archive-fr.com » FR » O » OFDT.FR

Total: 576

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Rapport 2003 - Observations locales des drogues
    2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 1992 à 2000 Rapports annuels Drogues et addictions Divers Liste chronologique Publi 2013 Publi 2012 Publi 2011 Publi 2010 Publi 2009 Publi 2008 Publi 2007 Publi 2006 Publi 2005 Publi 2004 Publi 2003 Publi 2002 Publi 2001 Publi 1997 2000 Base bibliographique Liens Espaces collaboratifs RPIB SINTES Cohorte usagers en traitement et bas seuil CSAPA CAARUD Appels d offres ACCUEIL PLAN DU SITE RECHERCHE INDEXÉE GLOSSAIRE ENGLISH HOMEPAGE S ABONNER NOUS CONTACTER Nos publications Rapports d études Rapports 2003 Rapports sites TREND 2002 Imprimer Observations locales des drogues Observations sur les usagers de drogues en 2002 dans douze sites en France Rapports locaux du réseau des sites Trend OFDT 468 p mai 2003 Depuis sa mise en place en 1999 le dispositif TREND s appuie sur un réseau de 12 sites situés en France métropolitaine et outre mer Bordeaux Dijon l Ile de France Paris Seine Saint Denis Lille Lyon Marseille Metz Paris Rennes Toulouse la Guyane la Réunion et la Martinique La rédaction des rapports de site est sous la responsabilité de chacun des coordinateurs de site Une charte de rédaction et une structure communes ont été établies conjointement par les coordinateurs

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/rapports/rap03/rsitt02.html (2013-12-11)
    Open archived version from archive


  • Rapport 2003 - EROPP 2002
    de synthèse Notes d information SINTES Articles 2010 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 1992 à 2000 Rapports annuels Drogues et addictions Divers Liste chronologique Publi 2013 Publi 2012 Publi 2011 Publi 2010 Publi 2009 Publi 2008 Publi 2007 Publi 2006 Publi 2005 Publi 2004 Publi 2003 Publi 2002 Publi 2001 Publi 1997 2000 Base bibliographique Liens Espaces collaboratifs RPIB SINTES Cohorte usagers en traitement et bas seuil CSAPA CAARUD Appels d offres ACCUEIL PLAN DU SITE RECHERCHE INDEXÉE GLOSSAIRE ENGLISH HOMEPAGE S ABONNER NOUS CONTACTER Nos publications Rapports d études Rapports 2003 EROPP 2002 Imprimer Penser les drogues perceptions des produits et des politiques publiques EROPP 2002 OFDT 232 p janvier 2003 Pour la seconde fois depuis 1999 l enquête EROPP dresse le panorama des opinions de la population française sur les drogues et les politiques publiques qui les concernent Plus de 2 000 personnes âgées de 15 à 75 ans ont été interrogées par téléphone à propos notamment de la dangerosité de différentes substances psychoactives des craintes qu elles éprouvent à leur égard et du jugement qu elles portent sur certaines mesures politiques effectives ou envisageables EROPP met ainsi en évidence

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/rapports/rap03/epfxfbj1.html (2013-12-11)
    Open archived version from archive

  • Rapport 2003 - Les nouveaux usages de l'héroïne
    synthèse Notes d information SINTES Articles 2010 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 1992 à 2000 Rapports annuels Drogues et addictions Divers Liste chronologique Publi 2013 Publi 2012 Publi 2011 Publi 2010 Publi 2009 Publi 2008 Publi 2007 Publi 2006 Publi 2005 Publi 2004 Publi 2003 Publi 2002 Publi 2001 Publi 1997 2000 Base bibliographique Liens Espaces collaboratifs RPIB SINTES Cohorte usagers en traitement et bas seuil CSAPA CAARUD Appels d offres ACCUEIL PLAN DU SITE RECHERCHE INDEXÉE GLOSSAIRE ENGLISH HOMEPAGE S ABONNER NOUS CONTACTER Nos publications Rapports d études Rapports 2003 Nouveaux usages de l héroïne Imprimer Les nouveaux usages de l héroïne OFDT 120 p janvier 2003 La stigmatisation de l héroïne comme drogue du sida et la médicalisation d une grande part de ses consommateurs par la substitution à partir de 1996 a engendré un recul de sa pratique Des observations de terrain effectuées en 2000 relèvent cependant la consommation d héroïne chez de jeunes usagers de substances psychoactives ainsi que la visibilité récente de consommateurs d héroine qui chassent le dragon la fument sur de l aluminium Cette étude menée de septembre 2001 à fin 2002 vise à décrire

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/rapports/rap03/epfxcrj1.html (2013-12-11)
    Open archived version from archive

  • Cocaïne, données essentielles
    Rapports annuels Drogues et addictions Divers Liste chronologique Publi 2013 Publi 2012 Publi 2011 Publi 2010 Publi 2009 Publi 2008 Publi 2007 Publi 2006 Publi 2005 Publi 2004 Publi 2003 Publi 2002 Publi 2001 Publi 1997 2000 Base bibliographique Liens Espaces collaboratifs RPIB SINTES Cohorte usagers en traitement et bas seuil CSAPA CAARUD Appels d offres ACCUEIL PLAN DU SITE RECHERCHE INDEXÉE GLOSSAIRE ENGLISH HOMEPAGE S ABONNER NOUS CONTACTER Nos publications Ouvrages collectifs Cocaïne données essentielles Imprimer Cocaïne données essentielles OFDT 232 p Mars 2012 En France le nombre de personnes déclarant consommer de la cocaïne au moins une fois dans l année est d environ 400 000 individus ce qui fait de cette substance la deuxième drogue illicite en termes d usage derrière le cannabis Au delà de ce rang la place de la cocaïne a indéniablement changé au cours des 15 dernières années rendant cette drogue incontournable dans le paysage des substances illicites et son observation indispensable Afin de dresser un état des lieux relatif à la place actuelle de ce produit en France l Observatoire français des drogues et des toxicomanies OFDT propose cette monographie Cette synthèse est le résultat d un travail collectif mené par les

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/ouvrages/codes.html (2013-12-11)
    Open archived version from archive

  • dctitle
    d en finir avec une dépendance généralement à l héroïne L étude qualitative menée en 2005 par le GRVS Groupe de recherche sur la vulnérabilité sociale sur les usages de champignons et de plantes hallucinogènes naturelles ne fait pas mention d un usage significatif d Iboga Sur les 30 personnes interrogées sur leur consommation d hallucinogènes naturels une seule rapporte une expérimentation de cette substance Le magazine Max dans sa livraison du mois de février 2004 voir la revue de presse de la MILDT du 17 février de la même année évoque l iboga dans le cadre d une enquête sur les plantes qui collent au plafond L article fait état de l expérience de trois consommateurs ayant fait usage de la plante Il apparaît toutefois que cet usage a eu lieu hors des frontières de la France en Afrique Il semble donc au vu de tous ces éléments qu il n existe pas ou très marginalement en France aujourd hui de populations consommant de l iboga à des fins récréatives L ayahuasca DMT Aujourd hui la substance qui se rapprocherait le plus de cette plante en termes d effets recherchés est l ayahusca mixture de plantes contenant un principe hallucinogène de la famille des tryptamines le DMT Depuis 1999 un usage qui ne dépasse pas le cercle d initiés dans l espace festif est rapporté par certains sites En 2003 seul le site de Toulouse donnait des précisions sur le profil des usagers Deux sites la Réunion et Toulouse mettent en avant des observations concernant l usage de ce produit Alors que dans le premier site la consommation semble être anecdotique dans le second les observateurs font état d un usage aussi bien de la forme végétale que synthétique Les usagers concernés sont des personnes recherchant la consommation de produits hallucinogènes qui fréquenteraient parfois les manifestations festives du courant musical trance et parfois des établissements festifs commerciaux de nuit Le noyau dur de cette consommation serait le fait d un groupe d initiés âgés de plus de 30 ans insérés socialement amateurs d expériences psychédéliques et toujours inscrits dans une démarche expérimentale de découvertes de nouveaux hallucinogènes Tout au long de l année nous avons observé son usage s étendre au delà de groupe d initiés vers d autres consommateurs Extrait du cinquième rapport national du dispositif TREND 2003 En 2005 le même site constate une stagnation de la consommation du fait d un problème d offre et d une prise de conscience des effets nocifs de l ayahuasca La diffusion du DMT semble stagner si ce n est diminuer Il est disponible sur Internet pour qui le cherche mais contrairement à l année 2004 il ne suffit plus de googliser buy 5 meo DMT pour trouver un site commercial Toujours d après les initiés si la diffusion du DMT stagne ce serait du à la particularité d une substance puissante qui ne peut pas être diffusé comme du MDMA L expérience du DMT nécessiterait un accompagnement et certains

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/syntheses/ibogaine.html (2013-12-11)
    Open archived version from archive

  • dctitle
    municipal De plus il n est pas rare que le type d interdiction choisi diffère en fonction du secteur Surtout les réglementations existantes couvrent un panel allant de l interdiction totale dans l intégralité du lieu considéré à des mesures de restrictions sévères mais partielles A ce jour plus d une centaine d études se sont penchées sur l impact économique de ces réglementations Les synthèses de la littérature existantes permettent d en tirer les enseignements suivants Toutes les études de qualité 1 conduites sur l impact économique de mesures antitabac sur l industrie de l accueil montrent que ces mesures n entraînent pas d impact négatif significatif Les études faisant état d un impact économique négatif présentent de graves lacunes méthodologiques De plus elles ont toutes été financées par l industrie du tabac Toutefois les informations disponibles présentent quelques lacunes Globalement le niveau de preuve relatif à l impact économique des mesures et réglementations antitabac n est pas aussi solide que celui qui concerne l impact sanitaire de ces mesures Ces réserves sont notamment valables en termes de quantité d études publiées ainsi que d ampleur des études conduites sur ces deux problématiques Sur l ensemble des études d impact analysées une centaine moins d un tiers répondent à des critères méthodologiques de qualité La quasi totalité de ces études de qualité se rapportent à des réglementations en vigueur dans des villes ou provinces des Etats Unis et examinent dans leur grande majorité le cas des restaurants soumis à une réglementation antitabac Seul un très petit nombre d études de qualité se penche sur le cas des bars ou des discothèques L hétérogénéité des données ainsi que des réglementations qui ont fait l objet d une étude interdisent toute extrapolation brute des résultats Documents de référence sur le sujet

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/syntheses/tabaceco.html (2013-12-11)
    Open archived version from archive

  • dctitle
    usagers de drogues dites de bas seuil c est à dire qu elles appliquent des critères d admission à faible niveau d exigence Elles offrent des prestations à des toxicomanes qui ne souhaitent ou ne peuvent pas suivre une prise en charge classique Elles assurent également des activités liées à la promotion de la santé et à la réduction des dommages Le nombre d usagers de drogues actifs qui fréquentent les structures de première ligne en France est estimé à 35 000 personnes par an 2 25 de ces usagers de drogues en 2003 ont consommé de l héroïne au cours du mois écoulé 1 Les usagers récents d héroïne fréquentant les structures de première ligne sont donc estimés à 8 750 personnes par an Parmi ces usagers récents d héroïne 40 en ont consommé au moins une fois dans le mois c est à dire entre 1 jour hypothèse basse et 4 jours hypothèse haute par mois donc 1 5 jours en moyenne par mois 40 en ont consommé au moins une fois par semaine c est à dire entre 4 jours hypothèse basse et 24 jours hypothèse haute par mois donc 10 jours en moyenne par mois 20 en ont consommé au moins une fois par jour soit 30 jours par mois Les quantités d héroïne utilisées par jour de consommation sont très variables selon le degré de tolérance du sujet Il est fréquent qu elles excèdent un gramme par jour 3 Pour les usagers qui ont consommé de l héroïne au moins une fois dans le mois la consommation quotidienne est supposée être de 0 25 grammes poids d une dose d héroïne 4 Pour les usagers réguliers qui ont consommé de l héroïne au moins une fois par semaine la consommation quotidienne est supposée être de

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/syntheses/heroineeco.html (2013-12-11)
    Open archived version from archive

  • Données nationales - SINTES
    L OFDT Liens Espaces collaboratifs ACCUEIL PLAN DU SITE RECHERCHE INDEXEE GLOSSAIRE ENGLISH S ABONNER NOUS CONTACTER Données nationales SINTES A la suite de la refonte du site de l Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies la page à laquelle vous désirez accéder a été déplacée ou n existe plus Pour être basculé automatiquement sur le nouveau site de l Observatoire attendez quelques secondes ou cliquez sur le lien

    Original URL path: http://www.ofdt.fr/BDD_len/sintes/ir_021210_pma.xhtml (2013-12-11)
    Open archived version from archive