archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Contribution à un référentiel professionnel - [Education et Devenir]
    il est alors contraint de se construire une compétence professionnelle à la manière de ce apprenti peintre impressionniste qui créerait son premier tableau par petites touches successives le nez sur le tableau sans avoir accès à la vision à la signification globale de l œuvre en cours Perdu l artiste en devenir pourrait espérer compter sur toute une panoplie de spécialistes pour acquérir cette vision globale qui lui fait défaut Des chimistes pourront intervenir pour expliquer la composition des couleurs intéressant mais inopérant pour l objectif recherché Des biologistes pourront expliquer comment les couleurs sont perçues par le cerveau intéressant mais inopérant pour l objectif recherché Des ophtalmologues pourront tenter de corriger sa vue intéressant mais inopérant pour l objectif recherché Car seules la prise de distance et la perception de la globalité qu elle va entraîner vont pouvoir donner accès à la prise de sens à la cohérence de l œuvre L Institution ne peut et ne doit pas attendre d un enseignant débutant qu il ait cette distance cette perception globale C est à elle de faire preuve de pédagogie pour mettre en abîme tous les gestes professionnels qui sous tendent la compétence professionnelle d enseignant Pour ne pas qu il en résulte une bouillie pédagogique qui déforme plutôt que forme Pour cela elle devrait s appuyer moins sur des spécialistes disciplinaires que sur des enseignants qui ont une expérience du terrain suffisamment solide pour avoir une action efficace tels par exemple les maîtres formateurs Ces maîtres formateurs pourraient travailler à un Référentiel Professionnel ce qui impliquerait en premier lieu de lister et classifier les attitudes et gestes professionnels du métier d enseignant en dehors des aspects didactiques propres à chaque discipline Pour exemple Les rituels L humour en classe La place de l affectif Gérer la discipline

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article878 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Contribution de Terra nova sur l'Ecole pour 2012 - [Education et Devenir]
    Ouvrir le chantier à cet effet de l obligation de formation jusqu à 18 ans qui comprendrait alternance Création d un programme national Pas de sortie sans diplôme visant les jeunes en échec scolaire Proposition 1 Mettre en place un plan Ecole sereine articulé autour de trois volets Les moyens d amener la sérénité l architecture scolaire la promotion du bien être des élèves Proposition 2 Refondre l année scolaire en augmentant le nombre de semaines de cours pour répartir l effort d apprentissage sur l année et diminuer la durée de la journée scolaire Il sera rétabli systématiquement en école primaire la semaine de cinq jours Proposition 3 Favoriser le bien être des élèves Les conditions de vie scolaire notamment les horaires et d apprentissage le cadre réglementaire et les projets d établissement doivent prendre en compte l épanouissement et l autonomie des élèves Proposition 11 Revenir à une sectorisation telle que prévue par la loi de 2004 avec un cadre de dérogation transparent et tripartite Education nationale collectivités locales parents La carte des options la sectorisation et la dérogation doivent être mis en cohérence en mettant l accent sur le collège Proposition 15 2 Pour la continuité éducative de l école primaire au lycée La poursuite de la réussite de tous nécessite des leviers multiples des priorités de financement clairement définies la mise en place d une école du socle commun les filières technologiques et professionnelles L idée directrice de ces propositions est la mise en place de la continuité éducative un parcours cohérent et souple pour chaque élève de l école primaire à la qualification Attribuer une priorité de financement et de politique éducative à l école primaire Celle ci sera la principale destinataire des postes nouvellement créés La scolarisation précoce sera favorisée afin d atténuer les inégalités sociales et les difficultés scolaires Proposition 7 Bâtir l école du socle commun Elle consiste à la mise en place d un cycle fondamental englobant école primaire et collège Proposition 8 Le développement d une politique de la langue est une nécessité Articulée d abord sur un apprentissage renforcé de l expression française cette politique viserait au renforcement de l apprentissage de l anglais dès le primaire Proposition 5 Concrétiser l ambition de la rénovation de la voie professionnelle L enseignement professionnel doit rester régulé au niveau national en prise avec le développement économique la poursuite d études supérieures doit être accompagnée et encouragée Proposition 9 Rééquilibrer les filières du lycée général et réformer le baccalauréat technologique pour favoriser l insertion de ses lauréats dans l enseignement supérieur Proposition 10 3 Travailler autrement faire se rencontrer les acteurs et partenaires de l école Changer l école passe par les acteurs qui la font vivre et la portent sur le terrain Les enseignants mieux formés seront revalorisés pour travailler autrement au sein d équipes pédagogiques et de projets éducatifs locaux Les parents les collectivités locales et l opinion seront mieux associés et informés de l école publique qui est le

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article539 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • curriculums, comparaisons internationales : interview de RF Gauthier - [Education et Devenir]
    la question dans les années 1980 l Unesco et certains PVD au début de ce siècle Ces pays qui accédaient à l enseignement pour tous se rendaient compte que ce qu on y trouvait ne convenait pas il y avait un échec massif des décrocheurs Dans un monde qu on décrit comme destiné à la privatisation intégrale c est généralement l Etat qui a fixé les exigences du curriculum Mais le curriculum est ce la même chose que le programme Ce qu on appelle programme en français c est ce qu on appelle ailleurs syllabus Les programmes à la française sont fragmentés annuels ils ne se justifient pas par rapport à un projet éducatif Ils sont très limités sans référence au x modes d évaluation aux outils pédagogiques à employer Le curriculum c est une prescription qui a un caractère systémique et qui inclut la formation des enseignants la gestion de la classe etc Avec le curriculum la mise en œuvre du programme sort de l implicite et devient le fruit d un travail collectif dans l établissement Peut on dire que le socle commun de connaissances et de compétences c est la traduction française du curriculum Le socle est une tentative de curriculum Mais prend on vraiment en compte les acquis des élèves au sein du collège unique ou de l école obligatoire Dans la formation des enseignants On est peut être au milieu du gué Dans les pays étudiés par la revue qui décide du curriculum Est ce décidé localement ou nationalement C est une question fondamentale Quels contenus va t on choisir pour que la machine à enseigner produise quelque chose de cohérent et moins d échec scolaire A travers l analyse des cas français anglais belge chilien tanzanien italien finlandais on a bien sur une variété de réponses Mais on a aussi des constantes La première c est qu il est préférable que la machine à faire le curriculum soit séparée de l autorité de gestion du système éducatif Le curriculum définit des normes pour le long cours Elles doivent échapper au pouvoir politique à courte durée Philippe Jonnaert dans la revue théorise ce point Pour lui le curriculum devrait être la constitution du système éducatif Ce à partir de quoi on fait le reste Qui doit intervenir Des experts pas d une discipline mais des acquis des élèves des apprentissages des questions d équité En Tanzanie par exemple on a considéré que pour sortir de l école coloniale il fallait créer des compétences nouvelles Il serait erroné de penser qu il n y a qu en France qu on pense le système éducatif comme national Par exemple en Finlande un pays où le système scolaire est très décentralisé puisque communal il y a un curriculum national et des curricula locaux construits Irmeli Halinen dans son article insiste sur ce terme construits en confiance Pour rénover le curriculum on interroge le niveau local En Angleterre c est le contraire le curriculum est un concept national En

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article457 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • De la manière d’ « intégrer » les enseignements - [Education et Devenir]
    lycée un collège qui posséderait son organisation et sa finalité propres devrait en effet en toute logique fonctionner avec des enseignants recrutés et formés pour lui Or le même ministre ne semble pas prompt à mettre en place le collège du socle commun qui justifierait un tel changement La question du recrutement n est elle jamais abordée Elle est pourtant essentielle ici Un prof spécialiste d une discipline universitaire et recruté sur cette base aura forcément des difficultés à se retrouver dans la polyvalence N importe quel prof d histoire géo sait combien il faut être attentif à ne pas déséquilibrer notre enseignement au profit de la matière pour laquelle on est diplômé quant à l éducation civique elle est hélas souvent sacrifiée car discipline non universitaire Reste la question de la formation mais là Cet enseignement intégré des sciences a été expérimenté dans plusieurs collèges J ai pu croiser certaines des équipes engagées dans l expérimentation Un constat prévisible le succès repose sur le volontariat des équipes Difficile donc d imaginer à court terme une telle généralisation Et si le problème était ailleurs Diminuer le nombre d intervenants peut certes aider les élèves de sixième mais n est ce pas le nombre de matières enseignées qu il vaudrait mieux diminuer Le but ici n est il pas de donner du sens aux matières scientifiques en évitant de les tronçonner Une autre piste est alors possible La logique pourrait être contraire Plutôt que de demander à un seul professeur d enseigner plusieurs matières mettons à contribution plusieurs professeurs pour enseigner un même programme Ne pourrait on pas réécrire les programmes pour en réduire le nombre en créant des programmes interdisciplinaires L académie des sciences se retrouverait sans doute dans l existence d un seul et même programme de sciences au

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article410 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • dernier ouvrage de Jean-Louis AUDUC : "agir en fonctionnaire de l'Etat" - [Education et Devenir]
    de ces valeurs et les conditions d exercice variées du métier enseignant en collège et en lycée par une douzaine de situations susceptibles d intervenir Il ne s agit pas d un livre de recettes infaillibles mais pour chaque cas appuyé sur des textes réglementaires ou des récits d expériences de proposer des pistes de réactions possibles pour permettre à l enseignant de mieux exercer son métier et ses responsabilités et de lui donner confiance en ses capacités de réaction Car devenir enseignant c est se placer face à des responsabilités morales éducatives pédagogiques administratives juridiques Exercer ses responsabilités ce n est pas ce n est supporter tout seul toute la misère du monde c est se mettre en situation de profiter de l apport professionnel des personnes ressources susceptibles d apporter leur soutien à la réalisation d objectifs que l on s est fixés dans le contexte d un établissement L enseignant doit connaître toutes les personnes ressources susceptibles de l épauler par leur professionnalité dans l exercice de son métier Chaque étude de cas présente les personnes ressources susceptibles d exister dans l établissement ou son environnement et qu il peut être nécessaire de contacter pour l enseignant qui exercera ainsi sa fonction d aiguilleur vers d autres professionnels L enseignement ne doit pas être un métier solitaire mais devenir de plus en plus un métier solidaire s exerçant en équipe de classe de discipline Etre enseignant c est prendre en permanence des milliers de petites décisions en toute autonomie en toute responsabilité Pour donner les possibilités à l enseignant d oser d être un concepteur qui s assume comme décideur il faut que l enseignant se trouve en situation de confiance de la part de sa hiérarchie S il ne l est pas il ne sera pas mis en situation de faire des choix dictés par la particularité du moment du public concerné Il risque de n être qu un répétiteur Permettre à l enseignant de s assumer comme décideur donc de prendre des risques c est lui reconnaître la possibilité d un droit à l erreur notamment dans ses premières années de carrière C est une des conditions d une véritable expérimentation innovante évaluable Pour oser prendre des risques en établissement scolaire il faut que l Institution au niveau local rectoral ou national vous offre des sécurités Il faut pouvoir à des moments expérimenter et se tromper en se sentant en sécurité en confiance pour mieux améliorer ses pratiques dans l intérêt des élèves Mais sur le terrain on a toujours à gérer sa part d émotion celle qui vient de soi Cela relève t il d un livre J ai essayé avec cet ouvrage de tirer profit de l existence de cette épreuve orale pour faire réfléchir par cet ouvrage les futurs enseignants voire les enseignants en poste sur leurs responsabilités éducatives non pour les culpabiliser mais pour leur donner confiance dans l exercice de leur métier