archive-fr.com » FR » M » MUSANOSTRA.FR

Total: 733

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Journal d outre-mort de Jeanne Bresciani par Jacques fusina, musanostra
    de mots les mêmes scènes appréhendées parfois par chacun des correspondants et s établissent ainsi petit à petit pour le lecteur non seulement le fil d une histoire mais également un climat narratif séduisant par ses traits d esprit et de culture qui étoilent une écriture soignée et fort poétique Ce qui entraîne le lecteur est sans doute le jeu du dit et du non dit entre deux personnages qui se vouent mutuellement estime et admiration et peut être même un amour ancien Mais ce qui pourra intéresser plus encore c est bien cette sorte de secret que la narratrice ne veut pas dévoiler d emblée et qui sera révélé seulement à la fin du roman c est justement la thématique de la mort qui offre à l auteur un ensemble de réflexions souvent métaphysiques mais s y mêlent aussi des traits sensibles conservés au cœur depuis l enfance une émotion délicate une mémoire précieuse et de temps à autre un passage humoristique qui allège çà et là le lourd poids du mystère La littérature s est dès l origine confrontée à la mort et son cortège de rituels et de larmes d angoisse et de deuil d absurdité et de scandale et l évocation toujours problématique de ce passage vers un au delà aussi divers que les civilisations humaines et le caractère des individus leurs croyances et leur foi On traite ici avant tout de l écriture et de sa mémoire de la trace qu on laisse et de la valeur qu elle peut représenter pour l Autre connu ou non celui qui lira peut être le fil ténu de l encre sur la page blanche Il me semble que là réside la première angoisse de chaque écrivain que de savoir si son geste d écrire et de publier

    Original URL path: http://musanostra.fr/auteurJournal%20d%20outre-mort%20Jeanne%20Bresciani.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Une rencontre Milan Kundera par Jacques Fusina
    de classe joyeuse Car l on sait combien est oublié le formidable écrivain de la Renaissance ou plutôt pourrait on dire combien a été oubliée la dimension d une œuvre dont le lecteur ordinaire d aujourd hui n est même plus capable de saisir le véritable suc pour ne pas dire la substantifique moelle Malgré le travail reconnu de certains critiques importants comme par exemple Michaël Bakhtine pour les universitaires ou même de biographie réaliste et populaire plus récemment comme celle de Michel Ragon on ne peut pas dire que Rabelais soit considéré pour le public français en général comme de majeure importance pour la littérature d aujourd hui Important dans l histoire littéraire certes l étude scolaire sérieuse le souligne mais qu aurait il à voir avec l écriture du roman d aujourd hui Alors qu à l étranger Rabelais est le plus souvent cité par les grands écrivains pour avoir insufflé avec génie une expression unique de liberté dans l écriture contemporaine la plus moderne J ai donc été très heureux de le vérifier dans le livre de Milan Kundera Une rencontre publié dernièrement Mais ce qui m a le plus intéressé fut de lire que la découverte de Rabelais par Kundera lui même s était faite en langue tchèque moderne Cela est dû précise t il à une traduction complète de toute l œuvre les cinq livres en 1931 C était l époque où la nation tchèque en reconstruction voulait faire de sa langue une langue européenne à l égal des autres c est à dire capable de traduire même Rabelais et son expression hors normes C est donc ainsi que l a lu Kundera non dans un français vieillot et peut être un peu trop poli par l école mais dans une langue tchèque qui en

    Original URL path: http://musanostra.fr/Une%20rencontre%20Milan%20Kundera%20par%20Jacques%20Fusina.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Santu Casta, U Ingallaratu, edition Misteri, collection Fiumana, 2011 parJacques Fusina 2011, musanostra
    de chasseur de réel talent et de solide intelligence l aident à s adapter au mieux à chaque situation nouvelle L auteur nous entraîne avec lui dans ces découvertes d une culture rurale simple et pratique à celle du soldat et du prisonnier puis à celle du fugitif dans chaque pays atteint et nous tremblons à tout ce qui lui arrive à toutes les mésaventures du jeune homme qui arrive à tirer pourtant son épingle du jeu chaque fois avec sagesse et courage Il se fait ainsi des relations de toute origine et certaines lui portent beaucoup d estime en tout lieu et dans chaque situation Les chapitres se suivent drus des nouveautés que l auteur nous dépeint par des descriptions riches et précises par le développement d actions périlleuses et redoutables et nous fait connaître des personnages des usages des manières d être et de vivre nous faisant voyager aussi en d étranges pays du côté de l orient russe et ses cent provinces colorées jusqu aux confins de Mongolie C eût pu être un parcours un peu longuet même pour le lecteur mais Casta a su astucieusement dérouler son histoire et a organisé habilement l odyssée de l Alisgianincu en donnant point par point des informations précises et intéressantes qui pourraient être quasiment des leçons de géopolitique moderne La documentation est bien assurée et chaque élément est cohérent avec l histoire individuelle de Tiadoru Poli La question de la langue et des possibilités d intercompréhension est évoquée aussi favorisée bien entendu par les qualités foncières du villageois qui tient en haute estime sa propre culture sans nier ou refuser celles des autres qu il sait observer apprécier plus ou moins sans jamais mépris ni embarras De ce point de vue aussi il s agit d un roman d

    Original URL path: http://musanostra.fr/auteur%20Santu%20Casta%20U%20ingallaratu.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • qui suis je Victor Hugo , musanostra
    la précocité du savoir faire il avait une ardeur un ascendant un éclat qui signalaient en lui l âme en fleur Il acquiert assez vite une triple responsabilité politique socio historique et littéraire et incarne le romantisme à lui seul Il multiplie à profusion les œuvres littéraires En 1843 un drame va l obliger à arrêter d écrire un certain temps la mort de sa fille Léopoldine noyée dans la Seine La révolution de 1848 le trouve homme d ordre et fidèle en marche qui lui vaudra un exil à Jersey puis à Guernesey années difficiles mais très fécondes La démesure du langage Pour qualifier l esprit de son œuvre les critiques parlent de démesure dont Hugo usera hyperboles oxymores antithèses L abstrait et le concret l humain le divin et le cosmique sont intimement liés dans son langage Il utilise l argot introduit des digressions donnant son sens à l œuvre se pose en véritable metteur en scène Un monument vivant Son influence littéraire est considérable Il est reconnu légitimement comme le plus grand écrivain par tous Tantôt lyrique tantôt épique il est présent sur tous les fronts et dans tous les genres il a profondément ému ses contemporains

    Original URL path: http://musanostra.fr/quisuisjehugo.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • qui suis je Angelo Rinaldi, musanostra
    nous avons ouverte sur la nécessité pour les Corses d utiliser plus largement dans leurs conversations et leurs correspondances l idiome naturel Il est allé interviewer trois personnalités insulaires bien connues par leur amour profond du pays corse Dominique Vecchini de l Académie Napoléon poète aux accents directs et émouvants et bibliothécaire ce la ville de Bastia Françis Maure journaliste par excellence d el île Joséphine Poggi la présidente de la célèbre troupe des Macchiaghioli A Rinaldi a également reçu la réponse de M Jean Cocteau de l Académie française pur mieux montrer la place que la Corse occupe dans le coeur de certains continentaux éclairés La Corse est une merveille de frisures parfumées semblables à celles que la puissance distribue dans le corps humain Elle a cette grâce et cette solitude lointaine des chèvre pieds Elle refuse tout ce qui est nom et vague Elle est le refuge d une noblesse morte ailleurs On lui a attribué le prix Prince Pierre de Monaco en 1994 pour l ensemble de ses oeuvres Ce prix littéraire créé en 1951 porte le nom de P ierre de Polignac 1895 1964 père du prince souverain Rainier III de Monaco Les trois premiers lauréats

    Original URL path: http://musanostra.fr/quisuisjerinaldi.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • qui suis je BORIS VIAN, musanostra
    dont la plus célèbre est Le Déserteur Il s était orienté vers le cinéma et c est derrière la caméra qu il fut surpris par la mort Son œuvre connut un immense succès public posthume dans les années 60 70 et notamment pendant les évènements de mai 68 où les jeunes de la nouvelle génération redécouvrent Vian l éternel adolescent dans lequel ils se retrouvent Raymond Mei février 2010 IN DICE S POUR BORIS VIAN Je laisse le souvenir d un artiste protéiforme écrivain poète parolier chanteur musicien ingénieur scénariste traducteur acteur A 12 ans j ai une insuffisance cardiaque à cause d un rhumatisme articulaire aigu Ce siècle avait 20 ans quand je suis né à Ville d Avray Après un bac A philosophie j ai fait l Ecole Centrale Paris grande école d ingénieurs J ai fréquenté les cafés littéraires avec J P Sartre et S de Beauvoir Passionné de jazz je débute une carrière artistique en tant que trompettiste Michelle est le prénom de ma première femme Ursula celui de ma deuxième Patrick et Carole me sont aussi des prénoms chers Au collège de Pataphysique où je collabore en tant qu Equarisseur en 1953 on me surnomme Le transcendant Satrape Grand consommateur de noms de plume j ai utilisé 27 pseudonymes hétéronymes dont l anagramme Bison Ravi J ai écrit onze romans et rendu hommage à Paul Vernon avec un de mes pseudonymes J ai écrit Le Deserteur une chanson anti militariste qui sera interdite sur les ondes Mon oeuvre anthume a un succès limité contrairement à celle posthume De l humour noir dans l herbe rouge Trois de mes citations Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots Le désert est la seule chose qui ne puisse être détruite

    Original URL path: http://musanostra.fr/quisuisjeborisvian.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • qui suis je jane austen, musanostra
    garçons et deux filles 8 Quelque chose de juvenilia dans ses premières œuvres 9 Son père est pasteur mais aussi fermier et précepteur 10 Elinor et Marianne en première version 11 Ses romans deviennent des icônes populaires après sa mort 12 A 27 ans elle accepte la seule proposition de mariage de Harris et la refuse le lendemain 13 Lue essentiellement par des groupes d élite de son vivant 14

    Original URL path: http://musanostra.fr/quisuisjeausten.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • qui suis je Victor Hugo , musanostra
    Gil Blas 6 Sa relation furtive avec K M le marque à jamais 7 Son Montmartre a vingt ans en a envoûté plus d un 8 Grand Prix du roman de l Académie française en 1922 9 Romantisme exotisme humour et désenchantement définissent son oeuvre 10 Cousin d un historien et haut fonctionnaire connu 11 Surnommé le romancier des Apaches 12 Il réalise les plus forts tirages d édition de

    Original URL path: http://musanostra.fr/quisuisjecarcopino.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive