archive-fr.com » FR » L » LECHOIX.FR

Total: 619

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le Choix : Blues Page 5
    Eddie il y a 7 années Album Blues Culte Rock Fleetwood Mac The Original Fleetwood Mac 1971 Voilà très certainement un des albums de blues les plus sous estimés et ignorés C est purement incompréhensible On peut expliquer cet oubli par la notoriété qu acquit plus tard Fleetwood Mac avec l album Rumours et une formation largement remaniée qui n avait plus rien à voir avec le blues rock présent dans The Original Quel putain d album tout de même Posté par Eddie il y a 7 années Album Blues Folk Alela Diane The Pirate s Gospel 2006 Ey oh ey oh et une bouteille de rhum pour la p tite dame Sorti en auto production en 2004 le premier album d Alela Diane est ressorti en 2006 dans une version révisée Elle est 25 ans elle est californienne et est associée à la New Weird America dont le chef de file est l inévitable Devendra Banhart Son univers et sa voix sont pour autant tout à fait uniques Posté par Eddie il y a 7 années Blues Vidéo Seasick Steve Cut My Wings live vidéo Posté par Eddie il y a 7 années Blues Morceau Joshua Tillman mp3s Posté par Eddie il y a 7 années Blues Vidéo Stevie Ray Vaughan Voodoo Chile live vidéo Posté par Eddie il y a 7 années Album Blues Folk Peggy Sue And The Pirates Peggy Sue Peggy Sue pretty pretty pretty Peggy Sue my Peggy Sue voilà à quoi j ai instantanément pensé en tombant sur la page de Peggy Sue The Pirates Mais Buddy Holly s est vite effacé lorsque le lecteur MySpace s est mis en route En cherchant des choses pour alimenter cette rubrique j en ai entendu des trucs nuls j peux vous l dire J ai même

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/cat/blues/page/5/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive


  • Le Choix : 21 Indispensables de l’ère du swing (1935 – 1945)
    à voir mais je révise mes cours en même temps Le contexte de la crise donne envie aux gens d oublier leurs ennuis en allant écouter de la musique gaie festive sur laquelle ils peuvent danser dans les clubs La musique s adapte le blues s éclipse derrière les chansons de jazz qui deviendront par la suite des standards joués par des grands ensembles les big bands les orchestres quoi Le nom qui est souvent associé à cette période est celui de Benny Goodman un Blanc qui s est inspiré des big bands noirs pour créer le sien et le faire passer à la radio On est en 1932 et en 1935 l ère du swing commencera couronnant Goodman C est une période extrêmement féconde pour le jazz et c est aussi l époque où il est le plus populaire J ai sélectionné 21 morceaux 21 standards parmi la pléthore de songs qui furent créées pendant cette dizaine d années Comme d habitude ça ne se veut pas exhaustif ce sont des pistes de lectures dans tous les sens du terme Allez explorer cette période en sautant et rebondissant d artiste en artiste il y a vraiment du tout bon Je n ai pas mis de big bands de Kansas City qui ont un style bien à eux mais j vous invite à aller écouter Bennie Moten les Twelve Clouds Of Joy d Andy Kirk les Rockets d Harlan Leonard ou encore les big bands de Count Basie en photo là haut et de Jay Mc Shann Ne passez pas non plus à côté de Jimmy Rushing Commencez même par lui cliquez ici Lien Spotify de la playlist Article préc eacutedent Enumclaw Opening of the Dawn clip Article suivant 21 Indispensables Rockabilly Il y a 3 commentaires Flayks 24 août

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/jazz/21-indispensables-de-lere-du-swing-1935-1945/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Jimmy Rushing, Count Basie, Ben Webster – I Left My Baby (The Sound of Jazz)
    8 Décembre 1957 sur CBS voici Jimmy Rushing Ben Webster sax Count Basie piano et le grand orchestre de ce dernier dans une émission à laquelle participa ce qu on pourrait qualifier de dream team du jazz des années 1930 la fameuse ère du Swing Y participèrent en plus de ceux présents dans cette vidéo Billie Holiday Lester Young Coleman Hawkins Pee Wee Russell ou encore des petits nouveaux comme

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/jazz/jimmy-rushing-count-basie-ben-webster-i-left-my-baby-the-sound-of-jazz/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Billie Holiday – Just One of Those Things
    intitulée cette fois Just One of Those Things extrait de un best of Mais pas n importe quel best of il fait partie de la série Jazz Masters qui est assez sensationnelle J la conseille à ceux qui veulent découvrir des classiques comme John Coltrane Bill Evans http lechoix fr p Tweet this post t target blank Share on Facebook mp3 Subscribe to Le Choix by RSS it s free and good for the economy link title TRUE link title TRUE Article préc eacutedent Dungen Samtigit jam épique de 15 minutes Article suivant Black Sabbath Paranoid live in Paris 1970 Il y a 1 commentaire CARRIERE 11 août 2009 Salut Plutôt bien foutu ton site Je t écris pour te dire que c est tout à ton honneur d initer les autres à Billie Holiday et au delta Blues TOUT vient de là Un bémol la chanson de Billie c était Love me or Leave me et non Just one of those thinks Essaie Long Gone Blues ça aussi c est un titre extraordinaire Et si tu veux approfondir le blues du Delta écoute tout Robert Johnson Bukka White Skip James hard time killin floor et Muddy Waters I feel

