archive-fr.com » FR » I » IMEA.FR

Total: 55

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Mentions Légales | IMEA
    Synthèses annuelles Le réseau WWARN Symposiums et rencontres Rencontres Nord Sud Autres La Recherche La Recherche sur l infection VIH et les co infections Le site ANRS Sénégal La recherche virologique Le Paludisme Centre National de Référence sur le Paludisme

    Original URL path: http://www.imea.fr/mentions-legales (2016-02-06)
    Open archived version from archive


  • Compte-rendu de la journée Communication et Migrants du 21 Avril 2005 | IMEA
    turc penjabi thaïlandais mandarin Les interprètes sont sollicités en général dans les situations d annonce de diagnostic de décisions thérapeutiques et de prise en charge psychothérapeutique Les limites de l interprétariat ont cependant été évoquées par exemple absence de mots concordants pour exprimer un concept médical de même que les questions d ordre éthique en lien notamment avec le secret médical qui se posent d ailleurs beaucoup plus avec les interprètes non professionnels L interprète a besoin lui même de comprendre la situation de faire connaissance avec le patient et de le mettre en confiance ce qui explique que la durée de la traduction est souvent bien plus longue que la chose à traduire Comme le disait l intervenante l interprète ne traduit souvent pas que des mots mais souvent une vie L interprétariat professionnel va également au delà de la traduction elle même être dans la situation de pouvoir prendre en compte certains concepts culturels différents d une région à l autre en lien avec la représentation de la maladie et qui vont concourir grandement à la compréhension et l acceptation de la maladie et donc à une meilleure alliance thérapeutique Le rôle de facilitation évoqué ici est donc primordial dans la prise en charge notamment des maladies chroniques comme le VIH SIDA les hépatites chroniques ou le diabète et l hypertension artérielle Le rôle de la médiation institutionnelle et associative Tous les intervenants ont abondé dans le même sens pour dire que pour la plupart des patients migrants la parole du médecin est parole d évangile Ainsi le migrant n osera pas poser des questions même s il n a rien compris de l échange avec celui ci Le médiateur interviendra donc pour faciliter la compréhension entre patient et soignant La représentante de l APA African Positive Association association qui intervient dans la médiation en milieu hospitalier et notamment dans les services de maladies infectieuses a rappelé que tout patient face au soignant devrait être pris dans sa globalité Le Dr Kémal Chèrabi accompagné par une médiatrice de santé nous a fait part d un projet pilote mené par la Direction Générale de la Santé et l IMEA Fondation Internationale Léon Mba de formation de médiateurs dont l objectif est de servir d interface entre soignants et soignés lorsqu une difficulté d ordre culturel limite la qualité des soins Des exemples forts en émotion ont été cités tels que celui de Mr T d origine malienne sans papiers qui après une consultation chez un médecin s est présenté à la pharmacie avec une ordonnance dont le montant s élevait à 650 euros Evidement il n a pu la régler et est rentré chez lui sans son traitement et sans en référer à quiconque Quelque temps après il sera admis à l hôpital via le SAMU La médiation exemple là non institutionnel peut aussi être aux petits oignons et aux épices c est l expérience de partage d un repas traditionnel entre médiateurs associatifs Association Femmes Médiatrices et patients

    Original URL path: http://www.imea.fr/compte-rendu-de-la-journee-communication-et-migrants-du-21-avril-2005 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Compte-rendu de la journée Communication et Migrants | IMEA
    Ainsi outre les pathologies évoquées ci dessus certaines maladies métaboliques comme le diabète sont bien plus fréquentes chez les travailleurs immigrés que dans la population générale C est aussi la raison pour laquelle on rencontre chez les migrants de 55 60 ans les pathologies habituellement observées dans la population générale chez les 70 75 ans Un autre indicateur de cette usure physique accélérée est l âge moyen des personnes dépendantes qui est de 75 ans pour les retraités originaires du Maghreb contre 82 ans pour les Français de souche Une autre raison par défaut de rester dans le pays d accueil est ce que l on pourrait appeler le statut de double étranger En effet du fait d une vie souvent en foyer qui contrairement à ce que l on peut croire n est pas un lieu de sociabilité et surtout pas d intégration la vie en foyer est garante d une certaine identité mais a tendance à isoler le migrant car comme le soulignait Yamina Benguigui les foyers sont invisibles de l extérieur avec souvent comme seule lucarne de l intérieur sur la société française le poste de télévision l immigré reste en France l étranger voire l étrange étranger Parallèlement au bout d un certain temps en France le migrant se trouve de plus en plus décalé quand il rentre au pays ce d autant que sa fonction de porte monnaie finit parfois par induire une relation pervertie avec sa famille ou sa communauté d origine Ainsi peu à peu le fossé se creuse et l Etranger en France finit aussi par devenir l Etranger au pays le poussant ainsi à rester en France souvent dans une plus grande précarité que pendant sa vie professionnelle Cette peine de double Etranger se résume très bien dans une phrase dite par un migrant et citée par un intervenant Je ne me sens bien que dans l avion entre la France et l Algérie Mourir ici ou au pays Parler de vieillir en France c est évidemment aussi parler du risque d y mourir On retrouve ici le même décalage que celui vu plus haut entre les migrants d origine maghrébine issus d une migration plus ancienne et les migrants d Afrique sub Saharienne Les premiers souvent installés avec leur famille envisageraient pour bon nombre d entre eux de mourir et d être enterrés dans leur pays d accueil dans le pays où vivent leurs enfants Pour cela un frein important est de ne pouvoir être enterré selon les rites musulmans dans les 24 h directement en terre tourné vers la Mecque ce qui n est possible que dans les rares cimetières où un carré musulman a été aménagé En l absence de cette possibilité pourtant rendue obligatoire par deux circulaires ministérielles demandant aux maires de prévoir des carrés confessionnels c est le retour au pays soit à temps soit in extremis soit post mortem Dans ce dernier cas à l époque encore récente où pour prendre cet exemple seule la

    Original URL path: http://www.imea.fr/compte-rendu-de-la-journee-communication-et-migrants (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Atelier sur la prise en charge des 0-infections par le VIH | IMEA
    CD4 Une fois introduit le traitement par ténofovir et 3TC ou FTC ne doit jamais être interrompu même en cas de passage à une seconde ligne d ARV Cette directive pose la question du traitement de l infection à VHB chez des patients non éligibles pour l infection à VIH et ayant peu de risques de progression rapide CD4 500 mL Cela revient à considérer en l absence de charge virale VHB en routine les critères d éligibilité du traitement anti VHB dans le contexte de l Afrique Sub Saharienne Par ailleurs alors que jusqu à présent l hépatite C chronique autre cause importante de maladie terminale du foie par cirrhose ou carcinome hépatocellulaire sur le plan mondial n était pas considérée comme un problème de santé publique en Afrique plusieurs études récentes ont montré que cette pathologie touche un nombre de plus en plus important de personnes en Afrique Sub saharienne en particulier à cause de l extension de la toxicomanie dans les grandes métropoles A ce jour l accès au traitement anti hépatite C est illusoire en l absence de génériques disponibles mais aussi parce que le dépistage et l évaluation de l atteinte hépatique reste souvent hors de portée des patients et des praticiens Les recommandations sur la prise en charge de l infection à VHC dans les pays à revenus limités et intermédiaires sont en cours de rédaction par l OMS OBJECTIFS DE L ATELIER Objectif principal Etablir des recommandations consensuelles de diagnostic de prise en charge thérapeutique et de prévention des hépatites chroniques chez le patient infecté par le VIH dans le contexte des pays à revenus intermédiaires et limités Objectifs spécifiques Faire l état des lieux des co infections VIH VHB et VIH VHC en Afrique Sub Saharienne Décrire les outils du diagnostic et du suivi des hépatites virales B et C nécessaires à la prise en charge des patients co infectés Faire une analyse des protocoles thérapeutiques et prophylactiques disponibles dans les pays Africains en cas de co infection VHB et VHC Analyser les recommandations OMS de prise en charge des co infections RESULTATS ATTENDUS A l issue de l atelier les schémas thérapeutiques et prophylactiques des infections par les virus des hépatites chroniques B et C chez le patient co infecté par le VIH et vivant dans les pays à revenus intermédiaires et limités sont revus Les outils du diagnostic et du suivi de ces patients sont adaptés au contexte géographique Les recommandations de l OMS sont analysées et adoptées Les perspectives de mise en Å uvre de ces recommandations sont déterminées Le rapport de synthèse des travaux de l atelier est rédigé et diffusé METHODOLOGIE ET DEROULEMENT PRATIQUE DE L ATELIER L atelier se déroulera sur trois jours du 03 10 2013 au 05 10 2013 Il va consister en des présentations plénières et des travaux de groupes dirigés par des facilitateurs Les exposés de clarification aborderont des thèmes dont la pertinence aidera à l orientation des travaux de groupe Seront

    Original URL path: http://www.imea.fr/atelier-sur-la-prise-en-charge-des-0-infections-par-le-vih (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Conseil de Surveillance | IMEA
    virologique Le Paludisme Centre National de Référence sur le Paludisme Liens utiles Organigramme Contact Espace Enseignements Accueil Conseil de Surveillance Conseil de Surveillance Siège social IMEA CHU Bichat Claude Bernard 46 rue Henri Huchard 75018 Paris Téléphone 33 0 1 40 25 69 58 Adresse électronique beatrice gadaleta bch aphp fr Membres Juin 2014 M le Pr Pierre Marie Girard chef de service de maladies infectieuses CHU Saint Antoine U Paris VI Président du Conseil de Surveillance Mme ou M le Ministre de la Santé des Affaires sociales de la Solidarité et de la Famille de la République du Gabon Mme ou M l Ambassadeur de la République du Gabon en France Mme ou M le Ministre français des Affaires étrangères et européennes Mme ou M le Ministre français de l Intérieur de l Outre Mer et des Collectivités territoriales Mme ou M le Ministre français de la Santé de la Jeunesse et des Sports Mme ou M le Secrétaire Général de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris M le Pr Eric Delaporte directeur de l unité mixte internationale IRD Recherches translationnelles sur le VIH et les maladies infectieuses au CHU de Montpellier Président du Conseil scientifique M le Pr

    Original URL path: http://www.imea.fr/portrait/conseil-de-surveillance (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Pierre-Marie Girard | IMEA
    WWARN Symposiums et rencontres Rencontres Nord Sud Autres La Recherche La Recherche sur l infection VIH et les co infections Le site ANRS Sénégal La recherche virologique Le Paludisme Centre National de Référence sur le Paludisme Liens utiles Organigramme Contact Espace Enseignements Accueil Pierre Marie Girard Pierre Marie Girard Pr Pierre Marie Girard Président du Conseil de Surveillance de l IMEA Adresse Faculté de Médecine Paris 6 CHU Saint Antoine

    Original URL path: http://www.imea.fr/portrait/pm-girard (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Jacques Le Bras | IMEA
    annuelles Le réseau WWARN Symposiums et rencontres Rencontres Nord Sud Autres La Recherche La Recherche sur l infection VIH et les co infections Le site ANRS Sénégal La recherche virologique Le Paludisme Centre National de Référence sur le Paludisme Liens utiles Organigramme Contact Espace Enseignements Accueil Jacques Le Bras Jacques Le Bras Pr Jacques Le Bras Directeur de l IMEA Adresse IMEA Hôpital Bichat Claude Bernard 46 rue Henri Huchard

    Original URL path: http://www.imea.fr/portrait/j-le-bras (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Conseil Scientifique | IMEA
    Sénégal La recherche virologique Le Paludisme Centre National de Référence sur le Paludisme Liens utiles Organigramme Contact Espace Enseignements Accueil Conseil Scientifique Conseil Scientifique Siège social IMEA CHU Bichat Claude Bernard 46 rue Henri Huchard 75018 Paris Téléphone 33 0 1 40 25 69 58 Adresse électronique imea univ paris diderot fr Membres 2014 M le Pr François Simon INSERM UMR 941 Paris Président M le Pr Michel Cot IRD

    Original URL path: http://www.imea.fr/portrait/conseil-scientifique (2016-02-06)
    Open archived version from archive