archive-fr.com » FR » H » HENRIIV.FR

Total: 193

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Programme 2011/2012 - Lycee Henri IV
    au programme des TL mais que vous connaissez peut être Dom Juan de Molière 1 Quel intérêt présente la scène du pauvre 8 points 2 Quels rapports entretiennent Sganarelle et son maître dans la pièce de Molière 12 points Programme 2010 2011 Tous les ans comme c est le cas en 2nde et en 1ère il y a des objets d étude nommés domaines d étude en TL Les voici avec les quatre œuvres au programme pour cette année 1 Grands modèles littéraires L Odyssée d Homère Chants V à XIII traduction de Ph Jaccottet éd FM La découverte 2 Langage verbal et images Tous les matins du monde le roman de Pascal Quignard et le film Tous les matins du monde d Alain Corneau 3 Littérature et débat d idées Mémoires de guerre de C de Gaulle Tome III Le Salut 4 Littérature contemporaine Fin de partie de Samuel Beckett LE PROGRAMME pour 2011 2012 EST LE SUIVANT Avec Quignard Corneau d une part et De Gaulle d autre part qui restent au programme pour une deuxième année apparaissent les oeuvres suivantes Grands modèles littéraires Gargantua de F Rabelais Editions du Seuil Collection Points Littérature contemporaine A la lumière d hiver de Philippe Jaccottet NRF Poésie Gallimard Evidemment Beckett et Homère disparaissent ayant été au programme pendant deux ans Deux remarques importantes Quand on vous demande une édition précise il est indispensable de respecter ce choix pour des questions de traduction cf Homère cette année ou tout simplement parce qu il est plus pratique d avoir tous la même pagination Tout laisse penser que les quatre heures actuelles de cours de Littérature par semaine seront ramenées à deux heures en 2012 2013 mais normalement vous ne devriez pas être concernés Bon courage pour l EAF cette année et à

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/programme-20112012/3762349 (2015-01-23)
    Open archived version from archive


  • Beckett - Lycee Henri IV
    tragique face la monstruosité de son destin C est le cas bien connu d Antigone Le théâtre de l absurde pour sa part crée des anti héros vides de signification à la présence irréelle Il s agit de renoncer à toute forme d humanisme Si après Marx on a prétendu que Dieu était mort pour Beckett et Ionesco c est l homme ici petit h qui est mort et c est cette mort qu ils se chargent de montrer avec le paradoxe suivant on représente avec des mots à l aide d un spectacle le néant que constitue notre vie 3 Crise du langage Le philosophe Michel Foucault a écrit un essai intitulé Les mots et les choses dans lequel il réfléchit sur les enjeux du langage Ce dernier renvoie t il à une réalité la chose Ou bien est il en soi LA chose Je rappelle aux TL2 le mot autotélicité qui pourrait bien s appliquer ici Dans ce type de théâtre la parole est à elle seule LE spectacle avec ses hasards ses répétitions ses faiblesses Le personnage ne vit que parce qu il parle Mais comme toute vie est forcément absurde voir Camus son langage est lui même absurde Laissons pour illustrer nos propos la parole à Ionesco on appelle quelquefois l absurde ce qui n est que la dénonciation du caractère dérisoire d un langage vidé de sa substance stérile fait de clichés et de slogans d une action théâtrale connue d avance Notes et Contre Notes 1962 Pour finir loin de cette approche philosophique de l art de la scène à la même époque on trouve en opposition à ces auteurs qualifiés d inutiles dans leur création littéraire JP Sartre qui considère que la Littérature doit être un moyen de lutter contre l oppression sous toutes ses formes Ce qui donne à peu près à le même époque que les pièces de Beckett et de Ionesco un théâtre politique Les mains sales par exemple Cependant non plus en contradiction avec l absurde mais au contraire dans son prolongement le Nouveau Roman voit le jour avec le même souci de refuser la logique narrative propre à Balzac ou à Zola D un côté un refus radical de l humanisme directement issu du Surréalisme de l autre un humanisme à caractère politique et social C est dire si le XXe siècle est foisonnant dans ses productions littéraires C Charbonnel Sur Fin de Partie Voici quelques citations du philosophe Alain Badiou extraites d un court essai intitulé Beckett L increvable désir 1995 S il faut parler ce n est pas seulement parce que nous sommes en proie au langage c est aussi et surtout parce que ce qui est et dont nous avons l obligation de parler s enfuit aussitôt que nommé vers son propre non être Beckett substitue la question comment nommer ce qui arrive à la question quel est le sens de ce qui est Il n est pas question fût ce sous le prétexte du

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/beckett/3754534 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Amsterdam 3 - Lycee Henri IV
    Henri IV Donner sa chance à tous Lycée HENRI IV 1 rue Ignace Brunel BP 4248 34544 Béziers cedex 04 67 49 10 46 Lycee Henri IV Beziers Vie scolaire Activites culturelles Espace pedagogique Voyages scolaires Voyage à Amsterdam Sejours en Espagne Voyage Huelva Échange France Suède Voyage en Grece Voyage en Italie 2014 Voyage à Londres Voyage à Paris Anciens eleves Vous voyez une version text de ce site

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/amsterdam-3/3822291 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Barcelone p2 - Lycee Henri IV
    non il fera beau vous verrez Adresse de l hôtel qui nous héberge Hotel Haromar Paseo Las Rocas 32 08370 CALELLA Tel 00 34 937 690 716 A bientôt Nous nous faisons un plaisir de vous guider et de vous accompagner pendant ce séjour Retour séjours en Espagne Programme du séjour Barcelone Collège Lycée Henri IV Donner sa chance à tous Lycée HENRI IV 1 rue Ignace Brunel BP 4248

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/barcelone-p2/3820460 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Voyage en Grece P1 - Lycee Henri IV
    le pont de Rion à Antirion Arrêt à Naupacte Accueil et installation à l hôtel à Delphes Arachova Dîner et logement à l hôtel Dimanche 1er avril Petit déjeuner à l hôtel Visite du site et du musée archéologique de Delphes Déjeuner dans une taverne Route pour Athènes Arrêt en cours de route et visite du monastère byzantin consacré à Ossios Loukas le Stériote Accueil et installation à l hôtel Dîner et logement à l hôtel Lundi 2 avril Petit déjeuné à l hôtel Visite du site de l Acropole Déjeuner dans une taverne à Plaka Visite du Musée Archéologique National Tour panoramique d Athènes en autocar Départ pour l Argolide Arrêt au Canal de Corinthe Découverte des ruines de Corinthe visite intérieure en fonction de l horaire de fermeture Accueil et installation à l hôtel de Tolo Dîner et logement à l hôtel Mardi 3 avril Petit déjeuner à l hôtel Découverte de Nauplie Route pour Epidaure Visite du théâtre d Epidaure Route pour Mycènes Déjeuner dans une taverne Visite du site archéologique prévoir des lampes électriques Route pour Olympie par la région montagneuse de l Arcadie Accueil et installation à l hôtel à Kaiafas Lake 20 km de l Olympie Dîner et logement à l hôtel Mercredi 4 avril Petit déjeuner à l hôtel Visite du site et du musée archéologique d Olympie Déjeuner dans une taverne Route pour Patras Formalités d embarquement Accueil et installation à bord 17h départ en bateau pour Ancône Dîner en cafétéria à bord Nuit à bord en cabines Jeudi 5 avril Petit déjeuner et déjeuner en cafétéria à bord Arrivé à Ancône vers 16h Route pour la France par les autoroutes Dîner au restaurant sur l autoroute Vendredi 6 avril Arrivée à la place De Gaulle vers 8h Anaïs Galindo Charline Sallé

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/voyage-en-grece-p1/3984988 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Cinématographie_39 bis - Lycee Henri IV
    à citer Sénèque dans De la brièveté de la vie mortels vous vivez comme si vous deviez toujours vivre On peut penser que c est à cette phrase que pense Salvadori au moment où il écrit la scène qui vient clôturer son long métrage N est ce pas cette prise de conscience à propos de la brièveté de la vie qui pousse Mathilde à tourner la page de ses angoisses pour s autoriser à être heureuse à nouveau Le réalisateur met un point d honneur à réunir des personnages névrosés mais attachants tels que le jeune voleur de vélo un peu drogué le voisin râleur ou encore l adepte perturbé d une secte tous représentant des membres particuliers de la société souvent isolés incompris mais conscients d être ce qu ils sont L isolement est symbolisé dans le film par une fissure qui est l objet de toutes les angoisses de Mathilde la propriétaire de l immeuble Celle qui passe son temps au service des autres ne demande sans le savoir qu à être écoutée comprise c est un ami qu elle cherche en réalité C est ce rôle la que va tenir Antoine d une gentillesse absolue envers Mathilde qu il va soutenir et épauler Ce film qui ne donne aucune leçon le morale est appréciable dans la mesure où il permet au spectateur de se remettre en question sans que cette remise en question ne soit brutalement entravée par l opinion trop marquée du réalisateur comme cela est le cas parfois dans certains films Dans la cour n oublie cependant pas de dire au spectateur que la vie est faite de destins croisés de chance et de rencontres hasardeuses mais qu il ne faut pas se laisser porter par la vie mais la prendre en main et c

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie39-bis/4539865 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Cinématographie_46 - Lycee Henri IV
    une ambiance propice à la séduction On peut remarquer que les deux personnages principaux ne s adressent que quelques mots tandis que la conversation entre les deux hommes a à chaque fois plus de contenu Tout se joue dans les regards et dans les mouvements de la caméra Dans Le port de l angoisse d Howard Hawks un plan situé à la 32ème seconde est important L homme intermédiaire est au centre du couloir A ce même moment l homme à la casquette est penché vers sa porte sans même s apercevoir qu une jeune femme est située de l autre côté du couloir Elle ne lui prête pas attention non plus Quelques secondes plus tard la voix de la jeune femme retentit sans qu on la voie C est à la 41ème seconde que les premiers regards vont se croiser L homme est presque de dos et semble loin de la femme Il jette les allumettes et la caméra fait un plan rapproché taille Elle en fait de même pour la femme Il la déshabille des yeux en esquissant un sourire et la musique suit ce mouvement La fumeuse répond alors d un regard prononcé Il y a un raccord de regards Le plan suivant est un plan rapproché taille sur l homme à la cravate qui jette un coup d œil rapide vers l homme puis vers la femme comme s il s agissait d un match de ping pong La caméra se reconcentre sur la femme fatale qui dit merci fait demi tour recrache la fumée jette la boite d allumettes et s en va La caméra est presque toujours immobile durant l extrait Le caméraman fait seulement bouger la caméra très légèrement à deux reprises Le montage est fait en cut et fait passer chaque plan successivement l un après l autre sans effet d optique Dans Le facteur sonne toujours deux fois de Tay Garnett la caméra bouge à partir de la 13ème seconde jusqu à faire un plan rapproché sur les pieds de la femme S ensuit un gros plan sur le visage et les épaules de l homme qui en perd sa respiration face à cette belle créature Le plan suivant concerne la femme qui est exactement au centre du cadre et qui fait l objet d un plan moyen L homme s avance et se baisse pour ramasser le rouge à lèvres La caméra change alors d angle et nous dresse le tableau d un homme baissé et d une femme debout rieuse qui semble avoir le contrôle de la situation A partir du moment où il se lève elle se tourne rapidement vers son miroir Après deux mots elle tend la main et la musique et le mouvement du personnage peut nous faire penser qu il perd l équilibre L homme est de dos et contemple la femme Un gros plan est alors fait sur le visage celle ci La caméra fait un travelling avant lorsque la jeune femme s avance

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie46/4538867 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Cinématographie_30 - Lycee Henri IV
    l aide de mon souffle je faisais disparaître la saleté accumulée au fil des années Une fois fini je laissai mes doigts glisser sur les touches noires et blanches Me remémorant toute les mélodies que je pouvais jouer j effectuais une pression plus forte et me laissais emporter La mélodie envahissait la pièce résonnant dans chaque recoin C était quelque chose de vivant et d entraînant Pour la seconde fois dans ma vie j avais l impression d avoir vingt ans Les couleurs venaient envahir la vieille maison lugubre après des années d absence voilà qu elle reprenait enfin vie Je me souviens alors comme tout était beau et comme tu étais belle Je n eus pas besoin d effort pour me rappeler comme nous étions amoureux La musique me transportait à nouveau dans ce monde que nous avions créé juste tous les deux Je me rappelais de moi de toi de nos fous rires de nos nuits d insomnie et de folie Une dernière fois je faisais défiler ma vie dans une douce nostalgie Abygaelle Lefébure suite Collège Lycée Henri IV Donner sa chance à tous Lycée HENRI IV 1 rue Ignace Brunel BP 4248 34544 Béziers cedex 04

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie30/4432862 (2015-01-23)
    Open archived version from archive



  •