archive-fr.com » FR » L » LECHOIX.FR

Total: 619

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le Choix : Critique de « Pickin’ Up the Pieces » (2011) de Fitz and the Tantrums
    de playlist Sans rire les albums de funk et de soul en plus d être d excellents disques pour mettre l ambiance en début de soirée sont d excellents accompagnateurs pour vos valses à aspirateurs nettoyages d appartement Bref Très clairement Fitzpatrick et sa bande ne sont pas nés à la bonne époque tant leur premier album sonne comme ce que l on pouvait entendre dans les années 60 et 70 Quand des groupes contemporains s attaquent à ce son dans la majorité des cas c est particulièrement affreux soit le chanteur se prend pour Marvin Gaye alors qu il ne vaut pas mieux que Justin Bieber soit la production est à vomir de surenchère soit il y a beaucoup trop d instruments qui jouent en même temps et ça donne un truc inécoutable Des fois les trois en même temps Dans le cas de Fitz The Tantrums c est tout l inverse les voix de Michael Fitzpatrick et Noelle Scaggs sont juste splendides Le fait qu elles soient justes est déjà splendide en soit à une époque où trouver un chanteur qui n ait pas besoin d une armée d ingénieurs du son pour le faire sonner correctement relève du miracle Oui j exagère mais vous m avez comprise Re bref Filles et ruptures amoureuses voilà pour le thème des paroles Saxophones claviers flûtes et absence de guitares voilà pour la musique Leur objectif n est pas de rajeunir la soul de la rendre plus accessible ou quoique ce soit De toute manière qui a t il de plus accessible que la soul Même Dieu est d accord avec moi C est juste que peu d artistes sont capables de créer des morceaux comme Moneygrabber sans user d une tonne d artifices Oui je hais la pop actuelle Michael

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/critiques/critique-pickin-up-the-pieces-2011-fitz-and-the-tantrums/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive


  • Le Choix : Critique de « Pickin’ Up the Pieces » (2011) de Fitz and the Tantrums
    de playlist Sans rire les albums de funk et de soul en plus d être d excellents disques pour mettre l ambiance en début de soirée sont d excellents accompagnateurs pour vos valses à aspirateurs nettoyages d appartement Bref Très clairement Fitzpatrick et sa bande ne sont pas nés à la bonne époque tant leur premier album sonne comme ce que l on pouvait entendre dans les années 60 et 70 Quand des groupes contemporains s attaquent à ce son dans la majorité des cas c est particulièrement affreux soit le chanteur se prend pour Marvin Gaye alors qu il ne vaut pas mieux que Justin Bieber soit la production est à vomir de surenchère soit il y a beaucoup trop d instruments qui jouent en même temps et ça donne un truc inécoutable Des fois les trois en même temps Dans le cas de Fitz The Tantrums c est tout l inverse les voix de Michael Fitzpatrick et Noelle Scaggs sont juste splendides Le fait qu elles soient justes est déjà splendide en soit à une époque où trouver un chanteur qui n ait pas besoin d une armée d ingénieurs du son pour le faire sonner correctement relève du miracle Oui j exagère mais vous m avez comprise Re bref Filles et ruptures amoureuses voilà pour le thème des paroles Saxophones claviers flûtes et absence de guitares voilà pour la musique Leur objectif n est pas de rajeunir la soul de la rendre plus accessible ou quoique ce soit De toute manière qui a t il de plus accessible que la soul Même Dieu est d accord avec moi C est juste que peu d artistes sont capables de créer des morceaux comme Moneygrabber sans user d une tonne d artifices Oui je hais la pop actuelle Michael

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/soul/critique-pickin-up-the-pieces-2011-fitz-and-the-tantrums/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Sweet Marvin
    Ain t That Peculiar Marvin Gaye How Sweet It Is to Be Loved By You Marvin Gaye Pride and Joy a cappella Marvin Gaye Heard It Through the Grapevine TRUE TRUE Article préc eacutedent L album Mine Is Yours des Cold War Kids en streaming Article suivant Le premier album de Cloud Nothings en streaming Il y a 1 commentaire dubomatik 20 janvier 2011 Une bonne journée peut commencer avec

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/soul/sweet-marvin/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Critique de « The ArchAndroid » (2010) de Janelle Monáe
    de tout aime tous les genres et a le talent nécessaire pour s attaquer à tout ce qu elle veut C est sa voix qui étonne constamment dans cet album elle arrive à sauter d un genre à l autre à adapter son chant et à chaque fois elle arrive à ses fins Ecoutez Oh Maker les virages vocaux à 90 qu elle prend la retenue splendide dont elle fait preuve sur 57821 Les morceaux les plus r n b me plaisent moins le featuring psychédélique de of Montreal n est pas des plus réussis c est quand elle montre l étendue de ses talents de chanteuse soul et funk qu elle me fait le plus plaisir Ambitieux donc épique pour sûr cohérent Le fil rouge c est Janelle son esthétique particulière Vous imaginez bien qu avez un titre et une pochette pareils il y a toute une symbolique les titres ne s enchaînent pas n importe comment etc Personnellement en écoutant ce disque j ai pensé à des comédies musicales à des films de Walt Disney avec ses moments de pur délire de joie de tristesse Si The ArchAndroid était un film Janelle Monáe Robinson aurait le premier rôle le second rôle serait à la réalisation au décor au montage à la promotion partout Elle est très intelligente ayant dès le départ imposé son personnage coiffure vêtements danse et su s entourer d un gang de musiciens vraiment impressionnant Elle a tout d une icône comme une Lady Gage qui aurait gagé ses excès contre du génie musical ce dont ne manque pas Janelle Elle a tout d une Prince au féminin Il y a tellement de choses dans cet album c est juste délirant Trop peut être C est de la pop c est donc ultra accessible écouter

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/critiques/critique-de-the-archandroid-2010-de-janelle-monae/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Quadron – Day
    soul de chaleur C est trop produit il n y a rien qui déborde pas de folie Même le passage shangri lesque girl sonne bizarre Day est beaucoup plus jazzy trippy cérébral bref ce morceau se rapproche un peu plus de ce que je m imagine en pensant soul danoise Je vous laisse vous faire votre avis sur l album il est disponible sur Grooveshark et Spotify Quadron MS is a danish soul duo Coco Maja Hastrup Karshøj sings and Robin Hannibal from Owusu Hannibal makes the music and produces the whole thing Let s not spend too much time on Coco s voice it s ridiculously splendid My only problem with their eponymous debut album is that it lacks a little bit of soul of warmth Even the girl part on Buster Keaton sounds weird Day is jazzier trippier heady which is what you kind of expect from a danish soul duo Make up your own mind on this album it s available on Grooveshark and Spotify link title TRUE link title TRUE Article préc eacutedent Nobody Beats the Drum Grindin clip Article suivant Games Everything Is Working et Planet Party demo Il y a 3 commentaires Barth 2

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/soul/quadron-day/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Donny Hathaway – The Ghetto
    Contestaire Peu de paroles mais le message passe On est en 1970 aux Etats Unis le chômage est la norme dans les ghettos américains violence désespoir Nixon Une version live de ce morceau peut être écoutée ainsi qu une bonne partie de la discographie de Hathaway sur Grooveshark Il est décédé à 33 ans vraisemblablement un suicide après une sévère crise de paranoia More than a classic The Ghetto by Donny Hathaway is a true funk and soul anthem Released in 1970 as the single of the Chicago born s like Gil Scott Heron whose album I just reviewed and yes that s how I make connections debut album Everything Is Everything this track is also part of the Protest Songs Collaborative Playlist Few lyrics but the message gets across We are in the 1970s in the USA unemployment is the norm in the ghetto violence despair Nixon A live version of this track as well as a large portion of Hathaway s discography can be listened to on Grooveshark He died at 33 a suicide after a severe paranoia crisis link title TRUE link title TRUE Article préc eacutedent Critique de I m New Here 2010 de Gil Scott

