archive-fr.com » FR » E » EDUCATIONETDEVENIR.FR

Total: 1108

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Forum Retz : qui sont les enseignants du 1er degré ? - [Education et Devenir]
    de l analyse du retard économique et culturel du pays La règle de sélection précoce à la fin du primaire a été remplacée par un projet de filière commune en associant les enseignants et leurs organisations élevation de la formation initiale recrutement au Master depuis les années 70 sur un programme qui donne une grande place aux théories sur l apprentissage des stages progressifs permettant de passer le l observation à la prise en charge des élèves un lien fort avec la recherche pour les familiariser aux problèmes complexes Les syndicats du premier et du second degré ont fusionné signe du rapprochement des deux corps du premier et du second degré même si les enseignants des écoles sont toujours polyvalents avec l apport de professeurs spécialisés à hauteur de 1 pour 100 élèves environ Il est fréquent qu ils suivent leurs élèves pendant plusieurs années Ils enseignent 24 séquences de 45 minutes plus la surveillance des interclasses la participation aux réunions pédagogiques et trois journées de formation par an sur le temps libre La progression salariale se fait au même rythme pour tous même si elle n est pas particulièrement avantageuse par rapport aux autres pays Pourtant le métier est considéré par la population les enseignants sont des experts auxquels on peut faire confiance Dans ce contexte les candidats sont nombreux quinze candidats pour une place La sélection se fait à l entrée en formation avec une prime pour ceux qui ont déjà une expérience d assistant d éducation Une fois le diplôme en poche il n y a pas de concours les débutants sont embauchés en contrat à durée déterminée par le conseil d école et il leur est demandé de s adapter au fonctionnement local Ce n est qu au bout de quelques années qu ils sont titularisés comme fonctionnaires de collectivité locale Au sein des écoles la liberté pédagogique est très grande et les effectifs sont variables de 15 à la campagne à 25 en ville Les mairies sont responsables de l ouverture des classes puisqu elles recrutent leur personnel Le plus frappant c est la liberté professionnelle le fait qu ils soient tout à fait libres d utiliser les méthodes d enseignement de la lecture de leur choix ironise P Robert Aucune inspection ne vient vérifier la conformité à une norme nationale les inspecteurs ont été supprimés C est l école véritable communauté éducative qui définit la rédaction des programmes locaux qui fixent les progressions dans chaque matière Pour nous c est déroutant nous qui ne sommes pas tous toujours convaincus qu instruire et éduquer se mènent ensemble Mais notre tradition visant à dépersonnaliser les compétences du professeur ne serait pas comprise en Finlande on attend du professeur qu il soit une personne complète pas une réalité désincarnée n existant que dans l imaginaire administratif L aide et l empathie sont en Finlande au cœur du métier comme la dimension interpersonnelle de l éducation Conséquence on doit nombre de professeurs attendre que l élève soit prêt à apprendre et y consacre alors le temps nécessaire On accepte les différents rythmes des élèves Je n ai pas rencontré en Finlande de professeurs amers désobéisseurs ou qui ne croient plus en leur métier conclut avec optimisme l orateur Gilles Baillat un master pour former les enseignants Président de la Conférence des Directeurs d IUFM Gilles Baillat creuse la difficile question de la formation des enseignants notamment du premier degré qui doivent enseigner toutes les disciplines Les primaires ces incapables prétentieux écrivait il y a quelques décennies Viviane Isambert Jamati pour expliquer la défiance qu on avait envers eux Aujourd hui il est vrai que la réforme de la masterisation n a sans doute pas été construite pour les enseignants mais le passage au recrutement à Bac 5 avec un Master inscrit la formation des tous les enseignants dans un cursus de formation reconnu Mais pour G Baillat ces diplômes sont soumis à cinq contraintes qui leur sont spécifiques préparer un diplôme universitaire avec ses contenus académiques comporter une préparation professionnelle préparer aux épreuves du concours en prenant en compte les exigences de l employeur Education Nationale former à la recherche et offrir des débouchés professionnels pour tous ceux qui n auront pas le concours Du coup ils sont en tension entre la logique universitaire et la logique professionnelle Comment former à la polyvalence dans un monde universitaire centré sur les disciplines qui va considérer que les savoirs nécessaires pour enseigner en maternelle sont de bas niveau La place de la recherche est elle même un objet conflictuel entre les sciences humaines et les sciences exactes le rapport à la recherche n est pas le même et les incertitudes epistémologiques sont fortes qui peut encadrer les mémoire de recherche des stagiaires sur quels contenus quelle est la base de connaissance requise pour le métier de professeur des écoles Aujourd hui environ 730 mentions spécialités ou parcours préparent à un master et au concours de professeur des écoles la plupart construites en relation étroites avec les IUFM Avec des débats sans fin sur les contenus combien d heures de formation dans chaque discipline du master pour permettre l exercice de la polyvalence Mais on ne peut pas imaginer créer un polymaster La nature de l école primaire est bien de faire entrer les élèves dans les savoirs il faut donc que les enseignants maîtrisent l épistémologie des disciplines qu ils vont avoir à transmettre ce qui n est évidemment pas assez le cas aujourd hui Pour moi l articulation entre la licence et le master doit être plus forte on sait que nombre d étudiants ont le projet de devenir enseignant dès leur entrée à l université Nous avons besoin d un modèle intégré de formation plutôt qu un modèle consécutif Mais pour reprendre ce travail sur la formation des enseignants il est nécessaire de travailler à un consensus sur la question Sans quoi nous allons être confrontés à une crise nous voyons venir la pénurie dans certaines filières ou

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article424 (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • François DUBET et la rumeur sur le genre - [Education et Devenir]
    un vide la rumeur s en saisit Le phénomène n est pas nouveau On a eu les rumeurs de villes envahies par des habitants du 9 3 Aujourd hui on a une autre rumeur qui est une interprétation de ce que l école voudrait faire Quand il y a vacance d information la désinformation prend ses aises Pourquoi l école n informe pas cela paraît tellement simple Parce qu elle ne sait pas travailler avec les familles et qu elle estime qu elle n a pas à rendre des comptes sur les enseignements même si beaucoup d équipes le font L école doit dire ce qu elle veut faire avec ses ABCD de l égalité dans les écoles maternelles Elle doit prendre la peine d expliquer aux familles Le temps de l évolution des croyances n est pas celui d une directive ministérielle Vous pensez que cela suffirait Le seuil de tolérance s est élevé dans la société française Le mariage pour tous est mieux accepté Mais attention à tout ce qui touche à la filiation Là les mentalités ont moins bougé et ça ne changera pas le temps d une séquence d enseignement En parallèle il y a un profond désarroi d une frange de la population Des groupes qui avaient une identité culturelle forte estiment que leurs valeurs se dérobent sous leurs pieds C est ce que vivent les catholiques mais ce ne sont pas les seuls Or qu est ce que la gauche donne comme réponse Elle répète que c est un problème de crise économique et que tout ira bien mieux quand la croissance reviendra et que les individus partageront des idées justes et éclairées En agissant ainsi la gauche laisse à la pire droite un espace où elle s engouffre Le ministre doit il reculer d un pas sur ses ABCD de l égalité On ne fait pas admettre des valeurs en forçant la porte d entrée L école de Jules Ferry n était pas une école brutale Le maître était intégré dans la vie locale des populations qu il instruisait Il était laïc mais les institutrices allaient à la messe sans trahir la laïcité On a aussi cette tradition voltairienne imposant des valeurs parce qu elles sont celles de la raison et renvoyant les résistances à l obscurantisme A quand remonte ce changement de l école Aux années 1960 c est là que tout a changé parce que paradoxalement l école s est refermée sur elle même Or s il y a des principes non négociables comme la liberté et l égalité il existe aussi des croyances peut être irrationnelles et il faut prendre le temps d expliquer et de discuter Le passage en force sous prétexte qu on a raison reste vécu comme une violence Le fait d avoir raison ne dispense pas de prendre le temps de justifier ce que l on veut faire Et puis les gens qui n ont pas envoyé leurs enfants à l école veulent aussi que leurs

