archive-fr.com » FR » F » FO-SNUDI.FR

Total: 217

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Liaisons Syndicales N°169 de juin 2013 - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    Syndicales n 176 de septembre 2015 Liaisons Syndicales n 175 Liaisons Syndicales n 174 Spécial Election Professionnelle 2014 Liaisons Syndicales N 173 de septembre 2014 Liaisons Syndicales N 172 d avril 2014 Liaisons Syndicales N 171 de décembre 2013 Liaisons Syndicales N 170 de août 2013 Liaisons Syndicales N 169 de juin 2013 Le décret Peillon sur les rythmes scolaires doit et peut être abandonné Comités de pilotage mis en

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article85 (2015-11-09)
    Open archived version from archive


  • Le décret Peillon sur les rythmes scolaires doit et peut, être abandonné : Comités de pilotage mis en place par les mairies : quelle attitude adopter ? - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    représente ce décret pour les enseignants mais aussi pour les élèves et pour les communes Les informations qui nous parviennent des communes qui passent en 2013 font plus que confirmer nos inquiétudes Le plus souvent tout est piétiné nos conditions de travail les fameux rythmes la cohérence des temps scolaires sans parler du respect voire de la simple courtoisie que nous sommes en droit d attendre des élus et parfois de notre hiérarchie Plus le temps passe plus sont révélées les intentions du ministre Peillon qui dans le droit fil de ses prédécesseurs met en cause les principes fondamentaux de l Ecole publique La décision récente de faire entrer le groupe Total comme actionnaire de sa contre réforme sur les rythmes scolaires confirme s il en était besoin que la morale laïque de M Peillon est différente de la nôtre Mais face à ces dangers se dresse et s organise un profond rejet Pour n en citer que quelques exemples Les 83 des communes nationalement qui ont refusé de mettre en œuvre la réforme en 2013 92 dans les Côtes d Armor Le rejet de la part des enseignants qui ont massivement fait grève le 12 février dernier pour exiger l abrogation du décret Les 1000 enseignants parisiens réunis à nouveau avec leurs organisations syndicales SNUDI FO SNUIPP FSU SUD Education CGTEduc action et CNT STE le mercredi 22 mai pour exiger le retrait du projet Delanoë et l abrogation du décret Les enseignants de Blanquefort qui avec FO contraignent la mairie de Blanquefort 33 et le DASEN à retirer leur projet les Unions locales de St Nazaire CGT FO SNUipp qui font signer ensemble une pétition pour le retrait du projet du maire Le Ministre Peillon est aussi confronté à des difficultés inattendues comme celles de la CNAF qui

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article84 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Courrier à destination des parents : pour le retrait pur et simple du projet de loi et du projet de décret sur les rythmes scolaires du Ministre Peillon - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    2014 Liaisons Syndicales N 172 d avril 2014 Liaisons Syndicales N 171 de décembre 2013 Liaisons Syndicales N 170 de août 2013 Liaisons Syndicales N 169 de juin 2013 Le décret Peillon sur les rythmes scolaires doit et peut être abandonné Comités de pilotage mis en place par les mairies quelle attitude adopter Courrier à destination des parents pour le retrait pur et simple du projet de loi et du

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article61 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Inventaire des risques du DUER : le SNUDI-FO ne permettra pas que les directeurs soient chargés d’une tâche et d’une responsabilité qui ne leur incombent pas et qui pourraient les exposer à des recours ! - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    Ces derniers jours plusieurs IEN sollicitent à nouveau les directeurs et directrices d école pour qu ils réactualisent et leur transmettent l inventaire des risques du Document Unique DUER Le SNUDI FO renouvelle ses analyses et ses conseils aux collègues La réalisation de l inventaire des risques du DUER comme le DUER lui même est de l entière responsabilité du DASEN Il ne peut déléguer cette responsabilité et le travail nécessaire pour l assumer qu à des personnes compétentes en la matière auxquelles il donne tous les moyens nécessaires Plus simplement l employeur ne peut dire à ses salariés débrouillez vous pour assurer vous mêmes la sécurité et la santé au travail que je dois vous garantir Le SNUDI FO dénonce toutes les tentatives de l administration de faire endosser aux directeurs des tâches qui lui incombent comme par exemples le tutorat des EVS l avis sur les demandes d autorisation d absence des collègues Les salariés doivent pouvoir contribuer à l inventaire des risques du DUER ils ne doivent être responsable de son élaboration Nous conseillons à tous les directeurs de laisser à la disposition des collègues un exemplaire du formulaire que nous avons réalisé intitulé modèle de contributions libres au DUER 1 Le SNUDI FO propose à tous les directeurs et toutes les directrices d école d adapter le courrier clair détaillé et documenté qu il a réalisé 1 et de l adresser à leur IEN individuellement OU MIEUX COLLECTIVEMENT x directeurs d un secteur qui peut être plus ou moins large Ce courrier établit de façon irréfutable sur la base des documents fournis par l académie que réaliser l inventaire des risques du DUER est impossible pour les directeurs d école Il démontre sur la base des textes réglementaires 1 que les directeurs d école pourraient même

