archive-fr.com » FR » H » HENRIIV.FR

Total: 193

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Cinématographie_27 - Lycee Henri IV
    plus de batterie Son compte étant bloqué par manque d argent elle se retrouve seule en ville désœuvrée et injoignable Elle se voit en quelque sorte libérée de ses chaînes qui l auraient empêchée de vivre autant d expériences en une seule journée Après le film un débat animé par l équipe du CCB a eu lieu en compagnie de Jérôme Bonnell et nous avons pu lui poser quelques questions sur son film en général les personnages ou encore lui même ce qui nous a permis d en savoir un peu plus sur Le temps de l aventure Aimant travailler avec les mêmes acteurs Jérôme Bonnell a fait en sorte de créer le personnage d Alix uniquement pour Emmanuelle Devos Elle qui possède un très bon jeu d acteur est capable de changer d humeur en un claquement de doigts et de mettre le spectateur à la place du protagoniste Emmanuelle nous le montre au moment des essais quand cette dernière doit jouer le rôle d une jeune femme qui s est enfermée à moitié nue sur le palier de son appartement et appelle son petit ami complètement paniquée Obligée de refaire la scène plusieurs fois pour manque de sentiments elle nous montre en quelques prises qu elle est tout à fait capable de passer du rire aux larmes Tout le long du film elle incarne le personnage d Alix comme une jeune femme un peu perdue sans argent ni moyen de communication en plein Paris et se permet alors plus de choses qu en temps normal De là s ouvrent à elle des chemins qu elle n aurait sûrement jamais empruntés si elle n avait manqué de rien Distraite et perturbée par la rencontre bien étrange qu elle a fait quelques heures plus tôt la voilà donc lancée dans la capitale livrée à elle même et libre de faire ce qui lui plaît pendant tout une journée avec sûrement comme but retrouver cet inconnu qui l obsède tant Inconnu différent mais finalement si proche d elle Lui père de famille anglais et professeur de lettres Elle comédienne française en couple mais sans enfant Pourtant quelque chose les rapproche tout d abord la langue anglaise que Bonnell a choisie car il la trouve magnifique mais également quelque chose d autre qui naît entre eux dès les premiers regards qu ils s échangent dans le train Dans une interview sur France Culture Jérôme Bonnell avait expliqué vouloir filmer à travers des regards la naissance d un sentiment amoureux d un désir Et c est sûrement cela qui rend le film spécial mais agréable à visionner Très peu de films fonctionnent de cette façon sans trop de dialogue ou encore avec un mélange de langues Jérôme Bonnell entremêle leurs langues et leurs vies sans pour autant nous dévoiler grand chose sur les personnages Que ce soit sur celui d Alix ou de l inconnu nous ne connaissons que leurs identités leurs situations sociales ou encore familiales et là encore le réalisateur nous

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie27/4423812 (2015-01-23)
    Open archived version from archive


