archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Didier Lapeyronnie et le rôle du CNIRE - [Education et Devenir]
    Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Didier Lapeyronnie et le rôle du CNIRE jeudi 30 mai 2013 café pédagogique du 30 mai 2013 Didier Lapeyronnie Quelle place pour l innovation à l Ecole L innovation n est pas là

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1033 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • direction d'école et EPEP : les lignes bougent... - [Education et Devenir]
    juin avant le texte définitif courant septembre AEF n 129091 Pour motiver leur demande les cinq organisations invoquent l aggravation du malaise des directrices et directeurs d école la désaffection continue pour cette fonction la difficulté à pérenniser les équipes pédagogiques et de fonder dans le temps les divers projets des écoles mis en évidence depuis des années par les enquêtes et les sondages ministère Mgen dgesco syndicats Ifop etc ainsi que les dysfonctionnements et difficultés qui en découlent PROJETS D EPEP Face à cette situation les projets actuels d Epep ne garantissent pas l indépendance du projet pédagogique ni le maintien de structures de taille raisonnable et d un réseau scolaire de proximité écrivent les signataires Ces structures ne répondent donc ni aux attentes des directrices et directeurs d école ni à celles des équipes pédagogiques ni à celle de l ensemble des personnels D après les signataires la direction d école doit aujourd hui répondre aux questions du temps de décharge car la charge de travail est trop lourde des moyens et du matériel de l amélioration de la formation initiale et continue et de l augmentation de la rémunération des directeurs d école Il est par ailleurs nécessaire de clarifier et préciser les responsabilités des directrices et directeurs d école revoir le décret de 89 inadapté et obsolète face à l empilement des responsabilités et aux évolutions de l école notamment dans ses relations avec les communes redéfinir le cadre juridique administratif légal de la direction d école répondre aux besoins de reconnaissance des directrices et directeurs d école OUI A UNE EXPÉRIMENTATION ENCADRÉE Ce texte est le résultat de trois réunions communes avec presque tous les syndicats La CGT et FO nous ont lâchés en route explique Alain Rei président de l association nationale des directeurs

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article233 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • discours de F Hollande en Sorbonne - [Education et Devenir]
    passeport d un diplôme sans la fierté d avoir obtenu un résultat au terme d un parcours scolaire et qui connaissent l échec forcement l échec au lendemain de la sortie du système éducatif La réalité c est le décrochage formule nouvelle qui s est introduite dans le débat mais qui renvoie à une vérité c est à dire une sortie avant même la fin de la scolarité obligatoire Echec humain insupportable mais aussi un gâchis économique risque social Alors si nous partageons ce constat celui que vous avez dressé d une école qui a été capable de réussir alors même que lui étaient discutés les moyens d une école qui a été confrontée à des problèmes lourds de notre société qui connait aussi des échecs que nous ne pouvons pas accepter tirons en la conclusion l école doit changer Ses personnels y sont prêts et ils le montrent encore en cette rentrée Les parents l espèrent et demandent à s y impliquer davantage les élus locaux sont disposés à accompagner les mutations s ils sont convaincus que c est dans l intérêt de l enfant Il y faudra du temps et des moyens Du temps car je n ignore rien du scepticisme français j entends déjà les voix de ceux qui murmurent encore une réforme une de plus L éducation nationale a en effet été échaudée La France aussi Que d annonces ont été faites aussi vite oubliées que solennellement formulées C est pourquoi je propose une feuille de route qui donne de la lisibilité aux acteurs et qui assume de donner du temps à la mise en œuvre de la refondation Du temps mais aussi des moyens non pas pour céder à la facilité du quantitatif non pas pour complaire à des catégories non pas pour réparer les dégâts des choix budgétaires précédents Des moyens parce que nos enfants ont besoin c est une vérité de professeurs C est dans cet esprit que s inscrit mon engagement de créer 60 000 postes sur le quinquennat Dès cette année et malgré les difficultés budgétaires et pour chacune des cinq années à venir ce sont près de 10 000 postes qui seront créés Un tel objectif exige que les étudiants qui ont la volonté de servir leur pays en se consacrant à l éducation des enfants puissent le faire Qu est ce qu une nation qui n est pas capable de mettre des enseignants devant les élèves et qui décourage les vocations ça ne peut pas être la France La France a confiance dans son école Ce mot de confiance vous avez souhaité qu il soit non seulement prononcé mais traduit C est pourquoi j ai demandé au Gouvernement et au ministre de l Education Nationale que les conditions d entrée dans le métier soient améliorées et que des pré recrutements puissent avoir lieu C est ce qui aura lieu dès janvier prochain avec 6000 emplois Avenir Professeur et la mise en place au printemps d un deuxième concours et dès la rentrée 2013 une rentrée progressive dans le métier Nos enfants ont besoin de professeurs Ils ont aussi besoin de professeurs bien formés Enseigner c est un métier exigeant qui expose parfois durement à des risques réels comme l ont cruellement rappelé les incidents de ces dernières semaines C est aussi un métier qui s apprend La formation des professeurs sera rétablie Il ne s agira pas de revenir aux écoles normales pas davantage aux IUFM Nous allons faire du neuf avec les écoles supérieures du professorat et de l éducation autour de l idée de la professionnalisation La professionnalisation à la fois dans les contenus et dans les modalités avec une vraie place pour les stages pratiques avec une prise en compte des spécificités comme pour les maîtres de maternelle La professionnalisation c est également celle des concours Je veux éviter tous les malentendus Connaître ce métier c est d abord maîtriser sa propre discipline Mais le savoir évidemment indispensable ne peut suffire à préparer les futurs enseignants à la réalité de leur exercice professionnel devant les élèves qui exige un certain savoir faire Voilà la condition indispensable pour refonder l école un encadrement plus élevé des professeurs mieux formés et un budget sanctuarisé Mais faut il encore fixer clairement des objectifs J en dégage deux principaux 1 Le premier c est la réussite pour tous Je veux remettre tout simplement le système à l endroit et donner la priorité au primaire Là où sont acquises les bases solides qui détermineront la suite du parcours Il ne s agit pas d imposer les cycles les uns aux autres il s agit de prendre les systèmes scolaires dans sa logique même On l a dit on l écrit depuis des années Cela n a pas empêché le sous investissement chronique et inconséquent dans le premier degré Aussi j assume pleinement ici devant vous le choix de cibler les moyens de les concentrer là où ils seront le plus utiles D abord la scolarisation des enfants de moins de trois ans qui doit être centrée sur les apprentissages premiers et notamment le langage oral C est dans le très jeune âge que se nouent souvent des inégalités qui deviennent rapidement irréversibles L école maternelle peut les atténuer et les corriger Encore doit elle offrir une scolarisation adaptée à l âge des enfants et à leurs besoins psychologiques et physiologiques spécifiques Cette politique s engagera dès la rentrée 2013 dans les territoires en difficulté Ensuite l école élémentaire sa mission est de transmettre les premiers éléments des savoirs fondamentaux Elle doit bénéficier d une pédagogie nouvelle et de la mise en place du principe du plus de maîtres que de classes Cet apport d enseignants dans les établissements qui en ont le plus besoin facilitera justement le travail en commun introduira de nouvelles méthodes de suivi personnalisé des élèves et permettra de prévenir les premiers retards Je fais miennes vos propositions Sur les redoublements qui ne sont pas toujours utiles et dont le nombre devra être réduit Sur la notation dont l objet précieux nécessaire est d indiquer un niveau plutôt que de sanctionner un élève Egalement sur les devoirs qui doivent être faits dans l établissement plutôt qu à la maison si l on veut accompagner les enfants et rétablir l égalité Je veux aussi que soient facilitées les articulations entre les différents niveaux de scolarité pour assurer une plus grande fluidité des parcours scolaires C est un point essentiel Des expériences existent elles sont probantes Je pense à la liaison entre le CM2 et le collège mais mon propos va au delà le passage au lycée général comme professionnel ou technologique l accès à l enseignement supérieur peuvent donner lieu à des transitions parfois trop brutales La réponse passe par la coopération entre les établissements l échange des pratiques l ouverture vers d autres acteurs l implication des enseignants Nous dessinerons ainsi un nouveau visage à l école avec plus de continuité et moins de ruptures Le collège est une étape décisive Son caractère unique est devenu une apparence pour ne pas dire un faux semblant Et c est là que s accentuent les différences se marquent les échecs se concentrent les inégalités aggravées encore par la mise en cause de la carte scolaire Je considère que son rôle est d assurer le socle commun des connaissances Mais à condition de lui permettre d organiser plus librement sa pédagogie et ne plus avoir un modèle trop rigide d organisation pour ses activités Pour le lycée je veux insister sur la voie professionnelle à ce stade Car en ces temps où notre pays doit engager un sursaut productif et conforter son industrie ma volonté est de valoriser cet enseignement et les diplômes qu il prépare depuis le CAP jusqu à la formation post baccalauréat Des réformes seront donc nécessaires J en vois deux à mener rapidement La complémentarité entre les formations en apprentissage et celles sous statut scolaire La définition d une carte des formations que les régions prépareront en dialogue avec l Etat Elles seront utiles pour les élèves pour l Etat et aussi pour les entreprises Plus largement c est toute l orientation des élèves qu il convient de revoir L objectif c est de passer d une orientation subie souvent liée à l origine sociale à une orientation choisie débouchant sur une perspective professionnelle et à terme sur un métier Ce sera le sens du service public régional de l orientation qui coordonnera les dispositifs existants et qui proposera lorsque c est nécessaire une deuxième chance J ai évoqué le décrochage et je veux regarder cette réalité là aussi bien en face Elle est souvent sous estimée parfois niée ou par d autres stigmatisée comme l échec de l école Nous devons y répondre Ce phénomène a de multiples causes mais il a une seule conséquence c est d abord le retard le redoublement puis la sortie prématurée et donc l abandon Je propose d utiliser face au décrochage toute la gamme des instruments de l alerte jusqu au traitement personnalisé à travers un encadrement dans l établissement et parfois hors de l établissement permettant ensuite un retour Mais c est en amont que l efficacité peut être la plus grande Je retiens là encore une proposition de la concertation celle d un référent présent dans les collèges et les lycées professionnels où nous connaissons un fort taux d absentéisme Reste la question des inégalités territoriales et donc de la justice Nous avons des progrès à réaliser Comment comprendre que selon l établissement parfois selon la filière il y ait la certitude de réussite ou la prévisibilité de l échec Nous devons donc faire en sorte qu il ne puisse pas y avoir de fatalité et que les établissements ne soient pas marqués comme étant ceux de l excellence ou ceux du risque Le système éducatif a accumulé les dispositifs souvent résumés à autant d acronymes plus ou moins heureux ZEP Eclair ZRR et bien d autres Et ce faisant la labellisation n a pas toujours su éviter le piège de la stigmatisation Nous n avons pas toujours su bien traiter dans leur diversité les difficultés territoriales qu elles soient urbaines ou rurales du fait d une rigidité souvent excessive d une concurrence souvent mal maîtrisée entre les différents labels et finalement de priorités qui n étaient pas assumées Je préconise une autre approche Elle est sortie aussi de vos échanges Celle de l aide personnalisée aux établissements Il s agira de différencier dans le cadre de leur contrat d objectifs les moyens en fonction des spécificités territoriales sociales et scolaires de chacun des établissements Cette méthode aura l avantage en plus d associer les collectivités locales de redonner de la souplesse et d en terminer avec un système qui s est essoufflé Dans le même temps je propose d affecter dans les territoires en difficulté des enseignants expérimentés sur la base du volontariat et de garantir une grande stabilité des équipes parce que c est ce qui est le plus efficace En contrepartie je suis prêt avec le Premier ministre et le ministre de l Education nationale à accorder de meilleures conditions de travail pour ceux celles qui sont confrontés à des situations éprouvantes Voilà l enjeu voilà la règle voilà la méthode si nous voulons permettre la réussite de tous Je préfère ce beau mot de réussite que celui de lutter simplement contre l échec C est pour la réussite des enfants pas simplement contre l échec que nous avons à nous mobiliser Et pour la réussite de tous Nul ne doit penser que son enfant parce qu il n est pas bien né parce qu il n habite pas le quartier supposé favorisé parce qu il n est pas accompagné n a pas de chance de réussir sa vie à travers un parcours scolaire C est l ambition de la République de permettre la réussite de tous et si nous cédons par rapport à cet objectif alors c est le pacte que nous avons depuis des générations conclu qui se trouve abîmé et peut être déchiré Le second grand enjeu au delà de la réussite de tous c est de préparer l école du futur L école du futur ça commence par les nouvelles technologies Je ne veux pas céder à l illusion du tout numérique mais il est clair que cette nouvelle donne modifie le rôle de l enseignant transforme les savoirs et affecte les pédagogies Nous pouvons nier le phénomène il s impose à nous il s introduit même dans les établissements Il concurrence y compris la construction des savoirs et s il n y a pas l esprit critique des informations douteuses peuvent arriver jusqu à la conscience des élèves Le rôle de l éducation c est de saisir ces nouvelles technologies et en même temps d avoir l esprit critique pour les dominer Donc nous devrons vous devrez adapter vos façons de faire et utiliser ces technologies comme un levier de changement d ouverture Cela suppose là encore la formation des enseignants et de mettre à disposition les matériels mais aussi les ressources les réseaux dans chaque établissement Je demande au Gouvernement de prendre rapidement les initiatives pour donner à ce que l on appelle l e éducation la dimension qui doit être la sienne Le Gouvernement donnera tous les moyens pour déployer ces ressources et réussir à relever ce beau défi du numérique Nous ne manquerons pas le rendez vous Et nous devrons inscrire la devise de la République présente sur les frontons de toutes nos écoles dans les territoires numériques éducatifs du XXI siècle La République n a pas de frontière elle ne connait pas de limites le savoir la connaissance la curiosité doivent être mises à la disposition de tous Toujours l école du futur c est celle qui saura conjuguer tradition et modernité à travers l autonomie des équipes pédagogiques et les initiatives locales L éducation nationale contrairement à bien des préjugés a fait preuve toujours d une grande capacité d adaptation d innovation d expérimentation dès lors que la confiance lui a été accordée Il ne s agit pas de remettre en cause le caractère national de l éducation J y suis profondément attaché comme vous tous Mais l uniformité c est le contraire de l égalité Je veux que sur l ensemble de notre territoire les enseignants les personnels de l Education les chefs d établissement puissent inventer de nouvelles méthodes se fixer de nouveaux objectifs élaborer des instruments pédagogiques Je souhaite même que les collectivités locales qui représentent 25 de la dépense intérieure de l Education puissent également s investir et s impliquer dans ce bel objectif de l école du futur L école du futur c est aussi les lieux qui assurent de bonnes conditions de vie les plus propices pour apprendre pour comprendre pour maitriser Tout commence par la sécurité si elle n est pas garantie alors c est la mission même de l école qui s en trouve empêchée Des premières mesures ont été prises avec la création des assistants de prévention et de sécurité dans un certain nombre d établissements et dès cette rentrée la mise en place d une délégation ministérielle à la lutte contre les violences Mais l Etat devra répondre à cette menace de la violence à cette réalité de la violence en liaison avec tous les acteurs tous les ministères et avec à la fois vigilance et intransigeance dans l intérêt même de l enfant La santé scolaire a également son rôle à jouer pour dépister informer signaler Faut il encore qu on lui renforce un certain nombre de ses moyens car la santé scolaire a été dégradée ces dernières années alors même qu il y a des risques sanitaires et aussi des trafics qui se sont introduits dans l école Ensuite l école du futur c est une école accueillante L éducation culturelle artistique et scientifique s inscrit dans cette perspective C est un enjeu pédagogique car l éveil artistique valorise les enseignements traditionnels C est un enjeu d épanouissement de confiance et de fierté de l élève pour lui même L objectif c est de pouvoir à la fin de la mandature avoir été capable de généraliser les programmes d éducation culturelle de la maternelle à la terminale Le système éducatif doit être accueillant aussi pour les élèves en situation de handicap Là aussi je mesure les avancées elles sont significatives mais aussi combien le chemin est encore long pour que l école soit véritablement inclusive La formation des enseignants intègrera cette dimension Je considère également comme essentielle la valorisation du métier des personnels non enseignants qui accompagnent les élèves handicapés souvent sans reconnaissance et avec des contrats de travail précaires Enfin l école du futur c est celle qui introduit les rythmes scolaires en fonction du besoin des enfants Je sais les attentes mais aussi les inquiétudes pour une réforme qui touche à la vie quotidienne non seulement des élèves mais des Français Il convient désormais d avancer Certains points me paraissent aller d eux mêmes D abord l objectif est de permettre aux enfants de faire autant qu il sera possible leur travail personnel sur le temps d accueil de l école D autres évolutions sont sans doute plus délicates C est le cas notamment de l organisation de la journée de la semaine selon l âge des enfants et là encore nous avons besoin de nous concerter Pour ma part je suis favorable au retour à une semaine de neuf demi journées Nous ne pouvons pas nous plaindre de la baisse de nos résultats dans les classements internationaux et ne pas voir que 144 journées de classe par an alors que nos partenaires européens sont à plus de 180 c est un handicap et c est une explication Cette organisation a conduit en plus à surcharger les journées des élèves La réforme des rythmes scolaires n est pas la clef

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article829 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Discours de rentrée (scolaire) du premier ministre - [Education et Devenir]
    est plus pertinente et l action plus efficace Quand le ministre plaide à juste titre pour plus de maîtres que de classes c est un pas important dans cette direction A travers vous Mesdames et Messieurs c est bien sûr aux enseignants que je m adresse mais aussi à tous ceux qui conduisent au quotidien l action éducative Notamment aux directeurs d écoles et chefs d établissements mais aussi à tous les corps d inspection Tous doivent être des inspirateurs et des acteurs de l innovation pédagogique Là où la norme est impuissante là où elle a failli il faut en changer Combien d enseignants m ont dit à quel point ils se sentent parfois bridés dans leur volonté d initiative Le Gouvernement est résolu à redonner tout son sens à l idée de liberté pédagogique ce qui suppose de développer partout une véritable capacité d innovation D où l importance aussi des nouveaux outils Oui il faut bâtir l école de l ère du numérique Nos élèves y sont déjà entrés de plain pied Mais les nouveaux outils numériques doivent d abord être mis au service de la liberté et de l inventivité pédagogiques Ce sont des moyens importants qui sont mobilisés aujourd hui pour l école mais pour que ces moyens atteignent leur but il faut que l innovation soit au rendez vous il faut que l école change 3 C est aussi pourquoi nous avons décidé de retrouver des rythmes scolaires mieux appropriés à l objectif de réussite pour tous Des rythmes que la plupart des pays comparables ont d ailleurs adoptés Cette réforme vous en connaissez tous les aspects et je vous demande de la mettre en œuvre et de lui conserver son sens Le beau consensus si fortement exprimé il y a quelques mois ne doit pas être oublié Les questions d organisation et de financement ne doivent pas prendre le pas sur l intérêt de l enfant Oui l intérêt de l enfant a un coût Mais nous avons décidé de l assumer parce que c est investir pour l avenir D ici deux ou trois ans l entrée en vigueur de cette réforme aura levé la plupart des interrogations qu elle peut encore susciter C est une raison de plus de tenir bon et je compte sur votre action déterminée pour qu elle s installe dans les meilleures conditions Soyez aux côtés des maires qui s engagent dès cette année mais aussi de ceux qui s y préparent pour l an prochain Soyez aux côtés de tous ceux qui par leur expérience leurs compétences leur volonté peuvent contribuer à une mise en place rapide et efficace Et au delà de la question des rythmes les projets éducatifs territoriaux à venir doivent être une occasion de redéfinir la façon dont l école les parents les collectivités les associations ensemble prennent en charge la réussite de tous Parmi les exigences de cette école nouvelle il y a la nécessité d accompagner les élèves les plus

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1078 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • disparition de la direction de l'encadrement ! - [Education et Devenir]
    articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D disparition de la direction de l encadrement mercredi 13 octobre 2010 par Langanay Jean Yves dépêche AEF du 13 octobre 2010 La direction de l encadrement n était pas compatible avec une gestion des ressources humaines intelligente Philippe Gustin Il est mis fin aux fonctions de Roger Chudeau directeur de l encadrement au conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2010 La direction de l encadrement des ministères de l Éducation nationale et de l Enseignement supérieur et de la Recherche est absorbée par la DGRH des deux ministères dirigée depuis le 30 septembre 2009 par Josette Théophile Roger Chudeau devrait être remplacé par un chef de service dans les prochains jours indique à AEF Philippe Gustin directeur de cabinet du ministre Luc Chatel Il s agit ainsi pour le ministère de rattacher toute la gestion des personnels à la DGRH Sollicité mercredi 13 octobre par AEF Philippe Gustin explique que la direction

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article286 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • domaine d'études et insertion professionnelle : une note de l'INSEE - [Education et Devenir]
    pédagogique Contributions L actualité vue par E D Les courriers mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D domaine d études et insertion professionnelle une note de l INSEE jeudi 7 octobre 2010 par Langanay Jean Yves Le devenir professionnel des jeunes est lié à leur niveau de diplôme mais dépend aussi beaucoup de leur spécialité de formation Ainsi les jeunes titulaires de CAP et de BEP de la production s insèrent mieux que certains diplômés du supérieur De même les titulaires de DUT BTS industriels ont souvent des débuts de carrière plus favorables que les titulaires de masters en lettres et sciences humaines Pour les niveaux de diplôme allant des CAP BEP aux DUT BTS les spécialités des services débouchent souvent sur des segments saturés du marché du travail alors que les

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article280 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • dossier de présentation du conseil supérieur des programmes - [Education et Devenir]
    éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1120 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Drame du Chambon : l'analyse de Françoise CLERC - [Education et Devenir]
    l égard de toute forme d expertise empêche de poser sainement la question du pouvoir et de la responsabilité des experts Dans le cas présent pour ce que nous en savons actuellement les expertises ont été faites dans les règles et les propos du ministre de l Intérieur Claude Guéant dénonçant avant les résultats de l enquête des dysfonctionnements sont insupportables Mais par la mise en scène du désarroi et de la douleur des familles douleur abominable à laquelle on ne peut que s associer la pensée rationnelle est prise en otage les enjeux réels sont gommés l opinion manipulée Dans le cas présent nous sommes conduits à oublier la faute grave d un ministre dans un régime démocratique s entend qui se permet de juger avant d avoir les données pour le faire données qui devaient résulter d une enquête par lui diligentée Si certains experts ont beaucoup péché il faut comprendre pourquoi La psychiatrie n est pas une science exacte Cette remarque ne la disqualifie pas en tant que pratique de soin Au contraire elle conduirait à se méfier des charlatans vendeurs de comportements calibrés et adaptés à coup d injonctions et de dressage L expertise lorsqu elle est sollicitée pour établir un pronostic est entourée en général de grandes précautions limitant sa portée C est même devenu un sujet de critique voire de dérision que l extrême pusillanimité des experts psychiatres Il faudrait donc que le public accorde ses violons Notre société entretient une attitude contradictoire à l égard du savoir d expertise D une part nous aimons à nous décharger sur ceux qui sont censés savoir en évitant les informations complexes en renonçant à nous interroger sur des données incertaines éducation justice médecine économie environnement sont l objet d une surenchère de discours simplificateurs ou erronés qui misent tous sur l ignorance et ou la peur du citoyen Nous abandonnons ainsi un terrain qui devrait faire l objet d un contrôle démocratique les méthodes de production des connaissances nécessaires à la vie politique D autre part la haine abjecte du savoir et notamment des savoirs des sciences de l homme dont le sarkozysme fait son quotidien est soigneusement entretenue On voit ainsi l opinion ballottée entre la défiance voire le mépris à l égard du savoir et la démission pour s en remettre à des technocrates autoproclamés compétents dont on oublie au passage de quelles idéologies ils sont porteurs Comme à l accoutumée les mesures envisagées sont un écran de fumée pour éviter de s attaquer aux vrais problèmes Il n y a pas de solution satisfaisante à la question du partage des informations entre les différents acteurs des trois institutions concernées Souvent évoqué ce partage a déjà été prévu par la loi dans une mesure strictement définie Dans le domaine de l éducation partage ou secret chaque position comporte des risques graves de dérive Devra t on faire prononcer aux personnels de l éducation un serment de Socrate à la manière des médecins assermenter les

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article610 (2015-12-30)
    Open archived version from archive