archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Propositions d’Éducation&Devenir pour le Service Public d’éducation - [Education et Devenir]
    REFONDATION de l ECOLE Propositions d Éducation Devenir pour le Service Public d éducation mardi 10 juillet 2012 par Secrétaire Général Juin Novembre 2011 Préambule Une politique éducative ambitieuse L École a besoin d une politique éducative à la hauteur des enjeux actuels solidarité face aux disparités croissantes entre les personnes face aux inégalités sociales et économiques la maîtrise des outils d analyse pour la compréhension du monde contemporain la reconnaissance des personnes et de valorisation des talents les plus variés la créativité l initiative et les responsabilités dans un monde qui évolue rapidement L École en raison de sa spécificité parmi les institutions ne peut assurer ses fonctions qu en étant largement ouverte sur les territoires et les politiques locales les acteurs sociaux familles éducateurs mouvements associatifs et en interne sur les initiatives des acteurs du système La politique éducative prend sens par rapport à une vision de la société française des valeurs de la démocratie de la reconnaissance de chaque personne quelle que soit sa place dans la société son origine ou son histoire de la volonté de promouvoir l égalité des droits et l idée que au delà des différences circonstancielles tous les hommes sont par essence

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article534 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Réforme des lycées : les observations d'Education & Devenir - [Education et Devenir]
    pas dans les thématiques communes méthodologie par exemple Il est vrai que s adressant à des volontaires de nombreux élèves de seconde ne l ont pas connu La référence au socle commun n est jamais évoquée spontanément par les professeurs La notion de compétence se heurte à un refus massif faute d ailleurs d une approche rigoureuse de la notion De sorte que les résultats des évaluations du palier 3 ne sont que très rarement utilisés par les équipes de seconde pour orienter les objectifs de l accompagnement En revanche certains lycées ont mis en place des évaluations diagnostiques en s inspirant des anciennes évaluations d entrée de seconde Lors des formations le refus de la notion de compétence est facilement surmonté lorsque les explications sont suffisantes La plupart des propositions de travail pendant le premier trimestre sont plutôt le fruit de l expérience et de l habitude On assiste parfois à une reconduction pure et simple des objectifs et des modalités de l aide individualisée voire même du travail en modules L organisation Le plus souvent c est l adjoint qui se charge de coordonner la mise en œuvre des projets par le biais de l organisation de l emploi du temps Les thèmes sont la plupart du temps définis par les professeurs parfois suggérés par l équipe de direction en référence aux textes Le Conseil pédagogique n est pas toujours en capacité de coordonner réellement les dispositifs soit qu il n ait pas été saisi des projets par les équipes soit que les projets aient été mis au point individuellement par chaque professeur intervenant soit que le conseil n ait pas été considéré comme suffisamment représentatif par les équipes Quand il est impliqué il joue véritablement un rôle dans l harmonisation des projets En ce qui concerne le suivi de la mise en œuvre et l évaluation les formateurs remarquent souvent un manque d anticipation L emploi du temps C est la mise en barrette des séances d accompagnement sur deux ou trois classes qui semble privilégiée mais la possibilité de faire passer les élèves d un groupe à l autre en cours de séquence est rarement utilisée Souvent l accompagnement est placé en fin de demi journée Quelques établissements font le choix inverse et placent l accompagnement en début de matinée à un moment où la disponibilité des élèves est maximum La durée des séances varie de 55 minutes à 2 heures Dans ce dernier cas comme le temps inclus dans l emploi du temps excède le crédit des élèves il est souvent prévu de récupérer une plage de l horaire pour la concertation de l équipe Les séquences sont en général organisées selon des cycles périodiques souvent entre deux congés parfois une première période avant la Toussaint puis après une périodicité calée sur le trimestre La plupart des proviseurs craignent de devoir renoncer à l organisation mise au point cette année quand il faudra mettre en place l accompagnement dans le cycle terminal En effet l accompagnement exerce une forte pression sur les moyens tant en termes d emploi du temps notamment pour ménager des moments de concertation des équipes qu en termes de locaux petites salles souvent en nombre insuffisant CDI trop petits ou sur occupés La composition des groupes La composition des groupes est très variable groupes de niveau groupes hétérogènes aléatoires selon la demande des élèves groupes de compétences en langues De même la répartition des élèves en leur sein obéit à des choix divers Un établissement par exemple propose simultanément un ensemble de séances parmi lesquelles les élèves peuvent choisir en fonction de leurs besoins ou des conseils donnés par les professeurs D autres préfèrent que les professeurs désignent les élèves bénéficiaires La longueur de l engagement dans les séquences peut varier de 1 séance à une série de 5 à 7 séances Aucun engagement à l année n a été observé La taille des groupes varie également de façon importante mais la moyenne s établit autour de 15 élèves ce qui est fréquemment estimé comme excessif par les professeurs Quand c est possible l effectif considéré comme idéal est de 8 élèves comme en AI aide individualisée Le service des enseignants Dans tous les établissements ce sont les professeurs volontaires qui ont pris en charge l accompagnement mais les raisons du volontariat sont diverses Plusieurs proviseurs notent que les enseignants effectuent déjà le maximum d HSA Plusieurs aimeraient disposer d un volant d heures non dédiées à un enseignement particulier pour avoir une plus grande souplesse dans l organisation et d un budget autonome pour la formation La plupart des lycées prévoient l intervention ponctuelle d un professeur documentaliste d un Copsy ou d un CPE parfois d autres personnels assistant pédagogique infirmière assistante sociale ou de personnes extérieures employeurs anciens élèves La formation et l accompagnement des équipes une demande unanime D une manière générale les pratiques changent lentement le travail en équipe n est pas acquis la pluridisciplinarité la dimension transdisciplinaire de l aide et la conduite d une analyse réflexive dans le cadre de l apprentissage du travail personnel ne sont pas familières de même que l articulation de l orientation et de l aide aux apprentissages rarement envisagée On observe une grande différence entre les établissements qui ont une culture de suivi des élèves par exemple en zone sensible et ceux qui n ont pas d expérience de mobilisation collective La transition se fait dans de bonnes conditions dans les établissements qui se sont déjà mobilisés de façon importante autour du suivi et de l aide aux élèves En particulier ils anticipent mieux les difficultés l articulation de l accompagnement avec les enseignements de discipline le risque de démobilisation des élèves et se lancent plus volontiers dans des innovations pluridisciplinarité travail sur les métacompétences Mais l articulation avec le programme CLAIR pose question La demande de formation est unanime formations d établissement et échanges de proximité entre équipes Les équipes demandent à être elles mêmes accompagnées pour

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article383 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Reconnaître et définir le métier d'enseignant - [Education et Devenir]
    au second degré n a pas perdu de sa pertinence et de son actualité Il constitue encore aujourd hui une base de travail pertinente Il comporte trois dimensions complémentaires I Exercer sa responsabilité au sein du système éducatif II Exercer sa responsabilité dans la classe III Exercer sa responsabilité dans l établissement La définition du métier d enseignant pourrait donc se travailler autour des points suivants Enseigner c est bien sûr transmettre des connaissances C est souvent l unique aspect connu du métier Mais l essentiel est alors non seulement la transposition didactique mais le comment faire on est passé de la transmission magistrale à la pédagogie différenciée puisque chaque élève chaque futur citoyen est en droit de recevoir une formation initiale ou continue Enseigner ce n est donc pas uniquement transmettre mais c est aussi accompagner le jeune dans ses apprentissages Accompagner c est prendre une personne avec soi de manière volontaire Cela signifie aller avec quelqu un sans autorité hiérarchique affirmée et sans contrainte C est l aider être avec c est cheminer avec elle selon Alexandre Lhotellier Enseigner c est aussi savoir organiser le travail dans la classe car c est organiser les activités collectivement entre eux et avec le professeur en rapport avec des compétences mono ou pluri disciplinaires Enseigner c est évaluer ceci n est pas sans poser de multiples problèmes car étymologiquement éthiquement évaluer c est donner de la valeur c est éclairer alerter encourager motiver les élèves En aucun cas évaluer ne peut se réduire à sanctionner des erreurs immoralement taxées de fautes c est à dire se laisser aller à bousculer à crisper des élèves à marquer de la nervosité à déprimer certains au profit de quelques uns considérés comme plus performants Voilà une dimension du métier qui peut sembler aller de soi et qui en fait est extrêmement compliquée et déterminante dans la réussite des élèves Piaget proposait de donner à chaque personne des chances de réussir pour comprendre et pas seulement de comprendre pour réussir Enseigner c est travailler en équipe non seulement avec les collègues de sa discipline mais aussi avec l équipe pédagogique d une classe avec l équipe de la vie scolaire de direction puisque l enseignant exerce son métier au sein de l établissement Tout ceci suppose des compétences spécifiques que la formation universitaire académique ne permet pas d acquérir Enseigner c est aussi agir dans un environnement économique culturel et social avec au premier plan les relations de confiance et de reconnaissance mutuelles avec les familles des élèves Les compétences le recrutement et la formation Considérer que le métier d enseignant pourrait aujourd hui se satisfaire de la maîtrise de connaissances académiques et s appuyer sur des qualités aussi mal définies que le don le talent ou le charisme relève aujourd hui d un égarement coupable Nous venons de traverser une période dramatique pendant laquelle le recrutement et la formation des maîtres ont été sacrifiés sur l autel de l aveuglement idéologique et d une

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article791 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Refonder l'école : diagnostic et perspectives par J.Y. LANGANAY - [Education et Devenir]
    sans redoubler en 6 ème contre 65 pour les enfants de cadres d enseignants de chefs d entreprise On peut faire le même constat à l entrée au CP À l autre bout le constat est malheureusement le même dans le supérieur et l on sait combien le parcours post bac est conditionné par le type de bac que l on détient voire la mention obtenue 3 Le troisième constat est que l école n arrive pas à réduire ces inégalités de départ et même elle les accentue En gros un élève sur six 15 est en grande difficulté dès le cours préparatoire mais c est un élève sur cinq 18 qui n obtient pas de diplôme Les études montrent qu au cours de la scolarité les écarts s accroissent entre les plus performants et les moins performants mais elles montrent également qu à niveau initialement équivalent les progrès sont plus importants en moyenne pour les élèves des milieux favorisés 4 Quatrième constat c est la diversité qui paie c est l homogénéité qui plombe les résultats Contrairement aux idées reçues dans l opinion publique ce n est pas parce qu on est dans une bonne classe dans un bon établissement qu on réussira mieux ce n est pas en mettant ensemble les élèves qui réussissent moins bien qu on les aide plus à progresser Au contraire c est quand il y a de la diversité dans la classe à condition que la pédagogie soit adaptée que globalement tout le monde y gagne aussi bien les élèves qui réussissent que les autres et cette diversité est à la fois scolaire sociale et culturelle Or la France va en sens inverse les établissements et les classes dans les établissements sont de plus en plus socialement homogènes et la récente libéralisation de la carte scolaire comme les évolutions de l urbanisme accélèrent ce phénomène Ajoutons d ailleurs ici que la mixité scolaire et sociale au sein de la classe permet un enrichissement humain autrement plus important que ce que produit l entre soi social et que cela doit aussi être pris en considération même par ceux qui ne pensent que chiffres moyennes et niveau strictement scolaire Propositions comment refonder l école La lettre de Vincent Peillon aux personnels de l Education nationale et la concertation ouverte à la Sorbonne le 5 juillet ouvrent des pistes prometteuses pour la refondation de l Ecole J insisterai pour ma part sur sept leviers essentiels à mes yeux pour réussir ce changement 1 Réaffirmer les valeurs de l école républicaine La loi d orientation de 1989 précisait les missions et valeurs de l Ecole Après dix ans d idéologie néolibérale il convient de les réaffirmer avec force Donner les mêmes droits à l éducation et à la maîtrise des savoirs pour tous les élèves C est entre autres l ambition politique du socle commun des connaissances et compétences à ne pas réduire et caricaturer en smic culturel L idée c est de garantir un droit à

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article790 (2015-12-30)
    Open archived version from archive