archive-fr.com » FR » P » PARIS.FR

Total: 605

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Exposition - Circuits - MaM - Paris.fr
    vie éprouvants Ces récits imaginaires puisent leur inspiration dans la mémoire de familles ou de communautés souvent unies dans l adversité se trouvant au seuil d un départ en situation d exil ou de migration Le travail de Bertille Bak ne se limite pas à l observation et au témoignage Elle s attache à recréer des liens à consigner les traditions les histoires les identités des groupes avant leur dispersion ou leur disparition Lors de ses précédents travaux son intérêt s est porté sur la révolte d une cité minière du Nord Pas de Calais et celle des habitants d un quartier de Bangkok menacés d expulsion sur la survivance de la culture polonaise perpétrée à New York par ses représentants émigrés Les digressions narratives de Bertille Bak associent des anonymes qui n ont pas habituellement le droit de parole Elles témoignent de son engagement et participent à la fabrication de nouvelles mythologies Aide à la visite Bertille Bak par paris musees Bertille Bak Bertille Bak Bertille Bak Sans titre 2012 Vue de l exposition Circuits Bertille Bak au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2012 Photo Pierre Antoine Bertille Bak Notes englouties 2012 Vue de l exposition Circuits Bertille Bak au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2012 Photo Pierre Antoine Vue de l exposition Circuits Bertille Bak au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2012 Photo Pierre Antoine Vue de l exposition Circuits Bertille Bak au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2012 Photo Pierre Antoine Bertille Bak Dorohoï Paris via Bucarest et Nuremberg 2012 Vue de l exposition Circuits Bertille Bak au Musée d Art moderne de la Ville de Paris 2012 Photo Pierre Antoine Bertille Bak Transports à dos d homme 2012 Vue de

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/628 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - CRUMB - MaM - Paris.fr
    n hésite pas à se mettre à nu en relatant ses obsessions ses relations avec les femmes et sa conception de la vie Mais quelles que soient l acuité et parfois la cruauté de son regard envers ces thèmes il traite tous les sujets avec un humour très personnel C est à l âge de 7 ans que Robert Crumb commence à dessiner régulièrement Il crée ses héros Fritz the Cat et Mr Natural respectivement en 1959 et 1967 En 1968 en pleine explosion hippie à San Francisco il connaît son premier succès en réalisant entièrement le premier numéro de la revue Zap Passionné par la musique des années 1920 et 1930 il dessine de nombreux portraits de musiciens et des pochettes de disques A partir des années 1980 il dirige la revue Weirdo et illustre des écrits de Bukowski ou Sartre Dans les années 1990 il réalise une biographie de Kafka en collaboration avec David Zane Mairowitz et les deux recueils de dessins Art Beauty Il publie en 2009 une Genèse illustrée après quatre ans de travail Sorti en 2011 l album Parle moi d Amour résultat d une collaboration avec sa femme Aline depuis 1972 s apparente à un journal intime illustré L exposition chronologique est conçue autour des obsessions de Crumb l amour la haine la peur des femmes la musique son regard cru sur le monde moderne et son introspection Elle rassemble des oeuvres et des documents rares plus de 700 dessins des carnets de croquis consultables plus de 200 revues Underground et le célèbre documentaire Crumb de Terry Zwigoff réalisé en 1994 Robert Crumb né en 1943 à Philadelphie vit en France depuis 1991 La plupart de ses ouvrages sont édités en français par Cornélius et Denoël Graphic et en anglais chez Fantagraphics Books et

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/568 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - RYAN TRECARTIN / LIZZIE FITCH - MaM - Paris.fr
    HD Video 28 23 Courtesy the artist and Elizabeth Dee New York Lizzie Fitch and Ryan Trecartin Agenda Pusher 2008 Courtesy the artists and Elizabeth Dee New York and New Galerie Paris Ryan Trecartin Ready Re Search Wait S 2009 2010 HD Video 26 50 Courtesy the artist and Elizabeth Dee New York Ryan Trecartin Again Pangaea Telfar Clemens 2010 c print 91 4 x 61 cm Courtesy the artist and Elizabeth Dee New York Photo Sebastian Kim Ryan Trecartin Ready Re Search Wait S 2009 2010 HD Video 26 50 Courtesy the artist and Elizabeth Dee New York Ryan Trecartin The Re Search Re Search Wait S 2009 2010 HD Video 40 09 Courtesy the artist and Elizabeth Dee New York Ryan Trecartin Anti Virals Ashland Mines 2010 c print 91 4 x 61 cm Courtesy the artist and Elizabeth Dee New York Photo Sebastian Kim Lizzie Fitch and Ryan Trecartin The Edge Skinny 2008 Courtesy the artists and Elizabeth Dee New York Ryan Trecartin Negative Beach Lizzie Fitch 2010 c print 91 4 x 61 cm Courtesy the artist and Elizabeth Dee New York Photo Sebastian Kim Ryan Trecartin et Lizzie Fitch travaillent ensemble la fonction de chacun variant selon les projets Pour les vidéos Ryan Trecartin écrit les scénarios dirige les acteurs et réalise le montage tandis que Lizzie Fitch se charge de la production Pour les installations et les sculptures leur collaboration est fluide quoique spécifique Le rôle de chaque intervenant est d ailleurs toujours détaillé dans le générique des films ou les crédits des œuvres plastiques Au delà du rapport auteur s collaborateur s leur travail invente une forme nouvelle de création collective Dans ses vidéos Ryan Trecartin fait figure d homme orchestre bien que les rôles tenus par ses amis soient autant de performances individuelles Les personnages se mélangent fusionnent se subdivisent Le genre l âge l apparence et la fonction sont autant de données aléatoires dont la permutation sert de ressort à la fiction Any Ever est un univers en expansion On n y pénètre qu en acceptant de réexaminer les codes du monde réel et les règles du langage La trilogie Trill ogy Comp 2009 et les quatre films qui composent Re Search Wait S 2009 2010 se développent dans l espace de l ARC à l intérieur de pièces destinées à être habitées comme la scène d un théâtre chaque vidéo possède ainsi son lieu propre où le son a un rôle à part entière Elaborée depuis deux ans avec les artistes l exposition du musée d Art moderne de la Ville de Paris est conçue comme un environnement protéiforme Le spectateur est entraîné dans un copier coller sans fin anarchique et jubilatoire Cependant aucun de ces récits n est univoque les comportements s y répètent en boucle ou soudain échappent aux motivations qui avaient semblé les guider Lizzie Fitch et Ryan Trecartin sont nés tous deux en 1981 respectivement dans l Indiana et au Texas Ils ont étudié à la

