archive-fr.com » FR » F » FORMATHON.FR

Total: 473

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Les tremblements | Bienvenue sur le site du Formathon
    Il survient préférentiellement chez le jeune adulte et le sujet âgé Présent dans la posture mais aussi dans l action écriture manipulation d un verre il affecte surtout les membres supérieurs de façon bilatérale mais parfois asymétrique Il peut toucher le chef tremblement de dénégation ou d affirmation et la voix chevrotante il est plus rare aux membres inférieurs Il est aggravé par l émotion le stress l exercice la fatigue Il peut s atténuer ou disparaître transitoirement après la prise d alcool Sa fréquence est rapide de 6 à 12 Hz tend à diminuer avec l âge alors que l amplitude des oscillations augmente L évolution est lentement progressive mais lorsqu il devient intense peut être une source de handicap fonctionnel et social majeur L examen neurologique est en dehors du tremblement strictement normal en particulier absence de syndrome akinéto rigide associé Le traitement repose sur le Propranolol Avlocardyl β bloquant non cardio sélectif de 40 à 240 mg jour En cas de contre indication de mauvaise tolérance ou d inefficacité on aura recours à la Primidone Mysoline de 125 à 750 mg j ou à la gabapentine 1200 à 2400 mg j Certaines formes répondent au clonazépam Rivotril La stimulation continue du noyau ventral intermédiaire du thalamus est parfois proposée dans les formes sévères résistantes au traitement médical 2 Autres causes de tremblement postural Au cours de situations physiologiques particulières peur anxiété exercice physique intense L exagération du tremblement physiologique par une hyperthyroïdie une hypoglycémie un phéochromocytome Consommation excessive de tabac acide nicotinique de xanthines café thé colas sevrage en alcool Composante posturale du tremblement parkinsonien Origine médicamenteuse prise de neuroleptiques intoxication au lithium dépakine tricycliques salbutamol ou au contraire sevrage en sédatifs benzodiazépines La maladie de Wilson D Le tremblement d action et d intention Il est de nature cérébelleuse par atteinte du cervelet ou des pédoncules cérébelleux supérieurs Le tremblement s accentue avec la vitesse du mouvement et à l approche de la cible tremblement intentionnel Il n apparaît pas au repos et au début du geste volontaire mais lorsque le geste se développe que des ajustements positionnels fins sont requis lorsque le verre d eau atteint les lèvres lorsque le doigt atteint le nez Il se révèle sous la forme d une oscillation irrégulière d amplitude croissante qui vient interrompre le mouvement Il est parfois très ample qualifié alors de dyskinésies volitionnelles d attitude Les gestes élaborés peuvent être extrêmement perturbés entraînant une incapacité majeure dans la vie quotidienne Il touche particulièrement la racine des membres supérieurs et le tronc chez certains patients il s exprime par une oscillation rythmique de la tête sur le tronc voire du tronc lui même Il est irrégulier et lent 2 à 4 Hz Il s accompagne de signes caractéristiques d un syndrome cérébelleux hypermétrie dyschronométrie adiadococinésie Les causes les plus fréquentes sont la sclérose en plaques les séquelles de traumatisme crânien les atrophies cérébelleuses acquises ou héréditaires les lésions vasculaires ou toute autre lésion du cervelet et de

    Original URL path: http://formathon.fr/new/2011/03/15/les-tremblements/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive

  • Les suites de couches difficiles | Bienvenue sur le site du Formathon
    psychologique seront abordés pour permettre aux médecins généralistes de renforcer leur attention à une époque où les sorties de maternité sont de plus en plus précoces et où leur rôle s en trouve renforcé Les 24 premières heures après l accouchement se déroulent habituellement dans l établissement ou l accouchement a eu lieu et représentent la période la plus dangereuse Nous l aborderons succinctement Modifications anatomo physiologiques Retour du système génital à la normale Anatomiques Involution utérine phénomène fondamental de la période des suites de couches Arrêt des métrorragies Régénération de la muqueuse endométriale Modification du vagin et des organes génitaux externes Hormonal Mise en place de l allaitement maternel si la femme a fait ce choix Montée laiteuse Ou inhibition de la lactation Modifications psychologiques Découverte et accueil de l enfant à la naissance dans les premiers jours et au retour à la maison L arrivée d un bébé explique Francesco Palacie Espasa réorganise le monde interne des parents et réactive en eux le vécu infantile archaïque du bébé qu ils ont été on touche ici au plus profond de la parentalité Devenir mère exige une gestion particulière avec ambivalence Cette gestion est difficile et souvent répugnée aussi bien aux médecins qu au psychisme parental Difficultés de la période des suites de couches Liées à l accouchement Liées à l allaitement Problèmes en relation avec l accouchement Episiotomie Déchirure Cicatrices des césariennes Nous aborderons la douleur et son traitement dans cette période et toutes les complications possibles de ces gestes chirurgicaux Problèmes liés à l allaitement Difficulté de démarrage Crevasses Engorgement Arrêt plus ou moins brutal et difficile Complications d allaitement lymphangite galactophorite abcès etc Problèmes chirurgicaux difficiles à diagnostiquer en suites de couches Appendicectomie Pathologies des suites de couches Infections puerpérales endométrite infection urinaire hémorragie rétention placentaire Maladie thromboembolique Références EMC 2001 Horovitz Guyon Roux Hoche EMC 1984 Baudet Collet Marcou Suites de couches Formathon 2006 Verhaeghe Psychothérapie autour de la naissance Rayr Gyn Obst n 400 février 1999 Conséquences post partum blues sur le nouveau né De Galembert Réalités en gynécologie obstétrique octobre 2008 Psychopathologie du post partum Sanchez Cardenas Nantes Abstract gynécologie avril 2002 Suites de couches pathologiques ULP Strasbourg 2004 2005 Suites de couches pathologiques CNGOF août 2006 Campus national Gynécologie Obstétrique Contraception du post partum dossier FMC Revue praticien avril 2008 Histoire allaitement Morel historienne réalités en gynécologie obstétrique novembre 2005 Que dire et ne plus jamais dire aux femmes dans le post partum Ramamah Maillet et Riethmuller Besançon Génésis avril 2010 Dossier psychiatre et grossesse centre médico psychologique pôle 8 Toulouse Réalités en gynécologie obstétrique avril 2010 Suites de couches relecture à partir de modèles traditionnels Dr De Gasquet Abstract gynécologie mai 2008 Ce contenu a été publié dans Colloques Formathon 2011 Publications avec comme mot s clé s Colloque Formathon 2011 Gynécologie Obstétrique Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien Les perturbations du bilan biologique hépatique Les tremblements Recherche pour Accès rapides Formathon 2014 Formathon 2013 Editorial 2013 Ateliers Colloques

    Original URL path: http://formathon.fr/new/2011/03/15/les-suites-de-couches-difficiles/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive

  • Les perturbations du bilan biologique hépatique | Bienvenue sur le site du Formathon
    Ac et possible Gamma globulinémie polyclonale IgA dans l alcoolisme IgG pour les viroses et hépatites auto immunes IgM pour la BCP 2 Situations cliniques les plus fréquentes a Hépatites toxiques Médicamenteuse a rechercher si élévation des TGP On tolère une cytolyse à 3xNle pour maintenir la thérapeutique imputable Alcoolique si élévation des TGO La recherche d une élévation de la CDT peut être utile en cas de doute Une élévation des CPK orientera vers une origine musculaire b Hépatite virale Faire une sérologie B et C devant toute élévation expliquée ou non des TGP 1 5 des français aurait une Hépatite Virale C La cirrhose hépatocarcinome hypertension portale en est la principale complication Le dépistage de l entourage a risque devra alors être propose c Hémochromatose génétique Faire un bilan ferrique Fer sérique CSS Ferritine devant toute élévation expliquée ou non des TGP C est la maladie génétique la plus fréquente en France 1 français 400 La cirrhose hépatocarcinome hypertension portale en est l une des grandes complications Les saignées corrigent ce risque hépatique Le diagnostic implique une enquête familiale d NASH Non Alcoolique Stéatose Hépatite La stéatose est une accumulation excessive de lipides dans les hépatocytes Elle entraine souvent une élévation de la GGT et ou TGP En l absence d inflammation hépatique on parle de stéatose pure Si cette stéatose s accompagne d inflammation hépatique voir nécrose hépatocytaire et ou fibrose on parle de stéato hépatite non alcoolique ou NASH 20 a30 de la population américaine présente une stéatose dont 10 au stade de NASH soit 2 à 3 de leur population La NASH est étroitement associée à l obésité abdominale 55a75 au diabète II 20a75 l hypertriglycéridemie 20a92 La biologie hépatique ne permet pas de différencier stéatose pure et NASH La NASH est considérée comme la manifestation hépatique du syndrome métabolique car souvent associée à un tableau d insulinorésistance Le Syndrome métabolique associe obésité insulinorésistance HTA hypertriglicéridemie avec baisse du HDL La réduction pondérale brutale régime by pass peut favoriser l apparition d une NASH 10 à 40 des NASH peuvent évoluer vers la cirrhose 3 Quand doser les transaminases Ictère Asthénie Surpoids Polyarthralgies Alcoolisme Traitement potentiellement hépatotoxique Dyslipidémie diabète Risque viral Chirurgie 1992 toxicomanie tourisme sexuel Transaminases élevées conduite à tenir Enquête médicamenteuse GGT PAL Bilirubines libre Bilirubine conjuguée Cholestérol Triglycérides Glycémie et IMC Fer sérique CSS Ferritine Ag HBS Ac α HVC Echographie abdominale 4 GGT élevées conduite à tenir En conclusion Une hépatopathie asymptomatique peut évoluer vers une insuffisance hépatocellulaire vers la cirrhose et ses complications que sont l hépatocarcinome et l hypertension portale Il faut donc savoir y penser antécédents chirurgicaux lourds asthénie polyarthralgies obésité alcoolisme médicaments connus potentiellement hépatotoxiques Le bilan hépatique de dépistage repose toujours et encore sur le dosage de la GGT et des transaminases tests non spécifiques mais sensibles pour toute hépatopathie même de présentation asymptomatique En cas de doute sur un alcoolisme on peut rechercher une élévation de la CDT spécifique de l œnolisme La recherche d

    Original URL path: http://formathon.fr/new/2011/03/15/les-perturbations-du-bilan-biologique-hepatique/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive

  • Prévention de la thrombose | Bienvenue sur le site du Formathon
    RECORD 4 essais Possiblement plus efficace que LOVENOX 40 mg mais sur risque hémorragique Nom commercial Présentation PRADAXA Boehringer Gel 75 et 110 mg XARELTO Bayer Cp 10 mg Posologies 1 prise jr de 150 ou 220 mg 1éreprise à ½ dose 1 à 4h après le bloc 150 mg si âge 75 ans I rénale modérée prise d Amiodarone ou de Vérapamil 1 prise jr de 10 mg 1ère prise 4 à 6 h après le bloc Pas d adaptation posologique Métabolisme Prodrogue métabolisée en Dabigatran molécule active Biodisponibilité 6 à 8 Pic à 2h ½ vie de 14 à 17 h Elimination rénale 80 Biodisponibilité 80 Pic en 2 à 4h ½ vie 7 à 13h Elimination rénale 60 Contre indications I rénale severe I hépatique severe Tr 2N Quinine millepertuis Grossesse allaitement I hépatique sévère I rénale terminale déconseillé en cas d I rénale sévère Grossesse allaitement Interactions médicamenteuses Prudence avec la rifampicine pantoprazole Eviter AINS Anti agrégants Kétoconazole rifampicine inhibiteurs des protéases millepertuis anti épileptiques Prudence AINS Aspirine Surdosage Pas d antidote spécifique possibilité d utiliser NOVOSEVEN ou FEIBA Dabigatran épuré par le charbon actif oral ou sur colonne Rivaroxaban dialysable Effets tests de coagulation TCA TT TP faux ACC TP TCA TT faux ACC Limites ½ vie courte oubli plus problématique Interactions médicamenteuses Absence d antidote spécifique Absence de monitorage biologique possiblement problématique dans certaines situations et obstacle à la vérification de l observance A ce jour encore peu de recul clinique vis à vis de leur utilisation dans la vraie vie Coût Perspectives d avenir Pour ces deux molécules nouvelles AMM en attente ACFA Dabigatran étude RE LY Rivaroxaban étude ROCKET AF TVP curatif Dabigatran étude RE COVER Rivaroxaban étude EINSTEIN EXTENSION Autres molécules prometteuses en attente d AMM ou en cours d essai Anti Xa APIXABAN oral en 2 prises biodisponibilité 51 à 85 ½ vie de 10 à 15 h élimination à 75 hépato biliaire et intestinale Multiples études dans la prévention TVP en chirurgie et médecine ADVANCE ADOPT dans le TTT des TVP SOTHELLI l ACFA AVERROES ARISTOTLE le SCA APPRAISE EDOXABAN BETRIXABAN YM 150 TAK 442 Antagoniste de la Vit K TECARFARIN Oral Mode d action proche de la Warfarine mais pas de métabolisme par le CYP donc moins d interactions Références 1 M Samama J Conard M H Horellou L Le Flem C Guinet F Depasse Deux nouveaux anticoagulants disponibles en 2010 Dabigatran Etexilate et Rivaroxaban Progrès attendus problèmes posés Annales pharmacologiques Françaises 2010 68 359 369 2 M Frachini P M Mannucci A new era for anticoagulants European Journal Of Internal Medicine 2009 20 562 568 3 G J Hankey J W Eikelboom Antithrombotic drugs for patients with ischaemic stroke and transient ischaemic attack to prevent recurrent major vascular events Lancet Neurol 2010 9 273 84 Ce contenu a été publié dans Flashs Formathon 2011 Publications avec comme mot s clé s Cardiologie Flashs Formathon 2011 Phlébologie Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien Maladie de

    Original URL path: http://formathon.fr/new/2011/03/15/prevention-de-la-thrombose/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive

  • Phlébologie | Bienvenue sur le site du Formathon
    THROMBOSE Nouveaux anticoagulants indications limites avenir Dr Eric AUXENFANTS Jusqu à récemment le traitement préventif de la thrombose veineuse profonde reposait sur des règles hygiéno diététiques des dispositifs mécaniques et la prescription d héparine HBPM ou HNF ou de pentasaccharide Continuer la lecture Publié dans Flashs Formathon 2011 Publications Marqué avec Cardiologie Flashs Formathon 2011 Phlébologie Commentaires fermés Recherche pour Accès rapides Formathon 2014 Formathon 2013 Editorial 2013 Ateliers Colloques Flashs Equipes Contact Plan général Accueil Formathon 2014 Fréquentation du site Publications Formathon 2013 Programme du Formathon 2013 Ateliers Colloques Equipes Flashs Formathon 2012 Editorial 2012 Vidéos Ateliers Colloque Flashs Forum Equipes Formathon 2011 Ateliers Colloques Flashs Forum Equipes Formathon 2010 Ateliers Colloques Flashs Forum Equipes Formathon 2009 Ateliers Colloques Flashs Formation des animateurs Forum Equipes Formathon 2008 Ateliers Colloques Flashs Forum Equipes Sites recommandés Site médicaux Liens pratiques Sites suivis Spécialités Allergologie Appareil locomoteur Cancérologie Cardiologie Chirurgie Dermatologie Endocrinologie Equipement Hygiène Pansements Gastro Entérologie Gériatrie Gynécologie Obstétrique Hématologie Imagerie Législation Maladies infectieuses Néphrologie Neurologie Ophtalmologie ORL Pédiatrie Pneumologie Psychiatrie Rhumatologie Savoir être Soins palliatifs Stomatologie Urgences Réanimation Urologie Téléchargement Mon compte Contact Connexion Flux Connexion Flux RSS des articles RSS des commentaires Site de WordPress FR Menus Choisir une catégorie Accueil 3 Actualités 4 Associations 1 Associations affiliées à Norformed 1 Cancerologie Soins palliatifs 1 Communiqués 1 Compte rendus de FMC se lection 6 Formations Séminaires 6 Formations 1 Inscription Mailing lists 1 Inscription Mailing lists 1 Navigation 1 ouvert rubrique 1 Publications 263 Formathon 2008 38 Ateliers 7 Colloques 22 Equipes 2 Flashs 5 Forum 1 Formathon 2009 44 Ateliers 8 Colloques 26 Equipes 3 Flashs 5 Forum 1 Formathon 2010 43 Ateliers 9 Colloques 25 Equipes 3 Flashs 5 Forum 1 Formathon 2011 52 Ateliers 10 Colloques 24 Equipes 6 Flashs 4 Forum 1 Formathon 2012 46

