archive-fr.com » FR » M » MUSANOSTRA.FR

Total: 733

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Conference d Yves Stalloni, DINO BUZZATI ENTRE RÉALISME ET FANTASTIQUE
    construction de la route est interrompue et les explosifs inutiles Pourtant Bàrnabo est très attaché à l endroit chassé de la poudrière pour une faute professionnelle il y reviendra plusieurs années après ne pouvant s en détacher et trouvant dans cette absurde fidélité une raison d exister Le Secret du Bosco vecchio est une sorte de fable à valeur initiatique Le colonel Procolo hérite d une maison et d une forêt attenante le Bosco vecchio A peine a t il pris possession des lieux qu il bouleverse tout et veut éliminer son neveu Benvenuto qui contrarie ses ambitions Mais les éléments le vent la forêt la neige vont le conduire à changer d attitude Pris de remords il tentera même de sauver Benvenuto d une avalanche attrapera à l occasion une bronchite qui entraîne sa mort une mort à valeur de rédemption La leçon est que la nature l emporte sur l homme créature fragile et éphémère incapable de résister à son inclination pour le mal Après ces trois premiers romans que je n ai pas présentés dans l ordre chronologique écrits tous trois dans la période du fascisme Buzzati déserte ce genre pour n y revenir que dans les années soixante avec d abord L Image de pierre curieux roman de science fiction qui intègre toujours les décors géographiques chers à l auteur mais introduit pour la première fois une histoire sentimentale les femmes étant jusque là absentes de l univers buzzatien Le dernier roman Un Amour 1963 reprend cette veine puisqu il raconte l histoire d un homme mûr Dorigo qui s éprend d une jeune fille bien plus jeune Laïde et va être dévoré par une jalousie maladive La narration abandonne la thématique habituelle de l étrange du fantastique pour s attacher à une réalité triviale qui a surpris les critiques L amertume du ton la misogynie implicite le profond pessimisme avec lequel est montrée l espèce humaine sont pourtant conformes à une marque de fabrique de Buzzati Mais plus peut être que la production romanesque finalement assez réduite c est dans les récits courts ceux qu il est convenu d appeler traditionnellement nouvelles que Buzzati va imposer un ton et une manière Il n est pas inutile de s arrêter sur le sens que l on donne au mot nouvelle dont la définition n est pas aisée Le dictionnaire Robert s y essaie avec prudence Genre que l on peut définir comme un récit généralement bref de construction dramatique unité d action présentant des personnages peu nombreux dont la psychologie n est guère étudiée que dans la mesure où ils réagissent à l événement qui fait le centre du récit En s inspirant de cette définition nous retiendrons quatre critères la brièveté ce qui exclut les descriptions les introductions ce qui abrège les épilogues nous renvoyant à notre perplexité La nouvelle supprime les préparatifs et arrive immédiatement à la crise puis au dénouement La longueur moyenne des nouvelles de Buzzati se situe entre six et huit pages Les Nuits difficiles comptent 180 pages pour 26 nouvelles ce qui fait une moyenne de 7 7 Le K 436 pages pour 51 nouvelles soit une moyenne de 8 6 pages Le Rêve de l escalier 160 pages pour 25 nouvelles soit une moyenne de 7 7 Quelques rares nouvelles peuvent être exceptionnellement longues d une vingtaine de pages comme Paura alla Scala mais d autres peuvent être plus courtes car à l intérieur d un récit Buzzati aime à proposer parfois plusieurs micro récits de moins d une page L unité d action c est à dire que la nouvelle raconte un événement particulier souvent unique autour duquel s organise l action Bien que Buzzati aime à dévoyer ce principe en juxtaposant dans la même nouvelle comme je viens de le dire de multiples micro récits qui toutefois illustrent un thème commun La narration monodique ce qui signifie qu un seul narrateur prend en charge l histoire et la conduit de bout en bout Le narrateur peut être lui même acteur et le récit se fait alors à la première personne ou simplement témoin de première ou seconde main le récit se faisant cette fois à la troisième personne Les deux cas se présentent pour Buzzati le deuxième plus fréquemment L ambition de vérité théoriquement la nouvelle comme sont nom l indique doit restituer fidèlement un événement réel En fait cette loi est assez peu applicable à Buzzati qui aime à nous entraîner dans des situations étranges fantaisistes oniriques merveilleuses Les objets prennent vie les animaux peuvent parler l ordre du monde se détraque ce qui nous conduit à rapprocher ces récits du conte dont je donnerai une définition que j emprunte à Michel Tournier A mi chemin de l opacité de la nouvelle et de la transparence de la fable le conte se présente comme un milieu translucide mais non transparent comme une épaisseur glauque dans laquelle le lecteur voit se dessiner des figures qu il ne parvient jamais à saisir tout à fait Pour Buzzati même si on le fait rarement on pourrait parler de conte conte à la fois philosophique merveilleux allégorique fantastique marqué par une irruption inexpliquée du surnaturel d autant plus frappante quelle survient dans un univers réaliste vraisemblable créant chez le héros et chez le lecteur la peur l hésitation l incompréhension Certaines nouvellistes contemporains comme Kafka ou Borges ont exploité cette tonalité Je ne peux reprendre ou décrire l ensemble de ses nouvelles ou mini récits dont le nombre approcherait les 500 ce qui atteste une grande fécondité et une imagination fertile même si certains sujets se recoupent ou se répètent Le premier recueil Les Sept messagers publié en 1942 aborde des sujets liés à l actualité de la guerre mais parasités par l intrusion de l irrationnel ou de la monstruosité Le deuxième Panique à la Scala exploite le symbolisme de la fable comme le récit qui donne son titre au recueil qui utilise de façon allégorique la grande peur du communisme après les élections d avril 1948 en Italie Il y est encore question de la guerre mais aussi de certains thèmes plus typiquement buzzatiens comme la maladie la dégradation la mort L Écroulement de la Baliverna recueil de 1954 explore d autres pistes comme la science la technique le modernisme et ses angoisses Mais le recueil qui aura le plus d échos en France le plus lu avec Le Désert des tartares est indiscutablement celui de 1966 Le K titre original Il Colombre On y retrouve un ton propre à Buzzati amertume désenchantement ironie ou humour noir désespoir satire féroce On y rencontre des personnages stéréotypés bourgeois prétentieux hommes politiques arrivistes foules aveugles jeunes gens insouciants et cruels vieillards inconscients Enfin le dernier recueil Les Nuits difficiles qui est augmenté du Rêve de l escalier revient sur une thématique attendue l étrange l irrationnel un tic tac bizarre un paquet suspect une rencontre irréelle une métamorphose inexpliquée l écoulement du temps la maladie la mort avec une présence insistante des médecins et des hôpitaux les détraquements de la vie moderne ou de ses institutions comme le mariage la famille la profession Une autre remarque toutes les nouvelles de Buzzati portent un titre composante essentielle du message et premier élément signifiant qui fait office de référent ou de résumé lapidaire Buzzati apprécie les titres brefs composés d un seul mot La création l Autel le Papillon l Obscurité parfois même sans article Triomphe Express Narcose Beaucoup de titres sont au pluriel Les Amis Les Rats Les Réticences Les Saints Changements Requêtes superflues ce qui correspond à une thématique de l accumulation de l entassement de la prolifération comme on le voit vers la même époque chez Ionesco dans Les Chaises ou Rhinocéros Tendance que confirment les termes collectifs Bestiaire Mosaïque Progression Les sept étages Les sept messagers etc De temps en temps quelques titres sont constitués d une phrase Le Chien qui a vu Dieu Et Pourtant on frappe à la porte Une chose qui commence par un l Jeune fille qui tombe tombe Enfin au niveau du contenu les titres trahissent les obsessions de l auteur l écoulement du temps Tic Tac Vitesse de la lumière La Machine à arrêter le temps Chasseurs de vieux Les Vergetures du temps Sic Transit la mort La Mise à mort du dragon La Fin du monde les Sept étages Le Défunt par erreur les objets ou techniques modernes La Machine A l hydrogène La soucoupe se posa La vieille auto Grève des téléphones la Peste automobilistique la Boîte de conserve enfin les actes étranges Le Bourgeois ensorcelé L épouse ailée Il était arrivé quelque chose Le Chien qui a vu Dieu Le Tapis volant Le Veston ensorcelé Petite Circé etc Ce rapide panorama très incomplet était destiné à nous familiariser avec les œuvres et les thèmes qui caractérisent la production de Buzzati C est aussi une façon d introduire à la question majeure que je souhaite aborder dans ma troisième et dernière partie celle de la signification et la portée de ces œuvres SIGNIFICATION ET PORTÉE Un écrivain existentialiste Avant de nous lancer dans une tentative d interprétation et de commentaire de l œuvre il me paraît utile de replacer Buzzati dans l histoire littéraire du XXe siècle Pour cela il faut le rapprocher d un mouvement d idées qui a marqué la deuxième partie de ce siècle mouvement au départ philosophique mais qui a eu des retentissements en littérature l Existentialisme Buzzati est l exact contemporain de Sartre plus âgé d un an seulement il a côtoyé Camus son cadet d une dizaine d années et grâce à qui il a été traduit et introduit en France Par son inspiration sa pensée et sa facture il peut être apparenté à ce courant littéraire qui a surtout marqué l Europe entre 1945 et 1960 Je ne reviendrai pas sur les fondements philosophiques ou les présupposés conceptuels qui caractérisent l Existentialisme je laisserai de côté aussi les polémiques qu il a suscitées et l exploitation sociologique et culturelle qui en a été faite Je me limiterai à l aspect strictement littéraire pour lequel je retiendrai trois thèmes que l on retrouvera chez Buzzati la difficile relation au monde l absurde le poids du quotidien Le rapport au monde la littérature existentialiste réfléchit à la relation de l homme au monde et à la société Ce monde informe et brut dans lequel l individu est jeté manque de cohérence et de clarté Autrui est une composante de ce monde et oriente l action de chacun dans le sens de l objectivation L autre n est pas seulement le juge il peut être aussi le méchant l incarnation du Mal celui sur lequel je transfère mes tares et mes fautes L écriture devient le véhicule d une interrogation métaphysique et éthique L absurde ce qui nous conduit à une vision de l absurde La découverte des limites de l homme face à un monde hostile ou opaque conduit à placer celui ci dans un état de déréliction d où découle une souffrance existentielle une angoisse qui peut prendre la forme de la nausée sartrienne Le pessimisme la désillusion rejoigne le sentiment que Camus appellera l absurde sentiment né du divorce entre l homme et le monde et dont on trouve la trace teintée de dérision chez Beckett ou chez Ionesco L existence ressemble à une farce sinistre qui pourrait être drôle si elle n était pas conclue par l épilogue tragique du vieillissement de la maladie et de la mort Le poids du quotidien de là une difficulté à vivre à supporter le poids du quotidien La littérature existentialiste celle de Sartre de Simone de Beauvoir de Camus refuse les sujets exceptionnels ou les héros rayonnants Les personnages sont le plus souvent des êtres ordinaires sans ambition ni envergure proches des antihéros les événements sont dépourvus de prestige et plutôt conformes à ce que la vie a de plus banal ou de plus sordide Tout cela est présent chez Buzzati nous l avons déjà un peu vu et nous y reviendrons Là où notre auteur se détache de l existentialisme c est sur la question de l engagement social ou politique qui ne fait pas partie de ses préoccupations majeures Son œuvre n est jamais réellement didactique ce qui ne veut pas dire qu elle renonce à délivrer un message ou une leçon puisque les récits veulent au contraire nous inviter à une prise de conscience et à une réaction Mais le ton est celui du détachement de l ironie ou de l humour qui permettent le glissement vers les zones plus souriantes du merveilleux ou du fantastique Mais toujours à partir d une donnée réelle un peu comme chez des auteurs dont on doit le rapprocher le Tchèque Kafka ou l Argentin Borges Après ces généralités de nature un peu théoriques revenons à l œuvre de Buzzati pour en dégager les points dominants J en retiendrai trois la marque de l erreur l incompréhension du monde le poids du destin 2 La marque de l erreur A l avant dernière page du livre Le Désert des Tartares dans le bilan crépusculaire qui précède la mort du héros on peut lire cette interrogation Et si tout était une erreur Question angoissante que Giovanni Drogo écarte rapidement de son esprit mais qui nous alerte sur une incertitude qui plane sur ce roman et qu on pourrait étendre à la plupart des œuvres de Buzzati est on en présence d une histoire vraie et justifiée ou bien les événements racontés ne sont ils que le résultat d un délire imaginatif ou pire d une erreur soit de conception soit de réalisation L erreur ce peut être en premier lieu le malentendu Il n est pas indifférent de rappeler qu au moment même où Buzzati écrit l essentiel de son œuvre en France Albert Camus publie une pièce qui porte précisément pour titre Le Malentendu La convergence d inspiration entre les deux écrivains se vérifiera de manière assez nette quand Camus adaptera pour le théâtre en 1955 la plus célèbre des pièces de Buzzati Un cas intéressant Un caso clinico Notons au passage que cette pièce est tirée d une nouvelle Les Sept étages qui se fonde en totalité sur l idée de malentendu puisque le personnage central va descendre les étages de la clinique où il est venu presque par erreur pour se retrouver avec les malades en phase terminale Un autre cas de malentendu flagrant nous est fourni par une nouvelle au titre révélateur Le mort par erreur où le personnage central a la surprise de lire son propre avis de décès dans le journal Le malentendu ce peut être aussi l erreur verbale le lapsus la difficulté de l échange le quiproquo forme d incompréhension que nous retrouvons souvent chez Buzzati comme l illustre pour s en tenir à un seul exemple la question du mot de passe dans Le Désert Le système en vigueur à la forteresse est d une complexité telle qu il interdit aux soldats transitant dans les parages d entrer à Bastiani sans l utilisation de trois mots connus du seul officier Ce qui aura comme effet de provoquer la mort du soldat Lazzari dont l oraison funèbre est assez lapidaire Je vois là dit le Général une affaire assez regrettable de sentinelle tuée par erreur p 171 Le malentendu peut encore être le résultat d un flou informatif Dans les indications fournies une grande imprécision aboutit à la défaillance comme quand il s agit de donner l emplacement du fort Bastiani que peu de gens sont capables de situer clairement au point qu on se demande si le fort existe réellement Chez Buzzati en général de nombreuses phrases commencent par on dit que il y en a qui prétendent il paraît que d autres sont écrites au conditionnel temps de la conjecture beaucoup expriment le doute Un exemple que j emprunte encore au Désert des Tartares Et c était un jour quelconque peut être pleuvait il peut être seulement le ciel était il couvert p 167 Comme si le romancier n était pas lui même très sûr de la réalité des choses décrites Les nouvelles de Buzzati parce que très brèves sont toujours très économes d explications se cantonnant dans une approximation qui favorise le climat d incertitude et de trouble Mais il arrive que l erreur se manifeste sous une autre manière Dans ce monde de faux semblant et d à peu près des forces obscures peuvent œuvrer en faveur de l erreur contribuer volontairement à faire trébucher la raison Nous entrons dans le domaine de la tromperie et de tous ses équivalents destinés à circonvenir la vérité le mensonge la dérobade le trucage la tricherie Les héros des romans y compris pour le moins fantastique des livres de Buzzati son dernier roman Un Amour semblent toujours séduits par la dissimulation Chacun biaise élude les questions fournit des explications compliquées ou étranges A Bastiani règne une forme de loi du silence un goût du mystère et un charme indéfinissable qui occultent la vérité Chacun complote entretient ses petits secrets colporte des ragots dont Drogo a parfois le sentiment d être la dupe A plusieurs reprises le lieutenant est le jouet de ses camarades ou de ses supérieurs Il ignore les modifications apportées au règlement la réduction des effectifs la nécessité de rédiger une demande de mutation On sait que Le Désert des Tartares est la transposition dans un milieu différent de ce qu a vécu l auteur à la rédaction du journal Il Corriere della sera où les journalistes se jalousaient attendaient impatiemment l heure du scoop et tâchaient de se valoriser aux dépends de leurs confrères Ce climat d incertitude de trouble peut prendre une autre forme encore plus dangereuse car elle met en cause la raison de l intéressée c est l illusion Dans un entretien avec Buzzati Yves Panafieu avançait cette explication Giovanni Drogo est

    Original URL path: http://musanostra.fr/Conference%20d%20Yves%20Stalloni,%20DINO%20BUZZATI%20ENTRE%20R%C3%89ALISME%20ET%20FANTASTIQUE.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Les Precieuses ridicules de Moliere Mise en scene de Jose Massei
    a voulu nous montrer José Massei ce vendredi au pied l église Saint Charles dans un décor chargé d histoire où le théâtre le temps d une représentation redevenait gratuit populaire et itinérant Un canevas simple et des personnages traditionnels de la commedia dell arte Un vieux père autoritaire Gorgibus bourgeois fraichement arrive à Paris deux jeunes gens La Grange et Du Croisy snobés par la fille et la nièce de Gorgibus Magdelon et Cathos deux jeunes oies blanches prétentieuses et minaudières qui ne les trouvent pas assez biens pour elles Ils décident de se venger en leur envoyant leur valet Mascarille déguisé baratineur et cabot qui leur sert le grand jeu Le baratin marche et les deux demoiselles sont ridiculisées Mais comme il est bon que chacun reste à sa place les valets qui s y sont crus finiront rossés et dépouillés au sens propre comme au sens figuré La mise en scène justement prend plaisir à s immiscer dans l espace laissé par les didascalies les prenant au pied de la lettre C est ainsi que la pommade dont se badigeonnent les minettes signalée par Molière devient sous la houlette du metteur en scène l occasion de nous propulser dans un décor de salon de coiffure aux couleurs criardes et flashy du rose du violet des faux cils des casques de séchage Les décolletés plongent dangereusement dévoilant des seins qu elles ne sauraient cacher où Mascarille plonge avec délectation Les chaises à porteurs se transforment en planches à roulettes Les coups de bâtons pleuvent sur Mascarille obligé de fuir au milieu du public acculé par son maitre à abandonner son déguisement et ses vêtements La lecture est farcesque et le parti pris évident Le texte s adapte à la représentation même si l essentiel est respecté au profit

    Original URL path: http://musanostra.fr/Les%20Precieuses%20ridicules%20de%20Moliere%20Mise%20en%20scene%20de%20Jose%20Massei.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Jumelage du Dian art Museum avec le Musee de l Ambre Jaune de Kariningrad Russie Сопряжение Диан художественный музей с Музеем янтаря желтый Kariningrad России
    inauguration a évoqué les nombreux liens communs selon lui qui unissent Kaliningrad et la Corse Ils sont géographiques Kalinningrad est la région la plus occidentale de la Fédération de Russie et la Corse est le département français le plus oriental de la France Les artistes russes lesquels prochainement exposeront leurs œuvres au Dian Arte Museum ont été surtout séduits par la démarche de l artiste insulaire dont les tableaux véritable profession de foi représentent souvent des personnages entrain de courir à corps perdu sans s économiser pour retrouver en quelque sorte comme la genèse d un mouvement et d un geste enfouis depuis les origines Cette idée de genèse renvoie à la thématique récurrente de l artiste la place de l homme dans l univers Les japonais en plus de l eau la terre l air et le feu considèrent le vide comme un élément à part entière alors qu en occident il est souvent associé à une image péjorative par exemple l expression avoir la tête vide est rarement un compliment et le vide dans bien des cas est synonyme de néant Chez Diana le vide semble se rapprocher de la conception des orientaux car l artiste représente souvent dans certaine de ses sculptures un personnage démiurgique en position assise et en équilibre un compas à la main et dont l attitude sereine et décontractée trahit une sorte de confiance face au vide nécessaire semble t il signifier à toutes formes de créations Le vide se nourrit de l imaginaire de celui qui regarde comme de celui de l artiste qui rend compte à travers son œuvre de cette présence Ici le vide grandit en même temps qu il absorbe les énergies solaires qui le traversent La sculpture si elle se trouve à l extérieur Le Dian Arte Museum

    Original URL path: http://musanostra.fr/Jumelage%20du%20Dian%20art%20Museum%20avec%20le%20Musee%20de%20l%20Ambre%20Jaune%20de%20Kariningrad%20Russie.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive


  • Regiunale di a Salute prisenta a mostra di l opere fatte da e personne stabilide à a clinica di San Ornellu Alain Franchi Contact amusanostra gmail com Envoyez vos impressions de lecteurs à votre nom ou sous pseudo pour mise

    Original URL path: http://musanostra.fr/L%20Agencia%20Regiunale%20di%20a%20Salute,%20opare%202013.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • festival canticello,O Sole Mio,Prague Philarmonia,thomas dutronc et jerome ciosi,ochju a ochju,chjami aghjalesi et Laetitia Himo, michele sammarcelli, anghjula potentini, mai pesce, petru guelfucci,.litterature,concours liste,forum,critiques,art,pierre burnet, le diable rouge, marie nau , femme de pierre, yannick martelet, le confort de la pierre, sac à dos,
    Pour célébrer le mariage de la musique classique et des chants polyphoniques corses étaient réunis sur une même scène l Orchestre Philharmonique de Prague Petru Guelfucci l interpréte du célébre Corsica et les artistes Petru Guelfucci Thomas Dutronc et Jérôme Ci osi les danseurs de Ochju a Ochju Georges Maï Jean Marc Tony Camille Vincent video l es groupes Barbara Furtuna et Chjami Aghjalesi et Laetitia Himo Michèle Sammarcelli Michèle Sammarcelli Anghjula Potentini Maï Pesce Tous visiblement ravis de participer à l aventure ont donné le meilleur d eux mêmes et la rigueur de La Prague Philarmonia a magnifié leur talent de l amplitude d un Dvorak au chant d amour Veni o Bella de la douceur d un Tchaïkovski à la puissance d un O Sole Mio de la légèreté d un Dutronc au patriotisme des Chjami Maï Pesce et Anne Marie Quant à Laetitia Himo elle fut tout simplement émouvante Furtunatu et Beata funtanella interprétées au violoncelle Superbes Car si l on dit de cet instrument qu il est le plus proche de la voix humaine nul doute qu à cet instant il parlait le langage du cœur Spectacle éclectique s il en est que le public enthousiaste et connaisseur a su apprécier pour sa grande qualité confirmant ainsi qu entre tradition et modernité la culture corse acquiert La dimension universelle qu elle mérite selon le bon mot de JC Orsucci maire de Bonifacio S ur scène concentration et professionnalisme étaient de rigueur mais il régnait en coulisses une ambiance de franche camaraderie les artistes m ont accueillie avec spontanéité et courtoisie J ai notamment été séduite par la simplicité de Thomas Dutronc Thomas et video l enthousiasme de Barbara Furtuna le grand sourire de Michèle Sammarcelli la gentillesse de Petru Guelfucci la spontanéité des danseurs de Ochju

    Original URL path: http://musanostra.fr/canticello2009.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • umaggiu a Anton Francescu Filippini ,casa Giafferi Agostini, poggio di venaco,musanostra
    u Sampetracciu Tandu si levò in Corsica nati da a nostras aristocrazia paisana una manata d ommi risoluti decisi a cumbatte pé a salvezza di a Patria i ghiovacchini Ghianettu Notini Petru Leca Prete Carlotti dettu Appinzapalu e tant altri Anton Francescu Filippini fù unu di i più spiccanti Era natu pueta e i pueti si sà hanu sensi più acuti che l altri e percepiscunu e cose venture quand elle si so sempre in gestazione Fù unu di i primi a capì chi s ellu si pudìa cuncepì una Corsica francese d identità corsa secondu u mudellu rumanu anticu si pensi a u statutu di i ghiudei indi l Imperu rumanu opuru a i tempi muderni u mudellu di l anziana Austria o puru di i duminioni inglesi in Francia u giacobbinismu avia sopravissutu a i Giacobbini e ci nigava ogni pussibilità di mantene una Corsica viva Ci vulia a sceglie o ribelli a a Francia o traditori di a Corsica Anton Francescu scelse fidu a l antica pietà e per l onore Scelse O fù sceltu Un ghiornu cuntò cum e ssa passione s impusessò d ellu S era sempre un zitellu quandu tal ghiornu un ghiornu memurevule in tal locu di a Castellana sott a tale noce mentre chì solu leghia ind un sò più qual libru a rotta di Ponte Novu in seguitu a un vile tradimentu fù culpitu trafittu fulminatu da una voce venuta da l intimu di l anima o forse da l aldilà una voce imperiosa chi li cumandava Vai figliolu meiu vai a vindicà l antichi i vestiti di pilone vai a salvà a to Patria A p uesia di Fili ppini p orta l impronta d una putente e profonda nostalgia E brama vale a dì desideriu di l assente un assenza forse eterna chi a Corsica và spinghiendusi Passan genti e linguaggi cantava Leopardi Sicuru chi u nostru pueta a pensatu più d una volta a quellu jornu quand ellu un si sentira più sunà pe e nostre campagne una parolla corsa e chi e cose stesse averanu cambiatu natura Ghjacchi e parolle ancu prima d esse infucate da a puesia tenenu in sè per un populu l essere stessu dì e cose circunvicine Or chi ne sarà di a Corsica quandu u caracutu si chiamerà le houx l albiprunellu l aubépin a filetta la fougère Un saranu più elli Un fiore è anzi tuttu un nome di fiore A parolla straniera snatura e spupuleghia Contra u scorru di u tempu chi ci si pò fà C è l arte l arte chi eternizeghia u mumentu sfuggente A puesia di Anton Francescu franca a Corsica da u tempu chi rode e cunsuma a pone in salvu ind i so versi d una lingua purissima Linda e chiaru cum e l acqua di i nostri fiumi muntagnoli puesia gustosa fruttu di u spusaliziu di i sensi e di l intellettu di a passione più ardente e l arte più suttile E

    Original URL path: http://musanostra.fr/casagiafferiagostiniumaggiuaaFlippini13112010.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Хор Красной Армии на Корсике с Chjami Aghjalesi, the chorus of the Red Army in Corsica with Chjami Aghjalesi, chjami aghjalesi et les choeurs de l armee rouge,Chjami Aghjalesi и Красной армии хор par Anne Marie Albertini, musanostra
    la même scène et avec talent fusion audacieuse de traditions vocales différentes mais ô combien assorties C est très naturellement que les chants populaires russes unanimement connus alliés à certains titres non moins célèbres de notre patrimoine musical ont trouvé un écho enthousiaste auprès du public Borgu i partigiani Kalinka Katyusha Nathalie Ces tubes ont disons le tout net enflammé les salles sous l impulsion du dynamique et facétieux chef

    Original URL path: http://musanostra.fr/chjami%20aghjalesi%20et%20les%20choeurs%20de%20l%20armee%20rouge1,presentation.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive

  • Marie ange Robinet, artiste peintre, musanostra
    Enigmatique et fascinant comme peuvent l être ses portraits où la force du regard du modèle donne à la peinture une vitalité étonnante Ce visage se présente à nous dénudé avec toute sa vulnérabilité toute son étrangeté nous impose le respect et semble nous interroger nous attendre Il y a de la mélancolie dans ces portraits tristesse peut être que la ou les questions restent sans réponse Pour échapper à

    Original URL path: http://musanostra.fr/artistemarieangerobinet.html (2015-12-30)
    Open archived version from archive