archive-fr.com » FR » H » HAHD.FR

Total: 465

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Assemblée Générale du 23 février 2005
    des clubs de la vallée Faune Flore Sites et adresses utiles Formations Conférences Parc Ours Temps d Activités Péri scolaires Nouvelles de l autre côté Bulletins du réseau HAHD Comités des Fêtes Petites histoires d Internet École Proposer un article Assemblée Générale du 23 février 2005 Posté par HAHD le 23 02 2005 00h Compte rendu ci joint 2005 02 23 CR AG pdf Ce document n est accessible qu

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=98 (2016-01-29)
    Open archived version from archive


  • Comptes 2004
    Paysages de montagne Vie des clubs de la vallée Faune Flore Sites et adresses utiles Formations Conférences Parc Ours Temps d Activités Péri scolaires Nouvelles de l autre côté Bulletins du réseau HAHD Comités des Fêtes Petites histoires d Internet École Proposer un article Comptes 2004 Posté par HAHD le 23 02 2005 00h Fichier ci joint comptes 2004 pdf Ce document n est accessible qu aux membres de l

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=99 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Le JOUG de BELLEVUE !
    rejoindre l atelier de la maison Vigneau à Orthez quant à ma grande soeur Lucienne bien malade du coeur elle est inapte aux pénibles travaux des champs Aussi toute la semaine je reste seul avec maman pour réaliser les seuls travaux à notre portée Malgré nos efforts conjugués des tâches très conséquentes sont à la traîne couper et rentrer la litière des vaches sans laquelle point de fumier rentrer le bois de chauffage ainsi que les récoltes successives Blé maïs raves betteraves pommes de terre sans oublier le foin et le bon regain fauchés par le voisin Malheureusement le tombereau et la grande charrette sont immobilisés au fond de la grange Tout près bien remisé avec grand soin par Robert le JOUG et ses lanières en cuir m interpelle de plus en plus chaque jour Je suis sûr de ma mémoire deux tours autour de la corne extérieure un passage sur le front deux tours autour de la corne intérieure puis de nouveau à l envers les mêmes gestes terminés par un serrage entre corne et bois du joug Maman a entrepris la très longue cuisson dans l âtre d un pot au feu accompagné des légumes maison et des succulentes pommes de terre bindje récoltées au champ de derrière Vite sans bruit je prépare et dépose le joug par terre à son emplacement habituel comme lors d une décision d attelage des deux vaches Puis je déploie les lanières tout comme le faisait mon frère Jean Viens martine ta place est à droite je te détache de ton râtelier Say Say avance vers le joug si lourd Comme tu es docile sans le moindre coup de tête récalcitrant En un tour de main martine est fixée au joug par ses deux cornes en lyre le maintenant en l air malgré un lourd déport certainement douloureux Viens vite blanquette soulager martine et à ton tour fixer tes cornes à la voûte de gauche pour former à toutes deux un bel attelage Je l espère harmonieux et efficace pour réaliser mes projets secrets et relatifs aux travaux envisagés dans ma tête d enfant J ai réussi aussi je peux informer maman qui de toute façon devra m aider à atteler la charrette A la vue de la scène au milieu de la grange sa surprise est tellement grande qu elle n entraîne que de légères remontrances pour la forme et surtout en concert avec une certaine satisfaction ainsi qu une douce protection maternelle Nos deux efforts permettent de cheviller le timon dans l anneau métallique du joug La charette peut désormais démarrer tirée par nos deux comparses aux pas rythmés par le grincement des essieux Durant ces mois d été et de vacances je pourrai accomplir les travaux compatibles avec mon frêle corps de pré adolescent Là chères lectrices et chers lecteurs ce n est pas la fin en soi d une belle histoire d un beau souvenir personnel car mon véritable but est de clamer et de souligner la relation

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=815 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Un "Adieu" à Clémence SALLES...
    est impossible de garder le silence après les émouvantes obsèques à Borce de Clémence SALLES SANTOS gardienne si affable du refuge familial cette grande demeure jouxtant la place et sa fontaine du Badet Ils étaient tous là ses trois frères Léon Fernand René sa soeur Marie sa fille Evelyne son fils Jean Vincent ses chers petits enfants et tous les conjoints entourés de leurs enfants Au cours de la cérémonie lequel d entre nous n a pas eu une pensée dans le souvenir pour Emile le grand frère aîné Henri Margot Irène et Angel tous nés Santos de la maison COUTCHAROUN La porte de cette ruche familiale était toujours ouverte pour un accueil chaleureux empreint de sentiments d amitié et de fraternité Clémence avait toujours gardé cette tradition d union de solidarité main tendue coeur ouvert vers autrui Il m est agréable de rappeler que Clémence et son époux Joseph SALLES ont apporté sans cesse aux jeunes enfants de Clair Matin une affection très protectrice l exemple de travailleurs consciencieux et l image si importante de la sérénité familiale Aussi la présence à la cérémonie des personnels des éducateurs de Maurice au nom des anciens du Foyer n est pas

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=750 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Un livre envoûtant:De la blanche sur le Somport.
    le 03 01 2015 19h33 Il y a un mois le journal La République des Pyrénées consacrait sa pleine dernière page à Claude CASTERAN journaliste à l Agence France Presse amoureux des montagnes du monde amoureux des Pyrénées et surtout de la vallée d Aspe principalement son village de Borce C est ici à Borce au Multiple Rural au gîte communal que s achève son roman de type Polar De la Blanche sur le Somport Je viens d achever la lecture des 228 pages imprimées par les éditions CAIRN de Jurançon C est avec une certaine émotion une interprétation personnelle presque inexplicable un sentiment difficile à décrire que j ai vécu de façon intense le parcours du personnage central MANU qui va terminer son détonnant périple auprès de Léonie du Communal au typique village de Borce en haute vallée d Aspe L histoire d un autre Manu vécue il y a quelques années en vallée mon ami Louis se mémorisera une fois de plus sa souffrance d alors et l histoire depuis plus de cinquante ans de la triste et imparable blessure menant à la disparition des familles autochtones de nos hameaux si accueillants dans une vraie solidarité m ont

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=667 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Deuxième lettre à mon père...
    Pantin pour rejoindre VERDUN par la voie sacrée conduisant au front au combat aux futures angoisses aux futures souffrances en un mot la guerre la sale guerre des tranchées de la mitraille du corps à corps et pour des millions de soldats la mort Le bouquet de roses déposées ce matin sur ta tombe était le geste le symbole de ma reconnaissance de mes sentiments de fierté familiale et surtout de l amour de ton fils pour toi Papa Dans ma lettre du 11 novembre je t avais promis de reprendre les propos tenus au Bois Leprêtre par deux Poilus parisiens dans une tranchée de première ligne le 15 mai 1915 De repos dans une vaste prairie où nous sommeillons drapés dans nos capotes bleu ciel dans mon coeur commence à luire cet espoir et ces beaux rêves si souvent déçus d une relève de nuit Le bruit d un moteur vint me sortir de cette rêverie j avais devant moi un long filet d autobus je revoyais là Clichy Odéon je reconnais Madeleine Bastille et plus particulièrement Plaisance Hôtel de ville que nous attendions avec la blonde K aux jours si agréables de jadis Un ordre bref dans le vent et nous grimpons moi mon camarade non sans une certaine émotion mais moins allègrement qu à Paris cahotés secoués sur ces routes défoncées nous arrivons au petit jour dans une zone où le bruit du canon maintenant tout près ne nous laissait plus d illusion Le 25 décembre 1915 tu écris sous le texte En souvenir de mon camarade Gabriel MIGNOT tué le 30 mai aux Quarts en Réserves J imagine cher Papa tout ton émoi et toute ta tristesse lorsque tu as écris ces deux dernières lignes Aussi respectant ta pensée fraternelle pour Gabriel et pour ce mot

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=664 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • Centième anniversaire de la guerre 14-18. Lettre à mon père
    rencontres familiales tes états de service comme on dit couramment mais surtout toutes ces souffrances que tu as endurées durant ces quatre années de guerre atroce dévastatrice avec plus d un million de morts des milliers d infirmes d invalides et tous ceux marqués mentalement par les images les réalités des combats des tranchées du corps à corps des obus de la mitraille et du gazage Sache cher Papa qu en ce qui concerne cette soif de savoir si importante aujourd hui les Historiens expliquent cela par un grand besoin de lien familial de lien social Nous avons lu que tu as oeuvré lors des combats dans l artillreie lourde puis dans l artillerie portée Cela peut expliquer en tant que cible prioritaire la double atteinte de ton audition par l éclatement d une torpille à la Fontaine aux charmes ainsi que ton intoxication par gazage dans les Ardennes Aujourd hui je suis fier et heureux d évoquer dans cette lettre ces épreuves effacées de ma mémoire car trop jeune lorsque tu nous a quittés Je viens de relire la poésie écrite de ta main et dédiée à ta maman adoptive le 14 juin 1915 Au Bois Leprête Cette longue poésie pleine d amour et de tendresse s achève avec tristesse mêlée à l espoir Hélas ces plaisirs de naguère La joie au foyer le bonheur sont brisés par cette guerre qui sème partout la mort et le malheur C est pour le bien de l humanité que nous luttons tous pour la civilisation et la liberté car la victoire plane sur nous Je garde ton propos comme tu l a écrit le 15 mai 1915 dans une tranchée adressé à deux camarades deux poilus parisiens pour ma prochaine lettre Peut on oublier cette guerre 14 18 un tel engagement

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=654 (2016-01-29)
    Open archived version from archive

  • La journée nationale des Sapeurs- Pompiers en Aspe !
    centre de secours de LESCUN et à 10 heures 40 au centre de secours d URDOS flambant neuf Architecte Maître d oeuvre madame Isabelle NOUGUE DEBAT de BEDOUS Une présentation détaillée aux Autorités est faite par les Chefs de Centre Jean pierre LOPEZ pour LESCUN Jacques MARQUEZE et Francis CLAVERIE pour URDOS Nous avons assisté à une revue par Le PREFET accompagné des Autorités officielles des Sapeurs Pompiers volontaires de chaque centre de plus en plus nombreux et investis pour servir les populations de la haute vallée Merci chers Sapeurs pour votre engagement et votre sens du devoir civique 2ème épisode au Fort du PORTALET pour une prise d Armes sur la première terrasse qui n avait pas connu un tel évènement une telle émouvante cérémonie depuis 1870 Nous assistons à un quadrillage parfait par tous les corps d Armes départementaux sous un soleil éclatant dans ce cirque remarquable de falaises des parois de la Cristalère et des vertes frondaisons du Rouglan Les promeneurs sur le chemin de la mâture n en reviennent pas de voir revivre militairement ce fort du Portalet et d entendre les prises de paroles successives nous appelant en cette journée nationale des Sapeurs Pompiers à un recueillement en l honneur de tous les Pompiers décédés en 2013 au cours d opérations de secours sur le sol français Un instant très solennel de remise de médailles de remise de galons à de nombreux et valeureux récipendiaires est accompagnée par les sonneries de circonstance et par une marseillaise personnellement très émouvante dans ce Fort rénové Un grand merci de la Communauté de communes de la Vallée d Aspe à monsieur le Commandant Colonnel départemental et à monsieur le Président du SDIS 64 Maire et Conseiller Général de MONEIN pour ce choix et pour toute cette organisation Un

    Original URL path: http://www.hahd.fr/article.php?art_id=625 (2016-01-29)
    Open archived version from archive



  •