  • Cinématographie_25_2013 - Lycee Henri IV
    mesure de l évolution de la pathologie de la protagoniste principale Colin vivant depuis le début du film dans l opulence n ayant pas besoin de travailler vivant de ses rentes se retrouve confronté aux dépenses de santé de son aimée se voit contraint d effectuer des tâche ingrates et absurdes C est ici que le tragique prend le dessus sur la comédie avec un assombrissement total rendant l atmosphère lourde et pesante la poussière se dépose sur les carreaux la magie de son quotidien de jeune homme célibataire le fuit Le malheur de Colin est beaucoup plus imagé et le jeu de Romain Duris nous prend à la gorge dans les derniers instants du film Michel Gondry joue d ailleurs avec ce changement de registre le passage du comique au tragique en filmant les scènes à l intérieur de la maison en noir et blanc gardant les filtres de couleur pour toutes les scènes hors du bâtiment qui peu à peu est englouti par la mort Contrairement au livre le réalisateur nous propose ici une fin pour le film différente de celle de l œuvre et focalise toute notre attention sur le protagoniste qui est en train de mourir à petit feu et non sur la souris qui tout le long du film suit le couple dans leur aventure amoureuse et tente d enlever la poussière sur les carreaux sans pour autant y arriver Nous partageons ici pleinement le malheur de Colin face à la mort de sa concubine De mon point de vue j ai trouvé que l adaptation est très réussie Michel Gondry a vraiment respecté l œuvre de Boris Vian tout en l adaptant au XXIème siècle Le casting était vraiment bon et les deux heures de film passent toutes seules Moi qui ne m attendais pas à quelque chose d extraordinaire j ai vraiment été agréablement surprise et le recommande pour ceux qui apprécient les réadaptations ainsi que ce genre d univers décalé et surréaliste que l on ne voit pas ou très peu de fois dans l univers du cinéma Abygaelle Lefébure 1ère ES L REPORTAGE QUI TOURNE A L ORAGE Une journaliste de France 3 réalise un reportage concernant le film Winter s Bone récemment sorti en salle Elle s intéresse ici à l opinion des adolescents sur ce film Elle décide alors d interviewer deux lycéennes du lycée Henri IV à Béziers à la sortie de leur séance Mais le reportage ne se passe pas comme elle l avait prédit Reportage ou réel débat telle est la question Journaliste Bonjour mesdemoiselles excusez moi de vous déranger je réalise actuellement un reportage sur ce film que vous venez de voir J aimerais avoir votre avis sur ce film Pourrais je vous poser quelques questions Amandine et Elise Oui bien sûr Journaliste Je vous en remercie Journaliste Alors tout d abord j aimerais avoir vos premières impressions à froid sur ce film Amandine Personnellement j ai trouvé tout d abord que la qualité d

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie252013/4350710 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Cinématographie_14 - Lycee Henri IV
    sa gestuelle ainsi que ses paroles captivantes et son influence sur sa petite amie et ses amis dans le film C est sans doute le meilleur acteur j ai également découvert les Etats Unis dans les années 1970 ainsi que New York et la vie de la rue J ai également pris encore plus conscience qu avant du danger des drogues de la cocaïne héroïne cannabis et que tout ceci est mauvais pour la santé au niveau physique et mental en voyant tous ces toxicomanes accros à la drogue Mais aussi l après midi a été un moment unique culturel et sur la technique de la critique cinématographique car en effet Pascal Mérigeau nous a expliqué son métier les échelons qu il a gravis etc Mais un moment de cette interview m a surtout marqué quand j ai posé la question Qu est ce qui vous plaît le plus dans ce métier et comment voyez vous les films de nos jours Il m a dit dans un premier temps que tout lui plaisait et qu il n y avait pas vraiment de préférence pour tel ou tel film pour lui Il m a tout de même avoué que ce qu il aimait dans un film c est l histoire mais surtout la façon dont celle ci est racontée de quoi il était question et dans quel but etc De l objectif que ca représente et surtout sur quoi ça nous projette vers où nous sommes attirés et surtout pourquoi peu importe le genre d après ce qu il a voulu me faire comprendre C était fascinant de discuter avec un homme cultivé passionné compétent et qui aime son métier Pour conclure je dirai que Pascal Mérigeau est un homme gentil généreux accueillant qui possède une grande intelligence ainsi qu un

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie14/4229620 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Cinématographie 12 - Lycee Henri IV
    s était passé dans son pays Il ne connaissait même pas le nom Hynkel grand dictateur voulant posséder le monde et créer une race supérieure Ce nouveau barbier rencontra Hannah une jeune et jolie fille mais se fut par la suite arrêter par les miliciens Avec l officier Schultz Le film de Charlie Chaplin se termine sur un discours de fin un discours humaniste qui pousse les peuples à s unir quand on le compare au discours du début Et même si c est surtout un film humoristique cet auteur cherche à nous toucher et à nous montrer sa vision de paix Car oui tout en étant engagé ce film est aussi comique comme quand la bombe tourne en suivant la direction de l acteur C est grâce à ce mélange de genres que Charlie a attiré un grand nombre de spectateurs A la fin Paulette Goddard qui joue le rôle de Hannah l amour du barbier regarde le ciel tout en annonçant la fin des malheurs Voilà l exemple d une scène mélodramatique Et dans tout le film les acteurs surjouent les émotions qu ils veulent faire passer aux spectateurs C est le point négatif que nous retiendrons Ci

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie-12/4203407 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Cinématographie 8 - Lycee Henri IV
    sa verve qui nous a promenés avec habileté le long d une rencontre passée en un éclair Interview Nous pourrions commencer notre récit en entrant dans le moment vécu par des banalités En effet il serait en notre pouvoir de vous indiquer que nous nous sommes rencontrés nous amateurs de cinéma du lycée Henri IV en ce Samedi 8 Décembre Et de plus par une matinée joyeusement ensoleillée pour la saison au Parloir Jean Moulin sur les coups de 10h00 Mais à l image du personnage dont nous allons à présent vous exposer le portrait nous ne pouvons pas tenter de mieux vous le décrire qu en tentant de rentrer dans son fonctionnement intérieur et personnel Alors pour procéder à la réalisation de ce récit relaté je dépose ma montre sur ma table Puis je me fixe comme temps imparti 30 minutes et pas une de plus à partir de la dernière phrase de ce second paragraphe d introduction Pourquoi cela Pouvez vous vous demander Et bien car selon le musicien écrivain même s il ne nous l avouera pas autrement qu implicitement et en toute modestie scénariste monteur et réalisateur Denis Dercourt la discipline de la vraie écriture c est évidement super dur quand c est avec elle que l on doit gagner sa vie Et que enjeu oblige on doit à l image d un musicien s auto discipliner et s imposer d écrire chaque jour pour arriver à écrire quelque chose de bien que l on juge satisfaisant Et méritant le prolongement cinématographique Et que puisque notre imagination est capricieuse il faut la mettre sous pression Pour cela ce n est qu en se fixant un délai imparti et pas une minute de plus que l on fait jaillir de notre esprit le meilleur de nos idées

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie-8/4201326 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Cinématographie 3 - Lycee Henri IV
    Polygone nous avons pu prendre place en terrasse du restaurant Me Gusta Tapas tous ensemble à savoir professeurs et élèves réunis avec M Binisti Nous étions tout d abord soucieux de ne pas lui poser trop de questions qui porteraient sur le film dont il allait parler juste après à la fin de la séance du Ciné Club Mais il s est spontanément intéressé à nous Ainsi il nous a chaleureusement questionné sur notre parcours scolaire notre lycée Henri IV et nous a ensuite dévoilé son parcours à lui Retraçant ainsi ses débuts dans le théâtre et dans le milieu de l audiovisuel Né à Créteil adolescent il participe à un Ciné Club de sa ville où il va visionner environ deux films par semaine Ceci aurait il impulsé sa passion de créer des histoires avec des images Difficile à dire mais en tant que public il apprécie ces projections hebdomadaires Ensuite Thierry Binisti évoque qu il n a pas continué les études après le lycée mais à enchainé les petits boulots au théâtre et a peu a peu pris ses marques dans le milieu de la télévision puis du cinéma Il s est ainsi formé tout seul grâce à un apprentissage sur le vif Plus tard il se positionnera derrière la caméra afin de créer des documentaires sur l Histoire de France Avec notamment Louis XIV et Louis XVI comme sujets d étude Je m aventure alors à une question L Histoire est elle une de vos passions Non me répond Thierry Binisti en souriant mais elle l est devenue grâce aux documentaires ajoute t il Reconnu par ses pairs Thierry Binisti évoqua ensuite grâce à une question son bonheur et sa surprise de recevoir de prestigieuses récompenses De plus devant des films comme La Guerre est déclarée ou The Artist ajoute t il Ces récompenses étant de bons souvenirs et laissant notre réalisateur rêveur un sourire aux lèvres Même si précisera t il sincèrement et humblement les récompenses sont des aspects auxquels l on ne pense pas lorsque l on tourne le film Peu à peu les questions sur Une bouteille à la mer furent posées par mes camarades tour à tour autour d un verre L ambiance était chaleureuse et Thierry Binisti répondait volontiers à nos questions Malheureusement comme le temps passe trop vite 22h00 sonna l heure d aller rejoindre les spectateurs ayant assisté à la projection du film Le temps d un dernier petit café et nous étions en route pour quelques pas Une fois arrivés au cinéma c est sous un parterre d applaudissements que notre réalisateur fut reçu dans cette salle 8 pleine à craquer pour l occasion Et c est après l introduction aérienne de mes camarades du Ciné Club sur Thierry Binisti et son œuvre que celui ci se prêta au jeu des questions avec toujours autant de plaisir et de simplicité La salle visiblement émue de la projection récemment achevée eut une approche timide des questions Puis peu à peu

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/cinematographie-3/4196170 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Prix des lycéens 2 - Lycee Henri IV
    plupart des spectateurs J étais légèrement anxieux à l idée d aller voir un film muet car je me référais aux bijoux de Charlie Chaplin qui sont inimitables mais finalement c est avec une extrême facilité que je suis rentré dans la dynamique de ce film Le spectateur passe naturellement la frontière Entre le parlant et le muet et rentre dans la dimension du film Après la 3D la redécouverte du muet ferait elle partie d une nouvelle ère Belle leçon de vie cet hymne à la joie au changement et à l euphorie Me laisse merveilleusement abasourdi Tant cette œuvre est communicative Et tant elle reflète la dénonciation d une fermeture d esprit réflexion passive retour prix des lycéens Les activités cinéphiles se développent à henri IV Aprés la mise en place du ciné club qui a fonctionné l an dernier tous les lundis de 12h à 14h l établissement a été sélectionné pour participer au prix national du lycéen au cinéma Les élèves animateurs du ciné lycée vont voir 8 films dans l année au cinéma et discutent ensuite de leur interet Au mois d avril deux d entre eux devraient monter à Paris pour choisir LE film

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/prix-des-lyceens-2/3976894 (2015-01-23)
    Open archived version from archive

  • Prix des lycéens 3 - Lycee Henri IV
    au cinéma et discutent ensuite de leur interet Au mois d avril deux d entre eux devraient monter à Paris pour choisir LE film de l année pour les lycéens de FRAnce avec des élèves d autres académies Pour vous donner une idée des films vus et aimés voici quelques critiques de ces oeuvres La particularité majeure de cette œuvre est certainement l utilisation de la voix narrative chez les acteurs qui ne laissent paraître aucune émotion Les dialogues ne contiennent que l essentiel En effet aucune information n est superflu et le réalisateur va même jusqu à laisser des passages sans dialogues pour laisser libre cours à l imagination du spectateur On trouve cela notamment dans le passage de la réconciliation entre Mimi et Roberto où leur regard exprime leur sentiment Le réalisateur oblige par là un engagement total du spectateur L utilisation de couleur froide et l atmosphère bleutée de cette œuvre cinématographique semble accentuer cet effet d implication On remarque également l étonnant contraste entre la pureté de langage et le niveau social des habitants du Havre Comme si cette particularité témoignait de leur générosité et de leur altruisme singulier De plus la temporalité du film est remarquable l actualité de 2007 côtoie la reconstitution des années 50 60 Ces nombreux contrastes réalisme irréalisme donnent au film l aspect d un conte Personne n est assez bien pour elle alors pourquoi pas moi Aki Kaurismäki réussit par ce film à transmettre à chaque spectateur sa propre émotion Il parvient de manière tout à fait singulière à prôner une morale commune qui dit que L argent ne fait pas le bonheur En effet on arrive à envier la joie de vivre l amour et la bonté des personnages principaux qui vivent pourtant dans une pauvreté non négligeable Le

    Original URL path: http://www.henriiv.fr/prix-des-lyceens-3/3988559 (2015-01-23)
    Open archived version from archive



  •