archive-fr.com » FR » G » GOUVERNEMENT.FR

Total: 1679

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Discours du Premier ministre - "L’Etat mobilisé pour l’emploi" | Gouvernement.fr
    baisse des cotisations sociales par la baisse de la fiscalité et par les simplifications qu il introduit Cette déclinaison territoriale est essentielle pour la réussite de la démarche Le pacte doit enclencher une dynamique économique sur le terrain au plus près des entreprises et des salariés dans chaque bassin d emplois Il s agit de développer chaque gisement d emplois de lever les freins à l investissement et à l embauche en un mot être acteur du retour de la confiance Sans croissance il n y a pas de confiance Et sans confiance il n y a pas de croissance Nous avons fourni de la visibilité aux entreprises elles doivent aujourd hui s engager Pour être concret je vous demande de réunir dans les prochaines semaines et dans chaque arrondissement les forces vives économiques autour des services de l Etat les entreprises les unions syndicales locales les chambres consulaires les experts comptables qui sont bien souvent les DRH des petites entreprises tous doivent être autour de la table Pour traduire les engagements en embauches vous ferez le lien avec les équipes de Pôle Emploi des missions locales des centres de formation des apprentis et avec les équipes de la BPI pour accompagner les projets Tous les acteurs économiques doivent savoir ce que concrètement le pacte va changer pour eux Expliquer le pacte lui donner donc de la visibilité c est donner l envie et les moyens à tous ces acteurs d investir et d embaucher Il faut démultiplier les canaux par lesquels le message doit être délivré Nous devons être aux côtés de celles et de ceux qui contribuent au dynamisme de notre économie Nous devons aussi accompagner celles et ceux qui sont en marge mais qui ont besoin de nous pour avancer A l issue de la période de réserve liée aux élections européennes les ministres se déploieront sur le territoire Je prendrai ma part pour vous accompagner dans cette démarche collective Nous souhaitons que cette mobilisation soit en lien avec les collectivités territoriales Nous ne pourrons gagner la bataille de l emploi mobiliser nos entreprises pour l emploi que si chacun y prend sa place La deuxième responsabilité de l Etat c est d être exigeant Nous le serons à tous les niveaux au niveau national avec les partenaires sociaux interprofessionnels dans les branches professionnelles où auront lieu des négociations sur la mise en œuvre des engagements du pacte mais aussi dans les territoires Chaque territoire a ses spécificités ses forces et ses faiblesses Il faut les identifier et poser un diagnostic précis avec les acteurs socio économiques comment se caractérise le tissu économique local Quelle vision peut on en avoir dans deux cinq dix ou dix ans Quelles sont les activités porteuses Quelles sont les entreprises en difficulté qu il faut accompagner prioritairement Quelle gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour accompagner les mutations développer l emploi Ce ne sont pas des questions nouvelles Je le répète je sais que vous y travaillez depuis longtemps mais saisissez vous de l opportunité du pacte pour aller plus loin et plus fort Je vous demande d examiner avec l ensemble des acteurs deux axes en priorité Premier axe tout faire pour que chaque emploi disponible chaque désir d embauche d une entreprise se concrétise au plus vite Vous le voyez comme nous tous les jours sur le terrain combien de fois a t on entendu un chef d entreprise signaler sa volonté d embaucher mais en même temps ses difficultés à recruter A l opposé combien de jeunes à qui l on oppose la barrière de l expérience avant même de leur donner une première chance Combien de demandeurs d emploi qui s ils disposaient de la bonne formation et la qualification adéquate trouveraient un travail Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une opportunité de recrutement Il n est pas acceptable que les emplois disponibles soient aujourd hui non pourvus Il faut là aussi actionner tous les leviers en particulier pour donner aux jeunes ils représentent l avenir des entreprises la possibilité de prendre durablement pied sur le marché du travail L apprentissage doit être une priorité Nous nous sommes fixés un objectif ambitieux de 500 000 apprentis en 2017 Mais nous avons un problème Aujourd hui la tendance est à l inverse à une forme de retrait sur l apprentissage Il faut d urgence dès cette année y remédier Pour cela je vous demande d en faire sans relâche la promotion dans toutes les entreprises dans tous les métiers et pas seulement là où c est aujourd hui le plus naturel François Rebsamen va y revenir dans un instant Le contrat de génération constitue un bel outil de réconciliation des générations dans l entreprise Là aussi nous sommes très en dessous du potentiel Il y a sûrement des raisons à cela Vous avez des idées exprimez les et voyons ensemble comment améliorer le dispositif comme nous avons déjà commencé à le