archive-fr.com » FR » M » MDCU-COMICS.FR

Total: 681

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • DC SIGNATURES - Paul Dini Présente Batman Tome 1 | COMICS | MDCU COMICS
    de la Justice League combattant Darkseid et d autres super vilains Et on a parfois tendance à oublier qu il est un détective avant tout Alors quoi de mieux que de le ramener à ses racines le temps d un run C est ce que Urban Comics nous propose de découvrir avec ce premier tome sur trois de prévus un Batman se retrouvant dans une ambiance de polar et de film noir avec des ennemis traditionnels tel que Edward Nygma le Joker The Pinguin Scareface et aussi Harley Quinn Les atouts majeurs des histoires de Dini reposent sur le fait qu il propose de petites enquêtes sur peu de chapitres regroupant le gratin des vilains de la ville de Gotham On pourrait alors croire qu il n existe pas de fil conducteur entre les chapitres mais c est faux C est via la rédemption de vilains comme le Riddler maintenant devenu détective privé et celle d Harley Quinn que la liaison est faite Il est intéressant et amusant de voir Batman se sentir obliger de garder un œil sur un nouveau Nygma tout en ayant une légère crainte de le voir empiéter sur ses enquêtes Un brin méfiant certes mais également un peu de jalousie quand même Le mode de narration est ce qui apporte un souffle nouveau pour ce Chevalier Noir qui se faisait tirer dans tous les sens par un Morrison ambitieux et plein d imagination Ici le scénariste met en avant le symbole de ce que peut représenter l alter ego de Bruce Wayne On notera également la présence de Zatanna qui si vous ne le saviez pas a entretenu une liaison avec le justicer et qui ici revient pour former un duo et plus si affinités Pour ceux qui ne raffolent pas de voir Bruce en mode amoureux soyez rassuré Dini n oublie pas sa trame principale le polar Côté graphique on retrouve sur le premier numéro J H Williams III Batwoman qui se distingue toujours autant par son style que l on aime ou non Ensuite on a Don Kramer JSA Wonder Woman qui tient très bien la route apportant quelque chose à la structure du scénario une sorte de complément pile poil ce qu il faut L ambiance sombre de Gotham est respectée et on ne peut qu approuver la colorisation de John Kalisz JSA Mention spéciale également à Simone Bianchi qui signe chacune des couvertures des 11 chapitres de ce tome et qu Urban décide de mettre en évidence via la couverture recto ainsi qu avant chaque début de chapitre Un très bon travail d édition de la part de l éditeur donc qui inclut également une timeline de DC en lien avec leurs publications sans oublier une présentation des personnages MDCU vous donne maintenant rendez vous un peu plus tard dans le mois pour la critique du tome 2 qui paraîtra le 21 août Le Coeur de Silence réunira la suite de Hush disponible en VF chez Urban Comics et sera aussi

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8063-urban-comics-dc-signatures-paul-dini-presente-batman-tome-1/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • CONTREBANDE - L'Étrange Vie de Nobody Owens 1 | COMICS | MDCU COMICS
    Delcourt n a pas hésité à communiqué dessus mais on ne sait pas à quel niveau l auteur a été impliqué dans cette adaptation et s il l a été Adaptation oui parce que c est de cela qu il s agit Comme on peut adapter un livre au cinéma on peut l adapter aussi en BD et le véritable auteur pour le comics L Étrange Vie de Nobody Owens est en fait P Craig Russell Ce dernier n en est pas à sa première adaptation de Gaiman puisqu il l a déjà fait pour Coraline ou d autres histoires de Sandman et Conan le Barbare par exemple Bref les deux auteurs se connaissent et ont surement discuté avant la réalisation de l album Après l assassinat de ses parents un bébé s échappe de sa maison et fuit dans un cimetière Il y croise des fantômes qui décident de l adopter et le cachent du tueur qui le poursuivait Les Owens sont le couple de fantômes qui vont l adopter et lui donner le prénom de Nobody soit Bod pour les intimes Silas un grand homme fin dont on comprend vite qu il s agit d un vampire deviendra son tuteur Bod a la latitude du cimetière c est à dire que même s il est vivant il a certains privilèges des morts comme le fait de ne pas ressentir le froid par exemple Voilà le point de départ de l histoire et tout le long de l album on suivra la vie de Bod dans le cimetière Le travail de Russell semble très respectueux du livre de Gaiman et même si Gaiman n est pas réellement présent aux commandes de cette adaptation on retrouve tout de même sa qualité d écriture Je n ai pas lu le livre mais on le devine très proche A aucun moment on a l impression d une qualité moindre à ce qu aurait fait Gaiman s il avait adapté lui même son livre La mise en avant de l auteur par Delcourt n est donc pas totalement injustifiée La bonne idée du comics est de faire appel à plusieurs dessinateurs pouvant porter cette histoire L album est divisé en tout en cinq chapitres et un dessinateur différent va s occuper de chacun des chapitres hormis un où ils sont deux Cette multitude de dessinateurs n empêche pas la BD d avoir une cohérence graphique les styles restent relativement proches et l unique coloriste Lovern Kindzierski aide beaucoup à garder une continuité dans les dessins Tous les dessinateurs sont américains On y trouve bien sûr Russell lui même qui s occupe du deuxième chapitre Il y a aussi Kevin Nowlan Adventures of Superman The Defenders Tony Harris Ex Machina Starman Scott Hampton Simon Dark Doc Savage Galen Showman Elric Deadworld Jill Thompson Wonder Woman Sandman et Stephen B Scott pour l épilogue Chacun donne vie à une étape de la croissance de Bod qui grandit entre les chapitres et chaque chapitre nous montre

