publications internationales interrogent la position de la France dans la possibilité de conduire une classe d âge à la réussite scolaire L évaluation du système de ses unités de base et de ses professionnels n est pas illégitime Cette évaluation ne doit pas viser une place dans un palmarès mais contribuer aux régulations accompagnements et attribution de moyens souhaitables La manière dont l évaluation des personnels du second degré est aujourd hui conduite ne satisfait plus personne La notation administrative par les chefs d établissement est à bout de souffle Les critères d assiduité de rayonnement et d autorité laissent perplexes ceux qui doivent les appliquer Les réponses sont soit subjectives soit stéréotypées La note

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article598 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Gérard MOREAU : gouvernance, pilotage, autonomie, parcours.... - [Education et Devenir]
    delà de ce qu elle exige pour dynamiser l établissement ou les services encourager l innovation la créativité la vie démocratique Il va de soi que le pilotage notamment dans le domaine éducatif et pédagogique nécessite en tant que de besoin un accompagnement mise en œuvre un soutien formation et un suivi évaluation assurés par les corps d encadrement dont les missions doivent être repensées IV De l autonomie Le terme fait partie du patrimoine langagier de notre institution ceci d autant plus qu il relève de l illusion d optique et de l incantatoire des propos ministériels et rectoraux Toujours invoquée affirmée réaffirmée l autonomie réelle participe du mirage Certes les établissements du second degré et les universités sont dotés de la personnalité morale qui leur permet de disposer d organes de gestion CA commission permanente conseil pédagogique de compétences propres fixées par les textes et d un budget mais ce cadre juridique indispensable à l affirmation de l autonomie est largement bridé par une réglementation tentaculaire ah le BO les horaires et les programmes des statuts datés 1950 et contraignants au delà du raisonnable des sources de financement dépendantes et une pesanteur bureaucratique liée à l histoire 3 Concernant le premier degré les tentatives peu nombreuses mais réelles d ériger les écoles en EPEP se sont heurtées à la résistance des élus attachés à leur communale et des services soucieux de conserver une tutelle sur les écoles Cependant l émergence des communautés de communes et des métropoles dont les compétences évoluent rapidement devrait conduire à une gestion en réseau à des mutualisations de moyens et de gestion plus efficaces et plus cohérentes Enfin la dynamique du socle commun de l école moyenne conduit logiquement à la création d un établissement public regroupant le collège et les écoles qui lui confient leurs élèves L autonomie replacée dans une perspective historique apparaît comme une idée neuve dans la sphère éducative La question s est posée avec acuité au moment du grand chambardement de la déconcentration massive de la gestion et de la mise en œuvre des lois de décentralisation avec cette création assez révélatrice du génie juridique français les compétences partagées qui sentent bon le jacobinisme masqué Aujourd hui les choix locaux sont de plus en plus déterminants et pèsent sur la direction des établissements 4 qui doit trouver sa place entre l administration déconcentrée et l administration territoriale sans subir une avalanche d injonctions paradoxales Il importe donc de clarifier la notion et le cadre de l indispensable autonomie des EPLE Celle ci participe de deux approches incompatibles le parti pris néolibéral la dérèglementation la concurrence sauvage le pilotage univoque par les seules performances et les résultats que nous bannissons le renouveau du service public porteur d un cadre d action contractualisé ou d un cahier des charges régulé par l Etat qui ouvre de larges espaces de liberté dans le domaine pédagogique horaires programmes démocratie interne dans l organisation managériale et qui affirme un droit à l innovation et à l expérimentation Sous réserve que les cadres et la communauté éducative se saisissent de ces opportunités elles existent déjà sous des formes trop limitées et trop contraignantes mais sont peu mises en œuvre article 34 de la loi d avril 2005 souvent en raison des réticences des enseignants de la sur administration du système et des charges indues qui de ce fait pèsent sur les équipes de direction il nous semble que cinq conditions doivent être remplies pour donner une réalité à l autonomie Le projet Sans projet pas d autonomie Je n évoque pas un projet qui soit une pâle copie des orientations ministérielles des axes du projet académique et des indicateurs qui vont avec ou le projet savamment peaufiné dans le secret du bureau du chef d établissement et sorti comme pandore de sa boîte lors d une réunion du CA Le projet est élaboré par la communauté éducative c est un engagement collectif un livre de bord qui sert de référence à l action des équipes comme à l action de chacun il est par essence unique et en adéquation avec l environnement de l établissement sa sociologie ses formations ses ambitions pour tous Il doit bénéficier d une réelle liberté d élaboration et de mise en œuvre et d une respiration calendaire souple Il comporte un volet formation au sein de l établissement les procédures et les modalités d auto évaluation et d évaluation externe qui permettent la remédiation et l ajustement régulier des objectifs et des expérimentations et innovations Le projet qui s inspire des lignes de force du projet académique est l alpha et l oméga de l autonomie responsable et assumée La contractualisation Son cadre général est arrêté au niveau déconcentré par les ambitions de la gouvernance et les modalités du pilotage concerté Les équipes doivent connaître ce cadre afin d élaborer un projet porteur et réaliste et contractualiser sur tout ou partie de ce dernier Le contrat stipule clairement et formellement les engagements réciproques de l autorité académique et de l établissement les moyens mis en œuvre dans un cadre pluriannuel les objectifs à atteindre les démarches d évaluation le suivi échéancé l accompagnement et le soutien attendus des services et des corps d inspection Elle s attache dans le respect de la diversité des situations et dans une relation de confiance à maintenir la cohérence globale de la politique académique La lettre de mission En bonne logique il devrait y avoir une corrélation forte entre le projet la contractualisation et la lettre de mission Cette feuille de route doit être fortement personnalisée pour avoir du sens Elle tient compte de la réalité de l établissement de son environnement de ses objectifs et de son histoire Elle doit également être en harmonie avec la personnalité les compétences particulières les qualités humaines et managériales de celui qui est censé la mettre en pratique C est dire que ce document nécessite de la part des services et des cadres académiques une connaissance

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article572 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Georges ROCHE : école fondamentale et territoire - [Education et Devenir]
    Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions REFONDATION de l ECOLE Georges ROCHE école fondamentale et territoire vendredi 29 juin 2012 28 juin 2012 Pour une école du socle commun Le socle commun appartient à une mise en application d un texte légal Des décrets semblent encore nécessaires mais la volonté commune passe par une série d informations et de formations destinée à une mise en œuvre généralisée à toutes les étapes de l école fondamentale Les dernières déclarations gouvernementales abordent des sujets importants seule la volonté de décentralisation du système d éducation n apparaît pas Or le procès de la gouvernance omnipotente de la rue de Grenelle n est plus à faire la dérive bureaucratique du ministère et des directions qui ont remplacé rectorats et inspections est patente Il faut restituer les établissements scolaires lieux de vie pédagogique à leurs territoires le système veille à répondre aux demandes d aides en formation continue aux applications pédagogiques conformes à la politique nationale d éducation Les relations de l école avec les élus les associations établissements culturels et sportifs fréquentés par

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article770 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Journées des militants E&D Octobre 2012 - [Education et Devenir]
    des militants E D Octobre 2012 mercredi 17 octobre 2012 par webmestre Il convient désormais de passer des paroles aux actes Le diagnostic est substantiel détaillé et pertinent mais les propositions concrètes apparaissent plus restreintes et ne répondent pas toujours aux priorités et urgences que supposeraient la prise en compte du diagnostic On y sent le souci légitime de réunir le consensus le plus large possible Au risque de ne satisfaire personne et de ne pas provoquer l élan que devrait susciter une loi d orientation et de programmation Il convient de se souvenir de la pertinence de la loi de 1989 et en même temps de sa faible appropriation par les acteurs de l Ecole L ensemble des mesures proposées constituerait si elles étaient mises en œuvre la plus importante réforme du système éducatif depuis longtemps Il faudra veiller à ce que la cohérence d ensemble soit conservée Nous enregistrons de réelles avancées sur La priorité donnée à l enseignement pré élémentaire et élémentaire La réaffirmation bien que trop floue du socle commun objectif politique indispensable Le rétablissement de la formation des maîtres L affirmation récurrente de la place de la pédagogie La place indispensable de l éducation culturelle artistique et scientifique La reconnaissance de la place des parents des partenaires et des collectivités L ouverture du chantier des temps de l enfant La prise en compte de la place du numérique Mais nous notons en même temps d inquiétantes lacunes L excessive prudence sur l école fondamentale en particulier sur les nécessaires transformations du collège La non prise en compte du lycée polyvalent et le maintien de la césure professionnel technologique et général L évolution du métier d enseignant La notion de parcours éducatif et la formation tout au long de la vie La gouvernance en particulier les

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article841 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • L'autonomie des établissements - [Education et Devenir]
    Actualité éducative et pédagogique Contributions L actualité vue par E D Les courriers mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions REFONDATION de l ECOLE L autonomie des établissements dimanche 24 juin 2012 par Secrétaire Général La question de l autonomie est un des enjeux de la rénovation du système éducatif et E D en a esquissé la définition suivante L autonomie relève d ailleurs d une logique démocratique globale et non circonscrite à tel ou tel domaine Dès lors que le principe en est adopté elle s impose à tous les acteurs il ne peut coexister des niveaux d action autonomes et d autres dépendants Au delà du souci démocratique elle répond à un besoin d efficacité dans un contexte éminemment évolutif car elle permet les adaptations nécessaires à l opposé des systèmes centralisés qui figent l action

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article652 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • L'école en France - [Education et Devenir]
    D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions REFONDATION de l ECOLE L école en France jeudi 4 novembre 2010 par Roche Georges Le rétablissement d un examen d entrée en e data scaytid 1 6 e est la proposition de réforme d un des responsables de la majorité politique au pouvoir Elle répond à l insuffisance persistante du collège unique voulue par René Haby le ministre de l Eudcation Nationale du gaullisme Cette déclaration recueille sans doute la relative bienveillance d une partie de l opinion publique aveuglée par une communication prolifique sur les problèmes de l école Les oppositions sont silencieuses et les rares propositions n abordent qu à la marge les problèmes majeurs bousculant les idées reçues les méthodes pédagogiques d apprentissage des savoirs transmis l interdisciplinarité et donc la nécessité d une réforme de la formation et du travail des enseignants en collège la mise en œuvre de ce socle commun des connaissances et des compétences légalisé son corollaire

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article303 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • L'entretien de progrès, dans le contexte d'un pilotage concerté - [Education et Devenir]
    à se rapprocher Ce qui s exprime en termes d appartenance idéologique ou de parti pris politique sur le sens de l école aux autres niveaux doit se confronter au faire dans l établissement où l on ne peut se contenter de se réfugier dans un jeu de rôles III DU COMPROMIS A LA NEGOCIATION COMMENT DEFINIR UN PILOTAGE NEGOCIE DANS L EPLE 1 L EPLE est le lieu où peut se construire une vision commune L EPLE est le lieu où peut se construire une vision commune à partir d une analyse collective de la situation C est la construction collective du diagnostic qui sert de catalyseur à l appropriation des écarts et à l apparition de la volonté de travailler aux améliorations 2 C est le lieu où peut se résoudre la contradiction entre la démocratie institutionnelle et la démocratie fonctionnelle La question se pose toujours de savoir qui se cache derrière les représentants que veut le partenaire institutionnel Seule une régulation de la régulation permet de déjouer le jeu pervers de confiscation de la démocratie par le jeu démocratique cf Rousseau Il faut injecter des formes organisées de démocratie directe qui demande un outillage remue méninges 6X6 etc Attention Ces formes d organisation sont fragiles elles s épuisent elles font apparaître des nomenklaturas elles peuvent faire illusion Il faut organiser leur renouvellement permanent Nous savons tous que l administration s entend à vider le meilleur dispositif de son sens Administration ne veut pas forcément dire ceux qui administrent mais plutôt ceux qui incarnent l esprit de l administration 3 Le niveau local permet d identifier et d organiser le travail des partenaires Contrairement au niveau national et aux niveaux intermédiaires l EPLE permet de dire avec qui l on peut négocier Pour chaque question on peut avoir une personne ressource qui joue un rôle d interface Par exemple le coordonnateur de discipline A ce niveau identification rime avec responsabilisation et non représentation Par ailleurs c est le lieu ou les partenaires peuvent effectivement travailler ensemble ATOSS professeurs élèves parents La question de savoir comment choisir les acteurs du changement ne se pose plus dans les mêmes termes puisqu ils émergent des projets eux mêmes 4 C est le lieu où peuvent se croiser des temporalités différentes Le temps du politique s efface devant le réalisme Autant il y a le risque de dissoudre le projet dans l urgence autant l EPLE est le lieu d une explicitation perpétuelle Ce qui permet d établir des points de capiton entre les différentes couches de temps c est le travail permanent de clarification à partir du cadre de référence L EPLE est le seul lieu de confrontation possible entre le cadre de références qu est le projet et les objets référés que constitue sa mise en œuvre par exemple entre l objectif de placer l élève au centre du système et la mise en place d une aide individualisée pour les élèves de bac professionnel C est le lieu d une négociation sans fin En fait le projet se joue dans les textes mais aussi ou surtout dans les têtes La mémoire collective est très fragile il faut sans se lasser réactiver l adhésion La constitution d un conseil pédagogique dont on a beaucoup parlé pendant un temps est de nature à donner au projet un support dans la durée 5 L EPLE est le lieu où le conflit est possible C est le lieu où les camps les clans en présence peuvent s affronter sans nécessairement se détruire l un l autre ni se neutraliser Evidemment cela suppose que la direction sache définir le cap et traduire ce qui est négociable et ce qui ne l est pas Rôle du séminaire local comme instance de confrontation et de négociation Ce qui dans notre établissement est appelé séminaire local et qui en taille est comparable au congrès d un syndicat national réunit l ensemble des personnels pour faire le bilan et tracer les perspectives S il était mal pensé il deviendrait vite truc fumeux et tournerait court Alors que c est là que peuvent se construire une représentation commune de l état de la situation des objectifs des modèles des relais disponibles Cette organisation permet de dépasser le risque momification d enlisement des structures de concertation d assurer un renouvellement selon l évolution des projets En fait dans l EPLE au niveau local se dessine une image de la direction plus souple où le pilote navigue en cabotant à l estime mais en se servant comme outil de navigation de l intelligence collective des acteurs mis en synergie Il favorise le rassemblement des éléments d analyse en organisant un travail coopératif Il faut accepter de ne pas toujours avancer en ligne droite Il faut prendre aussi le risque de voir s ouvrir des pistes non prévues 6 Imprimer une direction Garder le cap expliciter clarifier Inscrire le projet dans la durée Ne pas aller en ligne droite ne veut pas dire aller de travers Imprimer la direction est capital et c est ce qui a le plus évolué Le chef d établissement joue donc un rôle essentiel porteur catalyseur aiguillon Il lui aura fallu faire une analyse fine et approfondie de l établissement en se décentrant en faisant appel à des regards extérieurs Cette phase de diagnostic devenue institutionnelle est primordiale Le projet d établissement suppose des phases voir démarche participative l essentiel est de la faire jaillir de la communauté éducative le plus important réside dans la démarche Sa réalisation est ponctuée par le rapport d activité annuel qui peut jouer un rôle de bilan d étape Mais une équipe de pilotage doit évaluer sa mise en œuvre 7 Reconnaître définir de nouvelles zones de compétences identifier de nouveaux acteurs mailler l établissement organiser le travail Si dans une grille d analyse matricielle on recoupe compétences et fonctions on peut constater qu elles ne se superposent pas toujours et que les fonctions statutaires ne prennent pas en compte de

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article377 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • L'oeil d'un expert sur la réforme des lycées : « L’entrée dans la nouvelle culture de l’accompagnement est très difficile » - [Education et Devenir]
    d un simple dédoublement des classes En revanche l expérience des entretiens d accueil personnalisés principalement en lycées professionnels qui ont déjà un recul d un an puisque la réforme est entrée en vigueur à la rentrée 2009 a conduit les enseignants à se poser la question du traitement des besoins des élèves Dans les lycées généraux et technologiques un accord se fait sur l intérêt de l accompagnement mais personne ne trouve cela facile à mettre en œuvre L observatoire mis en place par Éducation et devenir comme le rapport de l Inspection générale soulignent la confusion entre individualisation et personnalisation Outre que l individualisation n est pas la meilleure approche des difficultés d apprentissage elle est fort consommatrice de moyens Les entretiens s ils sont individuels risquent de consommer des heures au détriment des séances d accompagnement proprement dites Il faut trouver un équilibre Certains chefs d établissement considèrent qu ils n ont pas les moyens suffisants pour mettre en place le tutorat et les stages de remise à niveau Peu de lycées les proposent aux élèves La réforme du lycée fait le grand écart entre l injonction d une autorité centralisée qui gouverne par circulaires et réformes et le libéralisme d une mise en œuvre non pilotée de la politique laissant une trop large place à la liberté pédagogique individuelle Educ Info Les professeurs ont donc eux aussi besoin d être accompagnés Françoise Clerc Les enseignants les plus convaincus sont mis dans des positions intenables Dans de nombreux lycées l opposition à la réforme n a pas facilité la mise en place de nouvelles pratiques Mais faute d une formation préalable et d un suivi les professeurs volontaires ont été abandonnés à eux mêmes Le démantèlement des structures chargées de la formation MAFPEN d abord puis IUFM a porté un coup sérieux aux ressources Les académies ne disposent pas d un réservoir suffisant de formateurs compétents pour accompagner les équipes Pour que la réforme aboutisse il aurait fallu en préparer la mise en œuvre avec des formateurs Il ne s agit pas de transmettre des réponses toutes faites Il faut aider les enseignants en étroite collaboration avec les équipes de direction à construire leurs propres solutions en fonction des spécificités de chaque lycée Educ Info D un établissement à l autre les élèves ne vivent donc pas la même réforme du lycée Françoise Clerc Les élèves ont été très peu informés du contenu de la réforme Leurs parents encore moins Les enseignements d exploration sont quelque chose de flou dans la tête des lycéens C est du chinois pour la majorité des parents L enjeu de la réforme du lycée n est pas du tout compris D une région à l autre d un établissement à l autre l expérience des élèves varie Ce n est d ailleurs pas forcément un problème et le service public n est pas mis en péril par des adaptations locales à condition qu elles se fassent dans un cadre commun avec

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article463 (2015-12-30)
    Open archived version from archive