faire Il faut qu il devienne un réflexe pour les chefs d entreprise Je pense notamment à ceux qui entendent transmettre leur savoir avant de cesser leur activité Le chef de l Etat évoquera aussi ce sujet La formation doit elle aussi être encouragée sans relâche C est un investissement pour l entreprise et plus largement pour l économie tout entière C est par la qualification des salariés que l on peut rivaliser sur les marchés et s adapter Pour les chômeurs le mouvement a été engagé avec les 30 000 formations prioritaires pour l emploi en 2013 devenues 100 000 cette année Cela fonctionne donc L objectif étant de monter en puissance dites si vous pensez qu il est possible même d aller au delà de cet objectif Deuxième axe faire que les marges de manœuvre dégagées par le pacte pour les entreprises soient pleinement mobilisées pour l investissement la compétitivité et l emploi Avec le CICE nous avons franchi une première étape Grâce au préfinancement de nombreuses entreprises en ont déjà bénéficié

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/88-l-etat-mobilise-pour-l-emploi-discours-de-manuel-valls-premier-ministre (2016-01-29)
    Open archived version from archive


  • Discours du Premier ministre - "Réformer - Réduire les déficits - Redresser - Réussir" | Gouvernement.fr
    soumet pas ne renonce pas ne cède pas Twitter Facebook Tumblr L ACTUALITÉ du Premier ministre LES ACTIONS du Gouvernement LE GOUVERNEMENT et les institutions PARTAGEZ et diffusez En un coup d oeil Toute l actualité En images Espace presse Agenda Discours et rapports 16 avril 2014 Discours Discours du Premier ministre Réformer Réduire les déficits Redresser Réussir Tweeter Partager Envoyer Le Premier ministre a présenté mercredi 16 avril devant la presse le détail du plan d économies sur les dépenses publiques entre 2015 et 2017 Discours du Premier ministre Réformer Réduire les déficits Redresser Réussir Consulter le document Abonnez vous à la lettre d information Le Gouvernement agit pour vous Sauf mention contraire tous les textes de ce site sont sous licence Creative Commons Twitter Facebook Tumblr Flux rss Données ouvertes Écrire au premier ministre Contactez nous Lettre d information Mentions légales English PLAN DU SITE L ACTUALITÉ du Premier ministre En un coup d oeil Toute l actualité En images Espace presse Agenda Discours et rapports LES ACTIONS du Gouvernement Le Pacte Les actions L essentiel des ministères Le Porte parole Conseil des ministres LE GOUVERNEMENT et les institutions En un coup d oeil Composition du Gouvernement Services

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/partage/1422-facebook-twitter-google-reformer-reduire-les-deficits-redresser-reussir-declaration-du-premier (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Remise du rapport de Michel Françaix sur l'avenir de l'Agence France-Presse | Gouvernement.fr
    du rapport de Michel Françaix sur l avenir de l Agence France Presse Tweeter Partager Envoyer Manuel Valls Premier ministre a reçu le 15 avril le rapport de Michel Françaix député de l Oise sur l avenir de l Agence France Presse AFP en présence d Aurélie Filippetti ministre de la Culture et de la Communication et d Emmanuel Hoog président directeur général de l AFP Le fichier à télécharger contient le rapport l annexe 1 rapport d étape lettre de mission l annexe 2 rapport d étape personnes auditionnées l annexe 3 rapport d étape AFP loi 1957 l annexe 4 rapport d étape AFP liste des filiales Ce rapport a été élaboré sous la responsabilité de ses auteurs Ses conclusions n engagent pas le Gouvernement dont elles alimentent la réflexion Remise du rapport de Michel Françaix sur l avenir de l Agence France Presse Consulter le document Abonnez vous à la lettre d information Le Gouvernement agit pour vous Sauf mention contraire tous les textes de ce site sont sous licence Creative Commons Twitter Facebook Tumblr Flux rss Données ouvertes Écrire au premier ministre Contactez nous Lettre d information Mentions légales English PLAN DU SITE L ACTUALITÉ du

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/92-remise-du-rapport-de-michel-francaix-sur-l-avenir-de-l-agence-france-presse (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Discours du Premier ministre à Berlin pour la Conférence sur le Centenaire de la Grande Guerre | Gouvernement.fr
    bien compris Konrad Adenauer et Charles de Gaulle Valéry Giscard d Estaing et Helmut Schmidt François Mittérand et Helmut Kohl Le Président François Hollande et la Chancelière Angela Merkel se sont inscrits dans leurs pas Le 50e anniversaire du Traité de l Elysée a permis de réaffirmer ce qui fait la force de nos liens les ennemis héréditaires d hier sont devenus des partenaires indispensables l un à l autre Hier nos soldats se sont fait la guerre aujourd hui ils s engagent côte à côte pour la paix et la stabilité au Mali Hier nos manuels scolaires ont caricaturé le voisin aujourd hui nous avons un manuel commun d histoire franco allemande Nous avons la chaîne ARTE et tant d autres coopérations culturelles qui rapprochent nos deux peuples Hier nos jeunes ont été élevés dans la détestation de l autre aujourd hui nous célébrons le travail de l Office franco allemand pour la jeunesse Depuis sa création en 1963 il a mis en contact plus de huit millions de jeunes Allemands et Français et nous devons le dire et l affirmer davantage c est par la jeunesse que cette amitié continuera de vivre et de prospérer Hier nos ingénieurs étaient en compétition Aujourd hui nous avons avec AIRBUS une entreprise européenne une entreprise franco allemande leader mondial dans l aéronautique Et nous avons cher Sigmar tant de projets ensemble à porter nous en parlions il y a un instant dans le domaine de l énergie de l écologie du numérique L Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et la France le premier partenaire de l Allemagne La France est le premier lieu d implantation des entreprises allemandes à l étranger c est un motif de fierté et d optimisme La France et l Allemagne avancent désormais main dans la main assumant la responsabilité particulière qu elles ont ensemble vis à vis de l Europe oui une responsabilité particulière Pour avoir une Europe forte il faut un couple franco allemand fort et un couple est fort quand les deux parties sont solides et en confiance Mesdames et Messieurs commémorer la Grande Guerre c est regarder le passé c est se souvenir mais nous devons également nous projeter vers l avenir et dire quels seront la place et le rôle de l Europe dans le monde L Union européenne doit être un pôle de stabilité Elle doit s affirmer face aux conflits mondiaux Nous pouvons demeurer passifs ou plutôt désunis quand l instabilité frappe nos voisins immédiats ou des pays plus lointains c est un enjeu diplomatique économique bien sûr c est aussi un enjeu de notre politique de sécurité et de défense commune C est surtout l affirmation de nos valeurs en ce moment dans l Est de l Europe mais aussi au Proche Orient ou en Afrique partout où nous avons besoin d une Europe qui agit de manière efficace et concertée pour peser sur le cours du monde ce monde qui a tellement changé au

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/document/89-discours-du-premier-ministre-a-berlin-pour-la-conference-sur-le-centenaire-de-la-grande-guerre (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Discours du Premier ministre devant le Sénat | Gouvernement.fr
    véhicule qui consomme peu C est aussi créer de l emploi avec de nouveaux métiers et de nouvelles filières industrielles Je sais que de nombreuses collectivités ont déjà pris des initiatives innovantes parfois audacieuses concourant à cet objectif Grâce à un modèle économique économe en énergie nos entreprises maintiendront leur compétitivité Nous préserverons également notre souveraineté par la réduction du déficit de la balance commerciale énergétique Enfin nous avons une obligation remplir nos engagements environnementaux en privilégiant les efforts de réduction de consommation d hydrocarbures fossiles L objectif est de réduire d ici 2030 de 30 notre consommation d énergie fossile et de 40 nos émissions de gaz à effet de serre Les engagements du Président de la République seront tenus la part du nucléaire dans la production d électricité passera à 50 d ici 2025 Ceci sera inscrit dans le texte fondateur de notre nouvelle politique énergétique la loi sur la transition énergétique qui sera soumise au conseil des ministres avant l été Un redressement appuyé sur une réforme territoriale ambitieuse Le redressement de notre pays c est aussi une mobilisation de tous les territoires qui le composent Je sais le travail qu accomplissent déjà quotidiennement les élus locaux je sais leur dévouement J ai moi même été maire je connais l exigence de ce mandat sa beauté aussi Ce n est pas à vous que j apprendrai combien les Français sont attachés à la figure du maire ce symbole d une République de la proximité Qu il s agisse d éducation de logement de sécurité de transport d emploi ce sont d abord de leurs élus que les citoyens attendent des réponses et des solutions Ils sont les garants du vivre ensemble de la qualité de vie un rempart contre la montée de l individualisme Dans une société traversée par des fractures nombreuses en proie à un terrible sentiment d abandon de relégation et je pense notamment à nos territoires périurbains et ruraux mais aussi aux quartiers de nos villes à nos outre mer les collectivités territoriales ont aux côtés de l Etat un rôle déterminant pour la cohésion l unité de notre pays Mais ces élus ces collectivités sont aussi résolument tournés vers la préparation de l avenir car ils sont les mieux placés pour œuvrer pour l attractivité et le dynamisme de leurs territoires Les collectivités jouent déjà un rôle essentiel dans notre économie Elles participent très largement à tous les projets structurants pour nos territoires Et ces investissements peuvent constituer un formidable levier de croissance Mais l efficacité de leur action peut encore être renforcée C est l objectif des importantes réformes de structures que j ai proposées hier devant l Assemblée nationale Je le sais certaines de ces propositions en ont surpris beaucoup choqué certains Mon but n est ni de choquer ni de surprendre c est de construire avec vous l avenir de nos territoires Pour cela nous aurons besoin d explications de dialogue de débat souvent longs et difficiles J y suis prêt La loi de décentralisation promulguée en janvier dernier a marqué une étape importante Elle a amorcé une clarification en créant les métropoles mais le constat demeure et je crois qu il est partagé l empilement des échelons d administration les compétences partagées les financements croisés bref tout ce que l on résume par l expression de millefeuille territorial tout cela nuit à l efficacité de l action publique dans nos territoires tout cela manque aussi de lisibilité pour nos concitoyens Elle est souhaitée par beaucoup sur divers bancs de cette assemblée Je voudrais d ailleurs rendre hommage au travail accompli par le Sénat sur ces sujets Je pense à la qualité des travaux issus des Etats généraux de la démocratie territoriale organisés à votre initiative Monsieur le Président Jean Pierre Bel Je pense aussi Monsieur le Sénateur Krattinger Monsieur le Premier Ministre Raffarin à votre rapport sur l avenir de l organisation décentralisée de la République Vous proposez des pistes de réformes ambitieuses structurantes à moyen terme Cette ambition cet horizon ce sont aussi les miens C est dans cet esprit que je vous propose quatre grands changements Le premier enjeu est de conférer aux régions tous les leviers pour contribuer au redressement économique du pays Je souhaite des régions fortes aux compétences stratégiques clairement affirmées Elles disposeront ainsi des outils pour accompagner la croissance des entreprises et promouvoir l innovation Elles devront être des acteurs majeurs de la transition énergétique que j évoquais à l instant A ce titre les régions seront des partenaires actifs de la nouvelle génération de contrats de plan Etat régions qui engagera pour 2020 des investissements structurants pour la croissance et le développement durable des territoires Notre pays a également besoin de régions disposant d une taille critique suffisante pour porter ces nouvelles compétences et être capable de rivaliser avec les collectivités de taille comparable en Europe J ai proposé une méthode je ferai confiance à l intelligence des élus et aux initiatives locales et les régions pourront proposer de fusionner par délibérations concordantes Les modalités pour décider de fusions seront donc assouplies En l absence de propositions de fusions le Gouvernement prendra cependant ses responsabilités et proposera une nouvelle carte des régions après les élections départementales et régionales de mars 2015 Le deuxième enjeu c est celui de l intercommunalité Depuis les lois que vous avez portées cher Jean Pierre Chevènement l intercommunalité a su trouver sa place dans notre paysage territorial et a apporté la preuve de son efficacité L intercommunalité ce sont des résultats très concrets pour les citoyens ici un nouveau tramway ailleurs une pépinière d entreprise C est également un instrument de solidarité et de péréquation financière entre les communes qu il faudra nécessairement renforcer Car la solidarité territoriale ce n est pas un vain mot Ce doit être une réalité A cette légitimité de l action intercommunale s ajoute désormais la légitimité démocratique Les 23 et 30 mars derniers pour la première fois les citoyens ont pu

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/partage/1416-declaration-du-premier-ministre-manuel-valls-devant-le-senat (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Vérité, efficacité, confiance - Déclaration de politique générale du Premier ministre | Gouvernement.fr
    nous devons aussi aller au devant du monde pour renforcer notre commerce extérieur notre tourisme notre technologie notre excellence dans bien des domaines c est le but de notre diplomatie économique Notre voix celle du Chef de l Etat notre diplomatie nos armées sont respectées Et je veux ici rendre hommage à nos soldats engagés à l étranger notamment au Mali en Centrafrique pour assurer la paix et la sécurité Et je n accepte pas les accusations injustes qui pourraient laisser penser que la France ait pu être complice d un génocide au Rwanda alors que son honneur c est toujours de séparer les belligérants Mesdames messieurs les députés Rien n est possible sans l écoute et le dialogue Et parce que c est un homme de dialogue je veux rendre hommage à Jean Louis Borloo et lui souhaiter tous mes vœux de rétablissement Une démocratie forte c est un Parlement respecté La Constitution de notre Ve République à laquelle je suis très attaché précise clairement les choses l exécutif détermine le cap et le Parlement vote la loi contrôle l action du Gouvernement et évalue les politiques publiques Vous élus de la Nation vous êtes l expression de la souveraineté nationale Je connais les attentes de la majorité parlementaire je les partage et je veux travailler avec elle sur la base d un contrat qui nous engage mutuellement Je veux définir un mode de travail performant avec les socialistes et les radicaux mais aussi avec les écologistes Et je dis au groupe GDR que je n ai pas d adversaire à gauche et que nous pouvons avancer ensemble sur beaucoup de sujets dans l intérêt de la France Gouverner c est écouter l ensemble de la représentation nationale et donc l opposition Gouverner ce n est pas rechercher la victoire d un camp sur un autre L opposition vient de remporter les élections municipales Elle a donc une responsabilité vis à vis des Français Je veux l écouter Je proposerai aux présidents des groupes UMP et UDI de me rencontrer dès la semaine prochaine Le dialogue c est également le dialogue social Il a permis depuis deux ans d importantes avancées en matière d emploi de marché du travail de formation professionnelle de retraites Il doit se poursuivre Et je rencontrerai les partenaires sociaux dès vendredi L exigence de dialogue vaut également pour les élus locaux Je mesure leur rôle pour la cohésion sociale mais aussi le dynamisme et l attractivité de notre économie Le dialogue c est aussi celui que je veux avoir directement sur le terrain avec les Français Mesdames et messieurs les députés Nous devons aller à l essentiel Et l essentiel c est la France Son avenir sa jeunesse sa force Si nous voulons que la France reste une nation maitresse de son destin nous devons lui rendre la force économique qu elle a perdue depuis 10 ans Il faut donc produire en France créer de la richesse en France créer des emplois durables en France Pour faire reculer le chômage de masse C est le but du pacte de responsabilité proposé par le Président de la République Le chômage assomme notre pays depuis des décennies Il s est aggravé mois après mois depuis 2008 1 3 million de demandeurs d emploi supplémentaires en 6 ans avant que nous ne parvenions fin 2013 à ralentir le rythme La politique de l emploi conduite depuis 22 mois en direction des jeunes a eu des résultats il y a moins de jeunes chômeurs aujourd hui qu il y a un an Mais cela ne suffit pas Sans croissance pas de confiance et sans confiance pas de croissance Je le dis sans détour nous avons besoin de nos entreprises de toutes nos entreprises de nos PME de nos start up de nos artisans de nos associations et coopératives Entreprendre créer prendre des risques embaucher c est cette démarche positive que je veux encourager parce qu elle fait du bien à notre pays Sortons des défiances des postures des caricatures Et c est pourquoi je salue nos entreprises nos PME PMI nos artisans nos agriculteurs nos commerçants qui travaillent dur qui aiment leur métier et qui considèrent que le travail est une valeur Soutenir les entreprises c est soutenir l emploi l investissement les exportations Alors oui nous agirons pour encourager les entreprises pour soutenir la recherche et l innovation améliorer le fonctionnement du marché du travail alléger les coûts simplifier les procédures et favoriser le dialogue social à tous les niveaux Avec exigence car les entreprises ont des responsabilités vis à vis de leurs cadres leurs employés leurs ouvriers Ce sont eux qui font leur richesse L idée du Pacte de responsabilité et de solidarité est simple chacun doit s engager pour l emploi C est une initiative novatrice dans un pays comme le nôtre Notre pays doit apprendre à oser ces compromis positifs et créatifs Les divergences d intérêt existent il ne s agit pas de les effacer mais de les dépasser pour l intérêt général C est ça la modernité Il faut maintenant donner corps à ce Pacte Le Président de la République avait indiqué le 14 janvier que le Gouvernement engagerait sa responsabilité sur ce Pacte C est donc ce que je fais aujourd hui devant vous Comment imaginer d ailleurs une déclaration de politique générale si elle n abordait pas ces sujets Mais il y aura d autres débats et d autres votes Fin avril l Assemblée nationale sera saisie du programme de stabilité et de la trajectoire des finances publiques Au début de l été un projet de loi de finances rectificative traduira les économies nouvelles que nous aurons proposées Et il y aura évidemment le rendez vous crucial de la loi de finances initiale Ces débats ces votes qui traduiront notamment la mise en œuvre du pacte de responsabilité et de solidarité permettront aux parlementaires d être des acteurs à part entière de son contenu Rien ne peut se faire sans le Parlement Je crois qu il est responsable et transparent de vous présenter à vous députés et aux Français dès ce premier discours devant le Parlement les orientations du Pacte de responsabilité et de solidarité Une négociation entre partenaires sociaux a fixé des engagements pour l emploi Le moment de la décision est venu D abord il y a le coût du travail Il doit baisser C est un des leviers de la compétitivité pas le seul mais il pèse lourd Le gouvernement de Jean Marc Ayrault avait engagé le mouvement avec la création du Crédit d Impôt Compétitivité Emploi qui doit atteindre 12 milliards cette année et 20 milliards l année prochaine Nous porterons les allégements du coût du travail à 30 milliards d ici 2016 Comment Je refuse d opposer l effort pour les emplois les moins qualifiés dont nous avons besoin et celui pour les emplois qualifiés qui font notre compétitivité notamment dans l industrie L un répond à l urgence de créer des emplois l autre à la nécessité d exporter Nous ferons donc les deux Au niveau du SMIC les cotisations patronales à l URSSAF seront entièrement supprimées au 1er janvier 2015 Zéro charges pour l employeur d un salarié payé au SMIC Voilà une vraie révolution Le barème des allégements existants entre le SMIC et 1 6 fois le SMIC sera modifié en conséquence Nous y consacrerons 4 5 milliards d euros Pour les salaires jusqu à 3 fois et demi le SMIC c est à dire plus de 90 des salariés les cotisations Famille seront abaissées de 1 8 point au 1er janvier 2016 Cela représente un allégement supplémentaire de près de 4 5 milliards d euros Cela ne pénalisera en rien le financement de la politique familiale qui se verra affecter d autres recettes pérennes Les travailleurs indépendants et artisans qui représentent des gisements de créations d emplois bénéficieront d une baisse de plus de trois points de leurs cotisations famille dès 2015 soit 1 milliard d euros Voilà l effort de l Etat Il est à la hauteur de l enjeu 30 milliards de baisse du coût du travail l équivalent des cotisations famille comme l avait dit le Président de la République le 14 janvier dernier Pour relever l investissement le gouvernement agira aussi par la fiscalité D abord en réduisant les impôts de production comme la C3S contribution sociale de solidarité des sociétés payée par 300 000 entreprises Elle sera entièrement supprimée en trois ans Cela représente environ 6 milliards d euros de marges supplémentaires dont 1 milliard dès 2015 Concernant l impôt sur le résultat des sociétés la surtaxe instaurée sous la mandature précédente sera supprimée en 2016 Le taux normal de cet impôt sera par ailleurs abaissé à 28 en 2020 avec une première étape intermédiaire en 2017 Pour simplifier notre système fiscal plusieurs dizaines de petites taxes complexes et de faible rendement seront enfin supprimées L Etat a pris ses responsabilités Aux employeurs de tenir leurs engagements Ils ont été précisés dans l accord passé entre les partenaires sociaux le 5 mars dernier Cet accord fixe deux grands objectifs La création d emplois en particulier pour les jeunes et les seniors La qualité de l emploi la formation des salariés l amélioration et la reconnaissance des qualifications Autour de ces objectifs les négociations doivent s engager dans les prochaines semaines dans chaque branche professionnelle La grande conférence sociale qui se réunira à l été permettra de mesurer ensemble la dynamique ainsi créée Le Pacte est aussi un Pacte de solidarité il doit améliorer le pouvoir d achat des salariés les plus modestes Le meilleur moyen c est d agir sur les cotisations salariales pour augmenter le salaire net celui que l on touche à la fin du mois Dès le 1er janvier 2015 elles seront diminuées pour les salaires au niveau du SMIC pour procurer 500 euros par an de salaire net supplémentaire C est presque la moitié d un 13e mois pour un salarié payé au SMIC Ce gain sera dégressif entre le SMIC et 1 3 fois le SMIC Par ailleurs mon gouvernement proposera d alléger la fiscalité pesant sur les ménages modestes en particulier ceux qui sont entrés dans le champ de l impôt sur le revenu ces dernières années alors même que leur situation ne s était pas améliorée L ensemble de ces mesures en faveur des ménages modestes représentera 5 milliards d euros à l horizon 2017 Mesdames messieurs les députés La croissance c est aussi l économie verte La transition énergétique sera l une de mes priorités C est une formidable opportunité économique Concrètement la transition énergétique réduit notre déficit commercial et renforce notre souveraineté Elle redonne du pouvoir d achat grâce aux économies liées à la rénovation énergétique des logements et aux véhicules qui consomment peu Elle encourage des secteurs extrêmement porteurs en termes d emplois Je pense en particulier au bâtiment Mais il y aussi la nécessité écologique Le climat est probablement le domaine où le besoin de régulation se fait le plus pressant La France accueillera à Paris fin 2015 la grande conférence sur le climat Il s agit là d un enjeu planétaire majeur auquel nous répondrons en nous dotant d une véritable stratégie bas carbone qui sera présentée par le gouvernement au Parlement L objectif est de réduire de 30 notre consommation d énergie fossile d ici 2030 et de 40 nos émissions de gaz à effet de serre à la même échéance L engagement du Président de la République de passer à 50 la part du nucléaire dans la production d électricité d ici 2025 sera tenu Il sera inscrit dans la loi sur la transition énergétique soumise au conseil des ministres avant l été Cette loi sera le texte fondateur de notre nouvelle politique énergétique Mesdames et messieurs les députés Là encore il faut dire la vérité La dette Lionel Jospin l avait stabilisée à un peu plus de 50 du PIB en 2002 En 2007 lorsque Jacques Chirac quitte l Elysée elle représentait 65 des richesses que nous produisions chaque année Cinq ans plus tard à la fin du mandat de Nicolas Sarkozy elle avait explosé et atteignait 90 de la production nationale Aujourd hui elle représente 30 000 euros pour chaque Français Cette situation nous oblige tous Les gouvernements successifs ont choisi de redresser nos comptes en privilégiant les augmentations répétées des prélèvements C est particulièrement vrai depuis 2010 La précédente majorité y a pris sa part 30 milliards autant que l actuelle Ces hausses n ont pas épargné les classes moyennes Il faut en finir avec l inventivité fiscale qui génère une véritable angoisse chez nos concitoyens En 2012 nous avons trouvé une dette qui s était envolée et un déficit des comptes publics de 5 2 du PIB Nous l avons déjà ramené à 4 3 fin 2013 Et nous allons poursuivre ce redressement tout au long du quinquennat Je vous propose un changement de rythme pour éviter tout recours à l impôt et financer le redressement de notre économie 50 milliards d euros d économies sur trois ans de 2015 à 2017 L effort sera partagé par tous L Etat et ses agences en prendront la plus grande part 19 milliards d euros 10 milliards proviendront de l assurance maladie et 10 milliards supplémentaires des collectivités locales Le reste viendra d une plus grande justice d une mise en cohérence et d une meilleure lisibilité de notre système de prestations Mais je ne veux pas casser la croissance sinon nos déficits ne diminueront pas et le chômage ne sera pas réduit Bien sûr il faut redresser nos comptes publics mais sans casser notre modèle social et nos services publics sinon les Français ne l accepteraient pas Je suis pour le respect de nos engagements pour le sérieux budgétaire pas pour l austérité Ce nécessaire équilibre nous allons à nouveau l expliquer à nos partenaires européens La reprise économique est là mais elle est fragile Nous devons l entretenir comme un feu naissant l accompagner Et les efforts que nous faisons sur la réduction de nos déficits sur nos réformes structurelles sur la compétitivité des entreprises sur le coût du travail ne doivent pas être balayés par un niveau trop élevé de l euro Il est aujourd hui 10 plus cher qu à l été 2012 ce qui évidemment pèse sur nos exportations La Banque Centrale Européenne mène une politique monétaire moins expansionniste que ses consœurs américaine anglaise ou japonaise Et c est dans la zone euro que la reprise économique est la moins vigoureuse Ce sujet qui va d ailleurs être au cœur des prochaines élections européennes je veux l aborder très directement Car il appartient à l Europe d apporter des réponses concrètes aux attentes des peuples Ce qui est essentiel c est de remettre l Union Européenne sur le chemin de la croissance au travers de politiques de grands investissements des politiques pour l emploi notamment tournées vers la jeunesse Sinon tous les efforts de réduction des déficits seront vains Et je ne veux pas que cette magnifique aventure qui a uni notre continent perdre son éclat et finalement sa logique Je reste convaincu que la France ne peut pas se passer de l Europe et que l Europe ne peut pas se passer de la France Et je suis très attaché à la solidité du couple franco allemand Notre indépendance financière passe aussi par des réformes de structures La France est prête à ces réformes et notamment celle du millefeuille territorial Je propose quatre changements majeurs susceptibles de dépasser les clivages partisans Le premier concerne nos régions Il s inspire du rapport des Sénateurs Yves Krattinger et Jean Pierre Raffarin Nos régions doivent disposer d une taille critique Ainsi elles auront tous les leviers toutes les compétences pour accompagner la croissance des entreprises et encourager les initiatives locales Je propose de réduire de moitié le nombre de régions dans l hexagone Sur la méthode il s agit de faire confiance à l intelligence des élus Les régions pourront donc proposer de fusionner par délibérations concordantes En l absence de propositions après les élections départementales et régionales de mars 2015 le gouvernement proposera par la loi une nouvelle carte des régions Elle sera établie pour le 1er janvier 2017 Mon deuxième objectif c est l intercommunalité Une nouvelle carte intercommunale fondée sur les bassins de vie entrera en vigueur au 1er janvier 2018 Mon troisième objectif c est la clarification des compétences C est pourquoi je proposerai la suppression de la clause de compétence générale Ainsi les compétences des régions et des départements seront spécifiques et exclusives Enfin mon dernier objectif est d engager le débat sur l avenir des conseils départementaux Je vous propose leur suppression à l horizon 2021 Je mesure l ampleur de ce changement Il nous faudra notamment répondre au sentiment d abandon qui existe dans nos départements et territoires ruraux Ce changement donnera lieu à un profond débat dans le pays qui associera les élus et les citoyens Mais il est désormais temps de passer des intentions aux actes Pour ce qui concerne l Etat sa présence sur l ensemble du territoire est indispensable Le maillage territorial des préfectures des sous préfectures ne sera pas remis en cause mais il faudra l adapter progressivement à la nouvelle donne territoriale C est la garantie d un égal accès de tous les citoyens aux services publics Je veux d ailleurs rendre hommage à l ensemble de ces agents qui sont le visage du service public Mesdames messieurs les députés Notre nation est singulière elle ne peut pas concevoir la force sans la Justice L un de nos grands génies Blaise Pascal l a formulé de façon lumineuse la justice sans la force est impuissante La force sans la justice est tyrannique Nous ferons tout pour que notre pays soit fort et juste Le gouvernement que je conduis accompagnera les Français les plus modestes Là

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/partage/1419-verite-efficacite-confiance-declaration-de-politique-generale-du-premier-ministre (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • 3 ans d'actions concrètes pour redresser la France | Gouvernement.fr
    Gouvernement LE GOUVERNEMENT et les institutions PARTAGEZ et diffusez Les infographies et vidéos Les mots du Porte parole 6 mai 2015 Infographie 3 ans d actions concrètes pour redresser la France Tweeter Partager Envoyer Version texte de l infographie Redresser la France 3 ans de mesures concrètes Europe de la croissance Préservation du budget européen 140 de crédits pour les infrastructures 6 Md pour l insertion des jeunes dans l emploi Plan Juncker de 315 Md Pacte européen de croissance de 120 Md dès 2012 le plus important depuis la création de l UE Fin de l euro cher Redressement des finances publiques 50 Md d économies d ici 2017 Réduction du déficit de la Sécurité sociale de près de moitié à moins de 10 Md Réduction du déficit public à 4 en 2015 Investissement 60 Md mobilisés par bpifrance 47 Md pour le programme d investissement avenir Suramortissement des investissements productifs à 140 Jusqu à 400 000 de Crédit d impôt recherche en plus pour les PME au titre des dépenses d innovation Compétitivité 90 des salariés concernés par les baisses de cotisations patronales Zéro cotisation patronale de sécurité sociale au SMIC depuis le 1er janvier 2015 Le coût du travail en baisse inférieur à l Allemagne dans l industrie 36 8 en France contre 38 5 en Allemagne Création du CICE en 2013 Abonnez vous à la lettre d information Le Gouvernement agit pour vous Sauf mention contraire tous les textes de ce site sont sous licence Creative Commons Twitter Facebook Tumblr Flux rss Données ouvertes Écrire au premier ministre Contactez nous Lettre d information Mentions légales English PLAN DU SITE L ACTUALITÉ du Premier ministre En un coup d oeil Toute l actualité En images Espace presse Agenda Discours et rapports LES ACTIONS du Gouvernement Le Pacte

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/partage/4157-3-ans-d-actions-concretes-pour-redresser-la-france (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • 3 ans d'actions concrètes pour rétablir la justice | Gouvernement.fr
    ACS retraités chômeurs et étudiants principalement situés sous le seuil de pauvreté mais au dessus du seuil de la CMU Zoom Baisse d impôt sur le revenu en 2015 Pour un couple d actifs avec 2 enfants dont le revenu total est de 3 160 par mois son impôt sur le revenu sera entièrement annulé alors qu il est aujourd hui de 750 par an Exemple un vendeur au bureau de tabac et d une aide à domicile une ouvrière non qualifiée et un agent de service en école primaire Pour un couple salarié avec 3 enfants gagnant 4 200 par mois à 2 ce sera plus de 1 100 en moins Exemple un petit patron et sa femme au foyer un infirmier et une coiffeuse deux professeurs des écoles Pour un retraité à 1400 par mois de pension ce sera 230 d impôt en moins 1400 c est la retraite moyenne d un ouvrier La retraite moyenne en France est de 1288 mois Famille 28 000 postes d accompagnants pérennisés à la rentrée 2015 pour l accès à l école des enfants atteints de handicap 75 en plus enfant au titre de l allocation de rentrée scolaire 18 000 places d accueil pour les tout petits dès 2013 20 pour les prestations aux familles nombreuses modestes depuis 2013 10 pour l allocation pour les familles monoparentales vivant sous le seuil de pauvreté depuis 2013 Santé 2 millions de Français en plus auront accès aux urgences en moins de 30 minutes d ici fin 2015 Droit à l oubli Le tiers payant généralisé d ici 2017 Égalité femmes hommes Passage de la France de la 45ème à la 16ème place au niveau mondial classement du Forum économique mondial Exemple 50 des femmes dans les Conseils départementaux en 2015 contre 13

    Original URL path: http://www.gouvernement.fr/partage/4162-3-ans-d-actions-concretes-pour-retablir-la-justice (2016-01-29)
    Open archived version from archive



  •