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/soul/donny-hathaway-the-ghetto/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Critique de « The House That Dirt Built » (2009) des Anglais de The Heavy
    peu plus l univers sonique du groupe Après une introduction anecdotique l album débute sur les chapeaux de roue avec Oh No Not You Again savant mélange de cuivres et de guitares propulsé par une batterie puissante et les chœurs des Noisettes autre formation anglaise neo soul On enchaîne sur How You Like Me Now un morceau de funk dans la plus pure tradition c est à dire dans la lignée de James Brown J pourrais leur reprocher de faire dans le pastiche du Godfather of Soul mais c est tellement bien foutu tellement classe que je ne peux que me taire et apprécier Le terme neo soul prend ici son sens ils empruntent sans complexe l héritage de Brown et le revisitent à leur sauce en y ajoutant des éléments de rock anthémique ultra euphorisants Ce morceau est taillé pour la scène où il devrait prendre une dimension carrément épique Sixteen dont la structure ressemble à s y méprendre au I Put a Spell on You de Screamin Jay Hawkins sans que Swaby ne puisse toutefois se hisser au niveau du maître Plaisant mais pas très original Short Change Hero voit le groupe s inspirer du grand Ennio Morricone L idée est bonne et la réalisation très réussie ce morceau faisant preuve d exception car les expérimentations suivantes ne seront vraiment vraiment pas du même calibre Liste de lecture 1 The House That Dirt Built 2 Oh No Not You Again 3 How You Like Me Now 4 Sixteen 5 Short Change Hero 6 No Time 7 Long Way From Home 8 Cause for Alarm 9 Love Like That 10 What You Want Me to Do 11 Stuck Ah j allais presque oublier No Time petit frère de Oh No Not You Again qui rappelle que The Heavy est bien le meilleur lorsqu il s agit de créer des morceaux dynamiteurs à base de riffs de guitares imparables Dommage qu ils abandonnent cette recette dans la seconde moitié du disque Long Way From Home est un pastiche de Stray Cat Strut des Stray Cats de Brian Setzer Cause for Alarm est un reggae qui semble sortir de nulle part et surtout inintéressant au possible tout comme les trois morceaux suivants qui voient le groupe s essayer tour à tour au calypso Love Like That au rock n roll à la Lenny Kravitz What You Want Me to Do ou à la pop à la Elton John Stuck En diversifiant leur son The Heavy s est un peu perdu en chemin semant toutefois quelques perles situées uniquement dans la première moitié du disque Je vous conseille d aller écouter ce disque sur Grooveshark en attendant le prochain pour voir j espère le groupe se concentrer sur ce qu ils savent faire de mieux Votre avis ratings Article préc eacutedent Concours 2 places pour First Aid Kit au Scopitone le 24 novembre Article suivant Yeasayer Ambling Alp Memory Tapes Remix Il y a 22 commentaires Olivier 14 novembre 2009 J avais

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/critiques/the-house-that-dirt-built-2009-the-heavy/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive

  • Le Choix : Marvin Gaye et Tammi Terrell – Ain’t No Mountain High Enough
    octobre 2009 Par Eddie Morceau Soul 2 commentaires Marvin Gaye Tammi Terrell USA 0 0 0 http lechoix fr p Tweet this post t target blank Share on Facebook The Motown Story ça est ce qui squatte mon lecteur mp3 ces temps ci Il faut dire qu en termes de soul Marvin Gaye The Supremes Four Tops Stevie Wonder Jackson 5 Martha Reeves The Vandellas on a pas fait mieux depuis Ain t No Mountain High Enough c est du pur génie Douloureux d entendre du soi disant r n b à la radio après avoir écouté ça MP3 Marvin Gaye et Tammi Terrell Ain t No Mountain High Enough Subscribe to Le Choix by RSS it s free and gets you free health care Also you should follow me on Twitter here link title TRUE link title TRUE Article préc eacutedent Concert intégral de Led Zeppelin à Earls Court 25 mai 1975 Article suivant Nirvana About a Girl remasterisé Il y a 2 commentaires Antoine 21 octobre 2009 File not found zut alors ça donnait bien envie pourtant Seb 12 janvier 2010 Tiens on peut pas la noter celle là 5 étoiles c est clair GE NIAL Laisser un

    Original URL path: http://www.lechoix.fr/soul/marvin-gaye-et-tammi-terrell-aint-no-mountain-high-enough/ (2015-10-10)
    Open archived version from archive