archive-fr.com » FR » L » LEJDD.FR

Total: 1047

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • George Miller ressuscite Mad Max - leJDD.fr
    et en traumatologie Je m intéressais au cinéma et à son langage visuel élaboré à l époque du muet Alfred Hitchcock disait faire des films qui pouvaient être regardés sans sous titres au Japon Je raffolais de Buster Keaton des westerns des poursuites de voitures de la course de chars de Ben Hur Pendant mes gardes j ai soigné des victimes d accident de la route Cela m a beaucoup affecté Je m en suis forcément inspiré pour nourrir le scénario de Mad Max 1979 Le réalisateur traduit alors à l écran sa fascination pour l organique et le mécanique s attardant sur les moteurs vrombissants et les carrosseries poussiéreuses Oscar du meilleur film d animation pour Happy Feet Condamné pour sa violence et sa noirceur le long métrage tourné avec 350 000 dollars est qualifié de barbare et classé X amputé de ses séquences les plus dures Il devient rapidement culte Sur le même mode du road movie deux suites voient le jour Mad Max 2 Le Défi en 1981 et Mad Max Au delà du dôme du Tonnerre en 1985 Encouragé par Steven Spielberg George Miller accepte au même moment de mettre en scène le dernier volet de l anthologie de science fiction La Quatrième Dimension Une décennie plus tard poussé par la curiosité d explorer un autre genre il opère un virage à 180 en se consacrant au divertissement familial de Babe le cochon dans la ville 1998 à Happy Feet 2006 le pingouin qui fait des claquettes oscar du meilleur film d animation Mais la tentation de revenir à ses premières amours a été la plus forte Je suis allé encore plus loin Mes acteurs avaient une excellente condition physique Je tenais à ce qu ils exécutent la plupart des cascades Pour avoir le moins possible recours aux images de synthèse et garantir une expérience d immersion au spectateur C est quand même plus crédible de prendre du sable dans les yeux et des coups de soleil sur le visage dans le désert de Namibie que de fixer une balle de tennis devant un fond vert Parfois j avais 50 véhicules en mouvement et 100 figurants dans un seul plan Pas le droit à l erreur Certains membres de mon équipe étaient d anciens militaires des forces spéciales qui avaient servi en Afghanistan et en Irak Ils ont mené les troupes à la baguette les ont entraînées et ont veillé à leur sécurité Une véritable machine de guerre Mad Max Fury Road de George Miller avec Tom Hardy Charlize Theron et Nicholas Hoult 2h Hors compétition Sortie jeudi Stéphanie Belpêche Le Journal du Dimanche Suivre StephBelpeche dimanche 10 mai 2015 Tweet Partager Et aussi La méga bande annonce de 2015 Tom Hardy Hollywood ne jure que par lui Mots clés associés Cinéma Festival de Cannes 2015 Cinéma fantastique La chronique de Stéphanie Belpêche Le Journal en ligne Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/George-Miller-ressuscite-Mad-Max-731626 (2016-02-06)
    Open archived version from archive


  • Richard III : Shakespeare, opéra rock - leJDD.fr
    a trop de références mais le jeune public en raffole et aucune n empêche d entendre un texte marquant par son caractère historique et intemporel l angoisse des grands bouleversements du 15e siècle la violence des passions débridées Tout cela parle à notre jeune 21e siècle déchaîné Richard III mise en scène de et avec Thomas Jolly avec Damien Avice Mohand Azzoug Jusqu au 13 février à l Odéon Théâtre de l Europe Paris 75006 Patrice Trapier Le Journal du Dimanche Suivre patricetrapier dimanche 17 janvier 2016 Tweet Partager Et aussi Avignon le premier bilan du festival Henry VI en attendant Richard III Mots clés associés Les critiques théâtre du Journal du Dimanche Le Journal en ligne Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité 0 Les plus populaires Les plus récents Les plus anciens Suivez l info du JDD en continu sur et réagissez sur Plus d Actualité Culture 29 janvier 2016 L envers du décor Daniel Auteuil acteur populaire Commentaire Culture 28 janvier 2016 Argument deux interprètes au bord du vertige Commentaire Paru dans leJDD Culture 24 janvier 2016 La famille de dingues d Ivan Calbérac Commentaire Culture 22 janvier 2016 Bernard Marie Koltès tendre féroce avec Le Retour au désert Commentaire Culture 21 janvier 2016 Qui a peur de Virginia Woolf un couple en mode névroses Commentaire Plus d articles Agenda évènementiel Delacroix et l antique Du mercredi 09 décembre 2015 au lundi 07 mars 2016 Warhol Unlimited Du vendredi 02 octobre 2015 au dimanche 07 février 2016 Splendeurs et misères Images de la prostitution en France 1850 1910 Du mardi 22 septembre 2015 au dimanche 17 janvier 2016 Osiris mystères engloutis d Egypte Du mardi 08 septembre 2015 au dimanche 31 janvier 2016 Autour des

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Theatre/Richard-III-Shakespeare-opera-rock-768763 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Omar Sy : "Aux Etats-Unis, je n'ai pas forcément fait ami-ami avec les stars"  - leJDD.fr
    d être apprécié pour mon travail et ce que je suis Je fonctionne au présent selon les envies et les opportunités À la base je suis parti aux États Unis pour prendre une année sabbatique Puis j ai décroché des rôles je me suis senti bien La vie est surprenante il faut être attentif et s adapter Si on me propose des franchises comme X Men et Jurassic Park je me vautre dedans je prends du plaisir Comme je suis avec ma famille je n ai pas forcément fait ami ami avec les stars J ai appris l anglais et mes enfants âgés de 6 à 15 ans plus vite que moi En six mois ils étaient bilingues Tout rentre plus facilement leur disque dur est encore vide Pour lire cet entretien en intégralité retrouvez le JDD en kiosques sur iPad ou sur Internet Découvrez également nos offres d abonnement Stéphanie Belpêche Le Journal du Dimanche Suivre StephBelpeche samedi 30 janvier 2016 Tweet Partager Et aussi Goldman Omar Sy et Simone Veil sont les trois personnalités préférées des Français Omar Sy populaire au delà de la France Mots clés associés cinema Omar Sy Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité 2 Les plus populaires Les plus récents Les plus anciens Pour valider votre évaluation saississez ce code de sécurité 1 1 Par marsoupio Posté le 31 01 2016 à 08h48 Signaler un abus Titre Encore un beau faux cul d exilé fiscal de GAUCHE qui ne veut pas dire la vérité et nous parle d une année sabatique aux USA quelle rigolade de qui se moque ces gens qui quittent la FRANCE après nous avoir imposé HOLLANDE leur sauveur et nous laissent nous le peuple dans la panade quand au classement des personnalités préférés je doute de plus plus des résulats surtout quand on constate que les premiers sont des gens du show bizz quelle mascarade Répondre Plus de réponses Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité Pour valider votre évaluation saississez ce code de sécurité 0 0 Par Sniperdu59 Posté le 31 01 2016 à 14h56 Signaler un abus Titre il s en fou des stars il regarde plutôt le fisc le fourbe Répondre Plus de réponses Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité Suivez l info du JDD en continu sur et réagissez sur Plus d Actualité Culture 30 janvier 2016 Claude Lelouch J adore quand on découpe quelqu un à la tronçonneuse Commentaire Culture 30 janvier 2016 La disparition de Jacques Rivette cinéaste à redécouvrir Commentaire Culture 27 janvier 2016 Salafistes le documentaire controversé est interdit aux moins de 18 ans Commentaire Culture 26 janvier 2016 Spotlight Les Saisons 45 ans et autres films à voir en salles cette semaine Commentaire Culture 25 janvier 2016 Le documentaire Salafistes est il dangereux Commentaire Plus d articles Agenda évènementiel Delacroix et

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Omar-Sy-Aux-Etats-Unis-je-n-ai-pas-forcement-fait-ami-ami-avec-les-stars-770559 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Omar Sy, populaire au-delà de la France - leJDD.fr
    Guerre mondiale assurait un numéro de clown à succès avec son partenaire blanc Footit Puis le Frenchie est parti rejoindre Tom Hanks sur les plateaux d Inferno la suite du Da Vinci Code toujours réalisé par Ron Howard Ces allers retours à succès de part et d autre de l Atlantique vont ils faire de lui une star internationale bientôt intouchable Lire aussi Top 50 les tops et les flops du classement Barbara Théate Le Journal du Dimanche dimanche 16 août 2015 Tweet Partager Paru dans leJDD Omar Sy Rebecca Cabage AP SIPA Et aussi Goldman Omar Sy et Simone Veil sont les personnalités préférées des Français Top 50 du JDD Sarkozy et Hollande moins bons que Mitterrand Mots clés associés Omar Sy Top 50 du JDD Le Journal en ligne Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité 2 Les plus populaires Les plus récents Les plus anciens Pour valider votre évaluation saississez ce code de sécurité 4 0 Par christianeG Posté le 16 08 2015 à 17h49 Signaler un abus franchement je n ai rien contre omar sy plutot distingué et sympathique et o combien malgré sa gauchitude d acteur est plutot discret sur ses engagements et ses discours ne nous imposant pas ses numeros cire babouche de son pote jamel mais de là à le considerer comme numero deux Répondre Plus de réponses Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité Pour valider votre évaluation saississez ce code de sécurité 2 0 Par cleef Posté le 16 08 2015 à 18h04 Signaler un abus Titre 2éme post de la journée envoyé aux oubliettes continuez AINSI rien de tel pour appater le lecteur Répondre Plus de réponses Connectez vous ou

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Societe/Omar-Sy-populaire-au-dela-de-la-France-746735 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Claude Lelouch : "Je suis un homme libre" - leJDD.fr
    J ai réalisé Un Une comme un premier film en prenant tous les risques et sans avoir forcément toutes les autorisations J étais enthousiasmé par la photogénie incroyable de l Inde Mais c est compliqué car les gens ne disent jamais ni oui ni non À tout moment ils auraient pu nous renvoyer à Paris Le pays a senti que j étais là pour de bonnes raisons Je suis tombé amoureux de l Inde comme d une femme Et toutes les portes se sont ouvertes J ai tourné dans la continuité façon reportage Jean dans l avion attendant ses bagages passant la douane Pas maquillé il avait vingt heures de vol dans les pattes et ça se voyait sur son visage Notre époque est plongée dans la confusion on ne sait même plus à qui on fait la guerre On sent une improvisation constante à l écran J ai travaillé avec une équipe réduite et en toute discrétion grâce aux nouvelles technologies J avais plus l air d un touriste que d un cinéaste Malgré un scénario très écrit j autorise les sorties de route Quand les acteurs perdent le contrôle c est sublime Ils cessent de faire semblant et me donnent accès à leurs cicatrices Vous avez rencontré Amma cette femme qui consacre son existence aux autres La personne qui m a le plus impressionné au monde Les gens viennent la voir avec leurs problèmes et leurs maladies mais la tête haute Elle commence par leur sourire puis elle les serre dans ses bras Sa religion c est l amour J y suis allé un peu à reculons il y a tellement d escrocs et de gourous Mais quand j ai croisé son regard j ai su qu il n y avait pas d arnaque Voilà pourquoi je filme toujours à hauteur des yeux où se trouve la vérité Tout le reste c est du pipeau L étreinte d Amma est un cadeau qui permet de faire le plein Ce qu on ressent est indescriptible Après on se met à réfléchir Plus ça va mal plus on a besoin de s administrer une piqûre de comédie Un Une arrive dans une France meurtrie par les attentats Et le drame de Charlie Hebdo est survenu au début du tournage Deux malheurs encadrent ce projet je n arrive pas à l analyser Le 7 janvier bizarrement des forces invisibles m ont donné l envie de me battre C est maintenant que le long métrage doit sortir que le public a besoin d aller au cinéma Pendant la guerre petit garçon c est ce que je faisais Dès que l alerte retentissait je me rendais dans un abri ou le métro j y restais une heure ou deux je revenais et la séance reprenait là où elle s était arrêtée Les spectacles n ont jamais autant marché que sous l Occupation Plus ça va mal plus on a besoin de s administrer une piqûre de comédie Pour retrouver le goût de la

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Claude-Lelouch-Je-suis-un-homme-libre-762857 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Lelouch à l'écoute - leJDD.fr
    fie de plus en plus S échappant du jury du festival de Deauville Claude Lelouch redécouvrira à l écran ses images mises en musique Puis entre un peu de piano qu il pratique à l oreille et un titre de Stromae son dernier coup de cœur il se remettra au boulot J aime toujours autant le cinéma C est ça les vacances pour moi Voyez Woody Allen et Clint Eastwood ils n ont jamais semblé autant s amuser C est le privilège de l âge Près de la ligne d arrivée on s applique plus L enjeu devient différent C est potentiellement le dernier film on s attend à tout moment à notre lettre de licenciement Plus jeune on croit qu on a la vie devant soi L P Ludovic Perrin Le Journal du Dimanche dimanche 31 août 2014 Tweet Partager Paru dans leJDD Claude Lelouch en compagnie d Audrey Dana à Deauville Mélanie Frey pour le JDD Et aussi Alice Belaïdi Moi je sais que j en ai Leïla Bekhti la maman et la braqueuse Mots clés associés Cinéma Musique Le Journal en ligne Suivez l info du JDD en continu sur et réagissez sur Plus d Actualité Culture 28 janvier 2016 Alain Finkielkraut est devenu Immortel Commentaire Culture 22 janvier 2016 Boycott des Oscars du racisme anti blanc selon Charlotte Rampling Commentaire Culture 21 janvier 2016 Accents guillemets et le ministère de la Culture veut un clavier plus pratique Commentaire Paru dans leJDD Culture 17 janvier 2016 Ai Weiwei au JDD La police secrète chinoise joue avec mes nerfs Commentaire Culture 14 janvier 2016 Académie française trois candidats dont Frédéric Mitterrand Commentaire Plus d articles Agenda évènementiel Delacroix et l antique Du mercredi 09 décembre 2015 au lundi 07 mars 2016 Warhol Unlimited Du vendredi 02 octobre 2015

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Claude-Lelouch-a-l-ecoute-683686 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Le cinéaste italien Ettore Scola est décédé - leJDD.fr
    tant aimés qui met en scène Manfredi Gassman et Stefano Satta Flores tous amoureux de la sublime Stefania Sandrelli Trois ans plus tard en 1977 il réalise Une journée particulière film plus politique et d une extraordinaire sensibilité où l on suit Marcello Mastroianni et Sophia Loren se découvrant l un l autre dans un amour naissant mais impossible sur fond de fascisme triomphant Marcello Mastroianni et Sophia Loren dans Une journée particulière Sipa Le plus politique des maîtres de la comédie italienne La scène où ces deux immenses acteurs se déplacent entre les draps qui sèchent au soleil sur la terrasse du palazzo romain où ils sont restés seuls est l une des plus belles scènes du cinéma italien selon le critique cinématographique Francesco Castelnuovo Elle influence encore de jeunes réalisateurs a t il assuré interrogé sur la chaîne SkyTG24 Ettore Scola était aussi le plus politique des maîtres de la comédie italienne a commenté de son côté le critique de cinéma du quotidien Corriere della Sera Paolo Mereghetti sur cette même chaîne de télévision Ettore Scola avait rejoint le Parti communiste italien PCI et deviendra même ministre de la Culture d un cabinet fantôme formé en 1989 par les dirigeants communistes italiens Il comprenait où allait l Italie et peu de cinéastes ont eu cette lucidité a ajouté Paolo Mereghetti C était aussi un peintre remarquable de la famille italienne son grand sujet qu elle soit bourgeoise dans La famille en 1987 où sordide avec Affreux sales et méchants en 1976 selon Francesco Castelnuovo Mais son dernier hommage sera consacré à un autre grand maître du cinéma italien Federico Fellini dans un documentaire en 2013 Comme c est étrange de s appeler Federic o Ses deux filles Paola et Silvia avaient de leur côté réalisé en 2015 un documentaire sur leur père intitulé En riant et en plaisantant Un Italien qui aimait la France qui le lui a bien rendu La France Ettore Scola l a aimé au point d y réaliser plusieurs films Les plus célèbres sont La Nuit de Varennes 1982 qui évoque la fuite des courtisans de Louis XVI à la suite de leur roi en 1791 et Le Bal 193 Ce dernier long métrage retrace cinquante ans de danse de salon en France depuis les années 30 Suite de longs plans séquences le film est largement salué par la critique et récompensé par plusieurs César dont ceux de meilleur film et meilleur réalisateur Le Bal a aussi concouru aux oscars L histoire française d Ettore Scola s est poursuivi dans les années 90 S il était viscéralement attaché à son pays et à sa ville Rome le réalisateur est revenu régulièrement de notre côté des Alpes pour tourner notamment au côté de Fanny Ardant devenu l une de ses actrices fétiches La Famille en 1987 Le Dîner en 1998 Ettore Scola l un des rares cinéastes étrangers à avoir été récompensé aux César et à Cannes a toujours eu une place particulière dans le

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Le-realisateur-Ettore-Scola-est-decede-769179 (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Truffaut, la passion du cinéma - leJDD.fr
    sa culture du cinéma Ardent défenseur de son créateur Henri Langlois en 1968 il aurait pu en devenir le président dans les années 80 mais le réalisateur préférait continuer à faire des films pour réaliser s es rêves d adolescence Souvent catalogué de classique il défendait le cinéma à la première personne résolument autobiographique et romanesque Son influence sur les réalisateurs étrangers et sur les jeunes générations est intacte En écho aux essais de Jean Pierre Léaud un film d Axelle Ropert en clôture de l expo fait défiler des jeunes comédiens d aujourd hui en noir et blanc comme pour un film de Truffaut Exposition François Truffaut Cinémathèque française 51 rue de Bercy Paris 12e Tél 01 71 19 33 33 Jusqu au 25 janvier Programmation complète sur www cinematheque fr 1 Le catalogue de l exposition François Truffaut ouvrage collectif sous la direction de Serge Toubiana est édité par Flammarion 240 pages 35 euros Annie Chénieux Le Journal du Dimanche vendredi 14 novembre 2014 Tweet Partager Et aussi Valérie Donzelli s attaque à un projet inachevé de François Truffaut Mots clés associés Cinéma Exposition Réactions à l article Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité 1 Les plus populaires Les plus récents Les plus anciens Pour valider votre évaluation saississez ce code de sécurité 0 0 Par clinte Posté le 15 11 2014 à 17h50 Signaler un abus Jamais je ne me suis ennuyé en allant voir un film de Truffaut et je crois à les avoir tous vus Les quatre cents coups la série des Doinel Jules et Jim la chambre verte la nuit américaine le dernier métro Adele H Tous ses films sont biens voire très biens et dans chacun d eux il y a une séquence plus particulière qui est la marque du cinéaste qui se traduit par un dialogue qui marque un jeu de scène spécial quelque chose qui apporte une originalité une vérité qui fait dire on est chez Truffaut Jacqueline Bisset dans la nuit americaine balance à ferrand Truffaut Optimiste hein après une mise au point de celui ci La même Bisset un peu plus loin dans le film s exclame en voyant son nouveau dialogue à apprendre Et bien lui il perd pas le nord en parlant de Ferrand Truffaut qui tentait un peu auparavant de la consoler de sa déprime Les grands metteurs en scènes sont des voleurs Ils vous regardent vivre et parler et ils vous volent vos expressions pour que ça fasse plus vrai C est le talent J irai voir son expo à la cinémathèque Répondre Plus de réponses Connectez vous ou inscrivez vous pour laisser un message Message Saississez ce code de sécurité Suivez l info du JDD en continu sur et réagissez sur Plus d Actualité Paru dans leJDD Culture 27 décembre 2015 Ces expositions qui invitent aux voyages Commentaire Culture 24 décembre 2015 Le Grand Palais va fermer ses portes pendant deux ans Commentaire Paru dans

    Original URL path: http://www.lejdd.fr/Culture/Expo/Truffaut-la-passion-du-cinema-700502 (2016-02-06)
    Open archived version from archive