archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • aggravation des inégalités sociales à l'école : une étude du ministère le confirme - [Education et Devenir]
    d Avignon Les journées d études Actualités et Contributions Actualité éducative et pédagogique Contributions L actualité vue par E D Les courriers mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D aggravation des inégalités sociales à l école une étude du ministère le confirme vendredi 21 décembre 2012 café pédagogique du 21 décembre 2012 Le système Une étude officielle montre l aggravation des inégalités sociales d éducation Les inégalités sociale en éducation peuvent avoir plusieurs origines rappelle cette étude de M Ichou et LA Vallet publiée par la revue Education Formations du ministère de l éducation nationale Il y a d une part l écart des performances scolaires moyennes entre enfants des différents milieux sociaux d autre part la variation des décisions d orientation à performance scolaire similaire entre milieux sociaux L étude montre

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article900 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Alerte sur les rythmes - [Education et Devenir]
    de refondation de l Ecole de la République et qui confirmait sur cet aspect des rythmes toutes les précédentes Vincent Peillon restera ce ministre qui est passé aux actes Pour donner plus de temps aux apprentissages scolaires il rétablit une organisation en 9 demi journées par semaine n excédant pas 3H30 avec une pause méridienne de 1h30 des demi journées de 3H30 maximum et a retenu un calendrier annuel qui alterne quasiment les 6 semaines de travail scolaire avec 2 semaines de vacances De plus une souplesse et une capacité d expérimentation sont laissées aux acteurs locaux pour répondre aux initiatives et réalités territoriales Il annonça aussi que la réflexion sur les vacances d été devait s accélérer ainsi que sur les rythmes pour les collégiens et lycéens La loi de refondation votée par le parlement le 25 juin 2013 fait de cette nouvelle organisation du temps scolaire le droit commun pour tous et va plus loin encore En effet elle instaure un temps de travail particulier avec les élèves pris en charge par les enseignants les activités pédagogiques complémentaires destinées à renforcer l attention aux difficultés de certains élèves et à conduire des projets collectifs Et puis surtout elle ouvre sans obligation mais avec une forte incitation et un accompagnement budgétaire de l Etat et de la Cnaf la voie au développement d activités éducatives articulées avec les nouveaux temps scolaires s insérant dans des projets éducatifs de territoires et des politiques éducatives locales rejoignant parfois là où elles existent les activités d accueil périscolaire et de loisirs associées à l Ecole Bref un pas historique est franchi Près de 140 ans après la création de l Ecole publique gratuite laïque et obligatoire dans le même temps qu il faut impérativement que l Ecole soit plus juste bienveillante et efficace pour tous les enfants il s agit d impulser un nouvel élan éducatif dans un pays qui en a besoin Impulser et généraliser car les pionniers existent associations et mouvements d éducation populaire qui ont agi depuis bien longtemps déjà collectivités territoriales communes notamment qui les ont soutenus ou s en sont inspirées pour leurs politiques éducatives locales Leurs initiatives concernent aujourd hui près de 3 millions d enfants et de jeunes Mais notre pays en compte 12 millions et demi Aussi dire à tous les enfants qu ils sont les bienvenus au monde les outiller pour qu ils y prennent leur place et apprennent à vivre ensemble à prendre soin d eux mêmes des autres et des cadres collectifs les préparer à entretenir et renouveler leurs connaissances et leurs compétences toute leur vie une vie de bientôt 85 années Une telle ambition dans une époque de transition et d indispensable confiance et imagination à nourrir sans précédent depuis la Renaissance appelle la mobilisation de tous les éducateurs et cette extension de la responsabilité publique pour l éducation partagée l éducation de tous l éducation pour tous et l éducation par tous Seule une politique publique peut garantir cet

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1248 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Améliorer l'efficacité d'un système scolaire - [Education et Devenir]
    and Science Study Ce qui leur a permis de situer une vingtaine de systèmes éducatifs nationaux ou de province pour la tranche d âge 6 15 ans incluant enseignements primaire et secondaire sur une échelle comportant 5 niveaux de faible à excellent mais aussi de voir comment avaient évolué ces systèmes sur plusieurs années Le tout complété par quelque 200 entretiens avec des acteurs de tous horizons Progresser rapidement c est possible On remarquera au passage qu une grande part des pays européens France Allemagne Suède Pays Bas Danemark se retrouvent plus ou moins confrontés au même défi passer d un niveau d ensemble honorable à celui de l excellence Deux enseignements principaux ressortent de cette étude D abord on observe des progressions significatives des résultats obtenus par certains systèmes éducatifs sur des durées relativement réduites de l ordre de quelques années Un message d espoir donc les difficultés ne sont pas insurmontables et les progrès peuvent être rapides Mieux ces pistes d amélioration ne nécessitent pas forcément des moyens supplémentaires énormes Certains pays affichent des résultats supérieurs à ceux de la France pour un coût équivalent observe François Bouvard associé senior en charge du secteur public chez McKinsey Les moyens peuvent contribuer à l efficacité d un système éducatif mais ils ne règlent pas tout Il n y a pas de corrélation évidente entre les moyens et les résultats obtenus De même les effectifs par classe ne sont pas un critère décisif Second enseignement les mêmes leviers peuvent donner des résultats très différents selon le niveau où un pays se situe Plus un système éducatif progresse plus il doit laisser de marges de manœuvre et d autonomie au niveau local assure ainsi François Bouvard A un certain niveau de performance les mesures indifférenciées ne suffisent plus à faire progresser un système il faut recourir à des mesures spécifiques Et de citer l exemple de Singapour pays très bien classé pour son niveau d éducation où les acteurs de terrain ont obtenu des marges d autonomie supplémentaires au fur et à mesure des progrès accomplis Six mesures clés Toutefois à un premier stade l étude de McKinsey distingue un tronc commun de six points critiques qui peuvent s appliquer à toutes les situations renforcer la qualité de la formation des enseignants Attirer et recruter des bac 5 par exemple serait un facteur clé de succès des systèmes éducatifs relève François Bouvard bien évaluer le niveau des élèves Pour piloter le système il est indispensable de disposer d une mesure objective des performances des élèves même s il est possible de rendre cette mesure anonyme poursuit le consultant mettre en place des indicateurs de performance de l ensemble du système éducatif renforcer la motivation des enseignants Celle ci peut passer par une politique de rémunération attractive sans pour autant être déconnectée des rémunérations pratiquées dans le pays Etre enseignant ne doit pas devenir une profession de deuxième ordre insiste François Bouvard La remotivation des enseignants doit aussi passer par des perspectives

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article320 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Amendements à la loi d'orientation : la place des mouvements d'éducation populaire - [Education et Devenir]
    contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Amendements à la loi d orientation la place des mouvements d éducation populaire lundi 4 mars 2013 café pédagogique du 4 mars 2013 Les mouvements d éducation populaire introduits dans le système La commission soutient dans plusieurs articles les mouvements d éducation populaire Elle le dit clairement dans un paragraphe en fin de l annexe Le secteur associatif ainsi que le mouvement d éducation populaire sont des partenaires essentiels de l école Ils font partie intégrante de la communauté éducative dont les actions sont déterminantes pour l enrichissement de l environnement éducatif des élèves Ces acteurs méritent amplement d être reconnus dans leur diversité et pour la qualité de leurs interventions Le partenariat qui les associe à l école doit être développé dans le respect et en fonction des capacités et des compétences ainsi que de l objet défendu par les partenaires

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article962 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • André Giordan et la formation des maîtres - [Education et Devenir]
    des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D André Giordan et la formation des maîtres lundi 15 octobre 2012 Educavox le 15 octobre 2012 Une formation des enseignants pertinente ne s improvise

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article835 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • André ROBERT analyse les futures élections professionnelles - [Education et Devenir]
    qu ils aient songé à demander une adresse de réception de leur mot de passe si non familiers de ces choses ils n ont pas été découragés avant Le vote se fera du 13 octobre à 10 h jusqu au 20 octobre à 17 h selon une procédure que je précise aussi ne serait ce que pour y familiariser l éventuel lecteur enseignant de cette interview cliquer sur accéder à mon espace électeur saisir le Numen sélectionner les 6 e et 7 e caractères de son numéro de sécurité sociale saisir son identifiant et son mot de passe C est alors que le sésame du vote devrait s ouvrir On voit que le parcours du votant s apparente à un vrai parcours du combattant électronique il y a donc risque de découragement d un nombre non négligeable d électeurs sans compter sur les possibles défaillances techniques et encombrement du serveur comme cela s est déjà vu dans d autres contextes Quel regard portez vous sur les relations sociales dans l Education Nationale Les nouvelles dispositions sur la représentativité vont elles avoir un impact dans ce secteur A R Il est de notoriété publique que le ministère Châtel n est pas un ministère particulièrement bien disposé à l égard de la représentation syndicale actuelle qu il juge les organisations syndicales majoritaires conservatrices arcboutées sur des conceptions anciennes et trop préoccupées de quantitatif et de moyens à un moment où rappelons le 60 000 postes ont été supprimés en quatre ans prétendument pour améliorer la qualité de l enseignement Il n est donc pas étonnant que les principaux syndicats se plaignent non seulement de ne pas être beaucoup reçus mais surtout pas écoutés et encore moins entendus même si officiellement la rénovation du dialogue social est à l ordre du jour Les nouvelles dispositions sur la représentativité ne peuvent en effet manquer d avoir un impact Indiquons les La loi sur la rénovation du dialogue social dans la Fonction publique a été adoptée en juin 2010 promulguée le 5 juillet de la même année Les accords préalables à la promulgation de la loi ont été signés par 6 fédérations sur 8 CGT FSU CFDT UNSA solidaires CFE CGC c est donc que le contenu des nouvelles dispositions a été globalement considéré comme positif Trois principes sont censés aller vers plus de démocratie et plus de légitimité syndicale dans l ensemble de la Fonction publique liberté de candidature aux élections pour tout syndicat légalement constitué certains en étant jusque là empêchés dans certains ministères autres que l Education nationale parce que déclarés a priori non représentatifs composition des conseils supérieurs fondée uniquement sur le vote des personnels principe d accords majoritaires en voix Parmi les nouveautés les comités techniques de deux niveaux l un ministériel les autres de proximité perdent leur qualité de paritaires et y sont désormais électeurs et éligibles les personnels titulaires et non titulaires Les élus seront seuls à émettre un avis sur les textes qui leur seront soumis et bien qu on reste dans une perspective consultative en cas de rejet unanime d un texte celui ci devra faire l objet d un réexamen Les compétences de ces CT sont élargies organisation et fonctionnement des administrations établissements services gestion des effectifs règles relatives à l échelonnement indiciaire évolutions des méthodes de travail orientations en matière de politique indemnitaire formation et développement des compétences professionnelles égalité lutte contre les discriminations hygiène sécurité On comprend que le rôle de ces comités prend une importance considérable Là où antérieurement CT paritaires les syndicats pouvaient avoir un réflexe de rassemblement face à l administration c est éventuellement entre eux que s exercera dorénavant CT homogènes une compétition Les CAP commissions administratives paritaires et les CCP ont pour mission de contrôler les décisions de l administration concernant les promotions titularisations changements de grade révisions de notes administratives Les CAP concernent les personnels titulaires Elles représentent la garantie d une gestion collective et transparente des personnels par leurs pairs élus et un moyen de défense individuelle et collective également une caisse de résonance des revendications Dans le premier degré le transfert des CAP de proximité compétentes en gestion du personnel mouvement promotions formation continue formations spécialisées de l échelon départemental à l échelon académique constitue un problème le premier étant par tradition historique le mieux identifié par les enseignants qui risquent de ne plus s y retrouver Les CCP commissions consultatives paritaires sont destinées aux personnels non titulaires dont antérieurement les situations n étaient pas examinées par les commissions paritaires elles sont maintenant obligatoirement consultées sur les décisions relatives aux licenciements et aux sanctions disciplinaires ainsi que sur toute question individuelle relevant de leur champ de compétences Ces différents changements intervenant lors des élections du mois prochain auront forcément un impact Sur la participation peut être je l ai indiqué Cela dit je ne pense pas que les équilibres entre organisations seront grandement bousculés Plus en profondeur avec la nouvelle loi le centre de gravité de la représentation risque de passer des commissions paritaires aux comités techniques non paritaires consultés sur beaucoup de décisions collectives importantes dans le vase clos des élus alors qu antérieurement les IA et l administration pouvaient être interpellés directement dans ces instances Par ailleurs on peut déceler dans la nouvelle configuration un glissement consistant à déconnecter la représentativité de la polarité dominante statut national vers la polarité territoire local D où l importance d un syndicalisme de proximité actif sur les terrains Pensez vous que les organisations syndicales de l Education Nationale ont des défis à relever Pour quelles raisons Quels vous semblent les indices qui montrent des évolutions dans les pratiques et priorités syndicales A R Dans le cadre général de la RGPP Révision générale des politiques publiques quatre axes de transformation sont énoncés au niveau de l Education nationale réformer l école primaire afin de réduire l échec scolaire réorganiser l offre dans le second degré pour réduire les sorties sans qualification et mieux préparer les élèves à

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article553 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • André ROBERT analyse les nouvelles modalités du scrutin enseignant - [Education et Devenir]
    aient songé à demander une adresse de réception de leur mot de passe si non familiers de ces choses ils n ont pas été découragés avant Le vote se fera du 13 octobre à 10 h jusqu au 20 octobre à 17 h selon une procédure que je précise aussi ne serait ce que pour y familiariser l éventuel lecteur enseignant de cette interview cliquer sur accéder à mon espace électeur saisir le Numen sélectionner les e 6 e et e 7 e caractères de son numéro de sécurité sociale saisir son identifiant et son mot de passe C est alors que le sésame du vote devrait s ouvrir On voit que le parcours du votant s apparente à un vrai parcours du combattant électronique il y a donc risque de découragement d un nombre non négligeable d électeurs sans compter sur les possibles défaillances techniques et encombrement du serveur comme cela s est déjà vu dans d autres contextes Quel regard portez vous sur les relations sociales dans l Education Nationale Les nouvelles dispositions sur la représentativité vont elles avoir un impact dans ce secteur A R Il est de notoriété publique que le ministère Châtel n est pas un ministère particulièrement bien disposé à l égard de la représentation syndicale actuelle qu il juge les organisations syndicales majoritaires conservatrices arcboutées sur des conceptions anciennes et trop préoccupées de quantitatif et de moyens à un moment où rappelons le 60 000 postes ont été supprimés en quatre ans prétendument pour améliorer la qualité de l enseignement Il n est donc pas étonnant que les principaux syndicats se plaignent non seulement de ne pas être beaucoup reçus mais surtout pas écoutés et encore moins entendus même si officiellement la rénovation du dialogue social est à l ordre du jour Les nouvelles dispositions sur la représentativité ne peuvent en effet manquer d avoir un impact Indiquons les La loi sur la rénovation du dialogue social dans la Fonction publique a été adoptée en juin 2010 promulguée le 5 juillet de la même année Les accords préalables à la promulgation de la loi ont été signés par 6 fédérations sur 8 CGT FSU CFDT UNSA solidaires CFE CGC c est donc que le contenu des nouvelles dispositions a été globalement considéré comme positif Trois principes sont censés aller vers plus de démocratie et plus de légitimité syndicale dans l ensemble de la Fonction publique liberté de candidature aux élections pour tout syndicat légalement constitué certains en étant jusque là empêchés dans certains ministères autres que l Education nationale parce que déclarés a priori non représentatifs composition des conseils supérieurs fondée uniquement sur le vote des personnels principe d accords majoritaires en voix Parmi les nouveautés les comités techniques de deux niveaux l un ministériel les autres de proximité perdent leur qualité de paritaires et y sont désormais électeurs et éligibles les personnels titulaires et non titulaires Les élus seront seuls à émettre un avis sur les textes qui leur seront soumis et bien qu on reste dans une perspective consultative en cas de rejet unanime d un texte celui ci devra faire l objet d un réexamen Les compétences de ces CT sont élargies organisation et fonctionnement des administrations établissements services gestion des effectifs règles relatives à l échelonnement indiciaire évolutions des méthodes de travail orientations en matière de politique indemnitaire formation et développement des compétences professionnelles égalité lutte contre les discriminations hygiène sécurité On comprend que le rôle de ces comités prend une importance considérable Là où antérieurement CT paritaires les syndicats pouvaient avoir un réflexe de rassemblement face à l administration c est éventuellement entre eux que s exercera dorénavant CT homogènes une compétition Les CAP commissions administratives paritaires et les CCP ont pour mission de contrôler les décisions de l administration concernant les promotions titularisations changements de grade révisions de notes administratives Les CAP concernent les personnels titulaires Elles représentent la garantie d une gestion collective et transparente des personnels par leurs pairs élus et un moyen de défense individuelle et collective également une caisse de résonance des revendications Dans le premier degré le transfert des CAP de proximité compétentes en gestion du personnel mouvement promotions formation continue formations spécialisées de l échelon départemental à l échelon académique constitue un problème le premier étant par tradition historique le mieux identifié par les enseignants qui risquent de ne plus s y retrouver Les CCP commissions consultatives paritaires sont destinées aux personnels non titulaires dont antérieurement les situations n étaient pas examinées par les commissions paritaires elles sont maintenant obligatoirement consultées sur les décisions relatives aux licenciements et aux sanctions disciplinaires ainsi que sur toute question individuelle relevant de leur champ de compétences Ces différents changements intervenant lors des élections du mois prochain auront forcément un impact Sur la participation peut être je l ai indiqué Cela dit je ne pense pas que les équilibres entre organisations seront grandement bousculés Plus en profondeur avec la nouvelle loi le centre de gravité de la représentation risque de passer des commissions paritaires aux comités techniques non paritaires consultés sur beaucoup de décisions collectives importantes dans le vase clos des élus alors qu antérieurement les IA et l administration pouvaient être interpellés directement dans ces instances Par ailleurs on peut déceler dans la nouvelle configuration un glissement consistant à déconnecter la représentativité de la polarité dominante statut national vers la polarité territoire local D où l importance d un syndicalisme de proximité actif sur les terrains Pensez vous que les organisations syndicales de l Education Nationale ont des défis à relever Pour quelles raisons Quels vous semblent les indices qui montrent des évolutions dans les pratiques et priorités syndicales A R Dans le cadre général de la RGPP Révision générale des politiques publiques quatre axes de transformation sont énoncés au niveau de l Education nationale réformer l école primaire afin de réduire l échec scolaire réorganiser l offre dans le second degré pour réduire les sorties sans qualification et mieux préparer les élèves à

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article574 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • André ROBERT : l'école en France de 1945 à nos jours... - [Education et Devenir]
    repérer dans les évolutions de l Ecole pour en comprendre l évolution sans se noyer dans les détails factuels ni ramener cette évolution à une pensée toute faite assortie de quelques qualificatifs définitifs Ce pourrait être le titre du dernier ouvrage d André D Robert l Ecole en France de 1945 à nos jours En décortiquant les politiques scolaires et le jeu des acteurs sociaux depuis la fin de la seconde guerre mondiale André D Robert donne à voir les processus de décision sous la pression économique ou politique des Trente Glorieuses aux Vingt Piteuses avant le règne de la RGPP triomphante Se gardant de vouloir succomber à l illusion rétrospective du finalisme où tout s enchaîne et se construit logiquement l ouvrage permet de comprendre comme s infléchit la relation entre la Nation et son Ecole de l Etat éducateur au fourre tout de l Egalité des Chances avec le renforcement de la pression des institutions internationales de la gouvernance et de l initiative privée Dans la confusion des missions de l Ecole désormais chargée de tout et son contraire l empilement des réformes ne fait plus sens pour les acteurs et l école résiste très mal à la pression sociétale individualiste libérale et consumériste Le nombre des laissés pour compte stagne voire s accroit à près d un élève sur cinq Pourtant la crise de l Ecole vient de son succès reprend à son compte l auteur constatant le poids grandissant des requis scolaires pour l insertion sociale et professionnelle Au point que certains dénoncent désormais l inflation scolaire Loin d être réservé à la lecture des spécialistes cet ouvrage peut contribuer à redonner sens à l engagement quotidien de tous ceux qui s échinent à croire au delà de la césure entre républicains et pédagogues que l

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article274 (2015-12-30)
    Open archived version from archive