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/jazz/billie-holiday-just-one-of-those-things/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Duke Ellington – Sophisticated Lady (live)
    baryton qu est ce que cet instrument est beau sérieusement le pilier de l orchestre du Duke Il intégra celui ci à l âge de 16 ans et ne le quitta qu à la mort d Ellington en 1974 Sophisticated Lady qui est bien évidemment un standard du jazz a été composé en 1932 par Ellington et Irving Mills link title TRUE link title TRUE Votre avis ratings Article préc

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/jazz/duke-ellington-sophisticated-lady-live/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Michel Camilo et Tomatito – Spain (live) (Chick Corea)
    Je n ai pu écouté que Spain Again pour le moment et c est du tout bon link title TRUE link title TRUE Votre avis ratings Article préc eacutedent Critique de Sugar Sugar 2009 par Diving With Andy Article suivant The Parlor Mob Carnival of Crows Il y a 1 commentaire Boogo 23 avril 2010 Excellent site bravo Une version de Spain que j aime beaucoup à côté de celle

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/jazz/michel-camilo-et-tomatito-spain-live-chick-corea/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Madeleine Peyroux – You Can’t Do Me
    World que j avais beaucoup aimé et ce nouvel opus est au moins aussi bon rempli cette fois de 11 chansons écrites par Madeleine dans ces précédents albums elle faisait beaucoup de reprises de Cohen Gainsbourg Waits Elliott Smith où elle se dévoile C est très beau très propre oscillant entre jazz et folk une façon de chanter qui me fait beaucoup penser à l inévitable Billie Holiday Télécharger clic

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/jazz/madeleine-peyroux-you-cant-do-me/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Critique de « Blackbird’s Echo » (2009) par Niobe
    à donner une érection instantanée à André Manoukian Elle a une voix de diva mais n use pas d artifices n essaye jamais d impressionner ou d étaler sa maîtrise vocale à qui veut l entendre You Have a Gift est plus intéressante et je commence à comprendre que cet album risque de m étonner par la suite Cette chanson est d une simplicité folk incroyable et un peu comme beaucoup de chansons d un certain Lou Reed la voix et l univers voluptueux de Niobe suffisent à m embarquer Mais l album démarre vraiment avec Time is Kindling où des bruits de Gremlins font leur apparition Ouais Le disque se dévoile j ai affaire à un object musical volontairement impossible à identifier un peu arty parfois Cadillac Night a sa place dans une de ces compilations lounge et Blue Wolf m a carrément laissée sur le bas côté de la route mais je me suis prise au jeu ce qui m a plutôt surpris moi même Je n ai pas une très grande propension à apprécier ces artistes qui semblent chercher à être démesurément éclectique rien que pour le plaisir de lire dans la presse que leur album est original A la limite l originalité de ces disques est la seule chose qui fait qu on en parle parce que pour le reste c est inécoutable Bref ce n est pas le cas pour Blackbird s Echo Bon je pense quand même que la plupart d entre vont trouver ce disque manquant d une certaine magie d espaces pour laisser aller son imagination bien que Fever qui est très certainement la plus aboutie et ma préférée du lot Cet album est très étrange Prenez Lovely Day tout est dans le titre petits oiseaux sifflotements jolie voix voilée comme un vieux disque des années 1950 avec des boucles répétitives Et puis vient A Shark où l on entend Niobe subir une attaque de requin le tout orchestré à la manière des Flaming Lips la bande de dingos de Wayne Coyne Le néo folk de Gnomes Pixies dont le titre laisse effectivement présager des paroles assez étranges est enveloppé dans une électro très légère qui se laisse aisément oublier Et puis sans transition aucune vient My Conversion qui me fait penser à du Nelly Furtado j aurais jamais cru pouvoir citer un jour les Flaming Lips et Nelly Furtado dans la même chronique qui se serait perdue du côté de la Nouvelle Orléans avant l inondation Dans son studio de Cologne Niobe bricole avec les sons bruits petits bouts de phrases mélodiques et compose des minis kaléidoscopes musicaux entre acoustique et électronique jazz et folk avec un souci minimaliste assez caractéristique des artistes de Tomlab Très franchement je me suis souvent sentie perdue au milieu de ce disque Il manque sans doute un fil conducteur Blackbird s Echo ressemble à une sorte de collage de chansons d idées qui auraient germé dans l esprit de Niobe sans rapport les unes avec

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/critiques/critique-de-blackbirds-echo-2009-par-niobe/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive