archive-fr.com » FR » F » FO-SNUDI.FR

Total: 227

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    les conseillers pédagogiques pour ceux du premier et du second degré il annonce renoncer à l annualisation de leur temps de travail Il annonce vouloir poursuivre en janvier la discussion sur l Education prioritaire sur les bases initiales notamment en matière de pondération horaire Suite à la mobilisation des professeurs de Classes Préparatoires en grève depuis le 9 décembre avec parfois plus de 60 de grévistes le ministre renonce pour l instant à baisser les rémunérations et aussi à modifier les obligations de service pour eux comme pour tous les professeurs du secondaire Les annonces du ministre prouvent que les personnels ont raison lorsqu ils veulent le maintien de leurs garanties statutaires comme sur les rythmes scolaires Jusqu à présent le ministre n a pas désamorcé le conflit sur les rythmes scolaires Pour la suspension de la réforme des rythmes scolaires et l abrogation du décret Il faut tout mettre en oeuvre à tous les niveaux pour mobiliser et permettre l action commune Tout en déclarant au CSE du 6 décembre Nous aurons à nous revoir prochainement Il faut améliorer le ministre reste sourd à l exigence d ouverture de négociations sur les revendications De leur côté les fédérations FO CGT SUD de l Education nationale et des territoriaux ainsi que le SNUipp FSU et le SNUCLIAS FSU territoriaux réunis le 10 décembre ont acté le principe d un appel commun qui rappelle la revendication de suspension abrogation et pose la question de la grève pour faire céder le ministre préparée par des AG communes dans les circonscriptions Une nouvelle réunion des mêmes organisations aura lieu le 17 décembre pour valider l appel commun Du côté des maires et des conseils municipaux Le maire de Janvry Essonne dénonce l illégalité de la réforme et la remise en cause de la libre administration des communes alors que l Etat vient de renoncer à saisir la justice Le conseil municipal de Versailles a adopté une motion adressée au ministre de l éducation nationale qui demande un moratoire d applications de la réforme des rythmes scolaires pour la rentrée 2014 et la réouverture d une concertation avec les associations de maires A Créteil le maire confronté à la résistance des parents et des enseignants a été contraint de réunir le conseil municipal un dimanche matin le 8 décembre pour adopter la réforme des rythmes scolaires Du côté des parents d élèves Certains s organisent pour mener la fronde et demander le retrait du décret sur les rythmes scolaires Ainsi à Boissey le Châtel les parents d élèves ont décidé de bloquer l école le 14 janvier pour demander le retrait de la réforme Peillon Dans le regroupement de Ferrières Haut Clocher Ormes et Portes les parents ont déjà organisé deux blocages d école des mercredis matins et multiplient les actions contre cette réforme Du côté des citoyens français Selon un sondage de l institut BVA Opinion près de sept Français sur dix 69 se disent favorables à une annulation de la réforme des

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article100 (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    du primaire assurant des fonctions de remplacement ou exerçant sur des postes fractionnés et d autre part élargir l abaissement des taux d encadrement à l ensemble des activités extra scolaires Les personnels et les élèves devraient donc faire les frais de la réforme La réforme des rythmes mise en place à la rentrée 2013 pour un peu plus de 20 des écoliers fait apparaître de grandes difficultés Déjà de nombreuses communes annoncent leur refus de la mettre en place en 2014 En faisant glisser les missions d enseignement de l Éducation nationale vers les communes elle crée de graves inégalités de traitement sur le territoire et crée une confusion entre scolaire et périscolaire locaux activités Elle va à l encontre de l intérêt des enfants et de celui de l ensemble des acteurs concernés Cette réforme bâclée a été mise en œuvre contre l avis d une majorité des personnels et de leurs organisations syndicales elle a été imposée sans les moyens d encadrement nécessaires C est un échec pour Vincent Peillon et ceux qui le soutiennent encore le ministre doit en tirer les conséquences et retirer son décret A l intersyndicale du 20 novembre au siège du SNUipp FSU les organisations Fédération des Services Publics CGT CGT Educ action FNEC FP FO Fédération SPS FO SUD Éducation Fédération SUD Collectivités Territoriales ont pris acte positivement de la proposition du SNUipp d appeler les enseignants du 1er degré à la grève sur une plate forme qui revendique notamment la suspension de la réforme des rythmes Le ministre ne peut se prévaloir d aucun consensus il doit répondre au personnel il doit répondre à la grève Pour l unité d action de l ensemble des personnels concernés les organisations syndicales Fédération des Services Publics CGT CGT Educ action FNEC FP FO Fédération SPS FO SUD Éducation Fédération SUD Collectivités Territoriales réunies en interfédérale le 21 novembre 2013 appellent l ensemble des personnels du 1er degré les personnels des collectivités territoriales animateurs éducateurs territoriaux enseignants artistiques territoriaux ATSEM adjoints techniques à faire GREVE LE 5 DECEMBRE 2013 pour obtenir la suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme et l abrogation du décret sur les rythmes scolaires Les organisations syndicales se réuniront à la suite du 5 décembre dans l unité la plus large possible pour faire le point sur la poursuite du mouvement pour faire aboutir ces revendications En attendant une intersyndicale départementale se réunira mardi 26 novembre prochain pour discuter de l organisation de la grève et de la plateforme de revendications A la suite de cette rencontre nous vous transmettrons toutes les informations relatives à la manifestation qui aura lieu à Evreux Dès à présent nous vous encourageons à mobiliser vos collègues informer les parents d élèves et si ce n est pas déjà fait faire signer les pétitions en pièce jointes Ces pétitions dont nous avons déjà de nombreux exemplaires seront transmises au DASEN lors d une audience que nous demanderons le jour de la