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article37 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • CTM du 9 avril Projet de décret d’annualisation des remplaçants : FO, FSU, CGT, SUD votent contre … le ministre désavoué - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    décret qui fait disparaître le maximum de 24 heures hebdomadaires d enseignement une des garanties statutaires Décret de 90 essentielles pour tous les enseignants du 1er degré Un décret annualisant les remplaçants conséquence directe du décret du 24 janvier 2013 sur les rythmes scolaires Conséquence directe de la mise en œuvre du décret du 24 janvier contre lequel les personnels se sont mobilisés tout au long de l année 2013 et se mobilisent depuis le début 2014 ce projet prévoit que les PE remplaçants les PE affectés sur des compléments de services seraient contraints d assurer jusqu à 27 28 heures d enseignement hebdomadaire voire 30 heures dans certaines situations Selon leur mission tous les PE n auraient plus les mêmes obligations de services C est l éclatement du corps des PE l affaiblissement des normes nationales la dégradation des conditions de travail l individualisation des relations avec la hiérarchie Tout ce qui a suscité le rejet de la réforme des rythmes scolaires est concentré dans ce projet de décret Avec les rythmes scolaires c est l annualisation de tous les PE et la déréglementation généralisée Qui peut croire qu avec la désorganisation la dislocation du cadre national créées par les rythmes scolaires tous les PE ne seront pas visés par la déréglementation et l annualisation des horaires en fonction des projets éducatifs territoriaux Aucun nouveau maxima à 27 heures hebdomadaires aucune récupération pondérée aucun contrôle des plages de récupération fut il par le CTSD ne peut compenser la disparition du maximum de 24 heures hebdomadaires d enseignement Le seul maximum compatible avec les intérêts des enseignants qui garantit des conditions de travail acceptables ce sont les 24 heures hebdomadaires fixées par le décret de 90 Force Ouvrière n a pas oublié les millions de journées de récupération perdues par

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article133 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Organisons la signature massive de la pétition au nouveau ministre ! exigeant l’abrogation du décret du 24 janvier 2013 dit “sur les rythmes scolaires” - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    rythmes scolaires s amplifie Pour appliquer le décret du 24 janvier le ministre veut supprimer le maxima de 24 heures d enseignement hebdomadaire Tous en grève le 18 mars Dernières informations sur l organisation de la grève du jeudi 14 novembre Consulter le livre noir de la semaine de 4 5 jours Courrier des directeurs d école au maire de Paris Témoignages de collègues parisiens Témoignages recueillis par le SNUDI FO d ILLE ET VILAINE Organisons la signature massive de la pétition au nouveau ministre exigeant l abrogation du décret du 24 janvier 2013 dit sur les rythmes scolaires Publié le 16 avril 2014 Snudi fo 22 L annonce d un assouplissement de la réforme des rythmes par le nouveau 1er ministre résulte de la prise en compte du rejet massif que cette contre réforme suscite chez l immense majorité des enseignants mais aussi des parents des élus Mais le caractère totalement imprécis de cette annonce laisse la porte ouverte aussi bien à un abandon pur et simple qu à un quasi statuquo voire une aggravation du décret L assouplissement sera ce que la mobilisation de tous contraindra le gouvernement à en faire Pour le SNUDI FO le danger que

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article130 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • A l’approche de la rentrée 2014, la mobilisation contre le décret dit “sur les rythmes scolaires” s’amplifie - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    rentable De nombreuses autres communes prennent des positions publiques ou adressent des courriers au Directeur académique sans toujours malheureusement faire à leurs prises de position la publicité qu elles méritent Début mars 16 d entre elles étaient recensées mais nous en découvrons régulièrement de nouvelles Suite à l initiative intersyndicale de février dernier autour de la lettre aux maires proposant à ceux ci d adopter des délibérations demandant la suspension du décret le SNUDI FO a reçu copie à ce jour des délibérations de Bégard Pabu Caouennec Lanvézéac Lanrelas Rappelons qu une délibération est un acte officiel transmis en Préfecture qui engage la commune La délibération de Bégard dont le maire est M Le Caër vice président du Conseil général chargé de l Education précise notamment Face à un transfert de compétences ainsi qu à une baisse sensible des DGF prévue pour 2014 Face aux difficultés déjà recensées par les communes ayant appliqué la réforme à la présente rentrée Face au bouleversement du rythme de vie des élèves des familles et des personnels communaux Considérant que les nouveaux temps périscolaires ne seront pas mis en place dans les meilleures conditions et qu ils risquent d aggraver les inégalités entre les élèves des territoires Monsieur le maire propose à l assemblée de demander la suspension de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Entendu l exposé de Monsieur le Maire le conseil municipal après en avoir délibéré à l unanimité DEMANDE la suspension de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires La délibération de Pabu Le Conseil Municipal Face aux nombreuses difficultés rencontrées par les communes ayant mis en place les rythmes scolaires Face au coût engendré par cette réforme coût non compensé par l Etat et ce dans le cadre d une réduction de dotations Face à la fatigue engendrée pour les enfants Face aux inégalités des territoires et des communes face aux difficultés des jeunes à trouver leurs repères Face aux difficultés à recruter des animateurs disponibles et compétents face à un décret qui au final se montre peu satisfaisant DEMANDE à l unanimité la suspension de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Nous avons eu connaissance de délibérations similaires répondant à l initiative intersyndicale des communes de Glomel Cavan Pédernec Ce sont plus de 2400 maires qui aujourd hui nationalement se sont prononcés publiquement pour le report la suspension ou l abrogation Et les défections continuent à Strasbourg le maire vient de suspendre les réunions préparatoires à la mise en œuvre de la réforme Il serait donc erroné de croire que les communes qui ont renvoyé des projets cédant aux rappels comminatoires de la Direction académique voire qui se sont engagées dans la recherche de solutions pour mettre en œuvre une organisation n aspirent pas à l abrogation ou à la suspension du décret Peillon qu elles ne s opposeront pas à sa mise en œuvre Du côté des parents d élèves des mobilisations diverses se mettent en

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article128 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Pour appliquer le décret du 24 janvier, le ministre veut supprimer le maxima de 24 heures d’enseignement hebdomadaire - Site du SNUDI-FO 22 des Côtes-d'Armor
    2008 relatif aux obligations de service des PE pour imposer 27 heures de classe par semaine aux remplaçants et une annualisation déguisée Le 28 mars le ministre a présenté un projet de décret qui fait disparaître le maxima horaire de 24 heures d enseignement hebdomadaire pour les PE exerçant des fonctions de remplaçant ou assurant un service sur postes fractionnés Les PE remplaçants ainsi que les PE affectés sur des compléments de services se verraient contraints d assurer jusqu à 27 heures d enseignement hebdomadaire conséquence directe de l application du décret sur les rythmes scolaires Vingt quatre heures d enseignement c est déjà assez au vu des conditions de travail déjà très dégradées effectifs par classe en hausse intégration des élèves handicapés et nouvelle baisse des traitements en net de 0 8 en janvier Le ministre pense t il que 24 heures d enseignement par semaine ce n est pas suffisant Qui peut croire qu avec la désorganisation créée par les rythmes scolaires tous les PE ne seront pas visés par la déréglementation et l annualisation des horaires en fonction des projets éducatifs territoriaux dans un processus d individualisation des relations de travail De plus la période de récupération serait définie par l autorité académique en tenant compte des périodes où les moyens de remplacement sont fortement sollicités après consultation de l agent individuellement sans aucun contrôle des instances paritaires CAP ou CTD Quand on connaît les très grandes tensions sur le remplacement tout au long de l année tant le manque de postes est criant alors que la récupération serait organisée par l IA dans une relation individuelle de gré à gré on ne peut que s inquiéter des conditions dans lesquelles s effectuera la récupération Force Ouvrière n a pas oublié les millions de journées de récupération

    Original URL path: http://22.fo-snudi.fr/spip.php?article126 (2015-11-09)
    Open archived version from archive