Chacun réagira en fonction de ses expériences de sa personnalité Mais je pense que réfléchir des la formation initiale des enseignants aux responsabilités qui seront les siennes peut lui mettre d être mieux en confiance pour exercer son métier ce qui sera utile pour un meilleur fonctionnement du système éducatif et une meilleure réussite des élèves car je suis assez d accord avec ce qu écrivait un rapport de l inspection générale il y a quelques années Il est fréquent entre école et collège entre collège et lycée que les maîtres de niveau supérieur affichent une défiance ouverte par rapport aux avis des maîtres du niveau inférieur et les ignorent cela même quand existe une cité scolaire qui devrait permettre des transmissions plus faciles Il est légitime de se demander si cette réticence à ce qu existent et transitent des traces des scolarités individuelles ne serait pas d abord l écho d un manque de confiance d une profession en elle même Rapport inspection générale 2005 sur l évaluation des acquis des élèves Il y a des cas tout à fait intéressants par exemple l installation d un ENT En quoi cela affecte t il le fonctionnaire Dans le cadre des compétences professionnelles d un enseignant définies par l arrêté du 12 mai 2010 il est indiqué Le professeur est conduit à respecter et faire respecter les charges d usage des ressources et des espaces communs à respecter à sensibiliser et faire respecter les droits et devoirs en matière d usage du numérique dans la société de l information L installation d un ENT peut changer les relations entre l enseignant ses élèves et leurs familles Le professeur peut ainsi renseigner le cahier de texte n importe quand depuis la salle des professeurs ou de chez lui compléter rapidement par simple copier coller le cahier de texte des autres classes de même niveau conserver le contenu de son cahier de texte d une année sur l autre créer des liens vers des animations ou des simulations voire des vidéos présentes sur les sites éducatifs sans nécessairement avoir à télécharger ces ressources L ENT peut être une occasion unique de formaliser le travail collaboratif qui depuis des années est allé de soubresaut en soubresaut de le rendre efficace en établissant des ponts disciplinaires transposables d une classe à une autre d un établissement à un autre La mise en place d un ENT part du principe que l école ne s arrête pas aux murs de l établissement il faut dès lors veiller à ce que chacun puisse s approprier l outil selon ses besoins et ses méthodes de travail Cependant rien ne remplacera les contacts humains réguliers entre l équipe de direction les enseignants les élèves de l établissement et leur famille C est la base même de la confiance qui permet un fonctionnement harmonieux Il est des besoins qui peuvent être mieux et plus facilement remplis Besoins d informations vers un public ciblé besoins d animation et de préparation de réunions de voyages Comme beaucoup d outils

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article443 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Des propositions pour remettre en chantier la formation des enseignants - [Education et Devenir]
    apprend martelaient les opposants pendant la période de gestation de la réforme Cette dernière substitue à la formation préalable des nouveaux enseignants leur tutorat par des collègues expérimentés Mais le tutorat est un principe de formation inégal tous les tuteurs ne se valent pas et ne couvre qu une partie des besoins Il ne forme pas ou peu à certains sujets importants l histoire du système éducatif les principes du service public la gestion des situations tendues l apprentissage de la lecture l intégration des handicapés Tout en supprimant l année en IUFM le ministère a donc ajouté des périodes de formation groupées sur plusieurs semaines ou filées un ou deux jours par semaine à l intention des enseignants en première année Mais comme la plupart d entre eux ont désormais un service complet à effectuer ces formations viennent soit alourdir leur charge soit déclencher des absences Il en résulte un surmenage des débutants et un casse tête administratif pour gérer à la fois les compléments de formation les absences et les remplacements Des débutants en souffrance La réforme fragilise la situation des débutants alors que le constat général est au durcissement du métier De ce fait au risque de l exagération tout dysfonctionnement impliquant un nouvel enseignant lui est attribué Dans l immédiat il faut cependant distinguer la situation du primaire où en raison d un surnombre provisoire d environ 5 600 enseignants cette année l intégration des débutants se fait dans des conditions honorables et celle du secondaire où les problèmes s accumulent Ainsi lorsque des débutants doivent s absenter pour suivre une formation ils ne sont pas toujours remplacés ou le sont par des étudiants en master 2 effectuant un stage en responsabilité Cela se traduit parfois par des situations insolites un professeur inexpérimenté suivi par un tuteur est lui même remplacé par un étudiant dont il devient de fait le tuteur Le ministère est bien seul à évoquer des difficultés ponctuelles Il souligne que les cas de démission restent rarissimes et inférieurs aux années précédentes Mais les syndicats et les associations de parents accumulent les alertes Un collectif dénommé Stagiaire impossible recueille des témoignages accablants Selon une enquête du SE UNSA syndicat des enseignants menée début 2011 8 des enseignants stagiaires envisagent de quitter le métier en fin d année Des masters en alternance Pour réformer la réforme la principale piste suivie est celle du renforcement des stages effectués avant le concours par les étudiants en master qui se destinent à l enseignement Début février le recteur de l académie de Versailles Alain Boissinot a annoncé l expérimentation à la rentrée 2011 de masters en alternance Dès la licence les étudiants effectueraient des missions d assistant pédagogique ou d éducation intégrées à leur parcours Puis en master ils interviendraient comme enseignants vacataires six heures par semaine maximum Cette alternance se mettrait en place avant que les étudiants ne sachent s ils sont admissibles ou non à un concours d enseignement La Conférence des directeurs d IUFM

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article406 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Dossier de l'IFE : décentralisation et politiques éducatives - [Education et Devenir]
    CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions Contributions Dossier de l IFE décentralisation et politiques éducatives mardi 9 avril 2013 L École républicaine en France a longtemps été associée à la centralisation de l Éducation nationale même si paradoxalement les municipalités sont investies dans la gestion des écoles primaires depuis la fin du XIX siècle et la mise en place du dispositif scolaire impulsé par Jules Ferry Pour le reste l ensemble de l enseignement secondaire est resté dans le giron de l admninistration de l Éducation nationale jusqu aux lois de décentralisation des années 80 et la cuture educ nat est restée jacobine bien au delà Pourtant depuis la fin du 20 siècle le développement des initiatives des collectivités locales en éducation est incontestable et les acteurs de l éducation nationale eux mêmes ont appris à composer de façon plus ou moins fluide avec des interlocuteurs territoriaux y compris dans des champs plus proches de la pédagogie que les domaines patrimoniaux ou matériels Après avoir rappelé dans un premier temps les différents concepts utilisés pour aborder le sujet nous réaliserons un bref historique des différentes vagues de décentralisation éducative en France dans un deuxième chapitre Dans le

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article997 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • dossier veille éducative/IFE : inspection : du contrôle à l'accompagnement - [Education et Devenir]
    E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions Contributions dossier veille éducative IFE inspection du contrôle à l accompagnement jeudi 12 juillet 2012 L inspection scolaire connaît de profonds changements depuis les années 1980 dans la plupart des pays Les services ou corps d inspection représentent des effectifs relativement réduits mais ont une position centrale dans les nouvelles politiques mises en œuvre depuis une trentaine d années pour juger de la qualité du système éducatif La comparaison entre pays révèle des disparités d organisation et de finalités La France se singularise par sa pratique d inspections individuelles alors que se développent de plus en plus différents types d inspections d établissements A l heure où en France il est question de modifier largement le rôle des inspecteurs en transférant une partie de leurs prérogatives évaluation pédagogique aux chefs d établissements nous pouvons penser qu il y

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article787 (2015-12-30)
    Open archived version from archive