    Original URL path: http://formathon.fr/new/tag/phlebologie/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive

  • Maladie de Gelineau | Bienvenue sur le site du Formathon
    un calendrier de sommeil pendant une quinzaine de jours 3 Un bon interrogatoire permet d évoquer le diagnostic de narcolepsie Quelles questions poser Le matin vous réveillez vous reposé Dans la journée avez vous une somnolence importante et ou des endormissements inopinés ou incoercibles Dans la journée lorsque vous faîtes la sieste celle ci est elle réparatrice Vous arrive t il de rêver pendant la sieste Avez vous une impression de faiblesse musculaire lors des émotions et notamment lors d un fou rire 4 Pour confirmer le diagnostic de narcolepsie un enregistrement polysomnographique associé à des tests itératifs de latence d endormissement est nécessaire Lorsque cela est possible il est préférable que cet enregistrement soit réalisé dans un centre de référence ou de compétence labellisé pour les hypersomnies Deux types de narcolepsie existent la narcolepsie sans cataplexie et la narcolepsie avec cataplexie Les critères diagnostiques sont les suivants Critères diagnostiques narcolepsie sans cataplexie ISCD2 2005 1 Plainte de somnolence diurne excessive depuis plus de 3 mois 2 Absence de cataplexie ou doute 3 A la polysomnographie et aux tests itératifs de latence d endormissement latence moyenne inférieure à 8 minutes et au moins 2 endormissements en sommeil paradoxal 4 Absence d autres étiologies pour expliquer la somnolence diurne excessive Critères diagnostiques narcolepsie avec cataplexies ISCD2 2005 5 Plainte de somnolence diurne excessive depuis plus de 3 mois 6 Présence de cataplexies 7 A la polysomnographie et aux tests itératifs de latence d endormissement latence moyenne inférieure à 8 minutes et au moins 2 endormissements en sommeil paradoxal ou dosage d hypocrétine dans le LCR avec des taux 110 pg ml 8 Absence d autres étiologies pour expliquer la somnolence diurne excessive Comment différencier la narcolepsie des autres causes de somnolence diurne excessive Dans la classification des troubles du sommeil de l ISCD2 2005 de nombreuses pathologies sont à l origine d une plainte de somnolence diurne excessive Les étiologies les plus classiques sont les suivantes Somnolence secondaire à une dette de sommeil Hypersomnies centrales narcolepsies avec ou sans cataplexies narcolepsies secondaires à un trouble médical hypersomnie avec ou sans temps de sommeil allongé hypersomnies récurrentes dont le syndrome de Kleine Levin les troubles respiratoires nocturnes dont le syndrome d apnées du sommeil de type obstructif Le diagnostic différentiel peut être fait le plus souvent à l aide d un enregistrement polysomnographique nocturne associé à des tests itératifs de latence d endormissement Cependant l interrogatoire et l agenda de sommeil permettent d orienter le diagnostic Insuffisance de sommeil Syndrome d apnées du sommeil narcolepsie Hypersomnie avec temps de sommeil allongé Calendrier de sommeil Très informatif sur le temps de sommeil nocturne Siestes courtes Sommeil nocturne réparateur non oui Non ivresse de sommeil au lever Durée des siestes variable variable courte prolongée Sieste rafraîchissante non oui non PSG Confirmation du diagnostic Suspicion du diagnostic Temps de sommeil allongé TILE 8 min et au moins 2 endormissements en SP PSG polysomnographie TILE tests itératifs de latence d endormissement SP sommeil paradoxal Echelle de

    Original URL path: http://formathon.fr/new/2011/03/15/maladie-de-gelineau/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive

  • La kyphoplastie | Bienvenue sur le site du Formathon
    d une consultation préalable des modalités et des complications potentielles de ce geste qui s effectue sous anesthésie générale Ceci nécessite bien entendu une consultation d anesthésie préalable également Le patient endormi est placé en procubitus sur la table de radiologie vasculaire qui comporte un arceau mobile permettant d effectuer un contrôle scopique permanent et des clichés de face de profil et en obliques sans avoir à mobiliser le patient Un abord transpédiculaire droit et gauche permet de mettre en place les canules dans le corps vertébral On met ensuite en place les ballonnets qui sont gonflés à l aide de produit de contraste ceci sous contrôle scopique la pression dans les ballonnets étant également contrôlée par un manomètre relié à chacun de ces ballons Lorsque la distension du ballon paraît suffisante ces ballons sont ôtés on injecte alors le ciment acrylique ou PMMA à l aide de canules remplies de ciment Ce remplissage est progressif bilatéral jusqu à obtention du comblement complet des cavités ainsi créées Les canules sont enlevées sous contrôle scopique Après réveil du malade un scanner de contrôle est réalisé systématiquement Le patient pourra être remis en charge 24 heures après la procédure le ciment se polymérisant rapidement L hospitalisation dure habituellement 3 à 4 jours Dans environ 70 des cas les douleurs liées au tassement régressent en 2 à 4 jours Plusieurs dizaines de milliers de procédures ont été effectuées Elles permettent en cas de tassement ostéoporotique récent une augmentation de la hauteur vertébrale dans 50 à 60 des cas ce réhaussement moyen de la hauteur étant chiffré entre 25 et 50 On peut ainsi espérer une réduction de la cyphose et donc de la morbidité ultérieure Cette méthode peut également être utilisée mais beaucoup plus rarement en cas de tassement métastatique ou en cas de tassement en rapport avec un myélome La limitation de diffusion de cette méthode est liée d une part au coût du matériel et d autre part au nombre assez restreint d équipes susceptibles de les réaliser Dans l avenir deux voies de recherche sont privilégiées celles d un substitut osseux visant à remplacer le polyméthylméthacrylate le but étant d entraîner une ostéoinduction celles d implants métalliques proches des stents utilisés en chirurgie vasculaire qui sont ensuite remplis secondairement de polyméthylméthacrylate Références 1 Mathis JM Deramond H Belkoff SM Percutaneous Vertébroplasty and Kyphoplasty Second Edition Springer 2006 309 pages 2 Dalbayrak S Onen MR Yilmaz M Naderi S Clinical and radiographic results of balloon kyphoplasty for treatment of vertebral body metastases and multiple myelomas J Clin Neurosci 2010 17 21 24 3 Fuentes S Blondel B Vertebroplasty and balloon kyphoplasty Neurochirurgie 2010 56 8 13 4 Heini PF Vertebroplasty an update value of percutaneous cement augmentation after randomized placebo controlled trials Orthopade 2010 39 658 64 5 Gill JB Kuper M Chin PC Zhang Y Schutt R Jr Comparing pain reduction following kyphoplasty and vertebroplasty for osteoporotic vertebral compression fractures Pain Physician 2007 10 583 Ce contenu a été publié

    Original URL path: http://formathon.fr/new/2011/03/15/la-kyphoplastie/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive

  • Diagnostic antenatal de la trisomie 21 | Bienvenue sur le site du Formathon
    en priorité sur le calcul d un risque combiné au premier trimestre de la grossesse 11 13 SA 6 jours Ce calcul de risque combiné réalisé par un laboratoire agréé tient compte de l âge de la patiente de la mesure de la clarté nucale CN lors de l échographie du premier trimestre et du résultat de marqueurs sériques MST1 PAPPA et fraction libre de l HCG L âge supérieur à 38 ans n est plus une indication systématique d amniocentèse En l absence de prélèvement sanguin au premier trimestre un risque intégré peut être calculé par le laboratoire agréé au second trimestre Ce risque tient compte de l âge de la patiente de la mesure de la clarté nucale lors de l échographie du premier trimestre et du résultat de marqueurs biologiques AFP HCG œstriol dosés au second trimestre 14 à 17 SA 6 j MST2 En l absence d échographie du premier trimestre un dépistage par les marqueurs du second trimestre MST2 peut être proposé Pour que la mesure de clarté nucale soit utilisée pour le calcul de risque combiné ou intégré par le laboratoire l échographiste doit être identifié au sein d un réseau de périnatalité Son numéro d identification à 13 chiffres et ou code barre doit être clairement visible sur le compte rendu d échographie Il est par ailleurs important de dire à la patiente de se présenter au laboratoire avec le compte rendu d échographie Seuls les échographistes ayant satisfait à un certains nombres d obligations peuvent avoir un numéro d identification Ces obligations reposent essentiellement sur la formation initiale le matériel la réalisation d une EPP sur la mesure de la clarté nucale et de la longueur craniocaudale LCC et l engagement à un contrôle qualité par suivi des médianes de CN et LCC En pratique en cas de grossesse découverte après 18 SA le calcul de risque de trisomie 21 ne reposera que sur l âge maternel Références Recommandations HAS sur le dépistage de la trisomie 21 2007 Arrêté du 23 juin 2009 fixant les règles de bonnes pratiques en matière de dépistage et de diagnostic prénatals avec utilisation des marqueurs sériques maternels de la trisomie 21 JO du 3 juillet 2009 Ce contenu a été publié dans Flashs Formathon 2011 Publications avec comme mot s clé s Flashs Formathon 2011 Gynécologie Obstétrique Pédiatrie Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien Proctologie La kyphoplastie Recherche pour Accès rapides Formathon 2014 Formathon 2013 Editorial 2013 Ateliers Colloques Flashs Equipes Contact Plan général Accueil Formathon 2014 Fréquentation du site Publications Formathon 2013 Programme du Formathon 2013 Ateliers Colloques Equipes Flashs Formathon 2012 Editorial 2012 Vidéos Ateliers Colloque Flashs Forum Equipes Formathon 2011 Ateliers Colloques Flashs Forum Equipes Formathon 2010 Ateliers Colloques Flashs Forum Equipes Formathon 2009 Ateliers Colloques Flashs Formation des animateurs Forum Equipes Formathon 2008 Ateliers Colloques Flashs Forum Equipes Sites recommandés Site médicaux Liens pratiques Sites suivis Spécialités Allergologie Appareil locomoteur Cancérologie Cardiologie Chirurgie Dermatologie Endocrinologie Equipement Hygiène Pansements Gastro

    Original URL path: http://formathon.fr/new/2011/03/15/diagnostic-antenatal-de-la-trisomie-21/ (2013-12-10)
    Open archived version from archive