archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • centre Alain Savary : vers une école moins discriminante - [Education et Devenir]
    Cette logique est renforcée avec le discours sur la diversité et pour les auteurs la circulaire de la rentrée 2012 qui interdit le port du voile aux mères de famille qui accompagnent les sorties scolaires va y contribuer Le troisième chapitre cherche à analyser ces processus de demande d intégration et de discriminations dans les faits Les processus d assimilation au sens sociologique se font avec le temps et de manière usuelle à travers les interactions sociales et l expérience du lieu où l on vit Ce qui les limite par contre ce sont les obstacles et frontières que dresse la société d accueil afin de ne pas les reconnaître comme des membres légitimes et normaux de la collectivité Les différences objectivement observables à un moment donné ne sont pas des éléments stables et primordiaux initialement importés par des populations immigrées 3 Ainsi les auteurs reviennent sur les discriminations l ethnicisation à l école et dans l orientation en notant que les effets de ce jugement ethnique sont d amplitude très générale ils se retrouvent à tous les niveaux du système scolaire et dans toutes les dimensions que la recherche a explorés par contre cela n est sauf exception pas systématique ni le plus souvent conscients 4 Ils s appuient sur une recherche action en cours à Grenoble qui montre que les appréciations sur les bulletins à notes égales différent fortement selon le genre et l origine supposée De même ils reprennent les statistiques d autres études comme avec ce tableau ci dessous qui montre clairement l impact de l origine et du sexe sur le niveau diplôme atteint Elèves Baccalauréat CAP BEP BT Brevet collèges Sans diplôme D origine maghrébine Garçons 43 22 7 28 Filles 74 11 6 9 D origine française Garçons 64 21 6 9 Filles 74 16 5 5 Diplôme le plus élevé obtenu à la fin du secondaire par les élèves entrés en 6è en 1995 Source Brinbaum et Kiefer 2009 pp 585 586 Ils font aussi référence à un rapport de l Inspection Générale sur les discriminations remis en 2000 et jamais publié qui conforte ces analyses Une étude menée sur l ensemble de l académie de Bordeaux a montré que la ségrégation ethnique à l école est au final plus forte que celle du territoire 5 La ségrégation entre établissements et à l intérieur des établissements est aussi très forte Dans le prolongement de l Ecole les auteurs rappellent que la recherche de stage est un moment sensible de discriminations avec le risque que les discriminés potentiels se limitent dans leur recherche de stage ou d emploi Cependant pour les auteurs la discrimination ne se réduit pas à des actes individuels racistes conscients et punissables au pénal ni même à l effet des seuls stéréotypes et préjugés Au contraire la discrimination est structurellement incorporée au fonctionnement du marché du travail elle est utile aux logiques du marché 6 Ainsi les auteurs pointent le fait que la fonction publique et dix sept professions

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1181 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Changement de DGESCO - [Education et Devenir]
    été nommée rectrice sous la droite et d être critiquée par quelques uns de ses collègues la deuxième de n avoir pas le parcours classique d une rectrice Officiellement l entourage de Benoît Hamon fait savoir que M Delahaye sera remplacé dans les jours à venir Officieusement la gauche n a toujours pas reconstitué de vivier de cadres supérieurs capables de tenir des postes clés La minceur du vivier potentiel qui a été un handicap pour M Peillon risque d affaiblir aussi M Hamon Symboliquement ce départ précipité ne trompe personne Jean Paul Delahaye devait présider lundi 5 mai le Conseil supérieur de l éducation qui doit discuter du décret Hamon sur les rythmes scolaires Homme droit au service de l école depuis quarante ans pédagogue dans l âme il vivait sans doute très mal l idée de devoir présenter devant les partenaires de l école un texte qui détricote pour partie ses deux années de travail aux côtés de Vincent Peillon Une évidence pour qui a fréquenté cet homme d une extrême rigueur morale Si Benoît Hamon avait trouvé une alternative pour que son décret expérimental soit présenté lundi aux syndicats par une autre personne il aurait sans doute encore un directeur de l enseignement scolaire ce soir Quand l équipe Peillon s était installée Rue de Grenelle le 17 mai 2012 Jean Paul Delahaye avait pris soin de ne pas demander au Dgesco de l équipe précédente de réécrire sa circulaire de rentrée Une lettre signée par M Peillon avait été annexée à la circulaire faite par l équipe Chatel pour infléchir la politique M Delahaye avait alors précisé au Monde On aurait humilié l équipe sortante si on avait demandé au Dgesco de renier son travail Benoît Hamon n aura pas eu cette élégance et le paie en perdant le numéro deux de son ministère Ce départ précipité sans passation va encore compliquer la tâche du nouvel arrivant qui n avait pas besoin de cet imprévu Jean Paul Delahaye qui travaillait pour Martine Aubry avant la primaire socialiste a rallié Vincent Peillon durant la campagne présidentielle et ne l a plus quitté depuis Il avait été nommé à la Dgesco le 21 novembre 2012 Inspecteur général de l éducation nationale il est titulaire d un doctorat en sciences de l éducation Il a occupé tous les postes du système éducatif de professeur en collège à inspecteur d académie dans la Seine Saint Denis avant d être nommé inspecteur général Le combat de sa carrière a été la lutte contre les inégalités et le souci que chaque enfant réussisse Farouche militant de l école du socle il aurait aimé faire plus avancer ce dossier durant son passage Rue de Grenelle Son âge lui permet de faire valoir ses droits à la retraite ce qu il aurait fait plus tôt si la gauche ne l avait pas emporté en mai 2012 Une femme numéro 2 du ministère de l éducation Il fallait une femme La voici A 55 ans

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1264 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Charles HADJI : comment impliquer l'élève dans ses apprentissages - [Education et Devenir]
    pédagogique Contributions L actualité vue par E D Les courriers mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Charles HADJI comment impliquer l élève dans ses apprentissages jeudi 1er novembre 2012 café pédagogique du 1 er novembre 2012 Le fait du jour Comment impliquer l élève dans ses apprentissages Nul ne peut apprendre à la place de l élève C est une vérité que tout enseignant connaît bien Mais comment impliquer chaque élève pour qu il s approprie vraiment le programme Pour Charles Hadji seul un travail sur les processus d apprentissage peut faciliter ces acquisitions Professeur à l Université Pierre Mendès France de Grenoble Charles Hadji ne cache pas les influences de l école de Genève et du Self Regulated Learning Il invite les enseignants à réfléchir à l importance de doter

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article853 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Charles HADJI : faut-il avoir peur de l'évaluation ? - [Education et Devenir]
    Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Charles HADJI faut il avoir peur de l évaluation lundi 20 février 2012 café pédagogique du 20 février 2012 Présente partout promise à un bel avenir dans le domaine scolaire si on regarde le pilotage par l évaluation qui est déjà en place dans les pays anglo saxons ou la culture de l évaluation que l on vante en France l évaluation est devenue une pratique sociale qui influe nettement sur les rapports sociaux Après une étude de 6 cas concrets pas forcément dans le champ scolaire Charles Hadji s interroge sur ce que serait une évaluation à bon escient Et c est chez Kant qu il trouve la clé Il définit alors des principes qui doivent être respectés pour entrer en évaluation Pour une profession comme l enseignement qui passe beaucoup de temps à évaluer avec des conséquences sérieuses sur le destin des individus le livre de Charles Hadji est une sorte de garde fou Il n écarte pas l utilité de l évaluation Il juge que cette pratique est utile Mais

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article673 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • charte de déontologie à l'IGAENR : silence dans les rangs ! - [Education et Devenir]
    Contributions L actualité vue par E D Les courriers mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D charte de déontologie à l IGAENR silence dans les rangs jeudi 3 mai 2012 éducpros MC Missir 4 mai 2012 L Inspection générale Igaenr se dote d une charte déontologique très stricte Travailler à l Inspection générale relève t il du sacerdoce Depuis 2008 les rapports des inspections générales ne sont que très rarement publiés mais bientôt ce sont les inspecteurs eux mêmes qui seront soumis aux plus sévères règles de confidentialité L Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche Igaenr travaille à un projet de charte déontologique Ce document d une dizaine de pages qu EducPros s est procuré encadre de manière très stricte la fonction et le quotidien

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article725 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Charte des programmes - [Education et Devenir]
    être devant une tâche ou une situation complexe mettre en avant tout ce qui peut contribuer à développer chez les élèves la confiance en soi les processus d expression de création de mémorisation et d appropriation la compréhension du sens des enseignements prendre en compte l environnement culturel des enfants et notamment l importance croissante des images des sons et des technologies numériques ménager une progressivité des apprentissages qu il s agisse d une progression linéaire ou d un retour à différents niveaux du parcours sur une même notion qu on se propose d approfondir proposer les modalités d évaluation pertinentes notamment dans le cadre des examens nationaux laisser aux enseignants et aux équipes pédagogiques des écoles et établissements des espaces d initiative et de responsabilité concernant la mise en œuvre du programme notamment pour leur permettre d apprécier comment atteindre les objectifs du programme dans chaque situation 2 L élaboration des programmes 2 1 Un principe de transparence et d accessibilité La clarté des modes d élaboration de rédaction de suivi d évaluation et de révision des programmes d enseignement comme des modalités d évaluation des élèves est essentielle à la confiance que chacun leur accordera Elle répond à un fondement démocratique les citoyens à commencer par les parents et tous les acteurs de l éducation doivent avoir accès aux programmes d enseignement connaître leurs modes d élaboration pouvoir s exprimer dans les débats qui précèdent les grands choix et être informés des évaluations des programmes réalisées a posteriori à une visée professionnelle les enseignants et tous les acteurs de l éducation doivent être pleinement associés à des procédures transparentes d élaboration des programmes avoir connaissance des motifs des choix effectués comme des perspectives d évolution Les programmes d enseignement ne sont pas en effet pour eux une liste d injonctions mais un outil professionnel dont ils doivent pouvoir apprécier le sens dans l ensemble du parcours des élèves comme dans l histoire de l éducation et les évolutions en cours On pourrait notamment envisager de créer des observatoires départementaux ou académiques permettant aux divers acteurs de contribuer régulièrement à un bilan de la mise en œuvre des programmes afin d enrichir la réflexion du CSP à une préoccupation d équité qui conduit en particulier à viser une définition en tous points explicite de ce qui est exigé des élèves aux différents niveaux en évitant tout ce qui pourrait relever d attentes cachées préjudiciables aux élèves les plus éloignés de l école L article L231 16 du Code de l éducation dispose à cet égard que les avis et propositions du Conseil supérieur des programmes sont rendus publics Les programmes d enseignement constituent à la fois un outil de travail pour les acteurs de l éducation professeurs des niveaux et disciplines concernés professeurs d autres niveaux et disciplines professeurs documentalistes chefs d établissement conseillers principaux d éducation auteurs et éditeurs de manuels et autres outils destinés aux élèves ou aux professeurs etc et un outil de communication en direction des élèves et de leurs familles Ils devront être rédigés en fonction de cette pluralité de destinataires Les textes destinés le cas échéant aux seuls professionnels se garderont d introduire des niveaux d exigence supplémentaires 2 2 Une procédure encadrée Le code de l éducation articles L231 14 L231 15 L231 16 et L231 17 et décret n 2013 681 du 24 juillet 2013 a placé le Conseil supérieur des programmes auprès du ministre de l Education nationale disposant qu il travaille en toute indépendance dans l élaboration et la formulation de ses avis Ce conseil dont la composition est fixée par la loi émet notamment des avis et formule des propositions sur le contenu du socle commun de connaissances de compétences et de culture et des programmes scolaires en veillant à leur cohérence et à leur articulation en cycles ainsi que les modalités de validation de l acquisition de ce socle la nature et le contenu des épreuves des examens conduisant aux diplômes nationaux de l enseignement du second degré et du baccalauréat ainsi que les possibilités d adaptation et d aménagement de ces épreuves pour les élèves présentant un handicap ou un trouble de la santé invalidant Le Conseil supérieur des programmes qui a toute latitude de consulter tous les interlocuteurs et acteurs concernés peut également mettre en place des groupes d experts Conformément au décret du 24 juillet 2013 les GEPP Groupes d élaboration des projets de programmes mis en place par le CSP comprennent systématiquement des enseignants en fonction dans les écoles collèges ou lycées susceptibles d apporter des avis fondés sur leur expérience professionnelle Dans le cadre de leurs travaux ils consultent les spécialistes et partenaires dont l expertise leur paraît utile La composition de ces GEPP est rendue publique Dans le cadre de ses travaux le CSP s appuie au besoin sur les évaluations des programmes les enquêtes et consultations qui seront conduites par le ministère auprès des professeurs et des inspecteurs lors de la phase d élaboration des programmes en particulier pour évaluer le niveau d acceptabilité technique d un projet en référence par exemple aux conditions de mise en œuvre ou aux compétences présentes des professeurs ou des élèves Des enquêtes auprès des élèves et des familles pourront chaque fois que nécessaire compléter l information Les organisations syndicales et associations concernées sont consultées par le CSP pendant le processus d élaboration des programmes En tout état de cause les projets de programmes remis au ministre par le CSP feront l objet de consultations des enseignants concernés sous la responsabilité de la DGESCO avant leur présentation au CSE et leur publication 3 Les prescriptions des programmes dans le cadre de la loi Les programmes d enseignement s inscrivent dans le cadre de la loi non seulement en ce qu elle définit leur mode d élaboration mais aussi en ce qu elle fixe un certain nombre de principes ou de prescriptions qui s imposent à eux 3 1 Le cas général Les articles L111

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1252 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Chatel recule sur l'évaluation des enseignants ? - [Education et Devenir]
    européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Chatel recule sur l évaluation des enseignants vendredi 25 novembre 2011 Touteduc 24 novembre 2011 Jeu 24 novembre 2011 Luc Chatel repousse de fait les textes sur l évaluation des enseignants Luc Chatel annonce qu il ne signera pas de décret en catimini demain matin Il l a dit lors de la traditionnelle conférence de presse qui suit la visite inaugurale du Salon de l éducation ce jeudi 24 novembre Il avait déjà dit sur le stand de la Ligue de l enseignement que la question des missions et du statut des enseignants serait tranchée par le débat présidentiel et non pas entre Noël et le Jour de l an Le ministre de l Education nationale interpellé par Bernadette Groison secrétaire générale de la FSU qui lui demandait le retrait des textes sur l évaluation des enseignants lui a pourtant répondu qu il ne retirait rien mais que les discussions se poursuivaient Il n a pas dit quel serait le

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article603 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • chefs d'établissement : métier réel/métier rêvé - [Education et Devenir]
    des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D chefs d établissement métier réel métier rêvé jeudi 28 février 2013 café pédagogique du 28 février 2013 Le ministère publie les résultats d une

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article960 (2015-12-30)
    Open archived version from archive