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8823-delcourt-contrebande-l-etrange-vie-de-nobody-owens-1/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • MARVEL DELUXE - PUNISHER - LES NÉGRIERS | COMICS | MDCU COMICS
    subir le Punisher et tant qu à faire d en prendre la tête Durant une bonne partie du récit on voit très peu Frank Castle Pourtant on sait qu il est là et Cavella le sait aussi puisque pour le provoquer il décide de déterrer la famille de Castle et de pisser sur leurs restes Oui ce n est pas très fin mais c est le meurtre de ses proches qui a lancé la carrière du Punisher donc on imagine rien qui pourrait plus l énerver En parallèle on découvre ce qu est devenu un personnage que l on a croisé au début de la série Kathryn O Brien S échappant de prison elle va finir par rencontrer le Punisher Le côté pour lecteurs avertis se montre vite le comics a très peu de limite On n a beaucoup de violence verbale mais aussi visuelle avec des morceaux de chair qui giclent au moindre coup de feu On a aussi le droit à de la nudité ça reste très soft mais c est déjà très osé pour les américains Bref n achetez pas ce comics pour vos enfants Comme on s en doute la suite de l histoire amène son lot de massacres le Punisher ayant moyennement apprécié la provocation Pourtant il a en face un sacré psychopathe puisqu on découvre les détails très glauques de la vie de Cavella Bref tout ça est assez malsain et les histoires de mafieux sont dans la droite lignée de ce qu on a déjà pu voir précédemment dans la série Ce n est pas mauvais c est plutôt bien ficelé mais on n est pas submergé par l originalité du récit Et puis on découvre la seconde histoire de l album celle intitulée Les Négriers justement Et le niveau monte d un cran En effet le Punisher va tomber sur une femme qui lui demande son aide Il découvre alors tout un réseau de prostitution Sauf qu on est là à un tel niveau de crime organisé que c est un véritable esclavage des femmes auquel le protagoniste est confronté On sent que le sujet tient à cœur à Garth Ennis puisqu il propose une profondeur qu il manquait dans les autres récits Les actes du Punisher sont remis en cause et constamment de la bouche même du personnage il est répété que ses actions n empêcheront pas cet esclavage Il s attaque juste à un gang et se défoule Le récit est assez militant puisqu on découvre le piège et la détresse de ces femmes qu on enlève dans leur pays et qui sont transportées à l autre bout du monde pour finir prostitués Le sujet est grave très sérieux et change des classiques histoires de drogues Heureusement Ennis ne le traite pas superficiellement Peut être qu il exagère et amplifie l horreur de ces trafics mais je n en suis même pas sûr On est révolté de voir que ce genre de choses existe et c est assez thérapeutique de

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8833-panini-comics-marvel-deluxe-punisher-les-negriers/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • Machination - L'Œil de la nuit 2. Les Grandes Profondeurs | COMICS | MDCU COMICS
    la va vite mais est due au fait que le projet ait été stoppé quelques temps suite à des problèmes de droits ce qui a permis aux auteurs de prendre de l avance Je ne reviendrai pas sur cette histoire ni sur les liens entre L œil de la nuit et La Brigade Chimérique puisque je vous en avais déjà parlé dans la critique du premier tome que je vous invite à relire si besoin Non nous allons dès maintenant parler du tome 2 et de pourquoi il faut absolument lire cette série On reprend l histoire là où on l avait laissé avec un Théo Sinclair mal en point malgré l acquisition de sa faculté de nyctalopie La greffe d un cœur artificiel par le Docteur Vogel Kampf lui a donné une nouvelle vie Là où le premier tome ne focalisait sur la présentation les personnages et de l univers de la série le deuxième va directement au centre de l action En effet comme tout mythe du super héros on découvre d abord l homme puis il acquiert des pouvoirs et devient le surhomme que l on attendait Le nouveau cœur de Théo lui permet de réaliser des exploits physiques jamais vus et agit aussi sur sa personnalité Le personnage est plus confiant plus sûr de lui Ce tome 2 nous montre donc bien le début de l Œil de La Nuit le super héros et de ce fait sa première vraie aventure celle qui consiste à retrouver le Mercur X afin de préserver la paix en Europe L univers de cette série est toujours aussi incroyable Dans ce tome 2 on découvre différents paysages tous plus passionnants les uns que les autres On a même le droit à une histoire dans l histoire en début d album En effet un personnage va raconter l histoire de l Homme des profondeurs et c est réellement un nouveau récit qui se lance avec un changement de style dans le dessin Que ce soit pour cette histoire ou pour la plus global tout est réalisé dans la pure tradition feuilletonesque Gess est très à l aise dans ces univers et semble prendre beaucoup de plaisir à mettre tout ça en image Ses dessins sont plutôt épurés et fluide mais rentre parfois dans les détails afin de renforcer le côté feuilleton L album regorge de planches d une inventivité débordante et très bien mises en couleurs La partie graphique renforce le dépaysement et offre un plaisir de découverte tout au long du récit D ailleurs la découverte est probablement ce qui rend L Oeil de la Nuit si génial Vous souvenez vous quand vous étiez gamins et que vous découvriez les incroyables récits de Jules Verne ou les albums de Tintin par exemple Cette sensation d aventure d émerveillement qui nous poussait à dévorer ces histoires pour découvrir de nouvelles choses Eh bien L Oeil de la Nuit c est un peu ça On se retrouve dans un univers qui mêle

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8826-delcourt-machination-l-il-de-la-nuit-2-les-grandes-profondeurs/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • 100% MARVEL - SILVER SURFER 2 | COMICS | MDCU COMICS
    imagination On retrouve comme dans le premier tome plusieurs histoires toutes très denses et différentes et qui apporteront à chaque fois un petit plus à la série Car en effet si comme moi à la fin du 1er chapitre vous craigniez que Slott répète plus ou moins sans cesse le même schéma On arrive sur une planète On l explore On affronte le méchant On s en va celui ci vient nous rassurer dès le 2e chapitre en provoquant une petite ellipse temporelle Ainsi la série ne se concentre que sur des passages clés du voyage de Dawn le reste étant éventuellement résumé dans un Flash back La fraîcheur du titre reste préservée et l évolution des personnages devient une priorité Si le 1er tome explorait le passé des deux protagonistes leur duo n était pas encore bien défini Et dès le 1er chapitre on se demande combien de temps le Surfer pourra supporter l humanité de Dawn et si le voyage ne va pas être plus court que prévu Tout ce 2e tome va donc façonner la relation entre l humaine et l extra terrestre un binôme complémentaire et efficace que ce soit au combat que dans des scènes plus légères Le duo va évoluer l un devenant plus humble et l autre découvrant enfin le terrible passé de son guide Et si une complicité se crée peu à peu elle n est jamais à l abri d être anéantie par un ennemi ou un secret et c est bien là le point fort du couple On a donc un bon développement des personnages bien qu un peu rapide vers la fin mais qui promet encore pas mal de surprises dans les épisodes à venir Vous l avez compris Dan Slott est toujours aussi efficace dans sa façon d écrire ses persos et créer des histoires funs et denses Chaque chapitre apporte un nouvel élément à cette série toutes les espèces rencontrées sont originales et amusantes les menaces sont tout à fait acceptables et les protagonistes toujours très attachants Et tant qu on en parle l une des nouveautés du moins je ne le remarque que maintenant c est la personnification de la planche du Surfer nommée Amoi par Dawn suite à un quiproquo L idée d en faire un personnage à part entière dans l histoire le sidekick du Surfer est déjà bonne mais sa représentation l est encore plus Et que dire de l arrivée tant attendue de Galactus dans la série Le dessinateur Mike Allred faisait déjà des merveilles sur Silver Surfer son style assez rétro étant digne de Kirby et son découpage la preuve de son talent Mais les chapitres sur Galactus sont de loin les moments les plus forts de la série jusqu à présent Ses pages dégagent une telle intensité son Galactus est si majestueux et que dire de sa confrontation avec son ancien hérault Un final épique qui relance la série et ses personnages vers une destination inconnue mais diablement excitante En

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8841-panini-comics-100-marvel-silver-surfer-2/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • Marvel NOW! - UNCANNY X-MEN 1 | COMICS | MDCU COMICS
    juste un passage obligé pour nous présenter les personnages et leurs démons intérieurs Forcément c est assez monotone et heureusement certains dialogues de Bendis font mouche Mais pas tous on retrouve par moment le style poussif de l auteur La fin de l album est d ailleurs très confuse ce qui est dû au fait que le face à face entre les deux équipes de X Men se déroule aussi dans la série All New X Men Du coup dans Uncanny on a une ellipse assez étrange Bref il faudra attendre la suite de l histoire pour déterminer si oui ou non la série deviendra un indispensable En lui même l album ne l est pas à moins d être amateur du style de Chris Bachalo Je sais que le dessinateur divise mais même s il est en petite forme ici j adore Sa façon de dessiner est inimitable avec la structure de ses planches étudiée au millimètre et ses personnages à la limite de la caricature Le traitement que Marvel a décidé de faire aux mutants justifie tout de même cette série Uncanny X Men qui est bon complément à All New X Men tout en allant dans une direction très différente Elle est consacrée à une équipe de X Men qu il n est pas étonnant de voir se radicaliser à ce point C est une suite totalement logique à tout ce qu ont vécu les mutants et notamment Cyclope Malgré le sujet dur l humour est présent et ça nous permet de voir évoluer des personnages que l on connaît bien Pourtant elle n arrive pas au niveau d All New X Men en tout cas pour ce premier tome Ce qui est assez dommage d autant que les thèmes sont très intéressants et on espère qu ils seront plus poussés par la suite avec une vraie intrigue A réserver à ceux qui ont déjà lu All New X Men En Résumé LES POINTS FORTS Bon complément à All New X Men Un point de vue intéressant De bonnes idées LES POINTS FAIBLES Grosse introduction Ça manque d intrigue 3 5 Bonne intro Conclusion Uncanny X Men nous présente les X Men rebelles ceux qui défient l autorité Ce tome 1 permet de nous les présenter et de comprendre leurs motivations Bendis lance une série très intéressante et beaucoup de promesses le tout bien mis en image par Bachalo Rédigé par adlab Attiré par le monde des comics depuis toujours gros consommateur et lecteur depuis plus de 15 ans maintenant Cherche à transmettre sa passion par tous les moyens Contient en V O Partager sur facebook twitter Poster un commentaire Votre Note Veuillez vous identifier pour pouvoir noter Pseudo Commentaire Vous pouvez utiliser les tags suivants a href title abbr title acronym title b blockquote cite cite code del datetime em i q cite strike strong Commentaires Le 26 Mai 2015 à 15h53 Hawkguy Staff MDCU Un bon complément à All New X Men qui s intéresse