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article98 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    la réforme et l abrogation du décret sur les rythmes scolaires Alors que depuis la rentrée de toutes parts le rejet de la réforme des rythmes scolaires et de ses conséquences ne cesse de s amplifier le ministre de l Éducation Nationale n en tient aucun compte Il a même été jusqu à déclarer que celle ci est victime de son succès Les problèmes rencontrés confirment les craintes que nous exprimions dès la promulgation du décret le 24 janvier 2013 confusion entre le scolaire et le périscolaire mise en oeuvre des projets éducatifs territoriaux comme source de désorganisation des écoles et d inégalités entre les communes remise en cause des conditions de travail classes occupées allongement du temps de présence et du statut des personnels annualisation des heures des remplaçants directeurs devenus employés communaux Il est clair que la réforme des rythmes scolaires est le premier maillon de la refondation de l école autrement dit de saterritorialisation Cette volonté de désengager l État de ses responsabilités en matière d enseignement va de pair avec la politique d austérité encore renforcée dans le projet de budget 2014 La suspension de la réforme des rythmes scolaires et l abrogation du décret du 24 janvier 2013 qui l organise sont doncune nécessité urgente Le SNUDI FO 27 vous informe qu à Paris les syndicats Snudi FO SNUipp FSU Sud Education CNT CGT Educ Action et FO Ville de Paris appellent en commun à la grève le 14 novembre ils exigent l arrêt du dispositif actuel et exigent l abrogation du décret du 24 janvier 2013 Dans l Eure le SNUDI FO 27 a participé à une intersyndicale réunissant les syndicats appelant à la grève Malheureusement le SNUIPP 27 n a pas participé à cette intersyndicale refusant de se joindre à cette grève Vous

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article96 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    bruts à chaque PE c était que les syndicats signent préalablement un document intitulé accord de méthode Dans cet accord les signataires déclarent approuver le contenu des décret et loi PEILLON sur les rythmes scolaires et la fusion école élémentaire collège prévue par l école du socle des compétences Il s agit d un véritable chantage indécent pour un ministre qui serait bien inspiré de renoncer à ces méthodes qui ne l honorent pas Après le camouflet reçu pour l application du décret sur les rythmes scolaires 82 des communes ont refusé de le mettre en oeuvre le ministre devrait tenir compte du climat de rejet de ses orientations qu il a instauré dans les écoles les collèges les lycées et les lycées professionnels Peut être le ministre trouvera t il le soutien des syndicats collabo le SE UNSA et le SGEN CFDT qui par principe et filiation politique appuient tout ce que fait le ministre mais qu il ne compte pas sur FORCE OUVRIERE Pour nous les choses sont claires le gouvernement a décidé de bloquer les traitements et salaires dans la fonction publique pour la 4ème année consécutive c est inacceptable ça suffit Nous exigeons l ouverture de véritables négociations sans aucun préalable sur les revendications des personnels notamment salariales c est à dire assez du blocage des salaires augmentation de 5 de la valeur du point d indice et attribution de 44 points d indice au titre du rattrapage du pouvoir d achat perdu depuis 10 ans pour les PE non à l aumone des 400 création d une indemnité équivalente à l ISOE touchée par les professeurs de collège et lycée et donc qui ne soit pas inférieure à 1200 Concernant le passage à la hors classe augmentation immédiate de 2 à 7 du taux de

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article87 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    adresse au SNUipp FSU Les professeurs des écoles ne veulent pas du décret sur les rythmes scolaires Le décret publié le 24 janvier ne satisfait personne Il est inacceptable Il suscite la colère des enseignants qui voient à juste titre une dégradation de leurs conditions de travail une perte financière la confusion entre le scolaire et le péri scolaire et la tutelle des collectivités territoriales Nulle part les professeurs des écoles ne veulent de la réforme des rythmes ni en 2013 ni en 2014 Ils veulent que le décret sur les rythmes scolaires disparaisse Déjà les premières réponses pour le 28 mars Déjà dans l Oise en Haute Garonne à l EREA de Bourg en Bresse à Audruicq dans le Pas de Calais FO SNUipp CGT appellent ensemble à la grève le 28 mars pour l abandon du décret sur les rythmes scolaires contre la territorialisation de l École et des missions des personnels Plus de 90 des communes ont décidé de ne pas appliquer le décret Le ministre s était fixé que 50 des villes passent à quatre jours et demi dès 2013 Devant la résistance des enseignants des parents et des élus il vient d annoncer que son objectif était finalement ramené à 20 des villes Ainsi la liste des villes qui ne mettent pas le décret en oeuvre en 2013 s allonge chaque jour davantage après Nice Lyon Montpellier Montreuil Grenoble Angers Strasbourg Bordeaux ce sont Mulhouse Villeurbanne St Denis Metz Versailles et dernièrement Lille L association des Maires des Grandes Villes de France annonce qu une majorité d entre elles ne feront pas la réforme en 2013 La fédération des villes moyennes indique que 170 communes sur 200 de cette catégorie n appliqueront pas en 2013 Avec la semaine de quatre jours et demi et la Refondation Peillon les raisons de faire grève ne manquent pas Les directeurs des écoles de 4 à 13 classes perdraient entre 25 et 16 de leur temps de décharge Le droit au temps partiel à 80 est menacé du fait d une organisation de la semaine différente d un territoire à l autre Le dispositif Plus de maîtres que de classes de la Refondation Peillon augmente le nombre de postes retirés du mouvement remettant en cause le droit à mutation qui deviendrait un droit fictif Le recours à des contractuels à tiers temps issus du nouveau concours Peillon conduit les DASEN à les affecter sur les postes de Remplaçants en lieu et place des titulaires mais sans ISSR puisqu ils ne sont pas titulaires cf notre prochain message sur la carte scolaire 2013 Rien n est joué Le ministre doit retirer son décret Rappelons que le décret Chatel sur l évaluation des enseignants a été publié en mars 2012 et abrogé quelques mois plus tard Le SNUDI FO appelle les enseignants à faire grève le jeudi 28 mars pour l abrogation du décret et l abandon du projet de loi de territorialisation Vous trouverez en pièces jointes Les communiqués nationaux

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article85 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    une grève massive comme nos collègues parisiens 90 de grévistes à Paris le 22 janvier Nos réunions ont permis de mesurer la détermination de nombreux collègues qui tous syndicats confondus refusent de subir la semaine surchargée de M Peillon en 2013 comme en 2014 Le ministre doit abroger son décret maintenant Le SNUDI FO 27 appelle tous les PE grévistes à diffuser massivement la lettre ouverte aux parents d élèves pièce jointe à cosigner avec les agents territoriaux la lettre ouverte à chaque maire et à lui adresser pièce jointe à fédérer les écoles d une même Communauté de communes pour refuser toute négociation d un Projet Educatif Territorial à exiger l abrogation du décret qui s il n était pas abrogé s appliquerait en 2014 comme en 2013 Les fédérations FNEC FP FO 27 CGT Education 27 et SUD Education 27 et le SNUEP FSU Académique appellent les enseignants et personnels de l EN à manifester à Evreux à 14 heures IA 27 derrière leur banderole unitaire portant les revendications suivantes Abandon du projet de loi Peillon Refus de la régionalisation de l enseignement professionnel et de l orientation Abrogation du décret Peillon sur les rythmes scolaires Amélioration des conditions de travail et de rémunération Le syndicat FO des agents territoriaux menacés comme nous par le décret Peillon se joindra à notre manifestation avec ses revendications Retrait des dispositions visant à alléger les taux d encadrement des élèves Création des postes statutaires nécessaires à l encadrement des activités périscolaires Retrait du projet de territorialisation de l école primaire Refus de la remise en cause des activités sportives artistiques animation etc qui aurait un impact le mercredi sur les emplois dans les collectivités territoriales Abrogation du décret sur les rythmes scolaires Cette manifestation se terminera avec une assemblée générale de

