archive-fr.com » FR » L » LEJDD.FR

Total: 1047

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • "120 millions d'entrées pour le cinéma français à l'étranger" - leJDD.fr
    la moitié en 2014 soit 56 millions grâce à Lucy et à Taken 3 qu il produit Il est le plus bankable avec James Cameron et Steven Spielberg Donc il faut le supplier de réaliser un film tous les deux ans J ai bataillé pour qu il tourne le prochain Valerian en France Dans les pays de l Est la main d œuvre et les charges sociales sont moins chères Aucune raison de rester ici Heureusement il y a un mouvement de rapatriement depuis que les pouvoirs publics ont installé le crédit d impôt à 30 pour relever la concurrence européenne La surprise Aladin Je reste bluffé par la capacité de se renouveler du cinéma français son énergie sa diversité et sa créativité Qui aurait pu prédire que le succès de l année serait un premier long métrage signé Arthur Benzaquen Les Nouvelles Aventures d Aladin avec Kev Adams 23 ans qui a rassemblé plus de 4 millions de fans Adèle Haenel et Pierre Niney consacrés aux César Papa ou Maman de Martin Bourboulon et Les Profs 2 de Pef qui atteignent chacun 3 millions d entrées Léa Seydoux en James Bond girl Claude Lelouch qui signe sa plus belle histoire d amour en vingt ans Un Une Mustang de Deniz Gamze Ergüven qui postule à l Oscar du meilleur film étranger L animation fait un carton avec Le Petit Prince de Mark Osborne toujours en exploitation et Les Minions de Pierre Coffin qui ont dépassé 900 millions de dollars de recettes du délire En novembre on dénombrait plus de 180 millions d entrées en France C est sans compter Star Wars épisode VII qui vient de débarquer On devrait atteindre les 205 millions fin décembre Hollywood cannibalise L année 2015 a été encadrée par les attentats Durant quarante huit heures on a relevé un creux dans la fréquentation Mais le public n a pas eu peur Une leçon de patriotisme et d optimisme Les Français ne céderont pas Les parts de marché du cinéma français se chiffrent à 35 2 et celles de nos concurrents américains à 53 7 Il y a des vagues auxquelles on ne peut pas résister en particulier si elles s appellent Star Wars Spectre ou Avengers Il faut souligner un problème majeur celui de la distribution des films français sur notre territoire et du pluralisme Les indépendants qui soutiennent des auteurs audacieux sont dans la souffrance Or on a besoin d eux Quinze sorties par semaine c est trop On assiste à une cannibalisation des uns par les autres il y a des morts On doit parvenir à un équilibre au niveau de la programmation Propos recueillis par Stéphanie Belpêche Par Alain Terzian Le Journal du Dimanche dimanche 27 décembre 2015 Tweet Partager Et aussi La jeunesse prime au festival des Arcs Rien n arrête la James Bond Girl Léa Seydoux Mots clés associés Cinéma Festival de Cannes 2015 Rétrospective 2015 Le Journal en ligne Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Le-cinema-francais-triomphe-au-Festival-de-Cannes-et-a-l-etranger-Par-Alain-Terzian-765809 (2016-02-06)
    Open archived version from archive


  • La disparition de Jacques Rivette, cinéaste à redécouvrir - leJDD.fr
    L Histoire des treize de Balzac se présente tout d abord sous la forme d un feuilleton fleuve qui dure presque treize heures et qui doit bientôt ressortir en salles Faute de distributeurs il sort en 1972 dans une version raccourcie intitulée Out 1 Spectre Peu après il tourne l un de ses films les plus connus et aimés des cinéphiles Céline et Julie vont en bateau 1974 une comédie fantastico fantaisiste dont les rôles titres sont attribués à Juliet Berto et Dominique Labourier et dans laquelle jouent également Bulle Ogier Marie France Pisier Barbet Schroeder Jean Douchet Affranchi des codes et des conventions Rivette s impose alors au rang des metteurs en scène les plus libres et des plus inventifs adepte de l improvisation et de l expérimentation pour entrelacer fantastique et réalisme Jamais effrayé par la lenteur ou la longueur il aime en particulier filmer des actrices qui le lui rendent bien Que ce soit dans Le Pont du Nord La Bande des quatre ou Jeanne la pucelle ce sont ses personnages féminins qui donnent le ton Le cinéaste le plus libre qui soit Jean Renoir dont il fut assistant et qui lui inspira en 1966 un documentaire Jean Renoir le patron occupe une place importante lui aussi dans le parcours de Rivette qui en 2000 réalise Va savoir une comédie librement inspirée du Carrosse d or et où il est question de Pirandello de Goldoni de théâtre une présence saltimbanque qui traverse son œuvre On la retrouve d ailleurs dans son dernier film 36 vues du pic Saint Loup avec Jane Birkin dans le rôle d une caissière de cirque hantée par un deuil impossible A Cannes en 2001 pour Va Savoir Jacques Rivette est entouré de Jeanne Balibar et de Marianne Basler Reuters Connu pour confier beaucoup de responsabilités à ses acteurs il aura été le cinéaste le plus libre qui soit selon Bulle Ogier En effet Jacques Rivette avait la réputation de ne se fixer aucune limite ni temporelle ni scénaristique Il n avait pas peur de laisser inspirer ses histoires par les protagonistes acteurs et personnages a expliqué la comédienne samedi dans Libération Il ne craignait pas le présent du tournage Il était d ailleurs aussi libre que ses films Comme eux il n était contraint par aucun horaire ou alors seulement ceux des séances de cinéma Claire Denis qui fut son assistante au début des années 80 lui a consacré un documentaire diffusé par Arte en 1994 Jacques Rivette le veilleur Interviewé par Serge Daney Rivette y parle de la bande des quatre de la Nouvelle Vague celle qu il a formé au tournant des années 50 et 60 avec Truffaut Godard et Rohmer Alexis Campion leJDD fr samedi 30 janvier 2016 Tweet Partager Jacques Rivette est mort vendredi à 87 ans Sipa Et aussi Le cinéaste italien Ettore Scola est décédé Truffaut la passion du cinéma Mots clés associés Cinéma Disparition Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/La-disparition-de-Jacques-Rivette-cineaste-a-redecouvrir-770525 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Spotlight, Les Saisons, 45 ans et autres films à voir en salles la semaine du 27 janvier - leJDD.fr
    Sentaro prépare et vend des dorayakis des petites crêpes traditionnelles à Tokyo Du jour où il se laisse aider par Tokue une vieille femme tordue et insistante il apprend à préparer encore mieux ses dorayakis Et voilà que son échoppe fait un tabac Le secret Soigner la pâte de haricot rouge prendre son temps et rendre grâce Entre temps la jeune Wakana une collégienne douce et anxieuse fait son entrée accompagnée d un canari À l image de la pâte en cuisson le nouveau film de Naomi Kawase prend son petit temps avant de dorer à point Mais l attente vaut la peine et lorsque l irrésistible Tokue nous en dit un peu plus sur son douloureux passé cela devient bouleversant Avec une dramaturgie ténue et des images aussi simples que pures tendues vers les visages les gestes et la nature Naomi Kawase expose par touches une société qui à force de privilégier le matériel de se cogner sur le superficiel perd sa mémoire et passe à côté de l essentiel Sans surprise mais avec tact en se concentrant sur ces petits plats qu un rien suffit à gâcher elle prône la nature nourricière la poésie l amitié Forte de son regard aiguisé et engagé Kawase signe un joli conte philosophique à la fois urbain et atemporel moral et épicurien mené avec l aisance et la confiance d un grand chef Al C Experimenter Septième Factory De Michael Almereyda avec Peter Sarsgaard Winona Ryder 1h30 Lors d un test seriez vous prêt à infliger des décharges électriques à un interlocuteur caché derrière un mur à chaque mauvaise réponse Réalisée en 1961 l expérience de Stanley Milgram dont la famille a fui l Allemagne lors de l ascension de Hitler montre que 65 de la population en est capable car soumise à l autorité comme les nazis l ont été Experimenter retrace les travaux de ce chercheur en psychologie sociale à Yale Sa thèse rejoint en partie celle de Hannah Arendt sur la banalité du mal Entre fiction et séquences authentiques réalisées à l époque l acteur parle parfois face caméra Le réalisateur revendique sa volonté de faire prendre conscience de la perte du libre arbitre face aux ordres à l influence du groupe à l autorité ou aux consignes Le film pas toujours bien structuré a un petit côté Quatrième Dimension pour l ambiance années 1960 Il n en reste pas moins passionnant et édifiant D A Les premiers les derniers Kris Dewitte De et avec Bouli Lanners Albert Dupontel 1h38 Cochise et Gilou chasseurs de prime et meilleurs amis se lancent à la poursuite d un téléphone portable au contenu sensible Son propriétaire les paie grassement pour récupérer l appareil volé par un SDF Ecrit réalisé et interprété par Bouli Lanners ce drame captive d abord par sa forme vues panoramiques d une plaine désertique balayée par le vent photographie subtile jouant sur le clair obscur silences éloquents Un univers décalé et surréaliste pour un western crépusculaire à l

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Spotlight-Les-Saisons-45-ans-et-autres-films-a-voir-en-salles-la-semaine-du-27-janvier-770093 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Festival International du Film Fantastique de Gérardmer : le palmarès - leJDD.fr
    abordant de manière détournée le conflit entre les religions le film décide pourtant de ne pas se prendre au sérieux avec ce survival apocalyptique qui se déroule à Yom Kippour Prix du Public et Prix de la Musique The Devil s Candy de Sean Byrne Etats Unis DR Jesse un artiste fan de heavy metal s installe avec sa femme et sa fille dans la maison de leurs rêves Un déséquilibré frappe à leur porte Ils prennent peur mais parviennent à s en débarrasser En pleine nuit Jesse se rend à son atelier pour travailler sur un tableau très violent Le lendemain il ne se souvient pas de l avoir peint Il commence à entendre des voix tandis que des enfants se font kidnapper en ville Dans un climat pesant Ethan Embry l acteur principal qui ressemble comme un frère à Matthew McConaughey incarne un antihéros mêlé à une sombre affaire de sacrifices humains au nom de Satan Le film souffre d une intrigue prévisible d effets démonstratifs et d un dénouement à la limite du Grand Guignol Reste tout de même une bande originale qui décape Prix du jury Syfy The Witch de Robert Eggers Etats Unis DR En 1630 en Nouvelle Angleterre un couple de paysans bigots et leurs cinq enfants s installent loin de la civilisation pour mener une existence à l abri des tentations La fille aînée perd le nouveau né dont elle avait la garde Rongée par la culpabilité elle explore la forêt environnante où vivrait une sorcière pour tenter de le retrouver L entente se désagrège au sein de la famille Malgré une photographie élégante et un sens du cadre certain ce film n est rien qu un exercice de style de la part de son auteur très sûr de son coup qui entend montrer ce dont il est capable Déclamé en anglais du 17e siècle de façon théâtrale ce récit sans surprise dénonce l intégrisme religieux qui crée ses propres monstres une intention louable mais pas suffisante pour dissiper l ennui Prix du jury jeunes Southbound de Radio Silence Roxanne Benjamin David Bruckner et Patrick Horvath Etats Unis DR Dans le désert américain plusieurs destins se croisent sur une route en général peu fréquentée deux hommes en fuite après avoir commis un crime les membres d un groupe de rock féminin dont le van tombe en panne un automobiliste qui renverse un piéton un frère à la recherche de sa sœur et une famille assiégée par des inconnus masqués Dans une atmosphère insolite digne de la série culte La Quatrième Dimension ce film à sketches propose des idées mais part dans tous les sens Les segments qui évoquent l omniprésence du mal sont inégaux mais les transitions réussies Une anthologie surréaliste et elliptique qu on aurait aimée plus originale Stéphanie Belpêche leJDD fr Suivre StephBelpeche mardi 02 février 2016 Tweet Partager Et aussi Sicario Hôtel Transylvanie 2 Le Nouveau Stagiaire et autres films à voir en salles cette semaine Marvel la fabrique de

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Festival-International-du-Film-Fantastique-de-Gerardmer-le-palmares-771143 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Sicario, Hôtel Transylvanie 2, Le Nouveau Stagiaire et autres films à voir en salles cette semaine - leJDD.fr
    L Étudiante et Monsieur Henri D Ivan Calbérac avec Claude Brasseur Noémie Schmidt Guillaume de Tonquédec 1h40 Noémie Schmidt StudioCanal Pour suivre ses études à Paris Constance trouve une chambre à louer dans l appartement d un vieux monsieur acariâtre et bougon En échange de quelques mois de loyer gratuit celui ci lui propose de séduire son fils histoire de lui faire quitter sa femme Ivan Calbérac adapte au cinéma sa pièce à succès et signe une comédie tendre et attachante portée par la pétulance de ses comédiens on apprécie la candeur énergique de la jeune Noémie Schmidt la naïveté maladroite de Guillaume de Tonquédec l irrésistible nunucherie de Frédérique Bel Et les bougonneries et autres vitupérations de l immense M Brasseur B T Orage De Fabrice Camoin 1h23 Sami Bouajila Rezo Films Adapté de Dix Heures et demie du soir en été de Marguerite Duras dont Jules Dassin avait tiré un film en 1966 ce premier long métrage est celui d un assistant réalisateur chevronné au savoir faire sobre et résolu L histoire ressemble à un mauvais rêve voire à un fantasme inavouable Maria l héroïne souffre d alcoolisme En route pour les vacances avec son mari qui l ennuie elle s arrête un soir d orage dans un bourg tourneboulé par un crime passionnel Lorsqu elle croise l assassin elle décide de l aider dans sa cavale Des péripéties invraisemblables mais énoncées habilement et que Marina Foïs et Sami Bouajila habitent avec force dans une atmosphère tout électrique Al C Le Nouveau Stagiaire De Nancy Meyers avec Robert De Niro Anne Hathaway 2h Robert de Niro 2015 Warner Bros Entertainment Inc and Ratpac Dune Entertainment LLC Devenu stagiaire à 70 ans dans une start up de mode pour occuper sa retraite Ben va aussi réussir à changer la vie de Jules la créatrice dépassée par son succès Cette petite comédie formatée qui aimerait surfer sur la vague du Diable s habille en Prada se révèle vite inoffensive et improbable Sur l idée de base du choc générationnel le scénario cousu de fil blanc a la consistance d un roman de gare Reste les acteurs sympathiques même si on se demande quand De Niro retournera un bon film D A Le labyrinthe La terre brûlée De Wes Ball avec Dylan O Brien Ki Hong Lee 2h13 Bryce Romero Dexter Darden Dylan O Brien Kaya Scodelario Ki Hong Lee 2015 Twentieth Century Fox Second volet d une saga de science fiction qui avait plutôt bien commencé Le Labyrinthe 2 risque de décevoir ses fans Ses jeunes héros s évadent découvrent un monde extérieur ravagé par l apocalypse et tentent de rejoindre un groupe d hommes qui a organisé la résistance Durant le périple les attaques de zombies se multiplient et c est à peu près tout On ne s étonnera pas si ce scénario laisse le spectateur exsangue D A Fatima De Philippe Faucon avec Soria Zeroual Zita Hanrot Kenza Noah Aïche 1h19 Philippe Faucon montre le quotidien d une

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Sicario-Hotel-Transylvanie-2-Le-Nouveau-Stagiaire-et-autres-films-a-voir-en-salles-cette-semaine-754331 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Marvel, la fabrique de superhéros - leJDD.fr
    inventivité Ainsi Les Gardiens de la galaxie 2014 et Ant Man sortie mardi imposent un ton délicieusement décalé une bouffée d air frais dans un milieu codifié En 2016 Doctor Strange de Scott Derrickson qui a acquis une solide réputation dans le cinéma d horreur devrait confirmer la tendance Kevin Feige explique les raisons de son succès La technologie actuelle nous permet de donner littéralement vie aux comics Nous développons des univers visuels stimulants et généreux Ensuite le public s identifie à des superhéros qui ne sont pas infaillibles Avec leurs défauts et leurs problèmes ils nous ressemblent Ils nous inspirent aussi en incarnant la justice et en n abandonnant jamais Spider Man est un adolescent complexé qui a du mal à gérer sa vie amoureuse En conflit avec son père Thor doit dépasser son arrogance afin de devenir un leader Dix sorties jusqu en 2019 Aujourd hui le schéma s inverse la production des bandes dessinées est influencée par les longs métrages à raison de deux par an en moyenne Ils brassent des genres différents mais possèdent un point commun l apparition du vétéran Stan Lee 92 ans Avec dix sorties jusqu en 2019 l avenir de Marvel s annonce plus que radieux Stéphanie Belpêche Le Journal du Dimanche Suivre StephBelpeche dimanche 12 juillet 2015 Tweet Partager Paru dans leJDD Grâce à son étrange costume qui a le pouvoir de réduire sa taille et d augmenter sa force Scott devient l homme fourmi Marvel Et aussi Chris Pratt l homme qui murmurait à l oreille des dinosaures Avengers plus de guerre moins de chair Mots clés associés Cinéma Cinéma fantastique La chronique de Stéphanie Belpêche Ant Man De Peyton Reed avec Paul Rudd Evangeline Lilly et Michael Douglas 1 h 58 Sortie exceptionnellement mardi À sa sortie de prison Scott cambrioleur hors pair tente de reprendre une existence normale Mais des amis lui promettent un plan infaillible percer le coffre fort d un homme qui vit en ermite À l intérieur pas d argent juste un étrange costume Poussé par la curiosité Scott l enfile et rétrécit AprèsLes Gardiens de la galaxie l année dernière Marvel adapte au cinéma une autre bande dessinée méconnue qui met en scène un superhéros capable de commander les fourmis Écrit par Edgar Wright auteur de comédies britanniques loufoques et corrosives le film se distingue par son sens de la dérision son rythme soutenu son originalité réjouissante ses personnages secondaires consistants Un justicier miniature qui prend le contre pied d Avengers et ne se prend jamais au sérieux S B Le Journal en ligne Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité 0 Les plus populaires Les plus récents Les plus anciens Suivez l info du JDD en continu sur et réagissez sur Plus d Actualité Culture 2 février 2016 Le Festival de Cannes sera piloté par l Australien George Miller Commentaire Culture 30 janvier 2016 Claude Lelouch J adore quand on découpe

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Marvel-la-fabrique-de-superheros-742074 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Le Festival de Cannes sera piloté par l'Australien George Miller - leJDD.fr
    de l univers d Ethan et Joel Coen ses prédécesseurs Incarnant un cinéma plus populaire plus spectaculaire et moins intellectuel l Australien décernera la Palme d or avec son jury à l issue de la manifestation qui se déroulera du 11 au 22 mai ont annoncé mardi les organisateurs du festival Quel immense plaisir Etre au coeur de ce Festival chargé d histoire qui dévoile les joyaux du cinéma mondial débattre des heures passionnément avec mes compagnons de jury c est un grand honneur Je ne manquerais ça pour rien au monde a déclaré George Miller dans le communiqué du Festival de Cannes Notre interview de George Miller Tourner un film c est comme partir à la guerre A noter que février pourrait être un bon mois pour George Miller Son dernier film Mad Max Fury road qui était d ailleurs présenté l an dernier hors compétition à Cannes est en bonne place dans la course aux oscars Le quatrième volet de la saga a en effet obtenu dix nominations aux oscars qui seront remis le 28 février notamment dans la catégorie meilleur film et meilleur réalisateur Il a déjà reçu neuf prix dimanche lors de la cérémonie des Critic s Awards à Hollywood décernés par les critiques de presse américains dont celui du meilleur film d action Gaël Vaillant leJDD fr Suivre GaelVaillant mardi 02 février 2016 Tweet Partager Et aussi George Miller réalisateur de Mad Max Tourner un film c est comme partir à la guerre George Miller ressuscite Mad Max Mots clés associés Festival de Cannes 2016 Cinéma Festival de Cannes Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité 0 Les plus populaires Les plus récents Les plus anciens Suivez l info du JDD en continu sur et réagissez sur Plus d Actualité Culture 30 janvier 2016 Claude Lelouch J adore quand on découpe quelqu un à la tronçonneuse Commentaire A paraitre dans leJDD Culture 30 janvier 2016 Omar Sy Aux Etats Unis je n ai pas forcément fait ami ami avec les stars Commentaire Culture 30 janvier 2016 La disparition de Jacques Rivette cinéaste à redécouvrir Commentaire Culture 27 janvier 2016 Salafistes le documentaire controversé est interdit aux moins de 18 ans Commentaire Culture 26 janvier 2016 Spotlight Les Saisons 45 ans et autres films à voir en salles cette semaine Commentaire Plus d articles Agenda évènementiel Delacroix et l antique Du mercredi 09 décembre 2015 au lundi 07 mars 2016 Warhol Unlimited Du vendredi 02 octobre 2015 au dimanche 07 février 2016 Splendeurs et misères Images de la prostitution en France 1850 1910 Du mardi 22 septembre 2015 au dimanche 17 janvier 2016 Osiris mystères engloutis d Egypte Du mardi 08 septembre 2015 au dimanche 31 janvier 2016 Autour des dinosaures Un voyage du Jurassique au Crétacé Du mardi 29 septembre 2015 au mardi 16 août 2016 Le Roi est mort Du mardi 27 octobre 2015 au dimanche 21 février 2016 Picasso mania Du

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Le-Festival-de-Cannes-sera-pilote-par-l-Australien-George-Miller-771097 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • George Miller, réalisateur de Mad Max : "Tourner un film, c’est comme partir à la guerre" - leJDD.fr
    répété J étais rassuré de savoir que Charlize Theron avait une formation de danseuse classique et un sens de la discipline J ai écrit une fiche descriptive pour chaque arme et chaque véhicule J avais une vision globale de l univers que je voulais dépeindre Je savais exactement où j allais Mad Max c est comme avoir accouché d un gros bébé On n en veut pas d autre dans l immédiat Vous prévoyez une suite Mad Max Fury Road c est comme avoir accouché d un gros bébé On n en veut pas d autre dans l immédiat Mais je ne ferme pas la porte Je suis pleinement détenteur des droits Je ne fais pas beaucoup de films il faut que je sois obsédé par une histoire pour passer de nouveau derrière la caméra Le premierMad Maxétait très difficile à monter J ai failli renoncer à de nombreuses reprises je pensais que je n étais pas fait pour ça Je n avais aucune expérience j exerçais le métier de médecin urgentiste J ai compris que tourner un film c était comme partir à la guerre Peu importe le sniper en embuscade il faut achever sa mission quoi qu il en coûte Je n ai jamais eu à déplorer d accidents graves sur mes plateaux j ai pris soin de travailler dans des endroits reculés pour avoir de l espace et faire en sorte que personne ne se blesse C est vrai que Mel Gibson fait une apparition cachée dans Mad Max Fury Road Non Je ne sais pas d où sort cette rumeur Comme si Sean Connery s invitait sur le plateau de Spectre la nouvelle aventure de James Bond avec Daniel Craig Aucun intérêt Heureux d être de retour à Cannes Vous savez la France et le Japon ont découvert les premiers Mad Max 1979 Pour les uns il s agissait d un western où les grosses cylindrées remplaçaient les chevaux pour les autres une histoire de samouraïs Ça fait bizarre de se dire que ce héros est devenu un archétype et a marqué l inconscient collectif Je ne serais pas là aujourd hui si vous ne m aviez pas encouragé Au Festival de Cannes il y a un profond respect envers les cinéastes J ai déjà été deux fois dans le jury J adorais découvrir les longs métrages de la compétition sans rien savoir à l avance pas même leur nationalité De nos jours c est quasiment mission impossible Lire aussi Mad Max une folie féministe et communicative Stéphanie Belpêche à Cannes Le Journal du Dimanche mercredi 13 mai 2015 Tweet Partager Et aussi Mad Max une folie féministe et communicative George Miller ressuscite Mad Max Mots clés associés Festival de Cannes Festival de Cannes 2015 Cinéma fantastique La chronique de Stéphanie Belpêche Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité 0 Les plus populaires Les plus récents Les plus anciens Suivez l info du JDD

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/George-Miller-Tourner-un-film-c-est-comme-partir-a-la-guerre-732240 (2016-02-06)
    Open archived version from archive