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8828-panini-comics-marvel-now-uncanny-x-men-1/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • CONTREBANDE - Savage | COMICS | MDCU COMICS
    de science fiction notamment Le magazine sort toutes les semaines et a proposé quelques histoires mémorables comme Judge Dredd par exemple Pat Mills est l un des fondateurs de la revue et scénarise une série dès le premier numéro Invasion Comme son nom l indique elle raconte l histoire d une invasion de l Europe de l Ouest puis de l Angleterre par des fascistes soviétiques russes appelés les Volgans On y suit un personnage du nom de Bill Savage qui mène et symbolise la résistance contre l envahisseur suite à l assassinat de toute sa famille par les Volgans L aventure se passe en 1999 soit dans le futur à l époque La série a duré un an à raison d un numéro par semaine soit 51 numéros et s est stoppé en 1978 sans véritable fin Vous l avez compris Savage raconte la suite de l histoire Ce qui est intéressant c est que la nouvelle série est arrivée un quart de siècle après en 2004 soit la même année où Charlie Adlard a commencé à dessiner The Walking Dead On retrouve du coup son style de ses débuts sur les zombies Là aussi il s agit de noir et blanc et on reconnait dès le premier coup d œil la patte de l artiste On peut toutefois remarquer quelques maladresses qu il ne ferait plus aujourd hui mais aussi un souci du détail qui s est un peu perdu dans les récents Walking Dead Bref si vous aimez le dessinateur vous en aurez pour votre argent surtout que l album est plutôt volumineux avec ses presque 200 pages Niveau histoire on a une ellipse temporelle mais globalement on reprend là où on en était L Angleterre est occupée par les Volgans et la rébellion est toujours active Bill Savage symbole des résistants pour les uns des terroristes pour les autres simule sa mort et se fait passer pour son frère Jack Savage Il est très probable que vous n ayez jamais lu Invasion je vous rassure tout de suite moi non plus et le contexte est très bien mis en place Aucun problème de compréhension un rapide point sur la situation est fait dès les premières planches D ailleurs tout s enchaine ensuite très vite puisque Pat Mills donne un rythme effréné dès le début La résistance est active et ne perd pas de temps On est un peu perdu dans les premières pages puisqu on connait mal les personnages et que Mills passe parfois rapidement d une action à l autre ce qui est un peu perturbant On retrouve là une façon de raconter à l ancienne qu on retrouve beaucoup moins dans les BD aujourd hui ça a la saveur des vieilles histoires de science fiction que l on pouvait lire dans des revues de BD de poche avant Et au fur et à mesure qu on avance tout devient plus fluide et on apprécie de plus en plus la lecture Attention tout de même

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8855-delcourt-contrebande-savage/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • Ant-Man - ANT-MAN 1 (Couv 1/2) | COMICS | MDCU COMICS
    dans l univers 616 Déjà perdu Non car l univers vous sera plus ou moins familier si vous avez vu le film En effet on retrouve ce qui faisait l identité du Scott Lang du MCU un mec bien qui se bat pour voir sa fille et qui tente tant bien que mal de trouver du boulot malgré son passé de voleur A ceci s ajoute son statut de super héros secondaire récemment ressuscité une Cassie Lang un peu plus âgée et un Iron Man en mode Superior néanmoins pas besoin de lire la série Iron Man pour tout comprendre Et bien sûr qui dit Ant Man dit un super héros capable de rétrécir et de commander aux fourmis Tout ça c est très bien me direz vous mais qu est ce que va bien pouvoir raconter Ant Man Et bien le scénariste Nick Spencer et le dessinateur Ramon Rosanas se sont sûrement posés la même question car il aurait été difficile et décevant d en faire un simple titre de super héros à la Spider Man Du coup deux possibilités se concentrer sur la relation père fille des Lang ce qui n aurait pas été inintéressant ou repartir sur une série de voleur Problème Ant Man est un super héros plus un criminel Solution on lui donne le rôle inverse celui de responsable de la sécurité Sa mission désormais empêcher toute sorte de tentative d effraction même lorsqu on fait la taille d une fourmi La série principale de ce magazine est une vraie réussite Les deux premiers épisodes sont très denses très différents mais toujours intelligents divertissant et surprenants Si vous avez lu Superior foes of Spider Man dans le magazine Spider Man vous avez une idée du ton que va adopter Nick Spencer pour Ant Man une série sur des charmants losers On vous laisse quelques surprises mais Ant Man est un titre où ses auteurs ont compris qu ils pouvaient se lâcher avec cet univers sans pour autant tomber dans du Deadpool Ainsi une maison de poupée et un smartphone deviennent un home cinéma grâce aux particules Pym et on s étonne à peine de voir Ant Man s associer avec des vilains de 3e division qui essayent de suivre son exemple de rédemption Des team ups du pauvre qui s expliquent facilement dès le 1er épisode avec la présence d un Superior Tony Stark qui laisse plus ou moins comprendre aux lecteurs que Scott Lang n est pas plus un héros qui cotoie les grands et que la série sera à part dans le catalogue Marvel Ramon Rosanas de son côté nous offre de très bonnes planches bien qu il ne joue pas assez avec les passages Ant Man C est dommage mais le scénario ne l exige pas forcément donc soit Ant Man est donc une série à ne pas manquer qui rend le personnage de Scott Lang bien plus intéressant que sa version cinématographique C est non seulement un excellent point d entrée

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8951-panini-comics-ant-man-ant-man-1-couv-1-2/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive