archive-fr.com » FR » M » MDCU-COMICS.FR

Total: 681

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Urban Indies - NEW YORK FOUR | COMICS | MDCU COMICS
    coup d oeil So many ups and downs So much uncertainty and excitement panic and joy Heartache and euphoria Avant tout ne vous laissez pas décourager par l aspect à priori girly de ce comic book Il a bien été créé pour une ligne féminine et se centre sur des personnages féminins mais n est en aucun cas réservé à un lectorat féminin Brian Wood le dit lui même très justement quand il explique qu il n a jamais vu de distinctions entre ces histoires et d autres dites plus masculines Il s agit d histoires sur des personnages qui découvrent la vie adulte que l on accroche ou pas à ce concept n a à priori rien à voir avec le genre étiqueté à l oeuvre Maintenant que cette mise au point est faite passons justement à cette histoire et ces personnages Brian Wood nous présente quatre filles toutes différentes venant d univers et d endroits différents mais qui se retrouvent au même endroit au même moment en première année de fac à l université de New York A travers ces quatre personnages le scénariste va pouvoir brosser quatre portraits et personnalités différentes qui sonnent toutes justes et couvrent un assez grand éventail de profils féminins Des personnages vrais attachants étranges par moments bourrés de qualités de doutes et de défauts Des êtres humains en somme Riley qui s affiche clairement comme le personnage principal de l histoire en plus d en être la narratrice est le type de personne qui découvre la vie hors du cocon familial grâce à ses études et se découvre elle même par la même occasion Peu habituée aux relations autres que celles qu elle entretient avec son téléphone elle va s avérer assez naïve dans ses premiers contacts et faire des erreurs assez classiques avec les garçons notamment mais des erreurs par lesquelles il faut passer pour apprendre et gagner en maturité La dernière scène du premier numéro sur une bande son de PJ Harvey est superbe et très touchante et devrait vous faire accrocher d entrée au personnage à l écriture de Wood et l ambiance général du comic book L auteur de cette critique vous recommande d avoir chaudement l album Stories from the City Stories from the Sea de PJ Harvey Ren c est par définition la fille qui se cherche encore Elle n arrive pas vraiment à trouver sa place parmi son entourage et encore moi parmi les mecs de sa génération Alors elle s échappe de ses cercles relationnels pour s aventurer ailleurs où elle se sent mieux mais se faisant se perd encore un peu plus Il va lui falloir que la réalité la remette à sa place pour qu elle décide de se recentrer et essayer de se trouver elle même Lorna est quant à elle l archétype de la fille à qui l on a tout offert sur un plateau jusqu ici pour qui les choses allaient à son rythme et qui se retrouve tout

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8747-urban-comics-urban-indies-new-york-four/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • 100% MARVEL - IRON FIST 1 | COMICS | MDCU COMICS
    avant des personnages secondaires des univers très différents et des dessins inhabituels Son trait est très dynamique le découpage est bon et plusieurs scènes sont prenantes notamment lors du premier chapitre et son affrontement aérien Reste que bien qu elles apportent un vrai plus à l ambiance sombre du récit les couleurs dominantes sont vite lassantes Et quel dommage de n avoir le costume d Iron Fist qu en couverture Mais que nous raconte ce premier tome Danny Rand est connu publiquement pour être Iron Fist un super héros milliardaire maître d arts martiaux aux origines tragiques et mystiques Alors qu il est interviewée par l apprentie journaliste très sexy Brenda nous réalisons que malgré sa fortune les femmes ses aventures Danny n est pas heureux Il est hanté par son passé et est usé par la routine Mais tandis que Daniel Rand va nous dévoiler son passé celui ci va resurgir dans sa vie présente et le forcer à retourner à la cité mystique de K un Lun le royaume des immortels qui a fait de lui l Iron Fist Vous l aurez compris pas besoin de connaître Iron Fist pour débuter cette série c est un parfait point d entrée dans son univers On nous résume bien les formidables capacités de notre héros son sombre passé et l univers très étrange dans lequel il a grandi Il faut par contre s accrocher au début car Kaare Andrews nous lâche beaucoup d informations d un coup sans les approfondir par la suite Si vous souhaitez donc prendre ce récit pour vous introduire à la série Netflix ce n est pas une mauvaise idée Cependant si Iron Fist fait bien son job de point d entrée ce n est pas un BON point d entrée Comme dit plus haut beaucoup d éléments sont vite expédiés et certains liens importants de Danny ne sont même pas évoqués Mais le pire c est que vous risquez de détester Iron Fist Danny Rand est très antipathique c est même un salaud très chiant C est peut être voulu de le rendre aussi détestable pour que nous lecteurs l apprécions un peu plus à chaque amélioration de sa part mais contrairement à Docteur House par exemple Danny Rand est tout sauf cynique il est même vide Et c est assez surprenant quand on connait un peu le personnage en dehors du comics qui a un caractère totalement opposé chez les Avengers ou Luke Cage voir tout simplement The Immortal Iron Fist de Brubaker Fraction et Aja où il se rapprochait plus d un Hawkeye Tout aussi détestable Brenda la journaliste un peu cruche qui joue le rôle de love interest Personnage inédit sans saveur uniquement là pour aguicher les lecteurs et qui occupe étrangement l un des premiers rôles Le reste du casting est soit trop peu présent soit trop mystérieux donc passons Enfin l une de mes craintes en ouvrant le bouquin était le scénario et ceux qui ont lu Spider Man Reign

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8744-panini-comics-100-marvel-iron-fist-1/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • DC RENAISSANCE - HARLEY QUINN TOME 1 | COMICS | MDCU COMICS
    Lee Bruce Timm Charlie Adlard Adam Hughes Art Balthazar Trad Moore Dave Johnson Jeremy Roberts Sam Kieth Darwyn Cook et Chad Hardin C est finalement ce dernier qui remporte le poste Ce numéro 0 offre une sorte d introduction à l univers d Harley qui est bien méli mélo un robot géant Harley et au fond le concept s accorde très bien avec le personnage Les choses sérieuses débutent enfin avec le numéro 1 Découvrant qu elle a hérité d un immeuble dans la ville de Conney Island elle décide de s y rendre pour entamer sa nouvelle vie de femme libre Pour sauver l immeuble elle décide de se trouver un travail et quel plaisir de la voir passer deux entretiens d embauche L un en tant que psychiatre rien d étonnant puisque cela a été son métier pendant des années et le second pour rejoindre une équipe de roller derby Oui oui de roller derby Elle peut même compter sur les talents de décoratrice d intérieurs de Poison Ivy qui répond présent dès que son amie en a besoin Mais à peine arrive t elle sur les lieux qu elle découvre qu un contrat a été mis sur sa tête Ce qui est rafraîchissant dans ce titre est qu il n est pas prise de tête et peut facilement être lu par les non initiés Sans tomber dans la simplicité ce premier tome regroupe tout ce qui fait le charme du personnage Bourrée d humour d action de caractère bien trempé et même d innocence Harley Quinn remplit parfaitement son rôle le divertissement de haute voltige Cependant le fait de voir le Dr Harleen à l oeuvre nous fait regretter de ne pas en avoir vu plus avant On finit sur Secret Origins 4 qui sont les origines un peu changeantes du personnage mais qui collent à ce que propose les auteurs sur le reste de l histoire Niveau illustrations Chard Hardin tient la route ses traits sont justes ce qu il faut pour rendre l univers d Harley bon sans être surchargé de détails ou qu il n y en ait pas assez Hardin arrive à lui donner un côté enfantin puis la seconde suivante un regard de psychopathe Les principales couleurs utilisées sont le bleu nuit le rouge et tous ses dérivés Cela pourrait fatiguer les yeux mais non c est même un plus car on ne se perd pas à essayer de lire dans les décors Si l on devait reprocher quelque chose à ce tome il y aurait deux choses La première est qu après la lecture de ces 232 pages on se demande si le scénario de Conner et Palmiotti va monter d un cran et nous offrir une intrigue plus sérieuse Certes on ne demande pas à ce que les scénaristes nous offrent un univers sombre comme celui de Batman parce que cela ne collerait pas avec la personnalité loufoque d Harley Mais on voudrait quelque chose de plus consistant pour la

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8749-urban-comics-dc-renaissance-harley-quinn-tome-1/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • SHIELD - S.H.I.E.L.D. 1 | COMICS | MDCU COMICS
    d espions C est donc ni l un ni l autre que nous offre le scénariste Mark Waid pourtant remarquable et qui choisit de faire une série d alliances de héros D un côté on peut y voir un pied de nez à une partie des haters d AoS déçus de ne pas voir plus de super héros dans la série TV car de ce côté le premier épisode nous en donne un paquet et pas mal de scènes seraient impossible à réaliser à la télévision De l autre c est tout de même assez mal foutu avec un Carlos Pacheco pas au meilleur de sa forme un vilain sans charisme et un scénario très peu inspiré Et même si on peut féliciter le fait que Waid ne choisisse pas les super héros les plus vendeurs qu il glisse quelques références et un indice pour le futur d AoS et que le 2e épisode sur Miss Marvel est déjà bien meilleur en grande partie grâce à sa confrontation Coulson Miss Marvel et le dessinateur Humberto Ramos On a bien du mal à voir la série décoller avec un casting aussi peu charismatique et un concept qui ne colle pas du tout au SHIELD Car déjà que les Team Ups sont en général assez mauvais si en plus on le personnage principal est un inconnu Mais tout n est pas mauvais dans ce magazine Car comme dit plus haut il n y a pas que Coulson qui a eu le droit à sa série de comics Peggy Carter aussi Et c est dans Operation S I N que nous la retrouvons une aventure qui se déroule à la fin des années 40 Comme le titre l indique la mini série a un lien avec l event Original Sin mais sa lecture est dispensable On retrouve tout ce qui nous plait chez Peggy Carter et Howard Stark lui aussi de la partie et l univers de cet époque où les super héros se comptent sur les doigts de la main et sont pour la plupart disparus Contrairement à SHIELD Carter et Stark n ont pas de super alliés pour se sortir du pétrin et doivent compter sur leurs compétences physiques et mentales ce qui rend la série plus originale et intéressante même si on se doute que rien de grave ne peut leur arriver d autant plus lorsqu on connaît la nature de la menace Kathryn Immonen et Rich Ellis font du bon travail dans cette histoire rétro et leur Peggy blonde est délicieusement badass Si l histoire est surtout l occasion de revoir Carter et Howard et qu elle n aura probablement aucun impact on se laisse emporter et on a assez hâte de lire les 4 prochains numéros Seul bémol tout le monde n accrochera pas au côté rétro Et dans ce cas on espère pour vous que S H I E L D vous plaira En Résumé LES POINTS FORTS Operation S I N Des indices sur la saison

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8892-panini-comics-shield-s-h-i-e-l-d-1/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • Glénat Comics USA - Furious - tome 1 : Star déchue | COMICS | MDCU COMICS
    moins elle essaie Car Cadence a un problème elle s énerve très facilement Et quand on est capable de soulever une voiture on laisse rarement ses adversaires en bon état Pas de chances pour la Vigie ses crises sont régulièrement filmées et diffusées à la télévision et elle est vite rebaptisée La Furie craint autant par les criminels que par le public Furious partait d une bonne idée suivre une justicière débutante pour qui tout va mal Une ersatz de Superman avec les problèmes de Peter Parker et les crises de nerf de Wolverine Clairement il y avait des idées à développer surtout si l univers se prêtait à autant de violence et qu on donnait une bonne raison au public de haïr cette nouvelle et première héroine Même le dessinateur Victor Santos semblait être un bon choix son trait rappelant grossièrement celui de Frank Miller auteur de Sin City Daredevil ou The Dark Knight Returns des oeuvres assez voir très sombre et sale Et ça fonctionne à merveille dans le numéro d introduction On ne sait rien de la Vigie mais on comprend très vite son dilemne et on a hâte de lire le premier chapitre pour voir comment elle en est arrivée là et si elle va réussir à se contrôler et se faire aimer du public Malheureusement le scénariste Bryan J L Glass cas se nos espoirs dès le premier épisode et ne va pas se rattraper dans les suivants L histoire s avère peu intense exceptée lors de ses crises peu nombreuses assez datée même et plutôt brouillon Tout est très classique et moins sombre qu on nous l avait vendu on a même l impression de lire du mauvais Spider Man Du Spider Man car comme Peter Cadence doute et a de nombreux monologues intérieurs où elle se plaint d être maudite Problème là où on a de l empathie pour Peter qui est brillant et courageux mais n obtient jamais ce qu il veut on se fiche un peu des problèmes de Cadence Et pour cause Cadence c est plus ou moins Miley Cyrus qui obtient des pouvoirs et veut se racheter Or je pense ne pas choquer grand monde si je dis que la Terre entière déteste Miley Cyrus difficile donc de pleurer les malheurs de Cadence Mais surtout Glass le scénariste rate totalement la présentation et le développement de son héroine Son passé est peu intéressant et aurait pu du être résumé en deux bonnes pages quitte à le développer par la suite et non étalé sur tout le récit Pire on se concentre essentiellement sur ses années sombres et il faudra attendre le dernier chapitre pour avoir de vrais réponses sur les origines de ses pouvoirs et son combat en version compressé Beaucoup de teasing pour pas grand chose un combat final gâché par cette narration maladroite la némésis est un cas d école c est vous dire Furious aurait sûrement gagner à ne pas aborder le thème de la célébrité

