archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • "Il y a évolution sur le long terme, pas révolution" selon F DUBET - [Education et Devenir]
    ni de ses ministres de l éducation Xavier Darcos puis Luc Chatel Elles viennent de bien plus loin A quelles évolutions pensez vous Trois changements me viennent à l esprit D abord le fait que la légitimité de notre système tienne de moins en moins aux valeurs culture laïcité et de plus en plus aux résultats On attend de l école qu elle démontre son efficacité Secundo pendant longtemps notre système ne se connaissait guère lui même Il est aujourd hui sans cesse ausculté mesuré évalué Enfin je dirais que notre système est de plus en plus mobilisé Auparavant on croyait en la vocation de professeur On sait aujourd hui que le métier change qu il faut bouger Il y a des équipes des projets des objectifs Faut il pour autant parler d une logique d entreprise Je pense simplement que l institution est tenue de changer Vous parlez d un temps long Pouvez vous préciser Il faut remonter aux années 1980 avec la mise en place de l éducation prioritaire la marge de manœuvre grandissante laissée aux établissements l arrivée des parents dans les conseils d école l apparition des évaluations Rappelez vous la loi d orientation sur l éducation de Lionel Jospin en 1989 qui plaçait l élève pas l enfant la nuance est importante au centre du système Beaucoup s y sont opposés parce que cette loi donnait la priorité aux apprentissages réels contre les savoirs idéaux engendrant la querelle entre pédagogues et républicains On a pourtant le sentiment qu un bouleversement est en cours Est ce une erreur d appréciation C est bien d un sentiment qu il s agit sentiment de radicalisation du changement lié en partie au style de gouvernement Sarkozy Dans un contexte de mutation progressive de notre système éducatif la suppression de milliers de postes les limites posées à la formation ou l abrogation de la carte scolaire rencontrent un très fort écho Pour le corps enseignant pour les parents il y a rupture En réalité le changement est antérieur à Luc Chatel On débat violemment des primes aux chefs d établissement alors qu elles sont courantes à l université on s inquiète du mode d affectation des enseignants alors que les postes à profil nous sont familiers Quelles sont les conséquences sur la relation enseignants parents C est une relation complexe une très vieille histoire d incompréhensions L école républicaine se fonde sur l idée que les parents n ont pas à entrer dans l école idée totalement dépassée Ils interviennent de plus en plus dans la scolarité de leurs enfants Le taux d élèves scolarisés dans le privé est aujourd hui estimé à 17 mais il dépasse 30 en flux c est à dire que de nos jours plus du tiers des enfants passent par le privé au moins une fois dans leur scolarité C est assez mal supporté par le corps enseignant qui souhaite le soutien des parents mais dénonce leur consumérisme Une situation singulière très française Vous évoquez

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article390 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Anne Barrère : l'évaluation substitut au projet ? - [Education et Devenir]
    ils n ont pas beaucoup d influence directe par exemple la fréquentation de leur établissement Malgré tout un travail de communication d image ce n est pas évident de convaincre des familles inquiètes d aller dans un établissement qui a mauvaise réputation Ils ont souvent tendance à chercher les explications des résultats dans des facteurs purement internes du type projets pédagogiques Ainsi lorsqu un lycée perd une partie de son public d enfants de cadres ce qui était le cas dans un établissement de l enquête en raison d une fermeture d usine la baisse des résultats peut lui être sans doute imputable sans qu il y ait forcément de problèmes nouveaux dans l établissement alors que l équipe de direction cherchait d autres explications AEF L équipe de direction ne ne tenait donc pas assez compte de son environnement Anne Barrère Sans doute mais il faut dire que cette expertise locale est extrêmement délicate à faire surtout lorsqu elle n est qu une des tâches parmi d autres à réaliser De plus les chefs d établissement sont pris dans une double contrainte Ils doivent à la fois tenir compte de l évaluation pour agir et dans le même temps impliquer les équipes Les facteurs d évolution externes aux établissements hors de portée d une action quotidienne peuvent apparaître comme peu susceptibles de mobiliser à l interne Ainsi la culture de l évaluation ne fait pas forcément bon ménage avec l implication des équipes quand les chiffres sont préoccupants Et à la fois l évaluation apparaît parfois comme une solution obligatoire antérieure au constat des problèmes une tendance forte dans les organisations déjà bien décrite par des sociologues comme Michel Crozier ou Norbert Alter Et cela arrive à un moment où en tout cas dans l enseignement secondaire le projet de l école est soumis à beaucoup d incertitudes et de tensions que la mise en place du socle commun ne résout pas pour l instant tant sa mise en œuvre est difficile L évaluation connaît alors une promotion d instrument elle devient une sorte de but en soi Elle finit même par porter certains accents utopiques et à représenter une sorte de projet substitutif à un projet éducatif plus global AEF N y a t il alors aucun gain à cette évaluation Anne Barrère L évaluation est une nouvelle réalité dans les établissements elle change en partie la donne dans les rapports entre chef d établissement et enseignants en ouvrant une nouvelle source d expertise et donc de pouvoir L explication la capacité de discuter voire de contester les chiffres et leur interprétation sont indéniablement une nouvelle source de légitimité pour qui s y implique On a alors des débats potentiels pas toujours investis ni explicites entre chefs d établissement et enseignants mais aussi entre les directions et les différents niveaux d inspection ou audits qui peuvent aussi c est leur bon côté susciter une réflexivité collective AEF Est ce réducteur selon vous de se limiter à l étude

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article445 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Appel de Bobigny pour un débat national sur l'école - [Education et Devenir]
    des villes éducatrices un mouvement qui réunit environ 80 municipalités et qui est présidé par Yves Fournel l Appel de Bobigny est co signé par tout ce qui compte en matière éducative Il y a des représentants des collectivités locales comme l Andev ou le RFVE les syndicats d enseignants FSu Unsa Cfdt les parents de la Fcpe les lycéens de l Unl et les étudiants de lUnef Mais aussi les associations complémentaires de l école Afev Dei Céméa Prisme Pep Aroeven la Ligue de l enseignement etc et les mouvements pédagogiques Gfen Crap Icem etc Tous ont travaillé plusieurs années pour construire cette plate forme qui n est pas un catalogue de revendications mais plutôt un éventail de propositions et de questions Ce n est pas une liste de revendications une compilation confirme Yves Fournel C est des valeurs des méthodes une identification des changements nécessaires L appel veut un grand projet national pour l enfance et la jeunesse Elle demande quelle place et quels moyens veut on donner à l éducation dans notre pays Quel citoyen veut on préparer Des questions qui renvoient évidemment aux débats à venir des présidentielles L Appel fixe 5 priorités et 18 propositions Il demande une loi d orientation et de programmation pluriannuelle pour l enfance et la jeunesse Il s agit de garantir le droit à l éducation pour tous et donc de garantir une équité effective et non l égalité des chances Il veut promouvoir la coopération de tous les acteurs mobiliser les ressources des territoires et d el école définir un projet éducatif global ambitieux Mais les partenaires de l appel ont décliné cela en quelques points plus concrets D4abord pour les 0 à 6 ans qui sont vraiment prioritaires dans la perspective de l appel Il demande la création

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article291 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Archéologie : revisiter l'égalité de traitement - [Education et Devenir]
    présidentielle Que l on se tourne vers les récents sondages ou vers les programmes politiques émergents cette préoccupation d une école juste ciment d une cohésion sociale à réinventer semble s imposer Car désormais tous les sondages convergent pour dénoncer une méritocratie de façade Selon le sondage AFEV deux tiers des Français pensent que la réussite scolaire dépend de l origine sociale et fait nouveau 64 du lieu d habitation et de l établissement fréquenté Selon un autre sondage CSA APEL 42 pensent que le collège ne garantit plus l égalité des chances Face au mythe d une République méritocratique une et indivisible qui se craquelle l UMP et le PS tentent de réinvestir tous deux le terrain de l égalité scolaire Mais les concepts travaillés par les deux camps sont fort différents A l égalité des chances concept classique de l univers méritocratique promue par l UMP le PS veut adjoindre une nouvelle égalité de résultats dans l enseignement obligatoire D un côté il s agit de créer un contexte scolaire propice à une compétition équitable qui garantit que chaque élève quelles que soient ses origines sociales nationale ou son sexe puisse accéder aux filières cotées Cruelle la méritocratie ne s intéresse pas aux acquis des perdants de la compétition scolaire ni aux écarts d apprentissage entre élite scolaire et élèves en difficulté De l autre l égalité de résultat postule qu une école juste garantit à tous au sortir de la scolarité obligatoire un bagage culturel commun mais peut négliger les élites Egalité de traitement Les politiques et propositions des deux camps reflètent ces conceptions différentes de l égalité à l école Avec pour étendard les internats d excellence pour les élèves défavorisés travailleurs l accès élargi des boursiers dans les classes préparatoires une aide individualisée au compte

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article460 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • École et Handicap : de la séparation... à l’inclusion des enfants en situation de handicap - [Education et Devenir]
    E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions Contributions École et Handicap de la séparation à l inclusion des enfants en situation de handicap jeudi 27 mai 2010 L inclusion pour changer la société Les participants à la Conférence européenne sur l inclusion sociale soulignent les effets de la scolarisation de l enfant handicapés sur lui même affirmation de ses capacités reconnaissance de son égale dignité entrée dans une communauté ordinaire mais aussi sur les autres maîtres camarades familles C est toute la collectivité nationale qui tire bénéfice de la présence d élèves handicapés en milieu ordinaire MEN 2008 la prise en charge scolaire des élèves à besoins éducatifs particuliers dans leur ensemble c est à dire ceux en situation de handicap et ceux qui ont besoin de l école pour sortir de l exclusion sociale du fait de leur échec à l école passe par

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article228 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • B. DESCLAUX : Appliquons aux élèves les conditions d’évaluation des enseignants - [Education et Devenir]
    elle doit se faire sous certaines conditions La conception de l évaluation doit être en rapport avec celle du métier enseignant Elle doit même y contribuer L évolution du fonctionnement de l établissement fait que la séparation administratif pédagogique ne tient plus p 2 La coopération est nécessaire entre ces deux instances Enfin cette évaluation ne peut se faire sans un nombre significatif de personnel Et les auteurs concluent d abord par cette formulent synthétique L évaluation des personnels doit donc contribuer au succès des élèves au développement professionnel des enseignants et à la promotion d une éthique de responsabilité p 4 puis en formulant trois propositions que nous nous permettons de reprendre in extenso 1 Déconnecter les évaluations individuelles des enjeux financiers il n y aurait aucune difficulté à ce que tous les enseignants changent d échelon au même rythme Il est d autres façons de reconnaître les compétences et l investissement individuel à condition d un projet global sur le nouveau service et les missions des enseignants ainsi que d une autonomie des établissements au sens où nous l entendons une autonomie qui leur accorde des marges de manœuvre significatives en termes de moyens ainsi une des fonctions de l évaluation viserait à définir les services dans l intérêt des individus et de l établissement 2 Les procédures d évaluation doivent donner une large place au collectif l autoévaluation ne peut pas qu être individuelle Il faut l accompagner d une auto évaluation des équipes pédagogiques laquelle doit participer à la construction du projet d établissement Le chef d établissement ne peut pas être le seul évaluateur Il faut croiser les regards de la direction de l établissement avec celui des inspecteurs qui gagneront à intervenir dans le même établissement en équipe de façon interdisciplinaire 3 L évaluation ne peut être dissociée de la formation de façon à éviter les dérives et à rendre le même service dans tous les établissements la formation à l évaluation des équipes et des individus en particulier à la conduite des entretiens de progrès doit être une priorité des échelons académiques et doit devenir un point fort des plans de formation commune des chefs d établissements et des inspecteurs p 4 Un parallèle avec l évaluation des élèves Le premier thème est au fond qu il est nécessaire de distinguer l évaluation de l utilité institutionnelle de celle ci Actuellement l évaluation sert à différencier les personnels Enfin c est ce qu elle voudrait faire Mais pour ce qui est des élèves il en est de même l évaluation sert à différencier les élèves à fin de gérer leurs parcours scolaires de les orienter dans différentes formations hiérarchisées et donc atteignables selon le rendement scolaire essentiellement évalué par les notes Ce serait donc bien si l on veut faire évoluer l évaluation des enseignants d utiliser le même argument pour l évaluation des élèves l évaluation se doit d être d abord formative avant d être discriminante Le deuxième thème est l

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article631 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Brandir le mérite scolaire pour ne pas lutter contre les inégalités - [Education et Devenir]
    individu à l autre La réussite à l école implique des qualités et l adéquation à des normes informelles telles que l originalité et l aisance verbale Parce qu elles ne font pas l objet d un apprentissage explicite et parce qu elles sont bien plus présentes chez les élèves issus des milieux favorisés de par l analogie des manières d être et de faire familiales et des attentes scolaires implicites ces qualités se révèlent discriminantes sources d inégalités là encore très précoces Autre élément à charge l étroitesse des types de qualités et de savoir faire que l école peut repérer dans son fonctionnement courant selon Marie Duru Bellat Autrement dit comment parler de mérite des uns par rapport aux autres appréciation globale sur la personne lorsque les critères sont à la fois si peu nombreux et si strictement liés aux apprentissages scolaires Les responsables politiques se saisissent de ces exemples probants Aux yeux des défenseurs du mérite et de l égalité des chances la volonté individuelle semble constituer un critère imparable celui qui mérite c est d abord celui qui a voulu parfois contre vents et marées C est donc cette volonté et cet effort que l on récompense Pour preuve les nombreux cas d individus issus de milieux défavorisés ayant réussi socialement et dans le cadre scolaire les parcours spectaculaires d élèves obtenant des résultats remarquables au regard d origines sociales modestes Les responsables politiques se saisissent de ces exemples regardez ce mérite probant et concret on peut tout avec la volonté de s en sortir Au sujet de ces réussites dites paradoxales un examen détaillé des trajectoires de vie est éclairant Dans son ouvrage 1 sur 500 La réussite scolaire en milieu populaire J P Laurens montre que derrière des traits en apparence communs catégorie socio professionnelle des parents lieu de résidence ces réussites s inscrivent dans un contexte familial différent de la majorité d autres foyers défavorisés Le plus souvent le milieu familial est certes modeste mais fortement mobilisé sur la réussite scolaire disposé de ce fait à consentir de nombreux efforts afin de favoriser autant que possible la réussite de l enfant projetée sur le long terme encadrement serré du travail scolaire par un ou plusieurs membres de la famille maximisation des ressources culturelles disponibles sociabilités juvéniles surveillées et choisies Je veux continuer mais je sais que je ne vais pas y arriver A ce titre ces réussites si elles doivent être à coup sûr soutenues et encouragées on pense par exemple aux internats d excellence récemment mis en place ne sont en rien comparables aux parcours d autres élèves pourtant eux aussi issus de milieux défavorisés Le lien entre mérite et volonté individuelle apparait lui même sujet à caution Le fait même de vouloir de consentir des efforts réguliers en vue d un but donné qui échappe à la satisfaction à court terme constitue déjà en lui même un prérequis dépendant d autres facteurs que la volonté elle même besoin de reconnaissance de

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article526 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Choukri Ben Ayed : carte scolaire, le sauve qui peut - [Education et Devenir]
    l évaluation des premières mesures d assouplissement de la carte scolaire que le choix de l école accroît les inégalités scolaires Les familles populaires étaient loin d être celles qui bénéficiaient le plus de cette politique faisant l impasse sur cette pratique faute d information ou se repliant sur des établissements peu prisés anticipant en quelque sorte des risques de refus potentiels Les travaux de Gabriel Langouët et Alain Léger ainsi que ceux que j avais menés quelques années plus tard avaient clairement identifié les profils des élèves mobiles entre enseignement public et privé plus souvent en difficulté scolaire Ces travaux écornaient ainsi le mythe de l acteur rationnel ceux qui changent ont en effet des raisons de le faire mais pas celles que l on croit il ne s agit pas nécessairement d optimiser un capital scolaire initial mais au contraire de chercher une solution de recours suite à de premiers déboires scolaires Aurélie Picot dans ses travaux ethnographiques consacrés aux familles populaires choisisantes ne dit pas autre chose Nos travaux récents consacrés aux disparités territoriales d éducation en France ont également établi que les espaces où les offres scolaires sont les plus denses donc les plus propices au choix de l école sont également ceux où les inégalités sont les plus fortes et les résultats scolaires les plus faibles cf S Broccolichi C Ben Ayed D Trancard coord Ecole les pièges de la concurrence Comprendre le déclin de l école française La Découverte 2010 Vos résultats sont alors en concordance avec ces travaux Tout à fait ils en constituent le complément les élèves mobiles analysés dans cette enquête au sein de l enseignement public ou du public vers le privé et inversement sont en effet plus souvent en difficulté scolaire et connaissent les trajectoires scolaires les plus défavorables Cette situation est particulièrement flagrante pour les élèves de milieux populaires et dans le cas de changements d établissements multiples Ces désavantages sont perceptibles à tous les niveaux taux de retard acquisitions à l entrée en 6 e brevet des collèges baccalauréat Restons néanmoins très prudents sur le sens des causalités on ne peut en effet affirmer que l origine des difficultés scolaires de certains élèves est directement liée à un changement d établissement L enquête s emploie plus modestement à construire le profil des élèves mobiles par opposition aux élèves stables Ce qu elle montre c est que les changements d établissement ne sont pas liés au hasard ils sont concomitants d un déclin des performances scolaires et ce remède ne modifie en rien le sens de la pente de ces trajectoires scolaires descendantes Finalement vous parait il possible compte tenu de votre analyse de définir des plus values ou moins value de la suppression de la carte scolaire puisque vous semblez renverser le rapport causes conséquences Dans ce type de travail toujours en cours il est difficile de tenir ce genre de propos en positif ou en négatif Ce que l on peut dire en revanche de façon

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article619 (2015-12-30)
    Open archived version from archive