archive-fr.com » FR » G » GOUVERNEMENT.FR

Total: 1679

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Discours du Premier ministre - Signature de la Charte d’engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement | Gouvernement.fr
    par la ministre du Logement constituent une première étape Cette démarche va se poursuivre et le président de la République en a fixé l objectif réduire de 10 le coût d un logement collectif d ici cinq ans La production de logements est je l ai dit insuffisante pour répondre à tous les besoins et c est d autant plus vrai dans les grandes agglomérations car souvent le foncier disponible manque cruellement ou bien n est pas mis au service de projets comme celui que nous venons de voir et dont je veux bien sûr saluer la qualité et la diversité Mais je sais madame la maire monsieur le maire adjoint la Ville de Paris en pointe sur ces questions et en attente de la part de l Etat ou des grands services publics Ce manque de foncier fait que les terrains sont plus chers Or pour produire des logements abordables il faut des coûts raisonnables C est pour cela que nous voulons agir sur le prix du terrain par la libération du foncier public Nous avons un outil pour cela la loi du 18 janvier 2013 traduction là aussi d un engagement du chef de l Etat Elle permet à l Etat et à ses établissements publics de céder gratuitement ou avec une décote ses terrains Mis à la disposition des collectivités locales ils pourront alors accueillir du logement et notamment pas seulement du logement social Alors oui c est un choix que nous faisons Si l Etat vend moins cher son foncier il diminue ses recettes mais notre choix est clair la priorité doit être donnée au logement et puis si nous ne cédons pas notre foncier de toute façon nous n aurons pas de recette Nous ne pouvons tolérer que des terrains des immeubles des casernes soient laissés vacants pendant des années sans projet ou que les négociations entre l Etat et les collectivités locales prennent des mois voire des années pour aboutir Il faut un véritable changement dans les mentalités Et plus encore dans les territoires comme en Ile de France où la demande de logements explose Des zones où ne peut se permettre de perdre du temps et où il y a en plus la possibilité parce que la demande existe de construire Pour aller encore plus vite nous allons mobiliser tous les outils et je sais l engagement du Préfet de région Jean Daubigny sur ces territoires Nous allons mobiliser tous les outils notamment ceux de France Domaine Et France Domaine ça n est pas une structure indépendante qui n agit pas en fonction de l intérêt général France Domaine doit être au service de l Etat et au service des collectivités territoriales pour que les projets aillent maintenant beaucoup plus vite Thierry Repentin futur président à la Commission pour l Aménagement l Urbanisme et le Foncier sera chargé de cette mission lever les derniers freins en matière de cession du foncier public Je n ose même pas donner les chiffres concernant les terrains

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/215-signature-de-la-charte-d-engagement-du-monde-ferroviaire-au-service-de-la-politique-publique-du (2016-01-29)
    Open archived version from archive


  • Discours du Premier ministre à l'Institut du Monde Arabe | Gouvernement.fr
    Et c est aux musulmans eux mêmes d agir de refuser les intégrismes les radicalismes qui utilisent la religion pour diffuser la haine et la terreur et dans ce combat je veux saluer le très beau texte publier par le Conseil du culte français musulman la République sera toujours à leur côté Dans quelques jours les musulmans de France comme tous les musulmans dans le monde entreront dans le mois du Ramadan mois sacré J aurais l occasion comme chaque année comme je le faisais comme maire comme ministre de l Intérieur et cette fois ci comme Premier ministre de venir à leur rencontre lors de repas de rupture du jeûne Et je leur adresserai un message de confiance un message qui souligne combien la France est une terre de liberté qui respecte les croyances de chacun et qui considère que le fait que l Islam est la deuxième religion de France est une chance pour la France La deuxième chose qui m est venue à l esprit c est que au delà de l Islam cette exposition et cette institution cher Jack témoignent de la vivacité de la relation qui existe entre la France et le monde arabe Entre le monde arabe et la France il n y a pas uniquement des liens réciproques une histoire il y a une vraie complicité teintée d affection sincère Et pensons à ces mots de Jean Nouvel l architecte de ce lieu qui affirme que l architecture est la pétrification d un moment de culture et cet Institut du monde arabe c est bien la pétrification la matérialisation des liens qui unissent les cultures occidentales et arabes les cultures qui vont d ailleurs au delà du monde arabe puisque nous avons pu voir admirer des corans par exemple qui viennent de Chine ou d Inde Depuis vingt six ans l IMA est un îlot magnifique de tolérance et de connaissance avec sa bibliothèque ses savants ses équipes dirigeantes et j ai une pensée bien sûr pour Dominique Baudis récemment disparu et qui a présidé aux destinées de cette institution pour laquelle il s était passionné institution à laquelle Jack Lang donne vous le savez une force qui ne nous étonne pas et qui est évidemment indispensable pour cette relation et cette affection Le monde arabe est fascinant Il est aujourd hui traversé par des aspirations formidables il peut être victime aussi de fractures confessionnelles de l exaltation de la violence Alors que sa jeunesse s apprêtait à embrasser la modernité à concilier l ouverture au monde avec les traditions millénaires de vieux démons sont réapparus à Damas à Bengazi à Mossoul et la France entend avec ses partenaires agir proposer initier pour éviter au monde arabe mais au fond au monde tout simplement un enchaînement fatal Et enfin la troisième chose que je me suis dite c est que la rencontre de ce soir avec vous tous qui exercez des responsabilités culturelles philosophiques culturelles politiques est un beau symbole pour notre République

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/213-discours-de-manuel-valls-a-l-institut-du-monde-arabe (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Discours du Premier ministre - Visite de l'exposition "Jean Jaurès contemporain" | Gouvernement.fr
    sûr mais aussi à la Nation à la France dont il a fait briller l idéal Chacun peut avoir son Jaurès Et permettez moi de ne pas me ranger aux côtés de ceux qui voudraient qu après lui le Socialisme ait perdu de sa force parce qu il se serait compromis dans l exercice du pouvoir Non L exercice du pouvoir c est la destination c est le destin c est l ambition des socialistes et de la gauche Sinon à quoi bon vouloir transformer la société Ce fut le cas avec Léon Blum Pierre Mendes France et François Mittérand Par son geste ce dernier ici vous l avez rappelé aussi cher Henri en 1981 j étais moi aussi jeune militant contenu loin par cette foule immense qui montait la rue Soufflot a rappelé ce lien à travers le temps entre les espoirs d hier et les actes d aujourd hui La gauche a gouverné Elle a parfois perdu ses illusions La gauche gouverne aujourd hui avec François Hollande et elle agit avec courage et avec détermination pour changer la société pour la rendre plus juste mais aussi pour redresser notre pays car c est notre responsabilité Moi à travers vous et au delà de vous je dis aux socialistes soyons fiers de ce que nous accomplissons et soyons conscients de la tâche difficile que nous assumons et qu assume le chef de l Etat Ce pouvoir Jaurès ne l a jamais exercé mais il l a pensé Il fut même le premier à gauche peut être à théoriser la réforme à la souhaiter à la revendiquer A ce pays et à cette gauche tourmentés par la nostalgie révolutionnaire et par la radicalité il a su montrer que l exercice du pouvoir était un honneur un devoir et aussi un dépassement D abord un dépassement des postures des dogmes qui enferment dans l inaction et interdisent de confronter l idéal au réel Mais si on ne fait pas cela on n avance pas Un dépassement également des contradictions mortelles pour reprendre son expression ces querelles qui ont agité depuis toujours et agitent encore la grande famille socialiste Au prix de luttes acharnées de débats qu il affectionnait tant qui l ont usé également Jean Jaurès a su unifié rassemblé ce qui n était au départ qu une multitude de fédérations soucieuses de leurs prérogatives et de courants contradictoires Jaurès a su inscrire l unité dans le patrimoine des socialistes Chaque fois que dans son histoire le Parti socialiste s est présenté divisé devant les Français il en a lourdement payé le prix La synthèse jaurésienne c est l ambition de maintenir l unité sans pour autant renoncer à agir L unité et l unité dans l exercice du pouvoir voilà un message que je veux adresser modestement mais avec beaucoup de conviction à tous les socialistes aujourd hui Dépassement enfin de son propre camp car Jaurès avait compris avant tant d autres que la gauche n était grande que lorsqu

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/214-discours-a-l-occasion-de-la-visite-de-l-exposition-jean-jaures-contemporain (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Discours du Premier ministre - Clôture de la Conférence de méthode préparatoire à la Grande Conférence sociale | Gouvernement.fr
    Des choix clairs de baisse progressive du coût du travail et de la fiscalité pour les entreprises et de soutien au pouvoir d achat des plus modestes pour développer l emploi et soutenir l investissement et la croissance J entends parfois que certains doutent de ma détermination Si c est nécessaire donc je le réaffirme devant vous encore une fois et ce n est ni flou ni ambigu le Gouvernement tiendra ses engagements ceux qui sont inscrits dans le Pacte de responsabilité et de solidarité pour la période 2015 2017 La majorité parlementaire s est déjà prononcée sur ce Pacte par un vote et elle le confirmera dans les votes à venir soyez en sûrs En matière sociale et je dirai même en matière économique et sociale la responsabilité elle est aussi partagée avec vous partenaires sociaux Parce qu au delà des lois c est par votre action au quotidien celle de ceux et celles que vous représentez salariés et entrepreneurs que se construit l avenir du pays et son dynamisme Je sais que dans notre pays on attend par tradition beaucoup de l Etat Mais je sais aussi comme chacun de vous ici que dans le monde économique dans le monde du travail les acteurs que vous êtes sont des acteurs absolument déterminants Rien ne peut se faire sans vous Nous nous devons donc d être exigeants avec nous mêmes Parce que les Français nous le demandent Je sais les tensions qui peuvent exister Ces tensions elles sont entre patronat et syndicat entre syndicats et pouvoirs publics entre patronat et pouvoirs publics Elles le sont aussi et je suis bien placé pour le savoir à l intérieur de nos organisations où les choix que nous portons et que nous assumons en tant que décideurs sont parfois loin d être des évidences Mais la situation du pays comme l attente de nos concitoyens nous commandent de dépasser ces tensions Il ne s agit pas de les nier elles ont toujours existé elles font partie de la vie sociale elles reflètent des divergences d intérêt qui existent mais de savoir les dépasser pour retrousser les manches collectivement autour d un intérêt général qui comme son nom l indique profite en définitive à tous La Grande Conférence sociale ce ne doit pas être la grande kermesse du social comme se plaisent à l appeler certains observateurs pourfendeurs du dialogue social Ce n est pas le lieu d un consensus mou de la recherche du plus petit dénominateur commun Je souhaite donc que cette 3e conférence sociale soit un temps d action et un temps de mobilisation exigeants François Rebsamen va nous présenter dans quelques instants la proposition de déroulé général et les propositions de thématiques pour les tables rondes Je souhaite avant cela insister sur deux choses Nous avons souhaité un format plus resserré pour dynamiser nos échanges ce qui était la demande d un grand nombre d entre vous après la 2eme grande conférence Nous voulons un lieu de débat pas

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/91-conference-de-methode-preparatoire-a-la-grande-conference-sociale-intervention-du-premier-ministre (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Discours du Premier ministre - 17es Assises des petites villes de France à Annonay | Gouvernement.fr
    pour agir et permettre un développement équilibré D autre part certaines compétences nouvelles leur seront transférées des départements Je pense à la gestion des collèges ou encore aux politiques de mobilité transports interurbains et scolaires routes si importantes pour relier les territoires et répondre au sentiment de relégation ou d abandon que je viens d évoquer Pour agir les régions devront bénéficier des ressources nécessaires et donc d une fiscalité en lien avec leurs compétences De plus grâce au renforcement de leur pouvoir réglementaire elles disposeront d une réelle capacité de planification C est le gage me semble t il d une action cohérente Bien sûr ces compétences s articuleront avec celles du bloc communal Les élus présidents de région maires présidents d intercommunalité disposent d un cadre nouveau pour cela les conférences territoriales de l action publique créée par la loi de janvier 2014 Elles seront un lieu de dialogue et de concertation elles doivent être un lieu de dialogue et de concertation Et je veux d ailleurs saluer la détermination et le travail intense de Marylise Lebranchu et d Olivier Dussopt rapporteur de la loi à l occasion de ce premier texte sur la décentralisation J imagine qu on retrouvera ce binôme dans les textes à venir Pour la plupart des régions les limites géographiques vont évoluer J ai lu et j ai entendu les remarques sur le projet de carte présenté par le président de la République Il y a un débat c est normal et je ne doute pas que chacun ici a un avis sur le sujet Mais comme moi vous savez que notre découpage administratif doit évoluer Datant des années 50 il ne correspond plus aux réalités actuelles Changer c est difficile et changer en France et réformer c est encore plus difficile Donc il faut convaincre et expliquer les objectifs et les buts Dans une économie de plus en plus ouverte nos régions ont l obligation de se renforcer elles doivent par exemple aider elles le font pour beaucoup déjà à la constitution de filières industrielles d excellence ou au développement du tissu économique Pour mieux compter en Europe et c est plus que jamais à cette échelle que nous devons raisonner nos régions ont besoin d une taille adaptée aux enjeux économiques et aux questions de transport et de mobilité C est dans l actualité avec la réforme de la SNCF un texte de loi sera débattu la semaine prochaine Il est très important que ce texte soit débattu et soit adopté par le Parlement Le gouvernement je viens de le dire et de le répéter en arrivant ici maintient ce texte parce que c est l honneur de la République et du Parlement que d accompagner ces réformes Le dialogue social dans les transports et à la SNCF doit évidemment se poursuivre La porte du gouvernement est toujours ouverte mais nous devons aussi nous moderniser et la grève en cours pénalise notre économie pénalise les usagers et demain peut pénaliser les candidats au bac Il est temps que cette grève s arrête Elle n a pas de sens dans les conditions du dialogue qui existent aujourd hui Et ce texte de loi qui réforme qui modernise la SNCF qui préserve le statut des cheminots est une réforme attendue par les cheminots attendue par les usagers Il est temps que notre pays sorte de ces blocages qu il soit capable d avoir un dialogue social moderne et aille de l avant Et puis il y a cette autre réalité que nous devons regarder en face L organisation territoriale actuelle n a pas su n a pas pu parce que la crise est là enrayer l accroissement des inégalités entre les territoires Ce constat s impose à nous tous élus de la République car la République c est ce principe si fort si grand qui est celui de l égalité de traitement entre les citoyens Dans la République chacun peu importe sa condition peu importe où il réside doit pouvoir compter sur la présence des services publics C est ça qui fait la France qui fait son identité ce rapport à l Etat au service public à l égalité Des régions plus fortes plus à même de répondre aux attentes des habitants c est donc plus de cohésion entre les territoires Cette nouvelle carte entrera en vigueur le 1er janvier 2016 Nous avons fait le choix de la simplicité regrouper des régions entières dans leurs limites actuelles Ce sera donc pour beaucoup de Français un changement mais un changement qui ne menace en rien nos identités régionales elles existent nos identités locales Elles ont d ailleurs leur importance peut être plus encore dans cette période actuelle souvent marquée par ces pertes de repères que j ai soulignées Soyons rassurés cher Olivier Dussopt le rapprochement entre les régions Rhône Alpes et Auvergne ne viendra pas effacer Monsieur le président Messieurs les sénateurs l identité ardéchoise Les identités locales ont traversé l histoire au delà des découpages administratifs et elles continueront de le faire grâce notamment à vous tous élus qui savez faire vivre les spécificités de nos territoires Mais ces identités et ces spécificités ne doivent pas mettre en cause l unité nationale l identité du pays les valeurs de la République La réforme territoriale c est aussi la montée en puissance des intercommunalités renforçant ainsi la mutualisation et l efficacité des politiques publiques L intercommunalité c est sans doute le phénomène le plus impressionnant de ces dernières années qui est monté en puissance en silence pas toujours regardé avec suffisamment d acuité par les observateurs parisiens Et c est un élu de la région parisienne qui vous parle La province pour les Parisiens elle commence au delà du périphérique Les intercommunalités ont changé et je suis toujours étonné par le fait que les responsables politiques les mêmes qui s écharpent à l Assemblée nationale ou au Sénat dépassent entre eux ces ruptures quand ils sont dans l intercommunalité Je l ai vécu comme président d une intercommunalité avec des maires de couleurs politiques différentes des villes de tailles différentes qui se mettent d accord sur des budgets extrêmement importants sur des politiques publiques essentielles le transport l environnement la culture les déchets l eau parfois prennent d autres compétences comme l enfance ou la petite enfance Ce phénomène qu on constate aussi souvent au niveau des présidents de Conseils généraux Et nous en avons au moins deux celui de la Drôme et celui de l Ardèche que je salue je salue évidemment le président Guillaume Ce constat cet état d esprit nous le trouvons dans ces intercommunalités Ces intercommunalités devront disposer d une taille critique de vingt mille habitants au 1er janvier 2017 organisée autour de bassins de vie J ai bien sûr entendu les remarques Pour prendre en compte la diversité du territoire des exceptions seront prévues pour les zones de montagne et les territoires faiblement peuplés Sur ces questions là de toute façon le Sénat et ensuite l Assemblée nationale auront plus que leur mot à dire Et la concertation avec des associations comme la vôtre sera utile Que les choses soient claires Plaider pour les intercommunalités ce n est pas remettre en cause les communes bien au contraire Dans le nouveau système territorial qui s esquisse elles demeureront le seul échelon à disposer de la clause générale de compétences Le maire est l interlocuteur de proximité par excellence le garant de la solidarité et chaque commune chaque petit bout de France à la manière d une mosaïque construit notre Nation au quotidien dans les moments propices comme dans les épreuves Vous plus que quiconque savez ce que la commune représente pour les Français vous savez combien elle contribue à l unité de notre République La commune ne disparaîtra pas Ici ou là il peut y avoir des communes nouvelles ou des regroupements Mais la commune elle fait partie de cette particularité française Dès lors que se dessine t il D un côté des régions élargies et renforcées de l autre des intercommunalités plus fortes et au milieu des départements des Conseils départementaux dont il convient de redéfinir leur rôle et je sens les crispations arriver C est le 3ème aspect de cette réforme En 30 ans de décentralisation les départements ont accompli un travail incontestable mais le débat sur leur avenir doit s engager avec tous les élus et les parlementaires Dès aujourd hui il est possible de transférer des compétences aux régions d autres pourront être transférées vers les métropoles A partir du 1er janvier 2017 les EPCI d au moins 20 000 habitants pourront également prendre en charge les compétences de proximité Toutefois ces transferts de compétences impliquent de s adapter aux spécificités de chaque territoire L évolution d un département dans une grande métropole ne peut pas être la même que dans un territoire rural ou périurbain et dans cette région on peut très vite comparer l avenir de Lyon Métropole et d une partie du Rhône avec celui de l Ardèche Il faut évidemment des réponses différentes adaptées intelligentes qui tiennent compte de la spécificité des territoires et notamment des territoires ruraux Ces transferts doivent se faire également nous en parlerons avec le président Solignac tout à l heure en portant une grande attention aux fonctionnaires territoriaux et aux agents publics qui sont inquiets qui ne savent pas de quoi va être fait leur avenir Ces femmes ces hommes agissent chaque jour pour la collectivité ils méritent donc en retour notre considération c est à dire des évolutions se faisant dans la concertation Une période de transition s ouvre Jusqu à la fin du prochain mandat des conseillers départementaux les compétences essentielles compétences sociales soutien aux communes notamment dans les zones rurales financement des services d incendies et de secours j y suis très attaché comme ancien ministre de l Intérieur continueront d être exercées par les Conseils généraux Utilisons cette période de transition de cinq ans utilisons le débat parlementaire qui s ouvrira au Sénat en octobre La première loi définissant la carte des régions sera débattue dès la semaine prochaine au Sénat La deuxième loi que je n ose appeler Lebranchu 2 elle sera débattue à partir du mois d octobre L ampleur de cette réforme territoriale l importance des changements nécessitaient de modifier de quelques mois le calendrier électoral Pas pour des convenances politiques en quelques mois on ne change pas l état de l opinion Il faut que le débat ait lieu que le Conseil constitutionnel évidemment se prononce en dernier ressort mais les élections se tiendront normalement à l automne 2015 Ce décalage était nécessaire pour que nos concitoyens se prononcent dans un cadre clair dans lequel les compétences sont clairement établies C est là un enjeu démocratique autour duquel les républicains pourront je n en doute pas un seul instant se retrouver Mesdames messieurs Vous élus de petites villes vous connaissez ces fractures qui divisent nos territoires et minent notre pacte social C est vrai entre territoires urbains et ruraux entre métropoles et espaces périurbains C est vrai aussi entre les différents quartiers de nos villes Avec le président de la République nous avons voulu que la réforme territoriale soit au service de la cohésion et de la cohésion territoriale et sociale qu elle permette de répondre aux inquiétudes de nos concitoyens ceux qui vivent à l écart des centres les plus dynamiques qui voient les commerces de proximité fermer et des services publics s éloigner ceux pour qui l avenir porte plus de craintes que d espoir et c est le cœur de vos débats de ces deux jours Il faut partir d un constat c est dans les métropoles que se construit l essentiel de la croissance de demain C est pourquoi les métropoles doivent être solidaires des territoires elles rayonnent ces métropoles elles attirent Et les richesses qu elles créent doivent être partagées Et c est la mission des régions que de jouer ce rôle de péréquation sur leur territoire C est pourquoi il faut des régions fortes je le répète au côté de métropoles fortes pour renforcer la cohésion territoriale Et cette cohésion elle passe par la complémentarité entre les dynamiques urbaines et les dynamiques rurales Cessons d opposer la France des métropoles et la France rurale la France des grandes villes et des petites villes nous avons besoin des deux Et je n accepte pas l approche résignée quand il est question des territoires ruraux cette approche qui voudrait condamner 90 du territoire où vivent 40 de la population française au vide et au vert cela n a pas de sens Les territoires ruraux sont un atout pour le développement économique de la France Et c est pour cela que la réforme territoriale porte une ambition nouvelle pour la ruralité une même ambition qui anime l action que le gouvernement conduit avec les collectivités locales Je prendrai deux exemples Tout d abord le plan de soutien aux zones rurales lancé le 3 juin dernier sous la responsabilité du ministre de l Agriculture Stéphane Le Foll L Etat et les régions investiront 200 millions d euros par an jusqu en 2020 avec une priorité améliorer la compétitivité et l emploi dans l agriculture l agroalimentaire et la filière forêt bois sur le marché intérieur comme à l export Nous engageons ainsi la transition de notre modèle agricole vers l agro écologie Le fonds européen pour le développement rural désormais piloté par les régions assurera une partie du financement de ce plan d avenir Deuxième exemple l accessibilité aux services publics Dans ce domaine le numérique offre des perspectives nouvelles même si rien ne remplacera les femmes et les hommes qui au quotidien agissent pour la cohésion de nos villes Le gouvernement souhaite que l organisation des acteurs et des opérateurs se traduise par des améliorations concrètes dans la vie quotidienne des habitants des espaces ruraux ou des espaces plus éloignés Ainsi d ici à 2017 nous multiplierons par 3 le nombre des maisons de service au public qui réunissent Pôle Emploi la CAF la SNCF ou encore La POSTE Dans trois ans le réseau atteindra 1 000 maisons et permettra une présence significative dans nos territoires Concernant les services de l Etat une impulsion a également été donnée au travers des Maisons de l Etat Leur déploiement se fera en lien avec les Maisons de service au public et je souhaite que très rapidement ces deux réseaux puissent travailler en parfaite coordination C est tout le sens de la politique d égalité des territoires comprendre les besoins de chacun d entre eux reconnaître les spécificités mais aussi agir là où l Etat a une responsabilité particulière Car dans certains territoires les collectivités peinent à répondre à certains des besoins essentiels de la population L Etat doit alors prêter main forte Au delà de la mobilisation de ses propres moyens je veux qu ils soutiennent et encouragent les initiatives Et de ce point de vue là je voudrais vous convaincre que celui qui était ministre de l Intérieur pense sur ces questions alors qu il est Premier ministre toujours la même chose Nous devons renforcer la présence de l Etat dans nos départements et nous voulons renforcer l organisation des services de l Etat au niveau départemental autour du préfet et des sous préfets afin notamment de mieux coordonner le travail interministériel La présence de l Etat à travers les préfets de départements et les sous préfets est pour nous une priorité et le ministre de l Intérieur Bernard Cazeneuve a en charge de mettre en œuvre ces orientations La cohésion territoriale monsieur le président Dussopt vous l avez rappelé c est également la solidarité financière Il n est pas d ambition pour des communes sans moyens et sans prise en compte des difficultés spécifiques de certains territoires Et vous savez l effort que l on attend de vous il est partagé par toutes les collectivités publiques Vous avez rappelé les inquiétudes des maires sur les finances locales Nous avons entamé avec les associations d élus un dialogue sur la réforme territoriale mais aussi sur les aspects financiers et je souhaite bien sûr qu il soit poursuivi Le dialogue entre le gouvernement et les associations d élus doit devenir permanent C est pourquoi Marylise Lebranchu André Vallini et Christian Eckert le secrétaire d Etat au Budget réuniront avant la fin du mois un groupe de travail sur les grands chantiers qui sont devant vous Quand un effort est demandé il faut qu il soit juste et donc qu il soit solidaire Par conséquent la montée en puissance de la péréquation ne sera pas remise en cause elle sera d ailleurs renforcée par la réforme de la dotation globale de fonctionnement qui réduira les inégalités de DGF entre les habitants des zones urbaines et ceux des zones rurales ou périurbaines que vous représentez La solidarité ne peut être enfin dissociée d un projet d avenir La réforme territoriale que nous engageons s accompagnera d une nouvelle génération de contrats de plan Ce sont eux qui organisent dans la durée les relations entre l Etat et les régions et qui permettent de mobiliser des moyens au service de grands projets d investissements Après trente ans de décentralisation j ai souhaité mais mon prédécesseur Jean Marc Ayrault était en train de le préparer que cet outil soit réactivé et qu il ait tout de l ampleur nécessaire pour répondre au défi de nos territoires Les contrats de plan Etat région seront ainsi mis lors des 6 prochaines années au service de notre stratégie de développement et de solidarité Je souhaite qu il soit signé entre le gouvernement et les présidents de région à l automne 2014 en tenant compte bien sûr de la nouvelle carte et des modifications que je viens d évoquer Mais il s agit d accompagner les collectivités territoriales afin qu elles investissent dans les projets d avenir Nous devons redresser les finances de notre pays C

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/85-17es-assises-des-petites-villes-de-france-a-annonay-discours-du-premier-ministre (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Rapport sur la fiscalité des ménages | Gouvernement.fr
    PARTAGEZ et diffusez En un coup d oeil Toute l actualité En images Espace presse Agenda Discours et rapports 19 mai 2014 Rapport Rapport sur la fiscalité des ménages Tweeter Partager Envoyer Dominique Lefebvre député et François Auvigne Inspecteur général des finances ont remis le 13 mai 2014 au Premier ministre Manuel Valls le rapport du groupe de travail sur la fiscalité des ménages qu ils co présidaient Le rapport analyse la progressivité d ensemble de l imposition des revenus les instruments de soutien au pouvoir d achat et d incitation à l activité des travailleurs modestes et les modalités de modernisation du recouvrement de l impôt Dans la ligne du Pacte de responsabilité et de solidarité le Premier ministre a confirmé la détermination du Gouvernement à rendre le système fiscal français plus lisible dans le cadre général d une baisse des prélèvements sur les ménages modestes Il a notamment souligné que le Gouvernement avait décidé de mettre en oeuvre en 2015 l allégement de cotisations salariales proposé par le rapport pour assurer un soutien simple et efficace au pouvoir d achat des salariés modestes et inciter à l activité Ce rapport a été élaboré sous la responsabilité de ses auteurs Ses conclusions n engagent pas le Gouvernement dont elles alimentent la réflexion Rapport sur la fiscalité des ménages Télécharger PDF 1 13 Mo Abonnez vous à la lettre d information Le Gouvernement agit pour vous Sauf mention contraire tous les textes de ce site sont sous licence Creative Commons Twitter Facebook Tumblr Flux rss Données ouvertes Écrire au premier ministre Contactez nous Lettre d information Mentions légales English PLAN DU SITE L ACTUALITÉ du Premier ministre En un coup d oeil Toute l actualité En images Espace presse Agenda Discours et rapports LES ACTIONS du Gouvernement Le Pacte Les

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/93-rapport-sur-la-fiscalite-des-menages (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Discours du Premier ministre - Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition | Gouvernement.fr
    Antilles en Guyane à Mayotte et à la Réunion des moments de commémoration et de recueillement sont prévus tout au long de l année Ils sont autant de moments utiles avec le 23 mai journée de la commémoration de l esclavage pour dire et redire ce que furent l asservissement l humiliation l arbitraire la négation de l Homme par l Homme Nous devons dire et redire car si 1848 fut l année de l abolition elle fut aussi le début de l oubli L époque fit le choix du silence du non dit Et pendant longtemps les faits sont restés cachés et les plaies enfouies dans la mémoire des descendants Edouard Glissant a même parlé d une mémoire rétive à reconnaître la réalité Si le savoir historique est désormais enseigné dans nos classes la mémoire n y est peut être pas suffisamment présente Cependant cette mémoire ne doit pas nourrir les antagonismes les poussées identitaires elle doit être la mémoire collective de tous les Français L esclavage ses souffrances doivent trouver leur place dans notre histoire nationale une histoire pacifiée autour des mémoires réconciliées qui ne deviennent plus qu une La mémoire je le disais a ses lieux l Ile de Gorée et bientôt cette œuvre de paix que sera le Mémorial ACTe de Pointe à Pitre La mémoire a aussi ses grandes figures ses combattants de la liberté ses résistants qui luttèrent pour l émancipation Ils viennent d être rappelés Toussaint Louverture Louis Delgres la mulâtresse Solitude et le Général Dumas le premier des trois Alexandre Fils d un colon et d une esclave il fut privé de droits privé également de patronyme Dumas avant d être un nom d écrivain fut donc le choix d un nom de soldat Mais la Révolution emportant les règles et les privilèges devait tout changer Le courage l audace la témérité firent du soldat DUMAS un jeune général le premier général métis défenseur de la République et de ses valeurs que beaucoup d entre nous découvrirent il faut bien l avouer très tard Et je fus très heureux de pouvoir inaugurer il y a quelques années une allée dans la ville d Evry consacrée à ce grand républicain Celui qui meurt à Villers Cotterêts est un symbole symbole de la République qui brise les chaines qui casse les discriminations qui affirme que la valeur d une femme d un homme ne se juge pas à la couleur de sa peau Et nous avons tenu à ce que le gouvernement soit présent à travers la présence de George Pau Langevin la ministre des Outre mer Elle était présente aujourd hui à Villers Cotterêts aux côtés des associations pour commémorer ce grand homme alors que certains voulaient installer l indifférence Etre républicain être français aimer profondément son pays c est savoir rendre hommage à celles et ceux qui ont édifié la République Se soustraire à cette exigence est non seulement une faute un manquement très grave mais c est dire au fond qu

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/86-allocution-de-manuel-valls-a-l-occasion-de-la-journee-nationale-des-memoires-de-la-traite-de-l (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Discours du Premier ministre sur le programme de stabilité budgétaire 2015-2017 | Gouvernement.fr
    Twitter Facebook Tumblr L ACTUALITÉ du Premier ministre LES ACTIONS du Gouvernement LE GOUVERNEMENT et les institutions PARTAGEZ et diffusez En un coup d oeil Toute l actualité En images Espace presse Agenda Discours et rapports 29 avril 2014 Discours Discours du Premier ministre sur le programme de stabilité budgétaire 2015 2017 Tweeter Partager Envoyer Le Premier ministre a présenté mardi 29 avril devant l Assemblée nationale le Programme de stabilité budgétaire 2015 2017 Il a ensuite été adopté par 265 voix pour sur 497 votes exprimés Seul le prononcé fait foi Discours du Premier ministre sur le programme de stabilité budgétaire 2015 2017 Consulter le document Abonnez vous à la lettre d information Le Gouvernement agit pour vous Sauf mention contraire tous les textes de ce site sont sous licence Creative Commons Twitter Facebook Tumblr Flux rss Données ouvertes Écrire au premier ministre Contactez nous Lettre d information Mentions légales English PLAN DU SITE L ACTUALITÉ du Premier ministre En un coup d oeil Toute l actualité En images Espace presse Agenda Discours et rapports LES ACTIONS du Gouvernement Le Pacte Les actions L essentiel des ministères Le Porte parole Conseil des ministres LE GOUVERNEMENT et les institutions En

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/87-discours-du-premier-ministre-sur-le-programme-de-stabilite-budgetaire-2015-2017 (2016-01-29)
    Open archived version from archive



  •