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article83 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    nationale également dans le second degré notamment contre le transfert aux régions de l enseignement professionnel et de l orientation prévu dans la loi Peillon Mais la seconde condition pour gagner reste la clarté de nos revendications Comment obtenir que tout soit remis à plat sans obtenir au préalable l abrogation du décret du 24 janvier et l abandon des Projets Educatifs Territoriaux contenus dans le projet de loi Peillon que les DASEN et IEN mettent déjà en place avec des maires Avant même qu il soit discuté par le parlement faudrait il appliquer un projet de loi d orientation parce que le ministre a décidé de passer en force en promulguant un décret contre l avis de tous cinq mois avant l éventuelle adoption de son projet de loi Poser ces questions c est y répondre par la grève nationale sur nos revendications Dans l Eure comme dans tous les départements le SNUDI FO appelle les PE à fermer toutes les écoles le 12 février et à s organiser pour réussir la mobilisation dès cette semaine Les IEN invitent déjà les directeurs à des réunions en dehors du temps de travail pour appliquer le décret dont nous revendiquons l abrogation La réponse des écoles doit être collective directeur comme adjoints nous serons tous en grève le 12 février Aucun directeur ne doit se retrouver seul face à l administration et la première réponse à ces invitations est le dépôt de nos déclarations préalables de grève dès aujourd hui pdf joint Dès aujourd hui nous vous invitons à utiliser ces affiche et lettres pour informer parents et élus des raisons de notre grève Affiche photocopie A3 pour les panneaux d école 8 raisons de refuser ensemble le décret sur les rythmes scolaires Lettre ouverte aux parents d élèves par les

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article82 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Snudi Force Ouvrière - Eure
    collègues parisiens 90 de grévistes à Paris le 22 janvier Nos réunions ont permis de mesurer la détermination de collègues qui tous syndicats confondus refusent de subir la semaine surchargée de M Peillon en 2013 comme en 2014 Le ministre doit abroger son décret maintenant Le SNUDI FO 27 appelle tous les PE grévistes à diffuser massivement la lettre ouverte aux parents d élèves message de lundi à cosigner avec les agents territoriaux la lettre ouverte à chaque maire et à lui adresser avant la grève à fédérer les écoles d une même Communauté de communes pour refuser toute négociation d un Projet Educatif Territorial à exiger l abrogation du décret qui s il n était pas abrogé s appliquerait en 2014 comme en 2013 Les fédérations FNEC FP FO 27 CGT Education 27 et SUD Education 27 appellent tous les enseignants et personnels de l EN à manifester à Evreux à 14 heures IA 27 derrière leur banderole unitaire portant les revendications suivantes Abandon du projet de loi d orientation Refus de la régionalisation de l enseignement professionnel et de l orientation Abrogation du décret sur les rythmes scolaires Amélioration des conditions de travail et de rémunération Le syndicat FO des agents territoriaux menacés comme nous par le décret Peillon se joindra à notre manifestation avec ses revendications Retrait des dispositions visant à alléger les taux d encadrement des élèves Création des postes statutaires nécessaires à l encadrement des activités périscolaires Retrait du projet de territorialisation de l école primaire Refus de la remise en cause des activités sportives artistiques animation etc qui aurait un impact le mercredi sur les emplois dans les collectivités territoriales Abrogation du décret sur les rythmes scolaires Cette manifestation se terminera avec une assemblée générale de tous les personnels de l EN dans la

    Original URL path: http://27.fo-snudi.fr/spip.php?article81 (2015-11-09)
    Open archived version from archive