archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • la circulaire de rentrée (non commentée) - [Education et Devenir]
    Consolider la mise en place de la classe de seconde Maintenir l attention sur l accompagnement personnalisé et le tutorat Ces nouveaux dispositifs se mettent progressivement en place Les bonnes pratiques repérées seront valorisées et diffusées largement car si les établissements privilégient prioritairement le soutien pour les élèves en difficulté l approfondissement et l aide à la construction du projet d orientation ne doivent pas être laissés de côté Le tutorat doit être effectivement mis en place dans tous les lycées Il propose à chaque élève la possibilité d être conseillé et guidé dans la construction de son parcours de formation et d orientation avec l aide de son professeur principal du conseiller d orientation psychologue et de son tuteur Rappeler l enjeu des enseignements d exploration Les enseignements d exploration proposent aux élèves de découvrir des champs disciplinaires ou des domaines intellectuels nouveaux choisis par goût ou intérêt Ils permettent de développer la curiosité des élèves et d éclairer leur choix d orientation Les enseignements d exploration suivis en seconde ne prédéterminent en rien la poursuite d étude au cycle terminal À ce titre ils ne constituent pas des pré requis pour s engager dans telle ou telle série ni pour choisir tel ou tel enseignement spécifique en première Ainsi l information sur les objectifs et les contenus des enseignements d exploration doit être renforcée en amont de l entrée en seconde auprès des principaux des professeurs des élèves et de leurs parents Mettre en œuvre la réforme en classe de première L organisation des enseignements permet une spécialisation progressive en classe de première les parcours prennent chacun une coloration en fonction des séries Cette organisation permet aux élèves de confirmer leur choix d orientation ou le cas échéant d opérer un changement de série ou de voie Le temps consacré aux enseignements spécifiques s accroît ensuite en classe terminale dans une logique de spécialisation progressive pour mieux préparer au baccalauréat et à l enseignement supérieur Développer les stages de remise à niveau les stages passerelles Les stages de remise à niveau ont pour objectif d éviter autant que possible le redoublement qui ne constitue pas une procédure de remédiation systématique aux lacunes des élèves notamment en classe de seconde générale et technologique où le taux de redoublement reste encore élevé 11 au niveau national Les élèves volontaires peuvent suivre ces stages sur recommandation du conseil de classe Les séances se déroulent en petits groupes pendant les vacances sur une ou deux semaines tout au long de l année scolaire hors du temps d enseignement Ils sont centrés sur l acquisition de compétences de méthodes et de contenus disciplinaires Les stages passerelles permettent de favoriser les changements d orientation en évitant notamment les orientations par défaut Ils peuvent concerner des changements de voie entre les voies professionnelle technologique et générale ou des changements de série voie générale ou technologique Les lycéens volontaires suivent des stages qui leur apportent les compléments d enseignement indispensables à leur changement d orientation en cours ou en fin d année sur recommandation du conseil de classe Réussir la rénovation de la voie technologique L année scolaire 2011 2012 se caractérise par la mise en œuvre de la réforme des séries technologiques industrielles et de laboratoire Elles ont été profondément rénovées pour permettre aux jeunes dès la rentrée 2011 de mieux se préparer à la poursuite d études en favorisant des choix d orientation post baccalauréat plus ouverts grâce au renforcement des enseignements généraux et à l acquisition de compétences transversales communes La série sciences et technologies de l industrie et du développement durable STI2D vise l acquisition d une formation technologique polyvalente renforcée par un enseignement technologique spécifique décliné en quatre domaines énergie et environnement systèmes d information et numérique innovation technologique et éco conception architecture et construction Ainsi redéfinie la série STI2D permet de mieux prendre en compte les préoccupations liées au développement durable et notamment les préconisations formulées lors de la Conférence nationale sur les métiers de la croissance verte qui s est tenue dans le cadre du Grenelle de l environnement La série sciences et technologies de laboratoire STL propose une formation s appuyant sur les activités de laboratoire qui permet aux élèves d approfondir leurs connaissances dans deux domaines au choix les biotechnologies et les sciences physiques et chimiques de laboratoire La série sciences et technologie du design et des arts appliqués STD2A offre une formation complète et équilibrée entre la culture générale et la culture artistique Afin de permettre à ces séries d augmenter leurs effectifs et de former des techniciens à haut niveau de qualification une attention particulière doit être portée à l implantation de ces formations y compris dans les lycées qui n accueillent pas aujourd hui de séries technologiques Cette démarche doit s inscrire dans le cadre d une concertation régulière avec les conseils régionaux La classe terminale professionnelle La mise en œuvre de la nouvelle terminale professionnelle est la dernière étape de la rénovation de cette voie engagée depuis la rentrée 2009 Même si le diplôme intermédiaire introduit à la session d examen 2011 en fin de classe de première professionnelle permet de sécuriser le parcours scolaire des élèves et d éviter une sortie sans diplôme il convient de faire en sorte qu ils puissent poursuivre leur scolarité jusqu au baccalauréat De la même façon il faut être attentif aux taux de passage entre la seconde et la première professionnelle L équilibre entre les formations de baccalauréat professionnel et de CAP est à rechercher dans le cadre de l élaboration descontrats du plan régional de développement des formations professionnelles CPRDFP Tout en poursuivant les efforts visant à réduire le nombre de places vacantes dans ces sections les parcours de formation des jeunes doivent être sécurisés notamment avec la mise en place de passerelles entre ces deux formations Certaines formations professionnelles qui garantissent une bonne insertion professionnelle peuvent renforcer davantage leur attractivité La présence de publics de nature différente élèves apprentis ou adultes en formation constitue un point fort donnant souvent lieu à des innovations pédagogiques intéressantes C est pourquoi il convient d encourager toute forme demixité des publics dans les formations professionnelles Celle ci permettra de nourrir des échanges avec les services des conseils régionaux notamment dans le cadre de la préparation du CPRDFP qui doit être signé en juin 2011 Le développement des sections d apprentissage dans les établissements doit contribuer à atteindre les objectifs gouvernementaux fixés en matière d évolution de l alternance Poursuivre l accompagnement des établissements scolaires dans la mise en œuvre de la réforme du lycée Les évolutions induites par la réforme du lycée nécessitent que les établissements soient accompagnés dans leurs initiatives par les corps d inspection pédagogique Ces derniers très impliqués dans le portage des réformes sont en mesure d apporter une expertise pédagogique différenciée aux enseignants et aux équipes de favoriser la mutualisation la diffusion des bonnes pratiques et les échanges entre établissements Ils accompagnent également les équipes pédagogiques et éducatives dans l évaluation des dispositifs mis en place L enseignement des langues vivantes Les orientations engagées dès la classe de seconde se poursuivent enseignement des langues par groupes de compétences modulation des périodes d enseignement usage des outils numériques nomades organisation de stages de langues pendant les vacances scolaires enseignement de disciplines en langues vivantes en section européenne ou de langue orientale mais aussi en dehors de ce dispositif En classe de première la série littéraire enrichit son offre de langue par un nouvel enseignement obligatoire de littérature étrangère en langue étrangère L enseignement renforcé de langues met l accent sur la pratique de l oral et les projets d échanges avec des établissements étrangers Les nouvelles séries STI2D et STD2A ainsi que la série STL rénovée proposent désormais un enseignement de langues vivantes ancré dans les contenus disciplinaires de ces séries L ambition culturelle et la vie lycéenne L essor de la vie culturelle au lycée permet notamment de généraliser les partenariats avec les structures culturelles et derenforcer la culture cinématographique des lycéens Ciné lycée Le dispositif Ciné lycée mis en place à la rentrée scolaire 2010 doit maintenant s installer solidement dans les pratiques culturelles au sein de tous les lycées Les lycéens participent à la mise en œuvre du dispositif par le choix de la programmation et l animation des séances La complémentarité avec le dispositif Lycéens et apprentis au cinéma doit être activement recherchée Un annuaire des professionnels de l éducation à l image est proposé sur le site http www cinelycee fr afin d aider les référents culture et les lycéens à préparer les séances de projection La mise en œuvre du volet vie lycéenne de la réforme du lycée se poursuit avec le renouvellement par moitié des Conseils des délégués pour la vie lycéenne CVL Les CVL désormais désignés intégralement au suffrage direct contribuent à l expression de la parole lycéenne Une formation des représentants des élèves adaptée et programmée tout au long de l année doit aider les élus à remplir leur rôle Dans le cadre de l Année européenne du bénévolat et du volontariat en 2011 des actions pour promouvoir l engagement chez les collégiens et les lycéens sont coordonnées par le ministère en lien avec les acteurs français du bénévolat Renforcer la transmission des valeurs de la République La Nation a fixé comme mission à l école de faire partager aux élèves les valeurs de la République la liberté l égalité la fraternité Il est indispensable que l école réaffirme son engagement dans la transmission de références communes qui permettent de penser vivre et agir ensemble Ceci doit se traduire dès l école primaire par des exercices concrets Les maîtres peuvent recourir par exemple à l exercice classique de commentaire quotidien d une maxime ou d un exemple remarquable pour aider l enfant à acquérir les repères et les principes de la citoyenneté et de la vie collective La Déclaration des droits de l Homme et du citoyen du 26 août 1789 est affichée dans chaque classe L étude de la Marseillaise est obligatoire à l école primaire l hymne national est appris et chanté par les enfants dans l école et chaque fois que possible lors de manifestations commémoratives Cet apprentissage est réalisé en CM1 L éducation civique juridique et sociale ECJS occupe une place fédératrice dans les dernières années du parcours de formation civique des élèves Elle contribue à dépasser préjugés et opinions pour développer une réflexion personnelle fondée sur la raison les principes et les fondements des valeurs de la République historiques moraux philosophiques y sont interrogés discutés et enseignés ECJS et philosophie Cette approche critique et réflexive peut être menée par les professeurs de philosophie Ils sont donc invités à contribuer à l enseignement d ECJS seuls ou conjointement avec les professeurs d autres disciplines qui assurent déjà cet enseignement À partir des nouveaux programmes d ECJS de seconde générale et technologique et de première des séries générales qui entrent en vigueur à la rentrée scolaire 2011 les professeurs de philosophie privilégient l élaboration et la structuration du questionnement des élèves en partant de leur perception de l espace public et politique pour accéder progressivement à une représentation raisonnée de la société et de la citoyenneté La laïcité est un principe directeur de l École de la République Elle doit être respectée par les élèves mais aussi par tous ceux qui contribuent au service public de l Éducation 1 3 Renforcer les dispositifs au service de la réussite scolaire Éclair ERS et internats d excellence Le programme Éclair promeut l innovation et l expérimentation à l échelle de l établissement Il constitue ainsi avec les internats d excellence et les établissements de réinsertion scolaire ERS un des premiers exemples d expérimentation couvrant simultanément les champs de la pédagogie de la vie scolaire et des ressources humaines Une collection vade mecum dont le premier numéro portera sur le programme Éclair accompagnera le déploiement de ces expérimentations à la rentrée scolaire 2011 Éclair et l éducation prioritaire À la rentrée 2011 le programme Clair expérimenté dans 105 EPLE en 2010 2011 est élargi au premier degré et devient le programme Éclair écoles collèges et lycées pour l ambition l innovation et la réussite Il a pour objectif la réussite de chaque élève et la réduction des écarts dans les résultats La liste nationale établie pour la rentrée 2011 concernera en priorité les établissements ayant expérimenté le programme en 2010 2011 les réseaux ambition réussite et le cas échéant quelques établissements proposés par les recteurs L ensemble des collèges concernés par le programme s organisera en réseaux avec les écoles élémentaires et maternelles de leur secteur et dont la liste sera également arrêtée à partir des propositions des recteurs La maîtrise par tous les élèves des apprentissages fondamentaux repose sur une vie scolaire apaisée À cet égard les préfets des études sont des acteurs essentiels pour assurer par niveau un suivi individualisé des élèves et un accompagnement tant pédagogique qu éducatif La qualité du pilotage pédagogique de l établissement le travail collectif ainsi que la stabilité et l engagement des équipes constituent des leviers essentiels pour engager les écoles et les établissements du second degré du programme dans une dynamique de réussite Pour accompagner cette politique nationale les services académiques en lien avec les conseillers académiques à la recherche développement à l innovation et à l expérimentation Cardie et les corps d inspection concernés IA IPR référents et IEN accompagneront les équipes et aideront les chefs d établissement dans leurs nouvelles missions Sur la base d un diagnostic partagé des contrats d objectifs définissant les priorités et les principaux leviers d action devront être signés dans les meilleurs délais Ils arriveront à échéance en juin 2015 Dans les établissements les différents projets pédagogiques et éducatifs feront l objet d une évaluation rigoureuse Les établissements de réinsertion scolaire ERS Depuis la rentrée 2010 les ERS proposent une scolarité aménagée pour des collégiens perturbateurs Rattachés en grande majorité à un établissement scolaire ils ont pour vocation d accueillir aussi longtemps que nécessaire des élèves qui ont fait l objet de multiples exclusions mais qui ne relèvent ni d une prise en charge thérapeutique ni d un placement dans le cadre pénal Les ERS proposent ainsi pour au moins un an une rupture avec le cadre de vie habituel et offrent de préférence un hébergement en internat afin de permettre une prise en charge individualisée Dans le cadre d un projet pédagogique et éducatif élaboré par l ensemble des personnels les ERS visent à faire prendre conscience aux jeunes de l importance du respect des règles de la vie sociale et scolaire remobiliser les élèves sur les apprentissages favoriser la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences Les ERS privilégient une organisation du temps innovante enseignement le matin activités culturelles sportives artistiques ou citoyennes l après midi Une attention particulière doit être portée à l élaboration d un programme pédagogique sportif spécifique permettant aux élèves de réapprendre les règles de vie en société et de développer leur esprit d initiative et de responsabilité La réussite des projets repose sur la mobilisation de tous les partenaires ministère de la Défense ministère de l Intérieur Protection judiciaire de la jeunesse PJJ Agence du service civique services de l Aide sociale à l enfance ASE des conseils généraux collectivités territoriales associations etc La composition de la commission de sélection est également partenariale elle permet de veiller à l admission d élèves dont le profil correspond bien au public des ERS Les internats d excellence L internat d excellence est l avant garde de la politique d éducation prioritaire qui vise à donner plus à ceux qui ont besoin de plus La formule de l internat permet de maîtriser les facteurs extrascolaires au service de la réussite de l élève La rigueur du rythme de travail et l ouverture sur le monde permise par les activités éducatives sont au service d une pédagogie efficace qui a montré ses premiers effets Les internats d excellence sont des laboratoires d idées et d actions qui peuvent de ce fait être des têtes de réseaux pour le dispositif Éclair Ils peuvent aussi être utiles pour la formation continue des enseignants Un objectif de 20 000 places d internat d excellence à la rentrée 2012 a été fixé par le président de la République soit dans un établissement dédié soit dans le cadre de places labellisées Une offre importante dès le niveau collège renforce les effets du dispositif sur la réussite des élèves Cette offre se poursuit en lycée en classe préparatoire aux grandes écoles et en section de technicien supérieur afin d offrir un parcours scolaire complet en internat d excellence Toutes les filières sont concernées enseignements général technologique et professionnel Au sein des internats scolaires publics ou privés sous contrat de l enseignement agricole ou des lycées de la Défense la labellisation d un nombre important de places facilite la mise en place d un projet spécifique Une campagne de communication auprès des familles amorcée le plus tôt possible permettra au plus grand nombre d élèves concernés de bénéficier de cette opportunité La politique de ces internats d excellence qui s établit au travers de schémas régionaux de développement des internats élaborés avec les collectivités locales contribue à un rehaussement qualitatif et quantitatif des internats de France Avec l appui des moyens dégagés par le programme d investissement d avenir de nouveaux internats d excellence ouvriront leurs portes dès la rentrée scolaire tandis que les établissements déjà existants étendront leur capacité d accueil Ces derniers mettent en œuvre avec le soutien du fonds d expérimentation pour la jeunesse et de l Acsé des expérimentations dans les champs de la pédagogie et des activités à caractère social culturel sportif scientifique et de découverte du monde professionnel Ces expérimentations doivent faire l objet d un suivi précis par les Cardie Cette politique volontariste s intègre dans un schéma plus global de développement des internats dans chaque académie avec la nécessité de rééquilibrer l offre entre les collèges et les lycées De fait si aujourd hui un peu plus de 4 des élèves sont internes il s agit en très grande majorité de lycéens Compte tenu des effets bénéfiques des internats sur la scolarité il faut encourager les collégiens et leurs parents à choisir ce mode d hébergement 1 4 La scolarisation des élèves en situation de handicap et la personnalisation des parcours de formation La scolarisation des élèves en situation de handicap s est considérablement développée à tous les niveaux d enseignement grâce à la loi n 2005 102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Les élèves scolarisés en lycée sont en effet de plus en plus nombreux à poursuivre leurs études Il s agit aujourd hui d améliorer l enseignement dispensé aux élèves handicapés La formation initiale et continue l accompagnement par des équipes expérimentées notamment pour les professeurs non spécialisés restent de ce point de vue les meilleurs outils La personnalisation des parcours de formation nécessite des aménagements pédagogiques fondés sur une évaluation précise des acquis de chaque élève Ces dispositions concernent également les processus d évaluation et de certification dont les modalités d organisation doivent être facilitées Les aménagements peuvent nécessiter en tant que de besoin et sur notification de la maison départementale des personnes handicapées MDPH un accompagnement apporté par un auxiliaire de vie scolaire individuel Cette aide qui répond aux besoins spécifiques de certains élèves handicapés permet une meilleure accessibilité aux enseignements dispensés par les professeurs Il est nécessaire que les autorités académiques se rapprochent des responsables des MDPH afin de mettre en place les outils de régulation des prescriptions de suivi et d évaluation des activités des AVSi Pour assurer la fluidité des parcours de formation et compte tenu du nombre croissant d élèves handicapés scolarisés dans le second degré il est nécessaire de poursuivre le développement des unités localisées pour l inclusion scolaire Ulis notamment en lycée professionnel La dynamique d accès à l enseignement supérieur doit être encouragée en lien avec l université L élève handicapé doit pouvoir bénéficier des attestations de compétences qu il a acquises au cours de sa scolarité Pour les élèves dont le projet personnalisé de scolarisation PPS prévoit une insertion sociale et professionnelle avec un accompagnement spécifique en milieu protégé ou ordinaire il convient d associer l ensemble des professionnels qui œuvrent à la mise en place du PPS La création des pôles pour l accompagnement à la scolarisation des jeunes sourds Pass l organisation des unités d enseignement UE et la collaboration entre les services médico sociaux et les établissements scolaires constituent des priorités 1 5 Mobiliser tous les acteurs de l orientation Les établissements scolaires du second degré permettent aux élèves d acquérir progressivement la compétence à s orienter au cours de leur scolarité puis tout au long de leur vie La mise en œuvre du parcours de découverte des métiers et des formations PDMF doit se concrétiser dans les enseignements disciplinaires et dans des temps spécifiques d information sur les métiers les formations et la connaissance de soi Le passeport numérique Web classeur proposé par l Onisep peut servir utilement de support Au collège les activités du PDMF contribuent désormais au processus de validation des compétences sociales et civiques et autonomie et initiative du socle commun Les options de découverte professionnelle en 3 e s intègrent naturellement dans le processus d orientation À côté de l option de 3 heures en collège il est proposé d expérimenter une 3 e prépa pro à partir de l actuel module de 6 heures de découverte professionnelle Il s agit de permettre une certaine diversification des parcours au collège s appuyant sur la diversité des centres d intérêt des élèves et de leurs talents tout en veillant à leur réversibilité pour éviter l orientation par l échec L orientation engage l ensemble de la communauté éducative L implication des enseignants notamment celle des professeurs principaux dans l accompagnement du parcours de chaque élève complète l apport des conseillers d orientation psychologues Réforme du lycée et orientation La prise en charge individualisée des élèves se construit au travers de l accompagnement personnalisé du tutorat des stages passerelles et des stages de remise à niveau Dès la seconde la liaison avec l enseignement supérieur et la préparation de l insertion professionnelle intègrent l orientation active et la procédure d admission post bac Les autorités académiques veillent à ce que les échanges d informations entre équipes éducatives des lycées et professionnels de l enseignement supérieur se développent Les centres d information et d orientation facilitent la mise en cohérence des actions portées par les établissements forums conventions information des équipes actions conjointes avec les universités etc en particulier lors des temps forts du parcours Le service dématérialisé monorientationenligne fr proposé par l Onisep contribue à faciliter l accès à l information Le livret de compétences expérimental Depuis la rentrée 2010 140 établissements scolaires et près de 18 000 élèves sont engagés dans l expérimentation relative au livret de compétences expérimental prévue par la loi du 24 novembre 2009 Elle encourage à mobiliser les partenariats pour permettre aux élèves de valoriser toutes leurs compétences acquises dans le cadre scolaire et extrascolaire mais aussi leur engagement dans des activités associatives sportives ou même familiales sans oublier les expériences liées à la découverte du monde professionnel Ce livret donne la possibilité à chaque jeune de valoriser son potentiel dans la construction de son parcours Une journée nationale d animation de l expérimentation se tiendra le 24 mai 2011 Nouveaux outils de pilotage et de gestion L application Affelnet évolue pour prendre en compte les passerelles instaurées par la rénovation de la voie professionnelle et la réforme du lycée L application SDO permet une meilleure gestion du suivi des parcours des élèves Depuis mai 2010 Suivi des inscriptions et de la post affectation Sipa permet de suivre les inscriptions dans les établissements l information aux établissements d origine et le suivi des places vacantes pour les niveaux concernés par l affectation informatisée En novembre 2011 les académies disposeront du module Suivi de l orientation qui comprendra l ensemble de la procédure d orientation Le module Suivi de l élève permet de mobiliser les équipes éducatives autour des élèves en risque de décrochage Il permettra à terme de connaître le devenir des élèves de plus de 16 ans qui ont interrompu leur cursus au sein de l Éducation nationale Les élèves de plus de 16 ans repérés et suivis avec l application SDO seront accompagnés par la Mission générale d insertion Si les remédiations ne leur permettent pas de revenir vers la formation initiale les jeunes seront confiés à des plates formes locales de suivi et d appui Mise en œuvre des dispositifs d initiation aux métiers en alternance Dima En 2011 comme la loi orientation et formation tout au long de la vie du 24 novembre 2009 le permet les dispositifs de pré apprentissage existants CPA Clipa Pim doivent être unifiés dans le Dima D une durée maximale d un an en alternance et sous statut scolaire pour les élèves à partir de 15 ans le Dima se déroule en centre de formation d apprentis CFA ou dans les Ufa des lycées professionnels Il fait découvrir aux élèves un environnement professionnel correspondant à un projet d entrée en apprentissage La formation comporte des enseignements généraux technologiques et pratiques des stages de 8 à 18 semaines d initiation ou d application en milieu professionnel L ensemble de ces activités concourt à la poursuite de l acquisition du socle commun Ce dispositif permet de découvrir les lieux de formation et valorise l apprentissage 2 Accompagner les professeurs 2 1 Améliorer l accueil et la formation des nouveaux enseignants Pour une entrée réussie dans le métier La formation des enseignants est un facteur clé de réussite du système éducatif L année de stage doit prolonger et consolider les acquisitions de compétences professionnelles commencées durant le master Les efforts consentis depuis la rentrée 2010 par les académies doivent être prolongés pour renforcer l accueil l accompagnement et la formation des stagiaires Les académies organiseront un stage d accueil de préférence d une durée de cinq jours avant la rentrée L accueil des stagiaires sur leur lieu d activité fera l objet d une attention particulière de la part des chefs d établissement et des corps d inspection Leur rôle sera décisif pour organiser et faciliter l entrée progressive des stagiaires dans le métier Ils veilleront en particulier à ce que les stagiaires progressent dans l acquisition des compétences du référentiel de l arrêté du 12 mai 2010 tout en mettant en évidence la dimension collaborative du métier d enseignant À coté des formations didactiques la formation à la conduite de classe à la gestion des situations conflictuelles et à la prévention de la violence devra être développée dans le cadre des trois jours préconisés par la circulaire du 13 janvier 2011 L espace en ligne de formation et de ressources Tenue de classe la classe côté professeur mis à disposition des professeurs stagiaires sera enrichi notamment par des ressources académiques La période de stage doit aussi permettre aux professeurs d approfondir leur connaissance des méthodes de pédagogie différenciée et d aide aux élèves en difficulté pour mieux prendre en compte la diversité des élèves L année scolaire 2011 2012 marquera la consolidation du dispositif d accueil d accompagnement et de formation des fonctionnaires stagiaires des premier et second degrés et des personnels d éducation stagiaires Des parcours alternés en master pour les étudiants L allongement à 5 ans de la scolarité pour présenter un concours de l enseignement et les exigences académiques portées au niveau master doivent conduire à valoriser les activités professionnelles menées par certains candidats au sein d établissements scolaires assistants d éducation contractuels vacataires À titre expérimental certaines universités pourront proposer en lien avec les académies des parcours alternés en master Ces parcours concernent les étudiants qui souhaiteraient exercer une activité salariée dans un établissement scolaire et qui sont inscrits dans les masters métiers de l enseignement ou dans les masters disciplinaires offrant une préparation aux concours de professeur et de conseiller principal d éducation Ces parcours alternés doivent permettre aux candidats d approfondir leur connaissance du système éducatif et de la vie scolaire d engager une expérience concrète de l enseignement et d éprouver ainsi leur motivation pour ce métier Ils sont aussi un moyen de renforcer les liens entre l université et les établissements d enseignement scolaire 2 2 Rénover la politique de formation continue Après le nouveau programme national de formation PNF qui se substitue au PNP c est la politique académique de formation qui doit faire l objet d un profond réexamen La reconduction année après année des mêmes actions de formation observée parfois doit être remise en question La politique de formation continue doit désormais s appuyer sur une véritable stratégie académique y compris pour le 1 er degré et une mise en œuvre qui privilégie les formations sur sites établissement bassin réseau d établissements circonscription La formation professionnelle des enseignants est en effet une composante de la vie de l établissement ou de la circonscription À l instar de l outil Pairformance utilisé pour les formations aux nouveaux programmes de la série STI2D la formation à distance et en ligne doit être davantage mobilisée en s appuyant notamment sur les outils et les ressources offerts par le Cned et leCNDP Les formations en ligne qu elles soient disciplinaires ou transversales permettent une souplesse d utilisation par les enseignants et les encouragent à mutualiser leurs pratiques Le vivier des formateurs académiques et des opérateurs doit être régulièrement enrichi en faisant appel à des enseignants chercheurs à même de renouveler les contenus de formation avec les apports de la recherche scientifique et universitaire les plus récents Ce vivier peut aussi inclure des prestataires de formations spécialisés La formation disciplinaire et professionnelle des enseignants doit aussi s appuyer sur les apports de la recherche scientifique et universitaire afin d enrichir la connaissance des professeurs autour des grandes problématiques éducatives et pédagogiques actuelles Les corps d inspection territoriaux du premier et du second degré ainsi que les professeurs formateurs doivent jouer un rôle essentiel dans la déclinaison territoriale des connaissances diffusées lors des formations nationales La formation continue a également pour objectif d accompagner la mise en œuvre des évolutions du système éducatif à tous les niveaux notamment l apprentissage des fondamentaux à l école et au collège en mettant l accent sur la maîtrise de la langue des mathématiques et des sciences la réforme du lycée en particulier l accompagnement personnalisé et la rénovation de la voie technologique la personnalisation des apprentissages et des parcours scolaires sous toutes ses formes le développement des usages numériques 2 3 Développer les ressources et accélérer la diffusion des usages numériques La mise en œuvre des nouveaux programmes d enseignement et des nouveaux dispositifs d accompagnement doit s appuyer sur des ressources adaptées C est pourquoi le site Éduscol rénové proposera à la rentrée 2011 des ressources pédagogiques transversales et disciplinaires plus nombreuses et mieux signalées Il mettra progressivement en place des portails disciplinaires de référence afin que les enseignants puissent disposer de toutes les ressources utiles pour exercer leur métier La production collaborative de ressources et leur mutualisation sous l égide des corps d inspection sont encouragées Conjointement le CNDP poursuit et étend sa mission de développement et de diffusion de ressources numériques pour tous les enseignants Les outils les ressources et les services numériques constituent des leviers indispensables pour favoriser les apprentissages des élèves et la personnalisation de leur travail Ils contribuent à enrichir à diversifier et à renouveler les modalités d enseignement Le Plan de développement des usages du numérique à l École prévoit d encourager et d accompagner les nouvelles pratiques enseignantes liées au numérique Plusieurs centaines d écoles et d établissements seront ainsi dotés d un chèque ressources numériques leur permettant d acquérir des ressources pédagogiques complémentaires Le développement des usages numériques repose d abord sur la généralisation des espaces numériques de travail ENT qui offrent un cadre sécurisé et simplifié pour tous les usages d internet dans les écoles et les établissements et renforcent le lien avec les familles Les ENT doivent se déployer dans tous les établissements qui n en disposent pas encore en relation avec les collectivités territoriales à l occasion de l appel à projets lancé dans le cadre du Plan numérique ou dans le prolongement des solutions techniques développées au sein de l Éducation nationale Parallèlement le cahier de texte numérique sera généralisé dans tous les collèges et les lycées et se substituera au cahier de texte papier à la rentrée 2011 Enfin des expérimentations d ENT propres aux écoles peuvent être engagées notamment pour faciliter l aide personnalisée l accompagnement éducatif l accès aux ressources d apprentissage et le lien avec les familles L expérimentation relative aux manuels numériques Depuis 2009 69 collèges expérimentent dans douze académies l utilisation de manuels scolaires numériques avec les ENT Ce projet développé en lien avec les collectivités et les éditeurs a pour objectif de diminuer le poids du cartable de proposer des ressources numériques innovantes et de réfléchir au manuel numérique de demain enrichi avec des ressources multimédias et des fonctions plus interactives Dans ce contexte la sensibilisation et la formation des élèves aux usages responsables d internet sont aujourd hui renforcées pour tenir compte de la mutation des pratiques liées aux réseaux sociaux Le vecteur de cette éducation à la responsabilité est lebrevet informatique et internet B2i qui repose sur l acquisition de compétences identifiées dans l ensemble de ces domaines Pour tenir compte de ces évolutions une révision du référentiel des B2i école collège et lycée est engagée pour la rentrée 2011 3 L établissement scolaire pivot du système éducatif 3 1 Innover expérimenter et évaluer Introduite par l article 34 de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l École la démarche d innovation et d expérimentation doit être mobilisée pour mieux tenir compte de la diversité des élèves et de leurs besoins spécifiques Elle doit être mise au service de la transmission effective des savoirs et de la réussite de tous les élèves à l échelle de la classe de l école ou de l établissement Cette démarche expérimentale investit les différents champs de l action pédagogique et éducative et concerne tous les niveaux des premier et second degrés Elle peut être conduite de manière systémique à l échelle de l établissement dans le cadre d une contractualisation d objectifs comme c est le cas notamment pour les établissements du programme Éclair ou les internats d excellence Elle doit contribuer notamment à travers son évaluation à la connaissance et à la diffusion des pratiques enseignantes efficaces et à la définition de supports et d outils pédagogiques validés par l expérience de terrain et susceptibles d être transférés Ancrée dans la réflexivité la démarche d innovation est également une démarche de formation Le résultat de l innovation autant que la démarche sont porteurs de changement et dans un contexte encadré sont des facteurs de réussite des élèves 3 2 De l autonomie à l évaluation responsabilité et contractualisation Développer l autonomie L autonomie dont disposent les EPLE constitue un levier effectif pour améliorer leurs performances et doit leur permettre de mieux répondre aux objectifs de réussite de tous les élèves notamment grâce à un projet d établissement mobilisateur Le projet d établissement peut recourir aux marges de manœuvre offertes par les expérimentations prévues dans l article 34 de la loi du 23 avril 2005 Les Cardie doivent de ce point de vue inciter et accompagner les établissements à s engager dans cette démarche À l instar de la dynamique engagée dans les établissements Clair une meilleure articulation entre les axes pédagogique et

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article467 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • La Cour des comptes et la gestion des enseignants - [Education et Devenir]
    la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions Contributions La Cour des comptes et la gestion des enseignants jeudi 23 mai 2013 le rapport La Cour des comptes épingle les

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1029 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • La GRH, mythe ou réalité en devenir ? - [Education et Devenir]
    et l adaptation des outils l évolution du contexte de gestion intégration de la paie des congés déconcentration de nombreux actes de gestion mouvement déconcentré des personnels enseignants procédures de déroulement de carrière colorées d approche qualitatives la mobilité et le renouvellement des gestionnaires jusqu alors stables dans les divisions de personnels enseignants DPE Il nous faut donc anticiper cette nouvelle donne au lieu de la subir et nous exonérer de considérations de corps et de grades pour mener une politique structurelle rigoureuse destinée à assurer à la fois la qualité et la fiabilité de la gestion basique par des formations proactives aux dispositions administratives et financières des nouveaux gestionnaires vade mecum fiches de procédures mises à jour etc une mise à niveau permanente de tous les gestionnaires par une appropriation collective de la réglementation la pleine maîtrise des outils de gestion et de leurs fonctionnalités l élévation du niveau de compétences et de qualification des gestionnaires appelés à prendre des initiatives et à être responsabilisés dans leur sphère de gestion des réunions bilan régulières des équipes de gestion animées par le chef du bureau en présence du responsable de division et de représentants des personnels de direction et des corps d inspection la formation de l encadrement à un mode de management plus participatif un management concerté qui mobilise toutes les énergies toutes les compétences et toutes les expériences La qualité du service rendu et l évolution vers un mode de gestion plus individualisé ou plus personnalisé favorisées par les mesures de déconcentration reposent donc très concrètement sur le zéro défaut de la fonction de base lien confiant étroit efficace et réactif entre les divisions des personnels et le service informatique bases actualisées et fiabilisées mise à jour en temps réel procédures maîtrisées lien renforcé avec les établissements sans lequel aucune démarche de GRH qualitative n est possible Le deuxième sous ensemble porte sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences C est un chantier stratégique toujours d actualité celui où il nous faut passer de l intuitif à l opérationnel afin de mieux cerner nos besoins en emplois en qualifications et en compétences Nous n en sommes plus aux rudiments cependant cette démarche tarde à donner son plein effet Sa dimension prospective doit être affirmée si nous voulons anticiper sur les besoins à moyen terme et mieux calibrer toutes les opérations qui se traduisent par des mesures budgétaires ou en découlent Notre approche doit être plus qualitative que quantitative et privilégier la rationalisation et la mutualisation des réseaux et des compétences Toutefois les notions de compétences d emploi type de profil de poste de recrutement sur entretien ont fait leur chemin elles permettent des échanges riches et constructifs avec les représentants des personnels et contrairement aux craintes exprimées à l ouverture du chantier elles redonnent une légitimité aux CAPA qui de chambres d enregistrement de la gestion au barème redeviennent des lieux de débats contradictoires Reste que pour la population la plus importante de ce ministère celle des enseignants nos pratiques en la matière sont imparfaites voire archaïques et méritent d être sensiblement améliorées à l aide d outils mieux adaptés plus fiables et plus conviviaux La gestion prévisionnelle des emplois existe elle est partagée avec les académies depuis la déconcentration du mouvement mais elle relève d arbitrages qui doivent prendre en compte d autres critères que la seule adéquation besoins ressources par discipline Autrement dit il faut s extraire de la gestion univoque qui voudrait qu un établissement égale un établissement un enseignant égale un enseignant alors que tout le monde ou presque convient que cela ne correspond en rien à la réalité nous sommes enfermés dans des problématiques fossilisées qui ignorent la spécificité des établissements et de leur environnement l adéquation poste personnes l investissement et la motivation des enseignants et des équipes soucieux de ne pas limiter l action pédagogique à la simple transmission des savoirs C est pourquoi nous devons utiliser tous les leviers du changement dont nous disposons déjà Les postes à profil qui constituent une ouverture non négligeable dans le cadre du mouvement déconcentré à condition de ne pas laisser dévoyer cette procédure par la réintroduction sournoise d un pseudo barème ou par des postes profilés par convenance et destinés à des postulants déjà identifiés le contingent du recteur avancement et liste d aptitude trop étriqué à mon goût et trop rarement mis en œuvre parce que combattu par les représentants des personnels semble avoir disparu de la boîte à outils de l administration qui faut il le rappeler décide en dernier ressort Ces outils permettent permettaient de corriger à la marge les pesanteurs et les aberrations d un système de gestion où l égalitarisme et l impérialisme du barème priment sur l intérêt du service et des élèves Le troisième sous ensemble traite de la gestion des carrières et de la démarche d évaluation À court et moyen termes nous devons infléchir de manière substantielle nos pratiques de gestion afin de construire et de développer une politique de GRH plus qualitative et plus individualisée il est essentiel de connaître plus finement les caractéristiques des populations gérées d élaborer une méthodologie d entretien de progrès et de gestion de carrière susceptible à la fois de répondre aux aspirations individuelles et aux attentes du service public De ce point de vue les entretiens professionnels à intervalles réguliers relèvent des bonnes pratiques et ne peuvent que satisfaire les collègues Il faudrait cependant les articuler intelligemment avec un processus d évaluation et de déroulement de carrière qui les valoriserait sans les pervertir la dimension confiance neutralité empathie devant être absolument préservée de nous attacher à construire une démarche d évaluation positive transparente et partagée socle d une politique de GRH s appuyant sur toutes les formes de compétences et sur l expression de tous les talents Ce défi car défi il y a ne sera relevé qu à la mesure de notre engagement de notre maîtrise de la démarche et des outils et de

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1050 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • La jeunesse : sacrifiée ou enfermée ? - [Education et Devenir]
    Pour le dire simplement elle est très forte et très rentable pour les élèves passés par les filières les plus sélectives et les plus prestigieuses En France certains diplômes sont des sortes de rentes et on comprend que les écoles qui les distribuent ne tiennent guère à s ouvrir Mais dans un marché du travail relativement serré la grande utilité de certains diplômes se solde par la très faible utilité de ceux qui sont situés à l autre bout de la hiérarchie scolaire Si on a tout avec quelques diplômes on n a pas grand chose avec d autres et on a rien quand l école n a mesuré que vos lacunes Dans ce cas la faiblesse scolaire devient un handicap d autant plus marqué que la majorité des jeunes accède aux étapes élémentaires comme le baccalauréat aujourd hui Alors les élèves les plus faibles alimentent les rangs des décrocheurs et manifestent leur colère dans les émeutes urbaines Entre ces deux pôles extrêmes de la hiérarchie scolaire on observe à la fois un mécanisme de dévaluation des diplômes exigeant des études de plus en plus longues pour atteindre le niveau professionnel escompté et plus encore un flottement angoissant des parcours de formations chez les étudiants qui n ont pas atteint l excellence rentable tout en ayant mis le pied à l étrier du supérieur Ces étudiants sont particulièrement pessimistes et ils le crient obstinément dans les mobilisations et des grèves qui agitent régulièrement les universités de masse offrant des formations généralistes faiblement accrochées aux emplois disponibles De manière générale l emprise des diplômes n a pas que des effets positifs sur les systèmes scolaires et plus largement sur la condition juvénile Les comparaisons internationales indiquent que plus les diplômes jouent un rôle décisif dans l accès à l emploi plus les élèves et leur famille pensent que l école est le seul recours plus les inégalités scolaires sont fortes Ceci se comprend aisément si l on pense que tout se joue à l école il faut choisir les stratégies les plus sélectives conduisant vers les profils et les formations les plus rentables Dès lors au delà des idéologies égalitaires tout ce qui crée un écart scolaire est bon Dans ce jeu les familles déjà privilégiées sont gagnantes et la reproduction sociale entre les générations a toutes les chances de se renforcer Quand je suis persuadé qu il est juste et bon que l école définisse ma valeur et mon mérite me donnant accès à l emploi il est normal que je cherche à creuser les écarts avec mes concurrents et au bout du compte l école en rajoute aux inégalités Dans ce contexte le climat scolaire n est pas des meilleurs les relations entre les maîtres et les élèves sont souvent tendues le savoir est parfois réduit à son utilité sélective l orientation se fait sur les lacunes plus que sur les choix et les désordres scolaires ne sont pas anecdotiques Une grande partie des élèves découvre rapidement la règle

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article435 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • la journée de la réussite éducative vue par Gérard Moreau - [Education et Devenir]
    pas en toge entouré comme c est le cas pour le grand protocole de deux hallebardiers Nous n accueillions que trois ministres Cette débauche d étiquette aurait tendance à me faire éclater de rire si elle ne confinait pas in fine au corsetage de l institution Les tables rondes Une première Dynamique territoriale et réussite éducative avec Agnès Van Zanten Jacques Danzelot Fréderic Bourtoumieu et Claude Dilain sénateur Chacun a joué sa partition la présence de Claude Dilain ancien maire de Clichy pédiatre a donné de la chair au débat et rappeler quelques évidences en matière de réussite éducative Les notions de territoires de cohérence des politiques empilement des dispositifs qui relèvent de plusieurs ministères qui ne veulent rien lâcher de leurs prérogatives alors que le collectif est la clef de la réussite et qu il faut un Chef de file d autonomie des établissements et de dynamiques locales ont été récurrentes Donzelot un brin provocateur a rappelé que la réussite éducative reposait sur une présence affirmée des personnels dans les établissements au moins 25 h et sur le recrutement sur profil d enseignants motivés La continuité et la cohérence des actions temps scolaire temps périscolaire est une des conditions de la réussite l investissement et la volonté des maires sont déterminants ils doivent aimer l école et piloter le PEL qui ne se limite pas au périscolaire mais doit être l expression globale d une politique locale d éducation temps scolaire compris Enfin les ambitions de bien être de bienveillance et de confiance doivent constituer le socle de ce projet Une seconde Réussite éducative quels enjeux pour les familles avec François Dubet Jacqueline Costa Lascoux Pierre Yves Madignier et Jean Paul Delahaye Dubet a insisté sur le fait que l Ecole accentuait les inégalités sociales et que pour certains une Ecole massifiée était une Ecole envahie Costa Lascoux a développé la proposition d une Ecole hospitalière ouverte transparente JP Delahaye DGESCO a insisté sur le fait que la France consacrait à la dépense d éducation un du PIB qui se situe dans la moyenne de l OCDE Mais en régression de 0 8 en 5 ans mais que nos choix historiques étaient contestables puisque nous consacrons beaucoup trop de moyens aux lycées 30 multiplication des filières des options des LV étudiées au détriment des écoles dont le financement est insuffisant des révisions douloureuses vont donc s imposer à périmètre budgétaire constant Ont été évoqués les travers du système notation et appréciations humiliantes refus de répondre des élèves qui savent ne pas avoir droit à l erreur compétition permanente statut dévalorisé de l oral opacité des décisions orientation contre productive Dominique Bertinotti ministre souhaite que soit renforcée la présence et le rôle des parents au sein des établissements ce qui implique de leur permettre d acquérir les compétences nécessaires au débat et d obtenir de la part de l institution qu elle rende compte dans un langage accessible à tous Atelier 3 Quelle place pour le bien être à l

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1021 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • la pédagogie par compétences dans le 1er degré - [Education et Devenir]
    à l innovation qu à la constitution d un capital professionnel basé sur l évaluation des progrès des élèves Car dans le cas contraire peut être pourra t on se réjouir que beaucoup d enseignants choisissent de refuser de faire des enfants qui leur sont confiés des cobayes pédagogiques qu ils préfèrent rester attachés aux méthodes qu ils maîtrisent et qui leur paraissent donner de bons résultats Les plus expérimentés quant à eux faisant de surcroit preuve d une prudente réserve fondée sur leur expérience intime de changements incessants qu ils jugent du même ordre que ces modes qui ne font que passer n ayant pour seule raison d être que de donner l illusion fugitive de la nouveauté 4 Car si ces résultats se révélaient objectivement positifs il en résulterait que l enseignant sur le terrain pourrait espérer une constance de l Institution c est à dire le maintien et le développement sur le long terme de cette pédagogie Condition sine qua none pour que les enseignants s investissent si d autre part l Institution veille à en installer les conditions de faisabilité la pédagogie par compétences ne peut être qu une pédagogie qualitative prioritairement à une pédagogie quantitative qui viserait à l acquisition d une liste conséquente de savoirs savoir faire savoir être Il y a ainsi fort à parier que la pédagogie par compétences ne pourra être mise en œuvre de façon satisfaisante et restera au mieux une demi mesure si l on n allège pas les contenus actuels pour libérer du temps 5 Dans le cas contraire la pédagogie par compétences se retrouverait elle inopérante Non car elle endosserait alors une fonction symbolique celle de donner du grain à moudre à ceux qui sont qui se sentent ou qui se veulent concernés par la production de discours de leur faire miroiter l illusion d un rôle à tenir quant à l avancée pédagogique au sein de l Institution Nul doute que la production pédagogique s en retrouve relancée et fourmille de réflexions d analyses très brillantes Nul doute que le débat cet opium de l intellectuel enseignant s en retrouve enrichi Mais sur le terrain nul doute aussi que personne ou presque ne se sente concerné Et que les manifestations de cette fonction symbolique s en retrouvent très largement perçues comme une mode de plus en attendant la prochaine confirmant si cela était nécessaire la rupture entre pédagogues et chercheurs d une part et les acteurs sur le terrain d autre part qui eux ont avant besoin de pédagogies pragmatiques et efficaces Comment faire de la pédagogie par compétence un rendez vous réussi La pédagogie par compétence restera un rendez vous manqué tant que les programmes ne seront pas allégés pour cibler quelques savoirs savoir faire savoir être et les faire évoluer en compétences Avec l objectif de former intellectuellement des esprits qui sauront ensuite réinvestir ailleurs ce qu ils auront acquis à l école Car si les contenus venaient à être recentrés il deviendrait possible

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1068 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • la pluralité des temps éducatifs - [Education et Devenir]
    d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions Contributions la pluralité des temps éducatifs mercredi 30 janvier 2013 dossier IFE janvier 2013 Périscolaire extrascolaire extracurriculaire postscolaire parascolaire le vocabulaire est riche pour décrire ce qui existe au delà des frontières de l École Comment se présente la vie des enfants en dehors des heures de classe Quels sont ces dispositifs péri ou extrascolaire mis en place pour le bénéfice des enfants et de leur famille Quelle est la place du hors l École aujourd hui dans notre société Autant de problématiques abordées dans les travaux de recherche français ou internationaux que nous présentons dans ce dossier du mois de janvier 2013 Nous nous intéressons d abord à la forme scolaire pour mieux en définir les contours son organisation et la place de l enfant au cœur de ce système Nous abordons dans un deuxième temps l intérêt de la reconnaissance de savoirs multiples et des différents acteurs de l éducation les temps éducatifs hors l École

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article921 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • La science en héritage - [Education et Devenir]
    pédagogie le développement professionnel des professeurs au contact de la science vivante et de ses acteurs une conception plus globale du savoir Un peu partout dans le monde un consensus plein d espérance s établit sur ces trois orientations Nous les explorons avec nombre d Académies des sciences car elles requièrent un travail commun et tout à fait nouveau entre scientifiques ingénieurs et autorités éducatives Ainsi l Allemagne possédant pourtant un système en apparence plus discriminant que le nôtre dès la classe de 6 e a pris ses mauvais résultats PISA 2000 très au sérieux et en une décennie a enregistré de vrais progrès Une pédagogie nouvelle Tout d abord une pédagogie nouvelle celle de l investigation mélange subtil d inductif et de déductif pratiqué avec bonheur par l élève elle n est pas si nouvelle que cela puisque la vision d un Georges Charpak qu un enfant ou un adolescent fasse des mathématiques ou des sciences de la nature autant que d en apprendre fut celle de Faraday de Jean Perrin et de bien d autres faisant écho au leidenschaftlich neugierig ce passionnément curieux d Albert Einstein Inutile d insister ici sur ce message de La main à la pâte désormais connu sinon écouté partout qui percole tout doucement trop lentement encore dans nos écoles primaires comme au Pérou en Chine en Serbie ou au Maroc L hétérogénéité des classes que je préfère alors appeler diversité des talents y est un atout quand le dialogue et la curiosité universelle chez les enfants rejoignent l universalité de cette science qu ils découvrent avec un verre d eau une bougie un insecte Rappelons au passage qu après seize années d efforts soutenus de notre Académie des sciences il demeure encore plus de la moitié de nos classes primaires françaises où les sciences de la nature figurant pourtant dans les obligations du programme ne sont pas enseignées Dans cette l école primaire ne met on pas à l excès l accent sur des apprentissages mécaniques du lire et écrire oubliant par exemple que l usage du cahier d expériences tel que le pratique La main à la pâte ne le cède en rien ni en précision ni en créativité à l écriture d une poésie Vous avez engagé Monsieur le ministre une lutte contre l innumérisme Vous déplorez que nos CM2 ne sachent plus leurs tables de multiplication tant cela va plus vite sur leur calculette ou leur téléphone Pourtant nous savons tous que ces mêmes enfants sur leur clavier et chaque jour excellent bien plus que nous dans l univers numérique où ils fréquentent des nombres sans le savoir N est ce point cela aussi qu il faudrait explorer dans un laboratoire de mathématiques où ces élèves s étonneraient de pouvoir mettre une couleur sous forme d un nombre manipulant alors multiplications aussi bien qu ordres de grandeur Mutatis mutandis une Main à la pâte en mathématiques réduirait sans doute l effet anxiogène de cette discipline effet connu qui touche plus

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article421 (2015-12-30)
    Open archived version from archive