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8657-glenat-glenat-comics-usa-furious-tome-1-star-dechue/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • Glénat Comics USA - Pretty Deadly - tome 1 : L'Ecorcheuse | COMICS | MDCU COMICS
    unir pour proposer la nouvelle série Image Pretty Deadly Pourtant même s il est intéressant de noter que des femmes peuvent réussir dans ce métier ça ne veut pas dire que ça aura une incidence sur la création Peu importe le sexe Pretty Deadly est une œuvre insolite et très intéressante dont le premier tome arrive chez Glénat ce mardi en librairie L histoire de Pretty Deadly débute avec la mort d un lapin Celui ci rencontre ensuite un papillon Tous les deux vont discuter et le lapin va raconter une histoire Celles de Fox un vieil aveugle et de Sissy une petite fille qui l accompagne Ensemble eux même racontent l histoire d une femme emprisonnée par son mari qui demande à la Mort de la prendre Mais cette dernière tombe amoureuse de la femme et un enfant nait de cette union On apprendra plus tard qu il s agit de Ginny qui aura une importance dans l histoire On découvrira ensuite d autres personnages comme Big Alice qui veut empêcher la révélation d un secret et Johnny qui veut le contraire Bref nous avons affaire à plusieurs personnages assez hauts en couleur Mais l élément le plus marquant c est l époque à laquelle se déroulent tous ces évènements nous sommes en plein western Il y a quelques moins j avais eu l occasion de lire le premier chapitre de Pretty Deadly et je vous avais fait part de mon avis dans un article sur MDCU Et bien que je fusse sensible au charme de l univers j avais trouvé l histoire assez confuse Mais à la relecture tout semble beaucoup plus clair Le premier chapitre a la particularité d introduire assez rapidement la dizaine de personnages que l on suivra jusqu à la fin de l album Du coup on beaucoup de mal à discerner qui sont les gens que l on voit et surtout quelles sont les relations entre elles Ce qui ne fait aucun doute c est que chaque membre de ce petit groupe se connaissent les uns et les autres mais difficile de savoir les liens entre eux Mais on y voit vite plus clair car ce premier tome développe rapidement son histoire et contient une vraie conclusion d ailleurs aucune suite n est encore sortie aux Etats Unis Finalement l histoire proposée par Kelly Sue DeConnick mérite d être lue d un coup et pas en chapitre Et une deuxième lecture n est pas du luxe Les éléments révélés petit à petit permettre de redécouvrir plus clairement l album C est un très beau conte très travaillé sur ses thèmes et ses métaphores On sent que DeConnick y a beaucoup réfléchi ça peut par exemple faire penser à ce que Neil Gaiman a fait sur Sandman même si c est incomparable On se retrouve pris dans le jeu de personnages très puissants voire divins Et au delà de cette histoire travaillée c est l ambiance globale de la série qui est passionnante Nous

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8655-glenat-glenat-comics-usa-pretty-deadly-tome-1-l-ecorcheuse/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • MARVEL GRAPHIC NOVEL - THANOS - LA RÉVÉLATION DE L'INFINI | COMICS | MDCU COMICS
    saga épique et cosmique nous avons ici un récit intimiste sur ce qu est devenu Thanos Alors oui c est passionnant à lire et à décrypter c est intelligent mais ce qui est surtout très intéressant c est l évolution du personnage Lire la trilogie de l Infini avant aidera surement à mieux profiter de l histoire Et on espère que Panini nous republiera un jour l intégralité du travail de Starlin avant cette trilogie tant ce qu a construit l auteur est puissant En Résumé LES POINTS FORTS Starlin revient sur sa création Intelligent et riche LES POINTS FAIBLES Pas facile d accès 4 Epique Conclusion Il est recommandé de connaitre un minimum l univers cosmique créé par Jim Starlin pour bien profiter de cet album Mais ceux qui connaissent le talent de l auteur se régaleront de son retour sur Thanos Rédigé par adlab Attiré par le monde des comics depuis toujours gros consommateur et lecteur depuis plus de 15 ans maintenant Cherche à transmettre sa passion par tous les moyens Partager sur facebook twitter Poster un commentaire Votre Note Veuillez vous identifier pour pouvoir noter Pseudo Commentaire Vous pouvez utiliser les tags suivants a href title abbr title acronym title b blockquote cite cite code del datetime em i q cite strike strong Commentaires Le 22 Mai 2015 à 11h06 Kit Fisto Jim Starlin revient sur sa créature un peu plus de 40 ans après sa création Après l avoir développé dans les années 70 puis rendu populaire à tel point qu il est l un des plus grands méchants de l univers Marvel avec Thanos Quest et la trilogie de L infini Le Gant la Guerre et La Croisade l auteur dessinateur fana de cosmique rempile avec son Titan Fou Un avant propos nous replonge dans l historique du personnage et de son auteur tout en prévenant le lecteur de la double lecture que peut prendre l œuvre selon les cases mais j y reviendrais plus bas En effet Thanos le démoniaque Titan Fou va dans sa nouvelle quête être accompagné un Adam Warlock revenu d entre les morts C est avec Warlock et sa tenue vestimentaire qu il faudra faire attention sur chaque page de ses apparitions pour ne pas être perdu par la suite Je n en dis pas plus mais c est là qu il faut éventuellement faire une double lecture de ce recueil Dans cette nouvelle quête le duo croisera d autres célébrités cosmiques comme le Silver Surfer Bêta Ray Bill Gladiator Ronan l Accusateur etc L histoire reste complexe surtout pour un néophyte qui n a jamais lu du cosmique Marvel et qui ne connaît aucune œuvre de Jim Starlin Même pour un connaisseur il faut s accrocher tout de même tellement le duo Thanos Warlock par loin Les dialogues sont très développés et il y a Une belle déconstruction des récits de super héros et de certains thèmes religieux Il faudra sans doute une seconde voire une troisième lecture du

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8736-panini-comics-marvel-graphic-novel-thanos-la-revelation-de-l-infini/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive

  • Marvel NOW! - THOR 2 | COMICS | MDCU COMICS
    réponse est donnée très rapidement par les Thors du présent et du futur c est un problème qui ne les intéresse guère ils sont là pour fendre des crânes Une explication plus qu acceptable Mais derrière ces affrontements et ces savoureux dialogues Aaron explore aussi le terme de la divinité Qu est ce qui fait un dieu un dieu Accomplissent ils leur devoir Méritent ils leurs privilèges Si le jeune et le vieux Thor sont obsédés par leur vengeance l Avenger est plus perplexe et comprend son ennemi et son combat Le chapitre qui ouvre le tome s intéresse d ailleurs au passé de cet antagoniste ou comment la vanité des dieux a transformé un être faible et accablé de malheurs en fléau divin Une réflexion qui accompagne bien la présentation du système divin du premier tome et qui nous montre d une part le paradoxe de Gorr qui devient inconsciemment ce qu il combat depuis des décennies et qui nous amène au statut final de Thor qui devient plus que le dieu nordique du Tonnerre Côté dessin ai je besoin de parler de Esad Ribic C est toujours du grand art et on prend une succession de claques à la lecture notamment lors du dernier chapitre où il ose faire encore mieux qu à son habitude Clairement Marvel tient un grand dessinateur et on regrette déjà de le voir quitter la série Thor Petit bémol cependant Esad Ribic est tellement bon que ces collègues font pale figure à côté de lui La preuve avec Butch Guice qui s occupe du chapitre sur Gorr Le choix de changer de dessinateur pour cet épisode un peu à part est logique mais bien qu il ne soit pas mauvais dessinateur l écart est si grand que s il fallait trouver un point négatif à l ouvrage ce serait par élimination celui ci C est vous dire En Résumé LES POINTS FORTS Thor badass Ribic le magnifique Les dialogues qui font mouche Des combats épiques Gorr puissant et intéressant LES POINTS FAIBLES Butch Guice 4 5 Par Odin Oui Conclusion Thor 2 est dans la veine du premier tome combats épiques personnages charismatiques dessins magnifiques A ne surtout pas manquer Rédigé par Hawkguy Top Fan de comics depuis l enfance j ai vite préféré Marvel sans pour autant renier la Distinguée Concurrence Rédacteur chez MDCU depuis 2011 je remplis notre fabuleuse encyclopédie et rédige des news et reviews comics TV Maître de cérémonie des MDCU Awards et responsable de la partie Adaptations je tente actuellement une piètre imitation de Julien Lepers je suis je suis Contient en V O Partager sur facebook twitter Poster un commentaire Votre Note Veuillez vous identifier pour pouvoir noter Pseudo Commentaire Vous pouvez utiliser les tags suivants a href title abbr title acronym title b blockquote cite cite code del datetime em i q cite strike strong Commentaires Le 24 Mars 2015 à 17h33 Hawkguy Staff MDCU Si vous avez acheté le premier tome et que vous êtes

    Original URL path: http://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-8601-panini-comics-marvel-now-thor-2/ (2015-10-11)
    Open archived version from archive