archive-fr.com » FR » F » FO-SNFOLC.FR

Total: 369

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Gel des promotions ? Rumeur, contre-rumeur, revendications et vérité des prix, communiqué FNECFP FO du 6 février 14 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    Ouvrière Accueil FNEC FP FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher FNEC FP FO Gel des promotions Rumeur contre rumeur revendications et vérité des prix communiqué FNECFP FO du 6 février 14 6 février 2014 samedi 8 février 2014 Rumeur contre rumeur revendications et vérité des prix Si l on en croit les dernières informations la proposition du ministre Peillon de geler pour deux ans les promotions et avancements d échelon des fonctionnaires ne serait qu une rumeur déjà démentie par le ministre et le Premier ministre Comme dit l adage il n y a pas de fumée sans feu La proposition donc démentie du ministre s inscrit dans le cadre des propositions que chaque ministre doit faire pour réaliser les 68 milliards d économies d ici à 2017 pacte de responsabilité réduction du coût du travail réduction des dépenses publiques Sa proposition générerait 2 4 milliards d économie 1 2 milliard par an sur le dos des fonctionnaires Reconnaissons au zélé ministre que sa proposition n a aucun caractère d originalité puisqu elle reprend les recommandations des rapports successifs de l OCDE et de la Cour des Comptes Rappelons et ce n est pas une rumeur que le ministre a dû reculer sur ses propositions de réduire drastiquement les traitements et indemnités des professeurs des classes préparatoires aux grandes écoles après trois jours de grève reconduite par leurs assemblées générales en décembre dernier Rappelons également que comme conséquence de la revalorisation de la catégorie C qui prend effet en ce 1er février certains fonctionnaires de cette catégorie vont néanmoins voir leur traitement diminuer à la fin du mois car les effets de la revalorisation sont annulés par l augmentation des retenues pour la pension civile Rappelons enfin une déclaration du même Vincent Peillon le 19 octobre 2012 il n est

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Gel-des-promotions-Rumeur-contre (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • 18 mars : Force Ouvrière appelle à la riposte interprofessionnelle - Meeting confédération FO - 29 janvier 2014 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    et bien un carnet de commandes bien rempli Ce qui montre bien qu il s agit d un problème de demande et non d offre Si l objectif en matière fiscale est de réduire les impôts que devient alors la réforme fiscale lancée par le Premier ministre en novembre dernier dont nous avions salué l initiative répondant à notre revendication constante de grande réforme fiscale guidée par la justice et l équité Ce qui conduit à remettre à plat un système fiscal devenu illisible Pour FO il y a nécessité entre autres choses de remettre l impôt sur le revenu au centre du système en lui donnant un poids plus fort notamment en terme de rendement Mais il faut aussi remettre à plat la fiscalité des entreprises et d une manière générale effectuer un rééquilibrage entre la fiscalité dite directe et celle indirecte la TVA pesant par exemple plus lourdement sur les revenus les moins élevés Bref on a aujourd hui l impression que la réforme fiscale est quelque peu recadrée par le pacte de responsabilité et la logique économique qui le sous tend Quoi qu il en soit FO est là et sera là pour rappeler les engagements de chacun Que dire également mes camarades de l absence totale dans le discours du président lors de ses vœux le 31 décembre et de sa conférence de presse de la question du pouvoir d achat La défense et l augmentation du pouvoir d achat sont notre priorité syndicale la priorité des priorités Je dirais même plus cela constitue une urgence sociale et économique Comment qualifier l attitude du gouvernement qui a la main sur deux leviers essentiels et qui ne daigne pas les actionner Sur le Smic c est circulez y a rien à voir et sur l Etat employeur c est aussi passez votre chemin et ce depuis 5 ans Un mot sur le Smic Après qu un rapport d experts ait déconseillé tout coup de pouce le gouvernement a annoncé l augmentation automatique de 1 1 sans coup de pouce Le gouvernement a fait plus confiance à la parole des experts qu aux attentes des salariés J ai usage de dire qu un expert est quelqu un qui vous expliquera demain pourquoi les choses qu il prédisait hier ne sont pas là aujourd hui Aujourd hui mes camarades ce sont 13 des salariés qui touchent le Smic et qui auront vu leur salaire mensuel augmenter seulement de 11 euros nets Les salariés au Smic sont chaque année de plus en plus nombreux et le niveau du Smic n est guère éloigné aujourd hui du seuil de pauvreté C est pourquoi l urgence est là mes camarades sur les salaires et le pouvoir d achat L urgence sociale c est aussi de remettre en place l Allocation Equivalent Retraite C est en augmentant les salaires dans le privé et en revalorisant le point d indice gelé depuis trop longtemps dans le secteur public qu on permettra à la fois aux salariés du public comme du privé de boucler leur fin de mois et de relancer la consommation qui reste en berne et qui est pourtant un des moteurs essentiels de la croissance Je répète mes camarades c est en relançant la croissance qui fait défaut aujourd hui que l on pourra échapper à la spirale de l austérité Depuis le début de la crise et l austérité ce sont plusieurs points de croissance que nous avons perdus et des centaines de milliers d emplois qui ont été détruits notamment à la suite de plus de 60 000 défaillances d entreprises La seule chose de gagnée sur la période et on ne peut pas s en réjouir ce sont près de 900 000 pauvres de plus aujourd hui ce sont en effet 8 7 millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté qui je le rappelle est fixé à 977 euros Comme le disait un humaniste vaincre la pauvreté n est pas un acte de charité c est un acte de justice Devant ce constat dramatique je le répète et le martèle l urgence c est l emploi bien sûr mais l urgence est aussi salariale les deux sont d ailleurs liés c est pourquoi nous portons haut et fort nos revendications qui sont les suivantes la revendication d un Smic à hauteur de 80 du salaire médian J indique en plus que nous avons toujours dit que ce rattrapage peut être fait sur le temps du quinquennat la généralisation et la revalorisation d une prime transport de 400 euros minimum à tous les salariés qui utilisent leur véhicule pour se rendre à leur travail une revalorisation significative du point d indice dans la fonction publique la généralisation du treizième mois La seule réponse du gouvernement sur le sujet a été de contourner la question du pouvoir d achat et la revendication salariale en instaurant une nouvelle modalité de déblocage exceptionnel de la participation et de l intéressement l été dernier qui prenait fin au 31 décembre 2013 et qui on peut le dire a fait un flop retentissant Que dire de l appel du président à la négociation des rémunérations comme une contrepartie au pacte de responsabilité au niveau national et des branches Comment faire croire comme pour les créations d emplois que c est au niveau national que les contreparties salariales vont être négociées Ah mais rassurons nous il y aura un observatoire des contreparties qui veillera au grain Soyez tranquilles et n ayez pas peur Sur l emploi quel constat aujourd hui Des plans sociaux en cascade un taux de chômage qui malgré ce qu on voudrait nous faire croire ne baisse pas On peut signaler tout de même l exercice d explication répétitif chaque mois de l objectif d inversion de la courbe du chômage qui de stabilisation en ralentissement de la hausse s apparente à une inversion de l inversion c est à dire une augmentation J avais même dit lors de l annonce des chiffres du chômage de novembre c est plutôt la vérité si je mens Les derniers chiffres du chômage annoncés lundi 5 7 en un an montrent les limites de l ensemble des dispositifs créés depuis 20 mois Le chômage flirte toujours avec les 11 le chômage des jeunes reste bien élevé même si artificiellement avec les emplois aidés et les emplois d avenir il a baissé ces derniers mois Les jeunes sont en outre touchés de plein fouet par l ultraflexibilité et des contrats précaires de plus en plus courts Le contrat de génération ne fonctionne pas et les seniors sont laissés au bord de la route en un an plus de 12 3 d augmentation et le taux de chômage de longue durée est toujours en accroissement J ajoute mes camarades que la formation des demandeurs d emploi est un point central névralgique de la politique de l emploi et de la lutte contre le chômage de la responsabilité essentielle de l Etat et des régions C est pourquoi FORCE OUVRIERE continue de tirer la sonnette d alarme pour la survie de l AFPA et souligne qu il est indispensable pour celle ci de consacrer le principe d une commande publique nationale qui lui permettrait de répondre au public des demandeurs d emploi On voit le gouffre entre les discours les mots et la réalité sur le terrain Alors comment expliquer l écart entre les bonnes intentions et la réalité La fameuse boîte à outils mise en avant n a pas donné les effets escomptés Le problème ce n est pas la boîte à outils mais les outils et tout le monde sait qu un bon professionnel se doit d avoir de bons outils On y trouve notamment l ANI du 11 janvier 2013 la loi sur la sécurisation de l emploi et le CICE Quels effets de l ANI et la loi de sécurisation de l emploi Plus de flexibilité et très peu de sécurité Des plans sociaux et des défaillances record en 2013 Des accords maintien dans l emploi qui n ont de maintien que leur nom puisque dans certains cas l accord maintien dans l emploi a eu pour effet de licencier 15 des effectifs Des dispositions sur le temps de travail qui sur le papier paraissent protectrices pour les salariés en introduisant une durée minimale de 24 heures mais qui se révèlent être un leurre devant le nombre d exceptions et l annonce du recul de 6 mois de l application des dispositions Des délais raccourcis de consultation qui ont pour effet de faciliter les licenciements économiques collectifs et d éviter la négociation au profit de l homologation Doit on retirer de la satisfaction quand on dit après coup on vous l avait dit on vous avait prévenus c est pas faute de l avoir répété Constants nous le sommes là aussi Quand nos camarades par exemple dans l automobile négocient des accords ils n acceptent pas les baisses de salaire ou la mobilité forcée ils ne rentrent pas dans la mécanique de l ANI Le feuilleton du travail du dimanche est un autre exemple de vrai faux débat sur l emploi et un vrai cadeau encore un aux patrons notamment du bricolage Autre outil de la fameuse boîte à outils le crédit d impôt compétitivité emploi Premier cadeau de 20 milliards aux patrons Rappelons nous ce dispositif accordé sans condition et sans contrôle permettant 4 puis 6 de la baisse du coût du travail ce que nous continuons de dénoncer devait selon le gouvernement permettre la création d au moins 300 000 emplois Les économistes ne sont pas tous du même avis puisqu au mieux ce serait 150 000 à la fin du quinquennat et le comité de suite du CICE indique quant à lui qu on ne pourra pas évaluer les effets sur l emploi avant plusieurs années Bel outil efficace on le voit sans doute efficace pour reconstituer les marges des entreprises On comprend mieux pourquoi devant une telle efficacité le CICE serait consigné dans le pacte de responsabilité FO avait dénoncé dès l origine ce cadeau de 20 milliards aux patrons sans contrepartie ni même contrôle On avait suggéré de le cibler pour le conditionnaliser et revendiqué qu une partie des crédits CICE soit mutualisée pour l affecter à des mesures ciblées car seules des mesures ciblées peuvent avoir de réels effets sur l emploi Tout cela a un peu le goût du déjà vu ou de l éternel recommencement Rappelons nous il y a 30 ans GATTAZ prénom Yvon CNPF ancêtre du Medef promettait déjà au gouvernement socialiste de l époque 471 000 embauches contre des allègements du coût du travail et plus de flexibilité Selon lui des emplois étaient disponibles mais un mur de contraintes fiscales administratives et sociales pesait alors sur les entreprises Il a obtenu gain de cause en 1987 notamment avec la suppression de l autorisation administrative de licenciement mais les emplois sont toujours attendus Et aucune statistique officielle n a pu montrer la tenue de la promesse Aujourd hui GATTAZ prénom Pierre président du Medef tel père tel fils dit la sagesse populaire a fait encore plus fort Il promet 1 million d emplois contre 100 milliards d euros d allégements et un pacte de confiance et il obtient en réponse du gouvernement le pacte de responsabilité La vraie question est la suivante comment le patronat a convaincu le gouvernement voire même directement l Elysée et ses conseillers économiques ou plutôt LE conseiller économique de baisser les charges Un pouvoir de conviction qui va jusqu à faire épouser le vocabulaire patronal baisse des charges dans la bouche du président lors de son discours préliminaire de sa désormais fameuse troisième conférence de presse Le président a t il subi une sorte de média training patronal ou a t il été tellement sensible à la fable patronale qu il la récite à son tour Mes chers camarades malgré tous ces outils les annonces de plans sociaux pleuvent la liste s allonge certains font ou ont fait les gros titres de l actualité FagorBrandt Doux GAD Mory Ducros La Redoute Virgin Mégastore d autres moins Vous avez entendu nos camarades qui m ont précédé à la tribune Leurs propos illustrent clairement la situation actuelle de l emploi dans le secteur privé et des services publics dans notre pays L urgence mes camarades après les salaires et l emploi elle se situe aussi au niveau de la défense et du maintien de notre système de protection sociale collective élément fondamental de notre République sociale Celle ci est mise à mal et il est urgent de tirer le signal d alarme une nouvelle fois Ce fut le cas en 2013 sur les retraites Au meeting du 24 janvier 2013 ici même j indiquais justement qu on était mal barré compte tenu des propositions qui alors commençaient à filtrer sur le sujet Nous n avons pas obtenu satisfaction sur nos revendications principales mais nous n avons pas ménagé nos efforts pour défendre nos retraites et ne pas sacrifier l avenir Ni ménagé notre peine pour peser lors du débat parlementaire mobilisation du 10 septembre du 15 octobre du 5 novembre du 26 novembre et du 18 décembre adresse publique aux parlementaires publiée dans les journaux pétition en ligne Nous continuons de dénoncer la mesure phare de cette réforme l allongement de la durée de cotisation qui socialement est incompréhensible sonne à nos oreilles comme une soumission économique à la logique de rigueur ou d austérité mise en œuvre par le pacte budgétaire européen A noter d ailleurs et c est significatif que le gouvernement a reçu dès après l adoption de la réforme les félicitations de la commission européenne Il n y avait pas urgence sur le sujet pour le coup et nous n avons eu de cesse de le dire Ce dossier laissera des traces profondes et nous ne renoncerons jamais Mes chers camarades il y a deux façons de s attaquer à la sécurité sociale on peut remettre en cause les prestations Ce fut le cas sur les retraites on peut s attaquer à sa structure et c est ce qui risque d arriver La sécurité sociale est l un des biens les plus précieux pour les travailleurs et leurs familles Grâce à elle ils peuvent se soigner avoir une retraite percevoir des allocations familiales Nos anciens se sont battus pour l avoir ils ont pesé au sein du Conseil national de la Résistance Si dans un système capitaliste le régime dit de sociale démocratie peut avoir un sens c est la sécurité sociale qui lui donne Supprimer la cotisation patronale d allocations familiales qui plus est sans savoir par quoi elle va être compensée peut être lourd de conséquences Autant on peut discuter sur la clarification des responsabilités et financements entre solidarité ouvrière et solidarité nationale entre cotisations et impôts se soumettre à la logique de l abaissement du coût du travail oubliant au passage le coût de l énergie du capital et de la monnaie n est pas acceptable Une ancienne responsable confédérale Paulette HOFMAN me rappelait récemment qu au début des années 80 le dossier avait déjà été évoqué et que nous avions expliqué que la cotisation patronale était du salaire différé toute diminution devant automatiquement se traduire par une augmentation des salaires Vous voyez qu on en est loin Au delà qui peut garantir le maintien des prestations En régime d austérité budgétaire et de bonneteau fiscal les dangers sont réels et certains Tout comme il est dangereux de parler d abus en matière d assurance maladie Si la sécurité sociale a résisté dans ses structures et fondements malgré de nombreuses attaques c est notamment parce qu elle est majoritairement financée par la cotisation sociale Tout simplement parce qu une cotisation est plus difficile à remettre en cause qu un impôt et que la cotisation est ce qui confère un droit aux travailleurs Et mes chers camarades quand on a un droit on ne demande rien à personne on le fait respecter Alors défendre la sécurité sociale comme l emploi ou les salaires c est une impérieuse nécessité c est aussi défendre la liberté défendre l égalité défendre le pacte républicain Défendre le pacte républicain c est aussi défendre le service public républicain percuté et ruiné par la RGPP hier et son alter ego d aujourd hui la MAP que l on pourrait définir par Mesures d Austérité en Plus Ce n est pas qu une question d effectifs et de statuts même si cela va de paire c est de l avenir du service public pour les usagers et citoyens dont il s agit En annonçant 50 milliards de dépenses en moins sur 3 ans en mettant en place un observatoire de la dépense ce n est pas le régime Dukan qu on met en place avec celui là il paraît en effet qu on regrossit après c est l anorexie budgétaire et comptable qui finit par vous tuer Déjà aujourd hui ce sont des missions de service public qui ont disparu A l hôpital public avec la petite sœur de la RGPP la tarification à l activité c est l égalité d accès et la qualité des soins qui en prend un coup Je ne peux pas ici faute de temps détailler toutes les mesures mais sachez mes camarades que l ensemble des services publics est aujourd hui impacté par plus de 1 000 mesures qui désormais visent aussi les organismes sociaux et de santé Celles ci sont souvent prises en dehors de toute concertation ou débat préalables et ce même avec les ministères et sans débat parlementaire alors que de nombreuses mesures auront des conséquences législatives Malgré les promesses nous n avons toujours pas obtenu un débat toujours reculé pourtant essentiel sur le rôle et les missions générales des services publics débat indispensable avant toute réforme On devrait enfin l avoir sous l égide du Commissariat général à la

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/18-mars-Force-Ouvriere-appelle-a (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Chefs des travaux, missions alourdies, traitement en baisse Communiqué SNFOLC du 28 janvier 2014 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    soit pour les chefs de travaux les enseignants et les autres corps la mise en place par le ministre des groupes de travail n a qu un seul objet faire exploser les règles statutaires actuelles pour les caler avec la loi de refondation et en passant dans le cadre de l austérité imposée baisser les traitements Les chefs de travaux n échappe pas à cette nouvelle la règle du perdant gagnant En effet le ministère souhaite renforcer la circulaire actuelle n 2011 215 du 1er décembre 2011 qui régit les missions des 2091 chefs de travaux de deux façons En confirmant l obligation de la lettre de mission pour trois ans alors que les chefs de travaux n en veulent pas En les transformant en directeurs délégués aux formations technologiques et professionnelles c est à dire directement associés à la direction des établissements et donc aux partenariats territoriaux associant l établissement la région le rectorat avec la région en tête de pont Ils deviendraient comme les chefs d établissements les managers d établissements autonomes territorialisés Ce cadre nouveau révolutionne les missions actuelles telles qu elles sont définies dans chaque décret de corps des certifiés et agrégés forcément impactées En effet les articles 4 des décrets des corps de certifié et d agrégé décret n 72 580 et 72 581 du 4 juillet 1972 disposent Ils peuvent les agrégés et certifiés exercer les fonctions de chef de travaux Ces fonctions consistent à assurer sous l autorité directe du chef d établissement l organisation et la coordination des enseignements technologiques et professionnels ainsi que la gestion des moyens mis en oeuvre pour ces enseignements Le chef de travaux conseille le chef d établissement pour le choix l installation et l utilisation des équipements pédagogiques Il participe aux relations extérieures de l établissement notamment avec les entreprises Pour aller plus loin encore dans la mise en place d un statut à part le ministre propose que le service d enseignement qui donne lieu aux HSA soit supprimé pour deux raisons exposées dans la fiche 1 portant sur les missions La réalité de la charge de travail des chefs de travaux implique un investissement à temps complet dans la fonction ce qui rend difficile l exercice d un service d enseignement même faible 70 des chefs de travaux bénéficient d heures supplémentaires en moyenne l équivalent de 3 ou 4 HSA alors que ces heures dédiées à l enseignement ne sont pas toujours effectives A l inverse 30 des chefs de travaux n en bénéficient pas ce qui crée des distorsions importantes de rémunération entre des personnels exerçant les mêmes fonctions Chacun appréciera le langage ministériel sur le travail des chefs de travaux Pour le SNFOLC tout cela a un sens en retirant l enseignement devant élèves et donc les HSA que seuls les enseignants peuvent percevoir le ministre entend bien couper les chefs de travaux de leur corps pour une mise en place d un statut avec autorité fonctionnelle Il ne s agit

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Chefs-des-travaux-missions (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Frais de transport : une lettre de la FGF-FO à la ministre Lebranchu du 21 janvier 2014 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    Notations Obligations de service Outremer Etranger 29ème base Promotions Protection des fonctionnaires Retraite cessation progressive d activité Traitements établissement Collèges CPGE Lycées SEGPA STS Actualité Édito Enseignement FNEC FP FO Fonction publique FGF FO Confédération CGT FO Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière Accueil FNEC FP FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher FGF FO Frais de transport une lettre de la FGF FO à la ministre Lebranchu du 21 janvier 2014 21 janvier 2014 mardi 21 janvier 2014 A Marylise LEBRANCHU Madame la Ministre Par correspondance en date du 21 février 2013 à ce jour sans réponse de votre part j attirais votre attention sur un sujet particulièrement préoccupant pour tous les agents fréquemment contraints de prendre en charge sur leurs deniers personnels tout ou partie des frais résultant de déplacements effectués dans le cadre de l exercice de leurs fonctions ou dans le cadre d un mandat syndical au sein d instances de concertation de l administration En effet depuis l arrêté du 3 juillet 2006 fixant les taux des indemnités de missions versées aux agents se déplaçant pour les besoins du service hors de leur résidence administrative et hors de leur résidence familiale ceux ci n ont pas été revalorisés Le taux du remboursement forfaitaire des frais supplémentaires de repas est fixé à 15 25 par repas et à 60 maximum pour le remboursement des frais d hébergement Au regard des prix pratiqués dans la restauration et dans l hôtellerie 84 77 en moyenne annuelle nationale en 2013 selon l INSEE il apparait sans ambiguïté que les taux de remboursement appliqués par l administration ne couvrent plus la totalité des dépenses engagées par les agents Cette situation est d autant plus inquiétante que le taux de TVA appliqué dans le secteur de l hôtellerie restauration est en 2014

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Frais-de-transport-une-lettre-de (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Le rapport Pêcheur préconise la mobilité pour les fonctionnaires - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    2018 Quelque cinq millions et demi d agents dans les trois fonctions publiques État collectivités territoriales hospitalière sont de nouveau sur la sellette Le 4 novembre le rapport du conseiller d État Bernard Pêcheur sur les modes de recrutement de rémunération de gestion et d organisation des carrières ainsi que des parcours professionnels des fonctionnaires a été remis à Jean Marc Ayrault Dès le 7 il était présenté aux syndicats de fonctionnaires Les choses commencent vite et pourtant Le rapport commandé en mai dernier n engage pas le gouvernement a immédiatement fait savoir le Premier ministre et Marylise Lebranchu ministre de la Fonction publique se donne deux ans pour tout mettre sur la table carrières échelons grades Des réunions bilatérales avec les syndicats sont programmées d ici au 5 décembre date d une nouvelle rencontre avec la ministre pour parler des pistes retenues par le gouvernement Les syndicats réclament de leur côté et ce depuis longtemps des discussions sur les salaires et une revalorisation du point d indice Si les fédérations de fonctionnaires FO regroupées dans l UIAFP sont prêtes à discuter de tout thématique calendrier accord de méthode elles veulent surtout négocier avec l État l employeur des fonctionnaires Ainsi Christian Grolier de la Fédération générale des fonctionnaires oppose la négociation salariale annuelle au contrat social triennal préconisé par M Pêcheur Il veut discuter de la grille indiciaire de C juqu à A pour assurer aux agents un meilleur déroulement de carrière la création d une nouvelle catégorie A afin de tenir compte des recrutements à bac 5 SERVICE PUBLIC OU PEAU DE CHAGRIN Autre point de désaccord la volonté du rapporteur d abandonner le critère exclusif du diplôme et de caractériser chaque corps ou cadre d emploi par un niveau de fonctions ce à quoi Christian Grolier réplique

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Le-rapport-Pecheur-preconise-la (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Frais de déplacement : le SNFOLC s'adresse au ministère- 14/11/2013 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    et unanime 48 orateurs 110 représentants des sections départementales réunis dans le berceau historique du Manifeste des instituteurs syndicalistes de 1905 Résolution adoptée à l unanimité Qui sommes nous catégories AED Agrégés Certifiés COP DCIO CPE PEGC Personnels de laboratoire Personnels non titulaires Professeurs d EPS Professeurs de chaire supérieure Professeurs Documentalistes carrière Concours Congés autorisations d absence disponibilités Mutations Notations Obligations de service Outremer Etranger 29ème base Promotions Protection des fonctionnaires Retraite cessation progressive d activité Traitements établissement Collèges CPGE Lycées SEGPA STS Actualité Édito Enseignement FNEC FP FO Fonction publique FGF FO Confédération CGT FO Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière Accueil FNEC FP FORCE OUVRIÈRE SNETAA FO Masquer Rechercher SNFOLC Frais de déplacement le SNFOLC s adresse au ministère 14 11 2013 14 novembre 2013 vendredi 15 novembre 2013 Monsieur le Directeur Nous nous adressons à vous sur la question des frais de déplacement Comme vous le savez depuis plusieurs années cette question revient régulièrement tant les retards sont importants Souvent les difficultés sont grandes pour nos collègues pour faire valoir leurs droits Il semble qu une nouvelle étape soit franchie dans la dégradation des conditions de remboursements En effet lors du dernier CTA de l académie de Poitiers il a été annoncé que dans cette académie il y avait une dette d environ 470000 euros portant sur les frais de déplacement 170 collègues seraient particulièrement concernés Cela concerne tant les TZR que des contractuels affectés sur plusieurs établissements Certains collègues ont avancé des sommes qui vont jusqu à deux mois de salaire La situation est d autant plus tendue que 60000 euros auraient été gelés par le ministère au titre du budget 2013 sur ce poste ce qui représente environ 10 de la somme Nous vous demandons donc d intervenir afin que les situations soient régularisées

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Frais-de-deplacement-le-SNFOLC-s (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • FONCTIONNAIRES : 16,3% DE POUVOIR D'ACHAT EN MOINS EN 12 ANS - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    DE PLUS EN PLUS PAUVRES De 2000 à 2012 l inflation s est élevée à plus de 25 Sur la même période la valeur du point d indice qui doit tendre à progresser pour compenser l inflation n a été revalorisée qu à hauteur de 8 70 Ainsi en 12 ans les fonctionnaires ont donc perdu 16 30 de pouvoir d achat Dans le même temps certains agents ont pu bénéficier de progression de carrière ou de revalorisation de leurs primes Rappelons que l amélioration des carrières ou la reconnaissance de certaines sujétions n a pas vocation à compenser l inflation Changer d échelon de grade ou de corps est un des éléments incontournables de la fonction publique de carrière qui a pour objet de reconnaitre les qualifications compétences et technicités des agents ainsi que leur ancienneté Il en est de même pour la revalorisation des primes dont le but principal est de compenser des sujétions particulières à chaque corps de fonctionnaires travail posté intempéries horaires atypiques etc Fort de ces améliorations de carrière les gouvernements successifs se complaisent dans la mauvaise foi en affirmant tous les ans que le pouvoir d achat des fonctionnaires progresse parfois même plus que l inflation La FGF FO affirme clairement qu une telle présentation du pouvoir d achat des fonctionnaires consiste à travestir la réalité L inflation doit être impérativement corrigée par l augmentation de la valeur du point d indice Non content d être la seule mesure égalitaire permettant à chaque fonctionnaire d être traité de manière identique au regard de l inflation elle est également la seule à pouvoir s appliquer de manière uniforme En effet chaque agent ne perçoit pas systématiquement des primes chaque agent n a pas forcément un corps de débouché de carrière et certains agents au sommet

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Fonctionnaires-16-3-de-pouvoir-d (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Personnels de laboratoire, Nouvelle grille de catégorie C : On est loin du compte. SNFOLC, 3 octobre 2013 - snFOlc - Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges
    1800 il devrait percevoir 1931 Le SNFOLC a pris acte du projet de nouvelle grille de catégorie C présentée vendredi 20 septembre aux fédérations de fonctionnaires par la Ministre de la Fonction publique FORCE OUVRIERE avait refusé le projet initial présenté en juillet qui entraînait des baisses d échelons et des rallongements de carrière On ne peut nier des propositions positives si la nouvelle grille présentée propose un reclassement d échelon à échelon si tous les collègues gagnent au moins un point d indice si la durée cumulée dans chaque grade baisse l ensemble toutefois ne répond que trop partiellement aux attentes des collègues et le projet ne satisfait pas pleinement nos principales revendications La refonte globale de la grille indiciaire de la Fonction publique commune aux trois catégories est évacuée Le démarrage de la grille à 120 du SMIC n est pas satisfait le minimum de rémunération fixé à 1463 IM 316 serait inférieur de 253 à ce que serait une rémunération à 120 du SMIC 1 716 équivalents à l IM 371 Gains indiciaires inégaux entre 1 et 11 points selon les échelons Pour les adjoints principaux de 1ère et 2ème classe ce sont en priorité les échelons les plus bas qui sont revalorisés échelons dans lesquels il y a très peu d agents voire aucun 1 point d indice supplémentaire 4 63 bruts pour certains échelons alors que la simple revalorisation des traitements pour suivre l inflation depuis 2010 aurait dû amener à ce qu un traitement de 1300 soit augmenté de 98 La revalorisation de la grille des C est enfermée le bas passe de 309 à 316 alors que le haut passe de 430 à 431 hors 9e des adjoints principaux de 1ère qui ne sera accessible qu à très peu de collègues C est

    Original URL path: http://fo-snfolc.fr/Personnels-de-laboratoire-Nouvelle (2015-11-09)
    Open archived version from archive