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/526 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Marc Desgrandchamps - MaM - Paris.fr
    Rennes Jean Louis Losi ADAGP Paris 2011 Courtesy Galerie Zürcher Paris New York Sans Titre 2010 Huile sur toile Collection privée Jean Louis Losi ADAGP Paris 2011 Courtesy Galerie Zürcher Paris New York Sans Titre 2010 Huile sur toile Collection privée Jean Louis Losi ADAGP Paris 2011 Courtesy Galerie Zürcher Paris New York Aisément reconnaissable par ses figures évanescentes ses objets fragmentés son espace indéfini l œuvre de Marc Desgrandchamps est avant tout une expérience visuelle Malgré leurs compositions architecturées les peintures de l artiste se situent entre opacité transparence et surimpression Les couleurs fluides presque liquides et les contours estompés concourent à donner aux formes une improbable matérialité Les éléments figuratifs juxtaposés ne semblent plus communiquer entre eux comme suspendus dans l espace pictural Ils instaurent ainsi le doute et le questionnement dans l esprit du spectateur plus qu ils ne lui procurent de certitudes Depuis le début des années 1980 Marc Desgrandchamps construit une œuvre hors du commun Figuratif à ses débuts on pouvait y relever l influence de peintres fondateurs de l art moderne de Malevitch à Beckmann et mettant en scène des personnages isolés souvent en situation de crise son travail a évolué en devenant au fil des années plus complexe en s ouvrant notamment au paysage animé de figures Baigneuses scènes de plage serviettes flottant au vent sont des motifs récurrents dans ses toiles Mais ces motifs ne sont que la partie la plus immédiatement identifiable de l œuvre de Marc Desgrandchamps Ses tableaux sont bien plus qu une description d une scène précise Par le jeu des transparences et des coulures l apparition d objets ou de situations inattendues l imprécision des scènes évoquées transforme ce qui pourrait être une représentation exacte en un ensemble fantasmatique Le tableau devient le lieu de rencontre entre

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/439 (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Van Dongen - MaM - Paris.fr
    Fauve anarchiste et mondain évoque moins une succession de périodes qu une superposition de postures artistiques hollandais rebelle proche des milieux anarchistes autour de 1895 prompt à la caricature et la dénonciation sociale artiste d avant garde notamment du fauvisme dans lequel il occupe une place originale et un rôle décisif quant à sa diffusion à l étranger Hollande Allemagne Russie Fauve urbain Kees Van Dongen se focalise sur le corps féminin en particulier le visage fardé jusqu à la déformation par la lumière électrique empruntée à Degas et Toulouse Lautrec devenant en quelque sorte sa griffe Par la couleur Van Dongen reste l artificier du fauvisme Il la régénère lors de ses voyages au Maroc en Espagne et en Egypte au début des années 1910 où il réinvente l Orient Mais Paris reste le sujet principal de sa peinture Montmartre il y rencontre Picasso et Derain au début du siècle qui le séduit par la verve populaire et la vie de bohème Montparnasse avant et après la guerre de 1914 dont il est l un des principaux animateurs mettant en scène une nouvelle femme à connotation plus érotique Et enfin le Paris des années folles que Van Dongen qualifie de période cocktail où il se consacre exclusivement à la nouvelle élite parisienne hommes et femmes de lettres stars du cinéma et de la scène aujourd hui oubliés annonçant avec quarante ans d avance l univers des beautiful people d Andy Warhol La pose est outrée le costume et l accessoire théâtralisés révélant le factice de ses personnalités qui n existent qu à travers leur rôle Le succès de Van Dongen qu on peut comparer à celui d un Foujita et sa participation aux avant gardes en font un artiste singulier qui fascine encore par sa verve et sa liberté

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/van-dongen (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Sixties America - MaM - Paris.fr
    occasion du Mois de la Photographie la Maison Européenne de la Photographie expose ses collections dans diverses institutions parisiennes Le Musée d Art moderne de la Ville de Paris en écho aux expositions Basquiat et Larry Clark présente une quinzaine d œuvres d Eugene Smith Robert Frank Diane Arbus Ralph Gibson de ces années soixante américaines entre rock n roll et highways Les années soixante furent parmi les plus excitantes de l histoire de la photographie américaine Le maître mot pour ceux nés avec Les Américains de Robert Frank 1958 et influencés par les reportages d Eugene Smith pour le magazine Life c est tout peut être photographié Face à un réel protéiforme ils privilégient massivement ce qui relève du marginal tout en revendiquant une position esthétique forte Cette Street Photograpy affranchie des règles classiques de la composition est à la charnière du documentaire du journal intime et de la création esthétique La Youth Culture constitue un de ses sujets privilégiés Cette notion propre au monde anglo saxon définit l adolescence au sens large comme une culture indépendante avec une forte identité une soif de liberté de plaisirs et de consommation née au lendemain de la Seconde Guerre mondiale Si

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/sixties-america (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - Inci Eviner - MaM - Paris.fr
    2010 et a exposé à la Whitechapel de Londres au Guggenheim de Berlinn au Bonniers Konsthall De Stockholm Elle a présenté en 2009 au MAC VAL à Vitry sur Seine le projet New Citizen et l installation Harem à Lille dans le cadre d Istanbul traversée Son travail est profondément incarné centré sur le corps il est fondé sur le dessin principalement des encres de Chine sur papier Ces dessins très gestuels et figuratifs constituent la base incontournable de chacun de ses nouveaux projets Elle en produit également des grands formats sur toile Ces dernières années les travaux d Inci Eviner ont également été réalisés en vidéo avec une technique d incrustation qu elle s est appropriée pour mêler motifs existants et création en studio Ses sujets sont en prise avec la société contemporaine et non dénués d une dimension politique le statut de la femme le citoyen du monde Pour son exposition dans la Salle 18 au sein des collections permanentes du Musée d Art moderne de la Ville de Paris grâce à SAM Art Projects Inci Eviner présente ici une composition en 3 installations autour des questions de démocratie portant un regard critique sur l exclusion que peut induire l identité européenne La première salle est habitée de ses dessins réalisés lors de la résidence S inspirant d images d actualité de documents divers Inci Eviner crée cet univers peuplé de créatures hybrides étrange inconscient qui constitue une antichambre au panorama vidéo de la salle suivante Ce deuxième acte met en scène trois vidéoprojections où manifestent de manière burlesque ou solennelle des personnages et des animaux Une énergie vitale se dégage de cette amorce d organisation dans un espace indéfini rompant avec la représentation classique Ce passage s achève sur Parlamento réalisé à partir d un plan simplifié

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/inci-eviner (2015-11-09)
    Open archived version from archive

  • Exposition - LARRY CLARK - MaM - Paris.fr
    qu il réalise depuis 1995 tels que Kids 1995 Bully 2001 ou Ken Park 2002 Larry Clark internationalement reconnu pour son travail traduit sans concession la perte de repères et les dérives de l adolescence À côté des portraits de nouveaux nés et d animaux réalisés par sa mère photographe dont il était l assistant l exposition présente les images mythiques de Tulsa 1971 et Teenage lust 1983 ainsi que des œuvres inédites de ces périodes Un film 16 mm sur la vie des toxicomanes de Tulsa tourné en 1968 et récemment retrouvé est également projeté pour la première fois Des skateboarders de New York au ghetto latino de Los Angeles Larry Clark révèle dans ses séries photographiques des années 1990 et 2000 le quotidien d adolescents en quête d eux mêmes expérimentant drogues sexe et armes à feu Les séries 1992 The Perfect Childhood 1993 et punk Picasso 2003 toujours issues de la culture de la rue et du rock affirment son regard acéré sur la marginalité telle que l Amérique refuse de la voir Enfin les grands formats en couleur de la série Los Angeles 2003 2010 accompagnent le passage de l enfance à l âge adulte de Jonathan Velasquez jeune skater vénézuélien personnage principal du film Wassup Rockers 2006 Depuis la parution en 1971 de Tulsa ouvrage fondateur sur le désarroi et la violence d une génération le travail de Larry Clark hante la culture américaine La force de ses images au delà de leur dureté et de leur noire séduction réside dans la quête d une vérité nue d un réalisme sans fard Exposition interdite aux moins de 18 ans en savoir sur l interdiction Directeur Fabrice Hergott Commissaire de l exposition Sébastien Gokalp Autour de l exposition Visites conférences Exposition organisée avec le soutien des

    Original URL path: http://www.mam.paris.fr/fr/node/203 (2015-11-09)
    Open archived version from archive