archive-fr.com » FR » F » FO-SNFOLC.FR

Total: 369

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Tous en grève le 15 mai contre le pacte de responsabilité et le blocage du point d'indice - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    académique Le syndicat départemental du SNFOLC Vous aide vous informe et peut intervenir pour faire respecter vos droits Contactez le grâce à la liste ci dessous Joindre votre syndicat SNFOLC départemental Conseil syndical national des 9 et 10 avril 2014 Le syndicat déterminé et unanime 48 orateurs 110 représentants des sections départementales réunis dans le berceau historique du Manifeste des instituteurs syndicalistes de 1905 Résolution adoptée à l unanimité Qui sommes nous catégories AED Agrégés Certifiés COP DCIO CPE PEGC Personnels de laboratoire Personnels non titulaires Professeurs d EPS Professeurs de chaire supérieure Professeurs Documentalistes carrière Concours Congés autorisations d absence disponibilités Mutations Notations Obligations de service Outremer Etranger 29ème base Promotions Protection des fonctionnaires Retraite cessation progressive d activité Traitements établissement Collèges CPGE Lycées SEGPA STS Actualité Édito Enseignement FNEC FP FO Fonction publique FGF FO Confédération CGT FO Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière Accueil FNEC FP FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher communiqué labos du SNFOLC du 29 avril Tous en grève le 15 mai contre le pacte de responsabilité et le blocage du point d indice jeudi 1er mai 2014 Catégorie C la perte mensuelle représente 100 nets Catégorie B la perte mensuelle représente 122 83

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Tous-en-greve-le-15-mai-contre-le,1235 (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Point d'indice gelé, surgelé…congelé. Tous en grève le 15 mai ! Communiqué du SNFOLC du 29 avril - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    votre section SNFOLC académique Le syndicat départemental du SNFOLC Vous aide vous informe et peut intervenir pour faire respecter vos droits Contactez le grâce à la liste ci dessous Joindre votre syndicat SNFOLC départemental Conseil syndical national des 9 et 10 avril 2014 Le syndicat déterminé et unanime 48 orateurs 110 représentants des sections départementales réunis dans le berceau historique du Manifeste des instituteurs syndicalistes de 1905 Résolution adoptée à l unanimité Qui sommes nous catégories AED Agrégés Certifiés COP DCIO CPE PEGC Personnels de laboratoire Personnels non titulaires Professeurs d EPS Professeurs de chaire supérieure Professeurs Documentalistes carrière Concours Congés autorisations d absence disponibilités Mutations Notations Obligations de service Outremer Etranger 29ème base Promotions Protection des fonctionnaires Retraite cessation progressive d activité Traitements établissement Collèges CPGE Lycées SEGPA STS Actualité Édito Enseignement FNEC FP FO Fonction publique FGF FO Confédération CGT FO Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière Accueil FNEC FP FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher Communiqué du SNFOLC du 29 avril Point d indice gelé surgelé congelé Tous en grève le 15 mai Communiqué du SNFOLC du 29 avril 29 avril 2014 jeudi 1er mai 2014 Le décret Hamon Peillon dans les pas du pacte de responsabilité

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Point-d-indice-gele-surgele (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Une exigence, une campagne : les projets de décrets ne doivent pas être publiés ! Communiqué du SNFOLC 11-04-2014 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    Accueil FNEC FP FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher SNFOLC Une exigence une campagne les projets de décrets ne doivent pas être publiés Communiqué du SNFOLC 11 04 2014 11 avril 2014 samedi 12 avril 2014 Le conseil national du SNFOLC réuni les 9 et 10 avril près d Angers en présence de représentants de toute la France partage l opposition exprimée par la confédération Force Ouvrière au pacte de responsabilité qui fait de la baisse du coût du travail l axe de la politique économique fragilise la sécurité sociale et s attaque aux services publics C est dans ce cadre et ce contexte que le conseil national a examiné le projet de refonte des obligations de service des professeurs du second degré présenté par V Peillon au Comité Technique Ministériel du 27 mars Ce projet fait partie des dossiers qui sont sur la table du nouveau ministre B Hamon Ce projet déboucherait inévitablement sur un allongement du temps de présence et une pression locale et managériale renforcée du fait de l imposition de missions liées à l enseignement s inscrivant dans les 1607 heures annuelles de la réglementation sur le temps de travail dans la Fonction Publique Ces orientations s inscrivent dans une volonté évidente de promouvoir des politiques éducatives locales dans la logique de la refondation de l école dont la réforme des rythmes scolaires de plus en plus rejetée est emblématique Ce projet se traduirait aussi par une perte de rémunération pour de nombreux enseignants La décision du précédent ministre de fixer la pré rentrée le 29 août illustre également que la nouvelle définition pourra servir de prétexte à la réduction des congés Ce projet s inscrit dans une logique d ensemble avec la mise en place d un régime indemnitaire défini localement la refonte des obligations

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Une-exigence-une-campagne-les (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • CTM du 23 mars : 8 raisons de voter contre le projet Peillon - Communiqué SNFOLC du 17 mars 2014 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    la Sécurité Sociale 27 mars le ministre V Peillon présente au Comité Technique Ministériel des projets de décrets bouleversant les obligations de service et les missions des professeurs Les organisations syndicales qui y siègent FO FSU CGT UNSA CFDT SUD devront émettre un avis sur ces textes Force Ouvrière votera contre 8 raisons de voter contre le projet Peillon 1 Temps de présence allongé Sous prétexte de codifier trois types de missions d enseignement liées à l enseignement complémentaires à l enseignement le temps de travail des professeurs sera défini dans le cadre annualisé de la réglementation générale de la fonction publique soit 1607 heures La référence à des maxima hebdomadaires d heures d enseignement ne constitue donc aucunement la garantie indispensable cela implique que notre temps de présence pourra être allongé sans rémunération supplémentaire Le ministre veut imposer la pré rentrée le 29 août Demain au nom des 1607 heures pourquoi ne pas nous faire rentrer encore plus tôt 2 Perte de garanties nationales perte de liberté pédagogique Notre liberté pédagogique s inscrirait désormais statutairement dans le cadre du projet d établissement aucun ministre n avait osé inscrire cela dans notre statut C est la réunionite permanente sans qu on puisse s y opposer ce que nous faisions volontairement deviendrait obligatoire 3 Perte de rémunérations pour beaucoup Les décharges statutaires sont presque toutes supprimées il faudra 10 heures en première terminale pour obtenir une heure de première chaire les heures en BTS et CPGE ne comptent plus 4 Individualisation d une partie des rémunérations Les indemnités pour missions complémentaires sur enveloppe fermée de 600 ou 1200 euros selon les propos du ministre moins que la première HSA 1846 41 pour un agrégé 1291 21 pour un certifié seront présentées au CA et attribuées sur la base d une lettre

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/CTM-du-23-mars-8-raisons-de-voter (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • 18 mars : déclaration FO-CGT-FSU-Solidaires du 21 février 2014 + appels de départements - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    Supprimer la cotisation des entreprises à la branche famille conduit de fait à le diminuer Elles s opposent au transfert du financement de la branche famille des entreprises vers la fiscalité des ménages y compris par la fiscalité locale Elles réaffirment leur attachement aux droits familiaux financés par la branche famille de la sécurité sociale C est un des éléments qui concourt à l égalité entre les femmes et les hommes en favorisant l accès au travail des femmes Les organisations syndicales CGT FO FSU Solidaires appellent l ensemble des salariés chômeurs et retraités à se mobiliser et à participer massivement aux actions interprofessionnelles de manifestations rassemblements et grève du 18 mars 21 février 2014 18 mars declaration FO CGT FSU Solidaires 21 fevrier 2014 Haute Loire 18 03 Haute Loire Rhône 18 03 Rhône Loire Atlantique Les déclarations du Président de la République du 14 janvier dernier confirment une politique d austérité qui dégrade les conditions de vie du plus grand nombre notamment des salariés précaires et privés d emploi Déjà en 2013 les nouveaux reculs sur les retraites et l accord interprofessionnel ANI témoignaient d un cap maintenu pour continuer à démanteler les conquêtes sociales dans notre pays La rigueur budgétaire et l abaissement du coût du travail voulus par le patronat et soutenus par l actuel gouvernement c est l application entre autres des traités européens ayant un seul objectif l austérité et son cortège de récessions d une part l augmentation des profits des actionnaires d autre part Les UD CGT Cgt FO Solidaires et FSU considèrent au contraire que la croissance économique passe par la satisfaction de revendications urgentes en particulier L augmentation des salaires bloqués dans de nombreux secteurs dont la Fonction Publique depuis 5 ans qui génère plus de consommation donc plus d emplois plus de recettes pour la sécurité sociale et plus de rentrées fiscales pour financer les services publics L arrêt des licenciements délocalisations et fermetures d usine la préservation des emplois industriels et publics Le retour à la retraite à 60 ans à taux plein et l abrogation des régressions opérées depuis 1993 pour favoriser entre autres l embauche en CDI des jeunes dont 25 sont au chômage L arrêt de tous les accords dits de compétitivité qui détériorent les conditions de travail des salariés et amputent leur pouvoir d achat Contre le pacte de responsabilité qui vise à entrainer les organisations syndicales dans la mise en oeuvre de la rigueur les UD CGT Cgt FO Solidaires et FSU de Loire Atlantique exigent le maintien du financement de la branche famille par la cotisation employeur partie intégrante du salaire 30 milliards d et l annulation des économies annoncées de 68 milliards d sur la dépense publique dans les 4 ans à venir Les UD CGT Cgt FO Solidaires et FSU de Loire Atlantique soutiennent les nombreuses actions revendicatives et grèves en cours Cordemais STX La Poste Alcatel Inspection du Travail secteur hospitalier intermittents du spectacle Elles considèrent plus globalement que

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/18-mars-declaration-FO-CGT-FSU (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Bilan de la 2nde réunion du groupe de travail FGF—FO sur les grilles et rémunérations du 12 février 2014 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    réduits et écartés d autant plus que les grades fonctionnels ont déplafonné le A type Le groupe de travail a travaillé autour de ces indicateurs que sont le rapport au SMIC et le coefficient d empan Toutefois la grille étant une masse de points distribués dans le temps la répartition des points en indices selon un rythme imposé dans des grades ou des classes sensibles aux conditions d avancement détermine les possibilités réelles d évolution du traitement au cours de la carrière LE TUILAGE La FGF FO propose donc un nouvel indice créé pour apprécier l attractivité théorique des grilles catégorielles L indice d attractivité le tuilage traduit les points d indice communs entre deux catégories le gain promotionnel traduit la progression de carrière générée théoriquement par un changement de catégorie sous la forme d un ratio indices communs perspectives indiciaires dans le nouveau corps NB ne sont pas pris en compte les conditions d ouverture aux promotions de corps 1 Il part du tuilage c est à dire le nombre de points communs entre deux catégories 2 Il prend en compte le gain promotionnel théorique c est à dire le nombre de points entre le sommet du corps d origine et celui d accueil 3 L indice d attractivité est établi sur la base du rapport UNE ATTRACTIVITE ECHELLE 6 1er GRADE DU NES QUASI NULLE Cet indicateur permet a fortiori de constater une dégradation de l intérêt d une promotion de C en B sauf très tôt dans la carrière Le faible écart entre l indice terminal de l échelle 6 462 et celui du premier grade du NES B 486 le confirme Les vitesses d avancement entre ces grades ne font pas véritablement la différence Calculer l indice d attractivité entre eux gain 24 tuilage 136 nous rapproche de 0 24 136 0 17 Ce tableau qui résume les indices d attractivité entre les catégories démontre plus qu un dérèglement la volonté de confondre catégorie C et B au point de ne pas rendre intéressant d un point de vue indiciaire le passage de l une à l autre L indice B A est aussi inquiétant pour autant qu il paraisse satisfaisant L écart fin de corps fin du 1er grade est de 96 points 658 562 Le A type vient d être réformé dans le cadre du CIGEM et le B type avec le NES B le C également Le risque serait qu un plafond de verre soit créé entre B et A la DGAFP ne cache pas son envie de faire de la promotion de corps une exception Inintéressant de C en B impossible de B en A sans parler de A en A chasse gardée des grands corps d état Les pentes de carrière doivent être revues pour rendre profitables les promotions de corps de C en B Les promotions de B en A doivent être garanties contrairement à une situation actuelle qui pénalise les catégories B et C La grille UIAFP FO 2000