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article1208 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • François DUBET et le collège unique - [Education et Devenir]
    réponse est oui selon un sondage CSA paru en avril 2011 67 estiment qu il faut abandonner ce modèle et 81 qu il faut créer des parcours plus individualisés pour les élèves De nombreux professeurs souffrant de la trop grande hétérogénéité de leurs classes insistent aussi pour que les filières soient plus diversifiées En revanche des spécialistes de l éducation tels le sociologue François Dubet lire ci dessous mettent en garde contre la tentation d abandonner le modèle du collège unique les systèmes éducatifs les plus efficaces et les plus égalitaires dans le monde gardent tous les élèves ensemble jusqu à l âge de quinze ans SciencesHumaines com Évaluations en classe de cinquième mise en place de dispositifs d alternance en quatrième création de troisième pré pro ces mesures signent elles la mort du collège unique François Dubet Depuis qu il est ministre de l Éducation nationale Luc Chatel défend en principe de collège unique Les mesures qu il vient d annoncer risquent pourtant de lui faire une sérieuse entorse On peut légitimement se demander si elles ne reviennent pas à rétablir un système à deux vitesses une filière générale amenant vers le lycée pour les bons élèves et une filière professionnelle pour les mauvais élèves Il s agit en réalité d une sélection sociale qui ne dit pas son nom Les bancs de ces filières professionnelles ne rassembleront quasiment que des enfants d ouvriers comme c était le cas en leur temps des quatrième technologiques Ce sont surtout des mesures inefficaces Elles rassureront certainement quelques parents et professeurs mais échoueront à faire réussir les élèves en difficulté C est pourquoi je ne suis pas sûr que la mort du collège unique soit certaine comme on le dit parfois On reviendra au collège unique car l expérience montrera que ces nouvelles filières ne servent à rien Pourquoi ces expérimentations ne permettraient t elle pas à certains élèves décrocheurs de trouver leur voie Parce que cela n a jamais marché L idée qui guide ces mesures n est pas nouvelle elle revient à dire qu à la fin de la cinquième les élèves les plus faibles ne sont plus capables de suivre la scolarité des autres Il faut donc les sortir de l école Jusqu au début des années 1990 on envoyait ainsi ces élèves dans des classes pré professionnelles de niveau CPPN Lionel Jospin alors ministre de l Éducation nationale les a fermé en 1991 parce qu elles étaient des filières de relégation et que les parents ne voulaient plus que leurs enfants y aillent Puis ce furent les quatrième et troisième technologiques Elles ont été supprimées en 1996 par François Bayrou qui avait pourtant pourfendu le collège unique dans son livre La Décennie des malappris l expérience montrait que les élèves de ces classes restaient largement en situation d échec Après les émeutes de 2005 Nicolas Sarkozy ministre de l Intérieur a promis l ouverture de CAP dès la classe de quatrième Là ce sont les artisans qui ont

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article470 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • François DUBET : un débat confisqué - [Education et Devenir]
    la fameuse querelle des 60 000 postes a été confisquée par la question de la dette et de l austérité À droite la création de ces postes est perçue comme le signe du laxisme et de la démagogie de la gauche À gauche la réduction continue du nombre des postes est la preuve que la droite veut détruire l école publique Chacun tient le rôle qu il est censé tenir Or la question essentielle n est pas tant de savoir si l école a besoin de postes que de savoir ce que l on pourrait faire de ces moyens En dépit de toutes les critiques que l on peut leur adresser les comparaisons internationales des systèmes scolaires aboutissent à un constat peu flatteur pour l école française trop d élèves très faibles trop d inégalités scolaires trop de reproduction de ces inégalités d une génération à l autre Comme toutes ces caractéristiques fâcheuses ne s expliquent pas seulement par l état de la société française et comme la France consacre à l éducation scolaire des moyens comparables à ceux de pays qui font mieux il est clair qu une grande partie du problème scolaire français tient à l organisation de notre école à nos pratiques et à notre culture pédagogique Disons le tout net si la création de 60 000 postes était consacrée à faire plus ce que l on fait déjà il y a de grandes chances que cet effort ne porte pas ses fruits Si des milliers de postes réduisent très faiblement le nombre d élèves par classe sans rien changer à la pédagogie à l organisation du temps scolaire et à la manière de sélectionner leurs effets ne seront guère perceptibles Si ces postes servent à accroitre l emprise du soutien scolaire et la tendance de l

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article620 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Françoise CLERC et Claude REBAUD :" Le nouveau lycée, mode d’emploi" - [Education et Devenir]
    articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Françoise CLERC et Claude REBAUD Le nouveau lycée mode d emploi jeudi 8 septembre 2011 par Secrétaire Général Les réformes successives du lycée inquiètent les familles elles doivent faire des choix qui leur paraissent décisifs pour l avenir de leurs enfants Cet ouvrage a pour première ambition de faciliter la compréhension des enjeux des circuits de l organisation des contenus enseignés au lycée Il doit permettre à chacun de faire des choix en meilleure connaissance de cause Il s adresse d abord aux parents et aux lycéens et devrait faciliter le dialogue qui précède les choix d orientation ou éclairer les discussions sur le travail scolaire à la maison par exemple Il est donc destiné aux usagers du lycée il s intéresse à ce qui est important dans le détail de la vie quotidienne et tâche de garder un point de vue synthétique pour donner une vision globale d un système complexe Le souci de partir des questions que se posent les parents et leurs enfants ou de leur vécu dans l établissement a imposé la construction de chaque chapitre les analyses réflexions et suggestions sont toujours précédées d un entretien Les personnels en formation les personnels de direction trouveront également là matière à alimenter la discussion à construire la rencontre avec les parents et leurs élèves Il apportera ainsi sa contribution à un climat apaisé et à un progrès dans la réussite de tous Claude Rebaud a été chef d établissement en collège et en lycée Il a présidé l association Éducation

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article530 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Françoise CLERC : aider à réussir la seconde - [Education et Devenir]
    mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Françoise CLERC aider à réussir la seconde mardi 5 juillet 2011 Aider à réussir en seconde Comment aider son enfant à s approprier le lycée plutôt que le subir Il faut savoir garder la bonne distance pour être capable d aider efficacement son adolescent qui fait l apprentissage dela liberté et pas seulement de nouvelles façons d enseigner Le guide de Françoise Clerc et Laurence Bernabeu accompagne les parents tout au long de l année Il donne des clés de la réussite comme apprendre à gérer son temps à améliorer sa concentration Il aborde les principaux problèmes liés à la scolarité orientation évaluation sommeil sexualité etc Il présente aussi les programmes des différentes disciplines et leurs exigences aux parents On a là un outil intéressant

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article511 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Françoise Lantheaume et l'évaluation des enseignants - [Education et Devenir]
    l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D Françoise Lantheaume et l évaluation des enseignants mercredi 4 janvier 2012 café pédagogique du 4 janvier 2012 Evaluation et perte de sens du travail Le moment est venu pour un empowerment enseignant Si la réaction est aussi vive à la modification de l évaluation des enseignants c est qu elle survient dans un processus où les enseignants sont dépossédés du sens de leur travail et de leur capacité à le maitriser Pour la sociologue Françoise Lantheaume ISPEF Lyon 2 c est possible parce que les enseignants ont du mal à s emparer de la question des critères de qualité du travail à en faire un objet de débat interne Le moment est venu de mettre en mouvement la pensée construire les conditions d un débat en faire un enjeu à la fois professionnel et politique pour ne pas se faire confisquer la définition de ce que signifie bien travailler 2012 l année de l empowerment Le travail enseignant est vivement interrogé aujourd hui Quelles évolutions vous semblent à l œuvre Voyez vous des différences entre les niveaux d enseignements primaire collège lycée professionnel lycée général Ces évolutions sont largement convergentes et produisent le sentiment partagé d une certaine perte de sens du métier Les injonctions les contraintes imposées certaines attentes sociales ne coïncident pas avec ce que les enseignants estiment devoir être leur travail Ainsi de l envahissement du travail par des procédures bureaucratiques et par l évaluation au nom de l efficacité qui de fait modifient le sens et l intérêt du travail en l orientant vers un rendement immédiat à partir de critères décidés en dehors des enseignants De plus cela tend à accroître le contrôle sur les enseignants par

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article640 (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • G Fotinos : adapter le temps scolaire à l'âge des enfants - [Education et Devenir]
    études Actualités et Contributions Actualité éducative et pédagogique Contributions L actualité vue par E D Les courriers mensuels d E D Les éditoriaux d E D REFONDATION de l ECOLE Les Ressources Appel à contribution Cahiers disponibles à la vente E D Formations Sélection d articles des anciens cahiers Partenaires AEDE Association européenne de l Education Autres partenaires CAPE Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Eduveille Ifé FCPE l AFAE La ligue de l enseignement Le CRAP Cahiers pédagogiques OZP ToutEduc ACCUEIL Actualités et Contributions L actualité vue par E D G Fotinos adapter le temps scolaire à l âge des enfants lundi 18 février 2013 café pédagogique du 18 février 2013 Il est urgent d adapter le temps scolaire à l âge des enfants et de faciliter les dérogations au décret sur les rythmes Voilà les conseils de Georges Fotinos pour sortir la question des rythmes de l ornière où elle s enlise Membre de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires Georges Fotinos n est pas surpris par cet enlisement Auteur de plusieurs rapports sur la qualité de vie dans le système éducatif et d une très large consultation de la population et des enseignants d Issy

    Original URL path: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article949 (2015-12-30)
    Open archived version from archive