archive-fr.com » FR » H » HENRIIV.FR

Total: 193

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Journal pensif janvier - Lycee Henri IV
    ronde c est la pelote ou la balle Après la partie on se réconforte devant un feu clair et l on change de chemise puis on banquette volontiers En fait le moine qui dit cela assimile un texte religieux à l évocation d une partie de jeu de paume l ancêtre du tennis Pour Rabelais médecin et moine de son état même les textes acrés sont à lire de manière satirique Des Evangiles à Roger Fédérer il n y a pas loin vendredi 20 janvier Etant souffrant et obligé de garder la chambre pas celle des députés j ai en mémoire un exrait de récit écrit en 1794 par Xavier de maistre et intitulé Voyage autour de ma chambre Ma chambre est située sous le quarante cinquième degré de latitude selon les mesures du père Beccaria sa direction est du levant au couchant elle forme un carré long qui a trente six pas de tour en rasant la muraille de bien près Mon voyage en contiendra cependant davantage car je la traverserai souvent en long et en large ou bien diagonalement sans suivre de règle ni de méthode Je ferai même des zigzags et je parcourrai toutes les lignes possibles en géométrie si le besoin l exige Je n aime pas les gens qui sont si fort les maîtres de leurs pas et de leurs idées qui disent Aujourd hui je ferai trois visites j écrirai quatre lettres je finirai cet ouvrage que j ai commencé Mon âme est tellement ouverte à toutes sortes d idées de goûts et de sentiments elle reçoit si avidement tout ce qui se présente Réfléchissez à ces mots avant de vous embarquer chez Costa Croisières Les voyages intérieurs sont peut être les plus enrichissants samedi 21 janvier Un château hanté est un château dans lequel errent des fantômes et autres apparitions On en trouve essentiellement en Ecosse Mais peut on parler d une maison entée Il faut peut être aller chercher la réponse au greffe du tribunal Autre mystère des mots qu est ce qu un hebdromadaire C est un chameau qui vient nous rendre visite une fois par semaine NB hebdromadaire est un mot valise En voici quelques autres Bikiné masseur pour hommes et pour dames Il fait aussi le maillot Ralentilope Mammifère cervidé d Afrique qui échappe à ses prédateurs en se déplaçant avec une extrême lenteur Rastagnac Jeune chanteur de reggae dévoré par l ambition de conquérir la scène parisienne dimanche 22 janvier L oeuvre de Rabelais constitue une des affirmations les plus triomphantes de l optimisme de la Renaissance mais elle constitue en même temps une critique permanente de cet optimisme en ayant recours à des procédés médiévaux parodies recherche de l absurde agressivité burlesque héritée des traditions du Carnaval Marie Madeleine Fragonard Précis d histoire littéraire de la littérature française NB Carnaval vient des mots toscans carne levare soit ôter la viande Le carnaval est la fête donnée avant la période de carême L origine est italienne pays le

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/journal-pensif-janvier/3954232 (2015-01-23)
    Open archived version from archive


  • Journal pensif fevrier - Lycee Henri IV
    sa vie de rêve inachevé d un récit construit à partir de dialogues de 189 pages Le livre est bref mais son pouvoir est long nous dit J kessel dans la préface donc un livre qui ne devrait pas décourager certains de prime abord bref une série d indices pouvant intéresser un adolescent à un âge où le sentiment se noue et a peine à s exprimer Pathétique le livre A titre de curiosité Je souscris et cosigne mercredi 08 février Valse mélancolique et langoureux vertige Baudelaire Bel exemple de chiasme mot à réviser pour les étourdis à apprendre pour les autres et d écho de sonorités entrecroisées Mélancolie étymologiquement excès de bile noire qui pousserait à la tristesse On pourra traduire mélancolie par un mot à la mode au début du XXe siècle neurasthénie ça fait plus médical samedi 11 février Une belle formule du philosophe Nicolas Grimaldi enetendue hier soir sur la chaîne Public Sénat La vie c est ce qui déborde la vie Et bonnes vacances à tout le monde dimanche 26 février Ce long silence de ma part se nomme une ellipse L ellipse est le temps de non récit au cours duquel le lecteur est censé reconstituer les faits non narrés Je donne pourtant ici le contenu de ce silence l auteur de ce modeste Journal pensif a subi une prothèse de hanche après une chute à pied sur une plaque de glace Ce que c est que de nous tout de même entend on souvent au bord des comptoirs des Cafés du Commerce Le corps douloureux mais l âme tournée vers des horizons d espérance j essaierai de continuer mes interventions P S A l attention des élèves de 2nde3 2nde6 TL1 BTS1 je serai absent physiquement du Lycée jusqu au 1er avril J en suis sincèrement désolé lundi 27 février Pour faire patienter les élèves de TL qui j en suis sûr sont avides de connaissances sur Rabelais cet extrait de François Bon dans son ouvrage Pour lire Rabelais On n accomplit pas un tel texte sans une capacité de langue hors du commun où le progrès des temps n a pas cours le grand rythme hypnotique de Rabelais s écrit à l intérieur même des mots dans la pâte même du texte et ses reprises sonores A retenir de ces quelques lignes lire Rabelais c est entrer dans le monde des mots de la phrase de la musique lancinante du texte Il n est pour le moment pas utile d essayer de saisir tel sens lié au contexte historique telle allusion précise Il faut à tout prix se laisser emmener par ces phrases qui ne trouvent leur justification qu à travers les phrases suivantes dans un rythme continu C est ce que le sémiologue Roland Barthes appelait le plaisir du texte mardi 28 février Connaît on Les facéties du sapeur Camembert Connaît on son auteur Dans l affirmative concernant la deuxième question sait on à quelle date il est né Réponses L

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/journal-pensif-fevrier/3962786 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Journal pensif mars - Lycee Henri IV
    PÈRE UBU Eh vraiment et puis après N ai je pas un cul comme les autres MÈRE UBU À ta place ce cul je voudrais l installer sur un trône Tu pourrais augmenter indéfiniment tes richesses manger fort souvent de l andouille et rouler carrosse par les rues PÈRE UBU Si j étais roi je me ferais construire une grande capeline comme celle que j avais en Aragon et que ces gredins d Espagnols m ont impudemment volée MÈRE UBU Tu pourrais aussi te procurer un parapluie et un grand caban qui te tomberait sur les talons Sommes nous si loin des préoccupations électorales de 2012 mardi 13 mars L homme serait un roseau pensant Disons plutôt un roseau pensif Ou même songeur Disons un salsifis songeur Car la pensée paraît tout de même plus dense que les produits de la cervelle humaine et le roseau est plus racé que l homme Soyons sincères l homme est un champignon rêveur un concombre qui a des visions un salsifis qui souffre de marottes Extrait de Dernières nouvelles de l homme d Alexandre Vialatte Plus loin Vialatte décrit la France ainsi Au nord la Seine qui arrose une capitale illustre A l est la gare de Lyon Plus loin encore le bois de Vincennes Au sud rien et puis rien Ensuite le Canigou Il existe au sud de Paris un désert qui s étend jusqu à la Côte d Azur Et en bon disciple de Vialatte le regretté Pierre Desproges a écrit Yannick Noah né le 18 mai 1960 Taureau ascendant Cancer C est curieux la proportion de Taureaux ascendant Cancer chez les sportifs Personnellement je connais un matador ascendant Taureau Il a un cancer lui aussi Et puis encore cette chose grinçante Faute avouée est à moitié pardonnée disait le pape Pie XII à Himmler Tiens encore une pour la route Carnet mondain La fille Tabouret épouse le père Lachaise Moi je dis ça c est pour meubler mercredi 14 mars Selon un sondage publié cette nuit par la Sofrop regroupement de la Sofres et de l Ifop arriverait en tête au premier tour cette année comme les années précédentes Henri IV Au second tour Henri IV l emporterait haut la main sur ses rivaux en particulier Jean Moulin jeudi 15 mars Où je suis je suis bien vendredi 16 mars Le chien aboie le chat miaule le lion rugit le tigre feule la souris chicote etc Et la fourmi qu est ce qu elle fait la fourmi Elle crohonde La fourmi crohonde D accord je m en vais samedi 17 mars Pour me faire pardonner ma petite incartade d hier une citation d un superbe livre de Pascal Quignard Le mot français d enfance est extraordinaire Il vient du latin in fantia Il veut dire en français a parlance Il renvoie à un état initial non social qui fait source en chacun d entre nous et dans lequel nous n avons pas acquis notre langue Nous sommes du non parlant qui doit apprendre la langue sur les lèvres des proches Aussi quoi que nous apprenions en vivant en vieillissant en travaillant en lisant nous sommes toujours des chairs où le langage défaille La barque silencieuse 2009 dimanche 18 mars La passion pour le roman se porte aussi sur l homme alors que les cinéphiles ne se soucient pas de l homme mais du cinéma Les grands romanciers apportent à leurs lecteurs une maturité les grands films infantilisent leurs spectateurs Le film ne peut exprimer l homme intérieur que par les moyens du théâtre Comment imaginer un grand roman où le romancier ne pourrait s adresser directement au lecteur que par la voix de ses personnages André Malraux L homme précaire et la littérature 1977 Moi j ai cité ces propos mais je n ai rien contre le cinéma C est plutôt destiné à apporter un peu de matière à réflexion lundi 19 mars Ce qui caractérise le plus le langage ce ne sont pas les substantifs adjectifs etc mais les mots de relation les si les que les or et les donc Paul Valéry Au fond le monde s offre à nous et nous disons le monde non pas avec du matériau mais avec des liens entre les divers éléments qui constituent ce matériau D où par exemple l utilité de la persistance rétinienne qui nous permet de lier 24 images seconde pour percevoir un mouvement mardi 21 mars Rien c était hier car mon voisin a fait tomber un arbre sur ma ligne téléphonique Que lastima Et on va me dire qu il faut protéger la nature Je plaisante mercredi 22 mars Pour faire un abstract hier après avoir vérifié les airbags de mon car c était le week end je me suis fixé un challenge En effet le fast food non loin de chez moi était low coast et j ai voulu savoir si ce que disait ma mail box était vrai j y suis donc allé J ai quitté mon mobil home j ai éteint mon computer j ai téléphoné à la hot line de ma banque off shore pour savoir si mon compte était up ou down j ai rejoint le fast en vérifiant que le packaging de mes hamburgers était conforme à ce qu affirmait le sponsor J avis un voucher pour payer mes consommations puis je suis reparti out of the store De retour chez moi j ai monté un meuble en kit tel un leader du bricolage puis j ai disposé ce meuble comme le ferait un designer Il est clair que ces jours ci je suis overbooké Et maintenant un peu d air Je suis le ténébreux le veuf l inconsolé Le prince d Aquitaine à la tour abolie Ma seule étoile est morte et mon luth constellé Porte le soleil noir de ma mélancolie El desdichado Gérard de Nerval jeudi 23 mars Toute musique est langage et à l inverse tout langage est musique vendredi 24 mars Pour élever un peu

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/journal-pensif-mars/3979900 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Journal pensif juin - Lycee Henri IV
    loin sonna trois coups Du canal Saint Martin un clapotis plaintif signalait un chaland qui passait Sur l abattant du vasistas un animal au thorax indigo à l aiguillon safran ni un cafard ni un charançon mais plutôt un artison s avançait traînant un brin d alfa Il s approcha voulant l aplatir d un coup vif mais l animal prit son vol disparaissant dans la nuit avant qu il ait pu l assaillir Nous avons cité hier Raymond Queneau Aujourd hui il s agit de reconnaître un extrait d un roman d un ami de Queneau qui a écrit une oeuvre lipogrammatique Nous avons évoqué ce terme il y a quelques mois au sein de ce même journal pensif Questions 1 Titre de ce roman 2 Son auteur 3 Particularité de ce roman Réponses demain Les gagnants pourront venir retirer leur prix au Lycée au mois d août ce qui va réellement faire plaisir au personnel administratif lundi 18 et mardi 19 juin Dans L homme précaire et la littérature 1977 André Malraux écrit ceci La transformation d un fait en événement lui donne une intensité comparable à celle du théâtre plus proche du fictif que du réel Le cinéma le roman policier participent de cet instantané de l élément commun à la plublicité la rue la vitesse et la violence l audio visuel Les News of the World publient un numéro spécial parodique sous le titre Cesar assassiné Attaqué par trois hommes en plein Sénat le chef de l Etat est percé de coups de poignard Cette remarque semble éclairer notre actualité quotidienne faite d une continuité de faits qui pris individuellement dans leur contexte ne seraient que des faits Amplifiés par les médias ils deviennent comme scénarisés donc dramatisés au sens grec du terme Alors pour prendre de la hauteur on peut faire comme Siméon le stylite anachorète tiens encore un mot à adopter pour qu il se sente utile du Ve siècle Ermite issu de la Chrétienté primitive Siméon vivait dans une cabane en tunique de berger vers l actuelle Syrie Considérant que tout cela était encore trop luxueux Siméon martyrisa son corps et finit par passer les 36 ans qui lui restaient à vivre au sommet d une colonne de temple sans pouvoir se coucher ni s asseoir Il priait et on venait le voir de très loin pour lui demander quelque parole inspirée par la foi Il est mort sur sa colonne stylos en grec Si ce n est pas prendre de la hauteur ça mardi 26 juin Pardon pour ce silence Diverses obligations de type scolaire un peu de farniente le week end et voilà qu une semaine s est déjà écoulée L écoulement du temps trouve sa mythologie dans l écoulement de l eau Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours Faut il qu il m en souvienne La joie venait toujours après la peine G Apollinaire in Alcools Quant à Héraclite dont j ai déjà parlé l été

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/journal-pensif-juin/4020711 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Journal pensif juillet - Lycee Henri IV
    proposé les oeuvres complètes de Julia Kristeva Mardi 17 juillet Quelques remarques absurdes pour égayer notre été Elles sont extraites de Cavanna par Cavanna 1984 Le saviez vous 1 Lorsque Archimède énonça son fameux principe personne ne voulut le croire et l on continua pendant des siècles à construire les navires en pierres de taille 2 Le célèbre rocher de l Indien qui fume la pipe dans les monts Alleghanys USA regardé sous un certain angle au coucher du soleil évoque de façon hallucinante le profil d un énorme caillou 3 En 1775 une bohémienne prédit à un petit garçon qu un jour il attraperait les oreillons Elle ne s est pas trompée Ce petit garçon s appelait Napoléon Bonaparte 4 Les eaux de la Mer Morte sont si lourdes que si l on y jette un fer à repasser il vous rebondit en pleine figure 5 Blaise Pascal avait à dix ans réinventé tout seul la géométrie l algèbre le calcul différentiel Mais il ne savait pas faire bouger ses oreilles Et puis ce faux proverbe Quand on parle du loup entre bègues on n en voit jamais la queue dimanche 22 juillet Que l on veuille bien excuser ce silence de quelques jours dû à une absence liée à des contraintes de type domestique on nomme cela une périphrase Alors comment reprendre le cours pensif de ce journal Peut être en laissant la parole à Jean Paul Sartre qui écrit en 1948 dans son essai Qu est ce que la littérature La littérature vous jette dans la bataille écrire c est une certaine façon de vouloir la liberté Et quelques pages au dessus Sartre a plus ou moins déjà annoncé cette problématique en écrivant L écrivain en appelle à la liberté du lecteur pour qu elle collabore à la production de son ouvrage En d autres termes lisez et en effectuant cette activité vous créez le texte qui se constitue sous vos yeux vous l actualisez sans quoi il ne serait que lettre morte lundi 23 juillet Sur la laine du bruit quelque objet de silence mais si vaste Il y va de l amour de son mouvements vers les vitrines attentives Qui s arrête et contemple Ici la pensée organise l exposition des oripeaux et le charme s éternise Là des chats géants grattent la terre l acier du silence et la croyance sans objet Edouard Glissant Villes in Le sang rivé 1961 Glissant est un des poètes porte parole de l affirmation de la liberté des noirs Une de ses plus belles phrases est renaître au monde est d une épuisante splendeur Il a mis ses pas d homme de lettres d origine martiniquaise dans ceux d Aimé Césaire et de L S Senghor qui ont forgé le terme de négritude Glissant pour sa part a inventé celui d antillanité Ces hommes ont voulu affirmer la spécificité et la noblesse du noir homme né au sein de civilisations qui l ont asservi mardi 24 juillet Je puis bien dans la vie et dans la peinture me passer du Bon Dieu Mais je ne puis pas moi souffrant me passer de quelque chose qui est plus grand que moi qui est ma vie la puiisance de créer Van Gogh cité en exergue de l immense ouvrage sur l art d André Malraux intitulé Le Surnaturel in La métamorphose des Dieux 1977 Dans L intemporel autre tome de La métamorphose des Dieux Malraux écrit toujours en exergue L artiste n est pas le transcripteur du monde il en est le rival Comme l été dernier je reviens sur cette notion de création artistique qui fait qu un être humain un jour ou toute une vie s acharne à créer des formes que d ailleurs d autres que lui ne trouvent pas forcément belles ni faciles d accès mais qui sont le temps se charge de le faire savoir des oeuvres d art C est un travail colossal ou alors c est simplement donné par le génie notion certes peu claire mais qui tente de rendre compte de cette force jaillissante que seuls quelques créateurs possèdent J ai dans mes relations quelqu un qui a bien connu le sculpteur Giacometti on ne dérange pas Giacometti m a t il dit même au bistrot Sa main court tout le temps sur la nappe en papier en quête de dessins de croquis de gribouillis plus importants à ses yeux que la boisson alcoolisée qui est servie devant lui Idem pour Picasso un des plus prolifiques artistes du XXe siècle mercredi 25 juillet Ô le respect des gloires militaires gloires qui sont tueries Ô les louanges aux chefs militaires destructeurs et tueurs en chef et lorsque l un d eux meurt on dit gravement de lui lors de l oraison funèbre qu il fut un grand soldat extrême louange Ô les foules énamourées bassement applaudissant le passage émouvant du champion cycliste héros vénéré de pouvoir remuer vite ses pattes plus vite et avec plus de force encore qu un chimpanzé de cirque J ai vu sur les visages des hommes fils de la femme et pareils à la femme j ai vu cet amoureux délice ce délice femelle d être vassal Ô le sourire empressé de l inférieur ô son regard charmé vers le supérieur Albert Cohen Carnets 1978 Belles phrases sur la soumission volontaire acceptée désirée souvent jeudi 26 juillet Aujourd hui un petit cours pour que tout le monde puisse exprimer de belles phrases creuses mais qui paraissent profondes On entend parfois dans certains films ou séries télévisées des personnages dire des choses apparemment sensées aux confins de la philosophie et de la sagesse plus ou moins orientale Mode d emploi 1 choisir un vocabulaire relevant du domaine abstrait comme bien mal grand petit lumière ombre etc avec des effets d opposition 2 utiliser le présent de vérité générale ce présent qui sert pour les proverbes on considère que ce qu il exprime a une valeur de vérité continue et

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/journal-pensif-juillet/4128495 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Journal pensif juillet 2013 - Lycee Henri IV
    Boris Vian les joyeux bouchers Plaisant non mardi 9 juillet L art c est l homme ajouté à la nature Vincent Van Gogh En d autres termes la nature et ses supposées beautés n ont rien à voir dans la beauté d un tableau ou d un roman C est ce qu en fait l artiste qui est primordial mercredi 10 juillet Nous ne sommes que des anneaux sur la même chaîne Van Gogh encore jeudi 11 juillet L artiste n est pas le transcripteur du monde il en est le rival André Malraux La métamorphose des dieux L intemporel Finalement me voilà embarqué dans les confins de l art pictural art qui me semble être le plus abouti imaginez il s agit de restituer sur une surface plane un univers forcément multidimensionnel Cela dit la littérature est encore plus impalpable car elle utilise un matériau hautement symbolique les mots pour construire les mêmes univers C est tout pour aujourd hui Retournons à l écoute des cigales vendredi 12 juillet J ai plus de souvenirs que si j avais mille ans Cette belle phrase est mise en exergue d un ouvrage de Jorge Semprun écrivain espagnol écrivant aussi bien en espagnol qu en français Il faisait d ailleurs partie du jury Goncourt Semprun nous a quittés il y a assez peu de temps L ouvrage auquel je fais référence est Adieu vive clarté Les esprits chagrins pourront se demander comment on peut avoir pour mille ans de souvenirs C est qu ils ne savent pas l infinie richesse de l imaginaire chez l homme Lisez 1000 romans vous aurez vécu en quelques années mille vies Faites 1000 rêves idem La mémoire fait le reste Au fait Adieu vive clarté est l extrait d un vers de Baudelaire empreint de lucidité car le vers qui le précède est Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres Rien à voir avec la météo samedi 13 juillet Après la nostalgie du 12 un peu de mystère Et l unique cordeau des trompettes marines Chantre in Alcools d Apollinaire C est le plus court poème que je connaisse Drôle de texte qui commence par Et comme s il était précédé d un contenu qui aurait été effacé dimanche 14 juillet Boum Boum Boum Boum c est le rythme qui a cours sur les Champs Elysées ce matin comme tous les ans Il s agit de montrer notre force notre détermination notre élégnace aussi Souvenons nous que Brassens le 14 juillet rest ait dans son lit douillet lundi 15 juillet Un peu de vocabulaire Apollinaire dans le recueil Alcools cité avant hier écrit au début du poème Clair de lune Lune mellifluente aux lèvres des déments Mellifluente En fait d après le Robert ce terme n existe pas On dit Melliflu pour désigner ce qui est doux comme le miel Jeu de l été on va sur la plage on fait des rencontres et on case mine de rien le mot melliflu ou mellifluent de manière

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/journal-pensif-juillet-2013/4358328 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Français p 2 - Lycee Henri IV
    quel thème récurrent confirme cela 4 L ŒUVRE DE MAUPASSANT HEROS ET HEROINES Lister les œuvres majeures de l auteur et notamment ses romans y a t il des similitudes avec Bel Ami Quels sont les milieux le plus souvent décrits donner des exemples De quel grand philosophe Maupassant s est il inspiré Quel personnage de Bel Ami rappelle cet auteur En quoi le roman confirme t il cette influence Quelle place occupe le plus souvent la femme dans les oeuvres de cet auteur 5 MAUPASSANT ET LE NATURALISME Qu est ce que le naturalisme donner une définition assez précise et des exemples Lire et commenter la préface du roman Pierre et Jean En quoi Bel ami correspond il à cette entreprise citer des exemples précis 6 L ADAPTATION DU ROMAN Commenter le choix des séquences suivent elles celles du roman pourquoi Commenter le choix des acteurs correspondent ils à l image que vous vous en faisiez que pensez vous des différences La vision du monde du cinéaste vous parait elle correspondre à celle de l auteur justifier votre réponse 7 LITTERATURE ET PEINTURE Quel grand mouvement pictural est contemporain de l œuvre de Maupassant Que signifie ce nom en quoi reflète t il une vision du monde moderne Choisir trois tableaux et les analyser comparer la technique picturale et la technique d écriture 8 LA LITTTERATURE CONTEMPORAINE DE MAUPASSSANT Quels autres grands auteurs animaient les soirées de Medan Pour Zola et Flaubert analyser le style d écriture et proposer des extraits significatifs Quels sont les points communs et les différences avec Maupassant Sites maupassant www mygale org tordu maupas htm Thierry Selva http maupassant free fr Bel Ami Lycée Maupassant http www ac rouen lycees maupassant mau bio htm Lettres Angevines http perso wanadoo fr yjohri zola definitions htm

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/francais-p-2/3736649 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Prix Poésie - Lycee Henri IV
    souvient des jours heureux passés avec les autres Les autres Oui Le temps dépassé où l insouciance ne pouvait que le protéger Aujourd hui seulement déçu par les autres pourquoi ne pas penser à lui Pour une fois Il se redresse remplit ses poumons d air et rouvre les yeux ce soir il pleut Rien Quelqu un se trouve à quelques pas de lui Rien Il entend des gémissements des grognements Rien Ce sont peut être des pleurs oui Des gémissements de douleur Rien Une femme qui a besoin d aide Rien Rien Rien Rien Ah quoi bon s intéresser à elle De toute façon il ne voit rien Ni le chat silencieux dans la ruelle ni l ivrogne titubant la bouteille à la main La nature n a donc aucune pitié Cet homme n a rien fait Cet homme est trempé Allez il écoute enfin encore une dernière fois L ivrogne tout penaud se balance d un pied sur l autre Non il n avance pas c est le monde qui tourne Pour lui tout va bien Pas froid il porte un manteau pas faim il a le ventre plein Sans aucun doute il est heureux Tant mieux Oh un chat il s en va L homme l entend s éloigner Il l a écouté et l ivrogne n est pas pressé Ils n ont rien en commun A nouveau il se souvient il se souvient de quelqu un Cette femme à qui il s était ouvert il s était confié un amour impossible Cette personne qui lui était si chère une autre de perdue Le regard dans le vide le regard vitreux l homme ferme les yeux il ne pleure pas il pleut Louis Sami Ramdani Français P1 Collège Lycée Henri IV Donner sa chance à tous Lycée

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/prix-poesie/3926660 (2015-01-23)
    Open archived version from archive



  •