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Bilan-de-la-2nde-reunion-du-groupe (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Traitements : grilles salaires - Janvier 2014 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    SNFOLC académique Le syndicat départemental du SNFOLC Vous aide vous informe et peut intervenir pour faire respecter vos droits Contactez le grâce à la liste ci dessous Joindre votre syndicat SNFOLC départemental Conseil syndical national des 9 et 10 avril 2014 Le syndicat déterminé et unanime 48 orateurs 110 représentants des sections départementales réunis dans le berceau historique du Manifeste des instituteurs syndicalistes de 1905 Résolution adoptée à l unanimité Qui sommes nous catégories AED Agrégés Certifiés COP DCIO CPE PEGC Personnels de laboratoire Personnels non titulaires Professeurs d EPS Professeurs de chaire supérieure Professeurs Documentalistes carrière Concours Congés autorisations d absence disponibilités Mutations Notations Obligations de service Outremer Etranger 29ème base Promotions Protection des fonctionnaires Retraite cessation progressive d activité Traitements établissement Collèges CPGE Lycées SEGPA STS Actualité Édito Enseignement FNEC FP FO Fonction publique FGF FO Confédération CGT FO Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière Accueil FNEC FP FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher FGF FO Traitements grilles salaires Janvier 2014 29 janvier 2014 samedi 15 février 2014 Traitements grilles salaires Janvier 2014 suite à l augmentation de la retenue pension civile à 9 14 Agrégés PEGC Certifiés CPE COP PLP P EPS Traitements janvier 2014 agrégés Traitements

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Traitements-grilles-salaires (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Fonctionnaires : communiqué FGF-FO du 13 février 14 Mais qui veut abattre les fonctionnaires ? - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher fgf fo Fonctionnaires communiqué FGF FO du 13 février 14 Mais qui veut abattre les fonctionnaires 16 février 2014 samedi 15 février 2014 Mais qui veut abattre les fonctionnaires Messieurs Le Roux et Peillon annoncent le gel de la carrière des fonctionnaires puis appliquent la technique du yoyo et démentent Mais le mal est fait et pris dans la tourmente le Pompier Ayrault s exprime sur Europe 1 en disant ce n est pas vrai Pourquoi annoncer de fausses nouvelles Monsieur Ayrault chef du gouvernement doit se rappeler que c est un de ses ministres et le chef de file de la majorité socialiste à l Assemblée nationale qui ont tenu ces propos et non la presse ou les syndicats La FGF FO tient à rappeler au gouvernement et à tous ceux qui veulent du bien aux fonctionnaires que Les traitements sont gelés depuis 5 ans Les mesures catégorielles promotions primes ont déjà diminué des deux tiers depuis 2012 Les suppressions d effectifs continuent à marche forcée avec la MAP clone de la RGPP Si à cela devait s ajouter le gel des carrières à savoir Suppression des promotions Suppression des réductions d ancienneté pour changer plus rapidement d échelon cela accentuerait la perte de pouvoir d achat des fonctionnaires qui s élève déjà à 8 depuis 2010 Par voie de conséquence le montant des pensions chuterait aussi la paupérisation guetterait toutes les catégories d agents Car la réalité dans la Fonction publique ce sont les traitements bruts suivants en début de carrière Catégorie C indice de départ 330 soit 1 463 17 euros pour mémoire le SMIC est à 1 445 38 euros Catégorie B indice de départ 340 soit 1 486 32 euros Catégorie A indice de départ 404 soit 1 615

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Fonctionnaires-communique-FGF-FO (2015-11-09)
    Open archived version from archive