archive-fr.com » FR » M » MUSANOSTRA.FR

Total: 733

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Gatsby le Magnifique de Luz Luhrmann par Freddy Rusjan
    Roméo Juliette une caméra virevoltante des jeux sur la profondeur de champ des couleurs saturées Les confettis volent bel effet de la 3D et le champagne avec la marque bien affichée coule à flot Les chorégraphies sont simplistes et malgré le son entrainant on reste figé sur son fauteuil Alors que le tango de Roxane Moulin Rouge nous prenait aux tripes la musique de Gatsby est parfois étouffée et le rythme s en trouve altéré Le scénario reste fidèle au roman mais le mystère dans lequel baigne le personnage principal n est absolument pas rendu son amour pour Daisy Carey Mulligan que nous avions vue dans Drive et Shame restera inassouvi et le poussera à sa perte Ce type d histoires d amour qui finissent mal semble plaire au réalisateur australien mais dans cet opus l émotion est absente Notons que Tobey Maguire campe un personnage rempli de sincérité de timidité que l écriture finira vraisemblablement par sauver les images des lettres flottant dans l air sont très agréables à regarder en 3D Elisabeth Debicki est sublime et féminine jusqu au bout des ongles Tout est faux chez Gatsby son argent son amour sa vie Il en est de même

    Original URL path: http://musanostra.fr/Gatsby%20le%20Magnifique%20de%20Luz%20Luhrmann.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese par Ange Toussaint Pietrera
    à peu la réputation de loup C est donc précisément à travers le prisme de son parcours que Martin Scorsese et Leonardo DiCaprio décident d honorer leur cinquième collaboration au cinéma Au niveau de ses ressources rythmiques le cinéaste est une fois de plus imbattable Menant sa barque tambour battant pourvue d un montage effréné et intelligent Scorsese nous en met plein la vue cogne et secoue furieusement son spectateur livrant au final trois heures de pure débauche et de franche obscénité qui passent comme un éclair Portée par un DiCaprio lui aussi absolument survolté Le Loup de Wall Street est donc cela en réalité une véritable orgie cinématographique où chacun peut se fournir goulûment servie par quelques scènes d anthologies d ores et déjà appelées à devenir cultes et doublée enfin d une introspection sans faille au sein de l univers boursier américain Un univers où pour reprendre les mots de Matthew McConaughey on ne crée que dalle on ne construit que dalle Or malgré ses facultés à figurer et sublimer l excès ainsi que les rouages de cette même illusion non créatrice l œuvre n est pourtant pas sans poser question Car une fois avalé cet éventaire dantesque

    Original URL path: http://musanostra.fr/Le%20Loup%20de%20Wall%20Street%20de%20Martin%20Scorsese.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • L etrange histoire de Benjamin Button de David Fincher par Manue Marchetti
    Bref de la nouvelle de Fitzgerald il n a été retenu que ce qui est sensé faire l intérêt de l histoire Benjamin Button naît à 80 ans commençant ainsi son existence selon le processus inverse d une vie normale il rajeunit étrange histoire en effet que celle de ce vieillard qui entre dans la vie à l âge où d autres en sortent Une thématique intéressante que Fitzgerald traite

    Original URL path: http://musanostra.fr/L%20etrange%20histoire%20de%20Benjamin%20Button%20de%20David%20Fincher.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Maps to the stars film de David Cronenberg par François Rusjan
    Moore est formidable en blonde névrosée Mia habituée de films étranges Only lovers left alive de Jim Jarmusch nous terrorise et nous touche à la fois On reconnaît quelques stars ayant défrayé la chronique notamment le jeune Macauley Culkin Maman j ai raté l avion L hypocrisie la jalousie la vengeance la haine mais surtout l inceste sont les thèmes abordés L inceste est présent tout au long du film

    Original URL path: http://musanostra.fr/Maps%20to%20the%20stars%20film%20de%20David%20Cronenberg.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • LINCOLN DE Steven SPIELBERG par Francois Rusjan
    ai marre des drapeaux américains immaculés flottant dans la boue les volutes bleues la lumière en contre jour bref Spielberg fait du Spielberg C est long ennuyeux Tommy Lee Jones joue un personnage bien plus complexe que celui du président et mérite beaucoup de louanges Le réalisateur aurait pu nous éviter les dernières scènes L assassinat arrive comme un cheveu sur la soupe et les dernières images appellent les violons

    Original URL path: http://musanostra.fr/LINCOLN%20de%20Steven%20SPIELBERG%20par%20Francois%20Rusjan.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Cloud Atlas de Lana Wachowski, Tom Tykwer, Andy Wachowski
    déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps des êtres se croisent et se retrouvent d une vie à l autre naissant et renaissant successivement Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours dans le passé le présent et l avenir lointain un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution Tout absolument tout est lié Que dire de ce film J ai vu Cloud Atlas des Wachowsky lesquels j aime comme j aime des amis comme pour Terrence Malick plus on les critique plus je les apprécie Il me plaît qu on dise que l amour au sens véritable l humanité profonde confère l immortalité et qu on l illustre qu on mette de l amour dans les images l enchaînement des scènes J aime aussi que de vie en vie l être humain voie la lumière du dinosaure à l homme de l homme d autrefois à l homme de demain Ce film traite un sujet difficile et nouveau avec bien du talent le montage lie des scènes sur la base de qualités morales d une existence à l autre comme

    Original URL path: http://musanostra.fr/Cloud%20Atlas%20de%20Lana%20Wachowski,%20Tom%20Tykwer,%20Andy%20Wachowski.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Saturday Night and Sunday Morning, Karel Reisz, 1960 film par Francis Beretti
    l ensemble de la Grande Bretagne Par réaction ce mouvement se définit comme libre c est à dire libre de résister à la pression du box office et aux exigences de ce qu Arthur le héros de Samedi soir appelle propaganda et qu on pourrait traduire ici par bourrage de crâne lavage de cerveau Face aux grandes machines cinématographiques c est un cinéma d auteur qu ils défendent Les cinéastes du Free Cinema tiennent à affirmer qu ils croient à la liberté à l importance du quotidien Ils s efforcent donc de brosser un portrait objectif critique mais surtout respectueux et souvent affectueux des gens ordinaires Samedi soir et dimanche matin est la mise en application brillante de cette théorie La vie quotidienne des ouvriers de Nottingham dans l usine de fabrication des bicyclettes Raleigh est décrite avec compassion mais sans sensiblerie sans misérabilisme Arthur Seaton l ouvrier tourneur est orgueilleux bagarreur un peu cynique jouisseur mais il est aussi lucide courageux en révolte contre le nouvel ordre économique qui se profile à l horizon contre la société de consommation qui commence à s installer Et son slogan ne manque pas de panache Don t let the bastards grind you down That s one thing you learn Ne vous laissez pas broyer par ces salauds Dans les relations individuelles Arthur ne reconnaît à personne le droit de lui inculquer les notions de bien et de mal You don t need to tell me what s wrong and what ain t right ce n est pas à toi de me dire ce qui est bien et ce qui est mal Enfonce toi bien ça dans le crâne La pierre qu il lance contre les constructions industrielles est aussi un geste symbolique de défi L une des raisons du succès est l accord parfait entre l esprit du scénariste Alan Sillitoe qui adapte son propre roman l esprit Free cinema du réalisateur Karel Reisz et le talent d un jeune acteur qui crève l écran Le travail de Reisz avec Albert Finney peut aussi faire penser à celui de Kazan avec Marlon Brando The Wild one date de 1953 Sur les quais de 1954 Et la prise de position des tenants du Free cinema est à rapprocher du néoréalisme italien Le Free cinema a contribué à faire éclore le cinéma de réalisme social du début des années 60 Karel Reisz réfugié tchèque pilote de la RAF professeur de chimie directeur du National Film Theatre la cinémathèque de Londres critique de cinéma Son essai sur le montage The Technique of Film editing a influencé entre autres Alain Resnais et Roman Polanski Formé à l école du documentaire Reisz apporta une incontestable fraîcheur une énergie nouvelle du punch au cinéma d auteur britannique Il est le précurseur de la Nouvelle vague britannique du début des années 60 Alan Sillitoe son roman paraît le 14 octobre 1958 romancier et scénariste fait partie d une nouvelle génération d auteurs qui osaient contester l ordre social et

    Original URL path: http://musanostra.fr/Saturday%20Night%20and%20Sunday%20Morning,%20Karel%20Reisz,%201960%20film.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • La religieuse de Guillaume Nicloux film par Freddy Rusjan
    dans un registre très particulier Je sors donc de cette avant première ravi du moment passé dans ma salle de cinéma bastiaise Le jeu des acteurs est superbe Pauline Etienne nous illumine de sa fraicheur de son envie de liberté de sa révolte Louise Bourgoin loin de son étiquette de bellenanamétéo est étonnante on voit sur son visage toute sa jouissance de ses actes sadiques Je ne suis un peu plus réservé sur Isabelle Huppert mais je lui pardonne On ne peut pas passer à côté de la magnifique image et de l éclairage à la bougie On sent l enferment et on respire dans les rares scènes où l héroïne se réchauffe au soleil Je ne sais pas si l oeuvre de Diderot est au programme scolaire en tout cas les adolescents devraient lire ce roman Ils y apprendront la nécessité de s indigner de se révolter contre un pouvoir absurde La religion n est pas remise en cause loin de là notre Soeur Suzanne ne se révolte pas contre Dieu mais contre ses hommes et ses femmes qui refusent le droit à la justice Comme le dit un personnage à Suzanne le monde a besoin de personnes comme

    Original URL path: http://musanostra.fr/La%20religieuse%20de%20Guillaume%20Nicloux%20film%20par%20Freddy%20Rusjan.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive